191 tagged articles 1962

Une vie de 36 ans en images ! 31/07/2015

Une vie de 36 ans en images !

Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !

ACTU / Le livre "Marilyn 1962" de l'auteur français Sébastien CAUCHON consacré aux derniers mois de la vie de Marilyn MONROE sera prochainement adapté en mini-série. (J'illustre l'article avec les dernières photos TRES RARES de Marilyn lors d'une session avec le photographe Bert STERN). / 90 ans après, Marilyn fait toujours l'actualité, comment l'expliquez-vous ? (S CAUCHON) Elle est restée moderne car elle était en avance sur son temps dans beaucoup de domaines : elle avait monté sa propre société de production, s’impliquait dans la défense des droits civiques, défendait son indépendance… Il ne faut pas non plus oublier qu’elle a été mannequin avant d’être actrice et qu’elle a fait un nombre considérable de photos. Il y a donc beaucoup de matériel encore utilisable aujourd’hui. / Pour votre livre, vous avez longuement enquêté sur l'entourage proche de la star dans ses derniers instants, mais le mystère de sa mort reste, encore, entier. Pourquoi ? (S CAUCHON) Parce que cela fait 54 ans ! ET que l’enquête a été bâclée, laissant hélas la place aux partisans de la thèse du complot pour se répandre… / En tant que spécialiste de Marilyn, en quoi continue t-elle de vous fasciner ? (S CAUCHON) C’était une excellente actrice, une fille drôle et spontanée, d’après ses proches, et surtout une bosseuse et une perfectionniste incroyable : 30 films en 16 ans tout de même. J’aime la complexité de la femme et du personnage dont on n’aura jamais, je pense, fait le tour de toutes les facettes. Aujourd'hui, elle aurait eu 90 ans. / Comment aurait-elle vieilli selon vous ? (S CAUCHON) Bien avec un peu de chance et elle aurait je crois adoré connaître les réalisateurs du Nouvel Hollywood ! ("Marilyn 1962", Sébastien CAUCHON, éditions Stock). 19/01/2018

