30 tagged articles Niagara

Une vie de 36 ans en images ! 31/07/2015

Une vie de 36 ans en images !
DES PHOTOS PAR MILLIERS, AUCUNE EN DOUBLE...
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !

1952 / MA PASSION POUR MARILYN / C'est en voyant pour la première fois ce film, "Niagara", vers l'âge de 12-13 ans, que ma passion pour Marilyn débuta... Elle chantait la célèbre chanson "Kiss", dans sa robe fushia, et mon corps s'est emparé de petits tremblements... Je compris donc que j'étais en train de tomber amoureux d'une légende. Je me mis donc à la quête de tout ce que je pouvais trouver à son image, en commençant par des cartes postales, photos découpées dans divers magazines, en faisant partie d'un fan club au Cannet, qui n'existe plus, puis avec des livres, des films, jusqu'à une mèche de cheveux lui ayant appartenu. Aujourd'hui j'ai plusieurs blogs consacrés à la Star, afin, que les générations futurs puissent la découvrir, et celles plus anciennes, ne l'oublient pas trop vite ! 26/03/2017

1952 / MA PASSION POUR MARILYN / C'est en voyant pour la première fois ce film, "Niagara", vers l'âge de 12-13 ans, que ma passion pour Marilyn débuta... Elle chantait la célèbre chanson "Kiss", dans sa robe fushia, et mon corps s'est emparé de petits tremblements... Je compris donc que j'étais en train de tomber amoureux d'une légende. Je me mis donc à la quête de tout ce que je pouvais trouver à son image, en commençant par des cartes postales, photos découpées dans divers magazines, en faisant partie d'un fan club au Cannet, qui n'existe plus, puis avec des livres, des films, jusqu'à une mèche de cheveux lui ayant appartenu. Aujourd'hui j'ai plusieurs blogs consacrés à la Star, afin, que les générations futurs puissent la découvrir, et celles plus anciennes, ne l'oublient pas trop vite !

1952 / MA PASSION POUR MARILYN / C'est en voyant pour la première fois ce film, "Niagara", vers l'âge de 12-13 ans, que ma passion pour Marilyn débuta... Elle chantait la célèbre chanson "Kiss", dans sa robe fushia, et mon corps s'est emparé de petits tremblements... Je compris donc que j'étais en train de tomber amoureux d'une légende. Je me mis donc à la quête de tout ce que je pouvais trouver à son image, en commençant par des cartes postales, photos découpées dans divers magazines, en faisant partie d'un fan club au Cannet, qui n'existe plus, puis avec des livres, des films, jusqu'à une mèche de cheveux lui ayant appartenu. Aujourd'hui j'ai plusieurs blogs consacrés à la Star, afin, que les générations futurs puissent la découvrir, et celles plus anciennes, ne l'oublient pas trop vite !
1952 / MA PASSION POUR MARILYN / C'est en voyant pour la première fois ce film, "Niagara", vers l'âge de 12-13 ans, que ma passion pour Marilyn débuta... Elle chantait la célèbre chanson "Kiss", dans sa robe fushia, et mon corps s'est emparé de petits tremblements... Je compris donc que j'étais en train de tomber amoureux d'une légende. Je me mis donc à la quête de tout ce que je pouvais trouver à son image, en commençant par des cartes postales, photos découpées dans divers magazines, en faisant partie d'un fan club au Cannet, qui n'existe plus, puis avec des livres, des films, jusqu'à une mèche de cheveux lui ayant appartenu. Aujourd'hui j'ai plusieurs blogs consacrés à la Star, afin, que les générations futurs puissent la découvrir, et celles plus anciennes, ne l'oublient pas trop vite !
1952 / MA PASSION POUR MARILYN / C'est en voyant pour la première fois ce film, "Niagara", vers l'âge de 12-13 ans, que ma passion pour Marilyn débuta... Elle chantait la célèbre chanson "Kiss", dans sa robe fushia, et mon corps s'est emparé de petits tremblements... Je compris donc que j'étais en train de tomber amoureux d'une légende. Je me mis donc à la quête de tout ce que je pouvais trouver à son image, en commençant par des cartes postales, photos découpées dans divers magazines, en faisant partie d'un fan club au Cannet, qui n'existe plus, puis avec des livres, des films, jusqu'à une mèche de cheveux lui ayant appartenu. Aujourd'hui j'ai plusieurs blogs consacrés à la Star, afin, que les générations futurs puissent la découvrir, et celles plus anciennes, ne l'oublient pas trop vite !
1952 / MA PASSION POUR MARILYN / C'est en voyant pour la première fois ce film, "Niagara", vers l'âge de 12-13 ans, que ma passion pour Marilyn débuta... Elle chantait la célèbre chanson "Kiss", dans sa robe fushia, et mon corps s'est emparé de petits tremblements... Je compris donc que j'étais en train de tomber amoureux d'une légende. Je me mis donc à la quête de tout ce que je pouvais trouver à son image, en commençant par des cartes postales, photos découpées dans divers magazines, en faisant partie d'un fan club au Cannet, qui n'existe plus, puis avec des livres, des films, jusqu'à une mèche de cheveux lui ayant appartenu. Aujourd'hui j'ai plusieurs blogs consacrés à la Star, afin, que les générations futurs puissent la découvrir, et celles plus anciennes, ne l'oublient pas trop vite !
1952 / MA PASSION POUR MARILYN / C'est en voyant pour la première fois ce film, "Niagara", vers l'âge de 12-13 ans, que ma passion pour Marilyn débuta... Elle chantait la célèbre chanson "Kiss", dans sa robe fushia, et mon corps s'est emparé de petits tremblements... Je compris donc que j'étais en train de tomber amoureux d'une légende. Je me mis donc à la quête de tout ce que je pouvais trouver à son image, en commençant par des cartes postales, photos découpées dans divers magazines, en faisant partie d'un fan club au Cannet, qui n'existe plus, puis avec des livres, des films, jusqu'à une mèche de cheveux lui ayant appartenu. Aujourd'hui j'ai plusieurs blogs consacrés à la Star, afin, que les générations futurs puissent la découvrir, et celles plus anciennes, ne l'oublient pas trop vite !
1952 / MA PASSION POUR MARILYN / C'est en voyant pour la première fois ce film, "Niagara", vers l'âge de 12-13 ans, que ma passion pour Marilyn débuta... Elle chantait la célèbre chanson "Kiss", dans sa robe fushia, et mon corps s'est emparé de petits tremblements... Je compris donc que j'étais en train de tomber amoureux d'une légende. Je me mis donc à la quête de tout ce que je pouvais trouver à son image, en commençant par des cartes postales, photos découpées dans divers magazines, en faisant partie d'un fan club au Cannet, qui n'existe plus, puis avec des livres, des films, jusqu'à une mèche de cheveux lui ayant appartenu. Aujourd'hui j'ai plusieurs blogs consacrés à la Star, afin, que les générations futurs puissent la découvrir, et celles plus anciennes, ne l'oublient pas trop vite !
1952 / MA PASSION POUR MARILYN / C'est en voyant pour la première fois ce film, "Niagara", vers l'âge de 12-13 ans, que ma passion pour Marilyn débuta... Elle chantait la célèbre chanson "Kiss", dans sa robe fushia, et mon corps s'est emparé de petits tremblements... Je compris donc que j'étais en train de tomber amoureux d'une légende. Je me mis donc à la quête de tout ce que je pouvais trouver à son image, en commençant par des cartes postales, photos découpées dans divers magazines, en faisant partie d'un fan club au Cannet, qui n'existe plus, puis avec des livres, des films, jusqu'à une mèche de cheveux lui ayant appartenu. Aujourd'hui j'ai plusieurs blogs consacrés à la Star, afin, que les générations futurs puissent la découvrir, et celles plus anciennes, ne l'oublient pas trop vite !

