38 tagged articles Chanson

Une vie de 36 ans en images ! 31/07/2015

Une vie de 36 ans en images !

Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !

3 Août 1952 / UNE CHANSON POUR MARILYN... (interprètée par Ray ANTHONY, paroles et musique par Ervin DRAKE et Jimmy SHIRL, voir photo). La chanson a été écrite et composée du vivant de Marilyn. Elle est interprétée par Ray ANTHONY, célèbre trompettiste de Jazz américain né en 1922, qui a été notamment marié avec Mamie VAN DOREN, une actrice au look de Marilyn. Ray ANTHONY et son groupe vont interpréter la chanson devant Marilyn, à l'occasion d'une fête qui était donnée en son honneur le 3 août 1952 à Los Angeles et organisée par la Fox pour promouvoir la star. (PAROLES) "My Marilyn" by Ray ANTHONY 25/08/2015

3 Août 1952 / UNE CHANSON POUR MARILYN... (interprètée par Ray ANTHONY, paroles et musique par Ervin DRAKE et Jimmy SHIRL, voir photo). La chanson a été écrite et composée du vivant de Marilyn. Elle est interprétée par Ray ANTHONY, célèbre trompettiste de Jazz américain né en 1922, qui a été notamment marié avec Mamie VAN DOREN, une actrice au look de Marilyn. Ray ANTHONY et son groupe vont interpréter la chanson devant Marilyn, à l'occasion d'une fête qui était donnée en son honneur le 3 août 1952 à Los Angeles et organisée par la Fox pour promouvoir la star. (PAROLES) "My Marilyn" by Ray ANTHONY
3 Août 1952 / UNE CHANSON POUR MARILYN... (interprètée par Ray ANTHONY, paroles et musique par Ervin DRAKE et Jimmy SHIRL, voir photo). La chanson a été écrite et composée du vivant de Marilyn. Elle est interprétée par Ray ANTHONY, célèbre trompettiste de Jazz américain né en 1922, qui a été notamment marié avec Mamie VAN DOREN, une actrice au look de Marilyn. Ray ANTHONY et son groupe vont interpréter la chanson devant Marilyn, à l'occasion d'une fête qui était donnée en son honneur le 3 août 1952 à Los Angeles et organisée par la Fox pour promouvoir la star. (PAROLES) "My Marilyn" by Ray ANTHONY
3 Août 1952 / UNE CHANSON POUR MARILYN... (interprètée par Ray ANTHONY, paroles et musique par Ervin DRAKE et Jimmy SHIRL, voir photo). La chanson a été écrite et composée du vivant de Marilyn. Elle est interprétée par Ray ANTHONY, célèbre trompettiste de Jazz américain né en 1922, qui a été notamment marié avec Mamie VAN DOREN, une actrice au look de Marilyn. Ray ANTHONY et son groupe vont interpréter la chanson devant Marilyn, à l'occasion d'une fête qui était donnée en son honneur le 3 août 1952 à Los Angeles et organisée par la Fox pour promouvoir la star. (PAROLES) "My Marilyn" by Ray ANTHONY
3 Août 1952 / UNE CHANSON POUR MARILYN... (interprètée par Ray ANTHONY, paroles et musique par Ervin DRAKE et Jimmy SHIRL, voir photo). La chanson a été écrite et composée du vivant de Marilyn. Elle est interprétée par Ray ANTHONY, célèbre trompettiste de Jazz américain né en 1922, qui a été notamment marié avec Mamie VAN DOREN, une actrice au look de Marilyn. Ray ANTHONY et son groupe vont interpréter la chanson devant Marilyn, à l'occasion d'une fête qui était donnée en son honneur le 3 août 1952 à Los Angeles et organisée par la Fox pour promouvoir la star. (PAROLES) "My Marilyn" by Ray ANTHONY
3 Août 1952 / UNE CHANSON POUR MARILYN... (interprètée par Ray ANTHONY, paroles et musique par Ervin DRAKE et Jimmy SHIRL, voir photo). La chanson a été écrite et composée du vivant de Marilyn. Elle est interprétée par Ray ANTHONY, célèbre trompettiste de Jazz américain né en 1922, qui a été notamment marié avec Mamie VAN DOREN, une actrice au look de Marilyn. Ray ANTHONY et son groupe vont interpréter la chanson devant Marilyn, à l'occasion d'une fête qui était donnée en son honneur le 3 août 1952 à Los Angeles et organisée par la Fox pour promouvoir la star. (PAROLES) "My Marilyn" by Ray ANTHONY
3 Août 1952 / UNE CHANSON POUR MARILYN... (interprètée par Ray ANTHONY, paroles et musique par Ervin DRAKE et Jimmy SHIRL, voir photo). La chanson a été écrite et composée du vivant de Marilyn. Elle est interprétée par Ray ANTHONY, célèbre trompettiste de Jazz américain né en 1922, qui a été notamment marié avec Mamie VAN DOREN, une actrice au look de Marilyn. Ray ANTHONY et son groupe vont interpréter la chanson devant Marilyn, à l'occasion d'une fête qui était donnée en son honneur le 3 août 1952 à Los Angeles et organisée par la Fox pour promouvoir la star. (PAROLES) "My Marilyn" by Ray ANTHONY
3 Août 1952 / UNE CHANSON POUR MARILYN... (interprètée par Ray ANTHONY, paroles et musique par Ervin DRAKE et Jimmy SHIRL, voir photo). La chanson a été écrite et composée du vivant de Marilyn. Elle est interprétée par Ray ANTHONY, célèbre trompettiste de Jazz américain né en 1922, qui a été notamment marié avec Mamie VAN DOREN, une actrice au look de Marilyn. Ray ANTHONY et son groupe vont interpréter la chanson devant Marilyn, à l'occasion d'une fête qui était donnée en son honneur le 3 août 1952 à Los Angeles et organisée par la Fox pour promouvoir la star. (PAROLES) "My Marilyn" by Ray ANTHONY
3 Août 1952 / UNE CHANSON POUR MARILYN... (interprètée par Ray ANTHONY, paroles et musique par Ervin DRAKE et Jimmy SHIRL, voir photo). La chanson a été écrite et composée du vivant de Marilyn. Elle est interprétée par Ray ANTHONY, célèbre trompettiste de Jazz américain né en 1922, qui a été notamment marié avec Mamie VAN DOREN, une actrice au look de Marilyn. Ray ANTHONY et son groupe vont interpréter la chanson devant Marilyn, à l'occasion d'une fête qui était donnée en son honneur le 3 août 1952 à Los Angeles et organisée par la Fox pour promouvoir la star. (PAROLES) "My Marilyn" by Ray ANTHONY

An angel in lace,
A fabulous face,
That's no exaggeration,
That's my Marilyn.
No gal, I believe,
Beginning with Eve,
Could weave a fascination
like my Marilyn.
She made me a poet,
Thinking up romantic themes,
Though she may not know it,
she's all mine in my dreams.
I've planned everything,
The church and the ring,
The one who doesn't know it yet
Is Marilyn.
She hasn't said "Yes"
I have to confess:
I haven't kissed, or even met
My Marilyn.
But if luck is with me
She'll be my bride forevermore;
I'll be marryin', carryin' Marilyn 
through my door
 But if luck is with me
She'll be my bride forevermore;
I'll be marryin', carryin' Marilyn 
through my door.
 

