203 tagged articles 1956

Une vie de 36 ans en images ! 31/07/2015

Une vie de 36 ans en images !

Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !

12 Février 1956 / Marilyn et et Laurence OLIVIER retrouvent l'actrice Susan STRASBERG dans les coulisses du théâtre "Cort Theatre" de New York, après la représentation de la pièce "Le journal d'Anne FRANCK", dans laquelle joue Susan. Laurence OLIVIER avait quitté Londres le 5 février, en prenant l'avion pour New York ; il ne reste à New York qu'une semaine, en partie pour discuter avec Marilyn pour le prochain tournage du "Prince et la Danseuse". Il quittera New York le 11 février pour regagner Londres. 21/10/2017

12 Février 1956 / Marilyn et et Laurence OLIVIER retrouvent l'actrice Susan STRASBERG dans les coulisses du théâtre "Cort Theatre" de New York, après la représentation de la pièce "Le journal d'Anne FRANCK", dans laquelle joue Susan. Laurence OLIVIER avait quitté Londres le 5 février, en prenant l'avion pour New York ; il ne reste à New York qu'une semaine, en partie pour discuter avec Marilyn pour le prochain tournage du "Prince et la Danseuse". Il quittera New York le 11 février pour regagner Londres.

12 Février 1956 / Marilyn et et Laurence OLIVIER retrouvent l'actrice Susan STRASBERG dans les coulisses du théâtre "Cort Theatre" de New York, après la représentation de la pièce "Le journal d'Anne FRANCK", dans laquelle joue Susan. Laurence OLIVIER avait quitté Londres le 5 février, en prenant l'avion pour New York ; il ne reste à New York qu'une semaine, en partie pour discuter avec Marilyn pour le prochain tournage du "Prince et la Danseuse". Il quittera New York le 11 février pour regagner Londres.
12 Février 1956 / Marilyn et et Laurence OLIVIER retrouvent l'actrice Susan STRASBERG dans les coulisses du théâtre "Cort Theatre" de New York, après la représentation de la pièce "Le journal d'Anne FRANCK", dans laquelle joue Susan. Laurence OLIVIER avait quitté Londres le 5 février, en prenant l'avion pour New York ; il ne reste à New York qu'une semaine, en partie pour discuter avec Marilyn pour le prochain tournage du "Prince et la Danseuse". Il quittera New York le 11 février pour regagner Londres.
12 Février 1956 / Marilyn et et Laurence OLIVIER retrouvent l'actrice Susan STRASBERG dans les coulisses du théâtre "Cort Theatre" de New York, après la représentation de la pièce "Le journal d'Anne FRANCK", dans laquelle joue Susan. Laurence OLIVIER avait quitté Londres le 5 février, en prenant l'avion pour New York ; il ne reste à New York qu'une semaine, en partie pour discuter avec Marilyn pour le prochain tournage du "Prince et la Danseuse". Il quittera New York le 11 février pour regagner Londres.

Tags : 1956 - Leo FRIEDMAN

1956 / Marilyn chante la chanson "I found a dream" dans le film "The Prince and the showgirl". / "I found a dream" ; Beaucoup de personnes ont pensé que ce n'était pas Marilyn qui interprétait cette chanson, tant sa voix est méconnaissable si on la compare aux autres mais c'est bien elle. Elle n'était pas entraînée pour chanter ce genre de musique d'opérette, mais son personnage en revanche devait l'être, c'est pourquoi elle dût l'interpréter ainsi, avec un vibrato très prononcé. En fait, elle n'aimait pas vraiment cette chanson qu'elle trouvait morne, et inadaptée à sa voix. Le studio refusait qu'elle la chante un ou deux tons en-dessous, alors qu'elle avait beaucoup de mal à atteindre certaines notes. 19/10/2017

