173 tagged articles 1956

Une vie de 36 ans en images ! 31/07/2015

Une vie de 36 ans en images !

Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !

LE DRAME DE VIE DE MARILYN : N'AVOIR JAMAIS EU D'ENFANT ! / Elle n'a jamais pu avoir d'enfant, et pourtant elle désirait par dessus tout être maman. BONNE FETE A TOUTES LES MAMANS ! 28/05/2017

LE DRAME DE VIE DE MARILYN : N'AVOIR JAMAIS EU D'ENFANT ! / Elle n'a jamais pu avoir d'enfant, et pourtant elle désirait par dessus tout être maman. BONNE FETE A TOUTES LES MAMANS !
LE DRAME DE VIE DE MARILYN : N'AVOIR JAMAIS EU D'ENFANT ! / Elle n'a jamais pu avoir d'enfant, et pourtant elle désirait par dessus tout être maman. BONNE FETE A TOUTES LES MAMANS !
LE DRAME DE VIE DE MARILYN : N'AVOIR JAMAIS EU D'ENFANT ! / Elle n'a jamais pu avoir d'enfant, et pourtant elle désirait par dessus tout être maman. BONNE FETE A TOUTES LES MAMANS !
LE DRAME DE VIE DE MARILYN : N'AVOIR JAMAIS EU D'ENFANT ! / Elle n'a jamais pu avoir d'enfant, et pourtant elle désirait par dessus tout être maman. BONNE FETE A TOUTES LES MAMANS !
LE DRAME DE VIE DE MARILYN : N'AVOIR JAMAIS EU D'ENFANT ! / Elle n'a jamais pu avoir d'enfant, et pourtant elle désirait par dessus tout être maman. BONNE FETE A TOUTES LES MAMANS !
LE DRAME DE VIE DE MARILYN : N'AVOIR JAMAIS EU D'ENFANT ! / Elle n'a jamais pu avoir d'enfant, et pourtant elle désirait par dessus tout être maman. BONNE FETE A TOUTES LES MAMANS !
LE DRAME DE VIE DE MARILYN : N'AVOIR JAMAIS EU D'ENFANT ! / Elle n'a jamais pu avoir d'enfant, et pourtant elle désirait par dessus tout être maman. BONNE FETE A TOUTES LES MAMANS !
"Que l'on veuille bien me pardonner mon passé et mes erreurs de jeunesse. Que l'on veuille bien se remémorer le temps où une starlette en quête de célébrité devait impérativement passer dans le lit et sous les grosses pattes du producteur pour décrocher une seule réplique dans un mauvais film. Que l'on veuille bien me pardonner mes crimes, si nombreux, en songeant que je les ai désormais payés au centuple.


Je me suis mariée à 16 ans en juin 1942. Jimmy était un garçon adorable, et j'avais beacoup de tendresse pour lui. Je crois que sans imagination, j'aurais pu devenir la ménagère idéale, cuisinant pour mon mari et attendant précieusement son retour tous les soirs dans ma home sweet home. Mais Jimmy fut enrôlé et le léger désir d'enfant que je ressentais en moi s'évanouit comme un rêve brumeux effacé au petit matin. Après le départ de Jimmy, tout alla assez vite: l'usine, les sourires, les photos, les rendez-vous et l'envie en moi de continuer dans cette voie lumineuse du cinéma.

Je ne le nierai pas: j'ai eu des liaisons durant l'absence de Jimmy, mais il fallait rencontrer beaucoup de monde pour se faire connaître... Ils ont été quelques-uns, compagnons fugitifs, amants d'un soir, passion mensuelle... et naturellement, certains partirent en me laissant un souvenir d'eux caché dans les entrailles.

Je ne vous mentirai pas : je me suis fait avorter... plusieurs fois même ! Comment aurais-je pu mener à bien mes ambitions d'actrice avec un ventre gigantesque ? Comment aurais-je pu affronter mon époux et lui prétendre que l'enfant était le sien alors que nous n'avions pas partagé le même lit depuis des mois ? Comment aurais-je pu obtenir ne serait-ce qu'un seul rendez-vous dans l'enceinte de cet Hollywood puritain en me présentant comme mère-célibataire ? On m'aurait répudiée et marquée au fer rouge, bannie à jamais.

J'ai dû faire des choix, et ces décisions m'ont coûté beaucoup de larmes. Au seuil de mon existence, j'ai constamment pensé à ces enfants auxquels j'avais refusé la vie. Je les imaginais dans les yeux des autres enfants, je les entendais dans les rires des cours d'école... et je regardais ces mamans dont le corps avait donné la vie, quand mon ventre n'avait engendré que la mort.

