92 tagged articles 1958

Une vie de 36 ans en images ! 31/07/2015

Une vie de 36 ans en images !

Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !

Le mardi 8 juillet 1958 / Photos Roger MARSHUTZ... Marilyn arriva à Los Angeles, avec Paula STRASBERG et May REIS, sa secrétaire. C’était sa première apparition à Hollywood depuis « Bus stop ». Les 200 photographes et les journalistes furent éblouis par les cheveux blond platine de Marilyn, son chemisier de soie blanche, sa jupe blanche, ses chaussures blanches et ses gants blancs. Cela faisait deux ans qu'ils ne l'avaient pas vu mais ils la trouvèrent néanmoins « franchement potelée ». Marilyn et May REIS furent envoyées au "Beverly Hills Hotel" pour une conférence de presse à laquelle participaient également Billy WILDER et les vedettes masculines du film, Tony CURTIS, Jack LEMMON et George RAFT. La journaliste Louella PARSONS était également présente. 05/08/2015

Le mardi 8 juillet 1958 / Photos Roger MARSHUTZ... Marilyn arriva à Los Angeles, avec Paula STRASBERG et May REIS, sa secrétaire. C’était sa première apparition à Hollywood depuis « Bus stop ». Les 200 photographes et les journalistes furent éblouis par les cheveux blond platine de Marilyn, son chemisier de soie blanche, sa jupe blanche, ses chaussures blanches et ses gants blancs. Cela faisait deux ans qu'ils ne l'avaient pas vu mais ils  la trouvèrent néanmoins « franchement potelée ». Marilyn et May REIS furent envoyées au "Beverly Hills Hotel" pour une conférence de presse à laquelle  participaient également Billy WILDER et les vedettes masculines du film, Tony CURTIS, Jack LEMMON et George RAFT. La journaliste Louella PARSONS était également présente.
Le mardi 8 juillet 1958 / Photos Roger MARSHUTZ... Marilyn arriva à Los Angeles, avec Paula STRASBERG et May REIS, sa secrétaire. C’était sa première apparition à Hollywood depuis « Bus stop ». Les 200 photographes et les journalistes furent éblouis par les cheveux blond platine de Marilyn, son chemisier de soie blanche, sa jupe blanche, ses chaussures blanches et ses gants blancs. Cela faisait deux ans qu'ils ne l'avaient pas vu mais ils  la trouvèrent néanmoins « franchement potelée ». Marilyn et May REIS furent envoyées au "Beverly Hills Hotel" pour une conférence de presse à laquelle  participaient également Billy WILDER et les vedettes masculines du film, Tony CURTIS, Jack LEMMON et George RAFT. La journaliste Louella PARSONS était également présente.
Le mardi 8 juillet 1958 / Photos Roger MARSHUTZ... Marilyn arriva à Los Angeles, avec Paula STRASBERG et May REIS, sa secrétaire. C’était sa première apparition à Hollywood depuis « Bus stop ». Les 200 photographes et les journalistes furent éblouis par les cheveux blond platine de Marilyn, son chemisier de soie blanche, sa jupe blanche, ses chaussures blanches et ses gants blancs. Cela faisait deux ans qu'ils ne l'avaient pas vu mais ils  la trouvèrent néanmoins « franchement potelée ». Marilyn et May REIS furent envoyées au "Beverly Hills Hotel" pour une conférence de presse à laquelle  participaient également Billy WILDER et les vedettes masculines du film, Tony CURTIS, Jack LEMMON et George RAFT. La journaliste Louella PARSONS était également présente.
