166 tagged articles 1952

Une vie de 36 ans en images ! 31/07/2015

Une vie de 36 ans en images !

Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !

1952 / Un rôle dramatique dans ce film (le meilleur selon certains critiques et autres fans) de Roy Ward BAKER, "Don't bother to knock". 09/09/2017

1952 / Un rôle dramatique dans ce film (le meilleur selon certains critiques et autres fans) de Roy Ward BAKER, "Don't bother to knock".
1952 / Un rôle dramatique dans ce film (le meilleur selon certains critiques et autres fans) de Roy Ward BAKER, "Don't bother to knock".
1952 / Un rôle dramatique dans ce film (le meilleur selon certains critiques et autres fans) de Roy Ward BAKER, "Don't bother to knock".
1952 / Un rôle dramatique dans ce film (le meilleur selon certains critiques et autres fans) de Roy Ward BAKER, "Don't bother to knock".

ANALYSE ET CRITIQUE

"Troublez-moi ce soir" est une production 20th Century Fox destinée à propulser au devant de la scène une comédienne repérée pour son physique avantageux et son ingénuité. Marilyn MONROE accède ainsi à un premier rôle après quelques apparitions remarquables et remarquées. Son partenaire est Richard WIDMARK, acteur habitué aux films d'aventures virils et aux films noirs ; il fut découvert dans le mythique "Carrefour de la mort" de Henry HATHAWAY (qui dirigera Marilyn dans "Niagara" l'année suivante) dans le rôle d'un bad guysadique et psychopathe. Cette association n'est sans doute pas un hasard puisque "Troublez-moi ce soir" est un film plutôt sombre qui se destine à explorer l'univers mental d'un individu malade.
 
Alors qu'on aurait pu s'attendre à un rôle léger pour un premier rôle en haut de l'affiche, Marilyn endosse en effet les habits d'un personnage névrosé, fortement instable et donc potentiellement dangereux. Fasciné par les théories freudiennes, Hollywood a régulièrement porté son intérêt sur des cas cliniques, propices aux interprétations décalées et spectaculaires. Il faut avouer que, dans ce cas précis, la comédienne s'en sort plutôt bien et laisse déjà transparaître une aptitude à jouer les passionnées mélancoliques, les innocentes tourmentées, les femmes introverties mais anxieuses de faire exploser le carcan social et sexuel qui l'enserre. Marilyn portera ce type d'interprétation au firmament dans "The Misfits" (1960). En attendant le film de John HUSTON, Hollywood préférera la cantonner dans des personnages plus enjoués et gentillets, illuminant quelques films certes majeurs et enthousiasmants, mais avec pour effet de souvent sous-estimer son inclination à la tragédie. Marilyn en souffrira secrètement pendant sa trop courte vie, mais ceci est une autre histoire. Il est également à noter que sa prestation dans "Troublez-moi ce soir" date d'avant son temps passé à l'"Actor's Studio", ce qui prouve ainsi ses prédispositions aux techniques de jeu introspectives de la « méthode » enseignée par Lee STRASBERG et Elia KAZAN.
 
La 20th Century Fox confie la réalisation de "Troublez-moi ce soir" à Roy Ward BAKER. BAKER est un réalisateur anglais qui a œuvré dans plusieurs genres avec des résultats inégaux. Mais son nom reste surtout associé au cinéma fantastique et de science-fiction, ainsi qu'au nom prestigieux de la Hammer, grâce à des films comme "Quatermass and the Pit" ("Les Monstres de l'espace"), "Les Cicatrices de Dracula" ou "Dr Jekyll and sister Hyde". Son habileté à mêler le fantastique à l'épouvante lui assure une place de choix dans le genre, aux côtés de cinéastes réputés comme Terence FISCHER ou Freddie FRANCIS.

