164 tagged articles 1952

Une vie de 36 ans en images ! 31/07/2015

Une vie de 36 ans en images !
DES PHOTOS PAR MILLIERS, AUCUNE EN DOUBLE...
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !

1952 / MA PASSION POUR MARILYN / C'est en voyant pour la première fois ce film, "Niagara", vers l'âge de 12-13 ans, que ma passion pour Marilyn débuta... Elle chantait la célèbre chanson "Kiss", dans sa robe fushia, et mon corps s'est emparé de petits tremblements... Je compris donc que j'étais en train de tomber amoureux d'une légende. Je me mis donc à la quête de tout ce que je pouvais trouver à son image, en commençant par des cartes postales, photos découpées dans divers magazines, en faisant partie d'un fan club au Cannet, qui n'existe plus, puis avec des livres, des films, jusqu'à une mèche de cheveux lui ayant appartenu. Aujourd'hui j'ai plusieurs blogs consacrés à la Star, afin, que les générations futurs puissent la découvrir, et celles plus anciennes, ne l'oublient pas trop vite ! 26/03/2017

1952 / MA PASSION POUR MARILYN / C'est en voyant pour la première fois ce film, "Niagara", vers l'âge de 12-13 ans, que ma passion pour Marilyn débuta... Elle chantait la célèbre chanson "Kiss", dans sa robe fushia, et mon corps s'est emparé de petits tremblements... Je compris donc que j'étais en train de tomber amoureux d'une légende. Je me mis donc à la quête de tout ce que je pouvais trouver à son image, en commençant par des cartes postales, photos découpées dans divers magazines, en faisant partie d'un fan club au Cannet, qui n'existe plus, puis avec des livres, des films, jusqu'à une mèche de cheveux lui ayant appartenu. Aujourd'hui j'ai plusieurs blogs consacrés à la Star, afin, que les générations futurs puissent la découvrir, et celles plus anciennes, ne l'oublient pas trop vite !

