50 tagged articles 1945

Une vie de 36 ans en images ! 31/07/2015

Une vie de 36 ans en images !

Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !

1945 / Norma Jeane sous l'objectif de David CONOVER / David CONOVER est en fait le premier photographe à avoir repérer la jeune Norma Jeane au début de l’année 1945 dans son usine de la "Radio Plane Corporation" de Burbank. Il est celui à l’origine de la carrière de Marilyn. Suite au départ de Jim sur un navire de l’Armée en 1944, la jeune femme se retrouva seule et dû subvenir à ses besoins. Elle s’installa tout de même chez sa belle-mère. Elle commença donc à travailler pour l’effort de guerre au sein de la "Radio Plane". Son travail n’était pas bien plaisant mais il fallait bien vivre ! Au début de l’année 1945, un service de photographes de l’Armée, le "First Motion Picture" qui opérait sous le contrôle des studios "Hal Roach" dont le commandant n’était autre qu’un certain Ronald REAGAN, investit l’usine pour trouver des femmes en plein effort de guerre pouvant remonter le moral des troupes envoyées dans le Pacifique… "la girl next door". Parmi eux, le jeune David CONOVER. Il remarqua Norma Jeane parce qu’ » elle avait dans les yeux quelque chose qui me touchait et m’intriguait ». Les premières photos de Norma Jeane furent donc prises sur son lieu de travail. CONOVER ne s’était pas trompé ! Le talent inné de Norma Jeane a capté l’oeil de l’appareil lui sauta à la figure. Il lui demanda si elle voulait poser pour d’autres clichés en dehors de son travail. Norma Jeane accepta de suite surtout lorsqu’elle apprit qu’elle serait payé 5 dollars de l’heure c’est à dire beaucoup plus que pour son travail à l’usine ! David voulaient prendre des photos couleurs dans un décor réel. A l’été 1945, ils partirent pour un petit périple en Californie. David CONOVER connaissait des photographes professionnels à qui il montra son travail avec Norma Jeane, dont Potter HUETH qui s’intéressa à ce nouveau modèle. Elle commença à poser pour lui. La seule promesse était d’être payée après la vente des clichés. Les photos de Norma Jeane commencèrent à être vendue… elle quitta son travail à l’usine pour se consacrer à ce nouveau travail bien plus attrayant et sympathique… C’est ainsi que la légende commence. David CONOVER pour sa part ne photographia plus Norma Jeane après 1945. Il n’était pas un photographe professionnel, ce n’était pas son métier de faire des photographies de mode, de pin up. Il rencontra tout de même Marilyn MONROE. Il posa avec elle lors du tournage de "Gentlemen prefer blondes". Lui semble heureux de la revoir, elle est alors à l’aube d’être une immense star. Marilyn semble plus distante mais tout de même ravie de revoir celui à l’origine de sa vie professionnelle actuelle cependant la jeune Norma Jeane de 18 ans que CONOVER a rencontré, a bien changé ! CONOVER sera après la guerre auteur et photo journaliste. Il est né le 26 juin 1919 et mourut le 21 décembre 1983. En fait en dehors de sa découverte de Marilyn, nous ne savons pas grand chose de lui exactement excepté qu’il sorti un livre « Once upon an island ». Etrangement nous ne retrouvons plus les photos de David CONOVER dans les livres sur Marilyn. Il est même très dur d’en trouver dans les anciens pourtant il l’a photographié à de nombreuse reprises. Que sont devenus toutes ces photos ? Norma Jeane se présente avec son chemisier vert, son célèbre pull rouge, son haut rayé style marinière ainsi que son short blanc à bretelles. Nous la retrouvons aussi avec son maillot dit à la Mouette. 20/08/2016

