7 tagged articles Phil STERN

Une vie de 36 ans en images ! 31/07/2015

Une vie de 36 ans en images !

Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !

4 Décembre 1953 / Photos Phil STERN, Marilyn au "Shrine Auditorium" de Los Angeles pour un gala de bienfaisance pour les enfants, avec notamment les humoristes Jack BENNY, Bob HOPE ou encore le crooner Danny THOMAS. 31/07/2015

4 Décembre 1953 / Photos Phil STERN, Marilyn au "Shrine Auditorium" de Los Angeles pour un gala de bienfaisance pour les enfants, avec notamment les humoristes Jack BENNY, Bob HOPE ou encore le crooner Danny THOMAS.
4 Décembre 1953 / Photos Phil STERN, Marilyn au "Shrine Auditorium" de Los Angeles pour un gala de bienfaisance pour les enfants, avec notamment les humoristes Jack BENNY, Bob HOPE ou encore le crooner Danny THOMAS.
4 Décembre 1953 / Photos Phil STERN, Marilyn au "Shrine Auditorium" de Los Angeles pour un gala de bienfaisance pour les enfants, avec notamment les humoristes Jack BENNY, Bob HOPE ou encore le crooner Danny THOMAS.
4 Décembre 1953 / Photos Phil STERN, Marilyn au "Shrine Auditorium" de Los Angeles pour un gala de bienfaisance pour les enfants, avec notamment les humoristes Jack BENNY, Bob HOPE ou encore le crooner Danny THOMAS.
4 Décembre 1953 / Photos Phil STERN, Marilyn au "Shrine Auditorium" de Los Angeles pour un gala de bienfaisance pour les enfants, avec notamment les humoristes Jack BENNY, Bob HOPE ou encore le crooner Danny THOMAS.
4 Décembre 1953 / Photos Phil STERN, Marilyn au "Shrine Auditorium" de Los Angeles pour un gala de bienfaisance pour les enfants, avec notamment les humoristes Jack BENNY, Bob HOPE ou encore le crooner Danny THOMAS.
4 Décembre 1953 / Photos Phil STERN, Marilyn au "Shrine Auditorium" de Los Angeles pour un gala de bienfaisance pour les enfants, avec notamment les humoristes Jack BENNY, Bob HOPE ou encore le crooner Danny THOMAS.
4 Décembre 1953 / Photos Phil STERN, Marilyn au "Shrine Auditorium" de Los Angeles pour un gala de bienfaisance pour les enfants, avec notamment les humoristes Jack BENNY, Bob HOPE ou encore le crooner Danny THOMAS.

Tags : 1953 - Phil STERN - The Shrine Auditorium - Gladys RASMUSSEN - Allan SNYDER

4 Décembre 1953 / (part II) Marilyn est conviée à un gala de bienfaisance pour les enfants, coiffée par Gladys RASMUSSEN sa coiffeuse attitrée du moment et maquillée par Whitey SNYDER, où sont également invités Jack BENNY, Danny THOMAS ou encore Bob HOPE. 07/02/2016

4 Décembre 1953 / (part II) Marilyn est conviée à un gala de bienfaisance pour les enfants, coiffée par Gladys RASMUSSEN sa coiffeuse attitrée du moment et maquillée par Whitey SNYDER, où sont également invités Jack BENNY, Danny THOMAS ou encore Bob HOPE.
4 Décembre 1953 / (part II) Marilyn est conviée à un gala de bienfaisance pour les enfants, coiffée par Gladys RASMUSSEN sa coiffeuse attitrée du moment et maquillée par Whitey SNYDER, où sont également invités Jack BENNY, Danny THOMAS ou encore Bob HOPE.
4 Décembre 1953 / (part II) Marilyn est conviée à un gala de bienfaisance pour les enfants, coiffée par Gladys RASMUSSEN sa coiffeuse attitrée du moment et maquillée par Whitey SNYDER, où sont également invités Jack BENNY, Danny THOMAS ou encore Bob HOPE.
4 Décembre 1953 / (part II) Marilyn est conviée à un gala de bienfaisance pour les enfants, coiffée par Gladys RASMUSSEN sa coiffeuse attitrée du moment et maquillée par Whitey SNYDER, où sont également invités Jack BENNY, Danny THOMAS ou encore Bob HOPE.
4 Décembre 1953 / (part II) Marilyn est conviée à un gala de bienfaisance pour les enfants, coiffée par Gladys RASMUSSEN sa coiffeuse attitrée du moment et maquillée par Whitey SNYDER, où sont également invités Jack BENNY, Danny THOMAS ou encore Bob HOPE.
4 Décembre 1953 / (part II) Marilyn est conviée à un gala de bienfaisance pour les enfants, coiffée par Gladys RASMUSSEN sa coiffeuse attitrée du moment et maquillée par Whitey SNYDER, où sont également invités Jack BENNY, Danny THOMAS ou encore Bob HOPE.
4 Décembre 1953 / (part II) Marilyn est conviée à un gala de bienfaisance pour les enfants, coiffée par Gladys RASMUSSEN sa coiffeuse attitrée du moment et maquillée par Whitey SNYDER, où sont également invités Jack BENNY, Danny THOMAS ou encore Bob HOPE.
4 Décembre 1953 / (part II) Marilyn est conviée à un gala de bienfaisance pour les enfants, coiffée par Gladys RASMUSSEN sa coiffeuse attitrée du moment et maquillée par Whitey SNYDER, où sont également invités Jack BENNY, Danny THOMAS ou encore Bob HOPE.