Tags : 1952 - Niagara

2010-2012 / HOMMAGE URBAIN / Les "Absolute Towers" ou "Marilyn MONROE towers", en raison de leur courbe, à Toronto, deux gratte-ciels résidentiels dans la ville de Mississauga. 12/02/2017

2010-2012 / HOMMAGE URBAIN / Les "Absolute Towers" ou "Marilyn MONROE towers", en raison de leur courbe, à Toronto, deux gratte-ciels résidentiels dans la ville de Mississauga.
2010-2012 / HOMMAGE URBAIN / Les "Absolute Towers" ou "Marilyn MONROE towers", en raison de leur courbe, à Toronto, deux gratte-ciels résidentiels dans la ville de Mississauga.
2010-2012 / HOMMAGE URBAIN / Les "Absolute Towers" ou "Marilyn MONROE towers", en raison de leur courbe, à Toronto, deux gratte-ciels résidentiels dans la ville de Mississauga.
2010-2012 / HOMMAGE URBAIN / Les "Absolute Towers" ou "Marilyn MONROE towers", en raison de leur courbe, à Toronto, deux gratte-ciels résidentiels dans la ville de Mississauga.
2010-2012 / HOMMAGE URBAIN / Les "Absolute Towers" ou "Marilyn MONROE towers", en raison de leur courbe, à Toronto, deux gratte-ciels résidentiels dans la ville de Mississauga.
2010-2012 / HOMMAGE URBAIN / Les "Absolute Towers" ou "Marilyn MONROE towers", en raison de leur courbe, à Toronto, deux gratte-ciels résidentiels dans la ville de Mississauga.
2010-2012 / HOMMAGE URBAIN / Les "Absolute Towers" ou "Marilyn MONROE towers", en raison de leur courbe, à Toronto, deux gratte-ciels résidentiels dans la ville de Mississauga.
Les tours possèdent 56 et 50 étages, leur hauteur est de 179,5 mètres (589 pieds) pour la plus haute et de 161,2 mètres (529 pieds) pour la moins élevée. Elles sont surnommées les "Marilyn Towers" en raison de leur forme sinueuse. Elles ont été conçues par le cabinet d'architecture chinoise MAD. En verre, scintillantes, vertigineuses... les tours "Absolute Word" de 50 et 56 étages font la fierté de Mississauga, en Ontario. Contrairement à Gatineau où le projet Place des peuples du Groupe Brigil ne fait pas l'unanimité, la construction des tours « Marilyn Monroe » a été un projet rassembleur. 
Plus hautes que la tour de la Paix, à Ottawa, mais plus petites que la "Scotia Plaza", à Toronto, "les tours Marilyn MONROE" se démarquent grâce à leur forme particulière.
La torsion de la plus haute tour est de 209 degrés. Les "Absolute World" sont les deux édifices les plus hauts de Mississauga.
Les tours "Absolute World" sont le fruit d'un appel d'offres organisé dans le cadre d'un concours international. Le but était de demander à des architectes de partout à travers le monde de soumettre des idées. Les promoteurs et l'administration municipale ont reçu 92 propositions issues de 70 pays.
Ils en ont présélectionné six. Le choix s'est rapidement porté sur le design de Yasong MA, un architecte d'origine chinoise, qui depuis a signé de multiples constructions éclatées en Amérique du Nord et en Europe.
« Au début, les promoteurs pensaient mettre sur pied qu'une seule tour de 56 étages », rappelle le conseiller Sajecki.
« Les promoteurs ont donc approché l'administration municipale pour construire une seconde tour. Nous avons accepté, bien sûr, et ils ont fait appel au même architecte », ajoute-t-il.
L'architecture des tours est organique, avance le conseiller. Elles s'implantent bien, selon lui, dans l'environnement du centre-ville.
La première tour, la plus haute, fait référence à Marilyn MONROE en raison de ses courbes.
« Imaginez l'actrice dans une longue robe de soirée moulante », glousse le conseiller. La deuxième fait plutôt référence à son second mari, le joueur de baseball Joe DiMAGGIO.
2010-2012 / HOMMAGE URBAIN / Les "Absolute Towers" ou "Marilyn MONROE towers", en raison de leur courbe, à Toronto, deux gratte-ciels résidentiels dans la ville de Mississauga.

