12 tagged articles Londres

Une vie de 36 ans en images ! 31/07/2015

Une vie de 36 ans en images !

Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !

Le jeudi 22 novembre 1956 / Marilyn et Laurence OLIVIER ont terminé le film "The Prince and the showgirl". Laurence OLIVIER, sa femme Vivien LEIGH accompagnèrent Marilyn et Arthur MILLER à l'aéroport. Ils firent tous bonne figure, alors que leur vie à chacun avait été bouleversée depuis qu'ils s'étaient retrouvés là en juillet : Vivien LEIGH avait perdu son bébé et par là même, toute chance de sauver son mariage. Laurence OLIVIER avait raté l'occasion d'une renaissance personnelle qu'il espérait réaliser avant la cinquantaine. Arthur MILLER avait compris que la vie avec Marilyn allait être différente de tout ce qu'il avait imaginé. Et Marilyn, toujours bouleversée par ce qu'elle avait lu dans le cahier d'Arthur, avait toutes les raisons de croire que tant son mariage que son premier film indépendant étaient voués à l'échec. Pendant presque deux ans, elle ne tournera plus de films. 06/08/2015

Le jeudi 22 novembre 1956 / Marilyn et Laurence OLIVIER ont terminé le film "The Prince and the showgirl". Laurence OLIVIER, sa femme Vivien LEIGH accompagnèrent Marilyn et Arthur MILLER à l'aéroport. Ils firent tous bonne figure, alors que leur vie à chacun avait été bouleversée depuis qu'ils s'étaient retrouvés là en juillet : Vivien LEIGH avait perdu son bébé et par là même, toute chance de sauver son mariage. Laurence OLIVIER avait raté l'occasion d'une renaissance personnelle qu'il espérait réaliser avant la cinquantaine. Arthur MILLER avait compris que la vie avec Marilyn allait être différente de tout ce qu'il avait imaginé. Et Marilyn, toujours bouleversée par ce qu'elle avait lu dans le cahier d'Arthur, avait toutes les raisons de croire que tant son mariage que son premier film indépendant étaient voués à l'échec. Pendant presque deux ans, elle ne tournera plus de films.
Le jeudi 22 novembre 1956 / Marilyn et Laurence OLIVIER ont terminé le film "The Prince and the showgirl". Laurence OLIVIER, sa femme Vivien LEIGH accompagnèrent Marilyn et Arthur MILLER à l'aéroport. Ils firent tous bonne figure, alors que leur vie à chacun avait été bouleversée depuis qu'ils s'étaient retrouvés là en juillet : Vivien LEIGH avait perdu son bébé et par là même, toute chance de sauver son mariage. Laurence OLIVIER avait raté l'occasion d'une renaissance personnelle qu'il espérait réaliser avant la cinquantaine. Arthur MILLER avait compris que la vie avec Marilyn allait être différente de tout ce qu'il avait imaginé. Et Marilyn, toujours bouleversée par ce qu'elle avait lu dans le cahier d'Arthur, avait toutes les raisons de croire que tant son mariage que son premier film indépendant étaient voués à l'échec. Pendant presque deux ans, elle ne tournera plus de films.
Le jeudi 22 novembre 1956 / Marilyn et Laurence OLIVIER ont terminé le film "The Prince and the showgirl". Laurence OLIVIER, sa femme Vivien LEIGH accompagnèrent Marilyn et Arthur MILLER à l'aéroport. Ils firent tous bonne figure, alors que leur vie à chacun avait été bouleversée depuis qu'ils s'étaient retrouvés là en juillet : Vivien LEIGH avait perdu son bébé et par là même, toute chance de sauver son mariage. Laurence OLIVIER avait raté l'occasion d'une renaissance personnelle qu'il espérait réaliser avant la cinquantaine. Arthur MILLER avait compris que la vie avec Marilyn allait être différente de tout ce qu'il avait imaginé. Et Marilyn, toujours bouleversée par ce qu'elle avait lu dans le cahier d'Arthur, avait toutes les raisons de croire que tant son mariage que son premier film indépendant étaient voués à l'échec. Pendant presque deux ans, elle ne tournera plus de films.