Tags : 1953 - Phil STERN - The Shrine Auditorium - Allan SNYDER - Gladys RASMUSSEN - Jack BENNY - Danny THOMAS

Mars 56 / (Part II) Conférence de presse donnée par le magazine "Look" dans la maison louée par Marilyn lors du tournage de "Bus stop", sur North Beverly Glen Boulevard. (Photos Earl LEAF, Milton GREENE and Phil STERN). 12/02/2016

Mars 56 / (Part II) Conférence de presse donnée par le magazine "Look" dans la maison louée par Marilyn lors du tournage de "Bus stop", sur North Beverly Glen Boulevard. (Photos Earl LEAF, Milton GREENE and Phil STERN).
Mars 56 / (Part II) Conférence de presse donnée par le magazine "Look" dans la maison louée par Marilyn lors du tournage de "Bus stop", sur North Beverly Glen Boulevard. (Photos Earl LEAF, Milton GREENE and Phil STERN).
Mars 56 / (Part II) Conférence de presse donnée par le magazine "Look" dans la maison louée par Marilyn lors du tournage de "Bus stop", sur North Beverly Glen Boulevard. (Photos Earl LEAF, Milton GREENE and Phil STERN).
Mars 56 / (Part II) Conférence de presse donnée par le magazine "Look" dans la maison louée par Marilyn lors du tournage de "Bus stop", sur North Beverly Glen Boulevard. (Photos Earl LEAF, Milton GREENE and Phil STERN).
Mars 56 / (Part II) Conférence de presse donnée par le magazine "Look" dans la maison louée par Marilyn lors du tournage de "Bus stop", sur North Beverly Glen Boulevard. (Photos Earl LEAF, Milton GREENE and Phil STERN).
Mars 56 / (Part II) Conférence de presse donnée par le magazine "Look" dans la maison louée par Marilyn lors du tournage de "Bus stop", sur North Beverly Glen Boulevard. (Photos Earl LEAF, Milton GREENE and Phil STERN).
Mars 56 / (Part II) Conférence de presse donnée par le magazine "Look" dans la maison louée par Marilyn lors du tournage de "Bus stop", sur North Beverly Glen Boulevard. (Photos Earl LEAF, Milton GREENE and Phil STERN).
Mars 56 / (Part II) Conférence de presse donnée par le magazine "Look" dans la maison louée par Marilyn lors du tournage de "Bus stop", sur North Beverly Glen Boulevard. (Photos Earl LEAF, Milton GREENE and Phil STERN).

Tags : 1956 - North Beverly Glen Boulevard - Bus stop - Phil STERN - Earl LEAF - Milton GREENE

1958 / SUR LE TOURNAGE DU FILM "SOME LIKE IT HOT" / Peu de temps après l'arrivée d'Arthur, Marilyn apprit qu’elle était enceinte. MILLER annonça à Billy WILDER que Marilyn était enceinte et lui demanda de la ménager et de la laisser quitter le plateau tous les jours à 16 heures 30. WILDER ne prit pas la chose très bien : « Ecoutez, Arthur, il est actuellement 16 heures et je n'ai aucune prise. Elle est arrivée sur le tournage sur le coup de 11 heures 30. Il a fallu attendre 13 heures pour qu'elle soit prête à travailler. Je vais vous dire une chose. Si vous me l'amenez à 9 heures, prête à tourner, je ne la lâche pas à 16 heures 30 mais à midi ». Marilyn pour sa part, paraissait soudain espérer et appréhender tout à la fois la maternité. Elle voulait protéger son bébé mais en même temps, elle le mettait en danger. D'un côté elle estimait que WILDER lui en demandait trop et elle ne voulait pas perdre cet enfant. De l'autre, elle ne tenait pas compte de la mise en garde de son gynécologue, le Dr Leon KROHN (qui assistait à la majeure partie du tournage, inquiet pour la santé de sa patiente), qui la prévint que sa consommation régulière d'alcool et de médicaments risquaient de mettre un terme à sa grossesse. Le vendredi 7 Novembre : tout laissait à penser qu'elle était en train de faire une fausse couche ; elle fut hospitalisée au "Cedars of Lebanon Hospital", mais c'était une fausse alerte. Les médecins lui demandèrent de cesser de boire et de prendre des médicaments, car son bébé était gravement en danger. Elle se reposa pendant une semaine au "Bel Air Hotel". Le mercredi 26 novembre, elle reçut un télégramme de George AURIC de l'Académie du cinéma français, la conviant la remise de l'étoile de cristal, en France, pour « La meilleure interprète étrangère » dans « The prince and the showgirl ». Mais du fait qu'elle ait été enceinte et ne puisse voyager, la récompense lui sera remise le 26 février 1959, à l'Institut du film français, à New York. DECEMBRE : Le mardi 2 décembre : la Fox lui écrivit une lettre, dans laquelle le studio lui demandait confirmation du fait qu'elle était enceinte et auquel cas, la Fox voulait que la période durant laquelle ils étaient tenus de l'employer soit prolongée. La date de la première de « After the fall », qui, avant l'été avait été prévue pour le jeudi 18 décembre, fut repoussée au mois de février ou mars 1959, car MILLER n'avait pas terminé sa pièce. De son côté John HUSTON était de retour aux Etats-Unis et s'apprêtait à se rendre à Los Angeles pour préparer son prochain film dont le tournage devait débuter en janvier au Mexique. Auparavant, il souhaitait rencontrer Arthur MILLER à New York. « The unforgiven » (« Le vent dans la plaine ») l'occuperait jusqu'en mai 1959, et si Marilyn accouchait en juin 1959, il enchaînerait avec « Freud » pendant qu'elle tournerait un film pour la Fox. Le dimanche 14 Décembre : John HUSTON arriva à New York et rencontra MILLER. Il lui expliqua qu'il souhaitait que son texte soit réécrit, contrairement à ce qu'il avait tout d'abord affirmé. Le mardi 16 Décembre : Marilyn fit une fausse couche, après trois mois de grossesse ; elle fut hospitalisée au "Manhattan Polyclinic Hospital" de New York. 12/03/2016

