239 tagged articles 1954

Une vie de 36 ans en images ! 31/07/2015

Une vie de 36 ans en images !

Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !

1954 / Photos Sam SHAW, Marilyn est arrivée à New-York pour les extérieurs du film "The seven year itch" où elle loge au "St REGIS Hotel" 01/08/2015

1954 / Photos Sam SHAW, Marilyn est arrivée à New-York pour les extérieurs du film "The seven year itch" où elle loge au "St REGIS Hotel"
1954 / Photos Sam SHAW, Marilyn est arrivée à New-York pour les extérieurs du film "The seven year itch" où elle loge au "St REGIS Hotel"
1954 / Photos Sam SHAW, Marilyn est arrivée à New-York pour les extérieurs du film "The seven year itch" où elle loge au "St REGIS Hotel"
1954 / Photos Sam SHAW, Marilyn est arrivée à New-York pour les extérieurs du film "The seven year itch" où elle loge au "St REGIS Hotel"
1954 / Photos Sam SHAW, Marilyn est arrivée à New-York pour les extérieurs du film "The seven year itch" où elle loge au "St REGIS Hotel"
1954 / Photos Sam SHAW, Marilyn est arrivée à New-York pour les extérieurs du film "The seven year itch" où elle loge au "St REGIS Hotel"
1954 / Photos Sam SHAW, Marilyn est arrivée à New-York pour les extérieurs du film "The seven year itch" où elle loge au "St REGIS Hotel"
1954 / Photos Sam SHAW, Marilyn est arrivée à New-York pour les extérieurs du film "The seven year itch" où elle loge au "St REGIS Hotel"

Tags : 1954 - Sam SHAW - The seven year itch - Arrivée New-York - St Regis Hotel

1954 / Marilyn arrive à New-York pour les extérieurs du film "The seven year itch", lançant un baiser à la foule et aux journalistes venus l'attendre. (certaines photos signées Sam SHAW). 01/08/2015

1954 / Marilyn arrive à New-York pour les extérieurs du film "The seven year itch", lançant un baiser à la foule et aux journalistes venus l'attendre. (certaines photos signées Sam SHAW).

1954 / Marilyn arrive à New-York pour les extérieurs du film "The seven year itch", lançant un baiser à la foule et aux journalistes venus l'attendre. (certaines photos signées Sam SHAW).
1954 / Marilyn arrive à New-York pour les extérieurs du film "The seven year itch", lançant un baiser à la foule et aux journalistes venus l'attendre. (certaines photos signées Sam SHAW).
1954 / Marilyn arrive à New-York pour les extérieurs du film "The seven year itch", lançant un baiser à la foule et aux journalistes venus l'attendre. (certaines photos signées Sam SHAW).
1954 / Marilyn arrive à New-York pour les extérieurs du film "The seven year itch", lançant un baiser à la foule et aux journalistes venus l'attendre. (certaines photos signées Sam SHAW).
1954 / Marilyn arrive à New-York pour les extérieurs du film "The seven year itch", lançant un baiser à la foule et aux journalistes venus l'attendre. (certaines photos signées Sam SHAW).
1954 / Marilyn arrive à New-York pour les extérieurs du film "The seven year itch", lançant un baiser à la foule et aux journalistes venus l'attendre. (certaines photos signées Sam SHAW).
1954 / Marilyn arrive à New-York pour les extérieurs du film "The seven year itch", lançant un baiser à la foule et aux journalistes venus l'attendre. (certaines photos signées Sam SHAW).

Tags : 1954 - The seven year itch - Sam SHAW - Arrivée New-York

1954 / Photos Elliott ERWITT et Bob HENRIQUES, Marilyn lors du tournage du film "The seven year itch". 03/08/2015

1954 / Photos Elliott ERWITT et Bob HENRIQUES, Marilyn lors du tournage du film "The seven year itch".
1954 / Photos Elliott ERWITT et Bob HENRIQUES, Marilyn lors du tournage du film "The seven year itch".
1954 / Photos Elliott ERWITT et Bob HENRIQUES, Marilyn lors du tournage du film "The seven year itch".
1954 / Photos Elliott ERWITT et Bob HENRIQUES, Marilyn lors du tournage du film "The seven year itch".
1954 / Photos Elliott ERWITT et Bob HENRIQUES, Marilyn lors du tournage du film "The seven year itch".
1954 / Photos Elliott ERWITT et Bob HENRIQUES, Marilyn lors du tournage du film "The seven year itch".
1954 / Photos Elliott ERWITT et Bob HENRIQUES, Marilyn lors du tournage du film "The seven year itch".
1954 / Photos Elliott ERWITT et Bob HENRIQUES, Marilyn lors du tournage du film "The seven year itch".

Tags : 1954 - Elliott ERWITT - The seven year itch - Bob HENRIQUES

1955 / MARILYN ET LES FANS / Photos James HASPIEL ; Ce dernier était le plus grand admirateur du vivant de Marilyn (ainsi qu'un certain James COLLINS ou encore Frieda HULL), et qui a eu l'occasion, et par la suite même, de devenir un de ses amis privilégiés... Il était tombé sous le charme de Marilyn, à l'âge de 14 ans, en la voyant dans « Clash by night » (1952). Comme le faisaient les "Marilyn six" (Il s'agit d'un groupe de 6 fans New-Yorkais, qui profitaient des séjours de Marilyn à New-York, pour suivre leur idole dans ses déplacements. Les fans du groupe sont : John REILLY, Eileen et Jimmy COLLINS (frère et soeur), Gloria MILONE, Edith PITTS et Frieda HULL.), il traînait toujours à proximité des hôtels New-Yorkais où Marilyn descendait au milieu des années 50. Il rencontra Marilyn en septembre 1954 lors du tournage à New-York de « Seven year itch » : En 1955, quand elle vivait à New-York, elle se lia d'une forte amitié avec lui; elle lui accorda bientôt toute sa confiance. Elle le laissa venir chez elle, accepta sa compagnie quand elle sillonnait New-York en taxi. Il l'aidait à faire ses achats chez "Wheelan's", l'un de ses drugstores préférés, au coin de "Lexington Avenue" et de la 93ème Rue. Par la suite, James écrivit plusieurs livres sur la STAR, imagés par de sublimes photos dites candides. (voir photos) 07/08/2015