Le mardi 8 juillet 1958 / Photos Roger MARSHUTZ... Marilyn arriva à Los Angeles, avec Paula STRASBERG et May REIS, sa secrétaire. C’était sa première apparition à Hollywood depuis « Bus stop ». Les 200 photographes et les journalistes furent éblouis par les cheveux blond platine de Marilyn, son chemisier de soie blanche, sa jupe blanche, ses chaussures blanches et ses gants blancs. Cela faisait deux ans qu'ils ne l'avaient pas vu mais ils  la trouvèrent néanmoins « franchement potelée ». Marilyn et May REIS furent envoyées au "Beverly Hills Hotel" pour une conférence de presse à laquelle  participaient également Billy WILDER et les vedettes masculines du film, Tony CURTIS, Jack LEMMON et George RAFT. La journaliste Louella PARSONS était également présente.
Le mardi 8 juillet 1958 / Photos Roger MARSHUTZ... Marilyn arriva à Los Angeles, avec Paula STRASBERG et May REIS, sa secrétaire. C’était sa première apparition à Hollywood depuis « Bus stop ». Les 200 photographes et les journalistes furent éblouis par les cheveux blond platine de Marilyn, son chemisier de soie blanche, sa jupe blanche, ses chaussures blanches et ses gants blancs. Cela faisait deux ans qu'ils ne l'avaient pas vu mais ils  la trouvèrent néanmoins « franchement potelée ». Marilyn et May REIS furent envoyées au "Beverly Hills Hotel" pour une conférence de presse à laquelle  participaient également Billy WILDER et les vedettes masculines du film, Tony CURTIS, Jack LEMMON et George RAFT. La journaliste Louella PARSONS était également présente.
Le mardi 8 juillet 1958 / Photos Roger MARSHUTZ... Marilyn arriva à Los Angeles, avec Paula STRASBERG et May REIS, sa secrétaire. C’était sa première apparition à Hollywood depuis « Bus stop ». Les 200 photographes et les journalistes furent éblouis par les cheveux blond platine de Marilyn, son chemisier de soie blanche, sa jupe blanche, ses chaussures blanches et ses gants blancs. Cela faisait deux ans qu'ils ne l'avaient pas vu mais ils  la trouvèrent néanmoins « franchement potelée ». Marilyn et May REIS furent envoyées au "Beverly Hills Hotel" pour une conférence de presse à laquelle  participaient également Billy WILDER et les vedettes masculines du film, Tony CURTIS, Jack LEMMON et George RAFT. La journaliste Louella PARSONS était également présente.
Le mardi 8 juillet 1958 / Photos Roger MARSHUTZ... Marilyn arriva à Los Angeles, avec Paula STRASBERG et May REIS, sa secrétaire. C’était sa première apparition à Hollywood depuis « Bus stop ». Les 200 photographes et les journalistes furent éblouis par les cheveux blond platine de Marilyn, son chemisier de soie blanche, sa jupe blanche, ses chaussures blanches et ses gants blancs. Cela faisait deux ans qu'ils ne l'avaient pas vu mais ils  la trouvèrent néanmoins « franchement potelée ». Marilyn et May REIS furent envoyées au "Beverly Hills Hotel" pour une conférence de presse à laquelle  participaient également Billy WILDER et les vedettes masculines du film, Tony CURTIS, Jack LEMMON et George RAFT. La journaliste Louella PARSONS était également présente.
Le mardi 8 juillet 1958 / Photos Roger MARSHUTZ... Marilyn arriva à Los Angeles, avec Paula STRASBERG et May REIS, sa secrétaire. C’était sa première apparition à Hollywood depuis « Bus stop ». Les 200 photographes et les journalistes furent éblouis par les cheveux blond platine de Marilyn, son chemisier de soie blanche, sa jupe blanche, ses chaussures blanches et ses gants blancs. Cela faisait deux ans qu'ils ne l'avaient pas vu mais ils  la trouvèrent néanmoins « franchement potelée ». Marilyn et May REIS furent envoyées au "Beverly Hills Hotel" pour une conférence de presse à laquelle  participaient également Billy WILDER et les vedettes masculines du film, Tony CURTIS, Jack LEMMON et George RAFT. La journaliste Louella PARSONS était également présente.