1945 / Norma Jeane sous l'objectif de David CONOVER / David CONOVER est en fait le premier photographe à avoir repérer la jeune Norma Jeane au début de l’année 1945 dans son usine de la "Radio Plane Corporation" de Burbank. Il est celui à l’origine de la carrière de Marilyn. Suite au départ de Jim sur un navire de l’Armée en 1944, la jeune femme se retrouva seule et dû subvenir à ses besoins. Elle s’installa tout de même chez sa belle-mère. Elle commença donc à travailler pour l’effort de guerre au sein de la "Radio Plane". Son travail n’était pas bien plaisant mais il fallait bien vivre !  Au début de l’année 1945, un service de photographes de l’Armée, le "First Motion Picture" qui opérait sous le contrôle des studios "Hal Roach" dont le commandant n’était autre qu’un certain Ronald REAGAN,  investit l’usine pour trouver des femmes en plein effort de guerre pouvant remonter le moral des troupes envoyées dans le Pacifique… "la girl next door". Parmi eux, le jeune David CONOVER. Il remarqua Norma Jeane parce qu’  » elle avait dans les yeux quelque chose qui me touchait et m’intriguait ». Les premières photos de Norma Jeane furent donc prises sur son lieu de travail. CONOVER ne s’était pas trompé ! Le talent inné de Norma Jeane a capté l’oeil de l’appareil lui sauta à la figure. Il lui demanda si elle voulait poser pour d’autres clichés en dehors de son travail. Norma Jeane accepta de suite surtout lorsqu’elle apprit qu’elle serait payé 5 dollars de l’heure c’est à dire beaucoup plus que pour son travail à l’usine ! David voulaient prendre des photos couleurs dans un décor réel. A l’été 1945, ils partirent pour un petit périple en Californie. David CONOVER connaissait des photographes professionnels à qui il montra son travail avec Norma Jeane, dont Potter HUETH qui s’intéressa à ce nouveau modèle. Elle commença à poser pour lui. La seule promesse était d’être payée après la vente des clichés. Les photos de Norma Jeane commencèrent à être vendue… elle quitta son travail à l’usine pour se consacrer à ce nouveau travail bien plus attrayant et sympathique…  C’est ainsi que la légende commence.  David CONOVER pour sa part ne photographia plus Norma Jeane après 1945. Il n’était pas un photographe professionnel, ce n’était pas son métier de faire des photographies de mode, de pin up. Il rencontra tout de même Marilyn MONROE. Il posa avec elle lors du tournage de "Gentlemen prefer blondes". Lui semble heureux de la revoir, elle est alors à l’aube d’être une immense star. Marilyn semble plus distante mais tout de même ravie de revoir celui à l’origine de sa vie professionnelle actuelle cependant la jeune Norma Jeane de 18 ans que CONOVER a rencontré, a bien changé ! CONOVER sera après la guerre auteur et photo journaliste. Il est né le 26 juin 1919 et mourut le 21 décembre 1983. En fait en dehors de sa découverte de Marilyn, nous ne savons pas grand chose de lui exactement excepté qu’il sorti un livre « Once upon an island ». Etrangement nous ne retrouvons plus les photos de David CONOVER dans les livres sur Marilyn. Il est même très dur d’en trouver dans les anciens pourtant il l’a photographié à de nombreuse reprises. Que sont devenus toutes ces photos ? Norma Jeane se présente avec son chemisier vert, son célèbre pull rouge, son haut rayé style marinière ainsi que son short blanc à bretelles. Nous la retrouvons aussi avec son maillot dit à la Mouette.
1945 / Norma Jeane sous l'objectif de David CONOVER / David CONOVER est en fait le premier photographe à avoir repérer la jeune Norma Jeane au début de l’année 1945 dans son usine de la "Radio Plane Corporation" de Burbank. Il est celui à l’origine de la carrière de Marilyn. Suite au départ de Jim sur un navire de l’Armée en 1944, la jeune femme se retrouva seule et dû subvenir à ses besoins. Elle s’installa tout de même chez sa belle-mère. Elle commença donc à travailler pour l’effort de guerre au sein de la "Radio Plane". Son travail n’était pas bien plaisant mais il fallait bien vivre !  Au début de l’année 1945, un service de photographes de l’Armée, le "First Motion Picture" qui opérait sous le contrôle des studios "Hal Roach" dont le commandant n’était autre qu’un certain Ronald REAGAN,  investit l’usine pour trouver des femmes en plein effort de guerre pouvant remonter le moral des troupes envoyées dans le Pacifique… "la girl next door". Parmi eux, le jeune David CONOVER. Il remarqua Norma Jeane parce qu’  » elle avait dans les yeux quelque chose qui me touchait et m’intriguait ». Les premières photos de Norma Jeane furent donc prises sur son lieu de travail. CONOVER ne s’était pas trompé ! Le talent inné de Norma Jeane a capté l’oeil de l’appareil lui sauta à la figure. Il lui demanda si elle voulait poser pour d’autres clichés en