À cette époque, Hollywood imposait son diktat sur la vie des actrices, et il était formellement conseillé à une jeune comédienne promise au succès de ne pas se marier sans l'accord du studio et de ne pas «se trouver dans une position incommodante pour sa carrière»... Ce discours me fut tenu à moi comme aux autres... et je m'y suis pliée pendant des années. `Q Hollywood, Puissance et Gloire sont des mots d'ordre pour lesquels il est possible de commettre les crimes les plus vils.

Mais j'ai vieilli, j'ai rencontré des hommes, j'ai épousé ces hommes, et, eux, voulaient des enfants de moi. Je suis tombée enceinte plusieurs fois, mais mon corps, sans doute déjà putréfié par les abus de médicaments et d'alcool, a été incapable de garder convenablement les bébés.

Les faiseuses d'anges de ma jeunesse ont alors laissé place à de grands médecins qui examinent avec soin le corps de Marilyn, dans des cliniques privées de Los Angeles ou de New York. «Allons, Miss MONROE, ce n'est pas grave, vous en aurez d'autres ! Ne pleurez pas !»

Savent-ils qu'on m'a déjà répété cette phrase au moins une dizaine de fois ? Savent-ils qu'aujourd'hui, plus que jamais je veux un enfant ? Savent-ils que ma carrière d'actrice est bientôt terminée, et que je n'ai plus que quelques années pour entamer décemment celle de mère? Savent-ils que je veux élever mes enfants comme jamais je n'ai été élevée ?

Savent-ils que j'ai honte ?

Ma vie n'a finalement jamais fonctionné comme je l'attendais. Le corps encore innocent de Norma-Jeane s'était donné aux aiguilles sales des avorteurs clandestins, sans songer que, des années plus tard, une Marilyn prête à disparaître, prierait pour obtenir ce cadeau inespéré de l'existence qu'un corps usé lui refusera irrémédiablement.

Je n'ai jamais eu d'enfant, personne ne m'a jamais appelée «maman» et jamais un homme n'est devenu, grâce à moi, père". 
Marilyn
LE DRAME DE VIE DE MARILYN : N'AVOIR JAMAIS EU D'ENFANT ! / Elle n'a jamais pu avoir d'enfant, et pourtant elle désirait par dessus tout être maman. BONNE FETE A TOUTES LES MAMANS !

Tags : 1957 - March of dimes - 1953 - River of no return - 1952 - We're not married - Don't bother to knock - 1956 - Bus stop - Milton GREENE

1956 / RARE Marilyn et Joshua LOGAN (candids moments) lors du tournage du film "Bus stop". 22/05/2017

1956 / RARE Marilyn et Joshua LOGAN (candids moments) lors du tournage du film "Bus stop".

1956 / RARE Marilyn et Joshua LOGAN (candids moments) lors du tournage du film "Bus stop".
1956 / RARE Marilyn et Joshua LOGAN (candids moments) lors du tournage du film "Bus stop".
1956 / RARE Marilyn et Joshua LOGAN (candids moments) lors du tournage du film "Bus stop".
1956 / RARE Marilyn et Joshua LOGAN (candids moments) lors du tournage du film "Bus stop".
1956 / RARE Marilyn et Joshua LOGAN (candids moments) lors du tournage du film "Bus stop".
1956 / RARE Marilyn et Joshua LOGAN (candids moments) lors du tournage du film "Bus stop".
1956 / RARE Marilyn et Joshua LOGAN (candids moments) lors du tournage du film "Bus stop".

Tags : 1956 - Bus stop - Milton GREENE - Joshua LOGAN

BELLE JOURNEE A TOUTES ET A TOUS ! 17/05/2017

Tags : 1956 - Cecil BEATON

1956 / Images du film "Bus stop" de Joshua LOGAN. 13/05/2017

1956 / Images du film "Bus stop" de Joshua LOGAN.
1956 / Images du film "Bus stop" de Joshua LOGAN.
1956 / Images du film "Bus stop" de Joshua LOGAN.
1956 / Images du film "Bus stop" de Joshua LOGAN.
1956 / Images du film "Bus stop" de Joshua LOGAN.
1956 / Images du film "Bus stop" de Joshua LOGAN.
1956 / Images du film "Bus stop" de Joshua LOGAN.
"Bus stop" a été réalisé par un cinéaste mineur des années 50/60 d'Hollywood (Joshua LOGAN). Certes il a dirigé William HOLDEN et Kim NOVAK dans "Picnic" (1955), un joli succès à 1.8 million d'entrées en France, Marlon BRANDO dans "Sayonara" (1957), Jane FONDA et Anthony PERKINS dans "Tall Story" (1960), Leslie CARON et Maurice CHEVALIER dans l'adaptation américaine de PAGNOL, "Fanny" (1961), autre film millionnaire sur notre territoire. Mais son empreinte n'a pas laissé de marque sur la production américaine de son époque, c'est surtout son passé d'acteur et de metteur en scène à Broadway qui marqua sa carrière.

