35 tagged articles The Prince and the showgirl

Une vie de 36 ans en images ! 31/07/2015

Une vie de 36 ans en images !

Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !

15 Juillet 1956 / Séance photos à Egham, en Angleterre, avant la conférence de presse à l"Hôtel "Savoy", pour annoncer le début du tournage du film "The Prince and the showgirl". 21/08/2017

15 Juillet 1956 / Séance photos à Egham, en Angleterre, avant la conférence de presse à l"Hôtel "Savoy", pour annoncer le début du tournage du film "The Prince and the showgirl".

15 Juillet 1956 / Séance photos à Egham, en Angleterre, avant la conférence de presse à l"Hôtel "Savoy", pour annoncer le début du tournage du film "The Prince and the showgirl".
15 Juillet 1956 / Séance photos à Egham, en Angleterre, avant la conférence de presse à l"Hôtel "Savoy", pour annoncer le début du tournage du film "The Prince and the showgirl".
15 Juillet 1956 / Séance photos à Egham, en Angleterre, avant la conférence de presse à l"Hôtel "Savoy", pour annoncer le début du tournage du film "The Prince and the showgirl".
15 Juillet 1956 / Séance photos à Egham, en Angleterre, avant la conférence de presse à l"Hôtel "Savoy", pour annoncer le début du tournage du film "The Prince and the showgirl".
15 Juillet 1956 / Séance photos à Egham, en Angleterre, avant la conférence de presse à l"Hôtel "Savoy", pour annoncer le début du tournage du film "The Prince and the showgirl".
15 Juillet 1956 / Séance photos à Egham, en Angleterre, avant la conférence de presse à l"Hôtel "Savoy", pour annoncer le début du tournage du film "The Prince and the showgirl".
15 Juillet 1956 / Séance photos à Egham, en Angleterre, avant la conférence de presse à l"Hôtel "Savoy", pour annoncer le début du tournage du film "The Prince and the showgirl".

Tags : 1956 - Egham - Hotel Savoy - The Prince and the showgirl - Arthur MILLER - Effet personnel

1956 / "The Prince and the showgirl" / SYNOPSIS / Marilyn incarne Elsie MARINA, danseuse dans le cabaret "Coconut Girl", dans un quartier de Londres. La famille royale de Carpathie vient d'arriver en Angleterre pour célébrer le couronnement du roi George V. Pour se distraire le temps d'une soirée, le Grand-Duc Charles rencontre cette américaine et s'émoustille à la vue d'une bretelle qui lâche sur la blanche et ronde poitrine d'Elsie. Il décide de l'inviter pour un souper dans ses appartements et pousser plus en avant quelques entreprises coquines. Toutefois, Elsie n'est pas dupe. Elle boit vodka et champagne, fait des entorses au protocole, pourtant son esprit vif se rebiffe en rejetant les avances du régent ! Ce dernier, habitué à dominer son petit monde, voit rouge, s'esclaffe et s'époumonne... non vraiment, cette petite américaine le déconcerte et ça ne l'enchante guère. Malgré cela, suivant les doux aléas du scénario aux gentils rebondissements, Elsie s'installe dans cette ambassade, opine du chef face au français impeccable de la reine mère, prétend connaître une certaine Sarah BERNHARDT, surprend le fils du régent en conversation téléphonique suspicieuse, mais jamais elle ne se départit de son humour ni de sa fraîcheur qui vont permettre de dérider le caractère autoritaire et intempestif du Grand-Duc !... 05/05/2017