1958 / SUR LE TOURNAGE DU FILM "SOME LIKE IT HOT" / Peu de temps après l'arrivée d'Arthur, Marilyn apprit qu’elle était enceinte. MILLER annonça à Billy WILDER que Marilyn était enceinte et lui demanda de la ménager et de la laisser quitter le plateau tous les jours à 16 heures 30. WILDER ne prit pas la chose très bien :  « Ecoutez, Arthur, il est actuellement 16 heures et je n'ai aucune prise. Elle est arrivée sur le tournage sur le coup de 11 heures 30. Il a fallu attendre 13 heures pour qu'elle soit prête à travailler. Je vais vous dire une chose. Si vous me l'amenez à 9 heures, prête à tourner, je ne la lâche pas à 16 heures 30 mais à midi ». Marilyn pour sa part, paraissait soudain espérer et appréhender tout à la fois la maternité. Elle voulait protéger son bébé mais en même temps, elle le mettait en danger. D'un côté elle estimait que WILDER lui en demandait trop et elle ne voulait pas perdre cet enfant. De l'autre, elle ne tenait pas compte de la mise en garde de son gynécologue, le Dr Leon KROHN (qui assistait à la majeure partie du tournage, inquiet pour la santé de sa patiente), qui la prévint que sa consommation régulière d'alcool et de médicaments risquaient de mettre un terme à sa grossesse. Le vendredi 7 Novembre : tout laissait à penser qu'elle était en train de faire une fausse couche ; elle fut hospitalisée au "Cedars of Lebanon Hospital", mais c'était une fausse alerte. Les médecins lui demandèrent de cesser de boire et de prendre des médicaments, car son bébé était gravement en danger. Elle se reposa pendant une semaine au "Bel Air Hotel". Le mercredi 26 novembre, elle reçut un télégramme de George AURIC de l'Académie du cinéma français, la conviant  la remise de l'étoile de cristal, en France, pour « La meilleure interprète étrangère » dans « The prince and the showgirl ». Mais du fait qu'elle ait été enceinte et ne puisse voyager, la récompense  lui sera remise le 26 février 1959, à l'Institut du film français, à New York. DECEMBRE : Le mardi 2 décembre : la Fox lui écrivit une lettre, dans laquelle le studio lui demandait confirmation du fait qu'elle était enceinte et auquel cas, la Fox voulait que la période durant laquelle ils étaient tenus de l'employer soit prolongée. La date de la première de « After the fall », qui, avant l'été avait été prévue pour le jeudi 18 décembre, fut repoussée au mois de février ou mars 1959, car MILLER n'avait pas terminé sa pièce. De son côté John HUSTON était de retour aux Etats-Unis et s'apprêtait à se rendre à Los Angeles pour préparer son prochain film dont le tournage devait débuter en janvier au Mexique. Auparavant, il souhaitait rencontrer Arthur MILLER à New York.  « The unforgiven » (« Le vent dans la plaine ») l'occuperait jusqu'en mai 1959, et si Marilyn accouchait en juin 1959, il enchaînerait avec « Freud » pendant qu'elle tournerait un film pour la Fox. Le dimanche 14 Décembre : John HUSTON arriva à New York et rencontra MILLER. Il lui expliqua qu'il souhaitait que son texte soit réécrit, contrairement à ce qu'il avait tout d'abord affirmé. Le mardi 16 Décembre : Marilyn fit une fausse couche, après trois mois de grossesse ; elle fut hospitalisée au "Manhattan Polyclinic Hospital" de New York.