Tags : 1952 - Ray ANTHONY party - Chanson - Mickey ROONEY

1958 / Marilyn chante "I wanna be loved by you" dans le film "Some like it hot" de Billy WILDER, sorti en 1959. 18/09/2015

1958 / Marilyn chante "I wanna be loved by you" dans le film "Some like it hot" de Billy WILDER, sorti en 1959.
1958 / Marilyn chante "I wanna be loved by you" dans le film "Some like it hot" de Billy WILDER, sorti en 1959.
1958 / Marilyn chante "I wanna be loved by you" dans le film "Some like it hot" de Billy WILDER, sorti en 1959.
1958 / Marilyn chante "I wanna be loved by you" dans le film "Some like it hot" de Billy WILDER, sorti en 1959.
1958 / Marilyn chante "I wanna be loved by you" dans le film "Some like it hot" de Billy WILDER, sorti en 1959.
1958 / Marilyn chante "I wanna be loved by you" dans le film "Some like it hot" de Billy WILDER, sorti en 1959.
1958 / Marilyn chante "I wanna be loved by you" dans le film "Some like it hot" de Billy WILDER, sorti en 1959.
1958 / Marilyn chante "I wanna be loved by you" dans le film "Some like it hot" de Billy WILDER, sorti en 1959.
paroles officielles {I Wanna Be Loved By You}

I wanna be loved by you, just you
And nobody else but you
I wanna be loved by you, alone!
Boop-boop-a-doop!

I wanna be kissed by you, just you
Nobody else but you
I wanna be kissed by you, alone!

I couldn't aspire
To anything higher
Than, to feel the desire
To make you my own!
Boop-boop-a-doop, boop-boop-a-booh!

I wanna be loved by you, just you
And nobody else but you
I wanna be loved by you, alone

I couldn't aspire
To anything higher
Than, to feel the desire
To make you my own

Bup-bum, butle-doodle-dum-bum!
I wanna be loved by you, just you
Nobody else but you
I wanna be loved by you

Tags : 1958 - Some like it hot - Chanson - William TRAVILLA

1960 / Marilyn répétant le numéro musical où elle interprête la célèbre chanson "My heart belongs to daddy" dans le film "Let's make love". 23/09/2015

1960 / Marilyn répétant le numéro musical où elle interprête la célèbre chanson "My heart belongs to daddy" dans le film "Let's make love".

Paroles et traduction de «My Heart Belongs To Daddy»
My Heart Belongs To Daddy (Mon Coeur Est À Papa)
My name is... Lolita
Je m'appelle... Lolita
And... I'm not supposed to. . play... with boys !
Et... . je ne suis pas censée... jouer... avec les garçons
Mon coeur est à Papa
Mon coeur est à papa
You know... le propriétaire
Tu vois qui... le propriétaire
While tearing off a game of golf,
Pendant une partie de golf
I may make a play for the caddy,
Je peux peut être m'amuser un peu avec le caddie
But when I do, I don't follow through,
Mais quand je le fais, je ne vais pas plus loin
Cause my heart belongs to Daddy !
Car mon coeur est à papa !
If I invite a boy some night,
Si un soir j'invite un garçon
To dine on my fine food and haddie,
Pour lui faire goûter ma bonne cuisine
I just adore, his asking for more,
J'adore tout simplement qu'il en demande plus
But my heart belongs to Daddy !
Mais mon coeur appartient à Papa !
[Refrain]
[Chorus]
Yes, my heart belongs to Daddy,
Oui, mon coeur est à Papa
So I simply couldn't be bad !
Donc je ne pas tout simplement pas être mauvaise
Yes, my heart belongs to Daddy,
Oui mon coeur est à papa
Da, Da, Da, Da, Da, Da, Da, Da, DAAAAD
Pa, pa, pa, pa pa pa pa Papa ! ! ! ! !
So I want to warn you laddie,
Donc je te te préviens mon gars
Though I know that you're perfectly swell,
Bien que je sache que tu es tout à fait formidable
That my heart belongs to Daddy,
Mon coeur est à papa
Cause my Daddy, he treats it so
Car mon papa, il en prend bien son...
While tearing off a game of golf,
Pendant une partie de golf
I may make a play for the caddy,
Je me mets peut être en scène pour le caddy
But when I do, I don't follow through,
Mais que je le fais, je ne vais pas plus loin
Cause my heart belongs to Daddy !
Car mon coeur appartient à Papa !
If I invite a boy some night,
Si un soir j'invite un garçon
To cook up some hot enchilada,
Pour lui préparer une enchilada bien chaude
Though Spanish rice is all very nice,
Même si le riz espagnol est délicieux
My heart belongs to Daddy.
Mon coeur est à papa.
[Chorus]
[Refrain]

1960 / Marilyn répétant le numéro musical où elle interprête la célèbre chanson "My heart belongs to daddy" dans le film "Let's make love".
1960 / Marilyn répétant le numéro musical où elle interprête la célèbre chanson "My heart belongs to daddy" dans le film "Let's make love".
1960 / Marilyn répétant le numéro musical où elle interprête la célèbre chanson "My heart belongs to daddy" dans le film "Let's make love".
1960 / Marilyn répétant le numéro musical où elle interprête la célèbre chanson "My heart belongs to daddy" dans le film "Let's make love".
1960 / Marilyn répétant le numéro musical où elle interprête la célèbre chanson "My heart belongs to daddy" dans le film "Let's make love".
1960 / Marilyn répétant le numéro musical où elle interprête la célèbre chanson "My heart belongs to daddy" dans le film "Let's make love".
1960 / Marilyn répétant le numéro musical où elle interprête la célèbre chanson "My heart belongs to daddy" dans le film "Let's make love".

Tags : 1960 - Let's make love - Chanson

1953 / Photos Edward CLARK, Marilyn et Jane RUSSELL en pleine répétition du numéro musical où elles interprètent "Two little girls from little rock" dans le film "Gentlemen prefer blondes" / PAROLES / 27/09/2015

1953 / Photos Edward CLARK, Marilyn et Jane RUSSELL en pleine répétition du numéro musical où elles interprètent "Two little girls from little rock" dans le film "Gentlemen prefer blondes" / PAROLES /
We're just two little girls from Little Rock.
We lived on the wrong side of the tracks.
But the gentlemen friends who used to call,
They never did seem to mind at all.
They came to the wrong side of the tracks.

Then someone broke my heart in Little Rock,
So I up and left the pieces there.
Like a little lost lamb I roamed about,
I came to New York and I found out
That men are the same way everywhere.

I was young and determined to be wined and dined and ermined
And I worked at it all around the clock.
Now one of these days in my fancy clothes,
I'm a going back home and punch the nose
Of the one who broke my heart (the one who broke my heart)
The one who broke my heart in Little Rock, Little Rock, Little Rock... Little Rock

I'm just a little girl from Little Rock,
A horse used to be my closest pal.
Though I never did learn to read or write,
I learned about love in the pale moonlight
And now I'm an educated gal.

I learned an awful lot in Little Rock,
And here's some advice I'd like to share:
Find a gentleman who is shy or bold,
Or short or tall, or young or old..
As long as the guy's a millionaire!

For a kid from the small street I did very well on Wall Street,
Though I never owned a share of stock.
And now that I'm known in the biggest banks,
I'm going back home and give my thanks
To the one who broke my heart (the one who broke my heart)
The one who broke my heart in Little Rock!
1953 / Photos Edward CLARK, Marilyn et Jane RUSSELL en pleine répétition du numéro musical où elles interprètent "Two little girls from little rock" dans le film "Gentlemen prefer blondes" / PAROLES /
1953 / Photos Edward CLARK, Marilyn et Jane RUSSELL en pleine répétition du numéro musical où elles interprètent "Two little girls from little rock" dans le film "Gentlemen prefer blondes" / PAROLES /
1953 / Photos Edward CLARK, Marilyn et Jane RUSSELL en pleine répétition du numéro musical où elles interprètent "Two little girls from little rock" dans le film "Gentlemen prefer blondes" / PAROLES /
1953 / Photos Edward CLARK, Marilyn et Jane RUSSELL en pleine répétition du numéro musical où elles interprètent "Two little girls from little rock" dans le film "Gentlemen prefer blondes" / PAROLES /
1953 / Photos Edward CLARK, Marilyn et Jane RUSSELL en pleine répétition du numéro musical où elles interprètent "Two little girls from little rock" dans le film "Gentlemen prefer blondes" / PAROLES /
1953 / Photos Edward CLARK, Marilyn et Jane RUSSELL en pleine répétition du numéro musical où elles interprètent "Two little girls from little rock" dans le film "Gentlemen prefer blondes" / PAROLES /
1953 / Photos Edward CLARK, Marilyn et Jane RUSSELL en pleine répétition du numéro musical où elles interprètent "Two little girls from little rock" dans le film "Gentlemen prefer blondes" / PAROLES /