dehors de son travail. Norma Jeane accepta de suite surtout lorsqu’elle apprit qu’elle serait payé 5 dollars de l’heure c’est à dire beaucoup plus que pour son travail à l’usine ! David voulaient prendre des photos couleurs dans un décor réel. A l’été 1945, ils partirent pour un petit périple en Californie. David CONOVER connaissait des photographes professionnels à qui il montra son travail avec Norma Jeane, dont Potter HUETH qui s’intéressa à ce nouveau modèle. Elle commença à poser pour lui. La seule promesse était d’être payée après la vente des clichés. Les photos de Norma Jeane commencèrent à être vendue… elle quitta son travail à l’usine pour se consacrer à ce nouveau travail bien plus attrayant et sympathique…  C’est ainsi que la légende commence.  David CONOVER pour sa part ne photographia plus Norma Jeane après 1945. Il n’était pas un photographe professionnel, ce n’était pas son métier de faire des photographies de mode, de pin up. Il rencontra tout de même Marilyn MONROE. Il posa avec elle lors du tournage de "Gentlemen prefer blondes". Lui semble heureux de la revoir, elle est alors à l’aube d’être une immense star. Marilyn semble plus distante mais tout de même ravie de revoir celui à l’origine de sa vie professionnelle actuelle cependant la jeune Norma Jeane de 18 ans que CONOVER a rencontré, a bien changé ! CONOVER sera après la guerre auteur et photo journaliste. Il est né le 26 juin 1919 et mourut le 21 décembre 1983. En fait en dehors de sa découverte de Marilyn, nous ne savons pas grand chose de lui exactement excepté qu’il sorti un livre « Once upon an island ». Etrangement nous ne retrouvons plus les photos de David CONOVER dans les livres sur Marilyn. Il est même très dur d’en trouver dans les anciens pourtant il l’a photographié à de nombreuse reprises. Que sont devenus toutes ces photos ? Norma Jeane se présente avec son chemisier vert, son célèbre pull rouge, son haut rayé style marinière ainsi que son short blanc à bretelles. Nous la retrouvons aussi avec son maillot dit à la Mouette.
1945 / Norma Jeane sous l'objectif de David CONOVER / David CONOVER est en fait le premier photographe à avoir repérer la jeune Norma Jeane au début de l’année 1945 dans son usine de la "Radio Plane Corporation" de Burbank. Il est celui à l’origine de la carrière de Marilyn. Suite au départ de Jim sur un navire de l’Armée en 1944, la jeune femme se retrouva seule et dû subvenir à ses besoins. Elle s’installa tout de même chez sa belle-mère. Elle commença donc à travailler pour l’effort de guerre au sein de la "Radio Plane". Son travail n’était pas bien plaisant mais il fallait bien vivre !  Au début de l’année 1945, un service de photographes de l’Armée, le "First Motion Picture" qui opérait sous le contrôle des studios "Hal Roach" dont le commandant n’était autre qu’un certain Ronald REAGAN,  investit l’usine pour trouver des femmes en plein effort de guerre pouvant remonter le moral des troupes envoyées dans le Pacifique… "la girl next door". Parmi eux, le jeune David CONOVER. Il remarqua Norma Jeane parce qu’  » elle avait dans les yeux quelque chose qui me touchait et m’intriguait ». Les premières photos de Norma Jeane furent donc prises sur son lieu de travail. CONOVER ne s’était pas trompé ! Le talent inné de Norma Jeane a capté l’oeil de l’appareil lui sauta à la figure. Il lui demanda si elle voulait poser pour d’autres clichés en dehors de son travail. Norma Jeane accepta de suite surtout lorsqu’elle apprit qu’elle serait payé 5 dollars de l’heure c’est à dire beaucoup plus que pour son travail à l’usine ! David voulaient prendre des photos couleurs dans un décor réel. A l’été 1945, ils partirent pour un petit périple en Californie. David CONOVER connaissait des photographes professionnels à qui il montra son travail avec Norma Jeane, dont Potter HUETH qui s’intéressa à ce nouveau modèle. Elle commença à poser pour lui. La seule promesse était d’être payée après la vente des clichés. Les photos de Norma Jeane commencèrent à être vendue… elle quitta son travail à l’usine pour se consacrer à ce nouveau travail bien plus attrayant et sympathique…  C’est ainsi que la légende commence.  David CONOVER pour sa part ne photographia plus Norma Jeane après 1945. Il n’était pas un photographe professionnel, ce n’était pas son métier de faire des photographies de mode, de pin up. Il rencontra tout de même Marilyn MONROE. Il posa avec elle lors du tournage de "Gentlemen prefer blondes". Lui semble heureux de la revoir, elle est alors à l’aube d’être une immense star. Marilyn semble plus distante mais tout de même ravie de revoir celui à l’origine de sa vie professionnelle actuelle cependant la jeune Norma Jeane de 18 ans que CONOVER a rencontré, a bien changé ! CONOVER sera après la guerre auteur et photo journaliste. Il est né le 26 juin 1919 et mourut le 21 décembre 1983. En fait en dehors de sa découverte de Marilyn, nous ne savons pas grand chose de lui exactement excepté qu’il sorti un livre « Once upon an island ». Etrangement nous ne retrouvons plus les photos de David CONOVER dans les livres sur Marilyn. Il est même très dur d’en trouver dans les anciens pourtant il l’a photographié à de nombreuse reprises. Que sont devenus toutes ces photos ? Norma Jeane se présente avec son chemisier vert, son célèbre pull rouge, son haut rayé style marinière ainsi que son short blanc à bretelles. Nous la retrouvons aussi avec son maillot dit à la Mouette.