"Troublez-moi ce soir" est essentiellement un huis clos, même si l'histoire nous fait visiter plusieurs endroits et chambres de l'hôtel. L'action a principalement lieu dans la chambre des parents de la fillette confiée aux "bons soins" de Marilyn. On aurait préféré que l'intrigue soit plus circonscrite dans ce lieu pour renforcer le malaise de la situation. En effet, à côté du récit principal se voit greffée une histoire parallèle, celle opposant le personnage joué par WIDMARK à la chanteuse de piano-bar interprétée par Anne BANCROFT. Celle-ci lui reprochant son manque de sérieux dans leur relation amoureuse. Ce va-et-vient permanent au début du long métrage finit par nuire au film dans sa volonté de décrire une ambiance délétère avec un personnage névrosé censé contaminer peu à peu le récit. On éprouvera néanmoins du plaisir à découvrir la toute jeune Anne BANCROFT dans son premier rôle, celui déjà d'une femme forte, indépendante et sûre de ses convictions, bien avant les rôles qui révéleront son fort potentiel dramatique ("Miracle en Alabama", "Frontière chinoise" ou "Le Lauréat").
 
Malgré un sujet qui aurait pu se prêter à quelques effets visuels bien sentis, la réalisation reste sage, trop sage même. Roy Ward BAKER fait montre d'un classicisme un peu ingrat, s'attachant bien plus à suivre les comédiens qu'a essayer d'installer un climat stressant, même si quelques scènes fort prenantes, comme le dialogue à distance entre Marilyn et WIDMARK ou les séquences opposant la baby-sitter à l'enfant, rehaussent le niveau général. En outre, les numéros de chant interprétés par Anne BANCROFT sont bien trop présents, même si le premier d'entre eux joue un rôle dramatique au début du récit. BAKER bénéficiera heureusement d'autres opportunités dans la suite de sa carrière pour prouver son talent. Ces défauts n'entachent pourtant pas trop la vision tranquille de ce film court de 73 minutes, dont l'intérêt se situe essentiellement dans l'interprétation qu'offre Marilyn MONROE d'un personnage hors du commun qui révèle indirectement ses fêlures à venir.
1952 / Un rôle dramatique dans ce film (le meilleur selon certains critiques et autres fans) de Roy Ward BAKER, "Don't bother to knock".
1952 / Un rôle dramatique dans ce film (le meilleur selon certains critiques et autres fans) de Roy Ward BAKER, "Don't bother to knock".
1952 / Un rôle dramatique dans ce film (le meilleur selon certains critiques et autres fans) de Roy Ward BAKER, "Don't bother to knock".
1952 / Un rôle dramatique dans ce film (le meilleur selon certains critiques et autres fans) de Roy Ward BAKER, "Don't bother to knock".

Tags : 1952 - Don't bother to knock

1952 / Marilyn sur des clichés avec des tenues et des poses à l'aspect inhabituelles, photographiée par le photographe qui aima Frieda KAHLO, Nickolas MURAY. 26/08/2017

1952 / Marilyn sur des clichés avec des tenues et des poses à l'aspect inhabituelles, photographiée par le photographe qui aima Frieda KAHLO, Nickolas MURAY.

Nickolas MURAY est l'un des photographes portraitistes les plus connus du monde. Parmi ses plus célèbres portraits figurent ceux du 34ème Président des Etats Unis, Dwight David « Ike » EISENHOWER, l'actrice et chanteuse américaine Norma Jeane MORTENSON, plus connue sous le nom de Marilyn MONROE, et l'artiste peintre mexicaine Frida KAHLO.
 
Né le 15 février 1892 à Szeged en Hongrie, Nickolas étudie la lithographie, la photogravure, et la photographie à l'école d'Art Graphique de Budapest, où il obtient un certificat de graveur international. Il prend ensuite des cours de photogravure couleur à Berlin et travaille pour une maison d'édition. L'année 1913 et les menaces d'une guerre imminente le font quitter son pays et émigrer à New York, où il exerce chez un imprimeur couleur avant d'intégrer en tant que photograveur "Condé Nast", célèbre groupe de presse américain.
 
