16 tagged articles Cecil BEATON

Une vie de 36 ans en images ! 31/07/2015

Une vie de 36 ans en images !

Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !

HIVER 2017 - 2018 - Le solstice d'hiver 2017 vient d'avoir lieu, ce jeudi 21 décembre. La date de l'entrée dans notre saison froide mérite quelques explications... 21/12/2017

HIVER 2017 - 2018 - Le solstice d'hiver 2017 vient d'avoir lieu, ce jeudi 21 décembre. La date de l'entrée dans notre saison froide mérite quelques explications...
HIVER 2017 - 2018 - Le solstice d'hiver 2017 vient d'avoir lieu, ce jeudi 21 décembre. La date de l'entrée dans notre saison froide mérite quelques explications...
HIVER 2017 - 2018 - Le solstice d'hiver 2017 vient d'avoir lieu, ce jeudi 21 décembre. La date de l'entrée dans notre saison froide mérite quelques explications...
HIVER 2017 - 2018 - Le solstice d'hiver 2017 vient d'avoir lieu, ce jeudi 21 décembre. La date de l'entrée dans notre saison froide mérite quelques explications...
HIVER 2017 - 2018 - Le solstice d'hiver 2017 vient d'avoir lieu, ce jeudi 21 décembre. La date de l'entrée dans notre saison froide mérite quelques explications...
HIVER 2017 - 2018 - Le solstice d'hiver 2017 vient d'avoir lieu, ce jeudi 21 décembre. La date de l'entrée dans notre saison froide mérite quelques explications...

Dans l'hémisphère nord, ce jeudi après-midi, à 17h27 et 58 secondes très exactement, nous sommes entrés sans même nous en rendre compte pour la plupart d'entre nous, dans une nouvelle saison, la plus froide de l'année en théorie : l'hiver (2017-2018). Avec les équinoxes de printemps et d'automne et le solstice d'été, le solstice d'hiver fait partie de ces dates-clés de notre calendrier astronomique. Ces événements rythment le tour de la Terre autour du Soleil. Avec le solstice d'hiver, "la Terre n'est pas plus éloignée du Soleil qu'en été, c'est même le contraire, mais c'est l'axe de rotation de la Terre qui penche "du mauvais côté" !", explique Alain Cirou, directeur de rédaction du magazine Ciel et Espace et directeur général de l'Association française d'astronomie, sur Europe 1. Résultat :  "C'est l'hiver, les ombres sont rasantes et la durée de la nuit est maximale."
Le passage à l'hiver (à ne pas confondre avec le passage à l'heure d'hiver, qui a lieu en automne) se produit donc à une seconde bien précise, déterminée par l'Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE). Un calcul que l'Observatoire de Paris tient à jour jusqu'en... 2 999 ! "Le solstice d'hiver correspond à l'instant où la longitude apparente géocentrique du Soleil est égale à 270°", précise l'IMCCE. Traduction : au moment du solstice d'hiver, la position de la Terre par rapport au Soleil va atteindre son inclinaison maximum, avec, encore une fois, un ensoleillement rasant du côté de l'hémisphère nord.
Le changement sans doute le plus concret amorcé par le solstice d'hiver, c'est l'heure à laquelle le soleil se couche : si mardi 19 décembre, il s'est par exemple couché à 16h55 à Paris après s'être levé à 8h40, l'astre se lèvera à 8h42 demain vendredi, lendemain du solstice d'hiver, pour se coucher à 16h56, nous faisant gagner une petite minute de lumière en fin de journée. Le jour du nouvel an, à l'heure de se souhaiter une bonne année, il se lèvera à 8h44 pour se coucher à 17h03. Nous aurons alors gagné près de 10 minutes de "jour" du soir. Vous l'aurez compris, le solstice d'hiver marque le point de départ des journées qui rallongent, jusqu'au solstice d'été du 20 juin.
Fait surprenant, le rallongement des jours a en fait commencé depuis le 13 décembre, jour de la Sainte-Lucie : à partir de ce jour-là, le soleil s'est mis à se coucher de plus en plus tard. Un dicton imagé existe d'ailleurs, qui dit "à la Sainte Luce, le jour croit du saut d'une puce". Il date du 14e siècle, quand l'on se référait encore au calendrier Julien instauré par Jules César... et dans lequel le solstice d'hiver avait lieu aux alentours du... 13 décembre ! Mais revenons-en à notre solstice d'hiver à nous : depuis le 13 décembre, le soleil a aussi rallongé ses grasses mat', se levant de plus en plus tard. Ce qu'il continuera à faire jusqu'au mardi 2 janvier, tout en se couchant par contre à chaque fois un peu plus tard au fil des jours. De quoi y gagner des jours plus longs pour de vrai, cette fois.
Le solstice d'hiver, date clé chez les romains et les celtes
Avant le solstice d'hiver, le soleil est blafard et ne chauffe plus beaucoup, il se lève de plus en plus vers le sud-est et est très bas sur l'horizon à midi. Selon le site Futura Sciences, les Romains, mais aussi d'autres cultures, craignaient à cette période sombre de l'année que le Soleil meure et ne revienne jamais, laissant derrière lui ténèbres et désolation. C'est pourquoi le solstice de décembre, du latin solsticium qui veut dire littéralement "arrêt du Soleil" (statum, immobile) est un évènement majeur du calendrier.
Cette période marque en effet pour les cultures celtes, germaniques et romaines le renouveau, la renaissance, le retour de la lumière. En effet, après quelques jours d'immobilité, et le jour le plus court de l'année, le point de lever et de coucher du Soleil au-dessus de l'horizon se décale de nouveau vers le nord. Les jours grandissent et la lumière revient. Chez les Celtes, des tombeaux de souverains, comme à Newgrange (vers 3.200 avant J.-C.), en Irlande, étaient construits de telle manière que l'entrée et la chambre funéraire au c½ur de l'édifice soient illuminées uniquement ces jours-ci, au lever du soleil.
Un enneigement exceptionnel en montage pour l'hiver 2017-2018
Au-delà du jour du solstice d'hiver, on en sait plus sur la météo des premières vacances de l'hiver, celles de la fin d'année. Fans de montagne et de vacances au ski vont être contents : les météorologues prévoient un enneigement exceptionnel cette année. Comme l'a communiqué La Chaîne météo ce 18 décembre, après deux mornes années question neige lors des vacances de Noël, le début de saison hivernale promet de très bonnes conditions d'enneigement "sur l'ensemble des massifs", y compris pour les stations de ski situées à basse altitude. Seul bémol : des flocons plus aléatoires sur "la partie Est des Pyrénées (Canigou / Cerdagne).
HIVER 2017 - 2018 - Le solstice d'hiver 2017 vient d'avoir lieu, ce jeudi 21 décembre. La date de l'entrée dans notre saison froide mérite quelques explications...
HIVER 2017 - 2018 - Le solstice d'hiver 2017 vient d'avoir lieu, ce jeudi 21 décembre. La date de l'entrée dans notre saison froide mérite quelques explications...