1955 / MARILYN ET LES FANS / Photos James HASPIEL ; Ce dernier était le plus grand admirateur du vivant de Marilyn (ainsi qu'un certain James COLLINS ou encore Frieda HULL), et qui a eu l'occasion, et par la suite même, de devenir un de ses amis privilégiés... Il était tombé sous le charme de Marilyn, à l'âge de 14 ans, en la voyant dans « Clash by night » (1952). Comme le faisaient les "Marilyn six" (Il s'agit d'un groupe de  6 fans New-Yorkais, qui profitaient des séjours de Marilyn à New-York, pour suivre leur idole dans ses déplacements. Les fans du groupe sont : John REILLY, Eileen et Jimmy COLLINS (frère et soeur), Gloria MILONE, Edith PITTS et Frieda HULL.), il traînait toujours à proximité des hôtels New-Yorkais où Marilyn descendait au milieu des années 50. Il rencontra Marilyn en septembre 1954 lors du tournage à New-York de « Seven year itch » : En 1955, quand elle vivait à New-York, elle se lia d'une forte amitié avec lui; elle lui accorda bientôt toute sa confiance. Elle le laissa venir chez elle, accepta sa compagnie quand elle sillonnait New-York en taxi. Il l'aidait à faire ses achats chez "Wheelan's", l'un de ses drugstores préférés, au coin de "Lexington Avenue" et de la 93ème Rue. Par la suite, James écrivit plusieurs livres sur la STAR, imagés par de sublimes photos dites candides. (voir photos)
1955 / MARILYN ET LES FANS / Photos James HASPIEL ; Ce dernier était le plus grand admirateur du vivant de Marilyn (ainsi qu'un certain James COLLINS ou encore Frieda HULL), et qui a eu l'occasion, et par la suite même, de devenir un de ses amis privilégiés... Il était tombé sous le charme de Marilyn, à l'âge de 14 ans, en la voyant dans « Clash by night » (1952). Comme le faisaient les "Marilyn six" (Il s'agit d'un groupe de  6 fans New-Yorkais, qui profitaient des séjours de Marilyn à New-York, pour suivre leur idole dans ses déplacements. Les fans du groupe sont : John REILLY, Eileen et Jimmy COLLINS (frère et soeur), Gloria MILONE, Edith PITTS et Frieda HULL.), il traînait toujours à proximité des hôtels New-Yorkais où Marilyn descendait au milieu des années 50. Il rencontra Marilyn en septembre 1954 lors du tournage à New-York de « Seven year itch » : En 1955, quand elle vivait à New-York, elle se lia d'une forte amitié avec lui; elle lui accorda bientôt toute sa confiance. Elle le laissa venir chez elle, accepta sa compagnie quand elle sillonnait New-York en taxi. Il l'aidait à faire ses achats chez "Wheelan's", l'un de ses drugstores préférés, au coin de "Lexington Avenue" et de la 93ème Rue. Par la suite, James écrivit plusieurs livres sur la STAR, imagés par de sublimes photos dites candides. (voir photos)
1955 / MARILYN ET LES FANS / Photos James HASPIEL ; Ce dernier était le plus grand admirateur du vivant de Marilyn (ainsi qu'un certain James COLLINS ou encore Frieda HULL), et qui a eu l'occasion, et par la suite même, de devenir un de ses amis privilégiés... Il était tombé sous le charme de Marilyn, à l'âge de 14 ans, en la voyant dans « Clash by night » (1952). Comme le faisaient les "Marilyn six" (Il s'agit d'un groupe de  6 fans New-Yorkais, qui profitaient des séjours de Marilyn à New-York, pour suivre leur idole dans ses déplacements. Les fans du groupe sont : John REILLY, Eileen et Jimmy COLLINS (frère et soeur), Gloria MILONE, Edith PITTS et Frieda HULL.), il traînait toujours à proximité des hôtels New-Yorkais où Marilyn descendait au milieu des années 50. Il rencontra Marilyn en septembre 1954 lors du tournage à New-York de « Seven year itch » : En 1955, quand elle vivait à New-York, elle se lia d'une forte amitié avec lui; elle lui accorda bientôt toute sa confiance. Elle le laissa venir chez elle, accepta sa compagnie quand elle sillonnait New-York en taxi. Il l'aidait à faire ses achats chez "Wheelan's", l'un de ses drugstores préférés, au coin de "Lexington Avenue" et de la 93ème Rue. Par la suite, James écrivit plusieurs livres sur la STAR, imagés par de sublimes photos dites candides. (voir photos)
1955 / MARILYN ET LES FANS / Photos James HASPIEL ; Ce dernier était le plus grand admirateur du vivant de Marilyn (ainsi qu'un certain James COLLINS ou encore Frieda HULL), et qui a eu l'occasion, et par la suite même, de devenir un de ses amis privilégiés... Il était tombé sous le charme de Marilyn, à l'âge de 14 ans, en la voyant dans « Clash by night » (1952). Comme le faisaient les "Marilyn six" (Il s'agit d'un groupe de  6 fans New-Yorkais, qui profitaient des séjours de Marilyn à New-York, pour suivre leur idole dans ses déplacements. Les fans du groupe sont : John REILLY, Eileen et Jimmy COLLINS (frère et soeur), Gloria MILONE, Edith PITTS et Frieda HULL.), il traînait toujours à proximité des hôtels New-Yorkais où Marilyn descendait au milieu des années 50. Il rencontra Marilyn en septembre 1954 lors du tournage à New-York de « Seven year itch » : En 1955, quand elle vivait à New-York, elle se lia d'une forte amitié avec lui; elle lui accorda bientôt toute sa confiance. Elle le laissa venir chez elle, accepta sa compagnie quand elle sillonnait New-York en taxi. Il l'aidait à faire ses achats chez "Wheelan's", l'un de ses drugstores préférés, au coin de "Lexington Avenue" et de la 93ème Rue. Par la suite, James écrivit plusieurs livres sur la STAR, imagés par de sublimes photos dites candides. (voir photos)