1958 / SUR LE TOURNAGE DU FILM "SOME LIKE IT HOT" / Peu de temps après l'arrivée d'Arthur, Marilyn apprit qu’elle était enceinte. MILLER annonça à Billy WILDER que Marilyn était enceinte et lui demanda de la ménager et de la laisser quitter le plateau tous les jours à 16 heures 30. WILDER ne prit pas la chose très bien :  « Ecoutez, Arthur, il est actuellement 16 heures et je n'ai aucune prise. Elle est arrivée sur le tournage sur le coup de 11 heures 30. Il a fallu attendre 13 heures pour qu'elle soit prête à travailler. Je vais vous dire une chose. Si vous me l'amenez à 9 heures, prête à tourner, je ne la lâche pas à 16 heures 30 mais à midi ». Marilyn pour sa part, paraissait soudain espérer et appréhender tout à la fois la maternité. Elle voulait protéger son bébé mais en même temps, elle le mettait en danger. D'un côté elle estimait que WILDER lui en demandait trop et elle ne voulait pas perdre cet enfant. De l'autre, elle ne tenait pas compte de la mise en garde de son gynécologue, le Dr Leon KROHN (qui assistait à la majeure partie du tournage, inquiet pour la santé de sa patiente), qui la prévint que sa consommation régulière d'alcool et de médicaments risquaient de mettre un terme à sa grossesse. Le vendredi 7 Novembre : tout laissait à penser qu'elle était en train de faire une fausse couche ; elle fut hospitalisée au "Cedars of Lebanon Hospital", mais c'était une fausse alerte. Les médecins lui demandèrent de cesser de boire et de prendre des médicaments, car son bébé était gravement en danger. Elle se reposa pendant une semaine au "Bel Air Hotel". Le mercredi 26 novembre, elle reçut un télégramme de George AURIC de l'Académie du cinéma français, la conviant  la remise de l'étoile de cristal, en France, pour « La meilleure interprète étrangère » dans « The prince and the showgirl ». Mais du fait qu'elle ait été enceinte et ne puisse voyager, la récompense  lui sera remise le 26 février 1959, à l'Institut du film français, à New York. DECEMBRE : Le mardi 2 décembre : la Fox lui écrivit une lettre, dans laquelle le studio lui demandait confirmation du fait qu'elle était enceinte et auquel cas, la Fox voulait que la période durant laquelle ils étaient tenus de l'employer soit prolongée. La date de la première de « After the fall », qui, avant l'été avait été prévue pour le jeudi 18 décembre, fut repoussée au mois de février ou mars 1959, car MILLER n'avait pas terminé sa pièce. De son côté John HUSTON était de retour aux Etats-Unis et s'apprêtait à se rendre à Los Angeles pour préparer son prochain film dont le tournage devait débuter en janvier au Mexique. Auparavant, il souhaitait rencontrer Arthur MILLER à New York.  « The unforgiven » (« Le vent dans la plaine ») l'occuperait jusqu'en mai 1959, et si Marilyn accouchait en juin 1959, il enchaînerait avec « Freud » pendant qu'elle tournerait un film pour la Fox. Le dimanche 14 Décembre : John HUSTON arriva à New York et rencontra MILLER. Il lui expliqua qu'il souhaitait que son texte soit réécrit, contrairement à ce qu'il avait tout d'abord affirmé. Le mardi 16 Décembre : Marilyn fit une fausse couche, après trois mois de grossesse ; elle fut hospitalisée au "Manhattan Polyclinic Hospital" de New York.
1958 / SUR LE TOURNAGE DU FILM "SOME LIKE IT HOT" / Peu de temps après l'arrivée d'Arthur, Marilyn apprit qu’elle était enceinte. MILLER annonça à Billy WILDER que Marilyn était enceinte et lui demanda de la ménager et de la laisser quitter le plateau tous les jours à 16 heures 30. WILDER ne prit pas la chose très bien :  « Ecoutez, Arthur, il est actuellement 16 heures et je n'ai aucune prise. Elle est arrivée sur le tournage sur le coup de 11 heures 30. Il a fallu attendre 13 heures pour qu'elle soit prête à travailler. Je vais vous dire une chose. Si vous me l'amenez à 9 heures, prête à tourner, je ne la lâche pas à 16 heures 30 mais à midi ». Marilyn pour sa part, paraissait soudain espérer et appréhender tout à la fois la maternité. Elle voulait protéger son bébé mais en même temps, elle le mettait en danger. D'un côté elle estimait que WILDER lui en demandait trop et elle ne voulait pas perdre cet enfant. De l'autre, elle ne tenait pas compte de la mise en garde de son gynécologue, le Dr Leon KROHN (qui assistait à la majeure partie du tournage, inquiet pour la santé de sa patiente), qui la prévint que sa consommation régulière d'alcool et de médicaments risquaient de mettre un terme à sa grossesse. Le vendredi 7 Novembre : tout laissait à penser qu'elle était en train de faire une fausse couche ; elle fut hospitalisée au "Cedars of Lebanon Hospital", mais c'était une fausse alerte. Les médecins lui demandèrent de cesser de boire et de prendre des médicaments, car son bébé était gravement en danger. Elle se reposa pendant une semaine au "Bel Air Hotel". Le mercredi 26 novembre, elle reçut un télégramme de George AURIC de l'Académie du cinéma français, la conviant  la remise de l'étoile de cristal, en France, pour « La meilleure interprète étrangère » dans « The prince and the showgirl ». Mais du fait qu'elle ait été enceinte et ne puisse voyager, la récompense  lui sera remise le 26 février 1959, à l'Institut du film français, à New York. DECEMBRE : Le mardi 2 décembre : la Fox lui écrivit une lettre, dans laquelle le studio lui demandait confirmation du fait qu'elle était enceinte et auquel cas, la Fox voulait que la période durant laquelle ils étaient tenus de l'employer soit prolongée. La date de la première de « After the fall », qui, avant l'été avait été prévue pour le jeudi 18 décembre, fut repoussée au mois de février ou mars 1959, car MILLER n'avait pas terminé sa pièce. De son côté John HUSTON était de retour aux Etats-Unis et s'apprêtait à se rendre à Los Angeles pour préparer son prochain film dont le tournage devait débuter en janvier au Mexique. Auparavant, il souhaitait rencontrer Arthur MILLER à New York.  « The unforgiven » (« Le vent dans la plaine ») l'occuperait jusqu'en mai 1959, et si Marilyn accouchait en juin 1959, il enchaînerait avec « Freud » pendant qu'elle tournerait un film pour la Fox. Le dimanche 14 Décembre : John HUSTON arriva à New York et rencontra MILLER. Il lui expliqua qu'il souhaitait que son texte soit réécrit, contrairement à ce qu'il avait tout d'abord affirmé. Le mardi 16 Décembre : Marilyn fit une fausse couche, après trois mois de grossesse ; elle fut hospitalisée au "Manhattan Polyclinic Hospital" de New York.