"Bus stop", 927.000 entrées en France en 1956, est indéniablement l'un des films les plus anecdotiques de la carrière de Marilyn, alors méga star, qui sortait de "Sept ans de réflexion" de Billy WILDER (1955) et qui allait enchaîner aux côtés de Laurence OLIVIER "Le prince et la danseuse" et surtout "Certains l'aiment chaud" de WILDER (1959). La comédie romantique, et forcément musicale, avec un numéro de chant de la part de l'artiste aux multiples talents, dans un bouge à routiers, appartient aux productions redneck de l'époque, où l'on s'amusait des mythes fondateurs de l'Amérique, le cow-boy et l'hôtesse de saloon.
1956 / Images du film "Bus stop" de Joshua LOGAN.

Tags : 1956 - Bus stop - Milton GREENE - Joshua LOGAN - Paula STRASBERG

1956 / Sur le tournage du film "Bus stop". 10/05/2017

1956 / Sur le tournage du film "Bus stop".
1956 / Sur le tournage du film "Bus stop".
1956 / Sur le tournage du film "Bus stop".
1956 / Sur le tournage du film "Bus stop".

Tags : 1956 - Bus stop

27 Février 1956 / De retour à Hollywood, accompagnée de Milton GREENE, Marilyn assaillie par les journalistes, se verra donner une conférence de presse au sein même de l'aéroport, afin d'annoncer sa nouvelle collaboration avec le metteur en scène Joshua LOGAN, pour son prochain film "Bus stop". 06/05/2017

27 Février 1956 / De retour à Hollywood, accompagnée de Milton GREENE, Marilyn assaillie par les journalistes, se verra donner une conférence de presse au sein même de l'aéroport, afin d'annoncer sa nouvelle collaboration avec le metteur en scène Joshua LOGAN, pour son prochain film "Bus stop".

27 Février 1956 / De retour à Hollywood, accompagnée de Milton GREENE, Marilyn assaillie par les journalistes, se verra donner une conférence de presse au sein même de l'aéroport, afin d'annoncer sa nouvelle collaboration avec le metteur en scène Joshua LOGAN, pour son prochain film "Bus stop".
27 Février 1956 / De retour à Hollywood, accompagnée de Milton GREENE, Marilyn assaillie par les journalistes, se verra donner une conférence de presse au sein même de l'aéroport, afin d'annoncer sa nouvelle collaboration avec le metteur en scène Joshua LOGAN, pour son prochain film "Bus stop".
27 Février 1956 / De retour à Hollywood, accompagnée de Milton GREENE, Marilyn assaillie par les journalistes, se verra donner une conférence de presse au sein même de l'aéroport, afin d'annoncer sa nouvelle collaboration avec le metteur en scène Joshua LOGAN, pour son prochain film "Bus stop".
27 Février 1956 / De retour à Hollywood, accompagnée de Milton GREENE, Marilyn assaillie par les journalistes, se verra donner une conférence de presse au sein même de l'aéroport, afin d'annoncer sa nouvelle collaboration avec le metteur en scène Joshua LOGAN, pour son prochain film "Bus stop".
27 Février 1956 / De retour à Hollywood, accompagnée de Milton GREENE, Marilyn assaillie par les journalistes, se verra donner une conférence de presse au sein même de l'aéroport, afin d'annoncer sa nouvelle collaboration avec le metteur en scène Joshua LOGAN, pour son prochain film "Bus stop".
27 Février 1956 / De retour à Hollywood, accompagnée de Milton GREENE, Marilyn assaillie par les journalistes, se verra donner une conférence de presse au sein même de l'aéroport, afin d'annoncer sa nouvelle collaboration avec le metteur en scène Joshua LOGAN, pour son prochain film "Bus stop".
27 Février 1956 / De retour à Hollywood, accompagnée de Milton GREENE, Marilyn assaillie par les journalistes, se verra donner une conférence de presse au sein même de l'aéroport, afin d'annoncer sa nouvelle collaboration avec le metteur en scène Joshua LOGAN, pour son prochain film "Bus stop".