1955 / MARILYN ET LES FANS / Photos James HASPIEL ; Ce dernier était le plus grand admirateur du vivant de Marilyn (ainsi qu'un certain James COLLINS ou encore Frieda HULL), et qui a eu l'occasion, et par la suite même, de devenir un de ses amis privilégiés... Il était tombé sous le charme de Marilyn, à l'âge de 14 ans, en la voyant dans « Clash by night » (1952). Comme le faisaient les "Marilyn six" (Il s'agit d'un groupe de  6 fans New-Yorkais, qui profitaient des séjours de Marilyn à New-York, pour suivre leur idole dans ses déplacements. Les fans du groupe sont : John REILLY, Eileen et Jimmy COLLINS (frère et soeur), Gloria MILONE, Edith PITTS et Frieda HULL.), il traînait toujours à proximité des hôtels New-Yorkais où Marilyn descendait au milieu des années 50. Il rencontra Marilyn en septembre 1954 lors du tournage à New-York de « Seven year itch » : En 1955, quand elle vivait à New-York, elle se lia d'une forte amitié avec lui; elle lui accorda bientôt toute sa confiance. Elle le laissa venir chez elle, accepta sa compagnie quand elle sillonnait New-York en taxi. Il l'aidait à faire ses achats chez "Wheelan's", l'un de ses drugstores préférés, au coin de "Lexington Avenue" et de la 93ème Rue. Par la suite, James écrivit plusieurs livres sur la STAR, imagés par de sublimes photos dites candides. (voir photos)
1955 / MARILYN ET LES FANS / Photos James HASPIEL ; Ce dernier était le plus grand admirateur du vivant de Marilyn (ainsi qu'un certain James COLLINS ou encore Frieda HULL), et qui a eu l'occasion, et par la suite même, de devenir un de ses amis privilégiés... Il était tombé sous le charme de Marilyn, à l'âge de 14 ans, en la voyant dans « Clash by night » (1952). Comme le faisaient les "Marilyn six" (Il s'agit d'un groupe de  6 fans New-Yorkais, qui profitaient des séjours de Marilyn à New-York, pour suivre leur idole dans ses déplacements. Les fans du groupe sont : John REILLY, Eileen et Jimmy COLLINS (frère et soeur), Gloria MILONE, Edith PITTS et Frieda HULL.), il traînait toujours à proximité des hôtels New-Yorkais où Marilyn descendait au milieu des années 50. Il rencontra Marilyn en septembre 1954 lors du tournage à New-York de « Seven year itch » : En 1955, quand elle vivait à New-York, elle se lia d'une forte amitié avec lui; elle lui accorda bientôt toute sa confiance. Elle le laissa venir chez elle, accepta sa compagnie quand elle sillonnait New-York en taxi. Il l'aidait à faire ses achats chez "Wheelan's", l'un de ses drugstores préférés, au coin de "Lexington Avenue" et de la 93ème Rue. Par la suite, James écrivit plusieurs livres sur la STAR, imagés par de sublimes photos dites candides. (voir photos)
1955 / MARILYN ET LES FANS / Photos James HASPIEL ; Ce dernier était le plus grand admirateur du vivant de Marilyn (ainsi qu'un certain James COLLINS ou encore Frieda HULL), et qui a eu l'occasion, et par la suite même, de devenir un de ses amis privilégiés... Il était tombé sous le charme de Marilyn, à l'âge de 14 ans, en la voyant dans « Clash by night » (1952). Comme le faisaient les "Marilyn six" (Il s'agit d'un groupe de  6 fans New-Yorkais, qui profitaient des séjours de Marilyn à New-York, pour suivre leur idole dans ses déplacements. Les fans du groupe sont : John REILLY, Eileen et Jimmy COLLINS (frère et soeur), Gloria MILONE, Edith PITTS et Frieda HULL.), il traînait toujours à proximité des hôtels New-Yorkais où Marilyn descendait au milieu des années 50. Il rencontra Marilyn en septembre 1954 lors du tournage à New-York de « Seven year itch » : En 1955, quand elle vivait à New-York, elle se lia d'une forte amitié avec lui; elle lui accorda bientôt toute sa confiance. Elle le laissa venir chez elle, accepta sa compagnie quand elle sillonnait New-York en taxi. Il l'aidait à faire ses achats chez "Wheelan's", l'un de ses drugstores préférés, au coin de "Lexington Avenue" et de la 93ème Rue. Par la suite, James écrivit plusieurs livres sur la STAR, imagés par de sublimes photos dites candides. (voir photos)
1955 / MARILYN ET LES FANS / Photos James HASPIEL ; Ce dernier était le plus grand admirateur du vivant de Marilyn (ainsi qu'un certain James COLLINS ou encore Frieda HULL), et qui a eu l'occasion, et par la suite même, de devenir un de ses amis privilégiés... Il était tombé sous le charme de Marilyn, à l'âge de 14 ans, en la voyant dans « Clash by night » (1952). Comme le faisaient les "Marilyn six" (Il s'agit d'un groupe de  6 fans New-Yorkais, qui profitaient des séjours de Marilyn à New-York, pour suivre leur idole dans ses déplacements. Les fans du groupe sont : John REILLY, Eileen et Jimmy COLLINS (frère et soeur), Gloria MILONE, Edith PITTS et Frieda HULL.), il traînait toujours à proximité des hôtels New-Yorkais où Marilyn descendait au milieu des années 50. Il rencontra Marilyn en septembre 1954 lors du tournage à New-York de « Seven year itch » : En 1955, quand elle vivait à New-York, elle se lia d'une forte amitié avec lui; elle lui accorda bientôt toute sa confiance. Elle le laissa venir chez elle, accepta sa compagnie quand elle sillonnait New-York en taxi. Il l'aidait à faire ses achats chez "Wheelan's", l'un de ses drugstores préférés, au coin de "Lexington Avenue" et de la 93ème Rue. Par la suite, James écrivit plusieurs livres sur la STAR, imagés par de sublimes photos dites candides. (voir photos)