Il crée son premier studio photo en 1920, dans sa maison de Greenwitch Village. Grâce au contrat signé avec le magazine "Vanity Fair" en 1930, il part pour l'Allemagne acheter un équipement de pointe, lui permettant ainsi d'être le tout premier à posséder un laboratoire couleur aux Etats Unis.
En 1921, "Harper's Bazaar" le sollicite pour réaliser le portrait de Florence REED, actrice à Broadway. Content du résultat, le magazine de mode féminine en fait l'un de ses photographes attitré et lui accorde des parutions mensuels.
A partir de 1926 il devient l'un des photographes les plus incontournables de la mode et part pour "Vanity Fair" à Londres, Paris et Berlin shooter les célébrités. Il ciblera par la suite les acteurs hollywoodiens dont les photographies seront aussi publiées dans "Vogue", "Ladie's Home Journal", et le "New York Times".
 
Entre 1920 et 1940, c'est plus de 10 000 portraits que réalise MURAY. La plus célèbre d'entre elle fut celle de l'artiste peintre mexicaine Frida KAHLO prise en 1938 à New York. Frida KAHLO et Nickolas MURAY étaient amants depuis 1931 et Nickolas souhaitait réellement en faire sa femme. Devant le refus de la peintre de l'épouser, Nickolas se marie avec une autre mais restera à jamais l'ami de cette femme qu'il a tant aimé.
Après le crash boursier de 1929, il se détourne des célébrités et se spécialise dans la publicité en couleur. Il se consacre également à sa passion du sabre, dont il fut le champion national en 1928 et qui lui permet d'intégrer l'équipe nationale Olympique pour les jeux de 1932.
Lieutenant de la Patrouille Aérienne Civile durant la seconde guerre mondiale, il continue son oeuvre après le conflit. Il s'éteint le 2 novembre 1965 à l'âge de 77 ans.
1952 / Marilyn sur des clichés avec des tenues et des poses à l'aspect inhabituelles, photographiée par le photographe qui aima Frieda KAHLO, Nickolas MURAY.
1952 / Marilyn sur des clichés avec des tenues et des poses à l'aspect inhabituelles, photographiée par le photographe qui aima Frieda KAHLO, Nickolas MURAY.
1952 / Marilyn sur des clichés avec des tenues et des poses à l'aspect inhabituelles, photographiée par le photographe qui aima Frieda KAHLO, Nickolas MURAY.
1952 / Marilyn sur des clichés avec des tenues et des poses à l'aspect inhabituelles, photographiée par le photographe qui aima Frieda KAHLO, Nickolas MURAY.
1952 / Marilyn sur des clichés avec des tenues et des poses à l'aspect inhabituelles, photographiée par le photographe qui aima Frieda KAHLO, Nickolas MURAY.
1952 / Marilyn sur des clichés avec des tenues et des poses à l'aspect inhabituelles, photographiée par le photographe qui aima Frieda KAHLO, Nickolas MURAY.
1952 / Marilyn sur des clichés avec des tenues et des poses à l'aspect inhabituelles, photographiée par le photographe qui aima Frieda KAHLO, Nickolas MURAY.

Tags : 1952 - Nickolas MURAY

BELLE JOURNEE A TOUTES ET A TOUS ! 18/08/2017

BELLE JOURNEE A TOUTES ET A TOUS !

BELLE JOURNEE A TOUTES ET A TOUS !

Tags : 1952 - Niagara

1952 / Marilyn l'élève assidue des cours d'art dramatiques de Natasha LYTESS. 19/07/2017

Tags : 1952 - Natasha LYTESS

BELLE JOURNEE A TOUTES ET A TOUS ! 11/07/2017

BELLE JOURNEE A TOUTES ET A TOUS !

BELLE JOURNEE A TOUTES ET A TOUS !

Tags : 1952 - Niagara

1952 / Essais coiffures et costume pour le film "Gentlemen prefer blondes". 11/07/2017

1952 / Essais coiffures et costume pour le film "Gentlemen prefer blondes".
1952 / Essais coiffures et costume pour le film "Gentlemen prefer blondes".
1952 / Essais coiffures et costume pour le film "Gentlemen prefer blondes".
1952 / Essais coiffures et costume pour le film "Gentlemen prefer blondes".
1952 / Essais coiffures et costume pour le film "Gentlemen prefer blondes".
1952 / Essais coiffures et costume pour le film "Gentlemen prefer blondes".

