2 tagged articles Amagansett / Los-Angeles

Une vie de 36 ans en images ! 31/07/2015

Une vie de 36 ans en images !

Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !

8 Juillet 1958 / Marilyn laisse MILLER à Amagansett afin qu'il avance sur son travail et part, dans la soirée, pour Los Angeles. Arthur l’accompagne à l’aéroport. Le mardi 8 juillet, elle arrive à Los Angeles, avec Paula STRASBERG et May REIS, sa secrétaire. C'est sa première apparition à Hollywood depuis « Bus stop ». Les deux cents photographes et les journalistes sont éblouis par les cheveux blond platine de Marilyn, son chemisier de soie blanche, sa jupe blanche, ses chaussures blanches et ses gants blancs.Cela fait deux ans qu'ils ne l'ont pas vu mais ils la trouve néanmoins « franchement potelée ». (quelques photos signées James HASPIEL). 24/01/2016

8 Juillet 1958 / Marilyn laisse MILLER à Amagansett afin qu'il avance sur son travail et part, dans la soirée, pour Los  Angeles. Arthur l’accompagne à l’aéroport. Le mardi 8 juillet, elle arrive à Los Angeles, avec Paula STRASBERG et May REIS, sa secrétaire. C'est sa première apparition à Hollywood depuis « Bus stop ». Les deux cents photographes et les journalistes sont éblouis par les cheveux blond platine de Marilyn, son chemisier de soie blanche, sa jupe blanche, ses chaussures blanches et ses gants blancs.Cela fait deux ans qu'ils ne l'ont pas vu mais ils la trouve néanmoins « franchement potelée ». (quelques photos signées James HASPIEL).

8 Juillet 1958 / Marilyn laisse MILLER à Amagansett afin qu'il avance sur son travail et part, dans la soirée, pour Los  Angeles. Arthur l’accompagne à l’aéroport. Le mardi 8 juillet, elle arrive à Los Angeles, avec Paula STRASBERG et May REIS, sa secrétaire. C'est sa première apparition à Hollywood depuis « Bus stop ». Les deux cents photographes et les journalistes sont éblouis par les cheveux blond platine de Marilyn, son chemisier de soie blanche, sa jupe blanche, ses chaussures blanches et ses gants blancs.Cela fait deux ans qu'ils ne l'ont pas vu mais ils la trouve néanmoins « franchement potelée ». (quelques photos signées James HASPIEL).
8 Juillet 1958 / Marilyn laisse MILLER à Amagansett afin qu'il avance sur son travail et part, dans la soirée, pour Los  Angeles. Arthur l’accompagne à l’aéroport. Le mardi 8 juillet, elle arrive à Los Angeles, avec Paula STRASBERG et May REIS, sa secrétaire. C'est sa première apparition à Hollywood depuis « Bus stop ». Les deux cents photographes et les journalistes sont éblouis par les cheveux blond platine de Marilyn, son chemisier de soie blanche, sa jupe blanche, ses chaussures blanches et ses gants blancs.Cela fait deux ans qu'ils ne l'ont pas vu mais ils la trouve néanmoins « franchement potelée ». (quelques photos signées James HASPIEL).
8 Juillet 1958 / Marilyn laisse MILLER à Amagansett afin qu'il avance sur son travail et part, dans la soirée, pour Los  Angeles. Arthur l’accompagne à l’aéroport. Le mardi 8 juillet, elle arrive à Los Angeles, avec Paula STRASBERG et May REIS, sa secrétaire. C'est sa première apparition à Hollywood depuis « Bus stop ». Les deux cents photographes et les journalistes sont éblouis par les cheveux blond platine de Marilyn, son chemisier de soie blanche, sa jupe blanche, ses chaussures blanches et ses gants blancs.Cela fait deux ans qu'ils ne l'ont pas vu mais ils la trouve néanmoins « franchement potelée ». (quelques photos signées James HASPIEL).
8 Juillet 1958 / Marilyn laisse MILLER à Amagansett afin qu'il avance sur son travail et part, dans la soirée, pour Los  Angeles. Arthur l’accompagne à l’aéroport. Le mardi 8 juillet, elle arrive à Los Angeles, avec Paula STRASBERG et May REIS, sa secrétaire. C'est sa première apparition à Hollywood depuis « Bus stop ». Les deux cents photographes et les journalistes sont éblouis par les cheveux blond platine de Marilyn, son chemisier de soie blanche, sa jupe blanche, ses chaussures blanches et ses gants blancs.Cela fait deux ans qu'ils ne l'ont pas vu mais ils la trouve néanmoins « franchement potelée ». (quelques photos signées James HASPIEL).
8 Juillet 1958 / Marilyn laisse MILLER à Amagansett afin qu'il avance sur son travail et part, dans la soirée, pour Los  Angeles. Arthur l’accompagne à l’aéroport. Le mardi 8 juillet, elle arrive à Los Angeles, avec Paula STRASBERG et May REIS, sa secrétaire. C'est sa première apparition à Hollywood depuis « Bus stop ». Les deux cents photographes et les journalistes sont éblouis par les cheveux blond platine de Marilyn, son chemisier de soie blanche, sa jupe blanche, ses chaussures blanches et ses gants blancs.Cela fait deux ans qu'ils ne l'ont pas vu mais ils la trouve néanmoins « franchement potelée ». (quelques photos signées James HASPIEL).
8 Juillet 1958 / Marilyn laisse MILLER à Amagansett afin qu'il avance sur son travail et part, dans la soirée, pour Los  Angeles. Arthur l’accompagne à l’aéroport. Le mardi 8 juillet, elle arrive à Los Angeles, avec Paula STRASBERG et May REIS, sa secrétaire. C'est sa première apparition à Hollywood depuis « Bus stop ». Les deux cents photographes et les journalistes sont éblouis par les cheveux blond platine de Marilyn, son chemisier de soie blanche, sa jupe blanche, ses chaussures blanches et ses gants blancs.Cela fait deux ans qu'ils ne l'ont pas vu mais ils la trouve néanmoins « franchement potelée ». (quelques photos signées James HASPIEL).
8 Juillet 1958 / Marilyn laisse MILLER à Amagansett afin qu'il avance sur son travail et part, dans la soirée, pour Los  Angeles. Arthur l’accompagne à l’aéroport. Le mardi 8 juillet, elle arrive à Los Angeles, avec Paula STRASBERG et May REIS, sa secrétaire. C'est sa première apparition à Hollywood depuis « Bus stop ». Les deux cents photographes et les journalistes sont éblouis par les cheveux blond platine de Marilyn, son chemisier de soie blanche, sa jupe blanche, ses chaussures blanches et ses gants blancs.Cela fait deux ans qu'ils ne l'ont pas vu mais ils la trouve néanmoins « franchement potelée ». (quelques photos signées James HASPIEL).