Tags : Tours "Marilyn MONROE" - 1953 - Gene KORNMAN - How to marry a millionaire - Frank POWOLNY - 1952 - Miss N.A.S. - Niagara - Bert REISFELD

(Part II) Marilyn et Robert F SLATZER lors du tournage du film "Niagara"... ( voir tag Robert F SLATZER pour + d'infos sur l'article). 11/02/2017

(Part II) Marilyn et Robert F SLATZER lors du tournage du film "Niagara"... ( voir tag Robert F SLATZER pour + d'infos sur l'article).

(Part II) Marilyn et Robert F SLATZER lors du tournage du film "Niagara"... ( voir tag Robert F SLATZER pour + d'infos sur l'article).
(Part II) Marilyn et Robert F SLATZER lors du tournage du film "Niagara"... ( voir tag Robert F SLATZER pour + d'infos sur l'article).
(Part II) Marilyn et Robert F SLATZER lors du tournage du film "Niagara"... ( voir tag Robert F SLATZER pour + d'infos sur l'article).
(Part II) Marilyn et Robert F SLATZER lors du tournage du film "Niagara"... ( voir tag Robert F SLATZER pour + d'infos sur l'article).

Tags : 1952 - Niagara - Robert F SLATZER

BELLE FIN DE JOURNEE A TOUTES ET A TOUS ! 20/01/2017

Tags : 1952 - Niagara

1952 / Marilyn lors du tournage du film "Niagara", notamment avec son maquilleur, confident et ami "Whitey" SNYDER ou le metteur en scène Henry HATHAWAY, portant un tailleur noir, pour la scène finale du film, où Rose as Marilyn meurt étranglée par son mari. 18/10/2016

1952 / Marilyn lors du tournage du film "Niagara", notamment avec son maquilleur, confident et ami "Whitey" SNYDER ou le metteur en scène Henry HATHAWAY, portant un tailleur noir, pour la scène finale du film, où Rose as Marilyn meurt étranglée par son mari.
1952 / Marilyn lors du tournage du film "Niagara", notamment avec son maquilleur, confident et ami "Whitey" SNYDER ou le metteur en scène Henry HATHAWAY, portant un tailleur noir, pour la scène finale du film, où Rose as Marilyn meurt étranglée par son mari.
1952 / Marilyn lors du tournage du film "Niagara", notamment avec son maquilleur, confident et ami "Whitey" SNYDER ou le metteur en scène Henry HATHAWAY, portant un tailleur noir, pour la scène finale du film, où Rose as Marilyn meurt étranglée par son mari.
1952 / Marilyn lors du tournage du film "Niagara", notamment avec son maquilleur, confident et ami "Whitey" SNYDER ou le metteur en scène Henry HATHAWAY, portant un tailleur noir, pour la scène finale du film, où Rose as Marilyn meurt étranglée par son mari.
1952 / Marilyn lors du tournage du film "Niagara", notamment avec son maquilleur, confident et ami "Whitey" SNYDER ou le metteur en scène Henry HATHAWAY, portant un tailleur noir, pour la scène finale du film, où Rose as Marilyn meurt étranglée par son mari.
1952 / Marilyn lors du tournage du film "Niagara", notamment avec son maquilleur, confident et ami "Whitey" SNYDER ou le metteur en scène Henry HATHAWAY, portant un tailleur noir, pour la scène finale du film, où Rose as Marilyn meurt étranglée par son mari.
1952 / Marilyn lors du tournage du film "Niagara", notamment avec son maquilleur, confident et ami "Whitey" SNYDER ou le metteur en scène Henry HATHAWAY, portant un tailleur noir, pour la scène finale du film, où Rose as Marilyn meurt étranglée par son mari.

1952 / Marilyn lors du tournage du film "Niagara", notamment avec son maquilleur, confident et ami "Whitey" SNYDER ou le metteur en scène Henry HATHAWAY, portant un tailleur noir, pour la scène finale du film, où Rose as Marilyn meurt étranglée par son mari.

Tags : 1952 - Niagara - Allan SNYDER - Jock CARROLL

1952 / Reportage photographique de Marilyn lors du tournage du film "Niagara", par Jock CARROLL. 19/09/2016

1952 / Reportage photographique de Marilyn lors du tournage du film "Niagara", par Jock CARROLL.
1952 / Reportage photographique de Marilyn lors du tournage du film "Niagara", par Jock CARROLL.
1952 / Reportage photographique de Marilyn lors du tournage du film "Niagara", par Jock CARROLL.
1952 / Reportage photographique de Marilyn lors du tournage du film "Niagara", par Jock CARROLL.
1952 / Reportage photographique de Marilyn lors du tournage du film "Niagara", par Jock CARROLL.
1952 / Reportage photographique de Marilyn lors du tournage du film "Niagara", par Jock CARROLL.
1952 / Reportage photographique de Marilyn lors du tournage du film "Niagara", par Jock CARROLL.
1952 / Reportage photographique de Marilyn lors du tournage du film "Niagara", par Jock CARROLL.