Le jeudi 22 novembre 1956 / Marilyn et Laurence OLIVIER ont terminé le film "The Prince and the showgirl". Laurence OLIVIER, sa femme Vivien LEIGH accompagnèrent Marilyn et Arthur MILLER à l'aéroport. Ils firent tous bonne figure, alors que leur vie à chacun avait été bouleversée depuis qu'ils s'étaient retrouvés là en juillet : Vivien LEIGH avait perdu son bébé et par là même, toute chance de sauver son mariage. Laurence OLIVIER avait raté l'occasion d'une renaissance personnelle qu'il espérait réaliser avant la cinquantaine. Arthur MILLER avait compris que la vie avec Marilyn allait être différente de tout ce qu'il avait imaginé. Et Marilyn, toujours bouleversée par ce qu'elle avait lu dans le cahier d'Arthur, avait toutes les raisons de croire que tant son mariage que son premier film indépendant étaient voués à l'échec. Pendant presque deux ans, elle ne tournera plus de films.
Le jeudi 22 novembre 1956 / Marilyn et Laurence OLIVIER ont terminé le film "The Prince and the showgirl". Laurence OLIVIER, sa femme Vivien LEIGH accompagnèrent Marilyn et Arthur MILLER à l'aéroport. Ils firent tous bonne figure, alors que leur vie à chacun avait été bouleversée depuis qu'ils s'étaient retrouvés là en juillet : Vivien LEIGH avait perdu son bébé et par là même, toute chance de sauver son mariage. Laurence OLIVIER avait raté l'occasion d'une renaissance personnelle qu'il espérait réaliser avant la cinquantaine. Arthur MILLER avait compris que la vie avec Marilyn allait être différente de tout ce qu'il avait imaginé. Et Marilyn, toujours bouleversée par ce qu'elle avait lu dans le cahier d'Arthur, avait toutes les raisons de croire que tant son mariage que son premier film indépendant étaient voués à l'échec. Pendant presque deux ans, elle ne tournera plus de films.
Le jeudi 22 novembre 1956 / Marilyn et Laurence OLIVIER ont terminé le film "The Prince and the showgirl". Laurence OLIVIER, sa femme Vivien LEIGH accompagnèrent Marilyn et Arthur MILLER à l'aéroport. Ils firent tous bonne figure, alors que leur vie à chacun avait été bouleversée depuis qu'ils s'étaient retrouvés là en juillet : Vivien LEIGH avait perdu son bébé et par là même, toute chance de sauver son mariage. Laurence OLIVIER avait raté l'occasion d'une renaissance personnelle qu'il espérait réaliser avant la cinquantaine. Arthur MILLER avait compris que la vie avec Marilyn allait être différente de tout ce qu'il avait imaginé. Et Marilyn, toujours bouleversée par ce qu'elle avait lu dans le cahier d'Arthur, avait toutes les raisons de croire que tant son mariage que son premier film indépendant étaient voués à l'échec. Pendant presque deux ans, elle ne tournera plus de films.
Le jeudi 22 novembre 1956 / Marilyn et Laurence OLIVIER ont terminé le film "The Prince and the showgirl". Laurence OLIVIER, sa femme Vivien LEIGH accompagnèrent Marilyn et Arthur MILLER à l'aéroport. Ils firent tous bonne figure, alors que leur vie à chacun avait été bouleversée depuis qu'ils s'étaient retrouvés là en juillet : Vivien LEIGH avait perdu son bébé et par là même, toute chance de sauver son mariage. Laurence OLIVIER avait raté l'occasion d'une renaissance personnelle qu'il espérait réaliser avant la cinquantaine. Arthur MILLER avait compris que la vie avec Marilyn allait être différente de tout ce qu'il avait imaginé. Et Marilyn, toujours bouleversée par ce qu'elle avait lu dans le cahier d'Arthur, avait toutes les raisons de croire que tant son mariage que son premier film indépendant étaient voués à l'échec. Pendant presque deux ans, elle ne tournera plus de films.
Le jeudi 22 novembre 1956 / Marilyn et Laurence OLIVIER ont terminé le film "The Prince and the showgirl". Laurence OLIVIER, sa femme Vivien LEIGH accompagnèrent Marilyn et Arthur MILLER à l'aéroport. Ils firent tous bonne figure, alors que leur vie à chacun avait été bouleversée depuis qu'ils s'étaient retrouvés là en juillet : Vivien LEIGH avait perdu son bébé et par là même, toute chance de sauver son mariage. Laurence OLIVIER avait raté l'occasion d'une renaissance personnelle qu'il espérait réaliser avant la cinquantaine. Arthur MILLER avait compris que la vie avec Marilyn allait être différente de tout ce qu'il avait imaginé. Et Marilyn, toujours bouleversée par ce qu'elle avait lu dans le cahier d'Arthur, avait toutes les raisons de croire que tant son mariage que son premier film indépendant étaient voués à l'échec. Pendant presque deux ans, elle ne tournera plus de films.