ACTU / Le livre "Marilyn 1962" de l'auteur français Sébastien CAUCHON consacré aux derniers mois de la vie de Marilyn MONROE sera prochainement adapté en mini-série. (J'illustre l'article avec les dernières photos TRES RARES de Marilyn lors d'une session avec le photographe Bert STERN). / 90 ans après, Marilyn fait toujours l'actualité, comment l'expliquez-vous ?  (S CAUCHON) Elle est restée moderne car elle était en avance sur son temps dans beaucoup de domaines : elle avait monté sa propre société de production, s’impliquait dans la défense des droits civiques, défendait son indépendance… Il ne faut pas non plus oublier qu’elle a été mannequin avant d’être actrice et qu’elle a fait un nombre considérable de photos. Il y a donc beaucoup de matériel encore utilisable aujourd’hui. / Pour votre livre, vous avez longuement enquêté sur l'entourage proche de la star dans ses derniers instants, mais le mystère de sa mort reste, encore, entier. Pourquoi ? (S CAUCHON) Parce que cela fait 54 ans ! ET que l’enquête a été bâclée, laissant hélas la place aux partisans de la thèse du complot pour se répandre… /  En tant que spécialiste de Marilyn, en quoi continue t-elle de vous fasciner ? (S CAUCHON)  C’était une excellente actrice, une fille drôle et spontanée, d’après ses proches, et surtout une bosseuse et une perfectionniste incroyable : 30 films en 16 ans tout de même. J’aime la complexité de la femme et du personnage dont on n’aura jamais, je pense, fait le tour de toutes les facettes. Aujourd'hui, elle aurait eu 90 ans. / Comment aurait-elle vieilli selon vous ? (S CAUCHON)  Bien avec un peu de chance et elle aurait je crois adoré connaître les réalisateurs du Nouvel Hollywood !  ("Marilyn 1962", Sébastien CAUCHON, éditions Stock).
ACTU / Le livre "Marilyn 1962" de l'auteur français Sébastien CAUCHON consacré aux derniers mois de la vie de Marilyn MONROE sera prochainement adapté en mini-série. (J'illustre l'article avec les dernières photos TRES RARES de Marilyn lors d'une session avec le photographe Bert STERN). / 90 ans après, Marilyn fait toujours l'actualité, comment l'expliquez-vous ?  (S CAUCHON) Elle est restée moderne car elle était en avance sur son temps dans beaucoup de domaines : elle avait monté sa propre société de production, s’impliquait dans la défense des droits civiques, défendait son indépendance… Il ne faut pas non plus oublier qu’elle a été mannequin avant d’être actrice et qu’elle a fait un nombre considérable de photos. Il y a donc beaucoup de matériel encore utilisable aujourd’hui. / Pour votre livre, vous avez longuement enquêté sur l'entourage proche de la star dans ses derniers instants, mais le mystère de sa mort reste, encore, entier. Pourquoi ? (S CAUCHON) Parce que cela fait 54 ans ! ET que l’enquête a été bâclée, laissant hélas la place aux partisans de la thèse du complot pour se répandre… /  En tant que spécialiste de Marilyn, en quoi continue t-elle de vous fasciner ? (S CAUCHON)  C’était une excellente actrice, une fille drôle et spontanée, d’après ses proches, et surtout une bosseuse et une perfectionniste incroyable : 30 films en 16 ans tout de même. J’aime la complexité de la femme et du personnage dont on n’aura jamais, je pense, fait le tour de toutes les facettes. Aujourd'hui, elle aurait eu 90 ans. / Comment aurait-elle vieilli selon vous ? (S CAUCHON)  Bien avec un peu de chance et elle aurait je crois adoré connaître les réalisateurs du Nouvel Hollywood !  ("Marilyn 1962", Sébastien CAUCHON, éditions Stock).
ACTU / Le livre "Marilyn 1962" de l'auteur français Sébastien CAUCHON consacré aux derniers mois de la vie de Marilyn MONROE sera prochainement adapté en mini-série. (J'illustre l'article avec les dernières photos TRES RARES de Marilyn lors d'une session avec le photographe Bert STERN). / 90 ans après, Marilyn fait toujours l'actualité, comment l'expliquez-vous ?  (S CAUCHON) Elle est restée moderne car elle était en avance sur son temps dans beaucoup de domaines : elle avait monté sa propre société de production, s’impliquait dans la défense des droits civiques, défendait son indépendance… Il ne faut pas non plus oublier qu’elle a été mannequin avant d’être actrice et qu’elle a fait un nombre considérable de photos. Il y a donc beaucoup de matériel encore utilisable aujourd’hui. / Pour votre livre, vous avez longuement enquêté sur l'entourage proche de la star dans ses derniers instants, mais le mystère de sa mort reste, encore, entier. Pourquoi ? (S CAUCHON) Parce que cela fait 54 ans ! ET que l’enquête a été bâclée, laissant hélas la place aux partisans de la thèse du complot pour se répandre… /  En tant que spécialiste de Marilyn, en quoi continue t-elle de vous fasciner ? (S CAUCHON)  C’était une excellente actrice, une fille drôle et spontanée, d’après ses proches, et surtout une bosseuse et une perfectionniste incroyable : 30 films en 16 ans tout de même. J’aime la complexité de la femme et du personnage dont on n’aura jamais, je pense, fait le tour de toutes les facettes. Aujourd'hui, elle aurait eu 90 ans. / Comment aurait-elle vieilli selon vous ? (S CAUCHON)  Bien avec un peu de chance et elle aurait je crois adoré connaître les réalisateurs du Nouvel Hollywood !  ("Marilyn 1962", Sébastien CAUCHON, éditions Stock).
ACTU / Le livre "Marilyn 1962" de l'auteur français Sébastien CAUCHON consacré aux derniers mois de la vie de Marilyn MONROE sera prochainement adapté en mini-série. (J'illustre l'article avec les dernières photos TRES RARES de Marilyn lors d'une session avec le photographe Bert STERN). / 90 ans après, Marilyn fait toujours l'actualité, comment l'expliquez-vous ?  (S CAUCHON) Elle est restée moderne car elle était en avance sur son temps dans beaucoup de domaines : elle avait monté sa propre société de production, s’impliquait dans la défense des droits civiques, défendait son indépendance… Il ne faut pas non plus oublier qu’elle a été mannequin avant d’être actrice et qu’elle a fait un nombre considérable de photos. Il y a donc beaucoup de matériel encore utilisable aujourd’hui. / Pour votre livre, vous avez longuement enquêté sur l'entourage proche de la star dans ses derniers instants, mais le mystère de sa mort reste, encore, entier. Pourquoi ? (S CAUCHON) Parce que cela fait 54 ans ! ET que l’enquête a été bâclée, laissant hélas la place aux partisans de la thèse du complot pour se répandre… /  En tant que spécialiste de Marilyn, en quoi continue t-elle de vous fasciner ? (S CAUCHON)  C’était une excellente actrice, une fille drôle et spontanée, d’après ses proches, et surtout une bosseuse et une perfectionniste incroyable : 30 films en 16 ans tout de même. J’aime la complexité de la femme et du personnage dont on n’aura jamais, je pense, fait le tour de toutes les facettes. Aujourd'hui, elle aurait eu 90 ans. / Comment aurait-elle vieilli selon vous ? (S CAUCHON)  Bien avec un peu de chance et elle aurait je crois adoré connaître les réalisateurs du Nouvel Hollywood !  ("Marilyn 1962", Sébastien CAUCHON, éditions Stock).
