45 tagged articles George BARRIS

Une vie de 36 ans en images ! 31/07/2015

Une vie de 36 ans en images !

Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !

BON WEEK-END A TOUTES ET A TOUS ! 17/06/2017

Tags : 1962 - George BARRIS

1962 / Marilyn by George BARRIS ; SES DERNIERS MOTS AU PHOTOGRAPHE. 17/06/2017

1962 / Marilyn by George BARRIS ; SES DERNIERS MOTS AU PHOTOGRAPHE.
1962 / Marilyn by George BARRIS ; SES DERNIERS MOTS AU PHOTOGRAPHE.
1962 / Marilyn by George BARRIS ; SES DERNIERS MOTS AU PHOTOGRAPHE.
1962 / Marilyn by George BARRIS ; SES DERNIERS MOTS AU PHOTOGRAPHE.
1962 / Marilyn by George BARRIS ; SES DERNIERS MOTS AU PHOTOGRAPHE.
1962 / Marilyn by George BARRIS ; SES DERNIERS MOTS AU PHOTOGRAPHE.
1962 / Marilyn by George BARRIS ; SES DERNIERS MOTS AU PHOTOGRAPHE.

LES DERNIERS MOTS DE MARILYN MONROE
POUR GEORGE BARRIS

Le soir du 13 juillet 1962, vers 19 h 30, le photographe George BARRIS immortalisa Marilyn pour la dernière fois de son vivant. BARRIS, qui travaillait en indépendant pour le magazine 'Cosmopolitan', se souvient : Je lui ai annoncé : “Marilyn, c'est la dernière photo que je prends de toi.” Elle était assise dans le sable et portait ce gros pull scandinave. Elle s'est blottie dedans et a recouvert ses genoux d'une couverture. Puis, penchée vers moi, elle m'a dit : “D'accord, George. Celle-là est juste pour toi.” Elle a froncé les lèvres et m'a envoyé un baiser, avant d'ajouter : “Pour toi et pour le reste du monde. C'est avec cette photo que je veux qu'on se souvienne de moi.”
Revenons au 3 août de la même année. Après avoir quitté Los Angeles et Marilyn, je suis parti à New York où j'ai commencé à préparer mon article pour 'Cosmopolitan'. Il faisait une douzaine de pages plus la couverture. Un jour, Marilyn m'a appelé.
“— Tout se passe bien ?
— Oui, tout va bien.
— George, il faut que tu reviennes. J'ai des choses très importantes à te dire. Très importantes.
— Marilyn, on est vendredi... j'essaierai de venir lundi, si ça te va.
— Tu le promets ?
— Je le promets.”
BARRIS a expliqué à Jay MARGOLIS qu'il regrettait ne pas être retourné en Californie dès le lendemain, 4 août. À la question “Marilyn n'a jamais évoqué une conférence de presse ? Elle a seulement dit qu'elle voulait vous parler de quelque chose d'important ?”, BARRIS a répondu : “C'est tout ce qu'elle m'a dit.” Dans son livre paru en 1995, BARRIS se rappelle : Elle ne m'a jamais semblé aussi heureuse. J'étais ravi pour elle. Elle m'a dit qu'elle allait sûrement se reposer un peu, sortir dîner puis aller chez les LAWFORD pour une de leurs fêtes habituelles du samedi. Puis elle m'a dit : “Je t'aime. À lundi !” Je lui ai répondu que je l'aimais aussi.