1956 / "The Prince and the showgirl" / SYNOPSIS / Marilyn incarne Elsie MARINA, danseuse dans le cabaret "Coconut Girl", dans un quartier de Londres. La famille royale de Carpathie vient d'arriver en Angleterre pour célébrer le couronnement du roi George V.  Pour se distraire le temps d'une soirée, le Grand-Duc Charles rencontre cette américaine et s'émoustille à la vue d'une bretelle qui lâche sur la blanche et ronde poitrine d'Elsie. Il décide de l'inviter pour un souper dans ses appartements et pousser plus en avant quelques entreprises coquines. Toutefois, Elsie n'est pas dupe. Elle boit vodka et champagne, fait des entorses au protocole, pourtant son esprit vif se rebiffe en rejetant les avances du régent ! Ce dernier, habitué à dominer son petit monde, voit rouge, s'esclaffe et s'époumonne... non vraiment, cette petite américaine le déconcerte et ça ne l'enchante guère. Malgré cela, suivant les doux aléas du scénario aux gentils rebondissements, Elsie s'installe dans cette ambassade, opine du chef face au français impeccable de la reine mère, prétend connaître une certaine Sarah BERNHARDT, surprend le fils du régent en conversation téléphonique suspicieuse, mais jamais elle ne se départit de son humour ni de sa fraîcheur qui vont permettre de dérider le caractère autoritaire et intempestif du Grand-Duc !...
1956 / "The Prince and the showgirl" / SYNOPSIS / Marilyn incarne Elsie MARINA, danseuse dans le cabaret "Coconut Girl", dans un quartier de Londres. La famille royale de Carpathie vient d'arriver en Angleterre pour célébrer le couronnement du roi George V.  Pour se distraire le temps d'une soirée, le Grand-Duc Charles rencontre cette américaine et s'émoustille à la vue d'une bretelle qui lâche sur la blanche et ronde poitrine d'Elsie. Il décide de l'inviter pour un souper dans ses appartements et pousser plus en avant quelques entreprises coquines. Toutefois, Elsie n'est pas dupe. Elle boit vodka et champagne, fait des entorses au protocole, pourtant son esprit vif se rebiffe en rejetant les avances du régent ! Ce dernier, habitué à dominer son petit monde, voit rouge, s'esclaffe et s'époumonne... non vraiment, cette petite américaine le déconcerte et ça ne l'enchante guère. Malgré cela, suivant les doux aléas du scénario aux gentils rebondissements, Elsie s'installe dans cette ambassade, opine du chef face au français impeccable de la reine mère, prétend connaître une certaine Sarah BERNHARDT, surprend le fils du régent en conversation téléphonique suspicieuse, mais jamais elle ne se départit de son humour ni de sa fraîcheur qui vont permettre de dérider le caractère autoritaire et intempestif du Grand-Duc !...
1956 / "The Prince and the showgirl" / SYNOPSIS / Marilyn incarne Elsie MARINA, danseuse dans le cabaret "Coconut Girl", dans un quartier de Londres. La famille royale de Carpathie vient d'arriver en Angleterre pour célébrer le couronnement du roi George V.  Pour se distraire le temps d'une soirée, le Grand-Duc Charles rencontre cette américaine et s'émoustille à la vue d'une bretelle qui lâche sur la blanche et ronde poitrine d'Elsie. Il décide de l'inviter pour un souper dans ses appartements et pousser plus en avant quelques entreprises coquines. Toutefois, Elsie n'est pas dupe. Elle boit vodka et champagne, fait des entorses au protocole, pourtant son esprit vif se rebiffe en rejetant les avances du régent ! Ce dernier, habitué à dominer son petit monde, voit rouge, s'esclaffe et s'époumonne... non vraiment, cette petite américaine le déconcerte et ça ne l'enchante guère. Malgré cela, suivant les doux aléas du scénario aux gentils rebondissements, Elsie s'installe dans cette ambassade, opine du chef face au français impeccable de la reine mère, prétend connaître une certaine Sarah BERNHARDT, surprend le fils du régent en conversation téléphonique suspicieuse, mais jamais elle ne se départit de son humour ni de sa fraîcheur qui vont permettre de dérider le caractère autoritaire et intempestif du Grand-Duc !...
1956 / "The Prince and the showgirl" / SYNOPSIS / Marilyn incarne Elsie MARINA, danseuse dans le cabaret "Coconut Girl", dans un quartier de Londres. La famille royale de Carpathie vient d'arriver en Angleterre pour célébrer le couronnement du roi George V.  Pour se distraire le temps d'une soirée, le Grand-Duc Charles rencontre cette américaine et s'émoustille à la vue d'une bretelle qui lâche sur la blanche et ronde poitrine d'Elsie. Il décide de l'inviter pour un souper dans ses appartements et pousser plus en avant quelques entreprises coquines. Toutefois, Elsie n'est pas dupe. Elle boit vodka et champagne, fait des entorses au protocole, pourtant son esprit vif se rebiffe en rejetant les avances du régent ! Ce dernier, habitué à dominer son petit monde, voit rouge, s'esclaffe et s'époumonne... non vraiment, cette petite américaine le déconcerte et ça ne l'enchante guère. Malgré cela, suivant les doux aléas du scénario aux gentils rebondissements, Elsie s'installe dans cette ambassade, opine du chef face au français impeccable de la reine mère, prétend connaître une certaine Sarah BERNHARDT, surprend le fils du régent en conversation téléphonique suspicieuse, mais jamais elle ne se départit de son humour ni de sa fraîcheur qui vont permettre de dérider le caractère autoritaire et intempestif du Grand-Duc !...
1956 / "The Prince and the showgirl" / SYNOPSIS / Marilyn incarne Elsie MARINA, danseuse dans le cabaret "Coconut Girl", dans un quartier de Londres. La famille royale de Carpathie vient d'arriver en Angleterre pour célébrer le couronnement du roi George V.  Pour se distraire le temps d'une soirée, le Grand-Duc Charles rencontre cette américaine et s'émoustille à la vue d'une bretelle qui lâche sur la blanche et ronde poitrine d'Elsie. Il décide de l'inviter pour un souper dans ses appartements et pousser plus en avant quelques entreprises coquines. Toutefois, Elsie n'est pas dupe. Elle boit vodka et champagne, fait des entorses au protocole, pourtant son esprit vif se rebiffe en rejetant les avances du régent ! Ce dernier, habitué à dominer son petit monde, voit rouge, s'esclaffe et s'époumonne... non vraiment, cette petite américaine le déconcerte et ça ne l'enchante guère. Malgré cela, suivant les doux aléas du scénario aux gentils rebondissements, Elsie s'installe dans cette ambassade, opine du chef face au français impeccable de la reine mère, prétend connaître une certaine Sarah BERNHARDT, surprend le fils du régent en conversation téléphonique suspicieuse, mais jamais elle ne se départit de son humour ni de sa fraîcheur qui vont permettre de dérider le caractère autoritaire et intempestif du Grand-Duc !...
1956 / "The Prince and the showgirl" / SYNOPSIS / Marilyn incarne Elsie MARINA, danseuse dans le cabaret "Coconut Girl", dans un quartier de Londres. La famille royale de Carpathie vient d'arriver en Angleterre pour célébrer le couronnement du roi George V.  Pour se distraire le temps d'une soirée, le Grand-Duc Charles rencontre cette américaine et s'émoustille à la vue d'une bretelle qui lâche sur la blanche et ronde poitrine d'Elsie. Il décide de l'inviter pour un souper dans ses appartements et pousser plus en avant quelques entreprises coquines. Toutefois, Elsie n'est pas dupe. Elle boit vodka et champagne, fait des entorses au protocole, pourtant son esprit vif se rebiffe en rejetant les avances du régent ! Ce dernier, habitué à dominer son petit monde, voit rouge, s'esclaffe et s'époumonne... non vraiment, cette petite américaine le déconcerte et ça ne l'enchante guère. Malgré cela, suivant les doux aléas du scénario aux gentils rebondissements, Elsie s'installe dans cette ambassade, opine du chef face au français impeccable de la reine mère, prétend connaître une certaine Sarah BERNHARDT, surprend le fils du régent en conversation téléphonique suspicieuse, mais jamais elle ne se départit de son humour ni de sa fraîcheur qui vont permettre de dérider le caractère autoritaire et intempestif du Grand-Duc !...
1956 / "The Prince and the showgirl" / SYNOPSIS / Marilyn incarne Elsie MARINA, danseuse dans le cabaret "Coconut Girl", dans un quartier de Londres. La famille royale de Carpathie vient d'arriver en Angleterre pour célébrer le couronnement du roi George V.  Pour se distraire le temps d'une soirée, le Grand-Duc Charles rencontre cette américaine et s'émoustille à la vue d'une bretelle qui lâche sur la blanche et ronde poitrine d'Elsie. Il décide de l'inviter pour un souper dans ses appartements et pousser plus en avant quelques entreprises coquines. Toutefois, Elsie n'est pas dupe. Elle boit vodka et champagne, fait des entorses au protocole, pourtant son esprit vif se rebiffe en rejetant les avances du régent ! Ce dernier, habitué à dominer son petit monde, voit rouge, s'esclaffe et s'époumonne... non vraiment, cette petite américaine le déconcerte et ça ne l'enchante guère. Malgré cela, suivant les doux aléas du scénario aux gentils rebondissements, Elsie s'installe dans cette ambassade, opine du chef face au français impeccable de la reine mère, prétend connaître une certaine Sarah BERNHARDT, surprend le fils du régent en conversation téléphonique suspicieuse, mais jamais elle ne se départit de son humour ni de sa fraîcheur qui vont permettre de dérider le caractère autoritaire et intempestif du Grand-Duc !...
Inutile de revenir sur les conditions de tournage difficiles du film... Il n'en demeure pas moins douteux d'admirer ce couple se séduire à l'écran alors que leurs rapports étaient teintés de froideur et d'arrogance sur les plateaux.

