25 tagged articles How to marry a millionaire

Une vie de 36 ans en images ! 31/07/2015

Une vie de 36 ans en images !

Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !

BELLE JOURNEE A TOUTES ET A TOUS ! 20/10/2017

Tags : 1953 - How to marry a millionaire - Bert REISFELD

1953 / Sur le tournage du film "How to marry a millionaire" de Jean NEGULESCO, avec des costumes signé TRAVILLA. 03/10/2017

1953 / Sur le tournage du film "How to marry a millionaire" de Jean NEGULESCO, avec des costumes signé TRAVILLA.
1953 / Sur le tournage du film "How to marry a millionaire" de Jean NEGULESCO, avec des costumes signé TRAVILLA.
1953 / Sur le tournage du film "How to marry a millionaire" de Jean NEGULESCO, avec des costumes signé TRAVILLA.
1953 / Sur le tournage du film "How to marry a millionaire" de Jean NEGULESCO, avec des costumes signé TRAVILLA.
1953 / Sur le tournage du film "How to marry a millionaire" de Jean NEGULESCO, avec des costumes signé TRAVILLA.
1953 / Sur le tournage du film "How to marry a millionaire" de Jean NEGULESCO, avec des costumes signé TRAVILLA.
1953 / Sur le tournage du film "How to marry a millionaire" de Jean NEGULESCO, avec des costumes signé TRAVILLA.
ANECDOTE

A noter un prologue étonnant montrant pendant 5 minutes le grand orchestre de la Fox dirigé par Alfred NEWMAN et interprétant « Street scenes« . Un « cadeau » de la Fox aux amateurs de musiques de films et surtout une démonstation du CinemaScope puisque l'orchestre s'étale sur toute la largeur de l'image : le spectacle est effectivement imposant sur grand écran.
"Comment épouser un millionnaire" est d'ailleurs le premier film tourné en CinemaScope (tourné peu avant "La Tunique", le peplum d'Henry KOSTER qui fut toutefois le premier a être distribué).
1953 / Sur le tournage du film "How to marry a millionaire" de Jean NEGULESCO, avec des costumes signé TRAVILLA.

Tags : 1953 - How to marry a millionaire - William TRAVILLA

1953 / Marilyn jouant les myopes dans le film "How to marry a millionaire". 20/05/2017

1953 / Marilyn jouant les myopes dans le film "How to marry a millionaire".
1953 / Marilyn jouant les myopes dans le film "How to marry a millionaire".
1953 / Marilyn jouant les myopes dans le film "How to marry a millionaire".
1953 / Marilyn jouant les myopes dans le film "How to marry a millionaire".
1953 / Marilyn jouant les myopes dans le film "How to marry a millionaire".
1953 / Marilyn jouant les myopes dans le film "How to marry a millionaire".
1953 / Marilyn jouant les myopes dans le film "How to marry a millionaire".

Blondes et peaux de vache à tous les étages dans cette comédie simple et efficace sur trois femmes vénales.
L'argument : A New York, trois jeunes mannequins louent un luxueux appartement avec un objectif en tête : attirer les messieurs de la haute société afin de parvenir à épouser un homme très riche. 
 
Messieurs, si vous pensiez encore que la femme est un être doux, sensible, intelligent, aimant, désintéressé et par-dessus tout altruiste, détrompez-vous ! "Comment épouser un millionnaire" (1953) vous prouvera que derrière ses regards délicats, elle cache de la duplicité, une farouche volonté d'arriver à ses fins pour obtenir une excellente situation sociale qui la mettra à l'abri du besoin. Cette comédie issue de l'âge d'or hollywoodien est entièrement fondée sur un postulat machiste qui veut que ces dames ne sont intéressées que par l'argent, surtout si elles sont belles et blondes par-dessus le marché. Avec un humour très gay, les auteurs, dont le scénariste Nunnaly JOHNSON, signent une ode à la superficialité et à la méchanceté féminine. Très "bitchy", les trois garces s'en donnent à c½ur joie pour ferrer le mâle au portefeuille bien garni. Evidemment, l'ensemble pourra paraître particulièrement indigeste à la plupart des militantes féministes. Celles qui font preuve de suffisamment d'humour devraient pouvoir accepter cette inoffensive mise en boîte.
Jean NEGULESCO, réalisateur d'origine roumaine exilé aux Etats-Unis, n'a pas une grande réputation auprès des critiques et son travail, jugé généralement impersonnel, n'est pas particulièrement brillant sur cette comédie sentimentale. La mise en scène est acceptable, mais le cinéaste s'appuie surtout sur le jeu de ses trois interprètes féminines, toutes trois au firmament de leur carrière. Ainsi, Betty GRABLE est encore une icône pour de nombreux américains, l'incarnation de la pin-up aux jambes parfaites, Marilyn MONROE construit progressivement son propre mythe et Lauren BACALL change ici de registre avec un certain bonheur. Même si le jeu des deux premières est quelque peu limité, elles sont tout à fait à leur place en blondes stupides uniquement préoccupées par l'argent. Evidemment, à la fin, tout rentre dans l'ordre puisque l'amour frappe forcément là où on l'attend le moins, remettant en cause le projet de ces dames et respectant à la lettre l'adage : Tel est pris qui croyait prendre !
1953 / Marilyn jouant les myopes dans le film "How to marry a millionaire".