1952 / MA PASSION POUR MARILYN / C'est en voyant pour la première fois ce film, "Niagara", vers l'âge de 12-13 ans, que ma passion pour Marilyn débuta... Elle chantait la célèbre chanson "Kiss", dans sa robe fushia, et mon corps s'est emparé de petits tremblements... Je compris donc que j'étais en train de tomber amoureux d'une légende. Je me mis donc à la quête de tout ce que je pouvais trouver à son image, en commençant par des cartes postales, photos découpées dans divers magazines, en faisant partie d'un fan club au Cannet, qui n'existe plus, puis avec des livres, des films, jusqu'à une mèche de cheveux lui ayant appartenu. Aujourd'hui j'ai plusieurs blogs consacrés à la Star, afin, que les générations futurs puissent la découvrir, et celles plus anciennes, ne l'oublient pas trop vite !
1952 / MA PASSION POUR MARILYN / C'est en voyant pour la première fois ce film, "Niagara", vers l'âge de 12-13 ans, que ma passion pour Marilyn débuta... Elle chantait la célèbre chanson "Kiss", dans sa robe fushia, et mon corps s'est emparé de petits tremblements... Je compris donc que j'étais en train de tomber amoureux d'une légende. Je me mis donc à la quête de tout ce que je pouvais trouver à son image, en commençant par des cartes postales, photos découpées dans divers magazines, en faisant partie d'un fan club au Cannet, qui n'existe plus, puis avec des livres, des films, jusqu'à une mèche de cheveux lui ayant appartenu. Aujourd'hui j'ai plusieurs blogs consacrés à la Star, afin, que les générations futurs puissent la découvrir, et celles plus anciennes, ne l'oublient pas trop vite !
1952 / MA PASSION POUR MARILYN / C'est en voyant pour la première fois ce film, "Niagara", vers l'âge de 12-13 ans, que ma passion pour Marilyn débuta... Elle chantait la célèbre chanson "Kiss", dans sa robe fushia, et mon corps s'est emparé de petits tremblements... Je compris donc que j'étais en train de tomber amoureux d'une légende. Je me mis donc à la quête de tout ce que je pouvais trouver à son image, en commençant par des cartes postales, photos découpées dans divers magazines, en faisant partie d'un fan club au Cannet, qui n'existe plus, puis avec des livres, des films, jusqu'à une mèche de cheveux lui ayant appartenu. Aujourd'hui j'ai plusieurs blogs consacrés à la Star, afin, que les générations futurs puissent la découvrir, et celles plus anciennes, ne l'oublient pas trop vite !
1952 / MA PASSION POUR MARILYN / C'est en voyant pour la première fois ce film, "Niagara", vers l'âge de 12-13 ans, que ma passion pour Marilyn débuta... Elle chantait la célèbre chanson "Kiss", dans sa robe fushia, et mon corps s'est emparé de petits tremblements... Je compris donc que j'étais en train de tomber amoureux d'une légende. Je me mis donc à la quête de tout ce que je pouvais trouver à son image, en commençant par des cartes postales, photos découpées dans divers magazines, en faisant partie d'un fan club au Cannet, qui n'existe plus, puis avec des livres, des films, jusqu'à une mèche de cheveux lui ayant appartenu. Aujourd'hui j'ai plusieurs blogs consacrés à la Star, afin, que les générations futurs puissent la découvrir, et celles plus anciennes, ne l'oublient pas trop vite !
1952 / MA PASSION POUR MARILYN / C'est en voyant pour la première fois ce film, "Niagara", vers l'âge de 12-13 ans, que ma passion pour Marilyn débuta... Elle chantait la célèbre chanson "Kiss", dans sa robe fushia, et mon corps s'est emparé de petits tremblements... Je compris donc que j'étais en train de tomber amoureux d'une légende. Je me mis donc à la quête de tout ce que je pouvais trouver à son image, en commençant par des cartes postales, photos découpées dans divers magazines, en faisant partie d'un fan club au Cannet, qui n'existe plus, puis avec des livres, des films, jusqu'à une mèche de cheveux lui ayant appartenu. Aujourd'hui j'ai plusieurs blogs consacrés à la Star, afin, que les générations futurs puissent la découvrir, et celles plus anciennes, ne l'oublient pas trop vite !
1952 / MA PASSION POUR MARILYN / C'est en voyant pour la première fois ce film, "Niagara", vers l'âge de 12-13 ans, que ma passion pour Marilyn débuta... Elle chantait la célèbre chanson "Kiss", dans sa robe fushia, et mon corps s'est emparé de petits tremblements... Je compris donc que j'étais en train de tomber amoureux d'une légende. Je me mis donc à la quête de tout ce que je pouvais trouver à son image, en commençant par des cartes postales, photos découpées dans divers magazines, en faisant partie d'un fan club au Cannet, qui n'existe plus, puis avec des livres, des films, jusqu'à une mèche de cheveux lui ayant appartenu. Aujourd'hui j'ai plusieurs blogs consacrés à la Star, afin, que les générations futurs puissent la découvrir, et celles plus anciennes, ne l'oublient pas trop vite !
1952 / MA PASSION POUR MARILYN / C'est en voyant pour la première fois ce film, "Niagara", vers l'âge de 12-13 ans, que ma passion pour Marilyn débuta... Elle chantait la célèbre chanson "Kiss", dans sa robe fushia, et mon corps s'est emparé de petits tremblements... Je compris donc que j'étais en train de tomber amoureux d'une légende. Je me mis donc à la quête de tout ce que je pouvais trouver à son image, en commençant par des cartes postales, photos découpées dans divers magazines, en faisant partie d'un fan club au Cannet, qui n'existe plus, puis avec des livres, des films, jusqu'à une mèche de cheveux lui ayant appartenu. Aujourd'hui j'ai plusieurs blogs consacrés à la Star, afin, que les générations futurs puissent la découvrir, et celles plus anciennes, ne l'oublient pas trop vite !

Tags : 1952 - Niagara

1952 / Marilyn portant un tee-shirt du "USS HENLEY" (nom d'un destroyer Américain) est élue "Miss Torpedo" ou "Miss Torpille" en Français. 22/03/2017

1952 / Marilyn portant un tee-shirt du "USS HENLEY" (nom d'un destroyer Américain) est élue "Miss Torpedo" ou "Miss Torpille" en Français.

1952 / Marilyn portant un tee-shirt du "USS HENLEY" (nom d'un destroyer Américain) est élue "Miss Torpedo" ou "Miss Torpille" en Français.
1952 / Marilyn portant un tee-shirt du "USS HENLEY" (nom d'un destroyer Américain) est élue "Miss Torpedo" ou "Miss Torpille" en Français.
1952 / Marilyn portant un tee-shirt du "USS HENLEY" (nom d'un destroyer Américain) est élue "Miss Torpedo" ou "Miss Torpille" en Français.