Tags : 1958 - Roger MARSHUTZ - Press conference "Some like it hot"

1958 / Photos Richard C MILLER, Marilyn lors du tournage du film "Some like it hot" 17/08/2015

1958 / Photos Richard C MILLER, Marilyn lors du tournage du film "Some like it hot"
1958 / Photos Richard C MILLER, Marilyn lors du tournage du film "Some like it hot"
1958 / Photos Richard C MILLER, Marilyn lors du tournage du film "Some like it hot"
1958 / Photos Richard C MILLER, Marilyn lors du tournage du film "Some like it hot"
1958 / Photos Richard C MILLER, Marilyn lors du tournage du film "Some like it hot"
1958 / Photos Richard C MILLER, Marilyn lors du tournage du film "Some like it hot"
1958 / Photos Richard C MILLER, Marilyn lors du tournage du film "Some like it hot"
1958 / Photos Richard C MILLER, Marilyn lors du tournage du film "Some like it hot"

Tags : Richard C MILLER - Some like it hot - 1958 - Paula STRASBERG - Allan SNYDER

1958 / Marilyn attendant un coup de téléphone important de son mari Arthur MILLER, alors en procès... Les journalistes étaient là ! 21/08/2015

1958 / Marilyn attendant un coup de téléphone important de son mari Arthur MILLER, alors en procès... Les journalistes étaient là !
1958 / Marilyn attendant un coup de téléphone important de son mari Arthur MILLER, alors en procès... Les journalistes étaient là !
1958 / Marilyn attendant un coup de téléphone important de son mari Arthur MILLER, alors en procès... Les journalistes étaient là !
1958 / Marilyn attendant un coup de téléphone important de son mari Arthur MILLER, alors en procès... Les journalistes étaient là !
1958 / Marilyn attendant un coup de téléphone important de son mari Arthur MILLER, alors en procès... Les journalistes étaient là !
1958 / Marilyn attendant un coup de téléphone important de son mari Arthur MILLER, alors en procès... Les journalistes étaient là !
1958 / Marilyn attendant un coup de téléphone important de son mari Arthur MILLER, alors en procès... Les journalistes étaient là !
1958 / Marilyn attendant un coup de téléphone important de son mari Arthur MILLER, alors en procès... Les journalistes étaient là !

Tags : 1958

22 Mai 1958 / Photos Robert W KELLEY, Marilyn et Arthur reçoivent le producteur et ami de MILLER, Kermit BLOOMGARDEN, dans leur appartement New-Yorkais. / PETITE HISTOIRE / En 1999, le piano de Marilyn (venant de sa mère) a été mis en vente aux enchères chez "Christie's" et c'est Mariah CAREY qui en fit l'acquisition pour la somme de 600 000 dollars. 23/08/2015

22 Mai 1958 / Photos Robert W KELLEY, Marilyn et Arthur reçoivent le producteur et ami de MILLER, Kermit BLOOMGARDEN, dans leur appartement New-Yorkais. / PETITE HISTOIRE / En 1999, le piano de Marilyn (venant de sa mère) a été mis en vente aux enchères chez "Christie's" et c'est Mariah CAREY qui en fit l'acquisition pour la somme de 600 000 dollars.
22 Mai 1958 / Photos Robert W KELLEY, Marilyn et Arthur reçoivent le producteur et ami de MILLER, Kermit BLOOMGARDEN, dans leur appartement New-Yorkais. / PETITE HISTOIRE / En 1999, le piano de Marilyn (venant de sa mère) a été mis en vente aux enchères chez "Christie's" et c'est Mariah CAREY qui en fit l'acquisition pour la somme de 600 000 dollars.
22 Mai 1958 / Photos Robert W KELLEY, Marilyn et Arthur reçoivent le producteur et ami de MILLER, Kermit BLOOMGARDEN, dans leur appartement New-Yorkais. / PETITE HISTOIRE / En 1999, le piano de Marilyn (venant de sa mère) a été mis en vente aux enchères chez "Christie's" et c'est Mariah CAREY qui en fit l'acquisition pour la somme de 600 000 dollars.
22 Mai 1958 / Photos Robert W KELLEY, Marilyn et Arthur reçoivent le producteur et ami de MILLER, Kermit BLOOMGARDEN, dans leur appartement New-Yorkais. / PETITE HISTOIRE / En 1999, le piano de Marilyn (venant de sa mère) a été mis en vente aux enchères chez "Christie's" et c'est Mariah CAREY qui en fit l'acquisition pour la somme de 600 000 dollars.
22 Mai 1958 / Photos Robert W KELLEY, Marilyn et Arthur reçoivent le producteur et ami de MILLER, Kermit BLOOMGARDEN, dans leur appartement New-Yorkais. / PETITE HISTOIRE / En 1999, le piano de Marilyn (venant de sa mère) a été mis en vente aux enchères chez "Christie's" et c'est Mariah CAREY qui en fit l'acquisition pour la somme de 600 000 dollars.
22 Mai 1958 / Photos Robert W KELLEY, Marilyn et Arthur reçoivent le producteur et ami de MILLER, Kermit BLOOMGARDEN, dans leur appartement New-Yorkais. / PETITE HISTOIRE / En 1999, le piano de Marilyn (venant de sa mère) a été mis en vente aux enchères chez "Christie's" et c'est Mariah CAREY qui en fit l'acquisition pour la somme de 600 000 dollars.
22 Mai 1958 / Photos Robert W KELLEY, Marilyn et Arthur reçoivent le producteur et ami de MILLER, Kermit BLOOMGARDEN, dans leur appartement New-Yorkais. / PETITE HISTOIRE / En 1999, le piano de Marilyn (venant de sa mère) a été mis en vente aux enchères chez "Christie's" et c'est Mariah CAREY qui en fit l'acquisition pour la somme de 600 000 dollars.
22 Mai 1958 / Photos Robert W KELLEY, Marilyn et Arthur reçoivent le producteur et ami de MILLER, Kermit BLOOMGARDEN, dans leur appartement New-Yorkais. / PETITE HISTOIRE / En 1999, le piano de Marilyn (venant de sa mère) a été mis en vente aux enchères chez "Christie's" et c'est Mariah CAREY qui en fit l'acquisition pour la somme de 600 000 dollars.