1956 / Marilyn chante la chanson "I found a dream" dans le film "The Prince and the showgirl". / "I found a dream" ;  Beaucoup de personnes ont pensé que ce n'était pas Marilyn qui interprétait cette chanson, tant sa voix est méconnaissable si on la compare aux autres mais c'est bien elle. Elle n'était pas entraînée pour chanter ce genre de musique d'opérette, mais son personnage en revanche devait l'être, c'est pourquoi elle dût l'interpréter ainsi, avec un vibrato très prononcé. En fait, elle n'aimait pas vraiment cette chanson qu'elle trouvait morne, et inadaptée à sa voix. Le studio refusait qu'elle la chante un ou deux tons en-dessous, alors qu'elle avait beaucoup de mal à atteindre certaines notes.
PAROLES ET TRADUCTION DE LA CHANSON "I FOUND A DREAM"
 
I found a dream
I lay in your arms
The whole night through,
I'm yours,
No matter what other may say or do.
Love has fired a fancy free,
That's the way to start.
There will be nothing to lose,
'Til you lose your heart.

Traduction

 J'ai trouvé un rêve
J'ai trouvé un rêve
Je suis allongée dans tes bras,
toute la nuit,
Je suis à toi,
Peu importe ce que les autres disent ou font.
L'amour nous a rendus libres,
C'est la façon de commencer.
Il n'y aura rien à perdre,
Tant que tu ne perdes pas ton coeur.
1956 / Marilyn chante la chanson "I found a dream" dans le film "The Prince and the showgirl". / "I found a dream" ;  Beaucoup de personnes ont pensé que ce n'était pas Marilyn qui interprétait cette chanson, tant sa voix est méconnaissable si on la compare aux autres mais c'est bien elle. Elle n'était pas entraînée pour chanter ce genre de musique d'opérette, mais son personnage en revanche devait l'être, c'est pourquoi elle dût l'interpréter ainsi, avec un vibrato très prononcé. En fait, elle n'aimait pas vraiment cette chanson qu'elle trouvait morne, et inadaptée à sa voix. Le studio refusait qu'elle la chante un ou deux tons en-dessous, alors qu'elle avait beaucoup de mal à atteindre certaines notes.

Tags : 1956 - The Prince and the showgirl - Chanson - Milton GREENE

4 Décembre 1956 / (Part III) Lors de la sortie américaine du film "Baby Doll", Marilyn se rend à "l'Actors Studio" de New York pour promouvoir le film. "Baby Doll" est une adaptation cinématographique de la pièce de théâtre portant le même nom. La version cinéma a été réalisé par Elia KAZAN, le co-fondateur de "l'Actors Studio", et met scène notamment l'acteur Eli WALLACH (avec qui Marilyn jouera dans le film "The misfits"), qui fréquenta les cours de théâtre. Marilyn aurait aimé jouer dans le film, mais le rôle féminin de "Baby Doll Meighan" était celui d'une jeune fille mineure, jouée par Carroll BAKER qui était aussi une "élève" de "l'Actors Studio". Marilyn fait donc ici office d'ouvreuse ("usherette") devant le théâtre; arrivant et repartant en taxi, elle pose avec l'affiche publicitaire du film. La chroniqueuse Louella PARSONS était là aussi. 16/10/2017