Tags : 1956 - Départ aéroport de Londres - Arthur MILLER - Laurence OLIVIER - Londres - Vivien LEIGH

12 Octobre 1956 / MILLER et Marilyn, Laurence OLIVIER et Vivien LEIGH, et Jack CARDIFF et son épouse se retrouvèrent pour prendre l'apéritif au "Lowndes Cottage", à Belgravia à Londres, avant d'assister à la première de « A view from the bridge » (Vu du pont) la pièce de MILLER, au "Comedy Theater". 17/09/2015

12 Octobre 1956 / MILLER et Marilyn, Laurence OLIVIER et Vivien LEIGH, et Jack CARDIFF et son épouse se retrouvèrent pour prendre l'apéritif au "Lowndes Cottage", à Belgravia à Londres, avant d'assister à la première de « A view from the bridge » (Vu du pont)  la pièce de MILLER, au "Comedy Theater".
12 Octobre 1956 / MILLER et Marilyn, Laurence OLIVIER et Vivien LEIGH, et Jack CARDIFF et son épouse se retrouvèrent pour prendre l'apéritif au "Lowndes Cottage", à Belgravia à Londres, avant d'assister à la première de « A view from the bridge » (Vu du pont)  la pièce de MILLER, au "Comedy Theater".
12 Octobre 1956 / MILLER et Marilyn, Laurence OLIVIER et Vivien LEIGH, et Jack CARDIFF et son épouse se retrouvèrent pour prendre l'apéritif au "Lowndes Cottage", à Belgravia à Londres, avant d'assister à la première de « A view from the bridge » (Vu du pont)  la pièce de MILLER, au "Comedy Theater".
12 Octobre 1956 / MILLER et Marilyn, Laurence OLIVIER et Vivien LEIGH, et Jack CARDIFF et son épouse se retrouvèrent pour prendre l'apéritif au "Lowndes Cottage", à Belgravia à Londres, avant d'assister à la première de « A view from the bridge » (Vu du pont)  la pièce de MILLER, au "Comedy Theater".
12 Octobre 1956 / MILLER et Marilyn, Laurence OLIVIER et Vivien LEIGH, et Jack CARDIFF et son épouse se retrouvèrent pour prendre l'apéritif au "Lowndes Cottage", à Belgravia à Londres, avant d'assister à la première de « A view from the bridge » (Vu du pont)  la pièce de MILLER, au "Comedy Theater".
12 Octobre 1956 / MILLER et Marilyn, Laurence OLIVIER et Vivien LEIGH, et Jack CARDIFF et son épouse se retrouvèrent pour prendre l'apéritif au "Lowndes Cottage", à Belgravia à Londres, avant d'assister à la première de « A view from the bridge » (Vu du pont)  la pièce de MILLER, au "Comedy Theater".
12 Octobre 1956 / MILLER et Marilyn, Laurence OLIVIER et Vivien LEIGH, et Jack CARDIFF et son épouse se retrouvèrent pour prendre l'apéritif au "Lowndes Cottage", à Belgravia à Londres, avant d'assister à la première de « A view from the bridge » (Vu du pont)  la pièce de MILLER, au "Comedy Theater".
12 Octobre 1956 / MILLER et Marilyn, Laurence OLIVIER et Vivien LEIGH, et Jack CARDIFF et son épouse se retrouvèrent pour prendre l'apéritif au "Lowndes Cottage", à Belgravia à Londres, avant d'assister à la première de « A view from the bridge » (Vu du pont)  la pièce de MILLER, au "Comedy Theater".

Tags : 1956 - Premiere "Vu du pont" - Arthur MILLER - Laurence OLIVIER - Vivien LEIGH - Londres

14 Juillet 1956 / Lors de leur arrivée à Londres, le couple MILLER-MONROE accompagné de Laurence OLIVIER, sa femme Vivien LEIGH et Milton GREENE, se rendent dans le Surrey. Milton GREENE et Arthur JACOBS (qui s'occupait des relations publiques de Marilyn) s'y rendirent aussi, escortés par quatre policiers. Les MILLER s’installèrent à "Parkside House", à Englefield Green, Egham (près de Windsor Park, à une heure de route de Londres). Ils louèrent le superbe manoir géorgien à Lord NORTH, directeur du "Financial Times" et à sa femme l’actrice et pianiste Joan CARR. 28/01/2016