ACTU / Le livre "Marilyn 1962" de l'auteur français Sébastien CAUCHON consacré aux derniers mois de la vie de Marilyn MONROE sera prochainement adapté en mini-série. (J'illustre l'article avec les dernières photos TRES RARES de Marilyn lors d'une session avec le photographe Bert STERN). / 90 ans après, Marilyn fait toujours l'actualité, comment l'expliquez-vous ?  (S CAUCHON) Elle est restée moderne car elle était en avance sur son temps dans beaucoup de domaines : elle avait monté sa propre société de production, s’impliquait dans la défense des droits civiques, défendait son indépendance… Il ne faut pas non plus oublier qu’elle a été mannequin avant d’être actrice et qu’elle a fait un nombre considérable de photos. Il y a donc beaucoup de matériel encore utilisable aujourd’hui. / Pour votre livre, vous avez longuement enquêté sur l'entourage proche de la star dans ses derniers instants, mais le mystère de sa mort reste, encore, entier. Pourquoi ? (S CAUCHON) Parce que cela fait 54 ans ! ET que l’enquête a été bâclée, laissant hélas la place aux partisans de la thèse du complot pour se répandre… /  En tant que spécialiste de Marilyn, en quoi continue t-elle de vous fasciner ? (S CAUCHON)  C’était une excellente actrice, une fille drôle et spontanée, d’après ses proches, et surtout une bosseuse et une perfectionniste incroyable : 30 films en 16 ans tout de même. J’aime la complexité de la femme et du personnage dont on n’aura jamais, je pense, fait le tour de toutes les facettes. Aujourd'hui, elle aurait eu 90 ans. / Comment aurait-elle vieilli selon vous ? (S CAUCHON)  Bien avec un peu de chance et elle aurait je crois adoré connaître les réalisateurs du Nouvel Hollywood !  ("Marilyn 1962", Sébastien CAUCHON, éditions Stock).
ACTU / Le livre "Marilyn 1962" de l'auteur français Sébastien CAUCHON consacré aux derniers mois de la vie de Marilyn MONROE sera prochainement adapté en mini-série. (J'illustre l'article avec les dernières photos TRES RARES de Marilyn lors d'une session avec le photographe Bert STERN). / 90 ans après, Marilyn fait toujours l'actualité, comment l'expliquez-vous ?  (S CAUCHON) Elle est restée moderne car elle était en avance sur son temps dans beaucoup de domaines : elle avait monté sa propre société de production, s’impliquait dans la défense des droits civiques, défendait son indépendance… Il ne faut pas non plus oublier qu’elle a été mannequin avant d’être actrice et qu’elle a fait un nombre considérable de photos. Il y a donc beaucoup de matériel encore utilisable aujourd’hui. / Pour votre livre, vous avez longuement enquêté sur l'entourage proche de la star dans ses derniers instants, mais le mystère de sa mort reste, encore, entier. Pourquoi ? (S CAUCHON) Parce que cela fait 54 ans ! ET que l’enquête a été bâclée, laissant hélas la place aux partisans de la thèse du complot pour se répandre… /  En tant que spécialiste de Marilyn, en quoi continue t-elle de vous fasciner ? (S CAUCHON)  C’était une excellente actrice, une fille drôle et spontanée, d’après ses proches, et surtout une bosseuse et une perfectionniste incroyable : 30 films en 16 ans tout de même. J’aime la complexité de la femme et du personnage dont on n’aura jamais, je pense, fait le tour de toutes les facettes. Aujourd'hui, elle aurait eu 90 ans. / Comment aurait-elle vieilli selon vous ? (S CAUCHON)  Bien avec un peu de chance et elle aurait je crois adoré connaître les réalisateurs du Nouvel Hollywood !  ("Marilyn 1962", Sébastien CAUCHON, éditions Stock).
ACTU / Le livre "Marilyn 1962" de l'auteur français Sébastien CAUCHON consacré aux derniers mois de la vie de Marilyn MONROE sera prochainement adapté en mini-série. (J'illustre l'article avec les dernières photos TRES RARES de Marilyn lors d'une session avec le photographe Bert STERN). / 90 ans après, Marilyn fait toujours l'actualité, comment l'expliquez-vous ?  (S CAUCHON) Elle est restée moderne car elle était en avance sur son temps dans beaucoup de domaines : elle avait monté sa propre société de production, s’impliquait dans la défense des droits civiques, défendait son indépendance… Il ne faut pas non plus oublier qu’elle a été mannequin avant d’être actrice et qu’elle a fait un nombre considérable de photos. Il y a donc beaucoup de matériel encore utilisable aujourd’hui. / Pour votre livre, vous avez longuement enquêté sur l'entourage proche de la star dans ses derniers instants, mais le mystère de sa mort reste, encore, entier. Pourquoi ? (S CAUCHON) Parce que cela fait 54 ans ! ET que l’enquête a été bâclée, laissant hélas la place aux partisans de la thèse du complot pour se répandre… /  En tant que spécialiste de Marilyn, en quoi continue t-elle de vous fasciner ? (S CAUCHON)  C’était une excellente actrice, une fille drôle et spontanée, d’après ses proches, et surtout une bosseuse et une perfectionniste incroyable : 30 films en 16 ans tout de même. J’aime la complexité de la femme et du personnage dont on n’aura jamais, je pense, fait le tour de toutes les facettes. Aujourd'hui, elle aurait eu 90 ans. / Comment aurait-elle vieilli selon vous ? (S CAUCHON)  Bien avec un peu de chance et elle aurait je crois adoré connaître les réalisateurs du Nouvel Hollywood !  ("Marilyn 1962", Sébastien CAUCHON, éditions Stock).
Le roman "Marilyn 1962" de l'écrivain Sébastien CAUCHON, également directeur de la communication du site uniFrance, sera prochainement adapté à la télévision en mini-série de dix épisodes. Produite par Michel MERKT (Toni ERDMANN) et Marianne MADDALENA (la série "Scream"), elle retracera les derniers mois de la vie de l'iconique Marilyn, décédée en 1962 à l'âge de 36 ans, des suites d'une overdose de barbituriques.