Tags : Gentlemen prefer blondes - Edward CLARK - Chanson - 1953

19 Mai 1962 / Marilyn est conviée au gala d'anniversaire de John F KENNEDY ; Elle est vêtue d'une somptueuse robe de soie (créée par le couturier Français Jean Louis) cousue à même son corps, sous laquelle elle ne porte aucun sous-vêtement, et porte une fourrure d'hermine blanche qu'elle aurait empruntée au département costumes de la Fox (qui ne cautionne pas la venue de l'actrice au Gala de JFK). Une foule de 15 000 démocrates sont venus acclamer les 45 ans de leur président au "Madison Square Garden" à New York. Jackie KENNEDY, la femme du président, est absente. Ayant consulté la liste des invités, elle a emmené ses enfants faire du cheval en Virginie. Jack BENNY, Henry FONDA, Ella FITZGERALD, Peggy LEE, Diahann CARROLL et Maria CALLAS doivent se produire. Après avoir abusé du "Dom Pérignon" (marque prestigieuse de champagne) dans sa loge car pétrifiée par le trac, c'est comme à son habitude que Marilyn arrive avec environ 40 minutes de retard. C'est après plusieurs annonces infructueuses pendant lesquelles les roulements de tambours et les projecteurs éclairent une scène vide, que Peter LAWFORD (le beau frère de JFK) présente Marilyn en des termes plutôt ambigus: "Mr. President, the Late Marilyn MONROE" ["late" voulant aussi bien dire "en retard" que "décédée"]. Marilyn chante sur scène le désormais mémorable "Happy Birthday" et "Thank you for the memory". Puis le Président exprime sa reconnaissance à la chanteuse en déclarant: "Maintenant que j'ai entendu un "Happy Birthday" chanté d'une façon aussi douce et agréable, je peux me retirer de la politique". / PAROLES DE LA CHANSON / 02/02/2016

19 Mai 1962 / Marilyn est conviée au gala d'anniversaire de John F KENNEDY ; Elle est vêtue d'une somptueuse robe de soie (créée par le couturier Français Jean Louis) cousue à même son corps, sous laquelle elle ne porte aucun sous-vêtement, et porte une fourrure d'hermine blanche qu'elle aurait empruntée au département costumes de la Fox (qui ne cautionne pas la venue de l'actrice au Gala de JFK). Une foule de 15 000 démocrates sont venus acclamer les 45 ans de leur président au "Madison Square Garden" à New York. Jackie KENNEDY, la femme du président, est absente. Ayant consulté la liste des invités, elle a emmené ses enfants faire du cheval en Virginie. Jack BENNY, Henry FONDA, Ella FITZGERALD, Peggy LEE, Diahann CARROLL et Maria CALLAS doivent se produire. Après avoir abusé du "Dom Pérignon" (marque prestigieuse de champagne) dans sa loge car pétrifiée par le trac, c'est comme à son habitude que Marilyn arrive avec environ 40 minutes de retard. C'est après plusieurs annonces infructueuses pendant lesquelles les roulements de tambours et les projecteurs éclairent une scène vide, que Peter LAWFORD (le beau frère de JFK) présente Marilyn en des termes plutôt ambigus: "Mr. President, the Late Marilyn MONROE" ["late" voulant aussi bien dire "en retard" que "décédée"]. Marilyn chante sur scène le désormais mémorable "Happy Birthday" et "Thank you for the memory". Puis le Président exprime sa reconnaissance à la chanteuse en déclarant: "Maintenant que j'ai entendu un "Happy Birthday" chanté d'une façon aussi douce et agréable, je peux me retirer de la politique". / PAROLES DE LA CHANSON /
19 Mai 1962 / Marilyn est conviée au gala d'anniversaire de John F KENNEDY ; Elle est vêtue d'une somptueuse robe de soie (créée par le couturier Français Jean Louis) cousue à même son corps, sous laquelle elle ne porte aucun sous-vêtement, et porte une fourrure d'hermine blanche qu'elle aurait empruntée au département costumes de la Fox (qui ne cautionne pas la venue de l'actrice au Gala de JFK). Une foule de 15 000 démocrates sont venus acclamer les 45 ans de leur président au "Madison Square Garden" à New York. Jackie KENNEDY, la femme du président, est absente. Ayant consulté la liste des invités, elle a emmené ses enfants faire du cheval en Virginie. Jack BENNY, Henry FONDA, Ella FITZGERALD, Peggy LEE, Diahann CARROLL et Maria CALLAS doivent se produire. Après avoir abusé du "Dom Pérignon" (marque prestigieuse de champagne) dans sa loge car pétrifiée par le trac, c'est comme à son habitude que Marilyn arrive avec environ 40 minutes de retard. C'est après plusieurs annonces infructueuses pendant lesquelles les roulements de tambours et les projecteurs éclairent une scène vide, que Peter LAWFORD (le beau frère de JFK) présente Marilyn en des termes plutôt ambigus: "Mr. President, the Late Marilyn MONROE" ["late" voulant aussi bien dire "en retard" que "décédée"]. Marilyn chante sur scène le désormais mémorable "Happy Birthday" et "Thank you for the memory". Puis le Président exprime sa reconnaissance à la chanteuse en déclarant: "Maintenant que j'ai entendu un "Happy Birthday" chanté d'une façon aussi douce et agréable, je peux me retirer de la politique". / PAROLES DE LA CHANSON /
19 Mai 1962 / Marilyn est conviée au gala d'anniversaire de John F KENNEDY ; Elle est vêtue d'une somptueuse robe de soie (créée par le couturier Français Jean Louis) cousue à même son corps, sous laquelle elle ne porte aucun sous-vêtement, et porte une fourrure d'hermine blanche qu'elle aurait empruntée au département costumes de la Fox (qui ne cautionne pas la venue de l'actrice au Gala de JFK). Une foule de 15 000 démocrates sont venus acclamer les 45 ans de leur président au "Madison Square Garden" à New York. Jackie KENNEDY, la femme du président, est absente. Ayant consulté la liste des invités, elle a emmené ses enfants faire du cheval en Virginie. Jack BENNY, Henry FONDA, Ella FITZGERALD, Peggy LEE, Diahann CARROLL et Maria CALLAS doivent se produire. Après avoir abusé du "Dom Pérignon" (marque prestigieuse de champagne) dans sa loge car pétrifiée par le trac, c'est comme à son habitude que Marilyn arrive avec environ 40 minutes de retard. C'est après plusieurs annonces infructueuses pendant lesquelles les roulements de tambours et les projecteurs éclairent une scène vide, que Peter LAWFORD (le beau frère de JFK) présente Marilyn en des termes plutôt ambigus: "Mr. President, the Late Marilyn MONROE" ["late" voulant aussi bien dire "en retard" que "décédée"]. Marilyn chante sur scène le désormais mémorable "Happy Birthday" et "Thank you for the memory". Puis le Président exprime sa reconnaissance à la chanteuse en déclarant: "Maintenant que j'ai entendu un "Happy Birthday" chanté d'une façon aussi douce et agréable, je peux me retirer de la politique". / PAROLES DE LA CHANSON /
19 Mai 1962 / Marilyn est conviée au gala d'anniversaire de John F KENNEDY ; Elle est vêtue d'une somptueuse robe de soie (créée par le couturier Français Jean Louis) cousue à même son corps, sous laquelle elle ne porte aucun sous-vêtement, et porte une fourrure d'hermine blanche qu'elle aurait empruntée au département costumes de la Fox (qui ne cautionne pas la venue de l'actrice au Gala de JFK). Une foule de 15 000 démocrates sont venus acclamer les 45 ans de leur président au "Madison Square Garden" à New York. Jackie KENNEDY, la femme du président, est absente. Ayant consulté la liste des invités, elle a emmené ses enfants faire du cheval en Virginie. Jack BENNY, Henry FONDA, Ella FITZGERALD, Peggy LEE, Diahann CARROLL et Maria CALLAS doivent se produire. Après avoir abusé du "Dom Pérignon" (marque prestigieuse de champagne) dans sa loge car pétrifiée par le trac, c'est comme à son habitude que Marilyn arrive avec environ 40 minutes de retard. C'est après plusieurs annonces infructueuses pendant lesquelles les roulements de tambours et les projecteurs éclairent une scène vide, que Peter LAWFORD (le beau frère de JFK) présente Marilyn en des termes plutôt ambigus: "Mr. President, the Late Marilyn MONROE" ["late" voulant aussi bien dire "en retard" que "décédée"]. Marilyn chante sur scène le désormais mémorable "Happy Birthday" et "Thank you for the memory". Puis le Président exprime sa reconnaissance à la chanteuse en déclarant: "Maintenant que j'ai entendu un "Happy Birthday" chanté d'une façon aussi douce et agréable, je peux me retirer de la politique". / PAROLES DE LA CHANSON /
19 Mai 1962 / Marilyn est conviée au gala d'anniversaire de John F KENNEDY ; Elle est vêtue d'une somptueuse robe de soie (créée par le couturier Français Jean Louis) cousue à même son corps, sous laquelle elle ne porte aucun sous-vêtement, et porte une fourrure d'hermine blanche qu'elle aurait empruntée au département costumes de la Fox (qui ne cautionne pas la venue de l'actrice au Gala de JFK). Une foule de 15 000 démocrates sont venus acclamer les 45 ans de leur président au "Madison Square Garden" à New York. Jackie KENNEDY, la femme du président, est absente. Ayant consulté la liste des invités, elle a emmené ses enfants faire du cheval en Virginie. Jack BENNY, Henry FONDA, Ella FITZGERALD, Peggy LEE, Diahann CARROLL et Maria CALLAS doivent se produire. Après avoir abusé du "Dom Pérignon" (marque prestigieuse de champagne) dans sa loge car pétrifiée par le trac, c'est comme à son habitude que Marilyn arrive avec environ 40 minutes de retard. C'est après plusieurs annonces infructueuses pendant lesquelles les roulements de tambours et les projecteurs éclairent une scène vide, que Peter LAWFORD (le beau frère de JFK) présente Marilyn en des termes plutôt ambigus: "Mr. President, the Late Marilyn MONROE" ["late" voulant aussi bien dire "en retard" que "décédée"]. Marilyn chante sur scène le désormais mémorable "Happy Birthday" et "Thank you for the memory". Puis le Président exprime sa reconnaissance à la chanteuse en déclarant: "Maintenant que j'ai entendu un "Happy Birthday" chanté d'une façon aussi douce et agréable, je peux me retirer de la politique". / PAROLES DE LA CHANSON /
Paroles et traduction de «Happy Birthday Mister President»
Happy Birthday Mister President (Joyeux Anniversaire Monsieur Le Président)
Happy birthday to you
Joyeux anniversaire à vous
Happy birthday to you
Joyeux anniversaire à vous
Happy birthday Mister President
Joyeux anniversaire Monsieur le Président
Happy birthday to you
Joyeux anniversaire à vous
Thanks Mister President
Merci Monsieur le Président
For all the things you've done
Pour tout ce que vous avez fait
The battles that you've won
Les batailles que vous avez gagnées
The way you deal with U. S steel
La manière dont vous traitez avec l'amérique
And our problem by the ton
Et nos tonnes de problèmes
We thank you so much
Nous vous remercions beaucoup
Everybody, happy birthday
Tout le monde, joyeux anniversaire