Tags : 1952 - Jock CARROLL - Niagara

1952-62 / ESSAIS COSTUMES / Voici un exemple de costumes et accessoires non retenus, créés pour Marilyn qu'elle devait porter dans les films "Niagara", "There's no business like show business", "How to marry a millionaire", "Don't bother to knock", "River of no return" ou encore "Something's got to give", la plupart par William TRAVILLA, qu'elle ne portera pas à l'écran. 09/09/2016

1952-62 / ESSAIS COSTUMES / Voici un exemple de costumes et accessoires non retenus, créés pour Marilyn qu'elle devait porter dans les films "Niagara", "There's no business like show business", "How to marry a millionaire", "Don't bother to knock", "River of no return" ou encore "Something's got to give", la plupart par William TRAVILLA, qu'elle ne portera pas à l'écran.
1952-62 / ESSAIS COSTUMES / Voici un exemple de costumes et accessoires non retenus, créés pour Marilyn qu'elle devait porter dans les films "Niagara", "There's no business like show business", "How to marry a millionaire", "Don't bother to knock", "River of no return" ou encore "Something's got to give", la plupart par William TRAVILLA, qu'elle ne portera pas à l'écran.
1952-62 / ESSAIS COSTUMES / Voici un exemple de costumes et accessoires non retenus, créés pour Marilyn qu'elle devait porter dans les films "Niagara", "There's no business like show business", "How to marry a millionaire", "Don't bother to knock", "River of no return" ou encore "Something's got to give", la plupart par William TRAVILLA, qu'elle ne portera pas à l'écran.
1952-62 / ESSAIS COSTUMES / Voici un exemple de costumes et accessoires non retenus, créés pour Marilyn qu'elle devait porter dans les films "Niagara", "There's no business like show business", "How to marry a millionaire", "Don't bother to knock", "River of no return" ou encore "Something's got to give", la plupart par William TRAVILLA, qu'elle ne portera pas à l'écran.
1952-62 / ESSAIS COSTUMES / Voici un exemple de costumes et accessoires non retenus, créés pour Marilyn qu'elle devait porter dans les films "Niagara", "There's no business like show business", "How to marry a millionaire", "Don't bother to knock", "River of no return" ou encore "Something's got to give", la plupart par William TRAVILLA, qu'elle ne portera pas à l'écran.
1952-62 / ESSAIS COSTUMES / Voici un exemple de costumes et accessoires non retenus, créés pour Marilyn qu'elle devait porter dans les films "Niagara", "There's no business like show business", "How to marry a millionaire", "Don't bother to knock", "River of no return" ou encore "Something's got to give", la plupart par William TRAVILLA, qu'elle ne portera pas à l'écran.
1952-62 / ESSAIS COSTUMES / Voici un exemple de costumes et accessoires non retenus, créés pour Marilyn qu'elle devait porter dans les films "Niagara", "There's no business like show business", "How to marry a millionaire", "Don't bother to knock", "River of no return" ou encore "Something's got to give", la plupart par William TRAVILLA, qu'elle ne portera pas à l'écran.
1952-62 / ESSAIS COSTUMES / Voici un exemple de costumes et accessoires non retenus, créés pour Marilyn qu'elle devait porter dans les films "Niagara", "There's no business like show business", "How to marry a millionaire", "Don't bother to knock", "River of no return" ou encore "Something's got to give", la plupart par William TRAVILLA, qu'elle ne portera pas à l'écran.

Tags : 1952 - 1954 - 1962 - Don't bother to knock - Niagara - How to marry a millionaire - Something's got to give - River of no return - 1953

1952 / MARILYN PAR HENRY HATHAWAY / « Pour "Niagara", en 1953 (date de sortie du film), avez-vous eu des difficultés avec Marilyn MONROE ? Henry HATHAWAY : C'était une fille merveilleuse, merveilleuse... Sensible, timide, craintive. C'est très curieux : aujourd'hui les films ont toute la vulgarité qui était réservée aux peep-shows, aux nickelodeons et aux penny arcades. Si vous vouliez voir une fille qui se déshabillait, vous alliez voir un peep-show. Mais maintenant, elles le font dans tous les films ! Alors que Jean HARLOW et Marilyn MONROE exprimaient toute leur sensualité sans jamais se déshabiller dans une seule scène. - Vous avez parlé de la démarche de Mäe WEST. Vous avez également filmé celle de Marilyn de façon très spectaculaire. Henry HATHAWAY : Dans le plan général où elle s'éloigne en se dandinant, oui. Et elle a toujours gardé ce dandinement par la suite. - C'est elle qui l'a inventé ? Henry HATHAWAY : Elle ne l'a pas inventé. C'est moi qui lui ai dit de le faire. Elle avait une robe très serrée et en fait, je lui ai dit d'aller retirer sa culotte parce qu'on voyait les marques sous sa jupe. Elle a retiré sa culotte et s'est déhanchée encore plus ! » (« Interview de Henry HATHAWAY », "Cinématographe", octobre 1983) / HISTOIRE DU TAILLEUR BLEU / Cet ensemble tailleur jupe veste a été conçu par la célèbre costumière de cinéma, Dorothy JEAKINS pour le film "Niagara" tourné l'été 1952 à la frontière canadienne. Dorothy JEAKINS s'occupa de tous les costumes du film. Marilyn fit les essais de test costumes le 21 mai 1952 (voir photo). C'est une tenue moderne et classique à la fois, très près du corps, à la veste cintrée et dont la jupe, longue, dessine parfaitement les courbes de Marilyn. Elle porte la tenue avec des sandales ouvertes blanches. Il semblerait qu'elle ne porte pas de chemisier sous la veste, mais peut-être est-elle en soutien-gorge ou a-t-elle un fin corsage ? ! Dans "Niagara", Marilyn porte ce tailleur dans une courte scène où son personnage Rose LOOMIS, femme fatale énigmatique, sort de son bungalow et salue ses voisins, les époux CUTLER. On ne la voit donc avec cette tenue que brièvement, marchant d'un pas alerte et déterminé. Il existe une série de photographies de Marilyn prises sur le tournage portant ce tailleur, où on la découvre consciensieuse et concentrée auprès de Jean PETERS, révisant ses scènes. Puis, elle va aussi poser pour des portraits publicitaires du film, assise sur un muret devant les fameuses chutes du Niagara. 25/08/2016