Publié en 2016 aux éditions Stock, "Marilyn 1962" est allé à la rencontre des collaborateurs et proches de l'actrice, s'appuyant notamment sur des documents pour la plupart inédits, acquis au fil des années par des collectionneurs. En résulte un portrait des plus fidèles de la star, mais aussi une plongée dans la vie chaotique de celle qui, plus de cinquante ans après sa mort, continue de fasciner le grand public.

La vie de Marilyn a été portée de nombreuses fois à l'écran, tant au cinéma qu'à la télévision, et notamment dans la série "The secret life of Marilyn MONROE" avec Kelli GARNER dans le rôle-titre.
ACTU / Le livre "Marilyn 1962" de l'auteur français Sébastien CAUCHON consacré aux derniers mois de la vie de Marilyn MONROE sera prochainement adapté en mini-série. (J'illustre l'article avec les dernières photos TRES RARES de Marilyn lors d'une session avec le photographe Bert STERN). / 90 ans après, Marilyn fait toujours l'actualité, comment l'expliquez-vous ?  (S CAUCHON) Elle est restée moderne car elle était en avance sur son temps dans beaucoup de domaines : elle avait monté sa propre société de production, s’impliquait dans la défense des droits civiques, défendait son indépendance… Il ne faut pas non plus oublier qu’elle a été mannequin avant d’être actrice et qu’elle a fait un nombre considérable de photos. Il y a donc beaucoup de matériel encore utilisable aujourd’hui. / Pour votre livre, vous avez longuement enquêté sur l'entourage proche de la star dans ses derniers instants, mais le mystère de sa mort reste, encore, entier. Pourquoi ? (S CAUCHON) Parce que cela fait 54 ans ! ET que l’enquête a été bâclée, laissant hélas la place aux partisans de la thèse du complot pour se répandre… /  En tant que spécialiste de Marilyn, en quoi continue t-elle de vous fasciner ? (S CAUCHON)  C’était une excellente actrice, une fille drôle et spontanée, d’après ses proches, et surtout une bosseuse et une perfectionniste incroyable : 30 films en 16 ans tout de même. J’aime la complexité de la femme et du personnage dont on n’aura jamais, je pense, fait le tour de toutes les facettes. Aujourd'hui, elle aurait eu 90 ans. / Comment aurait-elle vieilli selon vous ? (S CAUCHON)  Bien avec un peu de chance et elle aurait je crois adoré connaître les réalisateurs du Nouvel Hollywood !  ("Marilyn 1962", Sébastien CAUCHON, éditions Stock).

Tags : 1962 - Bert STERN

Vendredi 29 et Samedi 30 Juin 1962 / Marilyn et son staff (Pat Newcomb, attachée de presse, Allan SNYDER, maquilleur et ami de longue date, Agnes FLANAGAN, coiffeuse attitrée à cette époque) arrivent au 1506 Blue Jay Way, North Hollywood Hills, où se situe la maison de Tim LEIMERT, ami du photographe George BARRIS, pour une session photos. 19/01/2018

Vendredi 29 et Samedi 30 Juin 1962 / Marilyn et son staff (Pat Newcomb, attachée de presse, Allan SNYDER, maquilleur et ami de longue date, Agnes FLANAGAN, coiffeuse attitrée à cette époque) arrivent au 1506 Blue Jay Way,  North Hollywood Hills, où se situe la maison de Tim LEIMERT, ami du photographe George BARRIS, pour une session photos.
Vendredi 29 et Samedi 30 Juin 1962 / Marilyn et son staff (Pat Newcomb, attachée de presse, Allan SNYDER, maquilleur et ami de longue date, Agnes FLANAGAN, coiffeuse attitrée à cette époque) arrivent au 1506 Blue Jay Way,  North Hollywood Hills, où se situe la maison de Tim LEIMERT, ami du photographe George BARRIS, pour une session photos.
Vendredi 29 et Samedi 30 Juin 1962 / Marilyn et son staff (Pat Newcomb, attachée de presse, Allan SNYDER, maquilleur et ami de longue date, Agnes FLANAGAN, coiffeuse attitrée à cette époque) arrivent au 1506 Blue Jay Way,  North Hollywood Hills, où se situe la maison de Tim LEIMERT, ami du photographe George BARRIS, pour une session photos.
Vendredi 29 et Samedi 30 Juin 1962 / Marilyn et son staff (Pat Newcomb, attachée de presse, Allan SNYDER, maquilleur et ami de longue date, Agnes FLANAGAN, coiffeuse attitrée à cette époque) arrivent au 1506 Blue Jay Way,  North Hollywood Hills, où se situe la maison de Tim LEIMERT, ami du photographe George BARRIS, pour une session photos.
Vendredi 29 et Samedi 30 Juin 1962 / Marilyn et son staff (Pat Newcomb, attachée de presse, Allan SNYDER, maquilleur et ami de longue date, Agnes FLANAGAN, coiffeuse attitrée à cette époque) arrivent au 1506 Blue Jay Way,  North Hollywood Hills, où se situe la maison de Tim LEIMERT, ami du photographe George BARRIS, pour une session photos.
Vendredi 29 et Samedi 30 Juin 1962 / Marilyn et son staff (Pat Newcomb, attachée de presse, Allan SNYDER, maquilleur et ami de longue date, Agnes FLANAGAN, coiffeuse attitrée à cette époque) arrivent au 1506 Blue Jay Way,  North Hollywood Hills, où se situe la maison de Tim LEIMERT, ami du photographe George BARRIS, pour une session photos.
Vendredi 29 et Samedi 30 Juin 1962 / Marilyn et son staff (Pat Newcomb, attachée de presse, Allan SNYDER, maquilleur et ami de longue date, Agnes FLANAGAN, coiffeuse attitrée à cette époque) arrivent au 1506 Blue Jay Way,  North Hollywood Hills, où se situe la maison de Tim LEIMERT, ami du photographe George BARRIS, pour une session photos.
Vendredi 29 et Samedi 30 Juin 1962 / Marilyn et son staff (Pat Newcomb, attachée de presse, Allan SNYDER, maquilleur et ami de longue date, Agnes FLANAGAN, coiffeuse attitrée à cette époque) arrivent au 1506 Blue Jay Way,  North Hollywood Hills, où se situe la maison de Tim LEIMERT, ami du photographe George BARRIS, pour une session photos.