Tags : 1958 - Robert W KELLEY - Kermit BLOOMGARDEN - Arthur MILLER - Effet personnel - Appartement 444 East 57th street

25 Avril 1958 / Marilyn signe le contrat pour le film "Some like it hot" avec Walter MIRISCH. 02/09/2015

25 Avril 1958 / Marilyn signe le contrat pour le film "Some like it hot" avec Walter MIRISCH.
25 Avril 1958 / Marilyn signe le contrat pour le film "Some like it hot" avec Walter MIRISCH.
25 Avril 1958 / Marilyn signe le contrat pour le film "Some like it hot" avec Walter MIRISCH.
25 Avril 1958 / Marilyn signe le contrat pour le film "Some like it hot" avec Walter MIRISCH.
25 Avril 1958 / Marilyn signe le contrat pour le film "Some like it hot" avec Walter MIRISCH.
25 Avril 1958 / Marilyn signe le contrat pour le film "Some like it hot" avec Walter MIRISCH.

Tags : 1958 - Signature contrat "Some like it hot" - Walter MIRISCH

1958 / Marilyn sur la plage de l"Hôtel "Del Coronado" en Californie, lors du tournage du film "Some like it hot" : Hôtel "Del Coronado". Adresse : 1500 Orange Avenue, Californie. Situé à deux heures de route au sud de Los Angeles, dans la baie de San Diego. L'hôtel fut construit en 1888 et les invités de l'époque étaient Charles LINDBERGH, Thomas EDISON, et Edward, le Prince de Galles. Marilyn y logea, au "Vista Mar Cottage", pendant le tournage des scènes extérieures du film. 03/09/2015

1958 / Marilyn sur la plage de l"Hôtel "Del Coronado" en Californie, lors du tournage du film "Some like it hot" : Hôtel "Del Coronado".  Adresse : 1500 Orange Avenue, Californie. Situé à deux heures de route au sud de Los Angeles, dans la baie de San Diego. L'hôtel fut construit en 1888 et les invités de l'époque étaient Charles LINDBERGH, Thomas EDISON, et Edward, le Prince de Galles. Marilyn y logea, au "Vista Mar Cottage", pendant le tournage des scènes extérieures du film.
1958 / Marilyn sur la plage de l"Hôtel "Del Coronado" en Californie, lors du tournage du film "Some like it hot" : Hôtel "Del Coronado".  Adresse : 1500 Orange Avenue, Californie. Situé à deux heures de route au sud de Los Angeles, dans la baie de San Diego. L'hôtel fut construit en 1888 et les invités de l'époque étaient Charles LINDBERGH, Thomas EDISON, et Edward, le Prince de Galles. Marilyn y logea, au "Vista Mar Cottage", pendant le tournage des scènes extérieures du film.
1958 / Marilyn sur la plage de l"Hôtel "Del Coronado" en Californie, lors du tournage du film "Some like it hot" : Hôtel "Del Coronado".  Adresse : 1500 Orange Avenue, Californie. Situé à deux heures de route au sud de Los Angeles, dans la baie de San Diego. L'hôtel fut construit en 1888 et les invités de l'époque étaient Charles LINDBERGH, Thomas EDISON, et Edward, le Prince de Galles. Marilyn y logea, au "Vista Mar Cottage", pendant le tournage des scènes extérieures du film.
1958 / Marilyn sur la plage de l"Hôtel "Del Coronado" en Californie, lors du tournage du film "Some like it hot" : Hôtel "Del Coronado".  Adresse : 1500 Orange Avenue, Californie. Situé à deux heures de route au sud de Los Angeles, dans la baie de San Diego. L'hôtel fut construit en 1888 et les invités de l'époque étaient Charles LINDBERGH, Thomas EDISON, et Edward, le Prince de Galles. Marilyn y logea, au "Vista Mar Cottage", pendant le tournage des scènes extérieures du film.
1958 / Marilyn sur la plage de l"Hôtel "Del Coronado" en Californie, lors du tournage du film "Some like it hot" : Hôtel "Del Coronado".  Adresse : 1500 Orange Avenue, Californie. Situé à deux heures de route au sud de Los Angeles, dans la baie de San Diego. L'hôtel fut construit en 1888 et les invités de l'époque étaient Charles LINDBERGH, Thomas EDISON, et Edward, le Prince de Galles. Marilyn y logea, au "Vista Mar Cottage", pendant le tournage des scènes extérieures du film.
1958 / Marilyn sur la plage de l"Hôtel "Del Coronado" en Californie, lors du tournage du film "Some like it hot" : Hôtel "Del Coronado".  Adresse : 1500 Orange Avenue, Californie. Situé à deux heures de route au sud de Los Angeles, dans la baie de San Diego. L'hôtel fut construit en 1888 et les invités de l'époque étaient Charles LINDBERGH, Thomas EDISON, et Edward, le Prince de Galles. Marilyn y logea, au "Vista Mar Cottage", pendant le tournage des scènes extérieures du film.
1958 / Marilyn sur la plage de l"Hôtel "Del Coronado" en Californie, lors du tournage du film "Some like it hot" : Hôtel "Del Coronado".  Adresse : 1500 Orange Avenue, Californie. Situé à deux heures de route au sud de Los Angeles, dans la baie de San Diego. L'hôtel fut construit en 1888 et les invités de l'époque étaient Charles LINDBERGH, Thomas EDISON, et Edward, le Prince de Galles. Marilyn y logea, au "Vista Mar Cottage", pendant le tournage des scènes extérieures du film.
1958 / Marilyn sur la plage de l"Hôtel "Del Coronado" en Californie, lors du tournage du film "Some like it hot" : Hôtel "Del Coronado".  Adresse : 1500 Orange Avenue, Californie. Situé à deux heures de route au sud de Los Angeles, dans la baie de San Diego. L'hôtel fut construit en 1888 et les invités de l'époque étaient Charles LINDBERGH, Thomas EDISON, et Edward, le Prince de Galles. Marilyn y logea, au "Vista Mar Cottage", pendant le tournage des scènes extérieures du film.