C'est étrange, troublant. Comme souvent, les aléas de la vie personnelle de Marilyn ont empoisonné son travail, la rendant complètement invivable et entretenant une fausse réputation d'enquiquineuse au boulot. 
Laurence OLIVIER, qui s'était avoué enchanté de collaborer avec la méga star américaine, fut vite désappointé par certains caprices de celle-ci (mais qui s'expliquent si on se penche davantage sur les circonstances entourant la vie de Marilyn en cette année 1956). 
Le film est en fait adapté d'une pièce qui s'intitule "The sleeping prince", et c'était le couple Laurence OLIVIER - Vivien LEIGH qui avait interprété ce rôle sur les planches. L'acteur anglais accepta donc la proposition des "Productions MM", à la condition d'en être le réalisateur, le co-producteur et le premier rôle.
Mais les deux acteurs n'ont jamais su s'accorder. Marilyn était blessée des attentes d'OLIVIER : il voulait qu'elle soit sexy, c'est tout. Cela correspondait très mal avec ses envies de se forger une nouvelle identité de comédienne. 
Effectivement dans le film, Marilyn est au premier abord ce qu'on attend absolument d'elle : elle est blonde, sexy et bécasse ! Pourtant, à bien y regarder, Marilyn interprète une Elsie MARINA plus mutine et espiègle qu'on n'y pensait. La star jubile, elle rayonne, son jeu fait montre de sa large palette en étant irrésistiblement drôle. Elle comprend qu'elle n'est qu'une conquête parmi d'autres aux yeux du régent, et pourtant elle entreprend un jeu du chat et de la souris exquis et délicieux. Ce qu'elle souhaite, c'est être aimée, tomber amoureuse et donner de l'amour à cet homme solitaire et au coeur de pierre.
Parviendra-t-elle à ce qu'elle veut ? La fin est justement une lettre ouverte à la question : l'amour n'est-il qu'enfantillage ?