1945 / Norma Jeane sous l'objectif de David CONOVER / David CONOVER est en fait le premier photographe à avoir repérer la jeune Norma Jeane au début de l’année 1945 dans son usine de la "Radio Plane Corporation" de Burbank. Il est celui à l’origine de la carrière de Marilyn. Suite au départ de Jim sur un navire de l’Armée en 1944, la jeune femme se retrouva seule et dû subvenir à ses besoins. Elle s’installa tout de même chez sa belle-mère. Elle commença donc à travailler pour l’effort de guerre au sein de la "Radio Plane". Son travail n’était pas bien plaisant mais il fallait bien vivre !  Au début de l’année 1945, un service de photographes de l’Armée, le "First Motion Picture" qui opérait sous le contrôle des studios "Hal Roach" dont le commandant n’était autre qu’un certain Ronald REAGAN,  investit l’usine pour trouver des femmes en plein effort de guerre pouvant remonter le moral des troupes envoyées dans le Pacifique… "la girl next door". Parmi eux, le jeune David CONOVER. Il remarqua Norma Jeane parce qu’  » elle avait dans les yeux quelque chose qui me touchait et m’intriguait ». Les premières photos de Norma Jeane furent donc prises sur son lieu de travail. CONOVER ne s’était pas trompé ! Le talent inné de Norma Jeane a capté l’oeil de l’appareil lui sauta à la figure. Il lui demanda si elle voulait poser pour d’autres clichés en dehors de son travail. Norma Jeane accepta de suite surtout lorsqu’elle apprit qu’elle serait payé 5 dollars de l’heure c’est à dire beaucoup plus que pour son travail à l’usine ! David voulaient prendre des photos couleurs dans un décor réel. A l’été 1945, ils partirent pour un petit périple en Californie. David CONOVER connaissait des photographes professionnels à qui il montra son travail avec Norma Jeane, dont Potter HUETH qui s’intéressa à ce nouveau modèle. Elle commença à poser pour lui. La seule promesse était d’être payée après la vente des clichés. Les photos de Norma Jeane commencèrent à être vendue… elle quitta son travail à l’usine pour se consacrer à ce nouveau travail bien plus attrayant et sympathique…  C’est ainsi que la légende commence.  David CONOVER pour sa part ne photographia plus Norma Jeane après 1945. Il n’était pas un photographe professionnel, ce n’était pas son métier de faire des photographies de mode, de pin up. Il rencontra tout de même Marilyn MONROE. Il posa avec elle lors du tournage de "Gentlemen prefer blondes". Lui semble heureux de la revoir, elle est alors à l’aube d’être une immense star. Marilyn semble plus distante mais tout de même ravie de revoir celui à l’origine de sa vie professionnelle actuelle cependant la jeune Norma Jeane de 18 ans que CONOVER a rencontré, a bien changé ! CONOVER sera après la guerre auteur et photo journaliste. Il est né le 26 juin 1919 et mourut le 21 décembre 1983. En fait en dehors de sa découverte de Marilyn, nous ne savons pas grand chose de lui exactement excepté qu’il sorti un livre « Once upon an island ». Etrangement nous ne retrouvons plus les photos de David CONOVER dans les livres sur Marilyn. Il est même très dur d’en trouver dans les anciens pourtant il l’a photographié à de nombreuse reprises. Que sont devenus toutes ces photos ? Norma Jeane se présente avec son chemisier vert, son célèbre pull rouge, son haut rayé style marinière ainsi que son short blanc à bretelles. Nous la retrouvons aussi avec son maillot dit à la Mouette.