Tags : 1952 - Miss Torpedo - Earl THEISEN - Autograph

1952 / Photos publicitaires pour le magazine "Sunday news" lors de son séjour à Atlantic-City pour la promo du film "Monkey business". 21/03/2017

1952 / Photos publicitaires pour le magazine "Sunday news" lors de son séjour à Atlantic-City pour la promo du film "Monkey business".
1952 / Photos publicitaires pour le magazine "Sunday news" lors de son séjour à Atlantic-City pour la promo du film "Monkey business".
1952 / Photos publicitaires pour le magazine "Sunday news" lors de son séjour à Atlantic-City pour la promo du film "Monkey business".
1952 / Photos publicitaires pour le magazine "Sunday news" lors de son séjour à Atlantic-City pour la promo du film "Monkey business".
1952 / Photos publicitaires pour le magazine "Sunday news" lors de son séjour à Atlantic-City pour la promo du film "Monkey business".
1952 / Photos publicitaires pour le magazine "Sunday news" lors de son séjour à Atlantic-City pour la promo du film "Monkey business".

Tags : 1952 - Atlantic City

1952 / Marilyn est interviewé par le journaliste Vernon SCOTT lors du tournage du film "Gentlemen prefer blondes". 21/03/2017

Tags : 1952 - Gentlemen prefer blondes

1952 / Marilyn dans une des scènes du film "Gentlemen prefer blondes", aux côtés du jeune George WINSLOW, de Charles COBURN, sous la direction de Howard HAWKS. Costume de Marilyn signé TRAVILLA. 21/03/2017

1952 / Marilyn dans une des scènes du film "Gentlemen prefer blondes", aux côtés du jeune George WINSLOW, de Charles COBURN, sous la direction de Howard HAWKS. Costume de Marilyn signé TRAVILLA.
1952 / Marilyn dans une des scènes du film "Gentlemen prefer blondes", aux côtés du jeune George WINSLOW, de Charles COBURN, sous la direction de Howard HAWKS. Costume de Marilyn signé TRAVILLA.
1952 / Marilyn dans une des scènes du film "Gentlemen prefer blondes", aux côtés du jeune George WINSLOW, de Charles COBURN, sous la direction de Howard HAWKS. Costume de Marilyn signé TRAVILLA.
1952 / Marilyn dans une des scènes du film "Gentlemen prefer blondes", aux côtés du jeune George WINSLOW, de Charles COBURN, sous la direction de Howard HAWKS. Costume de Marilyn signé TRAVILLA.
1952 / Marilyn dans une des scènes du film "Gentlemen prefer blondes", aux côtés du jeune George WINSLOW, de Charles COBURN, sous la direction de Howard HAWKS. Costume de Marilyn signé TRAVILLA.
1952 / Marilyn dans une des scènes du film "Gentlemen prefer blondes", aux côtés du jeune George WINSLOW, de Charles COBURN, sous la direction de Howard HAWKS. Costume de Marilyn signé TRAVILLA.
1952 / Marilyn dans une des scènes du film "Gentlemen prefer blondes", aux côtés du jeune George WINSLOW, de Charles COBURN, sous la direction de Howard HAWKS. Costume de Marilyn signé TRAVILLA.
1952 / Marilyn dans une des scènes du film "Gentlemen prefer blondes", aux côtés du jeune George WINSLOW, de Charles COBURN, sous la direction de Howard HAWKS. Costume de Marilyn signé TRAVILLA.