"The Prince and the showgirl" n'a malheureusement rencontré qu'un succès mitigé auprès du public à sa sortie, les critiques étaient clémentes, saluant le potentiel de Marilyn qui surpassait de très loin son partenaire. Le seul reproche du film réside, justement, sur le fait que l'histoire était un tantinet pauvrette et peu crédible. Son scénario laisse entendre une belle comédie sentimentale, avec des éclats de rire et de séduction, mais ce n'est pas suffisant pour emballer les foules. De plus, Laurence OLIVIER a privilégié une réalisation lisse et classique, qui émousse le charme dans lequel l'interprétation de Marilyn désirait l'entraîner.
Un peu dommage. Il ne faut cependant pas se priver de voir ce film car c'est toujours un bonheur d'admirer la blonde et sublime Marilyn.
1956 / "The Prince and the showgirl" / SYNOPSIS / Marilyn incarne Elsie MARINA, danseuse dans le cabaret "Coconut Girl", dans un quartier de Londres. La famille royale de Carpathie vient d'arriver en Angleterre pour célébrer le couronnement du roi George V.  Pour se distraire le temps d'une soirée, le Grand-Duc Charles rencontre cette américaine et s'émoustille à la vue d'une bretelle qui lâche sur la blanche et ronde poitrine d'Elsie. Il décide de l'inviter pour un souper dans ses appartements et pousser plus en avant quelques entreprises coquines. Toutefois, Elsie n'est pas dupe. Elle boit vodka et champagne, fait des entorses au protocole, pourtant son esprit vif se rebiffe en rejetant les avances du régent ! Ce dernier, habitué à dominer son petit monde, voit rouge, s'esclaffe et s'époumonne... non vraiment, cette petite américaine le déconcerte et ça ne l'enchante guère. Malgré cela, suivant les doux aléas du scénario aux gentils rebondissements, Elsie s'installe dans cette ambassade, opine du chef face au français impeccable de la reine mère, prétend connaître une certaine Sarah BERNHARDT, surprend le fils du régent en conversation téléphonique suspicieuse, mais jamais elle ne se départit de son humour ni de sa fraîcheur qui vont permettre de dérider le caractère autoritaire et intempestif du Grand-Duc !...