4 Décembre 1956 / (Part III) Lors de la sortie américaine du film "Baby Doll", Marilyn se rend à "l'Actors Studio" de New York pour promouvoir le film. "Baby Doll" est une adaptation cinématographique de la pièce de théâtre portant le même nom. La version cinéma a été réalisé par Elia KAZAN, le co-fondateur de "l'Actors Studio", et met scène notamment l'acteur Eli WALLACH (avec qui Marilyn jouera dans le film "The misfits"), qui fréquenta les cours de théâtre. Marilyn aurait aimé jouer dans le film, mais le rôle féminin de "Baby Doll Meighan" était celui d'une jeune fille mineure, jouée par Carroll BAKER qui était aussi une "élève" de "l'Actors Studio". Marilyn fait donc ici office d'ouvreuse ("usherette") devant le théâtre; arrivant et repartant en taxi, elle pose avec l'affiche publicitaire du film. La chroniqueuse Louella PARSONS était là aussi.
4 Décembre 1956 / (Part III) Lors de la sortie américaine du film "Baby Doll", Marilyn se rend à "l'Actors Studio" de New York pour promouvoir le film. "Baby Doll" est une adaptation cinématographique de la pièce de théâtre portant le même nom. La version cinéma a été réalisé par Elia KAZAN, le co-fondateur de "l'Actors Studio", et met scène notamment l'acteur Eli WALLACH (avec qui Marilyn jouera dans le film "The misfits"), qui fréquenta les cours de théâtre. Marilyn aurait aimé jouer dans le film, mais le rôle féminin de "Baby Doll Meighan" était celui d'une jeune fille mineure, jouée par Carroll BAKER qui était aussi une "élève" de "l'Actors Studio". Marilyn fait donc ici office d'ouvreuse ("usherette") devant le théâtre; arrivant et repartant en taxi, elle pose avec l'affiche publicitaire du film. La chroniqueuse Louella PARSONS était là aussi.
4 Décembre 1956 / (Part III) Lors de la sortie américaine du film "Baby Doll", Marilyn se rend à "l'Actors Studio" de New York pour promouvoir le film. "Baby Doll" est une adaptation cinématographique de la pièce de théâtre portant le même nom. La version cinéma a été réalisé par Elia KAZAN, le co-fondateur de "l'Actors Studio", et met scène notamment l'acteur Eli WALLACH (avec qui Marilyn jouera dans le film "The misfits"), qui fréquenta les cours de théâtre. Marilyn aurait aimé jouer dans le film, mais le rôle féminin de "Baby Doll Meighan" était celui d'une jeune fille mineure, jouée par Carroll BAKER qui était aussi une "élève" de "l'Actors Studio". Marilyn fait donc ici office d'ouvreuse ("usherette") devant le théâtre; arrivant et repartant en taxi, elle pose avec l'affiche publicitaire du film. La chroniqueuse Louella PARSONS était là aussi.
4 Décembre 1956 / (Part III) Lors de la sortie américaine du film "Baby Doll", Marilyn se rend à "l'Actors Studio" de New York pour promouvoir le film. "Baby Doll" est une adaptation cinématographique de la pièce de théâtre portant le même nom. La version cinéma a été réalisé par Elia KAZAN, le co-fondateur de "l'Actors Studio", et met scène notamment l'acteur Eli WALLACH (avec qui Marilyn jouera dans le film "The misfits"), qui fréquenta les cours de théâtre. Marilyn aurait aimé jouer dans le film, mais le rôle féminin de "Baby Doll Meighan" était celui d'une jeune fille mineure, jouée par Carroll BAKER qui était aussi une "élève" de "l'Actors Studio". Marilyn fait donc ici office d'ouvreuse ("usherette") devant le théâtre; arrivant et repartant en taxi, elle pose avec l'affiche publicitaire du film. La chroniqueuse Louella PARSONS était là aussi.
4 Décembre 1956 / (Part III) Lors de la sortie américaine du film "Baby Doll", Marilyn se rend à "l'Actors Studio" de New York pour promouvoir le film. "Baby Doll" est une adaptation cinématographique de la pièce de théâtre portant le même nom. La version cinéma a été réalisé par Elia KAZAN, le co-fondateur de "l'Actors Studio", et met scène notamment l'acteur Eli WALLACH (avec qui Marilyn jouera dans le film "The misfits"), qui fréquenta les cours de théâtre. Marilyn aurait aimé jouer dans le film, mais le rôle féminin de "Baby Doll Meighan" était celui d'une jeune fille mineure, jouée par Carroll BAKER qui était aussi une "élève" de "l'Actors Studio". Marilyn fait donc ici office d'ouvreuse ("usherette") devant le théâtre; arrivant et repartant en taxi, elle pose avec l'affiche publicitaire du film. La chroniqueuse Louella PARSONS était là aussi.
4 Décembre 1956 / (Part III) Lors de la sortie américaine du film "Baby Doll", Marilyn se rend à "l'Actors Studio" de New York pour promouvoir le film. "Baby Doll" est une adaptation cinématographique de la pièce de théâtre portant le même nom. La version cinéma a été réalisé par Elia KAZAN, le co-fondateur de "l'Actors Studio", et met scène notamment l'acteur Eli WALLACH (avec qui Marilyn jouera dans le film "The misfits"), qui fréquenta les cours de théâtre. Marilyn aurait aimé jouer dans le film, mais le rôle féminin de "Baby Doll Meighan" était celui d'une jeune fille mineure, jouée par Carroll BAKER qui était aussi une "élève" de "l'Actors Studio". Marilyn fait donc ici office d'ouvreuse ("usherette") devant le théâtre; arrivant et repartant en taxi, elle pose avec l'affiche publicitaire du film. La chroniqueuse Louella PARSONS était là aussi.
4 Décembre 1956 / (Part III) Lors de la sortie américaine du film "Baby Doll", Marilyn se rend à "l'Actors Studio" de New York pour promouvoir le film. "Baby Doll" est une adaptation cinématographique de la pièce de théâtre portant le même nom. La version cinéma a été réalisé par Elia KAZAN, le co-fondateur de "l'Actors Studio", et met scène notamment l'acteur Eli WALLACH (avec qui Marilyn jouera dans le film "The misfits"), qui fréquenta les cours de théâtre. Marilyn aurait aimé jouer dans le film, mais le rôle féminin de "Baby Doll Meighan" était celui d'une jeune fille mineure, jouée par Carroll BAKER qui était aussi une "élève" de "l'Actors Studio". Marilyn fait donc ici office d'ouvreuse ("usherette") devant le théâtre; arrivant et repartant en taxi, elle pose avec l'affiche publicitaire du film. La chroniqueuse Louella PARSONS était là aussi.
4 Décembre 1956 / (Part III) Lors de la sortie américaine du film "Baby Doll", Marilyn se rend à "l'Actors Studio" de New York pour promouvoir le film. "Baby Doll" est une adaptation cinématographique de la pièce de théâtre portant le même nom. La version cinéma a été réalisé par Elia KAZAN, le co-fondateur de "l'Actors Studio", et met scène notamment l'acteur Eli WALLACH (avec qui Marilyn jouera dans le film "The misfits"), qui fréquenta les cours de théâtre. Marilyn aurait aimé jouer dans le film, mais le rôle féminin de "Baby Doll Meighan" était celui d'une jeune fille mineure, jouée par Carroll BAKER qui était aussi une "élève" de "l'Actors Studio". Marilyn fait donc ici office d'ouvreuse ("usherette") devant le théâtre; arrivant et repartant en taxi, elle pose avec l'affiche publicitaire du film. La chroniqueuse Louella PARSONS était là aussi.