Tags : 1962 - George BARRIS - Pat NEWCOMB - Allan SNYDER - Emilio PUCCI

A TOUTES ET TOUS CEUX QUI ME SUIVENT, UNE BELLE ET BONNE ANNEE 2018 ! 01/01/2018

Tags : 1962 - Bert STERN

23/12/2017

Tags : 1962 - Something's got to give

HIVER 2017 - 2018 - Le solstice d'hiver 2017 vient d'avoir lieu, ce jeudi 21 décembre. La date de l'entrée dans notre saison froide mérite quelques explications... 21/12/2017

HIVER 2017 - 2018 - Le solstice d'hiver 2017 vient d'avoir lieu, ce jeudi 21 décembre. La date de l'entrée dans notre saison froide mérite quelques explications...
HIVER 2017 - 2018 - Le solstice d'hiver 2017 vient d'avoir lieu, ce jeudi 21 décembre. La date de l'entrée dans notre saison froide mérite quelques explications...
HIVER 2017 - 2018 - Le solstice d'hiver 2017 vient d'avoir lieu, ce jeudi 21 décembre. La date de l'entrée dans notre saison froide mérite quelques explications...
HIVER 2017 - 2018 - Le solstice d'hiver 2017 vient d'avoir lieu, ce jeudi 21 décembre. La date de l'entrée dans notre saison froide mérite quelques explications...
HIVER 2017 - 2018 - Le solstice d'hiver 2017 vient d'avoir lieu, ce jeudi 21 décembre. La date de l'entrée dans notre saison froide mérite quelques explications...
HIVER 2017 - 2018 - Le solstice d'hiver 2017 vient d'avoir lieu, ce jeudi 21 décembre. La date de l'entrée dans notre saison froide mérite quelques explications...