 
19 Mai 1962 / Marilyn est conviée au gala d'anniversaire de John F KENNEDY ; Elle est vêtue d'une somptueuse robe de soie (créée par le couturier Français Jean Louis) cousue à même son corps, sous laquelle elle ne porte aucun sous-vêtement, et porte une fourrure d'hermine blanche qu'elle aurait empruntée au département costumes de la Fox (qui ne cautionne pas la venue de l'actrice au Gala de JFK). Une foule de 15 000 démocrates sont venus acclamer les 45 ans de leur président au "Madison Square Garden" à New York. Jackie KENNEDY, la femme du président, est absente. Ayant consulté la liste des invités, elle a emmené ses enfants faire du cheval en Virginie. Jack BENNY, Henry FONDA, Ella FITZGERALD, Peggy LEE, Diahann CARROLL et Maria CALLAS doivent se produire. Après avoir abusé du "Dom Pérignon" (marque prestigieuse de champagne) dans sa loge car pétrifiée par le trac, c'est comme à son habitude que Marilyn arrive avec environ 40 minutes de retard. C'est après plusieurs annonces infructueuses pendant lesquelles les roulements de tambours et les projecteurs éclairent une scène vide, que Peter LAWFORD (le beau frère de JFK) présente Marilyn en des termes plutôt ambigus: "Mr. President, the Late Marilyn MONROE" ["late" voulant aussi bien dire "en retard" que "décédée"]. Marilyn chante sur scène le désormais mémorable "Happy Birthday" et "Thank you for the memory". Puis le Président exprime sa reconnaissance à la chanteuse en déclarant: "Maintenant que j'ai entendu un "Happy Birthday" chanté d'une façon aussi douce et agréable, je peux me retirer de la politique". / PAROLES DE LA CHANSON /
19 Mai 1962 / Marilyn est conviée au gala d'anniversaire de John F KENNEDY ; Elle est vêtue d'une somptueuse robe de soie (créée par le couturier Français Jean Louis) cousue à même son corps, sous laquelle elle ne porte aucun sous-vêtement, et porte une fourrure d'hermine blanche qu'elle aurait empruntée au département costumes de la Fox (qui ne cautionne pas la venue de l'actrice au Gala de JFK). Une foule de 15 000 démocrates sont venus acclamer les 45 ans de leur président au "Madison Square Garden" à New York. Jackie KENNEDY, la femme du président, est absente. Ayant consulté la liste des invités, elle a emmené ses enfants faire du cheval en Virginie. Jack BENNY, Henry FONDA, Ella FITZGERALD, Peggy LEE, Diahann CARROLL et Maria CALLAS doivent se produire. Après avoir abusé du "Dom Pérignon" (marque prestigieuse de champagne) dans sa loge car pétrifiée par le trac, c'est comme à son habitude que Marilyn arrive avec environ 40 minutes de retard. C'est après plusieurs annonces infructueuses pendant lesquelles les roulements de tambours et les projecteurs éclairent une scène vide, que Peter LAWFORD (le beau frère de JFK) présente Marilyn en des termes plutôt ambigus: "Mr. President, the Late Marilyn MONROE" ["late" voulant aussi bien dire "en retard" que "décédée"]. Marilyn chante sur scène le désormais mémorable "Happy Birthday" et "Thank you for the memory". Puis le Président exprime sa reconnaissance à la chanteuse en déclarant: "Maintenant que j'ai entendu un "Happy Birthday" chanté d'une façon aussi douce et agréable, je peux me retirer de la politique". / PAROLES DE LA CHANSON /
19 Mai 1962 / Marilyn est conviée au gala d'anniversaire de John F KENNEDY ; Elle est vêtue d'une somptueuse robe de soie (créée par le couturier Français Jean Louis) cousue à même son corps, sous laquelle elle ne porte aucun sous-vêtement, et porte une fourrure d'hermine blanche qu'elle aurait empruntée au département costumes de la Fox (qui ne cautionne pas la venue de l'actrice au Gala de JFK). Une foule de 15 000 démocrates sont venus acclamer les 45 ans de leur président au "Madison Square Garden" à New York. Jackie KENNEDY, la femme du président, est absente. Ayant consulté la liste des invités, elle a emmené ses enfants faire du cheval en Virginie. Jack BENNY, Henry FONDA, Ella FITZGERALD, Peggy LEE, Diahann CARROLL et Maria CALLAS doivent se produire. Après avoir abusé du "Dom Pérignon" (marque prestigieuse de champagne) dans sa loge car pétrifiée par le trac, c'est comme à son habitude que Marilyn arrive avec environ 40 minutes de retard. C'est après plusieurs annonces infructueuses pendant lesquelles les roulements de tambours et les projecteurs éclairent une scène vide, que Peter LAWFORD (le beau frère de JFK) présente Marilyn en des termes plutôt ambigus: "Mr. President, the Late Marilyn MONROE" ["late" voulant aussi bien dire "en retard" que "décédée"]. Marilyn chante sur scène le désormais mémorable "Happy Birthday" et "Thank you for the memory". Puis le Président exprime sa reconnaissance à la chanteuse en déclarant: "Maintenant que j'ai entendu un "Happy Birthday" chanté d'une façon aussi douce et agréable, je peux me retirer de la politique". / PAROLES DE LA CHANSON /