Tags : 1956 - Promotion "Baby doll" "Actors Studio" - Louella PARSONS

1956 / Sur le tournage du film "Bus stop" par Milton GREENE. 13/10/2017

1956 / Sur le tournage du film "Bus stop" par Milton GREENE.

1956 / Sur le tournage du film "Bus stop" par Milton GREENE.
1956 / Sur le tournage du film "Bus stop" par Milton GREENE.
1956 / Sur le tournage du film "Bus stop" par Milton GREENE.
1956 / Sur le tournage du film "Bus stop" par Milton GREENE.
1956 / Sur le tournage du film "Bus stop" par Milton GREENE.
1956 / Sur le tournage du film "Bus stop" par Milton GREENE.
1956 / Sur le tournage du film "Bus stop" par Milton GREENE.

Tags : 1956 - Bus stop - Milton GREENE

1956 / Marilyn lors du tournage du film "The Prince and the showgirl", sous les objectifs des photographes Milton GREENE et Jack CARDIFF. 09/10/2017

1956 / Marilyn lors du tournage du film "The Prince and the showgirl", sous les objectifs des photographes Milton GREENE et Jack CARDIFF.

1956 / Marilyn lors du tournage du film "The Prince and the showgirl", sous les objectifs des photographes Milton GREENE et Jack CARDIFF.
1956 / Marilyn lors du tournage du film "The Prince and the showgirl", sous les objectifs des photographes Milton GREENE et Jack CARDIFF.
1956 / Marilyn lors du tournage du film "The Prince and the showgirl", sous les objectifs des photographes Milton GREENE et Jack CARDIFF.
1956 / Marilyn lors du tournage du film "The Prince and the showgirl", sous les objectifs des photographes Milton GREENE et Jack CARDIFF.
1956 / Marilyn lors du tournage du film "The Prince and the showgirl", sous les objectifs des photographes Milton GREENE et Jack CARDIFF.
1956 / Marilyn lors du tournage du film "The Prince and the showgirl", sous les objectifs des photographes Milton GREENE et Jack CARDIFF.
1956 / Marilyn lors du tournage du film "The Prince and the showgirl", sous les objectifs des photographes Milton GREENE et Jack CARDIFF.