14 Juillet 1956 / Lors de leur arrivée à Londres, le couple MILLER-MONROE accompagné de Laurence OLIVIER, sa femme Vivien LEIGH et Milton GREENE, se rendent dans le Surrey. Milton GREENE et Arthur JACOBS (qui s'occupait des relations publiques de Marilyn) s'y rendirent aussi, escortés par quatre policiers. Les MILLER s’installèrent à "Parkside House", à Englefield Green, Egham (près de Windsor Park, à une heure de route de Londres). Ils louèrent le superbe manoir géorgien à Lord NORTH, directeur du "Financial Times" et à sa femme l’actrice et pianiste Joan CARR.
14 Juillet 1956 / Lors de leur arrivée à Londres, le couple MILLER-MONROE accompagné de Laurence OLIVIER, sa femme Vivien LEIGH et Milton GREENE, se rendent dans le Surrey. Milton GREENE et Arthur JACOBS (qui s'occupait des relations publiques de Marilyn) s'y rendirent aussi, escortés par quatre policiers. Les MILLER s’installèrent à "Parkside House", à Englefield Green, Egham (près de Windsor Park, à une heure de route de Londres). Ils louèrent le superbe manoir géorgien à Lord NORTH, directeur du "Financial Times" et à sa femme l’actrice et pianiste Joan CARR.
14 Juillet 1956 / Lors de leur arrivée à Londres, le couple MILLER-MONROE accompagné de Laurence OLIVIER, sa femme Vivien LEIGH et Milton GREENE, se rendent dans le Surrey. Milton GREENE et Arthur JACOBS (qui s'occupait des relations publiques de Marilyn) s'y rendirent aussi, escortés par quatre policiers. Les MILLER s’installèrent à "Parkside House", à Englefield Green, Egham (près de Windsor Park, à une heure de route de Londres). Ils louèrent le superbe manoir géorgien à Lord NORTH, directeur du "Financial Times" et à sa femme l’actrice et pianiste Joan CARR.
14 Juillet 1956 / Lors de leur arrivée à Londres, le couple MILLER-MONROE accompagné de Laurence OLIVIER, sa femme Vivien LEIGH et Milton GREENE, se rendent dans le Surrey. Milton GREENE et Arthur JACOBS (qui s'occupait des relations publiques de Marilyn) s'y rendirent aussi, escortés par quatre policiers. Les MILLER s’installèrent à "Parkside House", à Englefield Green, Egham (près de Windsor Park, à une heure de route de Londres). Ils louèrent le superbe manoir géorgien à Lord NORTH, directeur du "Financial Times" et à sa femme l’actrice et pianiste Joan CARR.
14 Juillet 1956 / Lors de leur arrivée à Londres, le couple MILLER-MONROE accompagné de Laurence OLIVIER, sa femme Vivien LEIGH et Milton GREENE, se rendent dans le Surrey. Milton GREENE et Arthur JACOBS (qui s'occupait des relations publiques de Marilyn) s'y rendirent aussi, escortés par quatre policiers. Les MILLER s’installèrent à "Parkside House", à Englefield Green, Egham (près de Windsor Park, à une heure de route de Londres). Ils louèrent le superbe manoir géorgien à Lord NORTH, directeur du "Financial Times" et à sa femme l’actrice et pianiste Joan CARR.
14 Juillet 1956 / Lors de leur arrivée à Londres, le couple MILLER-MONROE accompagné de Laurence OLIVIER, sa femme Vivien LEIGH et Milton GREENE, se rendent dans le Surrey. Milton GREENE et Arthur JACOBS (qui s'occupait des relations publiques de Marilyn) s'y rendirent aussi, escortés par quatre policiers. Les MILLER s’installèrent à "Parkside House", à Englefield Green, Egham (près de Windsor Park, à une heure de route de Londres). Ils louèrent le superbe manoir géorgien à Lord NORTH, directeur du "Financial Times" et à sa femme l’actrice et pianiste Joan CARR.
14 Juillet 1956 / Lors de leur arrivée à Londres, le couple MILLER-MONROE accompagné de Laurence OLIVIER, sa femme Vivien LEIGH et Milton GREENE, se rendent dans le Surrey. Milton GREENE et Arthur JACOBS (qui s'occupait des relations publiques de Marilyn) s'y rendirent aussi, escortés par quatre policiers. Les MILLER s’installèrent à "Parkside House", à Englefield Green, Egham (près de Windsor Park, à une heure de route de Londres). Ils louèrent le superbe manoir géorgien à Lord NORTH, directeur du "Financial Times" et à sa femme l’actrice et pianiste Joan CARR.
14 Juillet 1956 / Lors de leur arrivée à Londres, le couple MILLER-MONROE accompagné de Laurence OLIVIER, sa femme Vivien LEIGH et Milton GREENE, se rendent dans le Surrey. Milton GREENE et Arthur JACOBS (qui s'occupait des relations publiques de Marilyn) s'y rendirent aussi, escortés par quatre policiers. Les MILLER s’installèrent à "Parkside House", à Englefield Green, Egham (près de Windsor Park, à une heure de route de Londres). Ils louèrent le superbe manoir géorgien à Lord NORTH, directeur du "Financial Times" et à sa femme l’actrice et pianiste Joan CARR.

Tags : 1956 - Londres - "Parkside House" - Arthur MILLER

15 Juillet 1956 / Le lendemain de leur arrivée à Londres, le couple MILLER se rend à Egham, où ils logeront dans un superbe manoir du XVIIIème siècle ; il comptait cinq chambres, une salle de séjour avec des poutres en chêne, deux salles de bains et des chambres de service et était entouré d’un parc d'environ cinq hectares avec une roseraie. Dans cette maison, de lourds doubles rideaux avaient été installés aux fenêtres de la chambre de Marilyn, car elle ne pouvait dormir que dans le noir absolu. La chambre, à l’initiative de Milton GREENE, avait aussi été meublée de blanc (lit, rideaux, meubles, tapis) comme dans son appartement new-yorkais. Dans la plus pure tradition britannique, les journalistes assiégèrent le portail de la propriété durant tout leur séjour. Une séance photos est alors organisée dans le parc et sa roseraie. Ils se rendent ensuite à l'"Hôtel Savoy" pour une conférence de presse avec Laurence OLIVIER, futur partenaire de Marilyn dans le film qu'ils vont tourner ensemble, "The Prince and the showgirl". 30/01/2016