Tags : 1956 - Conférence presse "Bus stop" - Milton GREENE

1956 / "The Prince and the showgirl" / SYNOPSIS / Marilyn incarne Elsie MARINA, danseuse dans le cabaret "Coconut Girl", dans un quartier de Londres. La famille royale de Carpathie vient d'arriver en Angleterre pour célébrer le couronnement du roi George V. Pour se distraire le temps d'une soirée, le Grand-Duc Charles rencontre cette américaine et s'émoustille à la vue d'une bretelle qui lâche sur la blanche et ronde poitrine d'Elsie. Il décide de l'inviter pour un souper dans ses appartements et pousser plus en avant quelques entreprises coquines. Toutefois, Elsie n'est pas dupe. Elle boit vodka et champagne, fait des entorses au protocole, pourtant son esprit vif se rebiffe en rejetant les avances du régent ! Ce dernier, habitué à dominer son petit monde, voit rouge, s'esclaffe et s'époumonne... non vraiment, cette petite américaine le déconcerte et ça ne l'enchante guère. Malgré cela, suivant les doux aléas du scénario aux gentils rebondissements, Elsie s'installe dans cette ambassade, opine du chef face au français impeccable de la reine mère, prétend connaître une certaine Sarah BERNHARDT, surprend le fils du régent en conversation téléphonique suspicieuse, mais jamais elle ne se départit de son humour ni de sa fraîcheur qui vont permettre de dérider le caractère autoritaire et intempestif du Grand-Duc !... 05/05/2017