Tags : 1956 - Jack CARDIFF - Milton GREENE - The Prince and the showgirl

1956 / IDYLLE sur un plateau de tournage Londonien... 01/10/2017

1956 / IDYLLE sur un plateau de tournage Londonien...
1956 / IDYLLE sur un plateau de tournage Londonien...
1956 / IDYLLE sur un plateau de tournage Londonien...
1956 / IDYLLE sur un plateau de tournage Londonien...
1956 / IDYLLE sur un plateau de tournage Londonien...
1956 / IDYLLE sur un plateau de tournage Londonien...
1956 / IDYLLE sur un plateau de tournage Londonien...
En 1956 à Londres, le jeune Colin CLARK est l'assistant de Laurence OLIVIER, qui tourne "Le Prince et la Danseuse" et partage la vedette avec Marilyn MONROE. Elle qui aspire au rang d'authentique comédienne est traitée comme une blonde écervelée par son partenaire et comme une enfant difficile par Arthur MILLER, son nouveau mari.

Le sex-symbol du grand écran tente alors de noyer son mal-être en séduisant Colin. Entre le 11 et le 19 septembre se noue une étrange idylle faite de longues conversations et d'escapades. Mais que se passera-t-il lorsque le garçon se retrouvera assis au bord du lit de Norma Jeane ?
Devenu un grand producteur de télévision, Colin CLARK (1932-2002) n'a livré son secret que deux ans avant sa mort. 

L'histoire nous est racontée par Colin CLARK, alors tout jeune homme engagé comme assistant sur le tournage du film "The prince and the showgirl" ("Le Prince et la danseuse"), en septembre 1956. Passionné depuis toujours pas l'univers du cinéma, il doit principalement cet emploi au grand comédien Laurence OLIVIER, star du film et accessoirement grand ami de la famille des CLARK. Le travail du jeune Colin est en fait assez ingrat et consiste à courir à droite et à gauche sur le plateau pour répondre aux exigences matérielles de leurs altesses hollywoodiennes. Grand admirateur de Marilyn MONROE, il n'imagine pas un instant, compte-tenu de leur différence de statut, qu'elle lui adressera un jour la parole ou qu'elle a seulement réaliser sa présence.


Très vite, les critiques acerbes de Laurence OLIVIER sur les qualités d'actrice de la star la plongent dans une profonde mélancolie : se retirant régulièrement dans sa loge ou dans ses appartements pour se gaver de calmants et d'alcool, elle plonge peu à peu le tournage et l'équipe du film dans une angoisse constante. C'est dans cette tension et cette attente perpétuelle de l'actrice que Colin est finalement envoyé la chercher ; il pénètre alors dans l'intimité de Marilyn qui, toute célébrité qu'elle est, se présente à lui dans toute sa spontanéité de petite fille perdue. Délaissée par son mari, critiquée par le milieu du septième art, Marilyn s'ennuie et s'ouvre entièrement au jeune garçon, qui lui offre une compagnie qu'elle n'attendait plus. On découvre donc non pas la star mais la "vrai" Marilyn, celle qui se cache derrière le masque de la blonde pulpeuse : Norma Jeane BAKER, accablée par le poids de son passé et un parcours déjà lourd d'expériences traumatisante et de questionnements. Au côté de Colin, elle s'exprime en toute liberté, avec le naturel dont elle estime être privée par sa profession : leurs escapades nous montrent une Marilyn tantôt grave et dépressive, tantôt fantaisiste et enfantine, n'aspirant qu'à un profond désir de liberté.
La relation qui se noue entre eux devient vite ambigüe et Colin lui-même ne sait dire dans quoi il sombre. Cette idylle fait bientôt le tour de l'équipe de tournage, et le jeune assistant se retrouve malgré lui au centre de toutes les attentions, notamment de l'entourage professionnel de la star qui voit d'un très mauvais ½il cette relation naissante...


1956 / IDYLLE sur un plateau de tournage Londonien...