1945 / Norma Jeane sous l'objectif de David CONOVER / David CONOVER est en fait le premier photographe à avoir repérer la jeune Norma Jeane au début de l’année 1945 dans son usine de la "Radio Plane Corporation" de Burbank. Il est celui à l’origine de la carrière de Marilyn. Suite au départ de Jim sur un navire de l’Armée en 1944, la jeune femme se retrouva seule et dû subvenir à ses besoins. Elle s’installa tout de même chez sa belle-mère. Elle commença donc à travailler pour l’effort de guerre au sein de la "Radio Plane". Son travail n’était pas bien plaisant mais il fallait bien vivre !  Au début de l’année 1945, un service de photographes de l’Armée, le "First Motion Picture" qui opérait sous le contrôle des studios "Hal Roach" dont le commandant n’était autre qu’un certain Ronald REAGAN,  investit l’usine pour trouver des femmes en plein effort de guerre pouvant remonter le moral des troupes envoyées dans le Pacifique… "la girl next door". Parmi eux, le jeune David CONOVER. Il remarqua Norma Jeane parce qu’  » elle avait dans les yeux quelque chose qui me touchait et m’intriguait ». Les premières photos de Norma Jeane furent donc prises sur son lieu de travail. CONOVER ne s’était pas trompé ! Le talent inné de Norma Jeane a capté l’oeil de l’appareil lui sauta à la figure. Il lui demanda si elle voulait poser pour d’autres clichés en dehors de son travail. Norma Jeane accepta de suite surtout lorsqu’elle apprit qu’elle serait payé 5 dollars de l’heure c’est à dire beaucoup plus que pour son travail à l’usine ! David voulaient prendre des photos couleurs dans un décor réel. A l’été 1945, ils partirent pour un petit périple en Californie. David CONOVER connaissait des photographes professionnels à qui il montra son travail avec Norma Jeane, dont Potter HUETH qui s’intéressa à ce nouveau modèle. Elle commença à poser pour lui. La seule promesse était d’être payée après la vente des clichés. Les photos de Norma Jeane commencèrent à être vendue… elle quitta son travail à l’usine pour se consacrer à ce nouveau travail bien plus attrayant et sympathique…  C’est ainsi que la légende commence.  David CONOVER pour sa part ne photographia plus Norma Jeane après 1945. Il n’était pas un photographe professionnel, ce n’était pas son métier de faire des photographies de mode, de pin up. Il rencontra tout de même Marilyn MONROE. Il posa avec elle lors du tournage de "Gentlemen prefer blondes". Lui semble heureux de la revoir, elle est alors à l’aube d’être une immense star. Marilyn semble plus distante mais tout de même ravie de revoir celui à l’origine de sa vie professionnelle actuelle cependant la jeune Norma Jeane de 18 ans que CONOVER a rencontré, a bien changé ! CONOVER sera après la guerre auteur et photo journaliste. Il est né le 26 juin 1919 et mourut le 21 décembre 1983. En fait en dehors de sa découverte de Marilyn, nous ne savons pas grand chose de lui exactement excepté qu’il sorti un livre « Once upon an island ». Etrangement nous ne retrouvons plus les photos de David CONOVER dans les livres sur Marilyn. Il est même très dur d’en trouver dans les anciens pourtant il l’a photographié à de nombreuse reprises. Que sont devenus toutes ces photos ? Norma Jeane se présente avec son chemisier vert, son célèbre pull rouge, son haut rayé style marinière ainsi que son short blanc à bretelles. Nous la retrouvons aussi avec son maillot dit à la Mouette.
1945 / Norma Jeane sous l'objectif de David CONOVER / David CONOVER est en fait le premier photographe à avoir repérer la jeune Norma Jeane au début de l’année 1945 dans son usine de la "Radio Plane Corporation" de Burbank. Il est celui à l’origine de la carrière de Marilyn. Suite au départ de Jim sur un navire de l’Armée en 1944, la jeune femme se retrouva seule et dû subvenir à ses besoins. Elle s’installa tout de même chez sa belle-mère. Elle commença donc à travailler pour l’effort de guerre au sein de la "Radio Plane". Son travail n’était pas bien plaisant mais il fallait bien vivre !  Au début de l’année 1945, un service de photographes de l’Armée, le "First Motion Picture" qui opérait sous le contrôle des studios "Hal Roach" dont le commandant n’était autre qu’un certain Ronald REAGAN,  investit l’usine pour trouver des femmes en plein effort de guerre pouvant remonter le moral des troupes envoyées dans le Pacifique… "la girl next door". Parmi eux, le jeune David CONOVER. Il remarqua Norma Jeane parce qu’  » elle avait dans les yeux quelque chose qui me touchait et m’intriguait ». Les premières photos de Norma Jeane furent donc prises sur son lieu de travail. CONOVER ne s’était pas trompé ! Le talent inné de Norma Jeane a capté l’oeil de l’appareil lui sauta à la figure. Il lui demanda si elle voulait poser pour d’autres clichés en dehors de son travail. Norma Jeane accepta de suite surtout lorsqu’elle apprit qu’elle serait payé 5 dollars de l’heure c’est à dire beaucoup plus que pour son travail à l’usine ! David voulaient prendre des photos couleurs dans un décor réel. A l’été 1945, ils partirent pour un petit périple en Californie. David CONOVER connaissait des photographes professionnels à qui il montra son travail avec Norma Jeane, dont Potter HUETH qui s’intéressa à ce nouveau modèle. Elle commença à poser pour lui. La seule promesse était d’être payée après la vente des clichés. Les photos de Norma Jeane commencèrent à être vendue… elle quitta son travail à l’usine pour se consacrer à ce nouveau travail bien plus attrayant et sympathique…  C’est ainsi que la légende commence.  