33 tagged articles Niagara

Une vie de 36 ans en images ! 31/07/2015

Une vie de 36 ans en images !

Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !

BELLE JOURNEE A TOUTES ET A TOUS ! 04/06/2017

Tags : 1952 - Niagara

1952 / Sur le tournage du film "Niagara" où Rose (Marilyn) meurt étranglée par son mari George (Joseph COTTEN). 02/06/2017

1952 / Sur le tournage du film "Niagara" où Rose (Marilyn) meurt étranglée par son mari George (Joseph COTTEN).
1952 / Sur le tournage du film "Niagara" où Rose (Marilyn) meurt étranglée par son mari George (Joseph COTTEN).
1952 / Sur le tournage du film "Niagara" où Rose (Marilyn) meurt étranglée par son mari George (Joseph COTTEN).
1952 / Sur le tournage du film "Niagara" où Rose (Marilyn) meurt étranglée par son mari George (Joseph COTTEN).
1952 / Sur le tournage du film "Niagara" où Rose (Marilyn) meurt étranglée par son mari George (Joseph COTTEN).
1952 / Sur le tournage du film "Niagara" où Rose (Marilyn) meurt étranglée par son mari George (Joseph COTTEN).
1952 / Sur le tournage du film "Niagara" où Rose (Marilyn) meurt étranglée par son mari George (Joseph COTTEN).
 Il s'agit du seul film dans lequel le personnage interprété par Marilyn MONROE meurt, assassinée par son mari. Cette scène de meurtre est d'ailleurs très belle. On passe du gros plan de l'étreinte mortelle à une plongée vertigineuse enfermant le corps sans vie de la femme infidèle, réduit à une tache de couleur, dans un cadre géométrique. Trois éléments spectaculaires ont permis à "Niagara", sans jamais devenir un véritable classique, de marquer durablement les esprits : la beauté des fameuses chutes, filmées sous les meilleurs angles, avec un final digne d'un film catastrophe ; un Technicolor rutilant, surtout dans le choix des couleurs des robes de Marilyn ; enfin l'actrice elle-même, dont les formes – complaisamment filmées, en particulier le popotin dans de longs plans où elle marche de dos, avec des déhanchements frisant le ridicule mais qui ne passent pas inaperçus auprès de la gent masculine – constituent l'atout le plus explosif du film de Henry HATHAWAY. "Niagara" est un drame passionnel paroxystique mâtiné de thriller, réalisé par le solide HATHAWAY, spécialiste du western et du film noir. Deux tourtereaux sains de corps et d'esprit rencontrent en voyage de noces dans un motel près des Chutes du Niagara leur reflet malade : un homme violent – psychologiquement brisé par la guerre – et une femme – totalement vénale et concupiscente – qui se déchirent et s'autodétruiront. L'épouse qui se fait passer pour une victime ourdit avec la complicité de son amant le projet de tuer son mari, et de jeter le corps dans les chutes. Tous les cinéphiles rêvent du chef-d'œuvre que cette histoire de couples antagonistes écrite par Charles BRACKETT et Walter REISCH aurait pu donner sous la direction d'Alfred HITCHCOCK, d'autant plus que le mari névrosé est interprété par le toujours excellent Joseph COTTEN ("L'Ombre d'un doute"). Ce qui ne fait non plus l'ombre d'un doute, c'est que HITCHCOCK n'aurait jamais pu, ni voulu, filmer Marilyn parce que selon lui « elle portait son sexe sur le visage ». C'est on ne peut plus vrai dans "Niagara", où elle joue un rôle de garce très inhabituel pour une actrice qui s'illustra surtout dans l'humour et l'autodérision ("Niagara" est encadré par deux comédie hawksiennes, "Chérie je me sens rajeunie" et "Les hommes préfèrent les blondes" qui allait transformer Marilyn en star planétaire un an plus tard.) Au cinéma la femme fatale de province canonique est certes une autre actrice blonde, la platine Lana TURNER dans "Le facteur sonne toujours deux fois". Mais Marilyn possède toujours ce mélange de vulgarité candide et de fragilité enfantine, même quand elle joue une meurtrière ratée et vicieuse, ce qui crée un certain malaise devant sa performance, à la fois maladroite et troublante. "Niagara" est peut-être le seul rôle de brune interprétée par la plus blonde des actrices, et on ne peut s'empêcher de penser à une autre beauté incendiaire – et beaucoup plus vénéneuse – en regardant Marilyn dans "Niagara" : Ava GARDNER.
1952 / Sur le tournage du film "Niagara" où Rose (Marilyn) meurt étranglée par son mari George (Joseph COTTEN).