Tags : 1962 - Bert STERN - 1955 - Milton GREENE - 1956 - Cecil BEATON - Effet personnel - 1951 - Magasins "Saks Fifth Avenue"

22 Février 1956 / Une seule séance photos de Marilyn par Cecil BEATON à "L'Ambassador Hotel" de New-York. 03/11/2017

22 Février 1956 / Une seule séance photos de Marilyn par Cecil BEATON à "L'Ambassador Hotel" de New-York.
22 Février 1956 / Une seule séance photos de Marilyn par Cecil BEATON à "L'Ambassador Hotel" de New-York.
22 Février 1956 / Une seule séance photos de Marilyn par Cecil BEATON à "L'Ambassador Hotel" de New-York.
22 Février 1956 / Une seule séance photos de Marilyn par Cecil BEATON à "L'Ambassador Hotel" de New-York.
22 Février 1956 / Une seule séance photos de Marilyn par Cecil BEATON à "L'Ambassador Hotel" de New-York.
22 Février 1956 / Une seule séance photos de Marilyn par Cecil BEATON à "L'Ambassador Hotel" de New-York.
22 Février 1956 / Une seule séance photos de Marilyn par Cecil BEATON à "L'Ambassador Hotel" de New-York.
22 Février 1956 / Une seule séance photos de Marilyn par Cecil BEATON à "L'Ambassador Hotel" de New-York.

Cette séance a pour but de promouvoir la « nouvelle Marilyn », celle que les studios, qu'Hollywood va devoir prendre au sérieux. Et quoi de mieux que Cecil BEATON pour donner une aura de respectabilité, de sérieux à Marilyn MONROE ?
Le lieu de cette rencontre magique est "l'hôtel Ambassador". Construit en 1921, il fut démoli en 1966 pour laisser place à d'autres buildings.