1952 / MARILYN PAR HENRY HATHAWAY / « Pour "Niagara", en 1953 (date de sortie du film), avez-vous eu des difficultés avec Marilyn MONROE ? Henry HATHAWAY : C'était une fille merveilleuse, merveilleuse... Sensible, timide, craintive. C'est très curieux : aujourd'hui les films ont toute la vulgarité qui était réservée aux peep-shows, aux nickelodeons et aux penny arcades. Si vous vouliez voir une fille qui se déshabillait, vous alliez voir un peep-show. Mais maintenant, elles le font dans tous les films ! Alors que Jean HARLOW et Marilyn MONROE exprimaient toute leur sensualité sans jamais se déshabiller dans une seule scène.   - Vous avez parlé de la démarche de Mäe WEST. Vous avez également filmé celle de Marilyn de façon très spectaculaire. Henry HATHAWAY : Dans le plan général où elle s'éloigne en se dandinant, oui. Et elle a toujours gardé ce dandinement par la suite.   - C'est elle qui l'a inventé ? Henry HATHAWAY : Elle ne l'a pas inventé. C'est moi qui lui ai dit de le faire. Elle avait une robe très serrée et en fait, je lui ai dit d'aller retirer sa culotte parce qu'on voyait les marques sous sa jupe. Elle a retiré sa culotte et s'est déhanchée encore plus ! » (« Interview de Henry HATHAWAY », "Cinématographe", octobre 1983) / HISTOIRE DU TAILLEUR BLEU / Cet ensemble tailleur jupe veste a été conçu par la célèbre costumière de cinéma, Dorothy JEAKINS pour le film "Niagara" tourné l'été 1952 à la frontière canadienne. Dorothy JEAKINS s'occupa de tous les costumes du film. Marilyn fit les essais de test costumes le 21 mai 1952 (voir photo). C'est une tenue moderne et classique à la fois, très près du corps, à la veste cintrée et dont la jupe, longue, dessine parfaitement les courbes de Marilyn. Elle porte la tenue avec des sandales ouvertes blanches. Il semblerait qu'elle ne porte pas de chemisier sous la veste, mais peut-être est-elle en soutien-gorge ou a-t-elle un fin corsage ? !  Dans "Niagara", Marilyn porte ce tailleur dans une courte scène où son personnage Rose LOOMIS, femme fatale énigmatique, sort de son bungalow et salue ses voisins, les époux CUTLER. On ne la voit donc avec cette tenue que brièvement, marchant d'un pas alerte et déterminé.  Il existe une série de photographies de Marilyn prises sur le tournage portant ce tailleur, où on la découvre consciensieuse et concentrée auprès de Jean PETERS, révisant ses scènes. Puis, elle va aussi poser pour des portraits publicitaires du film, assise sur un muret devant les fameuses chutes du Niagara.