Tags : 1956 - The Prince and the showgirl - Milton GREENE - Effet personnel

9 Février 1956 / (nouvelles photos) Marilyn et Laurence OLIVIER annoncent aux jornalistes le début du tournage du film "The Prince and the showgirl" au "Plaza Hotel". 02/05/2017

9 Février 1956 / (nouvelles photos) Marilyn et Laurence OLIVIER annoncent aux jornalistes le début du tournage du film "The Prince and the showgirl" au "Plaza Hotel".

9 Février 1956 / (nouvelles photos) Marilyn et Laurence OLIVIER annoncent aux jornalistes le début du tournage du film "The Prince and the showgirl" au "Plaza Hotel".
9 Février 1956 / (nouvelles photos) Marilyn et Laurence OLIVIER annoncent aux jornalistes le début du tournage du film "The Prince and the showgirl" au "Plaza Hotel".
9 Février 1956 / (nouvelles photos) Marilyn et Laurence OLIVIER annoncent aux jornalistes le début du tournage du film "The Prince and the showgirl" au "Plaza Hotel".
9 Février 1956 / (nouvelles photos) Marilyn et Laurence OLIVIER annoncent aux jornalistes le début du tournage du film "The Prince and the showgirl" au "Plaza Hotel".
9 Février 1956 / (nouvelles photos) Marilyn et Laurence OLIVIER annoncent aux jornalistes le début du tournage du film "The Prince and the showgirl" au "Plaza Hotel".
9 Février 1956 / (nouvelles photos) Marilyn et Laurence OLIVIER annoncent aux jornalistes le début du tournage du film "The Prince and the showgirl" au "Plaza Hotel".
9 Février 1956 / (nouvelles photos) Marilyn et Laurence OLIVIER annoncent aux jornalistes le début du tournage du film "The Prince and the showgirl" au "Plaza Hotel".

Tags : 1956 - Terrace room "Plaza Hotel" - Milton GREENE - The Prince and the showgirl

1956 / RARE Marilyn by Jack CARDIFF. 18/04/2017

Tags : 1956 - Jack CARDIFF - The Prince and the showgirl

BELLE FIN DE JOURNEE A TOUTES ET A TOUS ! 13/02/2017

Tags : 1956 - The Prince and the showgirl

9 Février 1956 / Conférence de presse au Terrace room du "Plaza Hotel" de Londres, pour annoncer la production (Laurence OLIVIER, Terrence RATTIGAN et Milton GREENE) aux journalistes, du film "The Prince and the showgirl". Les deux acteurs se congratulèrent mutuellement devant plus de 150 journalistes et photographes. Il s’agissait d’un événement majeur qui allait réunir un grand tragédien anglais et le plus grand sex-symbol de l’Amérique. Bien qu’elle ait nié toute préméditation, Marilyn orchestra l’événement à la perfection, volant la vedette au « plus grand acteur vivant au monde », lorsqu’elle se pencha en avant et que l’une des bretelles de sa robe (créée par John MOORE ) cassa net (un truc que les agents de publicité de la Fox lui avait semble-t-il appris à ses débuts). Les photographes devinrent fous. On lui procura en hâte une épingle à nourrice, mais la bretelle céda encore deux fois, devant des journalistes et photographes ravis de l’incident. 29/01/2017