Tags : 1952 - 1953 - Gentlemen prefer blondes

3 Août 1952 / Fête organisée par la Fox en l'honneur de Marilyn chez le jazzman Ray ANTHONY. (voir tag pour + d'infos sur l'article). 09/07/2017

3 Août 1952 / Fête organisée par la Fox en l'honneur de Marilyn chez le jazzman Ray ANTHONY. (voir tag pour + d'infos sur l'article).

3 Août 1952 / Fête organisée par la Fox en l'honneur de Marilyn chez le jazzman Ray ANTHONY. (voir tag pour + d'infos sur l'article).
3 Août 1952 / Fête organisée par la Fox en l'honneur de Marilyn chez le jazzman Ray ANTHONY. (voir tag pour + d'infos sur l'article).
3 Août 1952 / Fête organisée par la Fox en l'honneur de Marilyn chez le jazzman Ray ANTHONY. (voir tag pour + d'infos sur l'article).
3 Août 1952 / Fête organisée par la Fox en l'honneur de Marilyn chez le jazzman Ray ANTHONY. (voir tag pour + d'infos sur l'article).
3 Août 1952 / Fête organisée par la Fox en l'honneur de Marilyn chez le jazzman Ray ANTHONY. (voir tag pour + d'infos sur l'article).
3 Août 1952 / Fête organisée par la Fox en l'honneur de Marilyn chez le jazzman Ray ANTHONY. (voir tag pour + d'infos sur l'article).
3 Août 1952 / Fête organisée par la Fox en l'honneur de Marilyn chez le jazzman Ray ANTHONY. (voir tag pour + d'infos sur l'article).

Tags : 1952 - Ray ANTHONY party

1952 / Quand Marilyn joue les baby-sitters névrosés dans le film "Don't bother to knock" ; Lyn (un personnage secondaire du film) est jouée par Anne BANCROFT (inoubliable Mrs. ROBINSON du "Lauréat") : il s'agit du tout premier rôle de l'actrice. Quant à Marilyn MONROE, le rôle de jeune femme dérangée qu'elle joue dans "Troublez-moi ce soir" n’est pas sa première apparition à l’écran (elle a déjà 17 films derrière elle), mais c’est la première fois qu’elle se trouve en tête d’affiche. 06/06/2017