1952 / MARILYN PAR HENRY HATHAWAY / « Pour "Niagara", en 1953 (date de sortie du film), avez-vous eu des difficultés avec Marilyn MONROE ? Henry HATHAWAY : C'était une fille merveilleuse, merveilleuse... Sensible, timide, craintive. C'est très curieux : aujourd'hui les films ont toute la vulgarité qui était réservée aux peep-shows, aux nickelodeons et aux penny arcades. Si vous vouliez voir une fille qui se déshabillait, vous alliez voir un peep-show. Mais maintenant, elles le font dans tous les films ! Alors que Jean HARLOW et Marilyn MONROE exprimaient toute leur sensualité sans jamais se déshabiller dans une seule scène.   - Vous avez parlé de la démarche de Mäe WEST. Vous avez également filmé celle de Marilyn de façon très spectaculaire. Henry HATHAWAY : Dans le plan général où elle s'éloigne en se dandinant, oui. Et elle a toujours gardé ce dandinement par la suite.   - C'est elle qui l'a inventé ? Henry HATHAWAY : Elle ne l'a pas inventé. C'est moi qui lui ai dit de le faire. Elle avait une robe très serrée et en fait, je lui ai dit d'aller retirer sa culotte parce qu'on voyait les marques sous sa jupe. Elle a retiré sa culotte et s'est déhanchée encore plus ! » (« Interview de Henry HATHAWAY », "Cinématographe", octobre 1983) / HISTOIRE DU TAILLEUR BLEU / Cet ensemble tailleur jupe veste a été conçu par la célèbre costumière de cinéma, Dorothy JEAKINS pour le film "Niagara" tourné l'été 1952 à la frontière canadienne. Dorothy JEAKINS s'occupa de tous les costumes du film. Marilyn fit les essais de test costumes le 21 mai 1952 (voir photo). C'est une tenue moderne et classique à la fois, très près du corps, à la veste cintrée et dont la jupe, longue, dessine parfaitement les courbes de Marilyn. Elle porte la tenue avec des sandales ouvertes blanches. Il semblerait qu'elle ne porte pas de chemisier sous la veste, mais peut-être est-elle en soutien-gorge ou a-t-elle un fin corsage ? !  Dans "Niagara", Marilyn porte ce tailleur dans une courte scène où son personnage Rose LOOMIS, femme fatale énigmatique, sort de son bungalow et salue ses voisins, les époux CUTLER. On ne la voit donc avec cette tenue que brièvement, marchant d'un pas alerte et déterminé.  Il existe une série de photographies de Marilyn prises sur le tournage portant ce tailleur, où on la découvre consciensieuse et concentrée auprès de Jean PETERS, révisant ses scènes. Puis, elle va aussi poser pour des portraits publicitaires du film, assise sur un muret devant les fameuses chutes du Niagara.
1952 / MARILYN PAR HENRY HATHAWAY / « Pour "Niagara", en 1953 (date de sortie du film), avez-vous eu des difficultés avec Marilyn MONROE ? Henry HATHAWAY : C'était une fille merveilleuse, merveilleuse... Sensible, timide, craintive. C'est très curieux : aujourd'hui les films ont toute la vulgarité qui était réservée aux peep-shows, aux nickelodeons et aux penny arcades. Si vous vouliez voir une fille qui se déshabillait, vous alliez voir un peep-show. Mais maintenant, elles le font dans tous les films ! Alors que Jean HARLOW et Marilyn MONROE exprimaient toute leur sensualité sans jamais se déshabiller dans une seule scène.   - Vous avez parlé de la démarche de Mäe WEST. Vous avez également filmé celle de Marilyn de façon très spectaculaire. Henry HATHAWAY : Dans le plan général où elle s'éloigne en se dandinant, oui. Et elle a toujours gardé ce dandinement par la suite.   - C'est elle qui l'a inventé ? Henry HATHAWAY : Elle ne l'a pas inventé. C'est moi qui lui ai dit de le faire. Elle avait une robe très serrée et en fait, je lui ai dit d'aller retirer sa culotte parce qu'on voyait les marques sous sa jupe. Elle a retiré sa culotte et s'est déhanchée encore plus ! » (« Interview de Henry HATHAWAY », "Cinématographe", octobre 1983) / HISTOIRE DU TAILLEUR BLEU / Cet ensemble tailleur jupe veste a été conçu par la célèbre costumière de cinéma, Dorothy JEAKINS pour le film "Niagara" tourné l'été 1952 à la frontière canadienne. Dorothy JEAKINS s'occupa de tous les costumes du film. Marilyn fit les essais de test costumes le 21 mai 1952 (voir photo). C'est une tenue moderne et classique à la fois, très près du corps, à la veste cintrée et dont la jupe, longue, dessine parfaitement les courbes de Marilyn. Elle porte la tenue avec des sandales ouvertes blanches. Il semblerait qu'elle ne porte pas de chemisier sous la veste, mais peut-être est-elle en soutien-gorge ou a-t-elle un fin corsage ? !  Dans "Niagara", Marilyn porte ce tailleur dans une courte scène où son personnage Rose LOOMIS, femme fatale énigmatique, sort de son bungalow et salue ses voisins, les époux CUTLER. On ne la voit donc avec cette tenue que brièvement, marchant d'un pas alerte et déterminé.  Il existe une série de photographies de Marilyn prises sur le tournage portant ce tailleur, où on la découvre consciensieuse et concentrée auprès de Jean PETERS, révisant ses scènes. Puis, elle va aussi poser pour des portraits publicitaires du film, assise sur un muret devant les fameuses chutes du Niagara.
1952 / MARILYN PAR HENRY HATHAWAY / « Pour "Niagara", en 1953 (date de sortie du film), avez-vous eu des difficultés avec Marilyn MONROE ? Henry HATHAWAY : C'était une fille merveilleuse, merveilleuse... Sensible, timide, craintive. C'est très curieux : aujourd'hui les films ont toute la vulgarité qui était réservée aux peep-shows, aux nickelodeons et aux penny arcades. Si vous vouliez voir une fille qui se déshabillait, vous alliez voir un peep-show. Mais maintenant, elles le font dans tous les films ! Alors que Jean HARLOW et Marilyn MONROE exprimaient toute leur sensualité sans jamais se déshabiller dans une seule scène.   - Vous avez parlé de la démarche de Mäe WEST. Vous avez également filmé celle de Marilyn de façon très spectaculaire. Henry HATHAWAY : Dans le plan général où elle s'éloigne en se dandinant, oui. Et elle a toujours gardé ce dandinement par la suite.   - C'est elle qui l'a inventé ? Henry HATHAWAY : Elle ne l'a pas inventé. C'est moi qui lui ai dit de le faire. Elle avait une robe très serrée et en fait, je lui ai dit d'aller retirer sa culotte parce qu'on voyait les marques sous sa jupe. Elle a retiré sa culotte et s'est déhanchée encore plus ! » (« Interview de Henry HATHAWAY », "Cinématographe", octobre 1983) / HISTOIRE DU TAILLEUR BLEU / Cet ensemble tailleur jupe veste a été conçu par la célèbre costumière de cinéma, Dorothy JEAKINS pour le film "Niagara" tourné l'été 1952 à la frontière canadienne. Dorothy JEAKINS s'occupa de tous les costumes du film. Marilyn fit les essais de test costumes le 21 mai 1952 (voir photo). C'est une tenue moderne et classique à la fois, très près du corps, à la veste cintrée et dont la jupe, longue, dessine parfaitement les courbes de Marilyn. Elle porte la tenue avec des sandales ouvertes blanches. Il semblerait qu'elle ne porte pas de chemisier sous la veste, mais peut-être est-elle en soutien-gorge ou a-t-elle un fin corsage ? !  Dans "Niagara", Marilyn porte ce tailleur dans une courte scène où son personnage Rose LOOMIS, femme fatale énigmatique, sort de son bungalow et salue ses voisins, les époux CUTLER. On ne la voit donc avec cette tenue que brièvement, marchant d'un pas alerte et déterminé.  Il existe une série de photographies de Marilyn prises sur le tournage portant ce tailleur, où on la découvre consciensieuse et concentrée auprès de Jean PETERS, révisant ses scènes. Puis, elle va aussi poser pour des portraits publicitaires du film, assise sur un muret devant les fameuses chutes du Niagara.
1952 / MARILYN PAR HENRY HATHAWAY / « Pour "Niagara", en 1953 (date de sortie du film), avez-vous eu des difficultés avec Marilyn MONROE ? Henry HATHAWAY : C'était une fille merveilleuse, merveilleuse... Sensible, timide, craintive. C'est très curieux : aujourd'hui les films ont toute la vulgarité qui était réservée aux peep-shows, aux nickelodeons et aux penny arcades. Si vous vouliez voir une fille qui se déshabillait, vous alliez voir un peep-show. Mais maintenant, elles le font dans tous les films ! Alors que Jean HARLOW et Marilyn MONROE exprimaient toute leur sensualité sans jamais se déshabiller dans une seule scène.   - Vous avez parlé de la démarche de Mäe WEST. Vous avez également filmé celle de Marilyn de façon très spectaculaire. Henry HATHAWAY : Dans le plan général où elle s'éloigne en se dandinant, oui. Et elle a toujours gardé ce dandinement par la suite.   - C'est elle qui l'a inventé ? Henry HATHAWAY : Elle ne l'a pas inventé. C'est moi qui lui ai dit de le faire. Elle avait une robe très serrée et en fait, je lui ai dit d'aller retirer sa culotte parce qu'on voyait les marques sous sa jupe. Elle a retiré sa culotte et s'est déhanchée encore plus ! » (« Interview de Henry HATHAWAY », "Cinématographe", octobre 1983) / HISTOIRE DU TAILLEUR BLEU / Cet ensemble tailleur jupe veste a été conçu par la célèbre costumière de cinéma, Dorothy JEAKINS pour le film "Niagara" tourné l'été 1952 à la frontière canadienne. Dorothy JEAKINS s'occupa de tous les costumes du film. Marilyn fit les essais de test costumes le 21 mai 1952 (voir photo). C'est une tenue moderne et classique à la fois, très près du corps, à la veste cintrée et dont la jupe, longue, dessine parfaitement les courbes de Marilyn. Elle porte la tenue avec des sandales ouvertes blanches. Il semblerait qu'elle ne porte pas de chemisier sous la veste, mais peut-être est-elle en soutien-gorge ou a-t-elle un fin corsage ? !  Dans "Niagara", Marilyn porte ce tailleur dans une courte scène où son personnage Rose LOOMIS, femme fatale énigmatique, sort de son bungalow et salue ses voisins, les époux CUTLER. On ne la voit donc avec cette tenue que brièvement, marchant d'un pas alerte et déterminé.  Il existe une série de photographies de Marilyn prises sur le tournage portant ce tailleur, où on la découvre consciensieuse et concentrée auprès de Jean PETERS, révisant ses scènes. Puis, elle va aussi poser pour des portraits publicitaires du film, assise sur un muret devant les fameuses chutes du Niagara.