Tags : 1952 - Niagara

1952 / Mes captures d'écran de Marilyn dans une des scènes du film "Niagara". 30/04/2017

1952 / Mes captures d'écran de Marilyn dans une des scènes du film "Niagara".
1952 / Mes captures d'écran de Marilyn dans une des scènes du film "Niagara".
1952 / Mes captures d'écran de Marilyn dans une des scènes du film "Niagara".
1952 / Mes captures d'écran de Marilyn dans une des scènes du film "Niagara".
1952 / Mes captures d'écran de Marilyn dans une des scènes du film "Niagara".
1952 / Mes captures d'écran de Marilyn dans une des scènes du film "Niagara".
1952 / Mes captures d'écran de Marilyn dans une des scènes du film "Niagara".
1952 / Mes captures d'écran de Marilyn dans une des scènes du film "Niagara".

Tags : 1952 - Niagara

1952 / MA PASSION POUR MARILYN / C'est en voyant pour la première fois ce film, "Niagara", vers l'âge de 12-13 ans, que ma passion pour Marilyn débuta... Elle chantait la célèbre chanson "Kiss", dans sa robe fushia, et mon corps s'est emparé de petits tremblements... Je compris donc que j'étais en train de tomber amoureux d'une légende. Je me mis donc à la quête de tout ce que je pouvais trouver à son image, en commençant par des cartes postales, photos découpées dans divers magazines, en faisant partie d'un fan club au Cannet, qui n'existe plus, puis avec des livres, des films, jusqu'à une mèche de cheveux lui ayant appartenu. Aujourd'hui j'ai plusieurs blogs consacrés à la Star, afin, que les générations futurs puissent la découvrir, et celles plus anciennes, ne l'oublient pas trop vite ! 26/03/2017

1952 / MA PASSION POUR MARILYN / C'est en voyant pour la première fois ce film, "Niagara", vers l'âge de 12-13 ans, que ma passion pour Marilyn débuta... Elle chantait la célèbre chanson "Kiss", dans sa robe fushia, et mon corps s'est emparé de petits tremblements... Je compris donc que j'étais en train de tomber amoureux d'une légende. Je me mis donc à la quête de tout ce que je pouvais trouver à son image, en commençant par des cartes postales, photos découpées dans divers magazines, en faisant partie d'un fan club au Cannet, qui n'existe plus, puis avec des livres, des films, jusqu'à une mèche de cheveux lui ayant appartenu. Aujourd'hui j'ai plusieurs blogs consacrés à la Star, afin, que les générations futurs puissent la découvrir, et celles plus anciennes, ne l'oublient pas trop vite !