Marilyn est déjà venue dans cet hôtel. Elle y a séjourné une semaine en mars 1955. Un photographe l'immortalisa alors dans les différents espaces de la suite qu'elle occupait, il s'appelait Ed FEINGERSH et c'était pour le magazine "Redbook". (Retrouvez cette collaboration avec le photographe, tag Ed FEINGERSH).

Il est très amusant de constater que pour cette séance du 22 février 1956, Cecil BEATON et Marilyn se sont retrouvés dans la même suite qu'elle occupait lors de cette semaine de mars 1955 ! Incroyable, non ? La preuve en images (voir photos de FEINGERSH dans le blog).
 
Revenons au déroulement de cette séance.
 
La séance photos fut certainement longue au vu du nombre de changements de lieux ainsi que de styles. BEATON utilisera majoritairement des pellicules en noir et blanc. Cependant à plusieurs reprises il utilisa aussi des pellicules couleurs mais celles-ci sont peu nombreuses.
Marilyn commence à poser avec sa tenue d'arrivée : la petite robe noire de John MOORE portée plusieurs fois en cette année 1956.
Les premières sont celles près de la fenêtre avec son manteau. Ensuite le manteau disparaît pour laisser place à ses belles épaules nues. Après quel ordre donner ? Mystère, nous pouvons simplement supposé grâce à sa coiffure qui se modifie légèrement.
Dans cette tenue, elle pose de façon aguicheuse et rigolote sur le sofa. Elle est plus sérieuse sur le fauteuil en osier et presque enfantine assise par terre devant le paravent noir à motifs.
Un élément nouveau apparaît avec la robe noire : son manteau de fourrure blanche. A nouveau sur le fauteuil en osier, sa place à changer. Nous sommes désormais devant une des fenêtres. Marilyn apparaît très sérieuse même sombre sur certaines photos.
Marilyn se change et arbore une robe qui rappelle celle portée lors de la séance avec Philippe HALSMAN qui apparue en couverture du numéro d'avril 1952 de "Life". Le créateur de cette dernière est Ceil CHAPMAN. Marilyn portera de très nombreuses années ses créations. Alors pourquoi pas ?
 
C'est avec cette robe que Marilyn et BEATON gravèrent cette séance.
Le photographe va s'amuser avec la star. Il va la faire jouer avec une marguerite, un oeillet, et même un faux oiseau ! Les lieux vont être divers : le fauteuil en osier, un paravent sombre et même sur le lit au motif japonisant. Il lui fera porter une étole et chose unique dans la carrière de Marilyn, un bandeau de soie noué dans ses cheveux.
 
De cette orgie de clichés sortira la photo favorite de Marilyn. Joshua LOGAN et sa femme lui offriront une impression de celle-ci accompagnée d'une magnifique lettre manuscrite de Cecil BEATON datée de juin 1956 dans un triptyque en argent que Marilyn gardera toute sa vie. Une photo nous le montre dans l'appartement de Marilyn et Arthur à New York au mois de mai 1958 (Voir article dans le blog, tag Cecil BEATON).
Il fut vendu en octobre 1999 lors de la célèbre vente chez "Christie's". Estimé entre 15 000 et 20 000 dollars, il partit pour 145 500 dollars !
 

Tags : 1956 - Cecil BEATON

HOMMAGE A DEUX LEGENDES / Quand les deux femmes les plus photographiées au monde disparaissaient un jour au mois d'août ; Marilyn MONROE un 5 août 1962, il y a 55 ans à l'âge de 36 ans, "reine de Hollywood", Diana SPENCER dite "Lady Di" un 31 août 1997, il y a tout juste 20 ans aujourdhui, à l'âge de 36 ans également, surnommée "la Princesse du peuple". 31/08/2017