1956 / "The Prince and the showgirl" / SYNOPSIS / Marilyn incarne Elsie MARINA, danseuse dans le cabaret "Coconut Girl", dans un quartier de Londres. La famille royale de Carpathie vient d'arriver en Angleterre pour célébrer le couronnement du roi George V.  Pour se distraire le temps d'une soirée, le Grand-Duc Charles rencontre cette américaine et s'émoustille à la vue d'une bretelle qui lâche sur la blanche et ronde poitrine d'Elsie. Il décide de l'inviter pour un souper dans ses appartements et pousser plus en avant quelques entreprises coquines. Toutefois, Elsie n'est pas dupe. Elle boit vodka et champagne, fait des entorses au protocole, pourtant son esprit vif se rebiffe en rejetant les avances du régent ! Ce dernier, habitué à dominer son petit monde, voit rouge, s'esclaffe et s'époumonne... non vraiment, cette petite américaine le déconcerte et ça ne l'enchante guère. Malgré cela, suivant les doux aléas du scénario aux gentils rebondissements, Elsie s'installe dans cette ambassade, opine du chef face au français impeccable de la reine mère, prétend connaître une certaine Sarah BERNHARDT, surprend le fils du régent en conversation téléphonique suspicieuse, mais jamais elle ne se départit de son humour ni de sa fraîcheur qui vont permettre de dérider le caractère autoritaire et intempestif du Grand-Duc !...
1956 / "The Prince and the showgirl" / SYNOPSIS / Marilyn incarne Elsie MARINA, danseuse dans le cabaret "Coconut Girl", dans un quartier de Londres. La famille royale de Carpathie vient d'arriver en Angleterre pour célébrer le couronnement du roi George V.  Pour se distraire le temps d'une soirée, le Grand-Duc Charles rencontre cette américaine et s'émoustille à la vue d'une bretelle qui lâche sur la blanche et ronde poitrine d'Elsie. Il décide de l'inviter pour un souper dans ses appartements et pousser plus en avant quelques entreprises coquines. Toutefois, Elsie n'est pas dupe. Elle boit vodka et champagne, fait des entorses au protocole, pourtant son esprit vif se rebiffe en rejetant les avances du régent ! Ce dernier, habitué à dominer son petit monde, voit rouge, s'esclaffe et s'époumonne... non vraiment, cette petite américaine le déconcerte et ça ne l'enchante guère. Malgré cela, suivant les doux aléas du scénario aux gentils rebondissements, Elsie s'installe dans cette ambassade, opine du chef face au français impeccable de la reine mère, prétend connaître une certaine Sarah BERNHARDT, surprend le fils du régent en conversation téléphonique suspicieuse, mais jamais elle ne se départit de son humour ni de sa fraîcheur qui vont permettre de dérider le caractère autoritaire et intempestif du Grand-Duc !...
1956 / "The Prince and the showgirl" / SYNOPSIS / Marilyn incarne Elsie MARINA, danseuse dans le cabaret "Coconut Girl", dans un quartier de Londres. La famille royale de Carpathie vient d'arriver en Angleterre pour célébrer le couronnement du roi George V.  Pour se distraire le temps d'une soirée, le Grand-Duc Charles rencontre cette américaine et s'émoustille à la vue d'une bretelle qui lâche sur la blanche et ronde poitrine d'Elsie. Il décide de l'inviter pour un souper dans ses appartements et pousser plus en avant quelques entreprises coquines. Toutefois, Elsie n'est pas dupe. Elle boit vodka et champagne, fait des entorses au protocole, pourtant son esprit vif se rebiffe en rejetant les avances du régent ! Ce dernier, habitué à dominer son petit monde, voit rouge, s'esclaffe et s'époumonne... non vraiment, cette petite américaine le déconcerte et ça ne l'enchante guère. Malgré cela, suivant les doux aléas du scénario aux gentils rebondissements, Elsie s'installe dans cette ambassade, opine du chef face au français impeccable de la reine mère, prétend connaître une certaine Sarah BERNHARDT, surprend le fils du régent en conversation téléphonique suspicieuse, mais jamais elle ne se départit de son humour ni de sa fraîcheur qui vont permettre de dérider le caractère autoritaire et intempestif du Grand-Duc !...
1956 / "The Prince and the showgirl" / SYNOPSIS / Marilyn incarne Elsie MARINA, danseuse dans le cabaret "Coconut Girl", dans un quartier de Londres. La famille royale de Carpathie vient d'arriver en Angleterre pour célébrer le couronnement du roi George V.  Pour se distraire le temps d'une soirée, le Grand-Duc Charles rencontre cette américaine et s'émoustille à la vue d'une bretelle qui lâche sur la blanche et ronde poitrine d'Elsie. Il décide de l'inviter pour un souper dans ses appartements et pousser plus en avant quelques entreprises coquines. Toutefois, Elsie n'est pas dupe. Elle boit vodka et champagne, fait des entorses au protocole, pourtant son esprit vif se rebiffe en rejetant les avances du régent ! Ce dernier, habitué à dominer son petit monde, voit rouge, s'esclaffe et s'époumonne... non vraiment, cette petite américaine le déconcerte et ça ne l'enchante guère. Malgré cela, suivant les doux aléas du scénario aux gentils rebondissements, Elsie s'installe dans cette ambassade, opine du chef face au français impeccable de la reine mère, prétend connaître une certaine Sarah BERNHARDT, surprend le fils du régent en conversation téléphonique suspicieuse, mais jamais elle ne se départit de son humour ni de sa fraîcheur qui vont permettre de dérider le caractère autoritaire et intempestif du Grand-Duc !...
1956 / "The Prince and the showgirl" / SYNOPSIS / Marilyn incarne Elsie MARINA, danseuse dans le cabaret "Coconut Girl", dans un quartier de Londres. La famille royale de Carpathie vient d'arriver en Angleterre pour célébrer le couronnement du roi George V.  Pour se distraire le temps d'une soirée, le Grand-Duc Charles rencontre cette américaine et s'émoustille à la vue d'une bretelle qui lâche sur la blanche et ronde poitrine d'Elsie. Il décide de l'inviter pour un souper dans ses appartements et pousser plus en avant quelques entreprises coquines. Toutefois, Elsie n'est pas dupe. Elle boit vodka et champagne, fait des entorses au protocole, pourtant son esprit vif se rebiffe en rejetant les avances du régent ! Ce dernier, habitué à dominer son petit monde, voit rouge, s'esclaffe et s'époumonne... non vraiment, cette petite américaine le déconcerte et ça ne l'enchante guère. Malgré cela, suivant les doux aléas du scénario aux gentils rebondissements, Elsie s'installe dans cette ambassade, opine du chef face au français impeccable de la reine mère, prétend connaître une certaine Sarah BERNHARDT, surprend le fils du régent en conversation téléphonique suspicieuse, mais jamais elle ne se départit de son humour ni de sa fraîcheur qui vont permettre de dérider le caractère autoritaire et intempestif du Grand-Duc !...
1956 / "The Prince and the showgirl" / SYNOPSIS / Marilyn incarne Elsie MARINA, danseuse dans le cabaret "Coconut Girl", dans un quartier de Londres. La famille royale de Carpathie vient d'arriver en Angleterre pour célébrer le couronnement du roi George V.  Pour se distraire le temps d'une soirée, le Grand-Duc Charles rencontre cette américaine et s'émoustille à la vue d'une bretelle qui lâche sur la blanche et ronde poitrine d'Elsie. Il décide de l'inviter pour un souper dans ses appartements et pousser plus en avant quelques entreprises coquines. Toutefois, Elsie n'est pas dupe. Elle boit vodka et champagne, fait des entorses au protocole, pourtant son esprit vif se rebiffe en rejetant les avances du régent ! Ce dernier, habitué à dominer son petit monde, voit rouge, s'esclaffe et s'époumonne... non vraiment, cette petite américaine le déconcerte et ça ne l'enchante guère. Malgré cela, suivant les doux aléas du scénario aux gentils rebondissements, Elsie s'installe dans cette ambassade, opine du chef face au français impeccable de la reine mère, prétend connaître une certaine Sarah BERNHARDT, surprend le fils du régent en conversation téléphonique suspicieuse, mais jamais elle ne se départit de son humour ni de sa fraîcheur qui vont permettre de dérider le caractère autoritaire et intempestif du Grand-Duc !...
1956 / "The Prince and the showgirl" / SYNOPSIS / Marilyn incarne Elsie MARINA, danseuse dans le cabaret "Coconut Girl", dans un quartier de Londres. La famille royale de Carpathie vient d'arriver en Angleterre pour célébrer le couronnement du roi George V.  Pour se distraire le temps d'une soirée, le Grand-Duc Charles rencontre cette américaine et s'émoustille à la vue d'une bretelle qui lâche sur la blanche et ronde poitrine d'Elsie. Il décide de l'inviter pour un souper dans ses appartements et pousser plus en avant quelques entreprises coquines. Toutefois, Elsie n'est pas dupe. Elle boit vodka et champagne, fait des entorses au protocole, pourtant son esprit vif se rebiffe en rejetant les avances du régent ! Ce dernier, habitué à dominer son petit monde, voit rouge, s'esclaffe et s'époumonne... non vraiment, cette petite américaine le déconcerte et ça ne l'enchante guère. Malgré cela, suivant les doux aléas du scénario aux gentils rebondissements, Elsie s'installe dans cette ambassade, opine du chef face au français impeccable de la reine mère, prétend connaître une certaine Sarah BERNHARDT, surprend le fils du régent en conversation téléphonique suspicieuse, mais jamais elle ne se départit de son humour ni de sa fraîcheur qui vont permettre de dérider le caractère autoritaire et intempestif du Grand-Duc !...
Inutile de revenir sur les conditions de tournage difficiles du film... Il n'en demeure pas moins douteux d'admirer ce couple se séduire à l'écran alors que leurs rapports étaient teintés de froideur et d'arrogance sur les plateaux.