9 Février 1956 / Conférence de presse au Terrace room du "Plaza Hotel" de Londres, pour annoncer la production (Laurence OLIVIER, Terrence RATTIGAN et Milton GREENE) aux journalistes, du film "The Prince and the showgirl". Les deux acteurs se congratulèrent mutuellement devant plus de 150 journalistes et photographes. Il s’agissait d’un événement majeur qui allait réunir un grand tragédien anglais et le plus grand sex-symbol de l’Amérique. Bien qu’elle ait nié toute préméditation, Marilyn orchestra l’événement à la perfection, volant la vedette au « plus grand acteur vivant au monde », lorsqu’elle se pencha en avant et que l’une des bretelles de sa robe (créée par John MOORE ) cassa net (un truc que les agents de publicité de la Fox lui avait semble-t-il appris à ses débuts). Les photographes devinrent fous. On lui procura en hâte une épingle à nourrice, mais la bretelle céda encore deux fois, devant des journalistes et photographes ravis  de l’incident.
9 Février 1956 / Conférence de presse au Terrace room du "Plaza Hotel" de Londres, pour annoncer la production (Laurence OLIVIER, Terrence RATTIGAN et Milton GREENE) aux journalistes, du film "The Prince and the showgirl". Les deux acteurs se congratulèrent mutuellement devant plus de 150 journalistes et photographes. Il s’agissait d’un événement majeur qui allait réunir un grand tragédien anglais et le plus grand sex-symbol de l’Amérique. Bien qu’elle ait nié toute préméditation, Marilyn orchestra l’événement à la perfection, volant la vedette au « plus grand acteur vivant au monde », lorsqu’elle se pencha en avant et que l’une des bretelles de sa robe (créée par John MOORE ) cassa net (un truc que les agents de publicité de la Fox lui avait semble-t-il appris à ses débuts). Les photographes devinrent fous. On lui procura en hâte une épingle à nourrice, mais la bretelle céda encore deux fois, devant des journalistes et photographes ravis  de l’incident.
9 Février 1956 / Conférence de presse au Terrace room du "Plaza Hotel" de Londres, pour annoncer la production (Laurence OLIVIER, Terrence RATTIGAN et Milton GREENE) aux journalistes, du film "The Prince and the showgirl". Les deux acteurs se congratulèrent mutuellement devant plus de 150 journalistes et photographes. Il s’agissait d’un événement majeur qui allait réunir un grand tragédien anglais et le plus grand sex-symbol de l’Amérique. Bien qu’elle ait nié toute préméditation, Marilyn orchestra l’événement à la perfection, volant la vedette au « plus grand acteur vivant au monde », lorsqu’elle se pencha en avant et que l’une des bretelles de sa robe (créée par John MOORE ) cassa net (un truc que les agents de publicité de la Fox lui avait semble-t-il appris à ses débuts). Les photographes devinrent fous. On lui procura en hâte une épingle à nourrice, mais la bretelle céda encore deux fois, devant des journalistes et photographes ravis  de l’incident.
9 Février 1956 / Conférence de presse au Terrace room du "Plaza Hotel" de Londres, pour annoncer la production (Laurence OLIVIER, Terrence RATTIGAN et Milton GREENE) aux journalistes, du film "The Prince and the showgirl". Les deux acteurs se congratulèrent mutuellement devant plus de 150 journalistes et photographes. Il s’agissait d’un événement majeur qui allait réunir un grand tragédien anglais et le plus grand sex-symbol de l’Amérique. Bien qu’elle ait nié toute préméditation, Marilyn orchestra l’événement à la perfection, volant la vedette au « plus grand acteur vivant au monde », lorsqu’elle se pencha en avant et que l’une des bretelles de sa robe (créée par John MOORE ) cassa net (un truc que les agents de publicité de la Fox lui avait semble-t-il appris à ses débuts). Les photographes devinrent fous. On lui procura en hâte une épingle à nourrice, mais la bretelle céda encore deux fois, devant des journalistes et photographes ravis  de l’incident.
9 Février 1956 / Conférence de presse au Terrace room du "Plaza Hotel" de Londres, pour annoncer la production (Laurence OLIVIER, Terrence RATTIGAN et Milton GREENE) aux journalistes, du film "The Prince and the showgirl". Les deux acteurs se congratulèrent mutuellement devant plus de 150 journalistes et photographes. Il s’agissait d’un événement majeur qui allait réunir un grand tragédien anglais et le plus grand sex-symbol de l’Amérique. Bien qu’elle ait nié toute préméditation, Marilyn orchestra l’événement à la perfection, volant la vedette au « plus grand acteur vivant au monde », lorsqu’elle se pencha en avant et que l’une des bretelles de sa robe (créée par John MOORE ) cassa net (un truc que les agents de publicité de la Fox lui avait semble-t-il appris à ses débuts). Les photographes devinrent fous. On lui procura en hâte une épingle à nourrice, mais la bretelle céda encore deux fois, devant des journalistes et photographes ravis  de l’incident.
9 Février 1956 / Conférence de presse au Terrace room du "Plaza Hotel" de Londres, pour annoncer la production (Laurence OLIVIER, Terrence RATTIGAN et Milton GREENE) aux journalistes, du film "The Prince and the showgirl". Les deux acteurs se congratulèrent mutuellement devant plus de 150 journalistes et photographes. Il s’agissait d’un événement majeur qui allait réunir un grand tragédien anglais et le plus grand sex-symbol de l’Amérique. Bien qu’elle ait nié toute préméditation, Marilyn orchestra l’événement à la perfection, volant la vedette au « plus grand acteur vivant au monde », lorsqu’elle se pencha en avant et que l’une des bretelles de sa robe (créée par John MOORE ) cassa net (un truc que les agents de publicité de la Fox lui avait semble-t-il appris à ses débuts). Les photographes devinrent fous. On lui procura en hâte une épingle à nourrice, mais la bretelle céda encore deux fois, devant des journalistes et photographes ravis  de l’incident.
9 Février 1956 / Conférence de presse au Terrace room du "Plaza Hotel" de Londres, pour annoncer la production (Laurence OLIVIER, Terrence RATTIGAN et Milton GREENE) aux journalistes, du film "The Prince and the showgirl". Les deux acteurs se congratulèrent mutuellement devant plus de 150 journalistes et photographes. Il s’agissait d’un événement majeur qui allait réunir un grand tragédien anglais et le plus grand sex-symbol de l’Amérique. Bien qu’elle ait nié toute préméditation, Marilyn orchestra l’événement à la perfection, volant la vedette au « plus grand acteur vivant au monde », lorsqu’elle se pencha en avant et que l’une des bretelles de sa robe (créée par John MOORE ) cassa net (un truc que les agents de publicité de la Fox lui avait semble-t-il appris à ses débuts). Les photographes devinrent fous. On lui procura en hâte une épingle à nourrice, mais la bretelle céda encore deux fois, devant des journalistes et photographes ravis  de l’incident.
9 Février 1956 / Conférence de presse au Terrace room du "Plaza Hotel" de Londres, pour annoncer la production (Laurence OLIVIER, Terrence RATTIGAN et Milton GREENE) aux journalistes, du film "The Prince and the showgirl". Les deux acteurs se congratulèrent mutuellement devant plus de 150 journalistes et photographes. Il s’agissait d’un événement majeur qui allait réunir un grand tragédien anglais et le plus grand sex-symbol de l’Amérique. Bien qu’elle ait nié toute préméditation, Marilyn orchestra l’événement à la perfection, volant la vedette au « plus grand acteur vivant au monde », lorsqu’elle se pencha en avant et que l’une des bretelles de sa robe (créée par John MOORE ) cassa net (un truc que les agents de publicité de la Fox lui avait semble-t-il appris à ses débuts). Les photographes devinrent fous. On lui procura en hâte une épingle à nourrice, mais la bretelle céda encore deux fois, devant des journalistes et photographes ravis  de l’incident.