HOMMAGE A DEUX LEGENDES / Quand les deux femmes les plus photographiées au monde disparaissaient un jour au mois d'août ; Marilyn MONROE un 5 août 1962, il y a 55 ans à l'âge de 36 ans, "reine de Hollywood", Diana SPENCER dite "Lady Di" un 31 août 1997, il y a tout juste 20 ans aujourdhui, à l'âge de 36 ans également, surnommée "la Princesse du peuple".
HOMMAGE A DEUX LEGENDES / Quand les deux femmes les plus photographiées au monde disparaissaient un jour au mois d'août ; Marilyn MONROE un 5 août 1962, il y a 55 ans à l'âge de 36 ans, "reine de Hollywood", Diana SPENCER dite "Lady Di" un 31 août 1997, il y a tout juste 20 ans aujourdhui, à l'âge de 36 ans également, surnommée "la Princesse du peuple".
HOMMAGE A DEUX LEGENDES / Quand les deux femmes les plus photographiées au monde disparaissaient un jour au mois d'août ; Marilyn MONROE un 5 août 1962, il y a 55 ans à l'âge de 36 ans, "reine de Hollywood", Diana SPENCER dite "Lady Di" un 31 août 1997, il y a tout juste 20 ans aujourdhui, à l'âge de 36 ans également, surnommée "la Princesse du peuple".
HOMMAGE A DEUX LEGENDES / Quand les deux femmes les plus photographiées au monde disparaissaient un jour au mois d'août ; Marilyn MONROE un 5 août 1962, il y a 55 ans à l'âge de 36 ans, "reine de Hollywood", Diana SPENCER dite "Lady Di" un 31 août 1997, il y a tout juste 20 ans aujourdhui, à l'âge de 36 ans également, surnommée "la Princesse du peuple".
HOMMAGE A DEUX LEGENDES / Quand les deux femmes les plus photographiées au monde disparaissaient un jour au mois d'août ; Marilyn MONROE un 5 août 1962, il y a 55 ans à l'âge de 36 ans, "reine de Hollywood", Diana SPENCER dite "Lady Di" un 31 août 1997, il y a tout juste 20 ans aujourdhui, à l'âge de 36 ans également, surnommée "la Princesse du peuple".
HOMMAGE A DEUX LEGENDES / Quand les deux femmes les plus photographiées au monde disparaissaient un jour au mois d'août ; Marilyn MONROE un 5 août 1962, il y a 55 ans à l'âge de 36 ans, "reine de Hollywood", Diana SPENCER dite "Lady Di" un 31 août 1997, il y a tout juste 20 ans aujourdhui, à l'âge de 36 ans également, surnommée "la Princesse du peuple".
HOMMAGE A DEUX LEGENDES / Quand les deux femmes les plus photographiées au monde disparaissaient un jour au mois d'août ; Marilyn MONROE un 5 août 1962, il y a 55 ans à l'âge de 36 ans, "reine de Hollywood", Diana SPENCER dite "Lady Di" un 31 août 1997, il y a tout juste 20 ans aujourdhui, à l'âge de 36 ans également, surnommée "la Princesse du peuple".
HOMMAGE A DEUX LEGENDES / Quand les deux femmes les plus photographiées au monde disparaissaient un jour au mois d'août ; Marilyn MONROE un 5 août 1962, il y a 55 ans à l'âge de 36 ans, "reine de Hollywood", Diana SPENCER dite "Lady Di" un 31 août 1997, il y a tout juste 20 ans aujourdhui, à l'âge de 36 ans également, surnommée "la Princesse du peuple".
A PROPOS DE LA PHOTO MONTAGE CI-DESSUS

La Britannique Alison JACKSON s'amuse à mettre en scène des sosies de stars et à les photographier dans des conditions de contraintes similaires à celles rencontrées par les paparazzis. Elle crée ainsi de véritables fantasmes médiatiques ou le spectateur/voyeur est confronté à des images qu'il rêve de voir dans la presse, comme la reine d'Angleterre sur ses toilettes ou, plus improbable encore, la princesse Diana faisant du shopping avec Marilyn MONROE (sur la photo le sosie Suzie KENNEDY).
 

Tags : 1955 - 1956 - Cecil BEATON - 1962 - Bert STERN - Déjeuner avec Elsa MAXWELL - Hal BERG - Diana SPENCER - Suzie KENNEDY

BELLE JOURNEE A TOUTES ET A TOUS ! 17/05/2017

Tags : 1956 - Cecil BEATON

1956 / Wonderful Marilyn by Cecil BEATON. 02/05/2017

Tags : 1956 - Cecil BEATON

22 Février 1956 / Le photographe Cecil BEATON fit plusieurs sessions photos de Marilyn pour le magazine "Harper's Bazaar". En voici quelques exemplaires, vous en trouverez d'autres en cliquant sur le tag Cecil BEATON. 18/03/2017