1952 / Quand Marilyn joue les baby-sitters névrosés dans le film "Don't bother to knock" ; Lyn (un personnage secondaire du film) est jouée par Anne BANCROFT (inoubliable Mrs. ROBINSON du "Lauréat") : il s'agit du tout premier rôle de l'actrice. Quant à Marilyn MONROE, le rôle de jeune femme dérangée qu'elle joue dans "Troublez-moi ce soir" n’est pas sa première apparition à l’écran (elle a déjà 17 films derrière elle), mais c’est la première fois qu’elle se trouve en tête d’affiche.
1952 / Quand Marilyn joue les baby-sitters névrosés dans le film "Don't bother to knock" ; Lyn (un personnage secondaire du film) est jouée par Anne BANCROFT (inoubliable Mrs. ROBINSON du "Lauréat") : il s'agit du tout premier rôle de l'actrice. Quant à Marilyn MONROE, le rôle de jeune femme dérangée qu'elle joue dans "Troublez-moi ce soir" n’est pas sa première apparition à l’écran (elle a déjà 17 films derrière elle), mais c’est la première fois qu’elle se trouve en tête d’affiche.
1952 / Quand Marilyn joue les baby-sitters névrosés dans le film "Don't bother to knock" ; Lyn (un personnage secondaire du film) est jouée par Anne BANCROFT (inoubliable Mrs. ROBINSON du "Lauréat") : il s'agit du tout premier rôle de l'actrice. Quant à Marilyn MONROE, le rôle de jeune femme dérangée qu'elle joue dans "Troublez-moi ce soir" n’est pas sa première apparition à l’écran (elle a déjà 17 films derrière elle), mais c’est la première fois qu’elle se trouve en tête d’affiche.
1952 / Quand Marilyn joue les baby-sitters névrosés dans le film "Don't bother to knock" ; Lyn (un personnage secondaire du film) est jouée par Anne BANCROFT (inoubliable Mrs. ROBINSON du "Lauréat") : il s'agit du tout premier rôle de l'actrice. Quant à Marilyn MONROE, le rôle de jeune femme dérangée qu'elle joue dans "Troublez-moi ce soir" n’est pas sa première apparition à l’écran (elle a déjà 17 films derrière elle), mais c’est la première fois qu’elle se trouve en tête d’affiche.
1952 / Quand Marilyn joue les baby-sitters névrosés dans le film "Don't bother to knock" ; Lyn (un personnage secondaire du film) est jouée par Anne BANCROFT (inoubliable Mrs. ROBINSON du "Lauréat") : il s'agit du tout premier rôle de l'actrice. Quant à Marilyn MONROE, le rôle de jeune femme dérangée qu'elle joue dans "Troublez-moi ce soir" n’est pas sa première apparition à l’écran (elle a déjà 17 films derrière elle), mais c’est la première fois qu’elle se trouve en tête d’affiche.
1952 / Quand Marilyn joue les baby-sitters névrosés dans le film "Don't bother to knock" ; Lyn (un personnage secondaire du film) est jouée par Anne BANCROFT (inoubliable Mrs. ROBINSON du "Lauréat") : il s'agit du tout premier rôle de l'actrice. Quant à Marilyn MONROE, le rôle de jeune femme dérangée qu'elle joue dans "Troublez-moi ce soir" n’est pas sa première apparition à l’écran (elle a déjà 17 films derrière elle), mais c’est la première fois qu’elle se trouve en tête d’affiche.
1952 / Quand Marilyn joue les baby-sitters névrosés dans le film "Don't bother to knock" ; Lyn (un personnage secondaire du film) est jouée par Anne BANCROFT (inoubliable Mrs. ROBINSON du "Lauréat") : il s'agit du tout premier rôle de l'actrice. Quant à Marilyn MONROE, le rôle de jeune femme dérangée qu'elle joue dans "Troublez-moi ce soir" n’est pas sa première apparition à l’écran (elle a déjà 17 films derrière elle), mais c’est la première fois qu’elle se trouve en tête d’affiche.
Des clients fortunés (Lurene TUTTLE as Ruth JONES et Jim BACKUS as Peter JONES) d'un grand hôtel, appelés à se rendre à une soirée, font appel à une baby-sitter pour garder leur fille. Leur choix se porte sur Nell (Marilyn), la nièce du garçon d'ascenseur (Elisha COOK as Eddie), une jeune femme gentille et discrète d'apparence. Mais Nell se révèle vite être une personne psychologiquement instable. Ce que va découvrir un voisin de chambre, d'abord attiré par sa beauté et son mystère.

Après une série de second rôles remarqués où elle sut faire apprécier ses talents d'ingénue au sex-appeal ravageur ("Quand la ville dort" de John HUSTON en 1950, "All About Eve" de MANKIEWICZ (1950), "Monkey business" de Howard HAWKS (1952)) "Don't Bother to Knock" était donc pour la Fox un véhicule idéal pour mettre en valeur la star montante qu'était Marilyn MONROE. Celle-ci saura exploiter son physique avantageux vers une noirceur surprenante l'année suivante en jouant la vénéneuse femme fatale de "Niagara" (Henry HATHAWAY, 1953) et annonce déjà son penchant pour les personnages troubles en jouant cette fois de sa vulnérabilité dans "Troublez-moi ce soir". Elle est d'ailleurs le principal atout de ce petit thriller à l'intrigue simple.