15 Juillet 1956 / Le lendemain de leur arrivée à Londres, le couple MILLER se rend à Egham, où ils logeront dans un superbe manoir du XVIIIème siècle ; il comptait cinq chambres, une salle de séjour avec des poutres en chêne, deux salles de bains et  des chambres de service et était entouré d’un parc d'environ cinq hectares avec une roseraie. Dans cette maison, de lourds doubles rideaux avaient été installés aux fenêtres de la chambre de Marilyn, car elle ne pouvait dormir que dans le noir absolu. La chambre, à l’initiative de Milton GREENE, avait aussi été meublée de blanc (lit, rideaux, meubles, tapis) comme dans son appartement new-yorkais. Dans la plus pure tradition britannique, les journalistes assiégèrent le portail de la propriété durant tout leur séjour. Une séance photos est alors organisée dans le parc et sa roseraie. Ils se rendent ensuite à l'"Hôtel Savoy" pour une conférence de presse avec Laurence OLIVIER, futur partenaire de Marilyn dans le film qu'ils vont tourner ensemble, "The Prince and the showgirl".
15 Juillet 1956 / Le lendemain de leur arrivée à Londres, le couple MILLER se rend à Egham, où ils logeront dans un superbe manoir du XVIIIème siècle ; il comptait cinq chambres, une salle de séjour avec des poutres en chêne, deux salles de bains et  des chambres de service et était entouré d’un parc d'environ cinq hectares avec une roseraie. Dans cette maison, de lourds doubles rideaux avaient été installés aux fenêtres de la chambre de Marilyn, car elle ne pouvait dormir que dans le noir absolu. La chambre, à l’initiative de Milton GREENE, avait aussi été meublée de blanc (lit, rideaux, meubles, tapis) comme dans son appartement new-yorkais. Dans la plus pure tradition britannique, les journalistes assiégèrent le portail de la propriété durant tout leur séjour. Une séance photos est alors organisée dans le parc et sa roseraie. Ils se rendent ensuite à l'"Hôtel Savoy" pour une conférence de presse avec Laurence OLIVIER, futur partenaire de Marilyn dans le film qu'ils vont tourner ensemble, "The Prince and the showgirl".
15 Juillet 1956 / Le lendemain de leur arrivée à Londres, le couple MILLER se rend à Egham, où ils logeront dans un superbe manoir du XVIIIème siècle ; il comptait cinq chambres, une salle de séjour avec des poutres en chêne, deux salles de bains et  des chambres de service et était entouré d’un parc d'environ cinq hectares avec une roseraie. Dans cette maison, de lourds doubles rideaux avaient été installés aux fenêtres de la chambre de Marilyn, car elle ne pouvait dormir que dans le noir absolu. La chambre, à l’initiative de Milton GREENE, avait aussi été meublée de blanc (lit, rideaux, meubles, tapis) comme dans son appartement new-yorkais. Dans la plus pure tradition britannique, les journalistes assiégèrent le portail de la propriété durant tout leur séjour. Une séance photos est alors organisée dans le parc et sa roseraie. Ils se rendent ensuite à l'"Hôtel Savoy" pour une conférence de presse avec Laurence OLIVIER, futur partenaire de Marilyn dans le film qu'ils vont tourner ensemble, "The Prince and the showgirl".
15 Juillet 1956 / Le lendemain de leur arrivée à Londres, le couple MILLER se rend à Egham, où ils logeront dans un superbe manoir du XVIIIème siècle ; il comptait cinq chambres, une salle de séjour avec des poutres en chêne, deux salles de bains et  des chambres de service et était entouré d’un parc d'environ cinq hectares avec une roseraie. Dans cette maison, de lourds doubles rideaux avaient été installés aux fenêtres de la chambre de Marilyn, car elle ne pouvait dormir que dans le noir absolu. La chambre, à l’initiative de Milton GREENE, avait aussi été meublée de blanc (lit, rideaux, meubles, tapis) comme dans son appartement new-yorkais. Dans la plus pure tradition britannique, les journalistes assiégèrent le portail de la propriété durant tout leur séjour. Une séance photos est alors organisée dans le parc et sa roseraie. Ils se rendent ensuite à l'"Hôtel Savoy" pour une conférence de presse avec Laurence OLIVIER, futur partenaire de Marilyn dans le film qu'ils vont tourner ensemble, "The Prince and the showgirl".
15 Juillet 1956 / Le lendemain de leur arrivée à Londres, le couple MILLER se rend à Egham, où ils logeront dans un superbe manoir du XVIIIème siècle ; il comptait cinq chambres, une salle de séjour avec des poutres en chêne, deux salles de bains et  des chambres de service et était entouré d’un parc d'environ cinq hectares avec une roseraie. Dans cette maison, de lourds doubles rideaux avaient été installés aux fenêtres de la chambre de Marilyn, car elle ne pouvait dormir que dans le noir absolu. La chambre, à l’initiative de Milton GREENE, avait aussi été meublée de blanc (lit, rideaux, meubles, tapis) comme dans son appartement new-yorkais. Dans la plus pure tradition britannique, les journalistes assiégèrent le portail de la propriété durant tout leur séjour. Une séance photos est alors organisée dans le parc et sa roseraie. Ils se rendent ensuite à l'"Hôtel Savoy" pour une conférence de presse avec Laurence OLIVIER, futur partenaire de Marilyn dans le film qu'ils vont tourner ensemble, "The Prince and the showgirl".
15 Juillet 1956 / Le lendemain de leur arrivée à Londres, le couple MILLER se rend à Egham, où ils logeront dans un superbe manoir du XVIIIème siècle ; il comptait cinq chambres, une salle de séjour avec des poutres en chêne, deux salles de bains et  des chambres de service et était entouré d’un parc d'environ cinq hectares avec une roseraie. Dans cette maison, de lourds doubles rideaux avaient été installés aux fenêtres de la chambre de Marilyn, car elle ne pouvait dormir que dans le noir absolu. La chambre, à l’initiative de Milton GREENE, avait aussi été meublée de blanc (lit, rideaux, meubles, tapis) comme dans son appartement new-yorkais. Dans la plus pure tradition britannique, les journalistes assiégèrent le portail de la propriété durant tout leur séjour. Une séance photos est alors organisée dans le parc et sa roseraie. Ils se rendent ensuite à l'"Hôtel Savoy" pour une conférence de presse avec Laurence OLIVIER, futur partenaire de Marilyn dans le film qu'ils vont tourner ensemble, "The Prince and the showgirl".
15 Juillet 1956 / Le lendemain de leur arrivée à Londres, le couple MILLER se rend à Egham, où ils logeront dans un superbe manoir du XVIIIème siècle ; il comptait cinq chambres, une salle de séjour avec des poutres en chêne, deux salles de bains et  des chambres de service et était entouré d’un parc d'environ cinq hectares avec une roseraie. Dans cette maison, de lourds doubles rideaux avaient été installés aux fenêtres de la chambre de Marilyn, car elle ne pouvait dormir que dans le noir absolu. La chambre, à l’initiative de Milton GREENE, avait aussi été meublée de blanc (lit, rideaux, meubles, tapis) comme dans son appartement new-yorkais. Dans la plus pure tradition britannique, les journalistes assiégèrent le portail de la propriété durant tout leur séjour. Une séance photos est alors organisée dans le parc et sa roseraie. Ils se rendent ensuite à l'"Hôtel Savoy" pour une conférence de presse avec Laurence OLIVIER, futur partenaire de Marilyn dans le film qu'ils vont tourner ensemble, "The Prince and the showgirl".
15 Juillet 1956 / Le lendemain de leur arrivée à Londres, le couple MILLER se rend à Egham, où ils logeront dans un superbe manoir du XVIIIème siècle ; il comptait cinq chambres, une salle de séjour avec des poutres en chêne, deux salles de bains et  des chambres de service et était entouré d’un parc d'environ cinq hectares avec une roseraie. Dans cette maison, de lourds doubles rideaux avaient été installés aux fenêtres de la chambre de Marilyn, car elle ne pouvait dormir que dans le noir absolu. La chambre, à l’initiative de Milton GREENE, avait aussi été meublée de blanc (lit, rideaux, meubles, tapis) comme dans son appartement new-yorkais. Dans la plus pure tradition britannique, les journalistes assiégèrent le portail de la propriété durant tout leur séjour. Une séance photos est alors organisée dans le parc et sa roseraie. Ils se rendent ensuite à l'"Hôtel Savoy" pour une conférence de presse avec Laurence OLIVIER, futur partenaire de Marilyn dans le film qu'ils vont tourner ensemble, "The Prince and the showgirl".