Tags : 1962 - Anniversaire John F KENNEDY - Madison Square Garden - Chanson - Effet personnel

1958 / PAROLES et TRADUCTION de la chanson "I'm through with love", chanson du final du film "Some like it hot". 29/03/2016

1958 / PAROLES et TRADUCTION de la chanson "I'm through with love", chanson du final du film "Some like it hot".
1958 / PAROLES et TRADUCTION de la chanson "I'm through with love", chanson du final du film "Some like it hot".
1958 / PAROLES et TRADUCTION de la chanson "I'm through with love", chanson du final du film "Some like it hot".
1958 / PAROLES et TRADUCTION de la chanson "I'm through with love", chanson du final du film "Some like it hot".
1958 / PAROLES et TRADUCTION de la chanson "I'm through with love", chanson du final du film "Some like it hot".
1958 / PAROLES et TRADUCTION de la chanson "I'm through with love", chanson du final du film "Some like it hot".
1958 / PAROLES et TRADUCTION de la chanson "I'm through with love", chanson du final du film "Some like it hot".
1958 / PAROLES et TRADUCTION de la chanson "I'm through with love", chanson du final du film "Some like it hot".
I'm Through With Love (J'en Ai Fini Avec L'amour)
I'm through with love
J'en ai fini avec l'amour
I'll never fall again
On ne m'y reprendra plus
Said adieu to love
J'ai dit adieu (1) à l'amour
Don't ever call again
Ne m'appelle plus jamais
For I must love you or no one
Moi, il faut que je t'aime toi ou que je n'aime personne
And so I'm through with love
Et j'en ai donc fini avec l'amour
I've locked my heart
J'ai fermé mon coeur
I'll keep my feelings there
Je garderai là mes sentiments
I've stocked my heart
J'ai rempli mon coeur
With icy, frigid air
D'un air froid, glacial
And I mean to care for no one
Et j'ai l'intention de ne m'attacher à persone
Because I'm through with love
Parce que j'en ai fini avec l'amour
Why did you lead me
Pourquoi m'as tu amenée à croire
To think you could care ?
Que tu pouvais avoir de l'attachement ?
You didn't need me
Tu n'avais pas besoin de moi
For you had your share
Toi, tu avais ta part
Of slaves around you
D'esclaves autour de toi
To hound you and swear
Pour te poursuivre et te faire des serments
With deep emotion and devotion to you
Pleins de profonde émotion et de dévouement pour toi
Goodbye to spring and all it meant to me
Au revoir au printemps et à tout ce qu'il signifiait pour moi
It can never bring the thing that used to be
Jamais il ne pourra ramener ce qu'il y a eu autrefois
For I must have you or no one
Moi, il faut que je t'aie toi ou que je n'aie personne
And so I'm through with love
Et j'en ai donc fini avec l'amour
I'm through with love
J'en ai fini avec l'amour
Baby I'm through with love
Bébé, j'en ai fini avec l'amour

Tags : 1958 - Some like it hot - Effet personnel - Chanson

1956 / Marilyn interprète Cherie dans le film "Bus stop" ; elle chante, habillée de ce costume, la chanson "That old black magic"(PAROLES DE LA CHANSON) ; « C'est la chose la plus gentille que l'on m'ait jamais dite », avoue Cherie en pleurs à Bo, qui vient de lui murmurer qu'il l'aime « telle qu'elle est ». Était-il donc impossible d'aimer Marilyn telle qu'elle était ? "Bus Stop" n'est pas le premier rôle « dramatique » de l'actrice, mais ce rôle-là, elle l'a voulu. Après son passage remarqué à "l'Actors Studio", et alors qu'on se moquait d'elle lorsqu'elle rêvait d'interpréter la Grouchenka des Frères KARAMAZOV, "Bus Stop", œuvre a priori mineure dans sa filmographie, la consacra enfin aux yeux de la critique. « Marilyn est devenue une vraie actrice », entendit-on. À bien y regarder, pourtant, Marilyn n'a pas changé : certes, elle a modulé sa voix dans les tons suraigus ; elle a donné à Cherie un fort accent provincial du Sud ; elle a accepté de chanter terriblement faux et de se ridiculiser dans des vêtements vulgaires, elle qui avait un sens si aigu du style. Elle enfile de nouveau avec sérénité le costume de la blonde stupide qu'on lui a collé à la peau. Simplement sa fragilité ne se cache plus derrière un masque : dans "Bus Stop", les deux visages de Marilyn ne font plus qu'un. À travers Cherie, c'est l'actrice qui rêve : quand elle s'était tracé une voie royale vers les étoiles de Hollywood, n'aurait-elle pas mieux fait de s'égarer en chemin ? « Au-delà de l'amour, j'ai juste envie de sentir que celui que j'épouserai me respectera. » 31/03/2016

1956 / Marilyn interprète Cherie dans le film "Bus stop" ; elle chante, habillée de ce costume, la chanson "That old black magic"(PAROLES DE LA CHANSON) ; « C'est la chose la plus gentille que l'on m'ait jamais dite », avoue Cherie en pleurs à Bo, qui vient de lui murmurer qu'il l'aime « telle qu'elle est ». Était-il donc impossible d'aimer Marilyn telle qu'elle était ? "Bus Stop" n'est pas le premier rôle « dramatique » de l'actrice, mais ce rôle-là, elle l'a voulu. Après son passage remarqué à "l'Actors Studio", et alors qu'on se moquait d'elle lorsqu'elle rêvait d'interpréter la Grouchenka des Frères KARAMAZOV, "Bus Stop", œuvre a priori mineure dans sa filmographie, la consacra enfin aux yeux de la critique. « Marilyn est devenue une vraie actrice », entendit-on. À bien y regarder, pourtant, Marilyn n'a pas changé : certes, elle a modulé sa voix dans les tons suraigus ; elle a donné à Cherie un fort accent provincial du Sud ; elle a accepté de chanter terriblement faux et de se ridiculiser dans des vêtements vulgaires, elle qui avait un sens si aigu du style. Elle enfile de nouveau avec sérénité le costume de la blonde stupide qu'on lui a collé à la peau. Simplement sa fragilité ne se cache plus derrière un masque : dans "Bus Stop", les deux visages de Marilyn ne font plus qu'un. À travers Cherie, c'est l'actrice qui rêve : quand elle s'était tracé une voie royale vers les étoiles de Hollywood, n'aurait-elle pas mieux fait de s'égarer en chemin ? « Au-delà de l'amour, j'ai juste envie de sentir que celui que j'épouserai me respectera. »
1956 / Marilyn interprète Cherie dans le film "Bus stop" ; elle chante, habillée de ce costume, la chanson "That old black magic"(PAROLES DE LA CHANSON) ; « C'est la chose la plus gentille que l'on m'ait jamais dite », avoue Cherie en pleurs à Bo, qui vient de lui murmurer qu'il l'aime « telle qu'elle est ». Était-il donc impossible d'aimer Marilyn telle qu'elle était ? "Bus Stop" n'est pas le premier rôle « dramatique » de l'actrice, mais ce rôle-là, elle l'a voulu. Après son passage remarqué à "l'Actors Studio", et alors qu'on se moquait d'elle lorsqu'elle rêvait d'interpréter la Grouchenka des Frères KARAMAZOV, "Bus Stop", œuvre a priori mineure dans sa filmographie, la consacra enfin aux yeux de la critique. « Marilyn est devenue une vraie actrice », entendit-on. À bien y regarder, pourtant, Marilyn n'a pas changé : certes, elle a modulé sa voix dans les tons suraigus ; elle a donné à Cherie un fort accent provincial du Sud ; elle a accepté de chanter terriblement faux et de se ridiculiser dans des vêtements vulgaires, elle qui avait un sens si aigu du style. Elle enfile de nouveau avec sérénité le costume de la blonde stupide qu'on lui a collé à la peau. Simplement sa fragilité ne se cache plus derrière un masque : dans "Bus Stop", les deux visages de Marilyn ne font plus qu'un. À travers Cherie, c'est l'actrice qui rêve : quand elle s'était tracé une voie royale vers les étoiles de Hollywood, n'aurait-elle pas mieux fait de s'égarer en chemin ? « Au-delà de l'amour, j'ai juste envie de sentir que celui que j'épouserai me respectera. »