Elle campe ici Nell, une jeune femme appelée pour faire la baby-sitter des riches clients d'un hôtel par à l'entremise de son oncle garçon d'ascenseur. Dès sa première apparition, une sourde angoisse et un certain malaise semble se dissimuler derrière ses manières douces, ce qui va dangereusement se vérifier. D'une gentillesse forcée avec la fillette qu'elle garde (Donna CORCORAN as Bunny JONES), elle va d'abord arborer tenues et bijoux de ses patrons et prolonger son fantasme en séduisant le voisin d'en face, Jed (Richard WIDMARK) en froid avec sa petite amie.

Il faut toute la conviction de Richard WIDMARK et Anne BANCROFT (dans son premier rôle) pour s'intéresser au sort du couple au second plan dans ce récit en huis-clos alors que l'on est captivé dès que Marilyn est à l'écran. De son visage triste et allure fragile peuvent surgir en un instant le regard et le geste le plus menaçant (glaçant moment où la petite fille est suspendue à la fenêtre ou bâillonnée sur son lit) et quand elle fait son numéro de vamp séductrice parait constamment ailleurs, extérieure aux événements dans une quête indistincte d'affection.

Il en faudrait peu pour que le film s'aventure dans des territoires plus inquiétants mais la mise en scène trop sage d'un Roy Ward BAKER qu'on a vu plus inspiré (malgré quelques moments réussis comme la silhouette de Nell formant une ombre terrifiante pour la petite fille recroquevillée dans son lit) et le script unidimensionnel atténue tout ce potentiel. Reste donc une Marilyn fébrile qui déjà brille à susciter la compassion et l'empathie malgré les actions néfastes de son personnage, plus victime que criminelle. Il est vraiment dommage qu'elle n'ait pas eu l'occasion creuser ce registre par la suite mais à elle seule elle assure la postérité de ce "Troublez-moi ce soir".
1952 / Quand Marilyn joue les baby-sitters névrosés dans le film "Don't bother to knock" ; Lyn (un personnage secondaire du film) est jouée par Anne BANCROFT (inoubliable Mrs. ROBINSON du "Lauréat") : il s'agit du tout premier rôle de l'actrice. Quant à Marilyn MONROE, le rôle de jeune femme dérangée qu'elle joue dans "Troublez-moi ce soir" n’est pas sa première apparition à l’écran (elle a déjà 17 films derrière elle), mais c’est la première fois qu’elle se trouve en tête d’affiche.

Tags : 1952 - Don't bother to knock

3 Août 1952 / (nouvelles photos) Marilyn se rend à San Diego pour une fête donnée en son honneur par la FOX, chez le chef d'orchestre Ray ANTHONY ; à cette occasion, elle porte la robe fushia du film "Niagara", et enregistre la chanson « Marilyn » par Ervin DRAKE et Jimmy SHIRL, comptant parmi les convives, Mickey ROONEY jouant de la batterie. / ANECDOTE / Comme on le voit souvent écrit, Marilyn n'arrive pas à la fête en hélicoptère, mais bel et bien en voiture ; ce dernier étant là pour des raisons publicitaires. 06/06/2017

3 Août 1952 / (nouvelles photos) Marilyn se rend à San Diego pour une fête donnée en son honneur par la FOX, chez le chef d'orchestre Ray ANTHONY ; à cette occasion, elle porte la robe fushia du film "Niagara", et enregistre la chanson « Marilyn » par Ervin DRAKE et Jimmy SHIRL, comptant parmi les convives, Mickey ROONEY jouant de la batterie. / ANECDOTE / Comme on le voit souvent écrit, Marilyn n'arrive pas à la fête en hélicoptère, mais bel et bien en voiture ; ce dernier étant là pour des raisons publicitaires.