Tags : 1958 - Some like it hot - Arthur MILLER

1958 / Petite pause pour Marilyn lors du tournage de "Some like it hot"... Rappelons que pendant le tournage Marilyn était enceinte. 06/09/2015

1958 / Petite pause pour Marilyn lors du tournage de "Some like it hot"... Rappelons que pendant le tournage Marilyn était enceinte.

1958 / Petite pause pour Marilyn lors du tournage de "Some like it hot"... Rappelons que pendant le tournage Marilyn était enceinte.
1958 / Petite pause pour Marilyn lors du tournage de "Some like it hot"... Rappelons que pendant le tournage Marilyn était enceinte.

Tags : 1958 - Some like it hot

10 Juillet 1958 / Marilyn assiste à la Première de la pièce de théâtre "Gigi", au "Paramount Theater" sur Hollywood boulevard. 14/09/2015

10 Juillet 1958 / Marilyn assiste à la Première de la pièce de théâtre "Gigi", au "Paramount Theater" sur Hollywood boulevard.
10 Juillet 1958 / Marilyn assiste à la Première de la pièce de théâtre "Gigi", au "Paramount Theater" sur Hollywood boulevard.
10 Juillet 1958 / Marilyn assiste à la Première de la pièce de théâtre "Gigi", au "Paramount Theater" sur Hollywood boulevard.
10 Juillet 1958 / Marilyn assiste à la Première de la pièce de théâtre "Gigi", au "Paramount Theater" sur Hollywood boulevard.

Tags : 1958 - Premiere "Gigi"

1958 / Marilyn chante "I wanna be loved by you" dans le film "Some like it hot" de Billy WILDER, sorti en 1959. 18/09/2015

1958 / Marilyn chante "I wanna be loved by you" dans le film "Some like it hot" de Billy WILDER, sorti en 1959.
1958 / Marilyn chante "I wanna be loved by you" dans le film "Some like it hot" de Billy WILDER, sorti en 1959.
1958 / Marilyn chante "I wanna be loved by you" dans le film "Some like it hot" de Billy WILDER, sorti en 1959.
1958 / Marilyn chante "I wanna be loved by you" dans le film "Some like it hot" de Billy WILDER, sorti en 1959.
1958 / Marilyn chante "I wanna be loved by you" dans le film "Some like it hot" de Billy WILDER, sorti en 1959.
1958 / Marilyn chante "I wanna be loved by you" dans le film "Some like it hot" de Billy WILDER, sorti en 1959.
1958 / Marilyn chante "I wanna be loved by you" dans le film "Some like it hot" de Billy WILDER, sorti en 1959.
1958 / Marilyn chante "I wanna be loved by you" dans le film "Some like it hot" de Billy WILDER, sorti en 1959.
paroles officielles {I Wanna Be Loved By You}

I wanna be loved by you, just you
And nobody else but you
I wanna be loved by you, alone!
Boop-boop-a-doop!