Tags : 1955 - James HASPIEL - Restaurant "El Morocco" - Milton GREENE - 1954

1954 / Photos Sam SHAW... Pour fêter la fin du tournage de « The seven year itch », Charles FELDMAN organise une réception au restaurant "Romanoff’s" à Beverly Hills en l’honneur de Marilyn. Elle est accompagnée du photographe Sam SHAW, qui fait la plupart des photos. Entre autres des 80 invités de marque, il y a Billy WILDER, Humphrey BOGART, Lauren BACALL, Claudette COLBERT, William HOLDEN, James STEWART, Doris DAY, Susan HAYWARD, Gary COOPER, Loretta YOUNG, George BURNS, Clifton WEBB, Clark GABLE, Darryl ZANUCK, Jack WARNER, Sam GOLDWYN, Tom EWELL et Sidney SKOLSKY ; tous la complimentent : Marilyn est enfin acceptée du tout Hollywood. Mais ce n’est pas seulement un geste amical et généreux de la part de Charles FELDMAN : la première des raisons est que cette soirée est la réponse aux récriminations, qui ne font qu’empirer avec le temps, de ZANUCK contre Marilyn, ses absences, ses retards et ses bafouillages qui obligeaient l’équipe technique à effecteur de nombreuses prises d’une même scène. Pour FELDMAN, ces reproches étaient ridicules. Le jour même où elle achevait « There's no business like show business » elle partait pour New York tourner « Seven year itch». 08/08/2015