22 Février 1956 / Le photographe Cecil BEATON fit plusieurs sessions photos de Marilyn pour le magazine "Harper's Bazaar". En voici quelques exemplaires, vous en trouverez d'autres en cliquant sur le tag Cecil BEATON.
22 Février 1956 / Le photographe Cecil BEATON fit plusieurs sessions photos de Marilyn pour le magazine "Harper's Bazaar". En voici quelques exemplaires, vous en trouverez d'autres en cliquant sur le tag Cecil BEATON.
22 Février 1956 / Le photographe Cecil BEATON fit plusieurs sessions photos de Marilyn pour le magazine "Harper's Bazaar". En voici quelques exemplaires, vous en trouverez d'autres en cliquant sur le tag Cecil BEATON.
22 Février 1956 / Le photographe Cecil BEATON fit plusieurs sessions photos de Marilyn pour le magazine "Harper's Bazaar". En voici quelques exemplaires, vous en trouverez d'autres en cliquant sur le tag Cecil BEATON.
22 Février 1956 / Le photographe Cecil BEATON fit plusieurs sessions photos de Marilyn pour le magazine "Harper's Bazaar". En voici quelques exemplaires, vous en trouverez d'autres en cliquant sur le tag Cecil BEATON.
22 Février 1956 / Le photographe Cecil BEATON fit plusieurs sessions photos de Marilyn pour le magazine "Harper's Bazaar". En voici quelques exemplaires, vous en trouverez d'autres en cliquant sur le tag Cecil BEATON.
22 Février 1956 / Le photographe Cecil BEATON fit plusieurs sessions photos de Marilyn pour le magazine "Harper's Bazaar". En voici quelques exemplaires, vous en trouverez d'autres en cliquant sur le tag Cecil BEATON.
22 Février 1956 / Le photographe Cecil BEATON fit plusieurs sessions photos de Marilyn pour le magazine "Harper's Bazaar". En voici quelques exemplaires, vous en trouverez d'autres en cliquant sur le tag Cecil BEATON.

Tags : 1956 - Cecil BEATON

1956 / Une des sessions photos préférées de Marilyn sous l'objectif de Cecil BEATON. 23/01/2017

1956 / Une des sessions photos préférées de Marilyn sous l'objectif de Cecil BEATON.
1956 / Une des sessions photos préférées de Marilyn sous l'objectif de Cecil BEATON.
1956 / Une des sessions photos préférées de Marilyn sous l'objectif de Cecil BEATON.
1956 / Une des sessions photos préférées de Marilyn sous l'objectif de Cecil BEATON.
1956 / Une des sessions photos préférées de Marilyn sous l'objectif de Cecil BEATON.
1956 / Une des sessions photos préférées de Marilyn sous l'objectif de Cecil BEATON.
1956 / Une des sessions photos préférées de Marilyn sous l'objectif de Cecil BEATON.
1956 / Une des sessions photos préférées de Marilyn sous l'objectif de Cecil BEATON.

Tags : 1956 - Cecil BEATON

1956 / Session photos de Marilyn par le photographe Cecil BEATON. 08/01/2017

1956 / Session photos de Marilyn par le photographe Cecil BEATON.
1956 / Session photos de Marilyn par le photographe Cecil BEATON.
1956 / Session photos de Marilyn par le photographe Cecil BEATON.
1956 / Session photos de Marilyn par le photographe Cecil BEATON.
1956 / Session photos de Marilyn par le photographe Cecil BEATON.
1956 / Session photos de Marilyn par le photographe Cecil BEATON.
1956 / Session photos de Marilyn par le photographe Cecil BEATON.
1956 / Session photos de Marilyn par le photographe Cecil BEATON.

Tags : 1956 - Cecil BEATON

NEWS / EXPO : Marilyn MONROE "I wanna be loved by you" (du 22 Octobre 2016 au 1er Mai 2017) HOTEL DE CAUMONT, Centre d'Art, AIX-EN-PROVENCE). 04/01/2017