C'est étrange, troublant. Comme souvent, les aléas de la vie personnelle de Marilyn ont empoisonné son travail, la rendant complètement invivable et entretenant une fausse réputation d'enquiquineuse au boulot. 
Laurence OLIVIER, qui s'était avoué enchanté de collaborer avec la méga star américaine, fut vite désappointé par certains caprices de celle-ci (mais qui s'expliquent si on se penche davantage sur les circonstances entourant la vie de Marilyn en cette année 1956). 
Le film est en fait adapté d'une pièce qui s'intitule "The sleeping prince", et c'était le couple Laurence OLIVIER - Vivien LEIGH qui avait interprété ce rôle sur les planches. L'acteur anglais accepta donc la proposition des "Productions MM", à la condition d'en être le réalisateur, le co-producteur et le premier rôle.
Mais les deux acteurs n'ont jamais su s'accorder. Marilyn était blessée des attentes d'OLIVIER : il voulait qu'elle soit sexy, c'est tout. Cela correspondait très mal avec ses envies de se forger une nouvelle identité de comédienne. 
Effectivement dans le film, Marilyn est au premier abord ce qu'on attend absolument d'elle : elle est blonde, sexy et bécasse ! Pourtant, à bien y regarder, Marilyn interprète une Elsie MARINA plus mutine et espiègle qu'on n'y pensait. La star jubile, elle rayonne, son jeu fait montre de sa large palette en étant irrésistiblement drôle. Elle comprend qu'elle n'est qu'une conquête parmi d'autres aux yeux du régent, et pourtant elle entreprend un jeu du chat et de la souris exquis et délicieux. Ce qu'elle souhaite, c'est être aimée, tomber amoureuse et donner de l'amour à cet homme solitaire et au coeur de pierre.
Parviendra-t-elle à ce qu'elle veut ? La fin est justement une lettre ouverte à la question : l'amour n'est-il qu'enfantillage ?