I wanna be kissed by you, just you
Nobody else but you
I wanna be kissed by you, alone!

I couldn't aspire
To anything higher
Than, to feel the desire
To make you my own!
Boop-boop-a-doop, boop-boop-a-booh!

I wanna be loved by you, just you
And nobody else but you
I wanna be loved by you, alone

I couldn't aspire
To anything higher
Than, to feel the desire
To make you my own

Bup-bum, butle-doodle-dum-bum!
I wanna be loved by you, just you
Nobody else but you
I wanna be loved by you

Tags : 1958 - Some like it hot - Chanson - William TRAVILLA

Avril 1958 / Marilyn pose devant son piano blanc (héritage de sa mère) tout en présentant la nouvelle robe sac dans son appartement de New York au 444 East 57th Street. L'appartement comptait trois chambres, deux salles de bains et un bureau. En 1957 Marilyn y habita avec Arthur MILLER, au treizième étage, avec vue sur l'East River. En général les agents immobiliers de New York s'arrangeaient pour que le chiffre treize n'apparaisse pas et les immeubles passaient du douzième au quatorzième étage. Avec le décorateur John MOORE elle fit repeindre les murs en blanc et installer des miroirs du sol au plafond dans le salon-salle à manger, après avoir réuni les deux pièces. Le canapé, les fauteuils et les meubles étaient blancs, comme le piano qui l'accompagnait dans la plupart de ses déménagements. Dans son bureau, MILLER accrocha une photo de Marilyn prise par Jack CARDIFF en Angleterre sur le tournage de « The Prince and the showgirl » (1957). Bien qu'il eut déclaré que c'était sa photo préférée de Marilyn, il l'abandonna en partant : On dit qu'elle ne trouva jamais l'endroit achevé, bien qu'elle le gardât après le départ de MILLER, en 1960, et qu'elle y fît de nombreux travaux de décoration. Lena PEPITONE fut sa femme de chambre dans cet appartement. Cet appartement restera administrativement sa résidence principale jusqu'à son décès. 25/09/2015

Avril 1958 / Marilyn pose devant son piano blanc (héritage de sa mère) tout en présentant la nouvelle robe sac dans son appartement de New York au 444 East 57th Street. L'appartement comptait trois chambres, deux salles de bains et un bureau. En 1957 Marilyn y habita avec Arthur MILLER, au treizième  étage, avec vue sur l'East River. En général les agents immobiliers de New York s'arrangeaient pour que le chiffre treize n'apparaisse pas et les immeubles passaient du douzième au quatorzième étage. Avec le décorateur John MOORE elle fit repeindre les murs en blanc et installer des miroirs du sol au plafond dans le salon-salle à manger, après avoir réuni les deux pièces. Le canapé, les fauteuils et les meubles étaient blancs, comme le piano qui l'accompagnait dans la plupart de ses déménagements. Dans son bureau, MILLER accrocha une photo de Marilyn prise par Jack CARDIFF en Angleterre sur le tournage de « The Prince and the showgirl » (1957). Bien qu'il eut déclaré que c'était sa photo préférée de Marilyn, il l'abandonna en partant : On dit qu'elle ne trouva jamais l'endroit achevé, bien qu'elle le gardât après le départ de MILLER, en 1960, et qu'elle y fît de nombreux travaux de décoration. Lena PEPITONE fut sa femme de chambre dans cet appartement. Cet appartement restera administrativement sa résidence principale jusqu'à son décès.