Tags : 1958 - Amagansett / Los-Angeles - James HASPIEL - Arthur MILLER

8 Juillet 1958 / (Part II) MILLER accompagne Marilyn à l'aéroport de New York ; Marilyn s'envole pour Los Angeles afin de préparer le tournage de son prochain film "Some Like It Hot", qui marque son grand retour au cinéma, et Arthur reste à Amagansett pour plancher sur le scénario de "The Misfits" qu'il commence à préparer. Paula STRASBERG, sa coach, et May REIS, sa secrétaire, l'accompagnent. Sur le tarmac de l'aéroport de New York, quelques photographes sont présents, mais surtout des fans, photographes amateurs (tel que James HASPIEL) et des employés de l'aéroport. 19/01/2017

8 Juillet 1958 / (Part II) MILLER accompagne Marilyn à l'aéroport de New York ; Marilyn s'envole pour Los Angeles afin de préparer le tournage de son prochain film "Some Like It Hot", qui marque son grand retour au cinéma, et Arthur reste à Amagansett pour plancher sur le scénario de "The Misfits" qu'il commence à préparer. Paula STRASBERG, sa coach, et May REIS, sa secrétaire, l'accompagnent. Sur le tarmac de l'aéroport de New York, quelques photographes sont présents, mais surtout des fans, photographes amateurs (tel que James HASPIEL) et des employés de l'aéroport.
8 Juillet 1958 / (Part II) MILLER accompagne Marilyn à l'aéroport de New York ; Marilyn s'envole pour Los Angeles afin de préparer le tournage de son prochain film "Some Like It Hot", qui marque son grand retour au cinéma, et Arthur reste à Amagansett pour plancher sur le scénario de "The Misfits" qu'il commence à préparer. Paula STRASBERG, sa coach, et May REIS, sa secrétaire, l'accompagnent. Sur le tarmac de l'aéroport de New York, quelques photographes sont présents, mais surtout des fans, photographes amateurs (tel que James HASPIEL) et des employés de l'aéroport.
8 Juillet 1958 / (Part II) MILLER accompagne Marilyn à l'aéroport de New York ; Marilyn s'envole pour Los Angeles afin de préparer le tournage de son prochain film "Some Like It Hot", qui marque son grand retour au cinéma, et Arthur reste à Amagansett pour plancher sur le scénario de "The Misfits" qu'il commence à préparer. Paula STRASBERG, sa coach, et May REIS, sa secrétaire, l'accompagnent. Sur le tarmac de l'aéroport de New York, quelques photographes sont présents, mais surtout des fans, photographes amateurs (tel que James HASPIEL) et des employés de l'aéroport.
8 Juillet 1958 / (Part II) MILLER accompagne Marilyn à l'aéroport de New York ; Marilyn s'envole pour Los Angeles afin de préparer le tournage de son prochain film "Some Like It Hot", qui marque son grand retour au cinéma, et Arthur reste à Amagansett pour plancher sur le scénario de "The Misfits" qu'il commence à préparer. Paula STRASBERG, sa coach, et May REIS, sa secrétaire, l'accompagnent. Sur le tarmac de l'aéroport de New York, quelques photographes sont présents, mais surtout des fans, photographes amateurs (tel que James HASPIEL) et des employés de l'aéroport.