Tags : 1956 - Egham - Londres - Arthur MILLER

15 Juillet 1956 / (PART III) A CUP OF TEA FOR MARILYN / Après une séance photos dans la roseraie d'Egham parc, une conférence de presse fut donnée dans la salle Lancaster de "l’hôtel Savoy" de Londres pour annoncer le début du tournage du film "The Prince and the showgirl". 22/09/2016

15 Juillet 1956 / (PART III) A CUP OF TEA FOR MARILYN / Après une séance photos dans la roseraie d'Egham parc, une conférence de presse fut donnée dans la salle Lancaster de "l’hôtel Savoy" de Londres pour  annoncer le début du tournage du film "The Prince and the showgirl".
15 Juillet 1956 / (PART III) A CUP OF TEA FOR MARILYN / Après une séance photos dans la roseraie d'Egham parc, une conférence de presse fut donnée dans la salle Lancaster de "l’hôtel Savoy" de Londres pour  annoncer le début du tournage du film "The Prince and the showgirl".
15 Juillet 1956 / (PART III) A CUP OF TEA FOR MARILYN / Après une séance photos dans la roseraie d'Egham parc, une conférence de presse fut donnée dans la salle Lancaster de "l’hôtel Savoy" de Londres pour  annoncer le début du tournage du film "The Prince and the showgirl".
15 Juillet 1956 / (PART III) A CUP OF TEA FOR MARILYN / Après une séance photos dans la roseraie d'Egham parc, une conférence de presse fut donnée dans la salle Lancaster de "l’hôtel Savoy" de Londres pour  annoncer le début du tournage du film "The Prince and the showgirl".
15 Juillet 1956 / (PART III) A CUP OF TEA FOR MARILYN / Après une séance photos dans la roseraie d'Egham parc, une conférence de presse fut donnée dans la salle Lancaster de "l’hôtel Savoy" de Londres pour  annoncer le début du tournage du film "The Prince and the showgirl".
15 Juillet 1956 / (PART III) A CUP OF TEA FOR MARILYN / Après une séance photos dans la roseraie d'Egham parc, une conférence de presse fut donnée dans la salle Lancaster de "l’hôtel Savoy" de Londres pour  annoncer le début du tournage du film "The Prince and the showgirl".
15 Juillet 1956 / (PART III) A CUP OF TEA FOR MARILYN / Après une séance photos dans la roseraie d'Egham parc, une conférence de presse fut donnée dans la salle Lancaster de "l’hôtel Savoy" de Londres pour  annoncer le début du tournage du film "The Prince and the showgirl".
15 Juillet 1956 / (PART III) A CUP OF TEA FOR MARILYN / Après une séance photos dans la roseraie d'Egham parc, une conférence de presse fut donnée dans la salle Lancaster de "l’hôtel Savoy" de Londres pour  annoncer le début du tournage du film "The Prince and the showgirl".