David CONOVER pour sa part ne photographia plus Norma Jeane après 1945. Il n’était pas un photographe professionnel, ce n’était pas son métier de faire des photographies de mode, de pin up. Il rencontra tout de même Marilyn MONROE. Il posa avec elle lors du tournage de "Gentlemen prefer blondes". Lui semble heureux de la revoir, elle est alors à l’aube d’être une immense star. Marilyn semble plus distante mais tout de même ravie de revoir celui à l’origine de sa vie professionnelle actuelle cependant la jeune Norma Jeane de 18 ans que CONOVER a rencontré, a bien changé ! CONOVER sera après la guerre auteur et photo journaliste. Il est né le 26 juin 1919 et mourut le 21 décembre 1983. En fait en dehors de sa découverte de Marilyn, nous ne savons pas grand chose de lui exactement excepté qu’il sorti un livre « Once upon an island ». Etrangement nous ne retrouvons plus les photos de David CONOVER dans les livres sur Marilyn. Il est même très dur d’en trouver dans les anciens pourtant il l’a photographié à de nombreuse reprises. Que sont devenus toutes ces photos ? Norma Jeane se présente avec son chemisier vert, son célèbre pull rouge, son haut rayé style marinière ainsi que son short blanc à bretelles. Nous la retrouvons aussi avec son maillot dit à la Mouette.
1945 / Norma Jeane sous l'objectif de David CONOVER / David CONOVER est en fait le premier photographe à avoir repérer la jeune Norma Jeane au début de l’année 1945 dans son usine de la "Radio Plane Corporation" de Burbank. Il est celui à l’origine de la carrière de Marilyn. Suite au départ de Jim sur un navire de l’Armée en 1944, la jeune femme se retrouva seule et dû subvenir à ses besoins. Elle s’installa tout de même chez sa belle-mère. Elle commença donc à travailler pour l’effort de guerre au sein de la "Radio Plane". Son travail n’était pas bien plaisant mais il fallait bien vivre !  Au début de l’année 1945, un service de photographes de l’Armée, le "First Motion Picture" qui opérait sous le contrôle des studios "Hal Roach" dont le commandant n’était autre qu’un certain Ronald REAGAN,  investit l’usine pour trouver des femmes en plein effort de guerre pouvant remonter le moral des troupes envoyées dans le Pacifique… "la girl next door". Parmi eux, le jeune David CONOVER. Il remarqua Norma Jeane parce qu’  » elle avait dans les yeux quelque chose qui me touchait et m’intriguait ». Les premières photos de Norma Jeane furent donc prises sur son lieu de travail. CONOVER ne s’était pas trompé ! Le talent inné de Norma Jeane a capté l’oeil de l’appareil lui sauta à la figure. Il lui demanda si elle voulait poser pour d’autres clichés en dehors de son travail. Norma Jeane accepta de suite surtout lorsqu’elle apprit qu’elle serait payé 5 dollars de l’heure c’est à dire beaucoup plus que pour son travail à l’usine ! David voulaient prendre des photos couleurs dans un décor réel. A l’été 1945, ils partirent pour un petit périple en Californie. David CONOVER connaissait des photographes professionnels à qui il montra son travail avec Norma Jeane, dont Potter HUETH qui s’intéressa à ce nouveau modèle. Elle commença à poser pour lui. La seule promesse était d’être payée après la vente des clichés. Les photos de Norma Jeane commencèrent à être vendue… elle quitta son travail à l’usine pour se consacrer à ce nouveau travail bien plus attrayant et sympathique…  C’est ainsi que la légende commence.  David CONOVER pour sa part ne photographia plus Norma Jeane après 1945. Il n’était pas un photographe professionnel, ce n’était pas son métier de faire des photographies de mode, de pin up. Il rencontra tout de même Marilyn MONROE. Il posa avec elle lors du tournage de "Gentlemen prefer blondes". Lui semble heureux de la revoir, elle est alors à l’aube d’être une immense star. Marilyn semble plus distante mais tout de même ravie de revoir celui à l’origine de sa vie professionnelle actuelle cependant la jeune Norma Jeane de 18 ans que CONOVER a rencontré, a bien changé ! CONOVER sera après la guerre auteur et photo journaliste. Il est né le 26 juin 1919 et mourut le 21 décembre 1983. En fait en dehors de sa découverte de Marilyn, nous ne savons pas grand chose de lui exactement excepté qu’il sorti un livre « Once upon an island ». Etrangement nous ne retrouvons plus les photos de David CONOVER dans les livres sur Marilyn. Il est même très dur d’en trouver dans les anciens pourtant il l’a photographié à de nombreuse reprises. Que sont devenus toutes ces photos ? Norma Jeane se présente avec son chemisier vert, son célèbre pull rouge, son haut rayé style marinière ainsi que son short blanc à bretelles. Nous la retrouvons aussi avec son maillot dit à la Mouette.