Lors de leur ultime entretien avant sa mort prématurée, Marilyn a confié à BARRIS : La période la plus heureuse de ma vie, c'est en ce moment. L'avenir est devant moi, et j'ai hâte d'y être, ça va être passionnant ! J'ai l'impression que je commence à peine : je voudrais jouer dans des comédies, des tragédies, un mélange des deux. [...] Je n'ai aucun regret car, si j'ai commis des erreurs, je suis seule responsable. [...] J'aime beaucoup rester ici [en Californie] mais, de temps en temps, j'ai des envies de New York. Alors, tout ce que j'ai à faire c'est fermer les portes [de devant et de derrière] et partir. J'aime bien avoir un ancrage solide.
“Pourquoi aurait-elle voulu se suicider ?”, s'interroge George BARRIS dans son entretien avec Jay MARGOLIS. La séance photo s'est déroulée sur la plage de Santa Monica, près de la maison de Peter LAWFORD. Marilyn s'était acheté une maison à Brentwood, mais sans aucun meuble. Elle était partie à Mexico pour en acheter, dans le style local, et elle attendait qu'ils soient livrés.
Elle m'a dit : “On ne peut pas prendre des photos ici alors que ça n'a pas l'air fini ? Comment faire ?
— Si tu préfères, on retourne dans la maison de Catalina, celle de ton premier mari ? Je peux m'arranger...
— Non, je ne veux pas y retourner.
— J'ai un ami [Tim LEIMERT] qui vit du côté de Hollywood Hills. Sa maison serait parfaite. Je lui en ai parlé et il m'a dit qu'il voulait juste une photo de toi avec lui, en souvenir. Tu n'es pas obligée si tu n'as pas envie...
— Non, non, c'est très bien.”
J'ai donc pris cette photo-souvenir. Toutes les photos de la série sont prises chez Tim LEIMERT. En 1995, George BARRIS a réuni ces photos prises sur la plage de Santa Monica et chez son ami à North Hollywood dans un ouvrage tendre et émouvant agré-menté de citations de Marilyn. Ce projet était né entre eux au tout début de leur amitié, en septembre 1954. À l'époque, Marilyn tournait 'Sept ans de réflexion' à New York et BARRIS la photographiait. Ce film est devenu son film préféré de Marilyn MONROE. Ce que j'aimais particulièrement chez Marilyn MONROE, écrit-il, c'est qu'elle ne se comportait pas comme une star de cinéma. Elle avait les pieds sur terre. [...] Certes, elle était magnifique, sexy, mais il y avait en elle quelque chose de l'innocence enfantine.
1962 / Marilyn by George BARRIS ; SES DERNIERS MOTS AU PHOTOGRAPHE.

Tags : 1962 - George BARRIS

UN BON LONG WEEK-END DE PENTECÔTE A TOUTES ET A TOUS ! 03/06/2017

UN BON LONG WEEK-END DE PENTECÔTE A TOUTES ET A TOUS !
UN BON LONG WEEK-END DE PENTECÔTE A TOUTES ET A TOUS !
UN BON LONG WEEK-END DE PENTECÔTE A TOUTES ET A TOUS !
UN BON LONG WEEK-END DE PENTECÔTE A TOUTES ET A TOUS !
UN BON LONG WEEK-END DE PENTECÔTE A TOUTES ET A TOUS !
UN BON LONG WEEK-END DE PENTECÔTE A TOUTES ET A TOUS !
UN BON LONG WEEK-END DE PENTECÔTE A TOUTES ET A TOUS !
UN BON LONG WEEK-END DE PENTECÔTE A TOUTES ET A TOUS !

Tags : 1962 - George BARRIS

1962 / Les NEWS de George BARRIS. 22/04/2017

1962 / Les NEWS de George BARRIS.
1962 / Les NEWS de George BARRIS.
1962 / Les NEWS de George BARRIS.
1962 / Les NEWS de George BARRIS.
1962 / Les NEWS de George BARRIS.
1962 / Les NEWS de George BARRIS.
1962 / Les NEWS de George BARRIS.
1962 / Les NEWS de George BARRIS.

Tags : 1962 - George BARRIS - Emilio PUCCI

1962 / Marilyn sous l'objectif du photographe George BARRIS. 29/03/2017

1962 / Marilyn sous l'objectif du photographe George BARRIS.
1962 / Marilyn sous l'objectif du photographe George BARRIS.
1962 / Marilyn sous l'objectif du photographe George BARRIS.
1962 / Marilyn sous l'objectif du photographe George BARRIS.
1962 / Marilyn sous l'objectif du photographe George BARRIS.
1962 / Marilyn sous l'objectif du photographe George BARRIS.

Il était le dernier à avoir fait poser Marilyn, l'auteur de la dernière séance de la star, en somme, l'été 1962 sur la plage de Santa Monica. George BARRIS, photographe américain, est décédé le 30 septembre 2016, à l'âge de 94 ans, en Californie. Mardi, le "New-York TIMES" rendait hommage à l'homme derrière le shoot iconique. 
 