1952 / MA PASSION POUR MARILYN / C'est en voyant pour la première fois ce film, "Niagara", vers l'âge de 12-13 ans, que ma passion pour Marilyn débuta... Elle chantait la célèbre chanson "Kiss", dans sa robe fushia, et mon corps s'est emparé de petits tremblements... Je compris donc que j'étais en train de tomber amoureux d'une légende. Je me mis donc à la quête de tout ce que je pouvais trouver à son image, en commençant par des cartes postales, photos découpées dans divers magazines, en faisant partie d'un fan club au Cannet, qui n'existe plus, puis avec des livres, des films, jusqu'à une mèche de cheveux lui ayant appartenu. Aujourd'hui j'ai plusieurs blogs consacrés à la Star, afin, que les générations futurs puissent la découvrir, et celles plus anciennes, ne l'oublient pas trop vite !
1952 / MA PASSION POUR MARILYN / C'est en voyant pour la première fois ce film, "Niagara", vers l'âge de 12-13 ans, que ma passion pour Marilyn débuta... Elle chantait la célèbre chanson "Kiss", dans sa robe fushia, et mon corps s'est emparé de petits tremblements... Je compris donc que j'étais en train de tomber amoureux d'une légende. Je me mis donc à la quête de tout ce que je pouvais trouver à son image, en commençant par des cartes postales, photos découpées dans divers magazines, en faisant partie d'un fan club au Cannet, qui n'existe plus, puis avec des livres, des films, jusqu'à une mèche de cheveux lui ayant appartenu. Aujourd'hui j'ai plusieurs blogs consacrés à la Star, afin, que les générations futurs puissent la découvrir, et celles plus anciennes, ne l'oublient pas trop vite !
1952 / MA PASSION POUR MARILYN / C'est en voyant pour la première fois ce film, "Niagara", vers l'âge de 12-13 ans, que ma passion pour Marilyn débuta... Elle chantait la célèbre chanson "Kiss", dans sa robe fushia, et mon corps s'est emparé de petits tremblements... Je compris donc que j'étais en train de tomber amoureux d'une légende. Je me mis donc à la quête de tout ce que je pouvais trouver à son image, en commençant par des cartes postales, photos découpées dans divers magazines, en faisant partie d'un fan club au Cannet, qui n'existe plus, puis avec des livres, des films, jusqu'à une mèche de cheveux lui ayant appartenu. Aujourd'hui j'ai plusieurs blogs consacrés à la Star, afin, que les générations futurs puissent la découvrir, et celles plus anciennes, ne l'oublient pas trop vite !
1952 / MA PASSION POUR MARILYN / C'est en voyant pour la première fois ce film, "Niagara", vers l'âge de 12-13 ans, que ma passion pour Marilyn débuta... Elle chantait la célèbre chanson "Kiss", dans sa robe fushia, et mon corps s'est emparé de petits tremblements... Je compris donc que j'étais en train de tomber amoureux d'une légende. Je me mis donc à la quête de tout ce que je pouvais trouver à son image, en commençant par des cartes postales, photos découpées dans divers magazines, en faisant partie d'un fan club au Cannet, qui n'existe plus, puis avec des livres, des films, jusqu'à une mèche de cheveux lui ayant appartenu. Aujourd'hui j'ai plusieurs blogs consacrés à la Star, afin, que les générations futurs puissent la découvrir, et celles plus anciennes, ne l'oublient pas trop vite !
1952 / MA PASSION POUR MARILYN / C'est en voyant pour la première fois ce film, "Niagara", vers l'âge de 12-13 ans, que ma passion pour Marilyn débuta... Elle chantait la célèbre chanson "Kiss", dans sa robe fushia, et mon corps s'est emparé de petits tremblements... Je compris donc que j'étais en train de tomber amoureux d'une légende. Je me mis donc à la quête de tout ce que je pouvais trouver à son image, en commençant par des cartes postales, photos découpées dans divers magazines, en faisant partie d'un fan club au Cannet, qui n'existe plus, puis avec des livres, des films, jusqu'à une mèche de cheveux lui ayant appartenu. Aujourd'hui j'ai plusieurs blogs consacrés à la Star, afin, que les générations futurs puissent la découvrir, et celles plus anciennes, ne l'oublient pas trop vite !
1952 / MA PASSION POUR MARILYN / C'est en voyant pour la première fois ce film, "Niagara", vers l'âge de 12-13 ans, que ma passion pour Marilyn débuta... Elle chantait la célèbre chanson "Kiss", dans sa robe fushia, et mon corps s'est emparé de petits tremblements... Je compris donc que j'étais en train de tomber amoureux d'une légende. Je me mis donc à la quête de tout ce que je pouvais trouver à son image, en commençant par des cartes postales, photos découpées dans divers magazines, en faisant partie d'un fan club au Cannet, qui n'existe plus, puis avec des livres, des films, jusqu'à une mèche de cheveux lui ayant appartenu. Aujourd'hui j'ai plusieurs blogs consacrés à la Star, afin, que les générations futurs puissent la découvrir, et celles plus anciennes, ne l'oublient pas trop vite !
1952 / MA PASSION POUR MARILYN / C'est en voyant pour la première fois ce film, "Niagara", vers l'âge de 12-13 ans, que ma passion pour Marilyn débuta... Elle chantait la célèbre chanson "Kiss", dans sa robe fushia, et mon corps s'est emparé de petits tremblements... Je compris donc que j'étais en train de tomber amoureux d'une légende. Je me mis donc à la quête de tout ce que je pouvais trouver à son image, en commençant par des cartes postales, photos découpées dans divers magazines, en faisant partie d'un fan club au Cannet, qui n'existe plus, puis avec des livres, des films, jusqu'à une mèche de cheveux lui ayant appartenu. Aujourd'hui j'ai plusieurs blogs consacrés à la Star, afin, que les générations futurs puissent la découvrir, et celles plus anciennes, ne l'oublient pas trop vite !