Tags : 1953 - How to marry a millionaire

1953 / Marilyn dans une robe encore signée par TRAVILLA et l'acteur Alex D'ARCY dans une des scènes du film "How to marry a millionaire". 13/03/2017

1953 / Marilyn dans une robe encore signée par TRAVILLA et l'acteur Alex D'ARCY dans une des scènes du film "How to marry a millionaire".
1953 / Marilyn dans une robe encore signée par TRAVILLA et l'acteur Alex D'ARCY dans une des scènes du film "How to marry a millionaire".
1953 / Marilyn dans une robe encore signée par TRAVILLA et l'acteur Alex D'ARCY dans une des scènes du film "How to marry a millionaire".
1953 / Marilyn dans une robe encore signée par TRAVILLA et l'acteur Alex D'ARCY dans une des scènes du film "How to marry a millionaire".
1953 / Marilyn dans une robe encore signée par TRAVILLA et l'acteur Alex D'ARCY dans une des scènes du film "How to marry a millionaire".
1953 / Marilyn dans une robe encore signée par TRAVILLA et l'acteur Alex D'ARCY dans une des scènes du film "How to marry a millionaire".
1953 / Marilyn dans une robe encore signée par TRAVILLA et l'acteur Alex D'ARCY dans une des scènes du film "How to marry a millionaire".

Passage de relais
Etonné par la performance de Marilyn MONROE sur le plateau des "Hommes préfèrent les blondes" (1952, Howard HAWKS), le producteur de la Fox Darryl F ZANUCK engagea immédiatement l'actrice sur ce nouveau projet. Il l'associa notamment à Betty GRABLE qui avait initiallement été prévue dans "Les Hommes préfèrent les blondes". Grande star des années quarante, Betty GRABLE se savait alors en fin de contrat et déclara à Marilyn la jour où elles furent présentées : "Chérie, j'ai tout eu. A toi maintenant. C'est ton tour".
 
Clins d'oeil
Lauren BACALL fait allusion dans le film au "vieil homme dans "L'odyssée de l'African Queen" qui n'était autre qu' Humphrey BOGART, son mari à la ville. Betty GRABLE fait de même en ne reconnaissant pas un disque de son époux Harry JAMES. Marilyn fait quant à elle allusion à son rôle dans "Niagara" (1952, Henry HATHAWAY) en lisant un livre intitulé "Murder by Strangulation", c'est à dire la manière dont périt son personnage.

1953 / Marilyn dans une robe encore signée par TRAVILLA et l'acteur Alex D'ARCY dans une des scènes du film "How to marry a millionaire".

Tags : 1953 - How to marry a millionaire - John FLOREA - William TRAVILLA

De Norma Jeane à Marilyn... 02/03/2017

De Norma Jeane à Marilyn...

Nous sommes fin 1945. Marilyn n'est ni MONROE ni blonde. Elle n'est encore que Norma Jeane DOUGHERTY, 19 ans, épouse d'un gaillard de 5 ans son aîné, engagé dans la marine marchande et qui vogue sur les eaux du Pacifique. Une jolie fille comme une autre qui a participé à l'effort de guerre tout en cherchant à gagner sa vie. Son idée fixe : réussir. Elle connaît un petit succès comme modèle photo, avant d'être très vite embauchée par l'agence "The Blue Book Modeling Agency" dirigée par Emmeline SNIVELY.
Une nouvelle opportunité s'offre à Norma Jeane : jouer une publicité pour une marque de shampooing (photo).
 
