61 tagged articles River of no return

Une vie de 36 ans en images ! 31/07/2015

Une vie de 36 ans en images !

Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !

1953 / On the set of "River of no return". 02/04/2018

1953 / On the set of "River of no return".
1953 / On the set of "River of no return".
1953 / On the set of "River of no return".
1953 / On the set of "River of no return".
1953 / On the set of "River of no return".
1953 / On the set of "River of no return".
1953 / On the set of "River of no return".
1953 / On the set of "River of no return".

Tags : 1953 - River of no return - Robert MITCHUM - Rory CALHOUN

1953 / LES RARES de Marilyn à Banff, au Canada, lors des extérieurs du film "River of no return". 05/03/2018

1953 / LES RARES de Marilyn à Banff, au Canada, lors des extérieurs du film "River of no return".
1953 / LES RARES de Marilyn à Banff, au Canada, lors des extérieurs du film "River of no return".
1953 / LES RARES de Marilyn à Banff, au Canada, lors des extérieurs du film "River of no return".
1953 / LES RARES de Marilyn à Banff, au Canada, lors des extérieurs du film "River of no return".
1953 / LES RARES de Marilyn à Banff, au Canada, lors des extérieurs du film "River of no return".
1953 / LES RARES de Marilyn à Banff, au Canada, lors des extérieurs du film "River of no return".
1953 / LES RARES de Marilyn à Banff, au Canada, lors des extérieurs du film "River of no return".
1953 / LES RARES de Marilyn à Banff, au Canada, lors des extérieurs du film "River of no return".

Tags : 1953 - River of no return - Eddie HUNTER - John VACHON

Pour mon ami Fab, qui se reconnaîtra, la petite chanson de l'après midi, Marilyn chantant "Down in the meadow" au petit Tommy RETTIG dans une scène du film "River of no return". 19/01/2018

Play the video

Tags : 1953 - River of no return - Tommy RETTIG - Robert MITCHUM - Chanson

Hugh Marston HEFNER, dit Hef (9 avril 1926 à Chicago — 27 septembre 2017 au Manoir "Playboy" de Beverly Hills), est le fondateur et propriétaire américain du magazine de charme "Playboy". 04/11/2017

Hugh Marston HEFNER, dit Hef (9 avril 1926 à Chicago — 27 septembre 2017 au Manoir "Playboy" de Beverly Hills), est le fondateur et propriétaire américain du magazine de charme "Playboy".
Hugh Marston HEFNER, dit Hef (9 avril 1926 à Chicago — 27 septembre 2017 au Manoir "Playboy" de Beverly Hills), est le fondateur et propriétaire américain du magazine de charme "Playboy".
Hugh Marston HEFNER, dit Hef (9 avril 1926 à Chicago — 27 septembre 2017 au Manoir "Playboy" de Beverly Hills), est le fondateur et propriétaire américain du magazine de charme "Playboy".
Hugh Marston HEFNER, dit Hef (9 avril 1926 à Chicago — 27 septembre 2017 au Manoir "Playboy" de Beverly Hills), est le fondateur et propriétaire américain du magazine de charme "Playboy".
Hugh Marston HEFNER, dit Hef (9 avril 1926 à Chicago — 27 septembre 2017 au Manoir "Playboy" de Beverly Hills), est le fondateur et propriétaire américain du magazine de charme "Playboy".

Le fondateur de «Playboy» sera pour l'éternité aux côtés de la légende Marilyn MONROE.
 
«La vie est trop courte pour vivre le rêve de quelqu'un d'autre». Tel était le leitmotiv de Hugh HEFNER dès 1953. Il a d'abord fondé le magazine de charme «Playboy», devenant ainsi le pionnier de la presse érotique grand public, apportant alors sa pierre à la révolution sexuelle aux Etats-Unis. Célèbre, presque légendaire pour sa vie d'excès et de fêtes, HEFNER s'est éteint ce jeudi à 91 ans dans sa maison de Beverly Hills, «la Playboy Mansion». Sans aucun regret.
 
Et jusque sa dernière demeure, il a tout calculé. Tout décidé. Car Hugh désirait avoir «la meilleure place» pour son repos éternel. Selon les informations du site "TMZ", HEFNER a trouvé son lieu idéal à la droite de celle qui l'a aidée à lancer «Playboy» : Marilyn MONROE.
 
Une éternité, une volonté

Le patron du magazine érotique a acheté son caveau pour une valeur de 75.000 dollars pour être au plus près de la légende d'Hollywood, dans le cimetière de Los Angeles, situé dans le "Westwood Village Memorial Park". A ce sujet, au moment de l'achat de la sépulture, Hugh disait : «L'idée d'être toute l'éternité à côté de Marilyn est trop doux pour passer à côté». Sa dernière volonté a donc été exaucée.
 