1954 / Photos Sam SHAW... Pour fêter la fin du tournage de « The seven year itch », Charles FELDMAN organise une réception au restaurant "Romanoff’s" à Beverly Hills en l’honneur de Marilyn. Elle est accompagnée du photographe Sam SHAW, qui fait la plupart des photos. Entre autres des 80 invités de marque, il y a Billy WILDER,  Humphrey BOGART, Lauren BACALL, Claudette COLBERT, William HOLDEN, James STEWART, Doris DAY, Susan  HAYWARD, Gary COOPER, Loretta YOUNG, George BURNS, Clifton WEBB, Clark  GABLE, Darryl ZANUCK, Jack WARNER, Sam GOLDWYN, Tom EWELL et Sidney SKOLSKY ; tous la complimentent : Marilyn est enfin acceptée du tout Hollywood. Mais ce n’est pas seulement un geste amical et généreux de la part de Charles FELDMAN : la première des raisons est que cette soirée est la réponse aux récriminations, qui ne font qu’empirer avec le temps, de ZANUCK contre Marilyn, ses absences, ses retards et ses bafouillages qui obligeaient l’équipe technique à effecteur de nombreuses prises d’une même scène. Pour FELDMAN, ces reproches étaient ridicules. Le jour même où elle achevait « There's no business like show business » elle partait pour New York tourner « Seven year itch».
1954 / Photos Sam SHAW... Pour fêter la fin du tournage de « The seven year itch », Charles FELDMAN organise une réception au restaurant "Romanoff’s" à Beverly Hills en l’honneur de Marilyn. Elle est accompagnée du photographe Sam SHAW, qui fait la plupart des photos. Entre autres des 80 invités de marque, il y a Billy WILDER,  Humphrey BOGART, Lauren BACALL, Claudette COLBERT, William HOLDEN, James STEWART, Doris DAY, Susan  HAYWARD, Gary COOPER, Loretta YOUNG, George BURNS, Clifton WEBB, Clark  GABLE, Darryl ZANUCK, Jack WARNER, Sam GOLDWYN, Tom EWELL et Sidney SKOLSKY ; tous la complimentent : Marilyn est enfin acceptée du tout Hollywood. Mais ce n’est pas seulement un geste amical et généreux de la part de Charles FELDMAN : la première des raisons est que cette soirée est la réponse aux récriminations, qui ne font qu’empirer avec le temps, de ZANUCK contre Marilyn, ses absences, ses retards et ses bafouillages qui obligeaient l’équipe technique à effecteur de nombreuses prises d’une même scène. Pour FELDMAN, ces reproches étaient ridicules. Le jour même où elle achevait « There's no business like show business » elle partait pour New York tourner « Seven year itch».
1954 / Photos Sam SHAW... Pour fêter la fin du tournage de « The seven year itch », Charles FELDMAN organise une réception au restaurant "Romanoff’s" à Beverly Hills en l’honneur de Marilyn. Elle est accompagnée du photographe Sam SHAW, qui fait la plupart des photos. Entre autres des 80 invités de marque, il y a Billy WILDER,  Humphrey BOGART, Lauren BACALL, Claudette COLBERT, William HOLDEN, James STEWART, Doris DAY, Susan  HAYWARD, Gary COOPER, Loretta YOUNG, George BURNS, Clifton WEBB, Clark  GABLE, Darryl ZANUCK, Jack WARNER, Sam GOLDWYN, Tom EWELL et Sidney SKOLSKY ; tous la complimentent : Marilyn est enfin acceptée du tout Hollywood. Mais ce n’est pas seulement un geste amical et généreux de la part de Charles FELDMAN : la première des raisons est que cette soirée est la réponse aux récriminations, qui ne font qu’empirer avec le temps, de ZANUCK contre Marilyn, ses absences, ses retards et ses bafouillages qui obligeaient l’équipe technique à effecteur de nombreuses prises d’une même scène. Pour FELDMAN, ces reproches étaient ridicules. Le jour même où elle achevait « There's no business like show business » elle partait pour New York tourner « Seven year itch».
1954 / Photos Sam SHAW... Pour fêter la fin du tournage de « The seven year itch », Charles FELDMAN organise une réception au restaurant "Romanoff’s" à Beverly Hills en l’honneur de Marilyn. Elle est accompagnée du photographe Sam SHAW, qui fait la plupart des photos. Entre autres des 80 invités de marque, il y a Billy WILDER,  Humphrey BOGART, Lauren BACALL, Claudette COLBERT, William HOLDEN, James STEWART, Doris DAY, Susan  HAYWARD, Gary COOPER, Loretta YOUNG, George BURNS, Clifton WEBB, Clark  GABLE, Darryl ZANUCK, Jack WARNER, Sam GOLDWYN, Tom EWELL et Sidney SKOLSKY ; tous la complimentent : Marilyn est enfin acceptée du tout Hollywood. Mais ce n’est pas seulement un geste amical et généreux de la part de Charles FELDMAN : la première des raisons est que cette soirée est la réponse aux récriminations, qui ne font qu’empirer avec le temps, de ZANUCK contre Marilyn, ses absences, ses retards et ses bafouillages qui obligeaient l’équipe technique à effecteur de nombreuses prises d’une même scène. Pour FELDMAN, ces reproches étaient ridicules. Le jour même où elle achevait « There's no business like show business » elle partait pour New York tourner « Seven year itch».
1954 / Photos Sam SHAW... Pour fêter la fin du tournage de « The seven year itch », Charles FELDMAN organise une réception au restaurant "Romanoff’s" à Beverly Hills en l’honneur de Marilyn. Elle est accompagnée du photographe Sam SHAW, qui fait la plupart des photos. Entre autres des 80 invités de marque, il y a Billy WILDER,  Humphrey BOGART, Lauren BACALL, Claudette COLBERT, William HOLDEN, James STEWART, Doris DAY, Susan  HAYWARD, Gary COOPER, Loretta YOUNG, George BURNS, Clifton WEBB, Clark  GABLE, Darryl ZANUCK, Jack WARNER, Sam GOLDWYN, Tom EWELL et Sidney SKOLSKY ; tous la complimentent : Marilyn est enfin acceptée du tout Hollywood. Mais ce n’est pas seulement un geste amical et généreux de la part de Charles FELDMAN : la première des raisons est que cette soirée est la réponse aux récriminations, qui ne font qu’empirer avec le temps, de ZANUCK contre Marilyn, ses absences, ses retards et ses bafouillages qui obligeaient l’équipe technique à effecteur de nombreuses prises d’une même scène. Pour FELDMAN, ces reproches étaient ridicules. Le jour même où elle achevait « There's no business like show business » elle partait pour New York tourner « Seven year itch».
1954 / Photos Sam SHAW... Pour fêter la fin du tournage de « The seven year itch », Charles FELDMAN organise une réception au restaurant "Romanoff’s" à Beverly Hills en l’honneur de Marilyn. Elle est accompagnée du photographe Sam SHAW, qui fait la plupart des photos. Entre autres des 80 invités de marque, il y a Billy WILDER,  Humphrey BOGART, Lauren BACALL, Claudette COLBERT, William HOLDEN, James STEWART, Doris DAY, Susan  HAYWARD, Gary COOPER, Loretta YOUNG, George BURNS, Clifton WEBB, Clark  GABLE, Darryl ZANUCK, Jack WARNER, Sam GOLDWYN, Tom EWELL et Sidney SKOLSKY ; tous la complimentent : Marilyn est enfin acceptée du tout Hollywood. Mais ce n’est pas seulement un geste amical et généreux de la part de Charles FELDMAN : la première des raisons est que cette soirée est la réponse aux récriminations, qui ne font qu’empirer avec le temps, de ZANUCK contre Marilyn, ses absences, ses retards et ses bafouillages qui obligeaient l’équipe technique à effecteur de nombreuses prises d’une même scène. Pour FELDMAN, ces reproches étaient ridicules. Le jour même où elle achevait « There's no business like show business » elle partait pour New York tourner « Seven year itch».
1954 / Photos Sam SHAW... Pour fêter la fin du tournage de « The seven year itch », Charles FELDMAN organise une réception au restaurant "Romanoff’s" à Beverly Hills en l’honneur de Marilyn. Elle est accompagnée du photographe Sam SHAW, qui fait la plupart des photos. Entre autres des 80 invités de marque, il y a Billy WILDER,  Humphrey BOGART, Lauren BACALL, Claudette COLBERT, William HOLDEN, James STEWART, Doris DAY, Susan  HAYWARD, Gary COOPER, Loretta YOUNG, George BURNS, Clifton WEBB, Clark  GABLE, Darryl ZANUCK, Jack WARNER, Sam GOLDWYN, Tom EWELL et Sidney SKOLSKY ; tous la complimentent : Marilyn est enfin acceptée du tout Hollywood. Mais ce n’est pas seulement un geste amical et généreux de la part de Charles FELDMAN : la première des raisons est que cette soirée est la réponse aux récriminations, qui ne font qu’empirer avec le temps, de ZANUCK contre Marilyn, ses absences, ses retards et ses bafouillages qui obligeaient l’équipe technique à effecteur de nombreuses prises d’une même scène. Pour FELDMAN, ces reproches étaient ridicules. Le jour même où elle achevait « There's no business like show business » elle partait pour New York tourner « Seven year itch».
1954 / Photos Sam SHAW... Pour fêter la fin du tournage de « The seven year itch », Charles FELDMAN organise une réception au restaurant "Romanoff’s" à Beverly Hills en l’honneur de Marilyn. Elle est accompagnée du photographe Sam SHAW, qui fait la plupart des photos. Entre autres des 80 invités de marque, il y a Billy WILDER,  Humphrey BOGART, Lauren BACALL, Claudette COLBERT, William HOLDEN, James STEWART, Doris DAY, Susan  HAYWARD, Gary COOPER, Loretta YOUNG, George BURNS, Clifton WEBB, Clark  GABLE, Darryl ZANUCK, Jack WARNER, Sam GOLDWYN, Tom EWELL et Sidney SKOLSKY ; tous la complimentent : Marilyn est enfin acceptée du tout Hollywood. Mais ce n’est pas seulement un geste amical et généreux de la part de Charles FELDMAN : la première des raisons est que cette soirée est la réponse aux récriminations, qui ne font qu’empirer avec le temps, de ZANUCK contre Marilyn, ses absences, ses retards et ses bafouillages qui obligeaient l’équipe technique à effecteur de nombreuses prises d’une même scène. Pour FELDMAN, ces reproches étaient ridicules. Le jour même où elle achevait « There's no business like show business » elle partait pour New York tourner « Seven year itch».