That Old Black Magic Lyrics
 
That old black magic has me in its spell
That old black magic that you weave so well
Those icy fingers up and down my spine
The same old witchcraft when your eyes meet mine

Same old tingle that I feel inside
And then that elevator starts its ride
Down and down I go
Round and round I go

Like a leaf caught in the tide
I should stay away but what can I do
I hear your name, and I'm a flame
A flame, of burning desire

That only your kiss, kiss, kiss
Can put out the fire
For your the lover I have waited for
The mate that fate had me created for

And every time your lips meet mine
Baby down and down I go, round and round I go
In a spin, lovin' that spin I'm in
Under that old black magic called love

Love, love, love, love.

1956 / Marilyn interprète Cherie dans le film "Bus stop" ; elle chante, habillée de ce costume, la chanson "That old black magic"(PAROLES DE LA CHANSON) ; « C'est la chose la plus gentille que l'on m'ait jamais dite », avoue Cherie en pleurs à Bo, qui vient de lui murmurer qu'il l'aime « telle qu'elle est ». Était-il donc impossible d'aimer Marilyn telle qu'elle était ? "Bus Stop" n'est pas le premier rôle « dramatique » de l'actrice, mais ce rôle-là, elle l'a voulu. Après son passage remarqué à "l'Actors Studio", et alors qu'on se moquait d'elle lorsqu'elle rêvait d'interpréter la Grouchenka des Frères KARAMAZOV, "Bus Stop", œuvre a priori mineure dans sa filmographie, la consacra enfin aux yeux de la critique. « Marilyn est devenue une vraie actrice », entendit-on. À bien y regarder, pourtant, Marilyn n'a pas changé : certes, elle a modulé sa voix dans les tons suraigus ; elle a donné à Cherie un fort accent provincial du Sud ; elle a accepté de chanter terriblement faux et de se ridiculiser dans des vêtements vulgaires, elle qui avait un sens si aigu du style. Elle enfile de nouveau avec sérénité le costume de la blonde stupide qu'on lui a collé à la peau. Simplement sa fragilité ne se cache plus derrière un masque : dans "Bus Stop", les deux visages de Marilyn ne font plus qu'un. À travers Cherie, c'est l'actrice qui rêve : quand elle s'était tracé une voie royale vers les étoiles de Hollywood, n'aurait-elle pas mieux fait de s'égarer en chemin ? « Au-delà de l'amour, j'ai juste envie de sentir que celui que j'épouserai me respectera. »
1956 / Marilyn interprète Cherie dans le film "Bus stop" ; elle chante, habillée de ce costume, la chanson "That old black magic"(PAROLES DE LA CHANSON) ; « C'est la chose la plus gentille que l'on m'ait jamais dite », avoue Cherie en pleurs à Bo, qui vient de lui murmurer qu'il l'aime « telle qu'elle est ». Était-il donc impossible d'aimer Marilyn telle qu'elle était ? "Bus Stop" n'est pas le premier rôle « dramatique » de l'actrice, mais ce rôle-là, elle l'a voulu. Après son passage remarqué à "l'Actors Studio", et alors qu'on se moquait d'elle lorsqu'elle rêvait d'interpréter la Grouchenka des Frères KARAMAZOV, "Bus Stop", œuvre a priori mineure dans sa filmographie, la consacra enfin aux yeux de la critique. « Marilyn est devenue une vraie actrice », entendit-on. À bien y regarder, pourtant, Marilyn n'a pas changé : certes, elle a modulé sa voix dans les tons suraigus ; elle a donné à Cherie un fort accent provincial du Sud ; elle a accepté de chanter terriblement faux et de se ridiculiser dans des vêtements vulgaires, elle qui avait un sens si aigu du style. Elle enfile de nouveau avec sérénité le costume de la blonde stupide qu'on lui a collé à la peau. Simplement sa fragilité ne se cache plus derrière un masque : dans "Bus Stop", les deux visages de Marilyn ne font plus qu'un. À travers Cherie, c'est l'actrice qui rêve : quand elle s'était tracé une voie royale vers les étoiles de Hollywood, n'aurait-elle pas mieux fait de s'égarer en chemin ? « Au-delà de l'amour, j'ai juste envie de sentir que celui que j'épouserai me respectera. »
1956 / Marilyn interprète Cherie dans le film "Bus stop" ; elle chante, habillée de ce costume, la chanson "That old black magic"(PAROLES DE LA CHANSON) ; « C'est la chose la plus gentille que l'on m'ait jamais dite », avoue Cherie en pleurs à Bo, qui vient de lui murmurer qu'il l'aime « telle qu'elle est ». Était-il donc impossible d'aimer Marilyn telle qu'elle était ? "Bus Stop" n'est pas le premier rôle « dramatique » de l'actrice, mais ce rôle-là, elle l'a voulu. Après son passage remarqué à "l'Actors Studio", et alors qu'on se moquait d'elle lorsqu'elle rêvait d'interpréter la Grouchenka des Frères KARAMAZOV, "Bus Stop", œuvre a priori mineure dans sa filmographie, la consacra enfin aux yeux de la critique. « Marilyn est devenue une vraie actrice », entendit-on. À bien y regarder, pourtant, Marilyn n'a pas changé : certes, elle a modulé sa voix dans les tons suraigus ; elle a donné à Cherie un fort accent provincial du Sud ; elle a accepté de chanter terriblement faux et de se ridiculiser dans des vêtements vulgaires, elle qui avait un sens si aigu du style. Elle enfile de nouveau avec sérénité le costume de la blonde stupide qu'on lui a collé à la peau. Simplement sa fragilité ne se cache plus derrière un masque : dans "Bus Stop", les deux visages de Marilyn ne font plus qu'un. À travers Cherie, c'est l'actrice qui rêve : quand elle s'était tracé une voie royale vers les étoiles de Hollywood, n'aurait-elle pas mieux fait de s'égarer en chemin ? « Au-delà de l'amour, j'ai juste envie de sentir que celui que j'épouserai me respectera. »
1956 / Marilyn interprète Cherie dans le film "Bus stop" ; elle chante, habillée de ce costume, la chanson "That old black magic"(PAROLES DE LA CHANSON) ; « C'est la chose la plus gentille que l'on m'ait jamais dite », avoue Cherie en pleurs à Bo, qui vient de lui murmurer qu'il l'aime « telle qu'elle est ». Était-il donc impossible d'aimer Marilyn telle qu'elle était ? "Bus Stop" n'est pas le premier rôle « dramatique » de l'actrice, mais ce rôle-là, elle l'a voulu. Après son passage remarqué à "l'Actors Studio", et alors qu'on se moquait d'elle lorsqu'elle rêvait d'interpréter la Grouchenka des Frères KARAMAZOV, "Bus Stop", œuvre a priori mineure dans sa filmographie, la consacra enfin aux yeux de la critique. « Marilyn est devenue une vraie actrice », entendit-on. À bien y regarder, pourtant, Marilyn n'a pas changé : certes, elle a modulé sa voix dans les tons suraigus ; elle a donné à Cherie un fort accent provincial du Sud ; elle a accepté de chanter terriblement faux et de se ridiculiser dans des vêtements vulgaires, elle qui avait un sens si aigu du style. Elle enfile de nouveau avec sérénité le costume de la blonde stupide qu'on lui a collé à la peau. Simplement sa fragilité ne se cache plus derrière un masque : dans "Bus Stop", les deux visages de Marilyn ne font plus qu'un. À travers Cherie, c'est l'actrice qui rêve : quand elle s'était tracé une voie royale vers les étoiles de Hollywood, n'aurait-elle pas mieux fait de s'égarer en chemin ? « Au-delà de l'amour, j'ai juste envie de sentir que celui que j'épouserai me respectera. »
1956 / Marilyn interprète Cherie dans le film "Bus stop" ; elle chante, habillée de ce costume, la chanson "That old black magic"(PAROLES DE LA CHANSON) ; « C'est la chose la plus gentille que l'on m'ait jamais dite », avoue Cherie en pleurs à Bo, qui vient de lui murmurer qu'il l'aime « telle qu'elle est ». Était-il donc impossible d'aimer Marilyn telle qu'elle était ? "Bus Stop" n'est pas le premier rôle « dramatique » de l'actrice, mais ce rôle-là, elle l'a voulu. Après son passage remarqué à "l'Actors Studio", et alors qu'on se moquait d'elle lorsqu'elle rêvait d'interpréter la Grouchenka des Frères KARAMAZOV, "Bus Stop", œuvre a priori mineure dans sa filmographie, la consacra enfin aux yeux de la critique. « Marilyn est devenue une vraie actrice », entendit-on. À bien y regarder, pourtant, Marilyn n'a pas changé : certes, elle a modulé sa voix dans les tons suraigus ; elle a donné à Cherie un fort accent provincial du Sud ; elle a accepté de chanter terriblement faux et de se ridiculiser dans des vêtements vulgaires, elle qui avait un sens si aigu du style. Elle enfile de nouveau avec sérénité le costume de la blonde stupide qu'on lui a collé à la peau. Simplement sa fragilité ne se cache plus derrière un masque : dans "Bus Stop", les deux visages de Marilyn ne font plus qu'un. À travers Cherie, c'est l'actrice qui rêve : quand elle s'était tracé une voie royale vers les étoiles de Hollywood, n'aurait-elle pas mieux fait de s'égarer en chemin ? « Au-delà de l'amour, j'ai juste envie de sentir que celui que j'épouserai me respectera. »
1956 / Marilyn interprète Cherie dans le film "Bus stop" ; elle chante, habillée de ce costume, la chanson "That old black magic"(PAROLES DE LA CHANSON) ; « C'est la chose la plus gentille que l'on m'ait jamais dite », avoue Cherie en pleurs à Bo, qui vient de lui murmurer qu'il l'aime « telle qu'elle est ». Était-il donc impossible d'aimer Marilyn telle qu'elle était ? "Bus Stop" n'est pas le premier rôle « dramatique » de l'actrice, mais ce rôle-là, elle l'a voulu. Après son passage remarqué à "l'Actors Studio", et alors qu'on se moquait d'elle lorsqu'elle rêvait d'interpréter la Grouchenka des Frères KARAMAZOV, "Bus Stop", œuvre a priori mineure dans sa filmographie, la consacra enfin aux yeux de la critique. « Marilyn est devenue une vraie actrice », entendit-on. À bien y regarder, pourtant, Marilyn n'a pas changé : certes, elle a modulé sa voix dans les tons suraigus ; elle a donné à Cherie un fort accent provincial du Sud ; elle a accepté de chanter terriblement faux et de se ridiculiser dans des vêtements vulgaires, elle qui avait un sens si aigu du style. Elle enfile de nouveau avec sérénité le costume de la blonde stupide qu'on lui a collé à la peau. Simplement sa fragilité ne se cache plus derrière un masque : dans "Bus Stop", les deux visages de Marilyn ne font plus qu'un. À travers Cherie, c'est l'actrice qui rêve : quand elle s'était tracé une voie royale vers les étoiles de Hollywood, n'aurait-elle pas mieux fait de s'égarer en chemin ? « Au-delà de l'amour, j'ai juste envie de sentir que celui que j'épouserai me respectera. »