Né en 1922, il s'était fait une spécialité des photographies de tournage à Hollywood après avoir travaillé pour l'armée américaine pendant la guerre et photographié le général EISENHOWER, notamment pendant le défilé de la victoire à New York en 1945. Il avait eu comme assistant Steve McQUEEN dont la conduite fiévreuse l'avait un peu effrayé. Il l'avait d'ailleurs encouragé à poursuivre sa carrière d'acteur. Photographe de plateau, il avait suivi Elisabeth TAYLOR et Richard BURTON à Rome sur le tournage de "Cléopâtre". Il immortalisa aussi John WAYNE, Sophia LOREN, Marlon BRANDO, Clark GABLE, Frank SINATRA ou Charlie CHAPLIN.
«This is just for you, George»
Mais on l'interrogeait toujours sur cette dernière séance photo avec Marilyn, un vendredi 13. Car pendant la pose, devenue mythique, il avait recueilli ses confidences. Et elle lui avait téléphoné, deux jours avant sa mort pour le revoir. Mais le photographe avait dû partir en week-end à New York auprès de sa famille. George BARRIS a déclaré dans plusieurs interviews qu'il ne croyait pas à son suicide. Restent les dernières photographies de Marilyn MONROE, en tricot sur la peau, cheveux presque mouillés, visage rond. En fin d'après-midi, il commençait à faire froid et la star était fatiguée. Le photographe avait dû mettre une couverture par-dessus son pull marin. Elle avait cligné des yeux et lui avait envoyé un baiser en soufflant «This is just for you, George». Il prit la photo à ce moment précis. De cette dernière rencontre, il a publié un livre, "Marilyn : Her Life in Her Own Words : Marilyn Monroe's Revealing Last Words and Photographs".
Les deux s'étaient rencontrés sur le tournage de "Sept ans de réflexion" de Billy WILDER, en 1954. Il racontait toujours l'histoire où elle l'avait pincé en train de photographier son postérieur et lui avait lancé : «J'en ferais une douzaine si j'étais vous.» George BARRIS avait déclaré au "Huffington Post" «Ce que j'appréciais chez elle, c'est qu'elle ne se comportait pas comme une star de cinéma. J'étais impressionné par le fait qu'elle reste polie et amicale avec tout le monde sur les plateaux. Elle n'était ni fausse, ni snob.» Après la disparition de l'actrice, il a dû quitter les Etats-Unis pour échapper à la controverse. Il a vécu à Paris pour retrouver son pays, vingt ans après.
1962 / Marilyn sous l'objectif du photographe George BARRIS.
1962 / Marilyn sous l'objectif du photographe George BARRIS.

Tags : 1962 - George BARRIS - Emilio PUCCI

DESSINS au crayon de la main de Marilyn retrouvés et mis aux enchères chez "Julien's auction" à Los Angeles. 22/02/2017

DESSINS au crayon de la main de Marilyn retrouvés et mis aux enchères chez "Julien's auction" à Los Angeles.

DESSINS au crayon de la main de Marilyn retrouvés et mis aux enchères chez "Julien's auction" à Los Angeles.
DESSINS au crayon de la main de Marilyn retrouvés et mis aux enchères chez "Julien's auction" à Los Angeles.
DESSINS au crayon de la main de Marilyn retrouvés et mis aux enchères chez "Julien's auction" à Los Angeles.
DESSINS au crayon de la main de Marilyn retrouvés et mis aux enchères chez "Julien's auction" à Los Angeles.
DESSINS au crayon de la main de Marilyn retrouvés et mis aux enchères chez "Julien's auction" à Los Angeles.
DESSINS au crayon de la main de Marilyn retrouvés et mis aux enchères chez "Julien's auction" à Los Angeles.
DESSINS au crayon de la main de Marilyn retrouvés et mis aux enchères chez "Julien's auction" à Los Angeles.

Tags : 1962 - George BARRIS - Dessins de Marilyn - Effet personnel - Emilio PUCCI

9 Septembre 1954 / Conférence de presse donnée au "St Regis Hotel" de New York en l'honneur de Marilyn, afin de marquer le début du tournage dans la ville, du film "The seven year itch". Elle se rend ensuite au "St James Theater" afin d'assister à la pièce "The pajama game", avant d'avoir pris un verre au restaurant "Billy reed's". 13/02/2017