Tags : 1954 - Sam SHAW - Soirée au "Romanoff's" - Charles FELDMAN - Clark GABLE - Clifton WEBB - Darryl ZANUCK

1954 / Marilyn au Japon 22/08/2015

1954 / Marilyn au Japon

1954 / Marilyn au Japon
1954 / Marilyn au Japon

Tags : 1954 - Japon

1954 / Marilyn lors du tournage du film "The seven year itch", tantôt avec son professeur d'art dramatique Natasha LYTESS, du réalisateur Billy WILDER ou de son maquilleur Allan "Whitey" SNYDER, la plupart des photos sont signées Bruno BERNARD dit "BERNARD of HOLLYWOOD". 23/08/2015

1954 / Marilyn lors du tournage du film "The seven year itch", tantôt avec son professeur d'art dramatique Natasha LYTESS, du réalisateur Billy WILDER ou de son maquilleur Allan "Whitey" SNYDER, la plupart des photos sont signées Bruno BERNARD dit "BERNARD of HOLLYWOOD".
1954 / Marilyn lors du tournage du film "The seven year itch", tantôt avec son professeur d'art dramatique Natasha LYTESS, du réalisateur Billy WILDER ou de son maquilleur Allan "Whitey" SNYDER, la plupart des photos sont signées Bruno BERNARD dit "BERNARD of HOLLYWOOD".
1954 / Marilyn lors du tournage du film "The seven year itch", tantôt avec son professeur d'art dramatique Natasha LYTESS, du réalisateur Billy WILDER ou de son maquilleur Allan "Whitey" SNYDER, la plupart des photos sont signées Bruno BERNARD dit "BERNARD of HOLLYWOOD".
1954 / Marilyn lors du tournage du film "The seven year itch", tantôt avec son professeur d'art dramatique Natasha LYTESS, du réalisateur Billy WILDER ou de son maquilleur Allan "Whitey" SNYDER, la plupart des photos sont signées Bruno BERNARD dit "BERNARD of HOLLYWOOD".
1954 / Marilyn lors du tournage du film "The seven year itch", tantôt avec son professeur d'art dramatique Natasha LYTESS, du réalisateur Billy WILDER ou de son maquilleur Allan "Whitey" SNYDER, la plupart des photos sont signées Bruno BERNARD dit "BERNARD of HOLLYWOOD".
1954 / Marilyn lors du tournage du film "The seven year itch", tantôt avec son professeur d'art dramatique Natasha LYTESS, du réalisateur Billy WILDER ou de son maquilleur Allan "Whitey" SNYDER, la plupart des photos sont signées Bruno BERNARD dit "BERNARD of HOLLYWOOD".
1954 / Marilyn lors du tournage du film "The seven year itch", tantôt avec son professeur d'art dramatique Natasha LYTESS, du réalisateur Billy WILDER ou de son maquilleur Allan "Whitey" SNYDER, la plupart des photos sont signées Bruno BERNARD dit "BERNARD of HOLLYWOOD".
1954 / Marilyn lors du tournage du film "The seven year itch", tantôt avec son professeur d'art dramatique Natasha LYTESS, du réalisateur Billy WILDER ou de son maquilleur Allan "Whitey" SNYDER, la plupart des photos sont signées Bruno BERNARD dit "BERNARD of HOLLYWOOD".

Tags : 1954 - Bruno BERNARD - The seven year itch - Allan SNYDER - Natasha LYTESS - Gladys RASMUSSEN - Billy WILDER

15 Septembre 1954 / TOURNAGE DE LA SCENE CULTE du film "The seven year itch" : Walter WINCHELL persuada Joe de se joindre à la foule de plusieurs centaines de curieux qui attendaient pendant des heures, devant le "Trans-Lux Theater", sur Lexington Avenue au coin de la 52nd Street, pour voir enfin la jupe plissée de Marilyn s’envoler, en dévoilant ses jambes, au dessus d’une bouche de métro. La scène fut tournée vers une heure du matin, au milieu d’une foule qui poussait des hourras chaque fois que la jupe de Marilyn s’envolait, sous l’effet du courant d’air provoqué par un énorme ventilateur installé en dessous d’une grille de métro. Il y eut quinze prises et le tournage dura cinq heures. Le tournage de cette scène était essentiellement publicitaire : en effet tout le monde savait qu'elle serait de toute façon tournée au studio de la Fox car les bruits ambiants couvraient complètement les dialogues, il n'y avait pas assez de liberté de mouvement à cause de la foule et le ventilateur utilisé ne produisait pas l’effet désiré. (quelques photos signées Elliott ERWITT). 23/08/2015