Tags : 1956 - Milton GREENE - Bus stop - Effet personnel - Chanson

1960 / Marilyn et MONTAND dans un numéro musical du film "Let's make love" interprétant la chanson du même titre. 05/04/2016

1960 / Marilyn et MONTAND dans un numéro musical du film "Let's make love" interprétant la chanson du même titre.
1960 / Marilyn et MONTAND dans un numéro musical du film "Let's make love" interprétant la chanson du même titre.
1960 / Marilyn et MONTAND dans un numéro musical du film "Let's make love" interprétant la chanson du même titre.
1960 / Marilyn et MONTAND dans un numéro musical du film "Let's make love" interprétant la chanson du même titre.
1960 / Marilyn et MONTAND dans un numéro musical du film "Let's make love" interprétant la chanson du même titre.
1960 / Marilyn et MONTAND dans un numéro musical du film "Let's make love" interprétant la chanson du même titre.
1960 / Marilyn et MONTAND dans un numéro musical du film "Let's make love" interprétant la chanson du même titre.
1960 / Marilyn et MONTAND dans un numéro musical du film "Let's make love" interprétant la chanson du même titre.
Let's Make Love


All the gentle art of conversation 

is deader than the Dead Sea scrolls
We've become the mutest kind of nation, we're uncommunicating souls
No 

one talks, no one talks
It's something we seldom ever do
No one talks, no one talks
No one talks but 

you
Let's make love
Here we sit, and we chatter, oh what are we thinking of ?
Let's not make with the 

pattern, baby
Let's make love
If you roar like a lion
I could coo like dove
If you're sold, begin 

buying baby
Let's make love
Gosh, it's hot
No, don't turn TV on
Instead just turn me on
I light up 

like New York
Just a tiny section of your affection in my direction do ... ooh
You just love my embrace 

'cause they'll fit like a glove
We'll be off to the races maybe
Kiss me baby
Let's make love
Don't 

just lay there, honey, do something
Don't just contemplate me
Prove that you don't hate me
Come on 

auscultate me
Maybe moonlight trips with me
Come to grips with me
Lips to lips with me
You just love my 

embrace 'cause they'll fit like a glove
We could get down to Casey's maybe
Kiss me baby
Let's make 

love
My oh my, but it's warm here
Let's make love
I sure wore a tight collar
Let's make love
Do 

you know a good doctor ?
Let's make love ... 