Tags : 1945 - David CONOVER

1945 / (PART III) Restons à la plage pour se rafraîchir avec ces photos de la jeune Norma Jeane sous l'objectif de William CARROLL. 28/08/2016

1945 / (PART III) Restons à la plage pour se rafraîchir avec ces photos de la jeune Norma Jeane sous l'objectif de William CARROLL.
1945 / (PART III) Restons à la plage pour se rafraîchir avec ces photos de la jeune Norma Jeane sous l'objectif de William CARROLL.
1945 / (PART III) Restons à la plage pour se rafraîchir avec ces photos de la jeune Norma Jeane sous l'objectif de William CARROLL.
1945 / (PART III) Restons à la plage pour se rafraîchir avec ces photos de la jeune Norma Jeane sous l'objectif de William CARROLL.
1945 / (PART III) Restons à la plage pour se rafraîchir avec ces photos de la jeune Norma Jeane sous l'objectif de William CARROLL.
1945 / (PART III) Restons à la plage pour se rafraîchir avec ces photos de la jeune Norma Jeane sous l'objectif de William CARROLL.

Tags : 1945 - William CARROLL

1945 / On arrive à l'automne, sur la plage, un petit pull est de rigueur, Norma Jeane du côté de Malibu sous l'objectif d'Andre DE DIENES. 06/09/2016

1945 / On arrive à l'automne, sur la plage, un petit pull est de rigueur, Norma Jeane du côté de Malibu sous l'objectif d'Andre DE DIENES.
1945 / On arrive à l'automne, sur la plage, un petit pull est de rigueur, Norma Jeane du côté de Malibu sous l'objectif d'Andre DE DIENES.
1945 / On arrive à l'automne, sur la plage, un petit pull est de rigueur, Norma Jeane du côté de Malibu sous l'objectif d'Andre DE DIENES.
1945 / On arrive à l'automne, sur la plage, un petit pull est de rigueur, Norma Jeane du côté de Malibu sous l'objectif d'Andre DE DIENES.
1945 / On arrive à l'automne, sur la plage, un petit pull est de rigueur, Norma Jeane du côté de Malibu sous l'objectif d'Andre DE DIENES.
1945 / On arrive à l'automne, sur la plage, un petit pull est de rigueur, Norma Jeane du côté de Malibu sous l'objectif d'Andre DE DIENES.
1945 / On arrive à l'automne, sur la plage, un petit pull est de rigueur, Norma Jeane du côté de Malibu sous l'objectif d'Andre DE DIENES.
1945 / On arrive à l'automne, sur la plage, un petit pull est de rigueur, Norma Jeane du côté de Malibu sous l'objectif d'Andre DE DIENES.

Tags : 1945 - Andre DE DIENES

1945 / Première session photos de la jeune Norma Jeane avec Andre DE DIENES (future Marilyn MONROE, voir montage photo du photographe). 18/09/2016

1945 / Première session photos de la jeune Norma Jeane avec Andre DE DIENES (future Marilyn MONROE, voir montage photo du photographe).

1945 / Première session photos de la jeune Norma Jeane avec Andre DE DIENES (future Marilyn MONROE, voir montage photo du photographe).
1945 / Première session photos de la jeune Norma Jeane avec Andre DE DIENES (future Marilyn MONROE, voir montage photo du photographe).
1945 / Première session photos de la jeune Norma Jeane avec Andre DE DIENES (future Marilyn MONROE, voir montage photo du photographe).
1945 / Première session photos de la jeune Norma Jeane avec Andre DE DIENES (future Marilyn MONROE, voir montage photo du photographe).
1945 / Première session photos de la jeune Norma Jeane avec Andre DE DIENES (future Marilyn MONROE, voir montage photo du photographe).
1945 / Première session photos de la jeune Norma Jeane avec Andre DE DIENES (future Marilyn MONROE, voir montage photo du photographe).
1945 / Première session photos de la jeune Norma Jeane avec Andre DE DIENES (future Marilyn MONROE, voir montage photo du photographe).

Tags : 1945 - Andre DE DIENES

1945 / Sur une plage de Malibu, Norma Jeane pose pour Andre DE DIENES. 25/09/2016

1945 / Sur une plage de Malibu, Norma Jeane pose pour Andre DE DIENES.
1945 / Sur une plage de Malibu, Norma Jeane pose pour Andre DE DIENES.
1945 / Sur une plage de Malibu, Norma Jeane pose pour Andre DE DIENES.
1945 / Sur une plage de Malibu, Norma Jeane pose pour Andre DE DIENES.
1945 / Sur une plage de Malibu, Norma Jeane pose pour Andre DE DIENES.
1945 / Sur une plage de Malibu, Norma Jeane pose pour Andre DE DIENES.
1945 / Sur une plage de Malibu, Norma Jeane pose pour Andre DE DIENES.
1945 / Sur une plage de Malibu, Norma Jeane pose pour Andre DE DIENES.

Tags : 1945 - Andre DE DIENES

1945 / Norma Jeane by Andre DE DIENES. 07/10/2016

1945 / Norma Jeane by Andre DE DIENES.
1945 / Norma Jeane by Andre DE DIENES.
1945 / Norma Jeane by Andre DE DIENES.
1945 / Norma Jeane by Andre DE DIENES.
1945 / Norma Jeane by Andre DE DIENES.
1945 / Norma Jeane by Andre DE DIENES.
1945 / Norma Jeane by Andre DE DIENES.
1945 / Norma Jeane by Andre DE DIENES.

Tags : 1945 - Andre DE DIENES

1945 / Norma Jeane by David CONOVER. 14/10/2016

1945 / Norma Jeane by David CONOVER.
1945 / Norma Jeane by David CONOVER.
1945 / Norma Jeane by David CONOVER.
1945 / Norma Jeane by David CONOVER.
1945 / Norma Jeane by David CONOVER.
1945 / Norma Jeane by David CONOVER.
1945 / Norma Jeane by David CONOVER.
1945 / Norma Jeane by David CONOVER.

Tags : 1945 - David CONOVER

HAPPY HALLOWEEN A TOUTES ET A TOUS ! 31/10/2016

HAPPY HALLOWEEN A TOUTES ET A TOUS !

HAPPY HALLOWEEN A TOUTES ET A TOUS !
HAPPY HALLOWEEN A TOUTES ET A TOUS !
HAPPY HALLOWEEN A TOUTES ET A TOUS !
HAPPY HALLOWEEN A TOUTES ET A TOUS !