15 Septembre 1954 / TOURNAGE DE LA SCENE CULTE du film "The seven year itch" :  Walter WINCHELL persuada Joe de se joindre à la foule de plusieurs centaines de curieux qui attendaient pendant des heures, devant le "Trans-Lux Theater", sur Lexington Avenue au coin de la 52nd Street, pour voir enfin la jupe plissée de Marilyn s’envoler, en dévoilant ses jambes, au dessus d’une bouche de métro. La scène fut tournée vers une heure du matin, au milieu d’une foule qui poussait des hourras chaque fois que la jupe de Marilyn s’envolait, sous l’effet du courant d’air provoqué par un énorme  ventilateur installé en dessous d’une grille de métro. Il y eut quinze prises et le tournage dura cinq heures. Le tournage de cette scène était essentiellement publicitaire : en effet tout le monde savait qu'elle serait de toute façon tournée au studio de la Fox car les bruits ambiants couvraient complètement les dialogues, il n'y avait pas assez de liberté de mouvement à cause de la foule et le ventilateur utilisé ne produisait pas l’effet désiré. (quelques photos signées Elliott ERWITT).
15 Septembre 1954 / TOURNAGE DE LA SCENE CULTE du film "The seven year itch" :  Walter WINCHELL persuada Joe de se joindre à la foule de plusieurs centaines de curieux qui attendaient pendant des heures, devant le "Trans-Lux Theater", sur Lexington Avenue au coin de la 52nd Street, pour voir enfin la jupe plissée de Marilyn s’envoler, en dévoilant ses jambes, au dessus d’une bouche de métro. La scène fut tournée vers une heure du matin, au milieu d’une foule qui poussait des hourras chaque fois que la jupe de Marilyn s’envolait, sous l’effet du courant d’air provoqué par un énorme  ventilateur installé en dessous d’une grille de métro. Il y eut quinze prises et le tournage dura cinq heures. Le tournage de cette scène était essentiellement publicitaire : en effet tout le monde savait qu'elle serait de toute façon tournée au studio de la Fox car les bruits ambiants couvraient complètement les dialogues, il n'y avait pas assez de liberté de mouvement à cause de la foule et le ventilateur utilisé ne produisait pas l’effet désiré. (quelques photos signées Elliott ERWITT).
15 Septembre 1954 / TOURNAGE DE LA SCENE CULTE du film "The seven year itch" :  Walter WINCHELL persuada Joe de se joindre à la foule de plusieurs centaines de curieux qui attendaient pendant des heures, devant le "Trans-Lux Theater", sur Lexington Avenue au coin de la 52nd Street, pour voir enfin la jupe plissée de Marilyn s’envoler, en dévoilant ses jambes, au dessus d’une bouche de métro. La scène fut tournée vers une heure du matin, au milieu d’une foule qui poussait des hourras chaque fois que la jupe de Marilyn s’envolait, sous l’effet du courant d’air provoqué par un énorme  ventilateur installé en dessous d’une grille de métro. Il y eut quinze prises et le tournage dura cinq heures. Le tournage de cette scène était essentiellement publicitaire : en effet tout le monde savait qu'elle serait de toute façon tournée au studio de la Fox car les bruits ambiants couvraient complètement les dialogues, il n'y avait pas assez de liberté de mouvement à cause de la foule et le ventilateur utilisé ne produisait pas l’effet désiré. (quelques photos signées Elliott ERWITT).
15 Septembre 1954 / TOURNAGE DE LA SCENE CULTE du film "The seven year itch" :  Walter WINCHELL persuada Joe de se joindre à la foule de plusieurs centaines de curieux qui attendaient pendant des heures, devant le "Trans-Lux Theater", sur Lexington Avenue au coin de la 52nd Street, pour voir enfin la jupe plissée de Marilyn s’envoler, en dévoilant ses jambes, au dessus d’une bouche de métro. La scène fut tournée vers une heure du matin, au milieu d’une foule qui poussait des hourras chaque fois que la jupe de Marilyn s’envolait, sous l’effet du courant d’air provoqué par un énorme  ventilateur installé en dessous d’une grille de métro. Il y eut quinze prises et le tournage dura cinq heures. Le tournage de cette scène était essentiellement publicitaire : en effet tout le monde savait qu'elle serait de toute façon tournée au studio de la Fox car les bruits ambiants couvraient complètement les dialogues, il n'y avait pas assez de liberté de mouvement à cause de la foule et le ventilateur utilisé ne produisait pas l’effet désiré. (quelques photos signées Elliott ERWITT).
15 Septembre 1954 / TOURNAGE DE LA SCENE CULTE du film "The seven year itch" :  Walter WINCHELL persuada Joe de se joindre à la foule de plusieurs centaines de curieux qui attendaient pendant des heures, devant le "Trans-Lux Theater", sur Lexington Avenue au coin de la 52nd Street, pour voir enfin la jupe plissée de Marilyn s’envoler, en dévoilant ses jambes, au dessus d’une bouche de métro. La scène fut tournée vers une heure du matin, au milieu d’une foule qui poussait des hourras chaque fois que la jupe de Marilyn s’envolait, sous l’effet du courant d’air provoqué par un énorme  ventilateur installé en dessous d’une grille de métro. Il y eut quinze prises et le tournage dura cinq heures. Le tournage de cette scène était essentiellement publicitaire : en effet tout le monde savait qu'elle serait de toute façon tournée au studio de la Fox car les bruits ambiants couvraient complètement les dialogues, il n'y avait pas assez de liberté de mouvement à cause de la foule et le ventilateur utilisé ne produisait pas l’effet désiré. (quelques photos signées Elliott ERWITT).
15 Septembre 1954 / TOURNAGE DE LA SCENE CULTE du film "The seven year itch" :  Walter WINCHELL persuada Joe de se joindre à la foule de plusieurs centaines de curieux qui attendaient pendant des heures, devant le "Trans-Lux Theater", sur Lexington Avenue au coin de la 52nd Street, pour voir enfin la jupe plissée de Marilyn s’envoler, en dévoilant ses jambes, au dessus d’une bouche de métro. La scène fut tournée vers une heure du matin, au milieu d’une foule qui poussait des hourras chaque fois que la jupe de Marilyn s’envolait, sous l’effet du courant d’air provoqué par un énorme  ventilateur installé en dessous d’une grille de métro. Il y eut quinze prises et le tournage dura cinq heures. Le tournage de cette scène était essentiellement publicitaire : en effet tout le monde savait qu'elle serait de toute façon tournée au studio de la Fox car les bruits ambiants couvraient complètement les dialogues, il n'y avait pas assez de liberté de mouvement à cause de la foule et le ventilateur utilisé ne produisait pas l’effet désiré. (quelques photos signées Elliott ERWITT).
15 Septembre 1954 / TOURNAGE DE LA SCENE CULTE du film "The seven year itch" :  Walter WINCHELL persuada Joe de se joindre à la foule de plusieurs centaines de curieux qui attendaient pendant des heures, devant le "Trans-Lux Theater", sur Lexington Avenue au coin de la 52nd Street, pour voir enfin la jupe plissée de Marilyn s’envoler, en dévoilant ses jambes, au dessus d’une bouche de métro. La scène fut tournée vers une heure du matin, au milieu d’une foule qui poussait des hourras chaque fois que la jupe de Marilyn s’envolait, sous l’effet du courant d’air provoqué par un énorme  ventilateur installé en dessous d’une grille de métro. Il y eut quinze prises et le tournage dura cinq heures. Le tournage de cette scène était essentiellement publicitaire : en effet tout le monde savait qu'elle serait de toute façon tournée au studio de la Fox car les bruits ambiants couvraient complètement les dialogues, il n'y avait pas assez de liberté de mouvement à cause de la foule et le ventilateur utilisé ne produisait pas l’effet désiré. (quelques photos signées Elliott ERWITT).
15 Septembre 1954 / TOURNAGE DE LA SCENE CULTE du film "The seven year itch" :  Walter WINCHELL persuada Joe de se joindre à la foule de plusieurs centaines de curieux qui attendaient pendant des heures, devant le "Trans-Lux Theater", sur Lexington Avenue au coin de la 52nd Street, pour voir enfin la jupe plissée de Marilyn s’envoler, en dévoilant ses jambes, au dessus d’une bouche de métro. La scène fut tournée vers une heure du matin, au milieu d’une foule qui poussait des hourras chaque fois que la jupe de Marilyn s’envolait, sous l’effet du courant d’air provoqué par un énorme  ventilateur installé en dessous d’une grille de métro. Il y eut quinze prises et le tournage dura cinq heures. Le tournage de cette scène était essentiellement publicitaire : en effet tout le monde savait qu'elle serait de toute façon tournée au studio de la Fox car les bruits ambiants couvraient complètement les dialogues, il n'y avait pas assez de liberté de mouvement à cause de la foule et le ventilateur utilisé ne produisait pas l’effet désiré. (quelques photos signées Elliott ERWITT).