Tags : 1953 - Hugh HEFNER - Westwood Village Memorial Park Cemetery - River of no return

1953 / Scènes et backstages du film "River of no return", avec MITCHUM et le jeune Tommy RETTIG. 30/09/2017

1953 / Scènes et backstages du film "River of no return", avec MITCHUM et le jeune Tommy RETTIG.
1953 / Scènes et backstages du film "River of no return", avec MITCHUM et le jeune Tommy RETTIG.
1953 / Scènes et backstages du film "River of no return", avec MITCHUM et le jeune Tommy RETTIG.
1953 / Scènes et backstages du film "River of no return", avec MITCHUM et le jeune Tommy RETTIG.
1953 / Scènes et backstages du film "River of no return", avec MITCHUM et le jeune Tommy RETTIG.
1953 / Scènes et backstages du film "River of no return", avec MITCHUM et le jeune Tommy RETTIG.
1953 / Scènes et backstages du film "River of no return", avec MITCHUM et le jeune Tommy RETTIG.
1953 / Scènes et backstages du film "River of no return", avec MITCHUM et le jeune Tommy RETTIG.

Tags : 1953 - River of no return - Tommy RETTIG - Robert MITCHUM

1953 / RARE Marilyn sur le tournage du film "River of no return" (peut être par le photographe John VACHON). 22/08/2017

Tags : 1953 - River of no return - John VACHON

BELLE FIN DE JOURNEE A TOUTES ET A TOUS ! 19/07/2017

Tags : 1953 - River of no return - John VACHON

1953 / Sur le tournage d'une scène qui sera finalement coupée au montage, du film "River of no return". 30/05/2017

1953 / Sur le tournage d'une scène qui sera finalement coupée au montage, du film "River of no return".
1953 / Sur le tournage d'une scène qui sera finalement coupée au montage, du film "River of no return".
1953 / Sur le tournage d'une scène qui sera finalement coupée au montage, du film "River of no return".
1953 / Sur le tournage d'une scène qui sera finalement coupée au montage, du film "River of no return".
1953 / Sur le tournage d'une scène qui sera finalement coupée au montage, du film "River of no return".
1953 / Sur le tournage d'une scène qui sera finalement coupée au montage, du film "River of no return".
1953 / Sur le tournage d'une scène qui sera finalement coupée au montage, du film "River of no return".
1953 / Sur le tournage d'une scène qui sera finalement coupée au montage, du film "River of no return".

Tags : 1953 - River of no return - Allan SNYDER - Effet personnel

LE DRAME DE VIE DE MARILYN : N'AVOIR JAMAIS EU D'ENFANT ! / Elle n'a jamais pu avoir d'enfant, et pourtant elle désirait par dessus tout être maman. BONNE FETE A TOUTES LES MAMANS ! 28/05/2017

LE DRAME DE VIE DE MARILYN : N'AVOIR JAMAIS EU D'ENFANT ! / Elle n'a jamais pu avoir d'enfant, et pourtant elle désirait par dessus tout être maman. BONNE FETE A TOUTES LES MAMANS !
LE DRAME DE VIE DE MARILYN : N'AVOIR JAMAIS EU D'ENFANT ! / Elle n'a jamais pu avoir d'enfant, et pourtant elle désirait par dessus tout être maman. BONNE FETE A TOUTES LES MAMANS !
LE DRAME DE VIE DE MARILYN : N'AVOIR JAMAIS EU D'ENFANT ! / Elle n'a jamais pu avoir d'enfant, et pourtant elle désirait par dessus tout être maman. BONNE FETE A TOUTES LES MAMANS !
LE DRAME DE VIE DE MARILYN : N'AVOIR JAMAIS EU D'ENFANT ! / Elle n'a jamais pu avoir d'enfant, et pourtant elle désirait par dessus tout être maman. BONNE FETE A TOUTES LES MAMANS !
LE DRAME DE VIE DE MARILYN : N'AVOIR JAMAIS EU D'ENFANT ! / Elle n'a jamais pu avoir d'enfant, et pourtant elle désirait par dessus tout être maman. BONNE FETE A TOUTES LES MAMANS !
LE DRAME DE VIE DE MARILYN : N'AVOIR JAMAIS EU D'ENFANT ! / Elle n'a jamais pu avoir d'enfant, et pourtant elle désirait par dessus tout être maman. BONNE FETE A TOUTES LES MAMANS !
LE DRAME DE VIE DE MARILYN : N'AVOIR JAMAIS EU D'ENFANT ! / Elle n'a jamais pu avoir d'enfant, et pourtant elle désirait par dessus tout être maman. BONNE FETE A TOUTES LES MAMANS !
LE DRAME DE VIE DE MARILYN : N'AVOIR JAMAIS EU D'ENFANT ! / Elle n'a jamais pu avoir d'enfant, et pourtant elle désirait par dessus tout être maman. BONNE FETE A TOUTES LES MAMANS !
"Que l'on veuille bien me pardonner mon passé et mes erreurs de jeunesse. Que l'on veuille bien se remémorer le temps où une starlette en quête de célébrité devait impérativement passer dans le lit et sous les grosses pattes du producteur pour décrocher une seule réplique dans un mauvais film. Que l'on veuille bien me pardonner mes crimes, si nombreux, en songeant que je les ai désormais payés au centuple.