Dans l'hémisphère nord, ce jeudi après-midi, à 17h27 et 58 secondes très exactement, nous sommes entrés sans même nous en rendre compte pour la plupart d'entre nous, dans une nouvelle saison, la plus froide de l'année en théorie : l'hiver (2017-2018). Avec les équinoxes de printemps et d'automne et le solstice d'été, le solstice d'hiver fait partie de ces dates-clés de notre calendrier astronomique. Ces événements rythment le tour de la Terre autour du Soleil. Avec le solstice d'hiver, "la Terre n'est pas plus éloignée du Soleil qu'en été, c'est même le contraire, mais c'est l'axe de rotation de la Terre qui penche "du mauvais côté" !", explique Alain Cirou, directeur de rédaction du magazine Ciel et Espace et directeur général de l'Association française d'astronomie, sur Europe 1. Résultat :  "C'est l'hiver, les ombres sont rasantes et la durée de la nuit est maximale."
Le passage à l'hiver (à ne pas confondre avec le passage à l'heure d'hiver, qui a lieu en automne) se produit donc à une seconde bien précise, déterminée par l'Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE). Un calcul que l'Observatoire de Paris tient à jour jusqu'en... 2 999 ! "Le solstice d'hiver correspond à l'instant où la longitude apparente géocentrique du Soleil est égale à 270°", précise l'IMCCE. Traduction : au moment du solstice d'hiver, la position de la Terre par rapport au Soleil va atteindre son inclinaison maximum, avec, encore une fois, un ensoleillement rasant du côté de l'hémisphère nord.
Le changement sans doute le plus concret amorcé par le solstice d'hiver, c'est l'heure à laquelle le soleil se couche : si mardi 19 décembre, il s'est par exemple couché à 16h55 à Paris après s'être levé à 8h40, l'astre se lèvera à 8h42 demain vendredi, lendemain du solstice d'hiver, pour se coucher à 16h56, nous faisant gagner une petite minute de lumière en fin de journée. Le jour du nouvel an, à l'heure de se souhaiter une bonne année, il se lèvera à 8h44 pour se coucher à 17h03. Nous aurons alors gagné près de 10 minutes de "jour" du soir. Vous l'aurez compris, le solstice d'hiver marque le point de départ des journées qui rallongent, jusqu'au solstice d'été du 20 juin.
Fait surprenant, le rallongement des jours a en fait commencé depuis le 13 décembre, jour de la Sainte-Lucie : à partir de ce jour-là, le soleil s'est mis à se coucher de plus en plus tard. Un dicton imagé existe d'ailleurs, qui dit "à la Sainte Luce, le jour croit du saut d'une puce". Il date du 14e siècle, quand l'on se référait encore au calendrier Julien instauré par Jules César... et dans lequel le solstice d'hiver avait lieu aux alentours du... 13 décembre ! Mais revenons-en à notre solstice d'hiver à nous : depuis le 13 décembre, le soleil a aussi rallongé ses grasses mat', se levant de plus en plus tard. Ce qu'il continuera à faire jusqu'au mardi 2 janvier, tout en se couchant par contre à chaque fois un peu plus tard au fil des jours. De quoi y gagner des jours plus longs pour de vrai, cette fois.
Le solstice d'hiver, date clé chez les romains et les celtes
Avant le solstice d'hiver, le soleil est blafard et ne chauffe plus beaucoup, il se lève de plus en plus vers le sud-est et est très bas sur l'horizon à midi. Selon le site Futura Sciences, les Romains, mais aussi d'autres cultures, craignaient à cette période sombre de l'année que le Soleil meure et ne revienne jamais, laissant derrière lui ténèbres et désolation. C'est pourquoi le solstice de décembre, du latin solsticium qui veut dire littéralement "arrêt du Soleil" (statum, immobile) est un évènement majeur du calendrier.
Cette période marque en effet pour les cultures celtes, germaniques et romaines le renouveau, la renaissance, le retour de la lumière. En effet, après quelques jours d'immobilité, et le jour le plus court de l'année, le point de lever et de coucher du Soleil au-dessus de l'horizon se décale de nouveau vers le nord. Les jours grandissent et la lumière revient. Chez les Celtes, des tombeaux de souverains, comme à Newgrange (vers 3.200 avant J.-C.), en Irlande, étaient construits de telle manière que l'entrée et la chambre funéraire au c½ur de l'édifice soient illuminées uniquement ces jours-ci, au lever du soleil.
Un enneigement exceptionnel en montage pour l'hiver 2017-2018
Au-delà du jour du solstice d'hiver, on en sait plus sur la météo des premières vacances de l'hiver, celles de la fin d'année. Fans de montagne et de vacances au ski vont être contents : les météorologues prévoient un enneigement exceptionnel cette année. Comme l'a communiqué La Chaîne météo ce 18 décembre, après deux mornes années question neige lors des vacances de Noël, le début de saison hivernale promet de très bonnes conditions d'enneigement "sur l'ensemble des massifs", y compris pour les stations de ski situées à basse altitude. Seul bémol : des flocons plus aléatoires sur "la partie Est des Pyrénées (Canigou / Cerdagne).
HIVER 2017 - 2018 - Le solstice d'hiver 2017 vient d'avoir lieu, ce jeudi 21 décembre. La date de l'entrée dans notre saison froide mérite quelques explications...
HIVER 2017 - 2018 - Le solstice d'hiver 2017 vient d'avoir lieu, ce jeudi 21 décembre. La date de l'entrée dans notre saison froide mérite quelques explications...

Tags : 1962 - Bert STERN - 1955 - Milton GREENE - 1956 - Cecil BEATON - Effet personnel - 1951 - Magasins "Saks Fifth Avenue"

ON LE SAVAIT PLUS OU MOINS... 05/11/2017

ON LE SAVAIT PLUS OU MOINS...
ON LE SAVAIT PLUS OU MOINS...
ON LE SAVAIT PLUS OU MOINS...
ON LE SAVAIT PLUS OU MOINS...
ON LE SAVAIT PLUS OU MOINS...
ON LE SAVAIT PLUS OU MOINS...
ON LE SAVAIT PLUS OU MOINS...
ON LE SAVAIT PLUS OU MOINS...

C'est un véritable mythe qui s'effondre. Marilyn MONROE, réputée pour sa beauté naturelle et sa silhouette plantureuse aurait en fait appel au bistouri dès l'âge de 24 ans.
 
"L'imperfection est beauté, la folie est génie et il vaut mieux être totalement ridicule que totalement ennuyeux."
Voici une citation de Marilyn qui a dû en inspirer plus d'un. Seulement, pour la première partie, on repassera ! La légendaire actrice aurait en effet été une des premières à avoir recours au bistouri pour corriger certains "défauts" de son visage.
 