Elle se rend donc chez le photographe Raphaël WOLFF, qui l'accepte, mais à une seule condition : qu'elle se fasse décolorer les cheveux en blond doré. Norma Jeane se retrouve ainsi chez "Frank et Joseph", le salon de coiffure du tout-Hollywood à Los Angeles, pour une séance de décoloration supervisée par une esthéticienne du nom de Sylvia BARNHART. Cet hiver-là, celle-ci réalise le rêve longtemps caressé par sa tutrice et protectrice Grace McKEE : faire de Norma Jeane une réplique de Jean HARLOW, "The Platinium Blonde", l'actrice sex-symbol des années 30, qu'elle adulait.
 
Cette transformation capillaire sera décisive à plus d'un titre. Bien que très demandée en tant que modèle photo, Norma Jeane fait part de son désir de faire du cinéma à la directrice de son agence Emmeline SNIVELY, qui, à l'été 1946, l'aide à décrocher son premier contrat de six mois avec la Fox. Le patron du studio, Ben LYON, lui suggère de trouver un nom d'artiste. Ce sera MONROE, le nom de jeune fille de sa mère, et Marilyn, parce qu'elle ressemble à une gloire des années 30, blonde comme elle, Marilyn MILLER.
 
Pour Norma Jeane BAKER, la voie est désormais totalement dégagée. Elle deviendra Marilyn MONROE.
 
De Norma Jeane à Marilyn...

Tags : 1953 - 1946 - Erwin STEINMEYER - How to marry a millionaire - John FLOREA

2010-2012 / HOMMAGE URBAIN / Les "Absolute Towers" ou "Marilyn MONROE towers", en raison de leur courbe, à Toronto, deux gratte-ciels résidentiels dans la ville de Mississauga. 12/02/2017

2010-2012 / HOMMAGE URBAIN / Les "Absolute Towers" ou "Marilyn MONROE towers", en raison de leur courbe, à Toronto, deux gratte-ciels résidentiels dans la ville de Mississauga.
2010-2012 / HOMMAGE URBAIN / Les "Absolute Towers" ou "Marilyn MONROE towers", en raison de leur courbe, à Toronto, deux gratte-ciels résidentiels dans la ville de Mississauga.
2010-2012 / HOMMAGE URBAIN / Les "Absolute Towers" ou "Marilyn MONROE towers", en raison de leur courbe, à Toronto, deux gratte-ciels résidentiels dans la ville de Mississauga.
2010-2012 / HOMMAGE URBAIN / Les "Absolute Towers" ou "Marilyn MONROE towers", en raison de leur courbe, à Toronto, deux gratte-ciels résidentiels dans la ville de Mississauga.
2010-2012 / HOMMAGE URBAIN / Les "Absolute Towers" ou "Marilyn MONROE towers", en raison de leur courbe, à Toronto, deux gratte-ciels résidentiels dans la ville de Mississauga.
2010-2012 / HOMMAGE URBAIN / Les "Absolute Towers" ou "Marilyn MONROE towers", en raison de leur courbe, à Toronto, deux gratte-ciels résidentiels dans la ville de Mississauga.
2010-2012 / HOMMAGE URBAIN / Les "Absolute Towers" ou "Marilyn MONROE towers", en raison de leur courbe, à Toronto, deux gratte-ciels résidentiels dans la ville de Mississauga.
Les tours possèdent 56 et 50 étages, leur hauteur est de 179,5 mètres (589 pieds) pour la plus haute et de 161,2 mètres (529 pieds) pour la moins élevée. Elles sont surnommées les "Marilyn Towers" en raison de leur forme sinueuse. Elles ont été conçues par le cabinet d'architecture chinoise MAD. En verre, scintillantes, vertigineuses... les tours "Absolute Word" de 50 et 56 étages font la fierté de Mississauga, en Ontario. Contrairement à Gatineau où le projet Place des peuples du Groupe Brigil ne fait pas l'unanimité, la construction des tours « Marilyn Monroe » a été un projet rassembleur. 
Plus hautes que la tour de la Paix, à Ottawa, mais plus petites que la "Scotia Plaza", à Toronto, "les tours Marilyn MONROE" se démarquent grâce à leur forme particulière.
La torsion de la plus haute tour est de 209 degrés. Les "Absolute World" sont les deux édifices les plus hauts de Mississauga.
Les tours "Absolute World" sont le fruit d'un appel d'offres organisé dans le cadre d'un concours international. Le but était de demander à des architectes de partout à travers le monde de soumettre des idées. Les promoteurs et l'administration municipale ont reçu 92 propositions issues de 70 pays.
Ils en ont présélectionné six. Le choix s'est rapidement porté sur le design de Yasong MA, un architecte d'origine chinoise, qui depuis a signé de multiples constructions éclatées en Amérique du Nord et en Europe.
« Au début, les promoteurs pensaient mettre sur pied qu'une seule tour de 56 étages », rappelle le conseiller Sajecki.
« Les promoteurs ont donc approché l'administration municipale pour construire une seconde tour. Nous avons accepté, bien sûr, et ils ont fait appel au même architecte », ajoute-t-il.
L'architecture des tours est organique, avance le conseiller. Elles s'implantent bien, selon lui, dans l'environnement du centre-ville.
La première tour, la plus haute, fait référence à Marilyn MONROE en raison de ses courbes.
« Imaginez l'actrice dans une longue robe de soirée moulante », glousse le conseiller. La deuxième fait plutôt référence à son second mari, le joueur de baseball Joe DiMAGGIO.
2010-2012 / HOMMAGE URBAIN / Les "Absolute Towers" ou "Marilyn MONROE towers", en raison de leur courbe, à Toronto, deux gratte-ciels résidentiels dans la ville de Mississauga.