Je me suis mariée à 16 ans en juin 1942. Jimmy était un garçon adorable, et j'avais beacoup de tendresse pour lui. Je crois que sans imagination, j'aurais pu devenir la ménagère idéale, cuisinant pour mon mari et attendant précieusement son retour tous les soirs dans ma home sweet home. Mais Jimmy fut enrôlé et le léger désir d'enfant que je ressentais en moi s'évanouit comme un rêve brumeux effacé au petit matin. Après le départ de Jimmy, tout alla assez vite: l'usine, les sourires, les photos, les rendez-vous et l'envie en moi de continuer dans cette voie lumineuse du cinéma.

Je ne le nierai pas: j'ai eu des liaisons durant l'absence de Jimmy, mais il fallait rencontrer beaucoup de monde pour se faire connaître... Ils ont été quelques-uns, compagnons fugitifs, amants d'un soir, passion mensuelle... et naturellement, certains partirent en me laissant un souvenir d'eux caché dans les entrailles.

Je ne vous mentirai pas : je me suis fait avorter... plusieurs fois même ! Comment aurais-je pu mener à bien mes ambitions d'actrice avec un ventre gigantesque ? Comment aurais-je pu affronter mon époux et lui prétendre que l'enfant était le sien alors que nous n'avions pas partagé le même lit depuis des mois ? Comment aurais-je pu obtenir ne serait-ce qu'un seul rendez-vous dans l'enceinte de cet Hollywood puritain en me présentant comme mère-célibataire ? On m'aurait répudiée et marquée au fer rouge, bannie à jamais.

J'ai dû faire des choix, et ces décisions m'ont coûté beaucoup de larmes. Au seuil de mon existence, j'ai constamment pensé à ces enfants auxquels j'avais refusé la vie. Je les imaginais dans les yeux des autres enfants, je les entendais dans les rires des cours d'école... et je regardais ces mamans dont le corps avait donné la vie, quand mon ventre n'avait engendré que la mort.

À cette époque, Hollywood imposait son diktat sur la vie des actrices, et il était formellement conseillé à une jeune comédienne promise au succès de ne pas se marier sans l'accord du studio et de ne pas «se trouver dans une position incommodante pour sa carrière»... Ce discours me fut tenu à moi comme aux autres... et je m'y suis pliée pendant des années. `Q Hollywood, Puissance et Gloire sont des mots d'ordre pour lesquels il est possible de commettre les crimes les plus vils.

Mais j'ai vieilli, j'ai rencontré des hommes, j'ai épousé ces hommes, et, eux, voulaient des enfants de moi. Je suis tombée enceinte plusieurs fois, mais mon corps, sans doute déjà putréfié par les abus de médicaments et d'alcool, a été incapable de garder convenablement les bébés.

Les faiseuses d'anges de ma jeunesse ont alors laissé place à de grands médecins qui examinent avec soin le corps de Marilyn, dans des cliniques privées de Los Angeles ou de New York. «Allons, Miss MONROE, ce n'est pas grave, vous en aurez d'autres ! Ne pleurez pas !»

Savent-ils qu'on m'a déjà répété cette phrase au moins une dizaine de fois ? Savent-ils qu'aujourd'hui, plus que jamais je veux un enfant ? Savent-ils que ma carrière d'actrice est bientôt terminée, et que je n'ai plus que quelques années pour entamer décemment celle de mère? Savent-ils que je veux élever mes enfants comme jamais je n'ai été élevée ?

Savent-ils que j'ai honte ?

Ma vie n'a finalement jamais fonctionné comme je l'attendais. Le corps encore innocent de Norma-Jeane s'était donné aux aiguilles sales des avorteurs clandestins, sans songer que, des années plus tard, une Marilyn prête à disparaître, prierait pour obtenir ce cadeau inespéré de l'existence qu'un corps usé lui refusera irrémédiablement.

Je n'ai jamais eu d'enfant, personne ne m'a jamais appelée «maman» et jamais un homme n'est devenu, grâce à moi, père". 
Marilyn
 

Tags : 1957 - March of dimes - 1953 - River of no return - 1952 - We're not married - Don't bother to knock - 1956 - Bus stop - Milton GREENE - Tommy RETTIG - David WAYNE - Donna CORCORAN - Joshua GREENE

AUJOURD'HUI PLUS QUE JAMAIS... ON VOTE ! 07/05/2017

Tags : 1953 - River of no return