Tags : 1956 - The Prince and the showgirl - Terrace room "Plaza Hotel" - Effet personnel

15 Juillet 1956 / En ce dimanche, après une séance photos à Egham , une conférence de presse fut donnée dans la salle "Lancaster" de l’hôtel "Savoy" de Londres pour annoncer le début du tournage du film "The Prince and the showgirl". 21/01/2017

15 Juillet 1956 / En ce dimanche, après une séance photos à Egham , une conférence de presse fut donnée dans la salle "Lancaster" de l’hôtel "Savoy" de Londres pour  annoncer le début du tournage du film "The Prince and the showgirl".
15 Juillet 1956 / En ce dimanche, après une séance photos à Egham , une conférence de presse fut donnée dans la salle "Lancaster" de l’hôtel "Savoy" de Londres pour  annoncer le début du tournage du film "The Prince and the showgirl".
15 Juillet 1956 / En ce dimanche, après une séance photos à Egham , une conférence de presse fut donnée dans la salle "Lancaster" de l’hôtel "Savoy" de Londres pour  annoncer le début du tournage du film "The Prince and the showgirl".
15 Juillet 1956 / En ce dimanche, après une séance photos à Egham , une conférence de presse fut donnée dans la salle "Lancaster" de l’hôtel "Savoy" de Londres pour  annoncer le début du tournage du film "The Prince and the showgirl".
15 Juillet 1956 / En ce dimanche, après une séance photos à Egham , une conférence de presse fut donnée dans la salle "Lancaster" de l’hôtel "Savoy" de Londres pour  annoncer le début du tournage du film "The Prince and the showgirl".
15 Juillet 1956 / En ce dimanche, après une séance photos à Egham , une conférence de presse fut donnée dans la salle "Lancaster" de l’hôtel "Savoy" de Londres pour  annoncer le début du tournage du film "The Prince and the showgirl".
15 Juillet 1956 / En ce dimanche, après une séance photos à Egham , une conférence de presse fut donnée dans la salle "Lancaster" de l’hôtel "Savoy" de Londres pour  annoncer le début du tournage du film "The Prince and the showgirl".
15 Juillet 1956 / En ce dimanche, après une séance photos à Egham , une conférence de presse fut donnée dans la salle "Lancaster" de l’hôtel "Savoy" de Londres pour  annoncer le début du tournage du film "The Prince and the showgirl".