Tags : 1956 - The Prince and the showgirl - Milton GREENE

27 Février 1956 / NEWS and RARES / Marilyn débarque de New-York pour Hollywood afin de débuter les scènes de tournage en studio du film "Bus stop" ; à l'aéroport Marilyn et Milton GREENE sont assaillis par les journalistes, une conférence de presse est alors dépêchée sur place, à propos de ce nouveau film de Joshua LOGAN. 30/09/2017

27 Février 1956 / NEWS and RARES / Marilyn débarque de New-York pour Hollywood afin de débuter les scènes de tournage en studio du film "Bus stop" ; à l'aéroport Marilyn et Milton GREENE sont assaillis par les journalistes, une conférence de presse est alors dépêchée sur place, à propos de ce nouveau film de Joshua LOGAN.

27 Février 1956 / NEWS and RARES / Marilyn débarque de New-York pour Hollywood afin de débuter les scènes de tournage en studio du film "Bus stop" ; à l'aéroport Marilyn et Milton GREENE sont assaillis par les journalistes, une conférence de presse est alors dépêchée sur place, à propos de ce nouveau film de Joshua LOGAN.
27 Février 1956 / NEWS and RARES / Marilyn débarque de New-York pour Hollywood afin de débuter les scènes de tournage en studio du film "Bus stop" ; à l'aéroport Marilyn et Milton GREENE sont assaillis par les journalistes, une conférence de presse est alors dépêchée sur place, à propos de ce nouveau film de Joshua LOGAN.
27 Février 1956 / NEWS and RARES / Marilyn débarque de New-York pour Hollywood afin de débuter les scènes de tournage en studio du film "Bus stop" ; à l'aéroport Marilyn et Milton GREENE sont assaillis par les journalistes, une conférence de presse est alors dépêchée sur place, à propos de ce nouveau film de Joshua LOGAN.
27 Février 1956 / NEWS and RARES / Marilyn débarque de New-York pour Hollywood afin de débuter les scènes de tournage en studio du film "Bus stop" ; à l'aéroport Marilyn et Milton GREENE sont assaillis par les journalistes, une conférence de presse est alors dépêchée sur place, à propos de ce nouveau film de Joshua LOGAN.
27 Février 1956 / NEWS and RARES / Marilyn débarque de New-York pour Hollywood afin de débuter les scènes de tournage en studio du film "Bus stop" ; à l'aéroport Marilyn et Milton GREENE sont assaillis par les journalistes, une conférence de presse est alors dépêchée sur place, à propos de ce nouveau film de Joshua LOGAN.
27 Février 1956 / NEWS and RARES / Marilyn débarque de New-York pour Hollywood afin de débuter les scènes de tournage en studio du film "Bus stop" ; à l'aéroport Marilyn et Milton GREENE sont assaillis par les journalistes, une conférence de presse est alors dépêchée sur place, à propos de ce nouveau film de Joshua LOGAN.
27 Février 1956 / NEWS and RARES / Marilyn débarque de New-York pour Hollywood afin de débuter les scènes de tournage en studio du film "Bus stop" ; à l'aéroport Marilyn et Milton GREENE sont assaillis par les journalistes, une conférence de presse est alors dépêchée sur place, à propos de ce nouveau film de Joshua LOGAN.

Tags : 1956 - Conférence presse "Bus stop" - Milton GREENE

BELLE FIN DE SOIREE A TOUTES ET A TOUS ! 25/09/2017

Tags : 1956 - The Prince and the showgirl - Milton GREENE

1956 / Maquillée outrageusement dans cette jolie robe brodée, Marilyn dans une des scènes du film "The Prince and the showgirl" sous l'objectif de Milton GREENE. 25/09/2017

1956 / Maquillée outrageusement dans cette jolie robe brodée, Marilyn dans une des scènes du film "The Prince and the showgirl" sous l'objectif de Milton GREENE.