NEWS / EXPO : Marilyn MONROE "I wanna be loved by you" (du 22 Octobre 2016 au 1er Mai 2017) HOTEL DE CAUMONT, Centre d'Art, AIX-EN-PROVENCE).
NEWS / EXPO : Marilyn MONROE "I wanna be loved by you" (du 22 Octobre 2016 au 1er Mai 2017) HOTEL DE CAUMONT, Centre d'Art, AIX-EN-PROVENCE).
NEWS / EXPO : Marilyn MONROE "I wanna be loved by you" (du 22 Octobre 2016 au 1er Mai 2017) HOTEL DE CAUMONT, Centre d'Art, AIX-EN-PROVENCE).
NEWS / EXPO : Marilyn MONROE "I wanna be loved by you" (du 22 Octobre 2016 au 1er Mai 2017) HOTEL DE CAUMONT, Centre d'Art, AIX-EN-PROVENCE).
NEWS / EXPO : Marilyn MONROE "I wanna be loved by you" (du 22 Octobre 2016 au 1er Mai 2017) HOTEL DE CAUMONT, Centre d'Art, AIX-EN-PROVENCE).
NEWS / EXPO : Marilyn MONROE "I wanna be loved by you" (du 22 Octobre 2016 au 1er Mai 2017) HOTEL DE CAUMONT, Centre d'Art, AIX-EN-PROVENCE).
NEWS / EXPO : Marilyn MONROE "I wanna be loved by you" (du 22 Octobre 2016 au 1er Mai 2017) HOTEL DE CAUMONT, Centre d'Art, AIX-EN-PROVENCE).
NEWS / EXPO : Marilyn MONROE "I wanna be loved by you" (du 22 Octobre 2016 au 1er Mai 2017) HOTEL DE CAUMONT, Centre d'Art, AIX-EN-PROVENCE).

Marilyn MONROE (1926-1962) est certainement la star la plus photographiée dans l'histoire du cinéma. André DE DIENES, Milton GREENE, Philippe HALSMAN, Eve ARNOLD, Cecil BEATON, Richard AVEDON, Sam SHAW, Ed FEINGERSH, George BARRIS, Bert STERN... les meilleurs photographes de son temps l'ont immortalisée, faisant de Marilyn l'icône que tout le monde connaît.

A travers une soixantaine de tirages photographiques, principalement issus de collections privées, et de nombreux supports multimédia, l'exposition « Marilyn » raconte l'histoire de la relation particulière que Marilyn MONROE a toujours entretenue avec la photographie et les photographes. Une relation centrale dans la construction de son image mythique.


Plus encore que la caméra, Marilyn aimait l'appareil photo et les photographes le lui rendaient bien. On sait combien Marilyn MONROE s'est prêtée au jeu de la célébrité, renvoyant à chaque paparazzi un sourire éclatant. Très jeune, elle dévore les magazines de cinéma dont les photos idéalisées éveillent son intérêt pour la photographie. Débutant comme modèle puis comme pin-up, elle comprend vite le pouvoir de l'image, dont elle a besoin pour lancer sa carrière cinématographique, et s'en empare. Sa photogénie exceptionnelle et son travail intensif avec les photographes hollywoodiens réputés portent vite leurs fruits et elle apparaît en couverture de nombreux magazines, contribuant au développement de sa popularité comme de son érotisme. C'est sous l'objectif des photographes publicitaires des studios que Norma Jeane BAKER, petite fille à l'enfance difficile, devient Marilyn MONROE, la star. Les médias construisent l'image toute faite d'une femme joyeuse, radieuse. Or Marilyn est multiple, complexe. Car l'icône a deux faces : celle, solaire et lumineuse, de la blonde et celle, plus sombre, d'une jeune femme perfectionniste, fragile et vulnérable.
Marilyn noue un dialogue de confiance avec les photographes, plus qu'avec les journalistes ou même les réalisateurs. Elle initie très régulièrement des séances de photographie pour façonner elle-même son image et se défaire du rôle dans lequel l'enferment les médias et les studios hollywoodiens, la Fox en particulier. Marilyn tient à contrôler chaque image – comme sur ces planches contacts de la « Dernière Séance » de Bert STERN, présentée en fin d'exposition, où elle barre les clichés qui lui déplaisent. C'est cette co-construction de son image, révélant la maîtrise du photographe autant que la sienne, qui est ainsi donnée à voir.
 

Tags : Expositon 2016-2017 - Sam SHAW - 1957 - Bert STERN - 1962 - Philippe HALSMAN - 1952 - Milton GREENE - 1954 - Cecil BEATON - 1956 - Richard AVEDON - 1958 - Andre DE DIENES - 1946 - Eve ARNOLD - 1960 - Premiere "Some like it hot" - The misfits

1956 / Superbe portrait de Marilyn "à l'oiseau" par Cecil BEATON. 20/12/2016

Tags : 1956 - Cecil BEATON