3 Août 1952 / (nouvelles photos) Marilyn se rend à San Diego pour une fête donnée en son honneur par la FOX, chez le chef d'orchestre Ray ANTHONY ; à cette occasion, elle porte la robe fushia du film "Niagara", et enregistre la chanson « Marilyn » par Ervin DRAKE et Jimmy SHIRL, comptant parmi les convives, Mickey ROONEY jouant de la batterie. / ANECDOTE / Comme on le voit souvent écrit, Marilyn n'arrive pas à la fête en hélicoptère, mais bel et bien en voiture ; ce dernier étant là pour des raisons publicitaires.
3 Août 1952 / (nouvelles photos) Marilyn se rend à San Diego pour une fête donnée en son honneur par la FOX, chez le chef d'orchestre Ray ANTHONY ; à cette occasion, elle porte la robe fushia du film "Niagara", et enregistre la chanson « Marilyn » par Ervin DRAKE et Jimmy SHIRL, comptant parmi les convives, Mickey ROONEY jouant de la batterie. / ANECDOTE / Comme on le voit souvent écrit, Marilyn n'arrive pas à la fête en hélicoptère, mais bel et bien en voiture ; ce dernier étant là pour des raisons publicitaires.
3 Août 1952 / (nouvelles photos) Marilyn se rend à San Diego pour une fête donnée en son honneur par la FOX, chez le chef d'orchestre Ray ANTHONY ; à cette occasion, elle porte la robe fushia du film "Niagara", et enregistre la chanson « Marilyn » par Ervin DRAKE et Jimmy SHIRL, comptant parmi les convives, Mickey ROONEY jouant de la batterie. / ANECDOTE / Comme on le voit souvent écrit, Marilyn n'arrive pas à la fête en hélicoptère, mais bel et bien en voiture ; ce dernier étant là pour des raisons publicitaires.
3 Août 1952 / (nouvelles photos) Marilyn se rend à San Diego pour une fête donnée en son honneur par la FOX, chez le chef d'orchestre Ray ANTHONY ; à cette occasion, elle porte la robe fushia du film "Niagara", et enregistre la chanson « Marilyn » par Ervin DRAKE et Jimmy SHIRL, comptant parmi les convives, Mickey ROONEY jouant de la batterie. / ANECDOTE / Comme on le voit souvent écrit, Marilyn n'arrive pas à la fête en hélicoptère, mais bel et bien en voiture ; ce dernier étant là pour des raisons publicitaires.
3 Août 1952 / (nouvelles photos) Marilyn se rend à San Diego pour une fête donnée en son honneur par la FOX, chez le chef d'orchestre Ray ANTHONY ; à cette occasion, elle porte la robe fushia du film "Niagara", et enregistre la chanson « Marilyn » par Ervin DRAKE et Jimmy SHIRL, comptant parmi les convives, Mickey ROONEY jouant de la batterie. / ANECDOTE / Comme on le voit souvent écrit, Marilyn n'arrive pas à la fête en hélicoptère, mais bel et bien en voiture ; ce dernier étant là pour des raisons publicitaires.
3 Août 1952 / (nouvelles photos) Marilyn se rend à San Diego pour une fête donnée en son honneur par la FOX, chez le chef d'orchestre Ray ANTHONY ; à cette occasion, elle porte la robe fushia du film "Niagara", et enregistre la chanson « Marilyn » par Ervin DRAKE et Jimmy SHIRL, comptant parmi les convives, Mickey ROONEY jouant de la batterie. / ANECDOTE / Comme on le voit souvent écrit, Marilyn n'arrive pas à la fête en hélicoptère, mais bel et bien en voiture ; ce dernier étant là pour des raisons publicitaires.
3 Août 1952 / (nouvelles photos) Marilyn se rend à San Diego pour une fête donnée en son honneur par la FOX, chez le chef d'orchestre Ray ANTHONY ; à cette occasion, elle porte la robe fushia du film "Niagara", et enregistre la chanson « Marilyn » par Ervin DRAKE et Jimmy SHIRL, comptant parmi les convives, Mickey ROONEY jouant de la batterie. / ANECDOTE / Comme on le voit souvent écrit, Marilyn n'arrive pas à la fête en hélicoptère, mais bel et bien en voiture ; ce dernier étant là pour des raisons publicitaires.

Tags : 1952 - Ray ANTHONY party

BELLE JOURNEE A TOUTES ET A TOUS ! 04/06/2017

Tags : 1952 - Niagara