1952 / MARILYN PAR HENRY HATHAWAY / « Pour "Niagara", en 1953 (date de sortie du film), avez-vous eu des difficultés avec Marilyn MONROE ? Henry HATHAWAY : C'était une fille merveilleuse, merveilleuse... Sensible, timide, craintive. C'est très curieux : aujourd'hui les films ont toute la vulgarité qui était réservée aux peep-shows, aux nickelodeons et aux penny arcades. Si vous vouliez voir une fille qui se déshabillait, vous alliez voir un peep-show. Mais maintenant, elles le font dans tous les films ! Alors que Jean HARLOW et Marilyn MONROE exprimaient toute leur sensualité sans jamais se déshabiller dans une seule scène.   - Vous avez parlé de la démarche de Mäe WEST. Vous avez également filmé celle de Marilyn de façon très spectaculaire. Henry HATHAWAY : Dans le plan général où elle s'éloigne en se dandinant, oui. Et elle a toujours gardé ce dandinement par la suite.   - C'est elle qui l'a inventé ? Henry HATHAWAY : Elle ne l'a pas inventé. C'est moi qui lui ai dit de le faire. Elle avait une robe très serrée et en fait, je lui ai dit d'aller retirer sa culotte parce qu'on voyait les marques sous sa jupe. Elle a retiré sa culotte et s'est déhanchée encore plus ! » (« Interview de Henry HATHAWAY », "Cinématographe", octobre 1983) / HISTOIRE DU TAILLEUR BLEU / Cet ensemble tailleur jupe veste a été conçu par la célèbre costumière de cinéma, Dorothy JEAKINS pour le film "Niagara" tourné l'été 1952 à la frontière canadienne. Dorothy JEAKINS s'occupa de tous les costumes du film. Marilyn fit les essais de test costumes le 21 mai 1952 (voir photo). C'est une tenue moderne et classique à la fois, très près du corps, à la veste cintrée et dont la jupe, longue, dessine parfaitement les courbes de Marilyn. Elle porte la tenue avec des sandales ouvertes blanches. Il semblerait qu'elle ne porte pas de chemisier sous la veste, mais peut-être est-elle en soutien-gorge ou a-t-elle un fin corsage ? !  Dans "Niagara", Marilyn porte ce tailleur dans une courte scène où son personnage Rose LOOMIS, femme fatale énigmatique, sort de son bungalow et salue ses voisins, les époux CUTLER. On ne la voit donc avec cette tenue que brièvement, marchant d'un pas alerte et déterminé.  Il existe une série de photographies de Marilyn prises sur le tournage portant ce tailleur, où on la découvre consciensieuse et concentrée auprès de Jean PETERS, révisant ses scènes. Puis, elle va aussi poser pour des portraits publicitaires du film, assise sur un muret devant les fameuses chutes du Niagara.
1952 / MARILYN PAR HENRY HATHAWAY / « Pour "Niagara", en 1953 (date de sortie du film), avez-vous eu des difficultés avec Marilyn MONROE ? Henry HATHAWAY : C'était une fille merveilleuse, merveilleuse... Sensible, timide, craintive. C'est très curieux : aujourd'hui les films ont toute la vulgarité qui était réservée aux peep-shows, aux nickelodeons et aux penny arcades. Si vous vouliez voir une fille qui se déshabillait, vous alliez voir un peep-show. Mais maintenant, elles le font dans tous les films ! Alors que Jean HARLOW et Marilyn MONROE exprimaient toute leur sensualité sans jamais se déshabiller dans une seule scène.   - Vous avez parlé de la démarche de Mäe WEST. Vous avez également filmé celle de Marilyn de façon très spectaculaire. Henry HATHAWAY : Dans le plan général où elle s'éloigne en se dandinant, oui. Et elle a toujours gardé ce dandinement par la suite.   - C'est elle qui l'a inventé ? Henry HATHAWAY : Elle ne l'a pas inventé. C'est moi qui lui ai dit de le faire. Elle avait une robe très serrée et en fait, je lui ai dit d'aller retirer sa culotte parce qu'on voyait les marques sous sa jupe. Elle a retiré sa culotte et s'est déhanchée encore plus ! » (« Interview de Henry HATHAWAY », "Cinématographe", octobre 1983) / HISTOIRE DU TAILLEUR BLEU / Cet ensemble tailleur jupe veste a été conçu par la célèbre costumière de cinéma, Dorothy JEAKINS pour le film "Niagara" tourné l'été 1952 à la frontière canadienne. Dorothy JEAKINS s'occupa de tous les costumes du film. Marilyn fit les essais de test costumes le 21 mai 1952 (voir photo). C'est une tenue moderne et classique à la fois, très près du corps, à la veste cintrée et dont la jupe, longue, dessine parfaitement les courbes de Marilyn. Elle porte la tenue avec des sandales ouvertes blanches. Il semblerait qu'elle ne porte pas de chemisier sous la veste, mais peut-être est-elle en soutien-gorge ou a-t-elle un fin corsage ? !  Dans "Niagara", Marilyn porte ce tailleur dans une courte scène où son personnage Rose LOOMIS, femme fatale énigmatique, sort de son bungalow et salue ses voisins, les époux CUTLER. On ne la voit donc avec cette tenue que brièvement, marchant d'un pas alerte et déterminé.  Il existe une série de photographies de Marilyn prises sur le tournage portant ce tailleur, où on la découvre consciensieuse et concentrée auprès de Jean PETERS, révisant ses scènes. Puis, elle va aussi poser pour des portraits publicitaires du film, assise sur un muret devant les fameuses chutes du Niagara.
1952 / MARILYN PAR HENRY HATHAWAY / « Pour "Niagara", en 1953 (date de sortie du film), avez-vous eu des difficultés avec Marilyn MONROE ? Henry HATHAWAY : C'était une fille merveilleuse, merveilleuse... Sensible, timide, craintive. C'est très curieux : aujourd'hui les films ont toute la vulgarité qui était réservée aux peep-shows, aux nickelodeons et aux penny arcades. Si vous vouliez voir une fille qui se déshabillait, vous alliez voir un peep-show. Mais maintenant, elles le font dans tous les films ! Alors que Jean HARLOW et Marilyn MONROE exprimaient toute leur sensualité sans jamais se déshabiller dans une seule scène.   - Vous avez parlé de la démarche de Mäe WEST. Vous avez également filmé celle de Marilyn de façon très spectaculaire. Henry HATHAWAY : Dans le plan général où elle s'éloigne en se dandinant, oui. Et elle a toujours gardé ce dandinement par la suite.   - C'est elle qui l'a inventé ? Henry HATHAWAY : Elle ne l'a pas inventé. C'est moi qui lui ai dit de le faire. Elle avait une robe très serrée et en fait, je lui ai dit d'aller retirer sa culotte parce qu'on voyait les marques sous sa jupe. Elle a retiré sa culotte et s'est déhanchée encore plus ! » (« Interview de Henry HATHAWAY », "Cinématographe", octobre 1983) / HISTOIRE DU TAILLEUR BLEU / Cet ensemble tailleur jupe veste a été conçu par la célèbre costumière de cinéma, Dorothy JEAKINS pour le film "Niagara" tourné l'été 1952 à la frontière canadienne. Dorothy JEAKINS s'occupa de tous les costumes du film. Marilyn fit les essais de test costumes le 21 mai 1952 (voir photo). C'est une tenue moderne et classique à la fois, très près du corps, à la veste cintrée et dont la jupe, longue, dessine parfaitement les courbes de Marilyn. Elle porte la tenue avec des sandales ouvertes blanches. Il semblerait qu'elle ne porte pas de chemisier sous la veste, mais peut-être est-elle en soutien-gorge ou a-t-elle un fin corsage ? !  Dans "Niagara", Marilyn porte ce tailleur dans une courte scène où son personnage Rose LOOMIS, femme fatale énigmatique, sort de son bungalow et salue ses voisins, les époux CUTLER. On ne la voit donc avec cette tenue que brièvement, marchant d'un pas alerte et déterminé.  Il existe une série de photographies de Marilyn prises sur le tournage portant ce tailleur, où on la découvre consciensieuse et concentrée auprès de Jean PETERS, révisant ses scènes. Puis, elle va aussi poser pour des portraits publicitaires du film, assise sur un muret devant les fameuses chutes du Niagara.