9 Septembre 1954  / Conférence de presse donnée au "St Regis Hotel" de New York en l'honneur de Marilyn, afin de marquer le début du tournage dans la ville, du film "The seven year itch". Elle se rend ensuite au "St James Theater" afin d'assister à la pièce "The pajama game", avant d'avoir pris un verre au restaurant "Billy reed's".
9 Septembre 1954  / Conférence de presse donnée au "St Regis Hotel" de New York en l'honneur de Marilyn, afin de marquer le début du tournage dans la ville, du film "The seven year itch". Elle se rend ensuite au "St James Theater" afin d'assister à la pièce "The pajama game", avant d'avoir pris un verre au restaurant "Billy reed's".
9 Septembre 1954  / Conférence de presse donnée au "St Regis Hotel" de New York en l'honneur de Marilyn, afin de marquer le début du tournage dans la ville, du film "The seven year itch". Elle se rend ensuite au "St James Theater" afin d'assister à la pièce "The pajama game", avant d'avoir pris un verre au restaurant "Billy reed's".
9 Septembre 1954  / Conférence de presse donnée au "St Regis Hotel" de New York en l'honneur de Marilyn, afin de marquer le début du tournage dans la ville, du film "The seven year itch". Elle se rend ensuite au "St James Theater" afin d'assister à la pièce "The pajama game", avant d'avoir pris un verre au restaurant "Billy reed's".
9 Septembre 1954  / Conférence de presse donnée au "St Regis Hotel" de New York en l'honneur de Marilyn, afin de marquer le début du tournage dans la ville, du film "The seven year itch". Elle se rend ensuite au "St James Theater" afin d'assister à la pièce "The pajama game", avant d'avoir pris un verre au restaurant "Billy reed's".
9 Septembre 1954  / Conférence de presse donnée au "St Regis Hotel" de New York en l'honneur de Marilyn, afin de marquer le début du tournage dans la ville, du film "The seven year itch". Elle se rend ensuite au "St James Theater" afin d'assister à la pièce "The pajama game", avant d'avoir pris un verre au restaurant "Billy reed's".
9 Septembre 1954  / Conférence de presse donnée au "St Regis Hotel" de New York en l'honneur de Marilyn, afin de marquer le début du tournage dans la ville, du film "The seven year itch". Elle se rend ensuite au "St James Theater" afin d'assister à la pièce "The pajama game", avant d'avoir pris un verre au restaurant "Billy reed's".
9 Septembre 1954  / Conférence de presse donnée au "St Regis Hotel" de New York en l'honneur de Marilyn, afin de marquer le début du tournage dans la ville, du film "The seven year itch". Elle se rend ensuite au "St James Theater" afin d'assister à la pièce "The pajama game", avant d'avoir pris un verre au restaurant "Billy reed's".

Tags : 1954 - Press conference St Regis Hotel - Pièce théâtre "The pajama game" - George BARRIS - Sam SHAW

1962 / Marilyn couchée sur une plage de Santa Monica, sous l'objectif du photographe George BARRIS. 13/02/2017

1962 / Marilyn couchée sur une plage de Santa Monica, sous l'objectif du photographe George BARRIS.
1962 / Marilyn couchée sur une plage de Santa Monica, sous l'objectif du photographe George BARRIS.
1962 / Marilyn couchée sur une plage de Santa Monica, sous l'objectif du photographe George BARRIS.
1962 / Marilyn couchée sur une plage de Santa Monica, sous l'objectif du photographe George BARRIS.
1962 / Marilyn couchée sur une plage de Santa Monica, sous l'objectif du photographe George BARRIS.
1962 / Marilyn couchée sur une plage de Santa Monica, sous l'objectif du photographe George BARRIS.
1962 / Marilyn couchée sur une plage de Santa Monica, sous l'objectif du photographe George BARRIS.
1962 / Marilyn couchée sur une plage de Santa Monica, sous l'objectif du photographe George BARRIS.

Tags : 1962 - Effet personnel - George BARRIS

BON WEEK-END A TOUTES ET A TOUS ! 11/02/2017

Tags : 1962 - George BARRIS - Emilio PUCCI

1962 / LES DERNIERS JOURS / Marilyn sur une plage de Santa Monica, sous l'objectif du photographe George BARRIS. 27/01/2017

1962 / LES DERNIERS JOURS / Marilyn sur une plage de Santa Monica, sous l'objectif du photographe George BARRIS.
1962 / LES DERNIERS JOURS / Marilyn sur une plage de Santa Monica, sous l'objectif du photographe George BARRIS.
1962 / LES DERNIERS JOURS / Marilyn sur une plage de Santa Monica, sous l'objectif du photographe George BARRIS.
1962 / LES DERNIERS JOURS / Marilyn sur une plage de Santa Monica, sous l'objectif du photographe George BARRIS.
1962 / LES DERNIERS JOURS / Marilyn sur une plage de Santa Monica, sous l'objectif du photographe George BARRIS.
1962 / LES DERNIERS JOURS / Marilyn sur une plage de Santa Monica, sous l'objectif du photographe George BARRIS.
1962 / LES DERNIERS JOURS / Marilyn sur une plage de Santa Monica, sous l'objectif du photographe George BARRIS.

Nombreux  furent ceux qui affirmèrent que Marilyn était dans une phase d'optimisme et n'avait aucune raison de se suicider. Un mois avant sa mort elle avait déclaré au photographe George BARRIS : « En ce qui me concerne, je vis des moments très heureux.
Je vois l'avenir et j'ai hâte d'y être ».
1962 / LES DERNIERS JOURS / Marilyn sur une plage de Santa Monica, sous l'objectif du photographe George BARRIS.

Tags : 1962 - George BARRIS