Tags : 1952 - Gentlemen prefer blondes - William TRAVILLA - Autograph

BELLE FIN DE SOIREE A TOUTES ET A TOUS ! 20/03/2017

Tags : 1952 - Nickolas MURAY

FEMINITE ABSOLUE 20/03/2017

FEMINITE ABSOLUE
FEMINITE ABSOLUE
FEMINITE ABSOLUE
FEMINITE ABSOLUE
FEMINITE ABSOLUE
FEMINITE ABSOLUE
FEMINITE ABSOLUE

Une minaudière est un accessoire de mode féminin, généralement un objet de joaillerie, destiné à remplacer le sac du soir. Ce réticule compartimenté permet de loger de nombreux éléments dans un minuscule espace : poudrier, rouge à lèvres, godet à fard, fume cigarette, voire montre, face-à-mains ou clefs.
La Minaudière apparaît dans les années 30. On ne sait qui a vraiment adapté le Vanity Case au point d'en faire la Minaudière, Madame CARIOU (historienne de la maison "VAN CLEEF"), l'attribue à Charles ARPELS qui en réalité s'appelait Salomon ARPELS, fils de Salomon ARPELS le premier associé d'Alfred VAN CLEEF et père d'Esther VAN CLEEF née ARPELS, Madame RAULET l'attribue à Louis ARPELS, mais aucune preuve ne vient étayer ces affirmations. Il semble que le grand fabricant de boîtes (en matières précieuses), Alfred LANGLOIS, ou Strauss Allard et Meyer aient fabriqué pour tous les joailliers, des nécessaires plus facile à intégrer dans un sac de femme que le Vanity Case. De nombreux joailliers et grands couturiers ont créé — et créent encore — leurs propres modèles.
Description
De forme généralement oblongue et plate, de la taille d'un petit livre et tenant facilement en main, la minaudière est un objet précieux. Les matériaux utilisés pour sa confection sont le plus souvent rigides, métaux comme l'or ou le platine serti de pierres précieuses ou fines, orné de laque ou de nacre. Mais il existe également des minaudières en tissu posé sur armature ou souple, tels que velours, soie ou brocart, brodé ou non.
Certaines minaudières sont équipées d'une dragonne que la propriétaire passe autour du poignet. Les plus spectaculaires sont glissées dans une pochette de satin ou velours noir d'où leur extraction, lors d'une soirée ou d'un dîner, fait un effet remarqué.
L'intérieur révèle l'ingéniosité du concepteur. À l'instar des nécessaires de voyage fabriqués par les grands tabletiers français, l'espace est utilisé avec minutie pour y loger le plus grand nombre possible de compartiments. Une habile disposition peut permettre de ranger en même temps un poudrier, une montre (montée au sommet du tube de rouge à lèvres), des boîtes à fard, des boîtes à pilules et à bonbons, un carnet, un fume-cigarette, un briquet, des lorgnettes de théâtre ou un face-à-main, un peigne, des clefs, un mouchoir, des cartes de visite, etc...
Selon le journaliste de mode Lloyd BOSTON qui conçoit la minaudière comme un « essentiel » de la garde-robe pour le soir, ce petit objet n'a « qu'une utilité limitée, juste un caractère fabuleux ».
FEMINITE ABSOLUE

Tags : Effet personnel - 1952 - Gentlemen prefer blondes

1952 / Marilyn et Jane RUSSELL lors du tournage du film "Gentlemen prefer blondes"... Une entente parfaite ! / ANECDOTES 17/03/2017

1952 / Marilyn et Jane RUSSELL lors du tournage du film "Gentlemen prefer blondes"... Une entente parfaite ! / ANECDOTES
1952 / Marilyn et Jane RUSSELL lors du tournage du film "Gentlemen prefer blondes"... Une entente parfaite ! / ANECDOTES
1952 / Marilyn et Jane RUSSELL lors du tournage du film "Gentlemen prefer blondes"... Une entente parfaite ! / ANECDOTES
1952 / Marilyn et Jane RUSSELL lors du tournage du film "Gentlemen prefer blondes"... Une entente parfaite ! / ANECDOTES
1952 / Marilyn et Jane RUSSELL lors du tournage du film "Gentlemen prefer blondes"... Une entente parfaite ! / ANECDOTES
1952 / Marilyn et Jane RUSSELL lors du tournage du film "Gentlemen prefer blondes"... Une entente parfaite ! / ANECDOTES
1952 / Marilyn et Jane RUSSELL lors du tournage du film "Gentlemen prefer blondes"... Une entente parfaite ! / ANECDOTES