Avril 1958 / Marilyn pose devant son piano blanc (héritage de sa mère) tout en présentant la nouvelle robe sac dans son appartement de New York au 444 East 57th Street. L'appartement comptait trois chambres, deux salles de bains et un bureau. En 1957 Marilyn y habita avec Arthur MILLER, au treizième  étage, avec vue sur l'East River. En général les agents immobiliers de New York s'arrangeaient pour que le chiffre treize n'apparaisse pas et les immeubles passaient du douzième au quatorzième étage. Avec le décorateur John MOORE elle fit repeindre les murs en blanc et installer des miroirs du sol au plafond dans le salon-salle à manger, après avoir réuni les deux pièces. Le canapé, les fauteuils et les meubles étaient blancs, comme le piano qui l'accompagnait dans la plupart de ses déménagements. Dans son bureau, MILLER accrocha une photo de Marilyn prise par Jack CARDIFF en Angleterre sur le tournage de « The Prince and the showgirl » (1957). Bien qu'il eut déclaré que c'était sa photo préférée de Marilyn, il l'abandonna en partant : On dit qu'elle ne trouva jamais l'endroit achevé, bien qu'elle le gardât après le départ de MILLER, en 1960, et qu'elle y fît de nombreux travaux de décoration. Lena PEPITONE fut sa femme de chambre dans cet appartement. Cet appartement restera administrativement sa résidence principale jusqu'à son décès.
Avril 1958 / Marilyn pose devant son piano blanc (héritage de sa mère) tout en présentant la nouvelle robe sac dans son appartement de New York au 444 East 57th Street. L'appartement comptait trois chambres, deux salles de bains et un bureau. En 1957 Marilyn y habita avec Arthur MILLER, au treizième  étage, avec vue sur l'East River. En général les agents immobiliers de New York s'arrangeaient pour que le chiffre treize n'apparaisse pas et les immeubles passaient du douzième au quatorzième étage. Avec le décorateur John MOORE elle fit repeindre les murs en blanc et installer des miroirs du sol au plafond dans le salon-salle à manger, après avoir réuni les deux pièces. Le canapé, les fauteuils et les meubles étaient blancs, comme le piano qui l'accompagnait dans la plupart de ses déménagements. Dans son bureau, MILLER accrocha une photo de Marilyn prise par Jack CARDIFF en Angleterre sur le tournage de « The Prince and the showgirl » (1957). Bien qu'il eut déclaré que c'était sa photo préférée de Marilyn, il l'abandonna en partant : On dit qu'elle ne trouva jamais l'endroit achevé, bien qu'elle le gardât après le départ de MILLER, en 1960, et qu'elle y fît de nombreux travaux de décoration. Lena PEPITONE fut sa femme de chambre dans cet appartement. Cet appartement restera administrativement sa résidence principale jusqu'à son décès.
Avril 1958 / Marilyn pose devant son piano blanc (héritage de sa mère) tout en présentant la nouvelle robe sac dans son appartement de New York au 444 East 57th Street. L'appartement comptait trois chambres, deux salles de bains et un bureau. En 1957 Marilyn y habita avec Arthur MILLER, au treizième  étage, avec vue sur l'East River. En général les agents immobiliers de New York s'arrangeaient pour que le chiffre treize n'apparaisse pas et les immeubles passaient du douzième au quatorzième étage. Avec le décorateur John MOORE elle fit repeindre les murs en blanc et installer des miroirs du sol au plafond dans le salon-salle à manger, après avoir réuni les deux pièces. Le canapé, les fauteuils et les meubles étaient blancs, comme le piano qui l'accompagnait dans la plupart de ses déménagements. Dans son bureau, MILLER accrocha une photo de Marilyn prise par Jack CARDIFF en Angleterre sur le tournage de « The Prince and the showgirl » (1957). Bien qu'il eut déclaré que c'était sa photo préférée de Marilyn, il l'abandonna en partant : On dit qu'elle ne trouva jamais l'endroit achevé, bien qu'elle le gardât après le départ de MILLER, en 1960, et qu'elle y fît de nombreux travaux de décoration. Lena PEPITONE fut sa femme de chambre dans cet appartement. Cet appartement restera administrativement sa résidence principale jusqu'à son décès.
Avril 1958 / Marilyn pose devant son piano blanc (héritage de sa mère) tout en présentant la nouvelle robe sac dans son appartement de New York au 444 East 57th Street. L'appartement comptait trois chambres, deux salles de bains et un bureau. En 1957 Marilyn y habita avec Arthur MILLER, au treizième  étage, avec vue sur l'East River. En général les agents immobiliers de New York s'arrangeaient pour que le chiffre treize n'apparaisse pas et les immeubles passaient du douzième au quatorzième étage. Avec le décorateur John MOORE elle fit repeindre les murs en blanc et installer des miroirs du sol au plafond dans le salon-salle à manger, après avoir réuni les deux pièces. Le canapé, les fauteuils et les meubles étaient blancs, comme le piano qui l'accompagnait dans la plupart de ses déménagements. Dans son bureau, MILLER accrocha une photo de Marilyn prise par Jack CARDIFF en Angleterre sur le tournage de « The Prince and the showgirl » (1957). Bien qu'il eut déclaré que c'était sa photo préférée de Marilyn, il l'abandonna en partant : On dit qu'elle ne trouva jamais l'endroit achevé, bien qu'elle le gardât après le départ de MILLER, en 1960, et qu'elle y fît de nombreux travaux de décoration. Lena PEPITONE fut sa femme de chambre dans cet appartement. Cet appartement restera administrativement sa résidence principale jusqu'à son décès.