1956 / Maquillée outrageusement dans cette jolie robe brodée, Marilyn dans une des scènes du film "The Prince and the showgirl" sous l'objectif de Milton GREENE.
1956 / Maquillée outrageusement dans cette jolie robe brodée, Marilyn dans une des scènes du film "The Prince and the showgirl" sous l'objectif de Milton GREENE.
1956 / Maquillée outrageusement dans cette jolie robe brodée, Marilyn dans une des scènes du film "The Prince and the showgirl" sous l'objectif de Milton GREENE.
1956 / Maquillée outrageusement dans cette jolie robe brodée, Marilyn dans une des scènes du film "The Prince and the showgirl" sous l'objectif de Milton GREENE.
1956 / Maquillée outrageusement dans cette jolie robe brodée, Marilyn dans une des scènes du film "The Prince and the showgirl" sous l'objectif de Milton GREENE.
1956 / Maquillée outrageusement dans cette jolie robe brodée, Marilyn dans une des scènes du film "The Prince and the showgirl" sous l'objectif de Milton GREENE.
1956 / Maquillée outrageusement dans cette jolie robe brodée, Marilyn dans une des scènes du film "The Prince and the showgirl" sous l'objectif de Milton GREENE.

Tags : 1956 - The Prince and the showgirl - Milton GREENE

1956 / Marilyn et Don MURRAY sur le tournage du film "Bus stop", Marilyn campant Chérie, une danseuse de saloon, chantant "That old black magic" dans un costume signé TRAVILLA sous l'objectif du photographe Milton GREENE. 24/09/2017

1956 / Marilyn et Don MURRAY sur le tournage du film "Bus stop", Marilyn campant Chérie, une danseuse de saloon, chantant "That old black magic" dans un costume signé TRAVILLA sous l'objectif du photographe Milton GREENE.
1956 / Marilyn et Don MURRAY sur le tournage du film "Bus stop", Marilyn campant Chérie, une danseuse de saloon, chantant "That old black magic" dans un costume signé TRAVILLA sous l'objectif du photographe Milton GREENE.
1956 / Marilyn et Don MURRAY sur le tournage du film "Bus stop", Marilyn campant Chérie, une danseuse de saloon, chantant "That old black magic" dans un costume signé TRAVILLA sous l'objectif du photographe Milton GREENE.
1956 / Marilyn et Don MURRAY sur le tournage du film "Bus stop", Marilyn campant Chérie, une danseuse de saloon, chantant "That old black magic" dans un costume signé TRAVILLA sous l'objectif du photographe Milton GREENE.
1956 / Marilyn et Don MURRAY sur le tournage du film "Bus stop", Marilyn campant Chérie, une danseuse de saloon, chantant "That old black magic" dans un costume signé TRAVILLA sous l'objectif du photographe Milton GREENE.
1956 / Marilyn et Don MURRAY sur le tournage du film "Bus stop", Marilyn campant Chérie, une danseuse de saloon, chantant "That old black magic" dans un costume signé TRAVILLA sous l'objectif du photographe Milton GREENE.