1958 / SUR LE TOURNAGE DU FILM "SOME LIKE IT HOT" / Peu de temps après l'arrivée d'Arthur, Marilyn apprit qu’elle était enceinte. MILLER annonça à Billy WILDER que Marilyn était enceinte et lui demanda de la ménager et de la laisser quitter le plateau tous les jours à 16 heures 30. WILDER ne prit pas la chose très bien :  « Ecoutez, Arthur, il est actuellement 16 heures et je n'ai aucune prise. Elle est arrivée sur le tournage sur le coup de 11 heures 30. Il a fallu attendre 13 heures pour qu'elle soit prête à travailler. Je vais vous dire une chose. Si vous me l'amenez à 9 heures, prête à tourner, je ne la lâche pas à 16 heures 30 mais à midi ». Marilyn pour sa part, paraissait soudain espérer et appréhender tout à la fois la maternité. Elle voulait protéger son bébé mais en même temps, elle le mettait en danger. D'un côté elle estimait que WILDER lui en demandait trop et elle ne voulait pas perdre cet enfant. De l'autre, elle ne tenait pas compte de la mise en garde de son gynécologue, le Dr Leon KROHN (qui assistait à la majeure partie du tournage, inquiet pour la santé de sa patiente), qui la prévint que sa consommation régulière d'alcool et de médicaments risquaient de mettre un terme à sa grossesse. Le vendredi 7 Novembre : tout laissait à penser qu'elle était en train de faire une fausse couche ; elle fut hospitalisée au "Cedars of Lebanon Hospital", mais c'était une fausse alerte. Les médecins lui demandèrent de cesser de boire et de prendre des médicaments, car son bébé était gravement en danger. Elle se reposa pendant une semaine au "Bel Air Hotel". Le mercredi 26 novembre, elle reçut un télégramme de George AURIC de l'Académie du cinéma français, la conviant  la remise de l'étoile de cristal, en France, pour « La meilleure interprète étrangère » dans « The prince and the showgirl ». Mais du fait qu'elle ait été enceinte et ne puisse voyager, la récompense  lui sera remise le 26 février 1959, à l'Institut du film français, à New York. DECEMBRE : Le mardi 2 décembre : la Fox lui écrivit une lettre, dans laquelle le studio lui demandait confirmation du fait qu'elle était enceinte et auquel cas, la Fox voulait que la période durant laquelle ils étaient tenus de l'employer soit prolongée. La date de la première de « After the fall », qui, avant l'été avait été prévue pour le jeudi 18 décembre, fut repoussée au mois de février ou mars 1959, car MILLER n'avait pas terminé sa pièce. De son côté John HUSTON était de retour aux Etats-Unis et s'apprêtait à se rendre à Los Angeles pour préparer son prochain film dont le tournage devait débuter en janvier au Mexique. Auparavant, il souhaitait rencontrer Arthur MILLER à New York.  « The unforgiven » (« Le vent dans la plaine ») l'occuperait jusqu'en mai 1959, et si Marilyn accouchait en juin 1959, il enchaînerait avec « Freud » pendant qu'elle tournerait un film pour la Fox. Le dimanche 14 Décembre : John HUSTON arriva à New York et rencontra MILLER. Il lui expliqua qu'il souhaitait que son texte soit réécrit, contrairement à ce qu'il avait tout d'abord affirmé. Le mardi 16 Décembre : Marilyn fit une fausse couche, après trois mois de grossesse ; elle fut hospitalisée au "Manhattan Polyclinic Hospital" de New York.
1958 / SUR LE TOURNAGE DU FILM "SOME LIKE IT HOT" / Peu de temps après l'arrivée d'Arthur, Marilyn apprit qu’elle était enceinte. MILLER annonça à Billy WILDER que Marilyn était enceinte et lui demanda de la ménager et de la laisser quitter le plateau tous les jours à 16 heures 30. WILDER ne prit pas la chose très bien :  « Ecoutez, Arthur, il est actuellement 16 heures et je n'ai aucune prise. Elle est arrivée sur le tournage sur le coup de 11 heures 30. Il a fallu attendre 13 heures pour qu'elle soit prête à travailler. Je vais vous dire une chose. Si vous me l'amenez à 9 heures, prête à tourner, je ne la lâche pas à 16 heures 30 mais à midi ». Marilyn pour sa part, paraissait soudain espérer et appréhender tout à la fois la maternité. Elle voulait protéger son bébé mais en même temps, elle le mettait en danger. D'un côté elle estimait que WILDER lui en demandait trop et elle ne voulait pas perdre cet enfant. De l'autre, elle ne tenait pas compte de la mise en garde de son gynécologue, le Dr Leon KROHN (qui assistait à la majeure partie du tournage, inquiet pour la santé de sa patiente), qui la prévint que sa consommation régulière d'alcool et de médicaments risquaient de mettre un terme à sa grossesse. Le vendredi 7 Novembre : tout laissait à penser qu'elle était en train de faire une fausse couche ; elle fut hospitalisée au "Cedars of Lebanon Hospital", mais c'était une fausse alerte. Les médecins lui demandèrent de cesser de boire et de prendre des médicaments, car son bébé était gravement en danger. Elle se reposa pendant une semaine au "Bel Air Hotel". Le mercredi 26 novembre, elle reçut un télégramme de George AURIC de l'Académie du cinéma français, la conviant  la remise de l'étoile de cristal, en France, pour « La meilleure interprète étrangère » dans « The prince and the showgirl ». Mais du fait qu'elle ait été enceinte et ne puisse voyager, la récompense  lui sera remise le 26 février 1959, à l'Institut du film français, à New York. DECEMBRE : Le mardi 2 décembre : la Fox lui écrivit une lettre, dans laquelle le studio lui demandait confirmation du fait qu'elle était enceinte et auquel cas, la Fox voulait que la période durant laquelle ils étaient tenus de l'employer soit prolongée. La date de la première de « After the fall », qui, avant l'été avait été prévue pour le jeudi 18 décembre, fut repoussée au mois de février ou mars 1959, car MILLER n'avait pas terminé sa pièce. De son côté John HUSTON était de retour aux Etats-Unis et s'apprêtait à se rendre à Los Angeles pour préparer son prochain film dont le tournage devait débuter en janvier au Mexique. Auparavant, il souhaitait rencontrer Arthur MILLER à New York.  « The unforgiven » (« Le vent dans la plaine ») l'occuperait jusqu'en mai 1959, et si Marilyn accouchait en juin 1959, il enchaînerait avec « Freud » pendant qu'elle tournerait un film pour la Fox. Le dimanche 14 Décembre : John HUSTON arriva à New York et rencontra MILLER. Il lui expliqua qu'il souhaitait que son texte soit réécrit, contrairement à ce qu'il avait tout d'abord affirmé. Le mardi 16 Décembre : Marilyn fit une fausse couche, après trois mois de grossesse ; elle fut hospitalisée au "Manhattan Polyclinic Hospital" de New York.
1958 / SUR LE TOURNAGE DU FILM "SOME LIKE IT HOT" / Peu de temps après l'arrivée d'Arthur, Marilyn apprit qu’elle était enceinte. MILLER annonça à Billy WILDER que Marilyn était enceinte et lui demanda de la ménager et de la laisser quitter le plateau tous les jours à 16 heures 30. WILDER ne prit pas la chose très bien :  « Ecoutez, Arthur, il est actuellement 16 heures et je n'ai aucune prise. Elle est arrivée sur le tournage sur le coup de 11 heures 30. Il a fallu attendre 13 heures pour qu'elle soit prête à travailler. Je vais vous dire une chose. Si vous me l'amenez à 9 heures, prête à tourner, je ne la lâche pas à 16 heures 30 mais à midi ». Marilyn pour sa part, paraissait soudain espérer et appréhender tout à la fois la maternité. Elle voulait protéger son bébé mais en même temps, elle le mettait en danger. D'un côté elle estimait que WILDER lui en demandait trop et elle ne voulait pas perdre cet enfant. De l'autre, elle ne tenait pas compte de la mise en garde de son gynécologue, le Dr Leon KROHN (qui assistait à la majeure partie du tournage, inquiet pour la santé de sa patiente), qui la prévint que sa consommation régulière d'alcool et de médicaments risquaient de mettre un terme à sa grossesse. Le vendredi 7 Novembre : tout laissait à penser qu'elle était en train de faire une fausse couche ; elle fut hospitalisée au "Cedars of Lebanon Hospital", mais c'était une fausse alerte. Les médecins lui demandèrent de cesser de boire et de prendre des médicaments, car son bébé était gravement en danger. Elle se reposa pendant une semaine au "Bel Air Hotel". Le mercredi 26 novembre, elle reçut un télégramme de George AURIC de l'Académie du cinéma français, la conviant  la remise de l'étoile de cristal, en France, pour « La meilleure interprète étrangère » dans « The prince and the showgirl ». Mais du fait qu'elle ait été enceinte et ne puisse voyager, la récompense  lui sera remise le 26 février 1959, à l'Institut du film français, à New York. DECEMBRE : Le mardi 2 décembre : la Fox lui écrivit une lettre, dans laquelle le studio lui demandait confirmation du fait qu'elle était enceinte et auquel cas, la Fox voulait que la période durant laquelle ils étaient tenus de l'employer soit prolongée. La date de la première de « After the fall », qui, avant l'été avait été prévue pour le jeudi 18 décembre, fut repoussée au mois de février ou mars 1959, car MILLER n'avait pas terminé sa pièce. De son côté John HUSTON était de retour aux Etats-Unis et s'apprêtait à se rendre à Los Angeles pour préparer son prochain film dont le tournage devait débuter en janvier au Mexique. Auparavant, il souhaitait rencontrer Arthur MILLER à New York.  « The unforgiven » (« Le vent dans la plaine ») l'occuperait jusqu'en mai 1959, et si Marilyn accouchait en juin 1959, il enchaînerait avec « Freud » pendant qu'elle tournerait un film pour la Fox. Le dimanche 14 Décembre : John HUSTON arriva à New York et rencontra MILLER. Il lui expliqua qu'il souhaitait que son texte soit réécrit, contrairement à ce qu'il avait tout d'abord affirmé. Le mardi 16 Décembre : Marilyn fit une fausse couche, après trois mois de grossesse ; elle fut hospitalisée au "Manhattan Polyclinic Hospital" de New York.