"The Prince and the showgirl" n'a malheureusement rencontré qu'un succès mitigé auprès du public à sa sortie, les critiques étaient clémentes, saluant le potentiel de Marilyn qui surpassait de très loin son partenaire. Le seul reproche du film réside, justement, sur le fait que l'histoire était un tantinet pauvrette et peu crédible. Son scénario laisse entendre une belle comédie sentimentale, avec des éclats de rire et de séduction, mais ce n'est pas suffisant pour emballer les foules. De plus, Laurence OLIVIER a privilégié une réalisation lisse et classique, qui émousse le charme dans lequel l'interprétation de Marilyn désirait l'entraîner.
Un peu dommage. Il ne faut cependant pas se priver de voir ce film car c'est toujours un bonheur d'admirer la blonde et sublime Marilyn.
1956 / "The Prince and the showgirl" / SYNOPSIS / Marilyn incarne Elsie MARINA, danseuse dans le cabaret "Coconut Girl", dans un quartier de Londres. La famille royale de Carpathie vient d'arriver en Angleterre pour célébrer le couronnement du roi George V.  Pour se distraire le temps d'une soirée, le Grand-Duc Charles rencontre cette américaine et s'émoustille à la vue d'une bretelle qui lâche sur la blanche et ronde poitrine d'Elsie. Il décide de l'inviter pour un souper dans ses appartements et pousser plus en avant quelques entreprises coquines. Toutefois, Elsie n'est pas dupe. Elle boit vodka et champagne, fait des entorses au protocole, pourtant son esprit vif se rebiffe en rejetant les avances du régent ! Ce dernier, habitué à dominer son petit monde, voit rouge, s'esclaffe et s'époumonne... non vraiment, cette petite américaine le déconcerte et ça ne l'enchante guère. Malgré cela, suivant les doux aléas du scénario aux gentils rebondissements, Elsie s'installe dans cette ambassade, opine du chef face au français impeccable de la reine mère, prétend connaître une certaine Sarah BERNHARDT, surprend le fils du régent en conversation téléphonique suspicieuse, mais jamais elle ne se départit de son humour ni de sa fraîcheur qui vont permettre de dérider le caractère autoritaire et intempestif du Grand-Duc !...

Tags : 1956 - The Prince and the showgirl - Milton GREENE - Effet personnel

1956 / Wonderful Marilyn by Cecil BEATON. 02/05/2017

Tags : 1956 - Cecil BEATON

9 Février 1956 / (nouvelles photos) Marilyn et Laurence OLIVIER annoncent aux jornalistes le début du tournage du film "The Prince and the showgirl" au "Plaza Hotel". 02/05/2017

9 Février 1956 / (nouvelles photos) Marilyn et Laurence OLIVIER annoncent aux jornalistes le début du tournage du film "The Prince and the showgirl" au "Plaza Hotel".

9 Février 1956 / (nouvelles photos) Marilyn et Laurence OLIVIER annoncent aux jornalistes le début du tournage du film "The Prince and the showgirl" au "Plaza Hotel".
9 Février 1956 / (nouvelles photos) Marilyn et Laurence OLIVIER annoncent aux jornalistes le début du tournage du film "The Prince and the showgirl" au "Plaza Hotel".
9 Février 1956 / (nouvelles photos) Marilyn et Laurence OLIVIER annoncent aux jornalistes le début du tournage du film "The Prince and the showgirl" au "Plaza Hotel".
9 Février 1956 / (nouvelles photos) Marilyn et Laurence OLIVIER annoncent aux jornalistes le début du tournage du film "The Prince and the showgirl" au "Plaza Hotel".
9 Février 1956 / (nouvelles photos) Marilyn et Laurence OLIVIER annoncent aux jornalistes le début du tournage du film "The Prince and the showgirl" au "Plaza Hotel".
9 Février 1956 / (nouvelles photos) Marilyn et Laurence OLIVIER annoncent aux jornalistes le début du tournage du film "The Prince and the showgirl" au "Plaza Hotel".
9 Février 1956 / (nouvelles photos) Marilyn et Laurence OLIVIER annoncent aux jornalistes le début du tournage du film "The Prince and the showgirl" au "Plaza Hotel".