Tags : 1960 - Let's make love - Effet personnel - Chanson

1945 / PAROLES DE LA CHANSON "CANDLE IN THE WIND" d'Elton JOHN / A l'origine cette chanson a été écrite en hommage à Norma Jeane as Marilyn ; les paroles furent changées lors du décès de Lady Diana (Lady DI) . (Photos Andre DE DIENES). 06/04/2016

1945 / PAROLES DE LA CHANSON "CANDLE IN THE WIND" d'Elton JOHN / A l'origine cette chanson a été écrite en hommage à  Norma Jeane as Marilyn ; les paroles furent changées lors du décès de Lady Diana (Lady DI) . (Photos Andre DE DIENES).
1945 / PAROLES DE LA CHANSON "CANDLE IN THE WIND" d'Elton JOHN / A l'origine cette chanson a été écrite en hommage à  Norma Jeane as Marilyn ; les paroles furent changées lors du décès de Lady Diana (Lady DI) . (Photos Andre DE DIENES).
1945 / PAROLES DE LA CHANSON "CANDLE IN THE WIND" d'Elton JOHN / A l'origine cette chanson a été écrite en hommage à  Norma Jeane as Marilyn ; les paroles furent changées lors du décès de Lady Diana (Lady DI) . (Photos Andre DE DIENES).
1945 / PAROLES DE LA CHANSON "CANDLE IN THE WIND" d'Elton JOHN / A l'origine cette chanson a été écrite en hommage à  Norma Jeane as Marilyn ; les paroles furent changées lors du décès de Lady Diana (Lady DI) . (Photos Andre DE DIENES).
1945 / PAROLES DE LA CHANSON "CANDLE IN THE WIND" d'Elton JOHN / A l'origine cette chanson a été écrite en hommage à  Norma Jeane as Marilyn ; les paroles furent changées lors du décès de Lady Diana (Lady DI) . (Photos Andre DE DIENES).
1945 / PAROLES DE LA CHANSON "CANDLE IN THE WIND" d'Elton JOHN / A l'origine cette chanson a été écrite en hommage à  Norma Jeane as Marilyn ; les paroles furent changées lors du décès de Lady Diana (Lady DI) . (Photos Andre DE DIENES).
1945 / PAROLES DE LA CHANSON "CANDLE IN THE WIND" d'Elton JOHN / A l'origine cette chanson a été écrite en hommage à  Norma Jeane as Marilyn ; les paroles furent changées lors du décès de Lady Diana (Lady DI) . (Photos Andre DE DIENES).
1945 / PAROLES DE LA CHANSON "CANDLE IN THE WIND" d'Elton JOHN / A l'origine cette chanson a été écrite en hommage à  Norma Jeane as Marilyn ; les paroles furent changées lors du décès de Lady Diana (Lady DI) . (Photos Andre DE DIENES).
Goodbye Norma Jeane

Though I never knew you at all
You had the grace to hold yourself
While those around you crawled
They crawled out of the woodwork
And they whispered into your brain
They set you on the treadmill
And they made you change your name

CHORUS:
And it seems to me you lived your life
Like a candle in the wind.
Never knowing who to cling to
When the rain set in.
I would have liked to have known you
But I was just a kid.
Your candle burned out long before
Your legend ever did.

Loneliness was tough
The toughest role you ever played
Hollywood created a superstar
And pain was the price you paid
Even when you died
All the press still hounded you
All the papers had to say
was that Marilyn was found in the nude

And it seems to me you lived your life
Like a candle in the wind.
Never knowing who to cling to
When the rain set in.
I would have liked to have known you
But I was just a kid.
Your candle burned out long before
Your legend ever did.

Goodbye Norma Jeane
Though I never knew you at all
You had the grace to hold yourself
While those around you crawled

Goodbye Norma Jeane
From the young man in the 22nd row
Who sees you as something more than sexual
More than just our Marilyn Monroe

And it seems to me you lived your life
Like a candle in the wind.
Never knowing who to cling to
When the rain set in.
I would have liked to have known you
But I was just a kid.
Your candle burned out long before
Your legend ever did.

Your candle burned out long before
your legend ever did.

Tags : 1945 - Andre DE DIENES - Chanson

1953 / PAROLES DE LA CHANSON "DIAMONDS ARE A GIRL'S BEST FRIEND" / Marilyn en pleine répétition d'un de ses numéros musical les plus connus dans le film "Gentlemen prefer blondes" où elle chante la fameuse chanson "Diamonds are a girl's best friend". (Photos Edward CLARK). 08/04/2016

1953 / PAROLES DE LA CHANSON "DIAMONDS ARE A GIRL'S BEST FRIEND" / Marilyn en pleine répétition d'un de ses numéros musical les plus connus dans le film "Gentlemen prefer blondes" où elle chante la fameuse chanson "Diamonds are a girl's best friend". (Photos Edward CLARK).
1953 / PAROLES DE LA CHANSON "DIAMONDS ARE A GIRL'S BEST FRIEND" / Marilyn en pleine répétition d'un de ses numéros musical les plus connus dans le film "Gentlemen prefer blondes" où elle chante la fameuse chanson "Diamonds are a girl's best friend". (Photos Edward CLARK).
1953 / PAROLES DE LA CHANSON "DIAMONDS ARE A GIRL'S BEST FRIEND" / Marilyn en pleine répétition d'un de ses numéros musical les plus connus dans le film "Gentlemen prefer blondes" où elle chante la fameuse chanson "Diamonds are a girl's best friend". (Photos Edward CLARK).
1953 / PAROLES DE LA CHANSON "DIAMONDS ARE A GIRL'S BEST FRIEND" / Marilyn en pleine répétition d'un de ses numéros musical les plus connus dans le film "Gentlemen prefer blondes" où elle chante la fameuse chanson "Diamonds are a girl's best friend". (Photos Edward CLARK).
1953 / PAROLES DE LA CHANSON "DIAMONDS ARE A GIRL'S BEST FRIEND" / Marilyn en pleine répétition d'un de ses numéros musical les plus connus dans le film "Gentlemen prefer blondes" où elle chante la fameuse chanson "Diamonds are a girl's best friend". (Photos Edward CLARK).
1953 / PAROLES DE LA CHANSON "DIAMONDS ARE A GIRL'S BEST FRIEND" / Marilyn en pleine répétition d'un de ses numéros musical les plus connus dans le film "Gentlemen prefer blondes" où elle chante la fameuse chanson "Diamonds are a girl's best friend". (Photos Edward CLARK).
1953 / PAROLES DE LA CHANSON "DIAMONDS ARE A GIRL'S BEST FRIEND" / Marilyn en pleine répétition d'un de ses numéros musical les plus connus dans le film "Gentlemen prefer blondes" où elle chante la fameuse chanson "Diamonds are a girl's best friend". (Photos Edward CLARK).
1953 / PAROLES DE LA CHANSON "DIAMONDS ARE A GIRL'S BEST FRIEND" / Marilyn en pleine répétition d'un de ses numéros musical les plus connus dans le film "Gentlemen prefer blondes" où elle chante la fameuse chanson "Diamonds are a girl's best friend". (Photos Edward CLARK).
The French are glad to die for love.

They delight in fighting duels.
But I prefer a man who lives
And gives expensive jewels.

A kiss on the hand
May be quite continental,
But diamonds are a girl's best friend.

A kiss may be grand
But it won't pay the rental
On your humble flat
Or help you at the automat.

Men grow cold 
As girls grow old,
And we all lose our charms in the end.

But square-cut or pear-shaped,
These rocks don't loose their shape.
Diamonds are a girl's best friend.

Tiffany's!
Cartier!
Black Starr!
Frost Gorm!
Talk to me Harry Winston.
Tell me all about it!

There may come a time 
When a lass needs a lawyer,
But diamonds are a girl's best friend.

There may come a time
When a hard-boiled employer
Thinks you're awful nice,
But get that ice or else no dice.

He's your guy 
When stocks are high,
But beware when they start to descend.

It's then that those louses
Go back to their spouses.
Diamonds are a girl's best friend.

I've heard of affairs
That are strictly platonic,
But diamonds are a girl's best friend.

And I think affairs 
That you must keep liaisonic
Are better bets 
If little pets get big baguettes.

Time rolls on,
And youth is gone,
And you can't straighten up when you bend.

But stiff back 
Or stiff knees,
You stand straight at Tiffany's.

Diamonds! Diamonds!
I don't mean rhinestones!
But diamonds are a girl's best friend.

Tags : Edward CLARK - Gentlemen prefer blondes - Chanson - 1953