Tags : Egham - Londres - Hotel Savoy - 1956 - The Prince and the showgirl

15 Juillet 1956 / (Part IV) Une conférence de presse fut donnée dans la salle "Lancaster" de "l’hôtel Savoy" de Londres pour annoncer le début du tournage du film "The Prince and the showgirl". 06/11/2016

15 Juillet 1956 / (Part IV) Une conférence de presse fut donnée dans la salle "Lancaster" de "l’hôtel Savoy" de Londres pour  annoncer le début du tournage du film "The Prince and the showgirl".
15 Juillet 1956 / (Part IV) Une conférence de presse fut donnée dans la salle "Lancaster" de "l’hôtel Savoy" de Londres pour  annoncer le début du tournage du film "The Prince and the showgirl".
15 Juillet 1956 / (Part IV) Une conférence de presse fut donnée dans la salle "Lancaster" de "l’hôtel Savoy" de Londres pour  annoncer le début du tournage du film "The Prince and the showgirl".
15 Juillet 1956 / (Part IV) Une conférence de presse fut donnée dans la salle "Lancaster" de "l’hôtel Savoy" de Londres pour  annoncer le début du tournage du film "The Prince and the showgirl".
15 Juillet 1956 / (Part IV) Une conférence de presse fut donnée dans la salle "Lancaster" de "l’hôtel Savoy" de Londres pour  annoncer le début du tournage du film "The Prince and the showgirl".
15 Juillet 1956 / (Part IV) Une conférence de presse fut donnée dans la salle "Lancaster" de "l’hôtel Savoy" de Londres pour  annoncer le début du tournage du film "The Prince and the showgirl".
15 Juillet 1956 / (Part IV) Une conférence de presse fut donnée dans la salle "Lancaster" de "l’hôtel Savoy" de Londres pour  annoncer le début du tournage du film "The Prince and the showgirl".
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Le Prince et la danseuse" et de son tournage !
... Mais le pire arriva...
Une véritable guerre éclate entre Marilyn et Laurence OLIVIER. La star est accompagnée de son coach Paula STRASBERG - l'épouse du fondateur de "l'Actor's Studio", Lee STRASBERG - qui exige du metteur en scène d'interminables répétitions avant chaque prise. Excédé, OLIVIER exprime publiquement son impatience et sa colère et obtient enfin le départ de Paula STRASBERG. Mais le jeu de Marilyn ne lui convient pas pour autant. La star est vexée et se venge : retards, absences, maladies imaginaires, panique devant la caméra, prises ratés et recommencées jusqu'à épuiser le jeu d'OLIVIER.

... Et ce fut Marilyn qui le mieux s'en tira.
Malgré l'instabilité et la dépression qui guette, c'est l'actrice qui, dans ce duel au sommet, parvient à éclipser son prestigieux partenaire. La critique fut effectivement sévère et ne retint du film que la performance de Marilyn.

Tout se présentait pour le mieux...
Laurence OLIVIER avait, en 1953 au "Phoenix Théâtre" de Londres, mis en scène et interprété avec son épouse Vivien LEIGH la pièce de Terence RATTIGAN, "Le prince endormi" ("The sleeping Prince"). L'adaptation cinématographique par l'auteur lui-même et la mise en images par un Laurence OLIVIER qui avait fait la preuve de sa maîtrise de cinéaste en portant à l'écran plusieurs pièces de SHAKESPEARE, comme "Henri V" (1944), "Hamlet" (1948), ou "Richard III" (1955), semblaient autant de garanties de succès pour une production que Marilyn MONROE avait voulue sienne en la finançant elle-même. Fière de produire enfin son premier film et de consacrer son travail à un rôle de composition, c'est avec plein d'ardeur qu'elle débarque en Angleterre.

15 Juillet 1956 / (Part IV) Une conférence de presse fut donnée dans la salle "Lancaster" de "l’hôtel Savoy" de Londres pour  annoncer le début du tournage du film "The Prince and the showgirl".

Tags : 1956 - The Prince and the showgirl - Egham - Hotel Savoy - Londres - Milton GREENE - Arthur MILLER

14 Juillet 1956 / C'est sous une pluie battante que le couple MILLER arrive à l'aéroport de Londres, où Marilyn doit débuter les jours prochains, le tournage du film "The Prince and the showgirl". Le couple voyage avec pas moins de 27 valises. 22/11/2016

14 Juillet 1956 / C'est sous une pluie battante que le couple MILLER arrive à l'aéroport de Londres, où Marilyn doit débuter les jours prochains, le tournage du film "The Prince and the showgirl". Le couple voyage avec pas moins de 27 valises.
14 Juillet 1956 / C'est sous une pluie battante que le couple MILLER arrive à l'aéroport de Londres, où Marilyn doit débuter les jours prochains, le tournage du film "The Prince and the showgirl". Le couple voyage avec pas moins de 27 valises.
14 Juillet 1956 / C'est sous une pluie battante que le couple MILLER arrive à l'aéroport de Londres, où Marilyn doit débuter les jours prochains, le tournage du film "The Prince and the showgirl". Le couple voyage avec pas moins de 27 valises.
14 Juillet 1956 / C'est sous une pluie battante que le couple MILLER arrive à l'aéroport de Londres, où Marilyn doit débuter les jours prochains, le tournage du film "The Prince and the showgirl". Le couple voyage avec pas moins de 27 valises.
14 Juillet 1956 / C'est sous une pluie battante que le couple MILLER arrive à l'aéroport de Londres, où Marilyn doit débuter les jours prochains, le tournage du film "The Prince and the showgirl". Le couple voyage avec pas moins de 27 valises.
14 Juillet 1956 / C'est sous une pluie battante que le couple MILLER arrive à l'aéroport de Londres, où Marilyn doit débuter les jours prochains, le tournage du film "The Prince and the showgirl". Le couple voyage avec pas moins de 27 valises.
14 Juillet 1956 / C'est sous une pluie battante que le couple MILLER arrive à l'aéroport de Londres, où Marilyn doit débuter les jours prochains, le tournage du film "The Prince and the showgirl". Le couple voyage avec pas moins de 27 valises.
14 Juillet 1956 / C'est sous une pluie battante que le couple MILLER arrive à l'aéroport de Londres, où Marilyn doit débuter les jours prochains, le tournage du film "The Prince and the showgirl". Le couple voyage avec pas moins de 27 valises.