1958 / SUR LE TOURNAGE DU FILM "SOME LIKE IT HOT" / Peu de temps après l'arrivée d'Arthur, Marilyn apprit qu’elle était enceinte. MILLER annonça à Billy WILDER que Marilyn était enceinte et lui demanda de la ménager et de la laisser quitter le plateau tous les jours à 16 heures 30. WILDER ne prit pas la chose très bien :  « Ecoutez, Arthur, il est actuellement 16 heures et je n'ai aucune prise. Elle est arrivée sur le tournage sur le coup de 11 heures 30. Il a fallu attendre 13 heures pour qu'elle soit prête à travailler. Je vais vous dire une chose. Si vous me l'amenez à 9 heures, prête à tourner, je ne la lâche pas à 16 heures 30 mais à midi ». Marilyn pour sa part, paraissait soudain espérer et appréhender tout à la fois la maternité. Elle voulait protéger son bébé mais en même temps, elle le mettait en danger. D'un côté elle estimait que WILDER lui en demandait trop et elle ne voulait pas perdre cet enfant. De l'autre, elle ne tenait pas compte de la mise en garde de son gynécologue, le Dr Leon KROHN (qui assistait à la majeure partie du tournage, inquiet pour la santé de sa patiente), qui la prévint que sa consommation régulière d'alcool et de médicaments risquaient de mettre un terme à sa grossesse. Le vendredi 7 Novembre : tout laissait à penser qu'elle était en train de faire une fausse couche ; elle fut hospitalisée au "Cedars of Lebanon Hospital", mais c'était une fausse alerte. Les médecins lui demandèrent de cesser de boire et de prendre des médicaments, car son bébé était gravement en danger. Elle se reposa pendant une semaine au "Bel Air Hotel". Le mercredi 26 novembre, elle reçut un télégramme de George AURIC de l'Académie du cinéma français, la conviant  la remise de l'étoile de cristal, en France, pour « La meilleure interprète étrangère » dans « The prince and the showgirl ». Mais du fait qu'elle ait été enceinte et ne puisse voyager, la récompense  lui sera remise le 26 février 1959, à l'Institut du film français, à New York. DECEMBRE : Le mardi 2 décembre : la Fox lui écrivit une lettre, dans laquelle le studio lui demandait confirmation du fait qu'elle était enceinte et auquel cas, la Fox voulait que la période durant laquelle ils étaient tenus de l'employer soit prolongée. La date de la première de « After the fall », qui, avant l'été avait été prévue pour le jeudi 18 décembre, fut repoussée au mois de février ou mars 1959, car MILLER n'avait pas terminé sa pièce. De son côté John HUSTON était de retour aux Etats-Unis et s'apprêtait à se rendre à Los Angeles pour préparer son prochain film dont le tournage devait débuter en janvier au Mexique. Auparavant, il souhaitait rencontrer Arthur MILLER à New York.  « The unforgiven » (« Le vent dans la plaine ») l'occuperait jusqu'en mai 1959, et si Marilyn accouchait en juin 1959, il enchaînerait avec « Freud » pendant qu'elle tournerait un film pour la Fox. Le dimanche 14 Décembre : John HUSTON arriva à New York et rencontra MILLER. Il lui expliqua qu'il souhaitait que son texte soit réécrit, contrairement à ce qu'il avait tout d'abord affirmé. Le mardi 16 Décembre : Marilyn fit une fausse couche, après trois mois de grossesse ; elle fut hospitalisée au "Manhattan Polyclinic Hospital" de New York.
1958 / SUR LE TOURNAGE DU FILM "SOME LIKE IT HOT" / Peu de temps après l'arrivée d'Arthur, Marilyn apprit qu’elle était enceinte. MILLER annonça à Billy WILDER que Marilyn était enceinte et lui demanda de la ménager et de la laisser quitter le plateau tous les jours à 16 heures 30. WILDER ne prit pas la chose très bien :  « Ecoutez, Arthur, il est actuellement 16 heures et je n'ai aucune prise. Elle est arrivée sur le tournage sur le coup de 11 heures 30. Il a fallu attendre 13 heures pour qu'elle soit prête à travailler. Je vais vous dire une chose. Si vous me l'amenez à 9 heures, prête à tourner, je ne la lâche pas à 16 heures 30 mais à midi ». Marilyn pour sa part, paraissait soudain espérer et appréhender tout à la fois la maternité. Elle voulait protéger son bébé mais en même temps, elle le mettait en danger. D'un côté elle estimait que WILDER lui en demandait trop et elle ne voulait pas perdre cet enfant. De l'autre, elle ne tenait pas compte de la mise en garde de son gynécologue, le Dr Leon KROHN (qui assistait à la majeure partie du tournage, inquiet pour la santé de sa patiente), qui la prévint que sa consommation régulière d'alcool et de médicaments risquaient de mettre un terme à sa grossesse. Le vendredi 7 Novembre : tout laissait à penser qu'elle était en train de faire une fausse couche ; elle fut hospitalisée au "Cedars of Lebanon Hospital", mais c'était une fausse alerte. Les médecins lui demandèrent de cesser de boire et de prendre des médicaments, car son bébé était gravement en danger. Elle se reposa pendant une semaine au "Bel Air Hotel". Le mercredi 26 novembre, elle reçut un télégramme de George AURIC de l'Académie du cinéma français, la conviant  la remise de l'étoile de cristal, en France, pour « La meilleure interprète étrangère » dans « The prince and the showgirl ». Mais du fait qu'elle ait été enceinte et ne puisse voyager, la récompense  lui sera remise le 26 février 1959, à l'Institut du film français, à New York. DECEMBRE : Le mardi 2 décembre : la Fox lui écrivit une lettre, dans laquelle le studio lui demandait confirmation du fait qu'elle était enceinte et auquel cas, la Fox voulait que la période durant laquelle ils étaient tenus de l'employer soit prolongée. La date de la première de « After the fall », qui, avant l'été avait été prévue pour le jeudi 18 décembre, fut repoussée au mois de février ou mars 1959, car MILLER n'avait pas terminé sa pièce. De son côté John HUSTON était de retour aux Etats-Unis et s'apprêtait à se rendre à Los Angeles pour préparer son prochain film dont le tournage devait débuter en janvier au Mexique. Auparavant, il souhaitait rencontrer Arthur MILLER à New York.  « The unforgiven » (« Le vent dans la plaine ») l'occuperait jusqu'en mai 1959, et si Marilyn accouchait en juin 1959, il enchaînerait avec « Freud » pendant qu'elle tournerait un film pour la Fox. Le dimanche 14 Décembre : John HUSTON arriva à New York et rencontra MILLER. Il lui expliqua qu'il souhaitait que son texte soit réécrit, contrairement à ce qu'il avait tout d'abord affirmé. Le mardi 16 Décembre : Marilyn fit une fausse couche, après trois mois de grossesse ; elle fut hospitalisée au "Manhattan Polyclinic Hospital" de New York.