Tags : 1952 - Niagara - Jock CARROLL

1952 / Marilyn et Joseph COTTEN sur le tournage du film "Niagara", dans la scène de la douche. 21/08/2016

1952 / Marilyn et Joseph COTTEN sur le tournage du film "Niagara", dans la scène de la douche.

1952 / Marilyn et Joseph COTTEN sur le tournage du film "Niagara", dans la scène de la douche.
1952 / Marilyn et Joseph COTTEN sur le tournage du film "Niagara", dans la scène de la douche.
1952 / Marilyn et Joseph COTTEN sur le tournage du film "Niagara", dans la scène de la douche.
1952 / Marilyn et Joseph COTTEN sur le tournage du film "Niagara", dans la scène de la douche.
1952 / Marilyn et Joseph COTTEN sur le tournage du film "Niagara", dans la scène de la douche.
1952 / Marilyn et Joseph COTTEN sur le tournage du film "Niagara", dans la scène de la douche.
1952 / Marilyn et Joseph COTTEN sur le tournage du film "Niagara", dans la scène de la douche.

Tags : 1952 - Niagara

1952 / Lors du tournage du film "Niagara". 21/07/2016

1952 / Lors du tournage du film "Niagara".

1952 / Lors du tournage du film "Niagara".
1952 / Lors du tournage du film "Niagara".
1952 / Lors du tournage du film "Niagara".
1952 / Lors du tournage du film "Niagara".
1952 / Lors du tournage du film "Niagara".
1952 / Lors du tournage du film "Niagara".
1952 / Lors du tournage du film "Niagara".

Tags : 1952 - Niagara