Tags : 1956 - Egham - Londres - Milton GREENE - The Prince and the showgirl - Arthur MILLER - Hotel Savoy

Juillet 1956 / (Part II) Parkside, Londres, Marilyn sous l'objectif du photographe Milton GREENE, procède aux essais coiffures pour le film "The Prince and the showgirl" avec Laurence OLIVIER, entre autres. 20/01/2017

Juillet 1956 / (Part II) Parkside, Londres, Marilyn sous l'objectif du photographe Milton GREENE, procède aux essais coiffures pour le film "The Prince and the showgirl" avec Laurence OLIVIER, entre autres.

Juillet 1956 / (Part II) Parkside, Londres, Marilyn sous l'objectif du photographe Milton GREENE, procède aux essais coiffures pour le film "The Prince and the showgirl" avec Laurence OLIVIER, entre autres.
Juillet 1956 / (Part II) Parkside, Londres, Marilyn sous l'objectif du photographe Milton GREENE, procède aux essais coiffures pour le film "The Prince and the showgirl" avec Laurence OLIVIER, entre autres.
Juillet 1956 / (Part II) Parkside, Londres, Marilyn sous l'objectif du photographe Milton GREENE, procède aux essais coiffures pour le film "The Prince and the showgirl" avec Laurence OLIVIER, entre autres.
Juillet 1956 / (Part II) Parkside, Londres, Marilyn sous l'objectif du photographe Milton GREENE, procède aux essais coiffures pour le film "The Prince and the showgirl" avec Laurence OLIVIER, entre autres.
Juillet 1956 / (Part II) Parkside, Londres, Marilyn sous l'objectif du photographe Milton GREENE, procède aux essais coiffures pour le film "The Prince and the showgirl" avec Laurence OLIVIER, entre autres.
Juillet 1956 / (Part II) Parkside, Londres, Marilyn sous l'objectif du photographe Milton GREENE, procède aux essais coiffures pour le film "The Prince and the showgirl" avec Laurence OLIVIER, entre autres.
Juillet 1956 / (Part II) Parkside, Londres, Marilyn sous l'objectif du photographe Milton GREENE, procède aux essais coiffures pour le film "The Prince and the showgirl" avec Laurence OLIVIER, entre autres.

Tags : 1956 - The Prince and the showgirl - Milton GREENE

BONNE SEMAINE A TOUTES ET A TOUS ! 10/01/2017

Tags : 1956 - The Prince and the showgirl

1956 / Conférence de presse à l'Hôtel "Savoy" de Londres, avec Marilyn et Laurence OLIVIER, son futur partenaire dans le film "The Prince and the showgirl". 10/01/2017

1956 / Conférence de presse à l'Hôtel "Savoy" de Londres, avec Marilyn et Laurence OLIVIER, son futur partenaire dans le film "The Prince and the showgirl".
1956 / Conférence de presse à l'Hôtel "Savoy" de Londres, avec Marilyn et Laurence OLIVIER, son futur partenaire dans le film "The Prince and the showgirl".
1956 / Conférence de presse à l'Hôtel "Savoy" de Londres, avec Marilyn et Laurence OLIVIER, son futur partenaire dans le film "The Prince and the showgirl".
1956 / Conférence de presse à l'Hôtel "Savoy" de Londres, avec Marilyn et Laurence OLIVIER, son futur partenaire dans le film "The Prince and the showgirl".
1956 / Conférence de presse à l'Hôtel "Savoy" de Londres, avec Marilyn et Laurence OLIVIER, son futur partenaire dans le film "The Prince and the showgirl".
1956 / Conférence de presse à l'Hôtel "Savoy" de Londres, avec Marilyn et Laurence OLIVIER, son futur partenaire dans le film "The Prince and the showgirl".
1956 / Conférence de presse à l'Hôtel "Savoy" de Londres, avec Marilyn et Laurence OLIVIER, son futur partenaire dans le film "The Prince and the showgirl".
1956 / Conférence de presse à l'Hôtel "Savoy" de Londres, avec Marilyn et Laurence OLIVIER, son futur partenaire dans le film "The Prince and the showgirl".

Tags : 1956 - The Prince and the showgirl - Hotel Savoy