Tags : 1952 - Niagara

2010-2012 / HOMMAGE URBAIN / Les "Absolute Towers" ou "Marilyn MONROE towers", en raison de leur courbe, à Toronto, deux gratte-ciels résidentiels dans la ville de Mississauga. 12/02/2017

2010-2012 / HOMMAGE URBAIN / Les "Absolute Towers" ou "Marilyn MONROE towers", en raison de leur courbe, à Toronto, deux gratte-ciels résidentiels dans la ville de Mississauga.
2010-2012 / HOMMAGE URBAIN / Les "Absolute Towers" ou "Marilyn MONROE towers", en raison de leur courbe, à Toronto, deux gratte-ciels résidentiels dans la ville de Mississauga.
2010-2012 / HOMMAGE URBAIN / Les "Absolute Towers" ou "Marilyn MONROE towers", en raison de leur courbe, à Toronto, deux gratte-ciels résidentiels dans la ville de Mississauga.
2010-2012 / HOMMAGE URBAIN / Les "Absolute Towers" ou "Marilyn MONROE towers", en raison de leur courbe, à Toronto, deux gratte-ciels résidentiels dans la ville de Mississauga.
2010-2012 / HOMMAGE URBAIN / Les "Absolute Towers" ou "Marilyn MONROE towers", en raison de leur courbe, à Toronto, deux gratte-ciels résidentiels dans la ville de Mississauga.
2010-2012 / HOMMAGE URBAIN / Les "Absolute Towers" ou "Marilyn MONROE towers", en raison de leur courbe, à Toronto, deux gratte-ciels résidentiels dans la ville de Mississauga.
2010-2012 / HOMMAGE URBAIN / Les "Absolute Towers" ou "Marilyn MONROE towers", en raison de leur courbe, à Toronto, deux gratte-ciels résidentiels dans la ville de Mississauga.
Les tours possèdent 56 et 50 étages, leur hauteur est de 179,5 mètres (589 pieds) pour la plus haute et de 161,2 mètres (529 pieds) pour la moins élevée. Elles sont surnommées les "Marilyn Towers" en raison de leur forme sinueuse. Elles ont été conçues par le cabinet d'architecture chinoise MAD. En verre, scintillantes, vertigineuses... les tours "Absolute Word" de 50 et 56 étages font la fierté de Mississauga, en Ontario. Contrairement à Gatineau où le projet Place des peuples du Groupe Brigil ne fait pas l'unanimité, la construction des tours « Marilyn Monroe » a été un projet rassembleur. 
Plus hautes que la tour de la Paix, à Ottawa, mais plus petites que la "Scotia Plaza", à Toronto, "les tours Marilyn MONROE" se démarquent grâce à leur forme particulière.
La torsion de la plus haute tour est de 209 degrés. Les "Absolute World" sont les deux édifices les plus hauts de Mississauga.
Les tours "Absolute World" sont le fruit d'un appel d'offres organisé dans le cadre d'un concours international. Le but était de demander à des architectes de partout à travers le monde de soumettre des idées. Les promoteurs et l'administration municipale ont reçu 92 propositions issues de 70 pays.
Ils en ont présélectionné six. Le choix s'est rapidement porté sur le design de Yasong MA, un architecte d'origine chinoise, qui depuis a signé de multiples constructions éclatées en Amérique du Nord et en Europe.
« Au début, les promoteurs pensaient mettre sur pied qu'une seule tour de 56 étages », rappelle le conseiller Sajecki.
« Les promoteurs ont donc approché l'administration municipale pour construire une seconde tour. Nous avons accepté, bien sûr, et ils ont fait appel au même architecte », ajoute-t-il.
L'architecture des tours est organique, avance le conseiller. Elles s'implantent bien, selon lui, dans l'environnement du centre-ville.
La première tour, la plus haute, fait référence à Marilyn MONROE en raison de ses courbes.
« Imaginez l'actrice dans une longue robe de soirée moulante », glousse le conseiller. La deuxième fait plutôt référence à son second mari, le joueur de baseball Joe DiMAGGIO.
2010-2012 / HOMMAGE URBAIN / Les "Absolute Towers" ou "Marilyn MONROE towers", en raison de leur courbe, à Toronto, deux gratte-ciels résidentiels dans la ville de Mississauga.