Tags : 1958 - Some like it hot - Phil STERN - Paula STRASBERG - May REIS - Billy WILDER - Allan SNYDER

4 Décembre 1953 / (Part III) Marilyn participe à un gala de bienfaisance pour les enfants au "Shrine Auditorium", où l'on peut croiser entre autres, Jack BENNY, Nat DILLINGER ou encore Danny THOMAS. 24/03/2016

4 Décembre 1953 / (Part III) Marilyn participe à un gala de bienfaisance pour les enfants au "Shrine Auditorium", où l'on peut croiser entre autres, Jack BENNY, Nat DILLINGER ou encore Danny THOMAS.
4 Décembre 1953 / (Part III) Marilyn participe à un gala de bienfaisance pour les enfants au "Shrine Auditorium", où l'on peut croiser entre autres, Jack BENNY, Nat DILLINGER ou encore Danny THOMAS.
4 Décembre 1953 / (Part III) Marilyn participe à un gala de bienfaisance pour les enfants au "Shrine Auditorium", où l'on peut croiser entre autres, Jack BENNY, Nat DILLINGER ou encore Danny THOMAS.
4 Décembre 1953 / (Part III) Marilyn participe à un gala de bienfaisance pour les enfants au "Shrine Auditorium", où l'on peut croiser entre autres, Jack BENNY, Nat DILLINGER ou encore Danny THOMAS.
4 Décembre 1953 / (Part III) Marilyn participe à un gala de bienfaisance pour les enfants au "Shrine Auditorium", où l'on peut croiser entre autres, Jack BENNY, Nat DILLINGER ou encore Danny THOMAS.
4 Décembre 1953 / (Part III) Marilyn participe à un gala de bienfaisance pour les enfants au "Shrine Auditorium", où l'on peut croiser entre autres, Jack BENNY, Nat DILLINGER ou encore Danny THOMAS.
4 Décembre 1953 / (Part III) Marilyn participe à un gala de bienfaisance pour les enfants au "Shrine Auditorium", où l'on peut croiser entre autres, Jack BENNY, Nat DILLINGER ou encore Danny THOMAS.
4 Décembre 1953 / (Part III) Marilyn participe à un gala de bienfaisance pour les enfants au "Shrine Auditorium", où l'on peut croiser entre autres, Jack BENNY, Nat DILLINGER ou encore Danny THOMAS.