Les exigences d'une nouvelle star
Lorsque la Fox a acquis les droits de la pièce, le film était initialement prévu pour Jane RUSSELL et Betty GRABLE. Mais au vu du succès de "Niagara" avec Marilyn MONROE (1952, Henry HATHAWAY), le studio a finalement changé d'avis et choisi la star montante, qui coûtait beaucoup moins cher que Betty GRABLE (18 000 dollars contre 150 000). Toutefois, la production n'avait pas prévu les exigences de Marilyn MONROE, qui demandait sans cesse à retourner les scènes malgré le contentement du réalisateur. Aux interrogations de la Fox sur le moyen d'accélerer le tournage, Howard HAWKS a proposé "trois idées fantastiques : remplacer Marilyn, réécrire le script pour le raccourcir et changer de réalisateur."
Scène coupée
Dans la bande-annonce de l'époque, les spectateurs ont pu voir un extrait de séquence musicale au cours de laquelle Marilyn et Jane RUSSELL chantent sur scène dans un décor de jardin d'enfants. On peut les voir porter leur costume quand Tommy NOONAN leur parle dans les coulisses du cabaret français. Cette scène ne fait pourtant pas partie du montage final.
Dernière collaboration
"Les Hommes préfèrent les blondes" est le second et dernier film que Marilyn a tourné sous la direction d'Howard HAWKS, sans doute à cause de ses caprices. Elle avait joué l'année précédente dans "Chérie je me sens rajeunir" ("Monkey business").
Cadeau d'anniversaire
Marilyn a appris qu'elle avait été choisie pour jouer dans "Les Hommes préfèrent les blondes" le jour de son 26ème anniversaire.
Carrière lancée
Howard HAWKS voulait que Marilyn MONROE ait un rôle plus étoffé que ce qui était originalement prévu, afin de faire d'elle une vraie actrice plutôt que de la cantonner à un rôle de bimbo écervelée. C'est grâce à ce film que la carrière de l'actrice a véritablement explosé.
Première fois
La bande originale des "Hommes préfèrent les blondes" a été éditée par la MGM, bien que le film ait été produit par la Fox ; c'est la première fois que le studio sortait la musique d'un film qu'il n'avait pas produit.
Acte manqué
Le duo formé par Marilyn et Jane RUSSELL a été un tel succès que le studio a souhaité le reformer pour un autre film, "How To Be Very, Very Popular" (1955). Marilyn a toutefois refusé car elle n'aimait pas le script ; le film a finalement réuni Sheree NORTH et... Betty GRABLE.
Shocking
Si la robe rose de Marilyn pendant "Diamonds are a girl's best friend" est aujourd'hui iconique, l'actrice devait à l'origine seulement porter des bandes de velours noir et des strass, recréant l'illusion d'une rivière de diamants à échelle humaine. Une tenue finalement jugée trop osée pour les studios.
Choisir sa voix
Les studios voulaient doubler la voix de Marilyn, jugée irritante, pendant la totalité du film. Seuls ses "No" au début de "Diamonds are a girl's best friend" ainsi que la phrase "these rocks don't lose their shape" ont finalement été doublés.
Dévouement
Pour préparer son rôle, Marilyn a assisté aux représentations de Broadway des "Hommes préfèrent les blondes", avec Carol CHANNING, chaque soir pendant un mois.
Chute dans la piscine
Jane RUSSELL n'était, à l'origine, pas sensée tomber dans la piscine lors de la séquence "Ain't There Anyone Here for Love ?". L'actrice a en fait été renversée par accident par l'un des plongeurs et Howard HAWKS a décidé de garder la scène.


1952 / Marilyn et Jane RUSSELL lors du tournage du film "Gentlemen prefer blondes"... Une entente parfaite ! / ANECDOTES

Tags : 1952 - Gentlemen prefer blondes - William TRAVILLA

3 Août 1952 / Fête organisée pour Marilyn par la FOX, chez le célèbre chef d'orchestre et musicien Ray ANTHONY, "The Ray ANTHONY party" où l'on croisera parmi les convives, Mickey ROONEY ou la célèbre chienne Lassie, entre autres (voir tag pour + d'infos sur l'article). Et toujours de nouvelles photos... Jamais une seule en double dans tout le blog ! une petite fierté... 28/02/2017