Avril 1958 / Marilyn pose devant son piano blanc (héritage de sa mère) tout en présentant la nouvelle robe sac dans son appartement de New York au 444 East 57th Street. L'appartement comptait trois chambres, deux salles de bains et un bureau. En 1957 Marilyn y habita avec Arthur MILLER, au treizième  étage, avec vue sur l'East River. En général les agents immobiliers de New York s'arrangeaient pour que le chiffre treize n'apparaisse pas et les immeubles passaient du douzième au quatorzième étage. Avec le décorateur John MOORE elle fit repeindre les murs en blanc et installer des miroirs du sol au plafond dans le salon-salle à manger, après avoir réuni les deux pièces. Le canapé, les fauteuils et les meubles étaient blancs, comme le piano qui l'accompagnait dans la plupart de ses déménagements. Dans son bureau, MILLER accrocha une photo de Marilyn prise par Jack CARDIFF en Angleterre sur le tournage de « The Prince and the showgirl » (1957). Bien qu'il eut déclaré que c'était sa photo préférée de Marilyn, il l'abandonna en partant : On dit qu'elle ne trouva jamais l'endroit achevé, bien qu'elle le gardât après le départ de MILLER, en 1960, et qu'elle y fît de nombreux travaux de décoration. Lena PEPITONE fut sa femme de chambre dans cet appartement. Cet appartement restera administrativement sa résidence principale jusqu'à son décès.
Avril 1958 / Marilyn pose devant son piano blanc (héritage de sa mère) tout en présentant la nouvelle robe sac dans son appartement de New York au 444 East 57th Street. L'appartement comptait trois chambres, deux salles de bains et un bureau. En 1957 Marilyn y habita avec Arthur MILLER, au treizième  étage, avec vue sur l'East River. En général les agents immobiliers de New York s'arrangeaient pour que le chiffre treize n'apparaisse pas et les immeubles passaient du douzième au quatorzième étage. Avec le décorateur John MOORE elle fit repeindre les murs en blanc et installer des miroirs du sol au plafond dans le salon-salle à manger, après avoir réuni les deux pièces. Le canapé, les fauteuils et les meubles étaient blancs, comme le piano qui l'accompagnait dans la plupart de ses déménagements. Dans son bureau, MILLER accrocha une photo de Marilyn prise par Jack CARDIFF en Angleterre sur le tournage de « The Prince and the showgirl » (1957). Bien qu'il eut déclaré que c'était sa photo préférée de Marilyn, il l'abandonna en partant : On dit qu'elle ne trouva jamais l'endroit achevé, bien qu'elle le gardât après le départ de MILLER, en 1960, et qu'elle y fît de nombreux travaux de décoration. Lena PEPITONE fut sa femme de chambre dans cet appartement. Cet appartement restera administrativement sa résidence principale jusqu'à son décès.
Avril 1958 / Marilyn pose devant son piano blanc (héritage de sa mère) tout en présentant la nouvelle robe sac dans son appartement de New York au 444 East 57th Street. L'appartement comptait trois chambres, deux salles de bains et un bureau. En 1957 Marilyn y habita avec Arthur MILLER, au treizième  étage, avec vue sur l'East River. En général les agents immobiliers de New York s'arrangeaient pour que le chiffre treize n'apparaisse pas et les immeubles passaient du douzième au quatorzième étage. Avec le décorateur John MOORE elle fit repeindre les murs en blanc et installer des miroirs du sol au plafond dans le salon-salle à manger, après avoir réuni les deux pièces. Le canapé, les fauteuils et les meubles étaient blancs, comme le piano qui l'accompagnait dans la plupart de ses déménagements. Dans son bureau, MILLER accrocha une photo de Marilyn prise par Jack CARDIFF en Angleterre sur le tournage de « The Prince and the showgirl » (1957). Bien qu'il eut déclaré que c'était sa photo préférée de Marilyn, il l'abandonna en partant : On dit qu'elle ne trouva jamais l'endroit achevé, bien qu'elle le gardât après le départ de MILLER, en 1960, et qu'elle y fît de nombreux travaux de décoration. Lena PEPITONE fut sa femme de chambre dans cet appartement. Cet appartement restera administrativement sa résidence principale jusqu'à son décès.

Tags : 1958 - Appartement 444 East 57th street - Effet personnel