Tags : Tours "Marilyn MONROE" - 1953 - Gene KORNMAN - How to marry a millionaire - Frank POWOLNY - 1952 - Miss N.A.S. - Niagara - Bert REISFELD

(Part II) Marilyn et Robert F SLATZER lors du tournage du film "Niagara"... ( voir tag Robert F SLATZER pour + d'infos sur l'article). 11/02/2017

(Part II) Marilyn et Robert F SLATZER lors du tournage du film "Niagara"... ( voir tag Robert F SLATZER pour + d'infos sur l'article).

(Part II) Marilyn et Robert F SLATZER lors du tournage du film "Niagara"... ( voir tag Robert F SLATZER pour + d'infos sur l'article).
(Part II) Marilyn et Robert F SLATZER lors du tournage du film "Niagara"... ( voir tag Robert F SLATZER pour + d'infos sur l'article).
(Part II) Marilyn et Robert F SLATZER lors du tournage du film "Niagara"... ( voir tag Robert F SLATZER pour + d'infos sur l'article).
(Part II) Marilyn et Robert F SLATZER lors du tournage du film "Niagara"... ( voir tag Robert F SLATZER pour + d'infos sur l'article).

Tags : 1952 - Niagara - Robert F SLATZER

BELLE FIN DE JOURNEE A TOUTES ET A TOUS ! 20/01/2017

Tags : 1952 - Niagara

1952 / Marilyn lors du tournage du film "Niagara", notamment avec son maquilleur, confident et ami "Whitey" SNYDER ou le metteur en scène Henry HATHAWAY, portant un tailleur noir, pour la scène finale du film, où Rose as Marilyn meurt étranglée par son mari. 18/10/2016

1952 / Marilyn lors du tournage du film "Niagara", notamment avec son maquilleur, confident et ami "Whitey" SNYDER ou le metteur en scène Henry HATHAWAY, portant un tailleur noir, pour la scène finale du film, où Rose as Marilyn meurt étranglée par son mari.
1952 / Marilyn lors du tournage du film "Niagara", notamment avec son maquilleur, confident et ami "Whitey" SNYDER ou le metteur en scène Henry HATHAWAY, portant un tailleur noir, pour la scène finale du film, où Rose as Marilyn meurt étranglée par son mari.
1952 / Marilyn lors du tournage du film "Niagara", notamment avec son maquilleur, confident et ami "Whitey" SNYDER ou le metteur en scène Henry HATHAWAY, portant un tailleur noir, pour la scène finale du film, où Rose as Marilyn meurt étranglée par son mari.
1952 / Marilyn lors du tournage du film "Niagara", notamment avec son maquilleur, confident et ami "Whitey" SNYDER ou le metteur en scène Henry HATHAWAY, portant un tailleur noir, pour la scène finale du film, où Rose as Marilyn meurt étranglée par son mari.
1952 / Marilyn lors du tournage du film "Niagara", notamment avec son maquilleur, confident et ami "Whitey" SNYDER ou le metteur en scène Henry HATHAWAY, portant un tailleur noir, pour la scène finale du film, où Rose as Marilyn meurt étranglée par son mari.
1952 / Marilyn lors du tournage du film "Niagara", notamment avec son maquilleur, confident et ami "Whitey" SNYDER ou le metteur en scène Henry HATHAWAY, portant un tailleur noir, pour la scène finale du film, où Rose as Marilyn meurt étranglée par son mari.
1952 / Marilyn lors du tournage du film "Niagara", notamment avec son maquilleur, confident et ami "Whitey" SNYDER ou le metteur en scène Henry HATHAWAY, portant un tailleur noir, pour la scène finale du film, où Rose as Marilyn meurt étranglée par son mari.

1952 / Marilyn lors du tournage du film "Niagara", notamment avec son maquilleur, confident et ami "Whitey" SNYDER ou le metteur en scène Henry HATHAWAY, portant un tailleur noir, pour la scène finale du film, où Rose as Marilyn meurt étranglée par son mari.

Tags : 1952 - Niagara - Allan SNYDER - Jock CARROLL

1952 / Reportage photographique de Marilyn lors du tournage du film "Niagara", par Jock CARROLL. 19/09/2016

1952 / Reportage photographique de Marilyn lors du tournage du film "Niagara", par Jock CARROLL.