Tags : Tours "Marilyn MONROE" - 1953 - Gene KORNMAN - How to marry a millionaire - Frank POWOLNY - 1952 - Miss N.A.S. - Niagara - Bert REISFELD

1953 / Marilyn en peignoir et lunettes (rôle de myope) dans le film "How to marry a millionaire", aux côtés de Betty GRABLE et Lauren BACALL. 05/02/2017

1953 / Marilyn en peignoir et lunettes (rôle de myope) dans le film "How to marry a millionaire", aux côtés de Betty GRABLE et Lauren BACALL.

1953 / Marilyn en peignoir et lunettes (rôle de myope) dans le film "How to marry a millionaire", aux côtés de Betty GRABLE et Lauren BACALL.
1953 / Marilyn en peignoir et lunettes (rôle de myope) dans le film "How to marry a millionaire", aux côtés de Betty GRABLE et Lauren BACALL.
1953 / Marilyn en peignoir et lunettes (rôle de myope) dans le film "How to marry a millionaire", aux côtés de Betty GRABLE et Lauren BACALL.
1953 / Marilyn en peignoir et lunettes (rôle de myope) dans le film "How to marry a millionaire", aux côtés de Betty GRABLE et Lauren BACALL.
1953 / Marilyn en peignoir et lunettes (rôle de myope) dans le film "How to marry a millionaire", aux côtés de Betty GRABLE et Lauren BACALL.
1953 / Marilyn en peignoir et lunettes (rôle de myope) dans le film "How to marry a millionaire", aux côtés de Betty GRABLE et Lauren BACALL.
1953 / Marilyn en peignoir et lunettes (rôle de myope) dans le film "How to marry a millionaire", aux côtés de Betty GRABLE et Lauren BACALL.

Tags : 1953 - How to marry a millionaire

1953 / Magnifique portrait de Marilyn dans la plus pure tradition Hollywoodienne. (Photo publicitaire du film "How to marry a millionaire") par Sam SHAW. 30/01/2017

Tags : 1953 - Sam SHAW - How to marry a millionaire

1953 / Sur le tournage du film "How to marry a millionaire". 05/12/2016

1953 / Sur le tournage du film "How to marry a millionaire".

1953 / Sur le tournage du film "How to marry a millionaire".
1953 / Sur le tournage du film "How to marry a millionaire".
1953 / Sur le tournage du film "How to marry a millionaire".
1953 / Sur le tournage du film "How to marry a millionaire".
1953 / Sur le tournage du film "How to marry a millionaire".
1953 / Sur le tournage du film "How to marry a millionaire".
1953 / Sur le tournage du film "How to marry a millionaire".

Tags : 1953 - How to marry a millionaire - John FLOREA

BELLE ET DOUCE NUIT A TOUTES ET A TOUS ! 21/11/2016

BELLE ET DOUCE NUIT A TOUTES ET A TOUS !

BELLE ET DOUCE NUIT A TOUTES ET A TOUS !

Tags : 1953 - How to marry a millionaire