Tags : 1954 - Elliott ERWITT - The seven year itch - Billy WILDER - Bruno BERNARD - Tom EWELL

1954 / Marilyn lors de sa tournée de chant en Corée visitant un hôpital accompagnée d'une amie, Jean O'DOUL. Elle donnera un mini spectacle au sein même de l'hôpital pour les soldats blessés. 26/08/2015

1954 / Marilyn lors de sa tournée de chant en Corée visitant un hôpital accompagnée d'une amie, Jean O'DOUL. Elle donnera un mini spectacle au sein même de l'hôpital pour les soldats blessés.
1954 / Marilyn lors de sa tournée de chant en Corée visitant un hôpital accompagnée d'une amie, Jean O'DOUL. Elle donnera un mini spectacle au sein même de l'hôpital pour les soldats blessés.
1954 / Marilyn lors de sa tournée de chant en Corée visitant un hôpital accompagnée d'une amie, Jean O'DOUL. Elle donnera un mini spectacle au sein même de l'hôpital pour les soldats blessés.
1954 / Marilyn lors de sa tournée de chant en Corée visitant un hôpital accompagnée d'une amie, Jean O'DOUL. Elle donnera un mini spectacle au sein même de l'hôpital pour les soldats blessés.
1954 / Marilyn lors de sa tournée de chant en Corée visitant un hôpital accompagnée d'une amie, Jean O'DOUL. Elle donnera un mini spectacle au sein même de l'hôpital pour les soldats blessés.
1954 / Marilyn lors de sa tournée de chant en Corée visitant un hôpital accompagnée d'une amie, Jean O'DOUL. Elle donnera un mini spectacle au sein même de l'hôpital pour les soldats blessés.
1954 / Marilyn lors de sa tournée de chant en Corée visitant un hôpital accompagnée d'une amie, Jean O'DOUL. Elle donnera un mini spectacle au sein même de l'hôpital pour les soldats blessés.
1954 / Marilyn lors de sa tournée de chant en Corée visitant un hôpital accompagnée d'une amie, Jean O'DOUL. Elle donnera un mini spectacle au sein même de l'hôpital pour les soldats blessés.

Tags : 1954 - Japon - Corée - Autograph

New-York 1954, Marilyn lors du tournage du film "The seven year itch", photos prisent à la fenêtre d'un brownstone typique de la ville, situé au 164 East, 61st Street. (photos Sam SHAW, Bob HENRIQUES). 28/08/2015

New-York 1954, Marilyn lors du tournage du film "The seven year itch", photos prisent à la fenêtre d'un brownstone typique de la ville, situé au 164 East, 61st Street. (photos Sam SHAW, Bob HENRIQUES).

New-York 1954, Marilyn lors du tournage du film "The seven year itch", photos prisent à la fenêtre d'un brownstone typique de la ville, situé au 164 East, 61st Street. (photos Sam SHAW, Bob HENRIQUES).
New-York 1954, Marilyn lors du tournage du film "The seven year itch", photos prisent à la fenêtre d'un brownstone typique de la ville, situé au 164 East, 61st Street. (photos Sam SHAW, Bob HENRIQUES).
New-York 1954, Marilyn lors du tournage du film "The seven year itch", photos prisent à la fenêtre d'un brownstone typique de la ville, situé au 164 East, 61st Street. (photos Sam SHAW, Bob HENRIQUES).
New-York 1954, Marilyn lors du tournage du film "The seven year itch", photos prisent à la fenêtre d'un brownstone typique de la ville, situé au 164 East, 61st Street. (photos Sam SHAW, Bob HENRIQUES).
New-York 1954, Marilyn lors du tournage du film "The seven year itch", photos prisent à la fenêtre d'un brownstone typique de la ville, situé au 164 East, 61st Street. (photos Sam SHAW, Bob HENRIQUES).
New-York 1954, Marilyn lors du tournage du film "The seven year itch", photos prisent à la fenêtre d'un brownstone typique de la ville, situé au 164 East, 61st Street. (photos Sam SHAW, Bob HENRIQUES).
New-York 1954, Marilyn lors du tournage du film "The seven year itch", photos prisent à la fenêtre d'un brownstone typique de la ville, situé au 164 East, 61st Street. (photos Sam SHAW, Bob HENRIQUES).

Tags : 1954 - The seven year itch - Sam SHAW - Bob HENRIQUES