1952 / Reportage photographique de Marilyn lors du tournage du film "Niagara", par Jock CARROLL.
1952 / Reportage photographique de Marilyn lors du tournage du film "Niagara", par Jock CARROLL.
1952 / Reportage photographique de Marilyn lors du tournage du film "Niagara", par Jock CARROLL.
1952 / Reportage photographique de Marilyn lors du tournage du film "Niagara", par Jock CARROLL.
1952 / Reportage photographique de Marilyn lors du tournage du film "Niagara", par Jock CARROLL.
1952 / Reportage photographique de Marilyn lors du tournage du film "Niagara", par Jock CARROLL.
1952 / Reportage photographique de Marilyn lors du tournage du film "Niagara", par Jock CARROLL.

Tags : 1952 - Jock CARROLL - Niagara

1952-62 / ESSAIS COSTUMES / Voici un exemple de costumes et accessoires non retenus, créés pour Marilyn qu'elle devait porter dans les films "Niagara", "There's no business like show business", "How to marry a millionaire", "Don't bother to knock", "River of no return" ou encore "Something's got to give", la plupart par William TRAVILLA, qu'elle ne portera pas à l'écran. 09/09/2016

1952-62 / ESSAIS COSTUMES / Voici un exemple de costumes et accessoires non retenus, créés pour Marilyn qu'elle devait porter dans les films "Niagara", "There's no business like show business", "How to marry a millionaire", "Don't bother to knock", "River of no return" ou encore "Something's got to give", la plupart par William TRAVILLA, qu'elle ne portera pas à l'écran.
1952-62 / ESSAIS COSTUMES / Voici un exemple de costumes et accessoires non retenus, créés pour Marilyn qu'elle devait porter dans les films "Niagara", "There's no business like show business", "How to marry a millionaire", "Don't bother to knock", "River of no return" ou encore "Something's got to give", la plupart par William TRAVILLA, qu'elle ne portera pas à l'écran.
1952-62 / ESSAIS COSTUMES / Voici un exemple de costumes et accessoires non retenus, créés pour Marilyn qu'elle devait porter dans les films "Niagara", "There's no business like show business", "How to marry a millionaire", "Don't bother to knock", "River of no return" ou encore "Something's got to give", la plupart par William TRAVILLA, qu'elle ne portera pas à l'écran.
1952-62 / ESSAIS COSTUMES / Voici un exemple de costumes et accessoires non retenus, créés pour Marilyn qu'elle devait porter dans les films "Niagara", "There's no business like show business", "How to marry a millionaire", "Don't bother to knock", "River of no return" ou encore "Something's got to give", la plupart par William TRAVILLA, qu'elle ne portera pas à l'écran.
1952-62 / ESSAIS COSTUMES / Voici un exemple de costumes et accessoires non retenus, créés pour Marilyn qu'elle devait porter dans les films "Niagara", "There's no business like show business", "How to marry a millionaire", "Don't bother to knock", "River of no return" ou encore "Something's got to give", la plupart par William TRAVILLA, qu'elle ne portera pas à l'écran.
1952-62 / ESSAIS COSTUMES / Voici un exemple de costumes et accessoires non retenus, créés pour Marilyn qu'elle devait porter dans les films "Niagara", "There's no business like show business", "How to marry a millionaire", "Don't bother to knock", "River of no return" ou encore "Something's got to give", la plupart par William TRAVILLA, qu'elle ne portera pas à l'écran.
1952-62 / ESSAIS COSTUMES / Voici un exemple de costumes et accessoires non retenus, créés pour Marilyn qu'elle devait porter dans les films "Niagara", "There's no business like show business", "How to marry a millionaire", "Don't bother to knock", "River of no return" ou encore "Something's got to give", la plupart par William TRAVILLA, qu'elle ne portera pas à l'écran.
1952-62 / ESSAIS COSTUMES / Voici un exemple de costumes et accessoires non retenus, créés pour Marilyn qu'elle devait porter dans les films "Niagara", "There's no business like show business", "How to marry a millionaire", "Don't bother to knock", "River of no return" ou encore "Something's got to give", la plupart par William TRAVILLA, qu'elle ne portera pas à l'écran.

Tags : 1952 - 1954 - 1962 - Don't bother to knock - Niagara - How to marry a millionaire - Something's got to give - River of no return - 1953