Tags : 1953 - Phil STERN - The Shrine Auditorium - Gladys RASMUSSEN - Allan SNYDER - Jack BENNY - Bob HOPE

3 Octobre 1952 / Marilyn participe à une fête donnée en l'honneur de Ruth WATERBURY (rédactrice en chef des magazines "Photoplay" et "Silver screen"). A cette occasion, Marilyn porte pour la première fois le tailleur bleu nuit pailleté, qu'elle portera également lors du show Dean MARTIN et Jerry LEWIS, où elle recevra le prix "Redbook" et biensûr, lors de son séjour en Corée, chantant devant des milliers de G.I.'s. 06/04/2017

3 Octobre 1952 / Marilyn participe à une fête donnée en l'honneur de Ruth WATERBURY (rédactrice en chef des magazines "Photoplay" et "Silver screen"). A cette occasion, Marilyn porte pour la première fois le tailleur bleu nuit pailleté, qu'elle portera également lors du show Dean MARTIN et Jerry LEWIS, où elle recevra le prix "Redbook" et biensûr, lors de son séjour en Corée, chantant devant des milliers de G.I.'s.
3 Octobre 1952 / Marilyn participe à une fête donnée en l'honneur de Ruth WATERBURY (rédactrice en chef des magazines "Photoplay" et "Silver screen"). A cette occasion, Marilyn porte pour la première fois le tailleur bleu nuit pailleté, qu'elle portera également lors du show Dean MARTIN et Jerry LEWIS, où elle recevra le prix "Redbook" et biensûr, lors de son séjour en Corée, chantant devant des milliers de G.I.'s.
3 Octobre 1952 / Marilyn participe à une fête donnée en l'honneur de Ruth WATERBURY (rédactrice en chef des magazines "Photoplay" et "Silver screen"). A cette occasion, Marilyn porte pour la première fois le tailleur bleu nuit pailleté, qu'elle portera également lors du show Dean MARTIN et Jerry LEWIS, où elle recevra le prix "Redbook" et biensûr, lors de son séjour en Corée, chantant devant des milliers de G.I.'s.
3 Octobre 1952 / Marilyn participe à une fête donnée en l'honneur de Ruth WATERBURY (rédactrice en chef des magazines "Photoplay" et "Silver screen"). A cette occasion, Marilyn porte pour la première fois le tailleur bleu nuit pailleté, qu'elle portera également lors du show Dean MARTIN et Jerry LEWIS, où elle recevra le prix "Redbook" et biensûr, lors de son séjour en Corée, chantant devant des milliers de G.I.'s.
3 Octobre 1952 / Marilyn participe à une fête donnée en l'honneur de Ruth WATERBURY (rédactrice en chef des magazines "Photoplay" et "Silver screen"). A cette occasion, Marilyn porte pour la première fois le tailleur bleu nuit pailleté, qu'elle portera également lors du show Dean MARTIN et Jerry LEWIS, où elle recevra le prix "Redbook" et biensûr, lors de son séjour en Corée, chantant devant des milliers de G.I.'s.
3 Octobre 1952 / Marilyn participe à une fête donnée en l'honneur de Ruth WATERBURY (rédactrice en chef des magazines "Photoplay" et "Silver screen"). A cette occasion, Marilyn porte pour la première fois le tailleur bleu nuit pailleté, qu'elle portera également lors du show Dean MARTIN et Jerry LEWIS, où elle recevra le prix "Redbook" et biensûr, lors de son séjour en Corée, chantant devant des milliers de G.I.'s.

Tags : 1952 - Ruth WATERBURY - Phil STERN - Photoplay Silver Screen

4 Décembre 1953 / Gala de bienfaisance pour les enfants, au "Shrine Auditorium" à Los-Angeles, où Marilyn est conviée avec entre autres stars, Jack BENNY, Bob HOPE ou encore Danny THOMAS. (Photos Phil STERN). 01/11/2017

4 Décembre 1953 / Gala de bienfaisance pour les enfants, au "Shrine Auditorium" à Los-Angeles, où Marilyn est conviée avec entre autres stars, Jack BENNY, Bob HOPE ou encore Danny THOMAS. (Photos Phil STERN).
4 Décembre 1953 / Gala de bienfaisance pour les enfants, au "Shrine Auditorium" à Los-Angeles, où Marilyn est conviée avec entre autres stars, Jack BENNY, Bob HOPE ou encore Danny THOMAS. (Photos Phil STERN).
4 Décembre 1953 / Gala de bienfaisance pour les enfants, au "Shrine Auditorium" à Los-Angeles, où Marilyn est conviée avec entre autres stars, Jack BENNY, Bob HOPE ou encore Danny THOMAS. (Photos Phil STERN).
4 Décembre 1953 / Gala de bienfaisance pour les enfants, au "Shrine Auditorium" à Los-Angeles, où Marilyn est conviée avec entre autres stars, Jack BENNY, Bob HOPE ou encore Danny THOMAS. (Photos Phil STERN).
4 Décembre 1953 / Gala de bienfaisance pour les enfants, au "Shrine Auditorium" à Los-Angeles, où Marilyn est conviée avec entre autres stars, Jack BENNY, Bob HOPE ou encore Danny THOMAS. (Photos Phil STERN).

Tags : 1953 - The Shrine Auditorium - Phil STERN - Danny THOMAS - Bob HOPE - Jack BENNY