C'est ce que révèlent les dossiers médicaux de la star qui seront vendus aux enchères ​le 10 novembre prochain par la maison d'enchères "Julien's Auctions". Si cette vente reste discutable, elle lève le voile sur les diverses interventions chirurgicales subies par la bombe hollywoodienne, notamment grâce à six clichés aux rayons X accompagnés des notes de Michaël GURDIN, chirurgien esthétique à Beverly Hills.
 
Alors qu'elle n'était âgée que de 24 ans, en 1950, elle se serait ainsi fait modifier la forme de son menton grâce à un morceau de cartilage. L'actrice de "Sept ans de réflexion" aurait également subi une légère rhinoplastie à l'extrémité de son nez (Photos 1946 et 1962). Une opération déjà évoquée par le partenaire médical de GURDIN dans des mémoires auto-publiées en 2010.
"Personne ne pensait vraiment que Marilyn avait eu recours à la chirurgie esthétique. Il y avait bien des rumeurs, mais on pensait qu'elle incarnait la beauté à l'état naturel, c'était impossible à croire, déclare Martin NOLAN, le directeur exécutif de "Julien's Auctions". A cette époque, dans les années 1950, la chirurgie esthétique était très peu courante, elle en était à ses balbutiements." Le sex symbol aurait donc été précurseur d'une tendance aujourd'hui courante à Hollywood.

Mais outre ses opérations de chirurgie esthétique, ces dossiers médicaux révèlent également des périodes bien plus sombres de l'icône. On y découvre qu'elle a vécu une grossesse extra-utérine en 1957 à New York, alors qu'elle était mariée à l'écrivain Arthur MILLER, mais aussi qu'elle aurait été victime d'une vilaine chute, deux mois à peine avant sa mort en 1962.
 

Tags : 1946 - Bruno BERNARD - 1962 - Bert STERN - Effet personnel - Chirurgie esthétique

BOOK / "Judy and I, my life with Judy GARLAND" by Sid LUFT. 05/11/2017

BOOK / "Judy and I, my life with Judy GARLAND" by Sid LUFT.
BOOK / "Judy and I, my life with Judy GARLAND" by Sid LUFT.
BOOK / "Judy and I, my life with Judy GARLAND" by Sid LUFT.
BOOK / "Judy and I, my life with Judy GARLAND" by Sid LUFT.
L'ouvrage révèle notamment que Judy GARLAND a été très affectée par la mort de son amie Marilyn MONROE, « car Marilyn était une copine de téléphone de Judy pendant ses années d'insomnie ». Il publie également un article écrit par Judy GARLAND après le décès de l'actrice.
« Cette belle femme avait peur de la solitude, la même chose dont j'avais peur [...] Je ne crois pas que Marilyn voulait vraiment se faire du mal. C'était en partie parce qu'elle avait trop de médicaments à portée de main, puis elle a été abandonnée par ses amis », a écrit Judy GARLAND.

Du vague à l'âme
 
Dans son livre, Sid LUFT évoque aussi le côté mélancolique de la personnalité de Marilyn MONROE. Elle venait régulièrement leur rendre visite. « Elle s'asseyait près du feu, elle ne parlait pas trop, c'était une présence silencieuse. Marilyn était douce et malheureuse. Elle parlait avec Judy et jouait avec les enfants, elle traînait. Elle était séparée d'un de ses maris, qui disait-elle, était gentil, mais ne savait pas faire l'amour à une femme. Elle espérait que cela change après leur mariage. Elle était frustrée et déçue », écrit également Sid LUFT.
 

Tags : Book - Golden Globe Awards - 1962

BON DIMANCHE A TOUTES ET A TOUS ! 05/11/2017

Tags : 1962 - Interview Richard MERYMAN - Allan GRANT - Emilio PUCCI

REST IN PEACE MY DEAR MARILYN / Toussaint et fête des morts ; La célébration de Toussaint fut suivie localement d'un office des morts dès le IXème siècle. En 998, les moines de Cluny instituèrent une fête des trépassés le 2 novembre, qui entra dans la liturgie romaine comme commémoration des fidèles défunts au XIIIème siècle. Le culte des morts resta cependant massivement célébré au 1er novembre. / Pendant 20 ans après sa mort, Joe DiMAGGIOfait en sorte que la tombe de Marilyn soit fleurie trois fois par semaine. 01/11/2017