8 Juillet 1958 / (Part II) MILLER accompagne Marilyn à l'aéroport de New York ; Marilyn s'envole pour Los Angeles afin de préparer le tournage de son prochain film "Some Like It Hot", qui marque son grand retour au cinéma, et Arthur reste à Amagansett pour plancher sur le scénario de "The Misfits" qu'il commence à préparer. Paula STRASBERG, sa coach, et May REIS, sa secrétaire, l'accompagnent. Sur le tarmac de l'aéroport de New York, quelques photographes sont présents, mais surtout des fans, photographes amateurs (tel que James HASPIEL) et des employés de l'aéroport.
8 Juillet 1958 / (Part II) MILLER accompagne Marilyn à l'aéroport de New York ; Marilyn s'envole pour Los Angeles afin de préparer le tournage de son prochain film "Some Like It Hot", qui marque son grand retour au cinéma, et Arthur reste à Amagansett pour plancher sur le scénario de "The Misfits" qu'il commence à préparer. Paula STRASBERG, sa coach, et May REIS, sa secrétaire, l'accompagnent. Sur le tarmac de l'aéroport de New York, quelques photographes sont présents, mais surtout des fans, photographes amateurs (tel que James HASPIEL) et des employés de l'aéroport.
8 Juillet 1958 / (Part II) MILLER accompagne Marilyn à l'aéroport de New York ; Marilyn s'envole pour Los Angeles afin de préparer le tournage de son prochain film "Some Like It Hot", qui marque son grand retour au cinéma, et Arthur reste à Amagansett pour plancher sur le scénario de "The Misfits" qu'il commence à préparer. Paula STRASBERG, sa coach, et May REIS, sa secrétaire, l'accompagnent. Sur le tarmac de l'aéroport de New York, quelques photographes sont présents, mais surtout des fans, photographes amateurs (tel que James HASPIEL) et des employés de l'aéroport.
8 Juillet 1958 / (Part II) MILLER accompagne Marilyn à l'aéroport de New York ; Marilyn s'envole pour Los Angeles afin de préparer le tournage de son prochain film "Some Like It Hot", qui marque son grand retour au cinéma, et Arthur reste à Amagansett pour plancher sur le scénario de "The Misfits" qu'il commence à préparer. Paula STRASBERG, sa coach, et May REIS, sa secrétaire, l'accompagnent. Sur le tarmac de l'aéroport de New York, quelques photographes sont présents, mais surtout des fans, photographes amateurs (tel que James HASPIEL) et des employés de l'aéroport.
Comme Marilyn n'avait plus tourné depuis deux ans (depuis "Bus Stop") et se faisait rare à Hollywood, les journalistes se sont rendus en force à l'aéroport de Los Angeles. Une fois l'avion posé, les passagers descendent et c'est après 30 minutes que Marilyn fait son apparition en haut de la passerelle.

Un reporter du "Los Angeles Times" écrivit : "Une apparition blanche se matérialisa à la porte ; cheveux blancs agités par le déplacement d'air que provoquait un autre avion ; chemisier de soie blanc ouvert sur une gorge poudrée de blanc ; jupe étroite de soie blanche ; souliers blancs ; gants blancs. Marilyn MONROE regarda le monde en clignant des yeux... puis elle se mit à descendre lentement, avec un air malicieux. 'Excusez-moi', dit-elle, 'je dormais.'
Les journalistes ont remarqué qu'elle portait trois livres sous le bras :
- "L'importance de vivre", de Lin YUTANG.
- "La vie parmi les sauvages", de Shirley JACKSON.
- "A l'acteur" - de Michaël CHEKHOV.
Elle monte dans une voiture qui l'emmène à son hôtel : le "Bel Air Hotel", qui a été redécoré tout en blanc pour elle.

Tags : 1958 - Amagansett / Los-Angeles - Arthur MILLER - James HASPIEL