"Bus stop" - "Arrêt d'autobus" en français mais ça le fait moins, non ? - ,  un film de 1956 réalisé par Joshua LOGAN (1908-1988) à qui l'on doit aussi "Mister Roberts" avec Henry FONDA, "Picnic" avec William HOLDEN ou "Sayonara" avec Marlon BRANDO, LOGAN qui était aussi (et surtout) metteur en scène à Broadway ; justement ce film est une adaptation de la pièce à succès "People in the wind" jouée l'année précédente à Broadway.
Un film qui arrive après « 7 ans de réflexion », et...comment ? 7 ans ça fait long ? Ah, non , on s'est mal comprit, un film qui arrive après le film "7 ans de réflexion" dans la carrière de Marilyn, film qui a rapporté gros, 8 millions de Dollars de recettes au Box office . Marilyn en a profité pour négocier un nouveau contrat avec la 20th Century Fox, 100.000 dollars par film + 500 par semaine pour "frais divers" + droit de regard sur les scenars, le réalisateur et le directeur de la photo...
« Bus stop » est le premier film qu'elle tourne à ces nouvelles conditions, Marilyn a aussi imposé sur le tournage une conseillère perso, Paula STRASBERG, une mégère qui va faire tourner réalisateur et techniciens en bourrique, ils la surnomment "la sorcière"...
Sur le plan sentimental, Marilyn a divorcé de son joueur de base ball et flirte avec l'écrivain Arthur MILLER, qu'elle épousera en Juin de cette même année 1956.
Mais tout cela est de l'histoire connue alors revenons en au film lui même :
Bo, un jeune cow-boy extraverti jamais sorti de son ranch du Montana "monte" à la grande ville (Phoenix, Arizona) prendre part à un grand rodéo avec son ami Virgil, qui lui met dans la tête l'idée de se trouver une femme par la même occasion. Les voila parti dans ce fameux bus. Le problème est que notre jeune ami, les femmes, ces êtres bizarres, il n'en a vu pour l'instant qu'en photos et ne sais pas vraiment comment ça s'attrape, enfin il a bien une petite idée : "c'est comme les taureaux, on ne leur demande pas leur avis pour les ligoter".
Et Marilyn là dedans me direz vous ?
Voila,  voila.  Elle campe Cherie une entraîneuse-chanteuse dans un tripot  pour cow-boys à Phoenix, plus entraîneuse que chanteuse d'ailleurs, même si elle y croit , rêvant d' Hollywood et de célébrité. Et c'est là que leur chemin vont se croiser et le cow-boy tomber amoureux de la belle au premier regard et lui proposer de la ramener dans ses bagages, négligeant un petit détail : Cherie ne se voit pas du tout en fermière du Montana ; mais aller expliquer ça à un cow-boy plus têtu qu'une mule ! Surtout qu'il a gagné le grand prix du rodéo, déjà qu'il avait le melon avant !  Elle n'arrive pas à se débarrasser de l'encombrant "fiancé"  qui va jusqu'à la capturer au lasso pour la faire monter dans le bus du retour !
Un tel comportement machiste dans une série américaine de nos jours lui vaudrait le "gnouf" direct ainsi qu'une flopée d'avocats aux fesses ! La fin va être assez prévisible, le car se retrouve bloqué par la neige à un relais, un "bus stop", "chez Grace" (jouée par Betty FIELD ). Le chauffeur lassé de ces histoires met une raclée à l'amoureux pour qu'il lâche la demoiselle, celui ci comprend la leçon et se transforme en agneau prévenant, qui fait finalement fondre Marilyn qui accepte de le suivre... Bon que ressortir de tout ça, déjà c'est un bon moment de cinoche, distrayant, pas un chef d'½uvre c'est certain, sans doute plus taillé pour le théâtre que pour un long métrage. Le trait est un peu exagéré, à  dessein, mais l'exubérance de Bo lasse un peu et la fin est  cousue de fil blanc.
 
Marilyn s'en tire plutôt bien, dans son personnage de paumée, de fille de petite vertu désabusée  mais à la candeur touchante (au fait pourquoi diable l'ont ils enfarinée ainsi, elle est d'une pâleur inquiétante tout au long du film ? !). Notons que les scénaristes ne sont jamais beaucoup foulés, lui offrant quasiment toujours le même rôle ainsi qu'on l'a vu cette semaine. Dommage que sa vie et sa carrière aient été ainsi "écourtés", on aurait aimé la voir dans des rôles plus dramatiques et des films plus "profonds"... 
Mais le vrai personnage clé du film  c'est Bo, interprété par Don MURRAY, dont c'est ici le premier film ; il tournera ensuite dans d'innombrables séries et télé-films, et au ciné bien sur, notamment  "la fureur des hommes" (1958), "la conquête de la planète des singes" (1972) ou " Peggy Sue got married" (COPPOLA, 1986). On notera aussi des seconds rôles savoureux comme Virgil joué par Arthur o'CONNELL (1908-1981) ou Hope LANGE dont ce fut aussi le premier film, elle y joue Elma, une passagère du bus qui aide Cherie, à noter qu'elle fut l'épouse à la ville de Don MURRAY.
1956 / Marilyn et Don MURRAY sur le tournage du film "Bus stop", Marilyn campant Chérie, une danseuse de saloon, chantant "That old black magic" dans un costume signé TRAVILLA sous l'objectif du photographe Milton GREENE.
1956 / Marilyn et Don MURRAY sur le tournage du film "Bus stop", Marilyn campant Chérie, une danseuse de saloon, chantant "That old black magic" dans un costume signé TRAVILLA sous l'objectif du photographe Milton GREENE.

Tags : 1956 - Bus stop - Milton GREENE