Tags : 1956 - Arrivée aéroport de Londres - Arthur MILLER - Londres - The Prince and the showgirl

1956 / Session photos de Marilyn par le photographe Jack CARDIFF, alors qu'elle tourne le film "The Prince and the showgirl". 27/11/2016

1956 / Session photos de Marilyn par le photographe Jack CARDIFF, alors qu'elle tourne le film "The Prince and the showgirl".
1956 / Session photos de Marilyn par le photographe Jack CARDIFF, alors qu'elle tourne le film "The Prince and the showgirl".
1956 / Session photos de Marilyn par le photographe Jack CARDIFF, alors qu'elle tourne le film "The Prince and the showgirl".
1956 / Session photos de Marilyn par le photographe Jack CARDIFF, alors qu'elle tourne le film "The Prince and the showgirl".
1956 / Session photos de Marilyn par le photographe Jack CARDIFF, alors qu'elle tourne le film "The Prince and the showgirl".

Tags : 1956 - Jack CARDIFF - The Prince and the showgirl - Londres

27 Août 1956 / MILLER quitte Marilyn lors du tournage du film "The Prince and the showgirl", pour New York, afin de rejoindre le chevet de sa fille malade. 04/12/2016

27 Août 1956 / MILLER quitte Marilyn lors du tournage du film "The Prince and the showgirl", pour New York, afin de rejoindre le chevet de sa fille malade.
27 Août 1956 / MILLER quitte Marilyn lors du tournage du film "The Prince and the showgirl", pour New York, afin de rejoindre le chevet de sa fille malade.
27 Août 1956 / MILLER quitte Marilyn lors du tournage du film "The Prince and the showgirl", pour New York, afin de rejoindre le chevet de sa fille malade.
27 Août 1956 / MILLER quitte Marilyn lors du tournage du film "The Prince and the showgirl", pour New York, afin de rejoindre le chevet de sa fille malade.
27 Août 1956 / MILLER quitte Marilyn lors du tournage du film "The Prince and the showgirl", pour New York, afin de rejoindre le chevet de sa fille malade.
27 Août 1956 / MILLER quitte Marilyn lors du tournage du film "The Prince and the showgirl", pour New York, afin de rejoindre le chevet de sa fille malade.
27 Août 1956 / MILLER quitte Marilyn lors du tournage du film "The Prince and the showgirl", pour New York, afin de rejoindre le chevet de sa fille malade.

Tags : 1956 - Londres - Arthur MILLER - Départ MILLER Londres via New York

15 Juillet 1956 / En ce dimanche, après une séance photos à Egham , une conférence de presse fut donnée dans la salle "Lancaster" de l’hôtel "Savoy" de Londres pour annoncer le début du tournage du film "The Prince and the showgirl". 21/01/2017

15 Juillet 1956 / En ce dimanche, après une séance photos à Egham , une conférence de presse fut donnée dans la salle "Lancaster" de l’hôtel "Savoy" de Londres pour  annoncer le début du tournage du film "The Prince and the showgirl".
15 Juillet 1956 / En ce dimanche, après une séance photos à Egham , une conférence de presse fut donnée dans la salle "Lancaster" de l’hôtel "Savoy" de Londres pour  annoncer le début du tournage du film "The Prince and the showgirl".
15 Juillet 1956 / En ce dimanche, après une séance photos à Egham , une conférence de presse fut donnée dans la salle "Lancaster" de l’hôtel "Savoy" de Londres pour  annoncer le début du tournage du film "The Prince and the showgirl".
15 Juillet 1956 / En ce dimanche, après une séance photos à Egham , une conférence de presse fut donnée dans la salle "Lancaster" de l’hôtel "Savoy" de Londres pour  annoncer le début du tournage du film "The Prince and the showgirl".
15 Juillet 1956 / En ce dimanche, après une séance photos à Egham , une conférence de presse fut donnée dans la salle "Lancaster" de l’hôtel "Savoy" de Londres pour  annoncer le début du tournage du film "The Prince and the showgirl".
15 Juillet 1956 / En ce dimanche, après une séance photos à Egham , une conférence de presse fut donnée dans la salle "Lancaster" de l’hôtel "Savoy" de Londres pour  annoncer le début du tournage du film "The Prince and the showgirl".
15 Juillet 1956 / En ce dimanche, après une séance photos à Egham , une conférence de presse fut donnée dans la salle "Lancaster" de l’hôtel "Savoy" de Londres pour  annoncer le début du tournage du film "The Prince and the showgirl".
15 Juillet 1956 / En ce dimanche, après une séance photos à Egham , une conférence de presse fut donnée dans la salle "Lancaster" de l’hôtel "Savoy" de Londres pour  annoncer le début du tournage du film "The Prince and the showgirl".

Tags : 1956 - Egham - Londres - Milton GREENE - The Prince and the showgirl - Arthur MILLER - Hotel Savoy