3 Août 1952 / Fête organisée pour Marilyn par la FOX, chez le célèbre chef d'orchestre et musicien Ray ANTHONY, "The Ray ANTHONY party" où l'on croisera parmi les convives, Mickey ROONEY ou la célèbre chienne Lassie, entre autres (voir tag pour + d'infos sur l'article). Et toujours de nouvelles photos... Jamais une seule en double dans tout le blog ! une petite fierté...
3 Août 1952 / Fête organisée pour Marilyn par la FOX, chez le célèbre chef d'orchestre et musicien Ray ANTHONY, "The Ray ANTHONY party" où l'on croisera parmi les convives, Mickey ROONEY ou la célèbre chienne Lassie, entre autres (voir tag pour + d'infos sur l'article). Et toujours de nouvelles photos... Jamais une seule en double dans tout le blog ! une petite fierté...
3 Août 1952 / Fête organisée pour Marilyn par la FOX, chez le célèbre chef d'orchestre et musicien Ray ANTHONY, "The Ray ANTHONY party" où l'on croisera parmi les convives, Mickey ROONEY ou la célèbre chienne Lassie, entre autres (voir tag pour + d'infos sur l'article). Et toujours de nouvelles photos... Jamais une seule en double dans tout le blog ! une petite fierté...
3 Août 1952 / Fête organisée pour Marilyn par la FOX, chez le célèbre chef d'orchestre et musicien Ray ANTHONY, "The Ray ANTHONY party" où l'on croisera parmi les convives, Mickey ROONEY ou la célèbre chienne Lassie, entre autres (voir tag pour + d'infos sur l'article). Et toujours de nouvelles photos... Jamais une seule en double dans tout le blog ! une petite fierté...
3 Août 1952 / Fête organisée pour Marilyn par la FOX, chez le célèbre chef d'orchestre et musicien Ray ANTHONY, "The Ray ANTHONY party" où l'on croisera parmi les convives, Mickey ROONEY ou la célèbre chienne Lassie, entre autres (voir tag pour + d'infos sur l'article). Et toujours de nouvelles photos... Jamais une seule en double dans tout le blog ! une petite fierté...
3 Août 1952 / Fête organisée pour Marilyn par la FOX, chez le célèbre chef d'orchestre et musicien Ray ANTHONY, "The Ray ANTHONY party" où l'on croisera parmi les convives, Mickey ROONEY ou la célèbre chienne Lassie, entre autres (voir tag pour + d'infos sur l'article). Et toujours de nouvelles photos... Jamais une seule en double dans tout le blog ! une petite fierté...
3 Août 1952 / Fête organisée pour Marilyn par la FOX, chez le célèbre chef d'orchestre et musicien Ray ANTHONY, "The Ray ANTHONY party" où l'on croisera parmi les convives, Mickey ROONEY ou la célèbre chienne Lassie, entre autres (voir tag pour + d'infos sur l'article). Et toujours de nouvelles photos... Jamais une seule en double dans tout le blog ! une petite fierté...
3 Août 1952 / Fête organisée pour Marilyn par la FOX, chez le célèbre chef d'orchestre et musicien Ray ANTHONY, "The Ray ANTHONY party" où l'on croisera parmi les convives, Mickey ROONEY ou la célèbre chienne Lassie, entre autres (voir tag pour + d'infos sur l'article). Et toujours de nouvelles photos... Jamais une seule en double dans tout le blog ! une petite fierté...

Tags : 1952 - Ray ANTHONY party

PAS SI GLAMOUR ! UNE AUTRE EPOQUE ! 27/02/2017

PAS SI GLAMOUR ! UNE AUTRE EPOQUE !
PAS SI GLAMOUR ! UNE AUTRE EPOQUE !
PAS SI GLAMOUR ! UNE AUTRE EPOQUE !
PAS SI GLAMOUR ! UNE AUTRE EPOQUE !
PAS SI GLAMOUR ! UNE AUTRE EPOQUE !
PAS SI GLAMOUR ! UNE AUTRE EPOQUE !
PAS SI GLAMOUR ! UNE AUTRE EPOQUE !

C'est à partir du XX°siècle, que les petites culottes telles que nous les connaissons, se démocratisent et font leur entrée dans le quotidien des femmes grâce, notamment, à l'invention de Pierre VALTON, le père de la célèbre marque "petit bateau".
Au début de ce siècle, elles sont larges avec des fronces à la taille retenues par une ceinture boutonnée. Elles sont fendues, les jambes descendant jusqu'aux genoux sont terminées par un volant souvent superbement brodé. En effet, à cette époque, la mode des robes moulantes rendent ces culottes gênantes, et plutôt que de revenir en arrière et ne pas en porter (pour des raisons d hygiène), la mode crée la culotte courte (également appelée short) qui s arrête donc au dessus du genou.
Peu à peu, elles se ferment et, comme les jupes, diminuent de longueur pour ne plus avoir de jambe du tout. Les fronces de la taille sont remplacées par des pinces, le bas de la jambe se termine par un ourlet souvent ajouré, avec sur le coté, une broderie assortie à celle du devant de la chemise.
PAS SI GLAMOUR ! UNE AUTRE EPOQUE !

Tags : 1952 - Bob BEERMAN - Love nest - 1946 - Earl MORAN - Effet personnel - The seven year itch - 1954 - Bruno BERNARD - Beverly Carlton Hotel