Tags : 1956 - Terrace room "Plaza Hotel" - Milton GREENE - The Prince and the showgirl

29 Octobre 1956 / (Part III) Marilyn ainsi que d'autres stars (telles Victor MATURE, Anita EKBERG, Anthony QUAYLE ou encore Brigitte BARDOT) est présentée à la Reine D'Angleterre Elizabeth II, et la Princesse Margaret, lors de son séjour à Londres, alors qu'elle tourne le film "The Prince and the showgirl". Pour l'occasion Marilyn porte une robe lamée or assortie à des chaussures plateforme magnifiques. 19/04/2017

29 Octobre 1956 / (Part III) Marilyn ainsi que d'autres stars (telles Victor MATURE, Anita EKBERG, Anthony QUAYLE ou encore Brigitte BARDOT) est présentée à la Reine D'Angleterre Elizabeth II, et la Princesse Margaret, lors de son séjour à Londres, alors qu'elle tourne le film "The Prince and the showgirl". Pour l'occasion Marilyn porte une robe lamée or assortie à des chaussures plateforme magnifiques.

29 Octobre 1956 / (Part III) Marilyn ainsi que d'autres stars (telles Victor MATURE, Anita EKBERG, Anthony QUAYLE ou encore Brigitte BARDOT) est présentée à la Reine D'Angleterre Elizabeth II, et la Princesse Margaret, lors de son séjour à Londres, alors qu'elle tourne le film "The Prince and the showgirl". Pour l'occasion Marilyn porte une robe lamée or assortie à des chaussures plateforme magnifiques.
29 Octobre 1956 / (Part III) Marilyn ainsi que d'autres stars (telles Victor MATURE, Anita EKBERG, Anthony QUAYLE ou encore Brigitte BARDOT) est présentée à la Reine D'Angleterre Elizabeth II, et la Princesse Margaret, lors de son séjour à Londres, alors qu'elle tourne le film "The Prince and the showgirl". Pour l'occasion Marilyn porte une robe lamée or assortie à des chaussures plateforme magnifiques.
29 Octobre 1956 / (Part III) Marilyn ainsi que d'autres stars (telles Victor MATURE, Anita EKBERG, Anthony QUAYLE ou encore Brigitte BARDOT) est présentée à la Reine D'Angleterre Elizabeth II, et la Princesse Margaret, lors de son séjour à Londres, alors qu'elle tourne le film "The Prince and the showgirl". Pour l'occasion Marilyn porte une robe lamée or assortie à des chaussures plateforme magnifiques.
29 Octobre 1956 / (Part III) Marilyn ainsi que d'autres stars (telles Victor MATURE, Anita EKBERG, Anthony QUAYLE ou encore Brigitte BARDOT) est présentée à la Reine D'Angleterre Elizabeth II, et la Princesse Margaret, lors de son séjour à Londres, alors qu'elle tourne le film "The Prince and the showgirl". Pour l'occasion Marilyn porte une robe lamée or assortie à des chaussures plateforme magnifiques.
29 Octobre 1956 / (Part III) Marilyn ainsi que d'autres stars (telles Victor MATURE, Anita EKBERG, Anthony QUAYLE ou encore Brigitte BARDOT) est présentée à la Reine D'Angleterre Elizabeth II, et la Princesse Margaret, lors de son séjour à Londres, alors qu'elle tourne le film "The Prince and the showgirl". Pour l'occasion Marilyn porte une robe lamée or assortie à des chaussures plateforme magnifiques.
29 Octobre 1956 / (Part III) Marilyn ainsi que d'autres stars (telles Victor MATURE, Anita EKBERG, Anthony QUAYLE ou encore Brigitte BARDOT) est présentée à la Reine D'Angleterre Elizabeth II, et la Princesse Margaret, lors de son séjour à Londres, alors qu'elle tourne le film "The Prince and the showgirl". Pour l'occasion Marilyn porte une robe lamée or assortie à des chaussures plateforme magnifiques.
29 Octobre 1956 / (Part III) Marilyn ainsi que d'autres stars (telles Victor MATURE, Anita EKBERG, Anthony QUAYLE ou encore Brigitte BARDOT) est présentée à la Reine D'Angleterre Elizabeth II, et la Princesse Margaret, lors de son séjour à Londres, alors qu'elle tourne le film "The Prince and the showgirl". Pour l'occasion Marilyn porte une robe lamée or assortie à des chaussures plateforme magnifiques.

Tags : 1956 - Arthur MILLER - "Royal Command Film Performance" - Effet personnel