REST IN PEACE MY DEAR MARILYN / Toussaint et fête des morts ; La célébration de Toussaint fut suivie localement d'un office des morts dès le IXème siècle. En 998, les moines de Cluny instituèrent une fête des trépassés le 2 novembre, qui entra dans la liturgie romaine comme commémoration des fidèles défunts au XIIIème siècle.  Le culte des morts resta cependant massivement célébré au 1er novembre. / Pendant 20 ans après sa mort, Joe DiMAGGIOfait en sorte que la tombe de Marilyn soit fleurie trois fois par semaine.
REST IN PEACE MY DEAR MARILYN / Toussaint et fête des morts ; La célébration de Toussaint fut suivie localement d'un office des morts dès le IXème siècle. En 998, les moines de Cluny instituèrent une fête des trépassés le 2 novembre, qui entra dans la liturgie romaine comme commémoration des fidèles défunts au XIIIème siècle.  Le culte des morts resta cependant massivement célébré au 1er novembre. / Pendant 20 ans après sa mort, Joe DiMAGGIOfait en sorte que la tombe de Marilyn soit fleurie trois fois par semaine.
REST IN PEACE MY DEAR MARILYN / Toussaint et fête des morts ; La célébration de Toussaint fut suivie localement d'un office des morts dès le IXème siècle. En 998, les moines de Cluny instituèrent une fête des trépassés le 2 novembre, qui entra dans la liturgie romaine comme commémoration des fidèles défunts au XIIIème siècle.  Le culte des morts resta cependant massivement célébré au 1er novembre. / Pendant 20 ans après sa mort, Joe DiMAGGIOfait en sorte que la tombe de Marilyn soit fleurie trois fois par semaine.
REST IN PEACE MY DEAR MARILYN / Toussaint et fête des morts ; La célébration de Toussaint fut suivie localement d'un office des morts dès le IXème siècle. En 998, les moines de Cluny instituèrent une fête des trépassés le 2 novembre, qui entra dans la liturgie romaine comme commémoration des fidèles défunts au XIIIème siècle.  Le culte des morts resta cependant massivement célébré au 1er novembre. / Pendant 20 ans après sa mort, Joe DiMAGGIOfait en sorte que la tombe de Marilyn soit fleurie trois fois par semaine.
REST IN PEACE MY DEAR MARILYN / Toussaint et fête des morts ; La célébration de Toussaint fut suivie localement d'un office des morts dès le IXème siècle. En 998, les moines de Cluny instituèrent une fête des trépassés le 2 novembre, qui entra dans la liturgie romaine comme commémoration des fidèles défunts au XIIIème siècle.  Le culte des morts resta cependant massivement célébré au 1er novembre. / Pendant 20 ans après sa mort, Joe DiMAGGIOfait en sorte que la tombe de Marilyn soit fleurie trois fois par semaine.
REST IN PEACE MY DEAR MARILYN / Toussaint et fête des morts ; La célébration de Toussaint fut suivie localement d'un office des morts dès le IXème siècle. En 998, les moines de Cluny instituèrent une fête des trépassés le 2 novembre, qui entra dans la liturgie romaine comme commémoration des fidèles défunts au XIIIème siècle.  Le culte des morts resta cependant massivement célébré au 1er novembre. / Pendant 20 ans après sa mort, Joe DiMAGGIOfait en sorte que la tombe de Marilyn soit fleurie trois fois par semaine.
REST IN PEACE MY DEAR MARILYN / Toussaint et fête des morts ; La célébration de Toussaint fut suivie localement d'un office des morts dès le IXème siècle. En 998, les moines de Cluny instituèrent une fête des trépassés le 2 novembre, qui entra dans la liturgie romaine comme commémoration des fidèles défunts au XIIIème siècle.  Le culte des morts resta cependant massivement célébré au 1er novembre. / Pendant 20 ans après sa mort, Joe DiMAGGIOfait en sorte que la tombe de Marilyn soit fleurie trois fois par semaine.
REST IN PEACE MY DEAR MARILYN / Toussaint et fête des morts ; La célébration de Toussaint fut suivie localement d'un office des morts dès le IXème siècle. En 998, les moines de Cluny instituèrent une fête des trépassés le 2 novembre, qui entra dans la liturgie romaine comme commémoration des fidèles défunts au XIIIème siècle.  Le culte des morts resta cependant massivement célébré au 1er novembre. / Pendant 20 ans après sa mort, Joe DiMAGGIOfait en sorte que la tombe de Marilyn soit fleurie trois fois par semaine.

Le "Pierce Brothers Westwood Village Memorial Park Cemetery" est situé au 1218, avenue Glendon dans le domaine de Westwood Village de Los Angeles, en Californie.
 
C'est le lieu de repos de quelques-uns des plus grands noms de l'industrie du divertissement, à commencer par Marilyn MONROE en 1962. Joe DiMAGGIO, chargé des préparatifs des funérailles de Marilyn, a choisi Westwood car c'est là que reposaient Grace GODDARD (l'amie de la mère de Marilyn), et de la tante de GODDARD, Ana BAS, qui avaient toutes deux pris en charge Marilyn enfant.
 

Tags : Funérailles Marilyn - Westwood Village Memorial Park Cemetery - 1962 - Bert STERN

BELLE FIN DE SOIREE A TOUTES ET A TOUS ! 29/10/2017

BELLE FIN DE SOIREE A TOUTES ET A TOUS !
BELLE FIN DE SOIREE A TOUTES ET A TOUS !
BELLE FIN DE SOIREE A TOUTES ET A TOUS !
BELLE FIN DE SOIREE A TOUTES ET A TOUS !
BELLE FIN DE SOIREE A TOUTES ET A TOUS !
BELLE FIN DE SOIREE A TOUTES ET A TOUS !
BELLE FIN DE SOIREE A TOUTES ET A TOUS !
BELLE FIN DE SOIREE A TOUTES ET A TOUS !

Tags : 1962 - Bert STERN