Tags : 1945 - Andre DE DIENES

Novembre 1945 / Vêtue d’un joli pull rose pâle, la très jeune Norma Jeane pose devant l’objectif d’André DE DIENES en 1945. Cela ne fait que quelques moi que sa vie prend un nouveau tournant. Au début de l’année 1945, elle décide de quitter son travail dans l’entreprise "Radio Plane" qui fabrique des parachutes, entre autres. L’arrivée d’un photographe de l’armée, David CONOVER va bouleverser sa vie en décidant de la photographier sur son lieu de travail. Enthousiasmé par la fraîcheur de la jeune fille, il lui donne envie de commencer un tout nouveau métier qui lui fera gagner bien plus que ce qu’elle gagne et cela dans des conditions bien meilleures… elle devient alors mannequin. Elle signe son contrat à la "Blue Book Model Agency" tenue par Emmeline SNIVELY le 2 août 1945. Le succès de Norma Jeane auprès des photographes est quasiment instantané. Lorsque DE DIENES contacte SNIVELY pour un projet, elle lui donne le nom d’une nouvelle recrue, celui de Norma Jeane. Dès leur première rencontre, DE DIENES est fasciné par ce jeune modèle de 19 ans. Il tombe éperdument amoureux d’elle. Il ira jusqu’à la demander en mariage, ce qu’elle refusera. DE DIENES fit plusieurs séances photos durant les quelques mois qui restaient à l’année 1945 dont celles au pull rose. On y découvre une jeune femme à la frontière entre la petite fille et la jeune femme ambitieuse. SNIVELY ne l’a pas encore fait changer de style, elle est brute. Ses cheveux sont encore frisés, d’une couleur châtain. Son maquillage est quasiment inexistant, seul le rouge à lèvre rouge frappe le regard. Le noeud rose dans ses cheveux la rattache encore à l’enfance ainsi que la couleur du pull. La séance a lieu au mois de novembre 1945. En fait Norma Jeane et la Nature sont un cocktail détonnant. DE DIENES était véritablement un photographe d’extérieur, sachant tirer aussi bien partie de la Nature et de son modèle. 08/11/2016

Novembre 1945 / Vêtue d’un joli pull rose pâle, la très jeune Norma Jeane pose devant l’objectif d’André DE DIENES en 1945. Cela ne fait que quelques moi que sa vie prend un nouveau tournant.  Au début de l’année 1945, elle décide de quitter son travail dans l’entreprise "Radio Plane" qui fabrique des parachutes, entre autres. L’arrivée d’un photographe de l’armée, David CONOVER va bouleverser sa vie en décidant de la photographier sur son lieu de travail. Enthousiasmé par la fraîcheur de la jeune fille, il lui donne envie de commencer un tout nouveau métier qui lui fera gagner bien plus que ce qu’elle gagne et cela dans des conditions bien meilleures… elle devient alors mannequin. Elle signe son contrat à la "Blue Book Model Agency" tenue par Emmeline SNIVELY le 2 août 1945. Le succès de Norma Jeane auprès des photographes est quasiment instantané. Lorsque DE DIENES contacte SNIVELY pour un projet, elle lui donne le nom d’une nouvelle recrue, celui de Norma Jeane. Dès leur première rencontre, DE DIENES est fasciné par ce jeune modèle de 19 ans. Il tombe éperdument amoureux d’elle. Il ira jusqu’à la demander en mariage, ce qu’elle refusera. DE DIENES fit plusieurs séances photos durant les quelques mois qui restaient à l’année 1945 dont celles au pull rose. On y découvre une jeune femme à la frontière entre la petite fille et la jeune femme ambitieuse. SNIVELY ne l’a pas encore fait changer de style, elle est brute. Ses cheveux sont encore frisés, d’une couleur châtain. Son maquillage est quasiment inexistant, seul le rouge à lèvre rouge frappe le regard. Le noeud rose dans ses cheveux la rattache encore à l’enfance ainsi que la couleur du pull. La séance a lieu au mois de novembre 1945. En fait Norma Jeane et la Nature sont un cocktail détonnant. DE DIENES était véritablement un photographe d’extérieur, sachant tirer aussi bien partie de la Nature et de son modèle.

Novembre 1945 / Vêtue d’un joli pull rose pâle, la très jeune Norma Jeane pose devant l’objectif d’André DE DIENES en 1945. Cela ne fait que quelques moi que sa vie prend un nouveau tournant.  Au début de l’année 1945, elle décide de quitter son travail dans l’entreprise "Radio Plane" qui fabrique des parachutes, entre autres. L’arrivée d’un photographe de l’armée, David CONOVER va bouleverser sa vie en décidant de la photographier sur son lieu de travail. Enthousiasmé par la fraîcheur de la jeune fille, il lui donne envie de commencer un tout nouveau métier qui lui fera gagner bien plus que ce qu’elle gagne et cela dans des conditions bien meilleures… elle devient alors mannequin. Elle signe son contrat à la "Blue Book Model Agency" tenue par Emmeline SNIVELY le 2 août 1945. Le succès de Norma Jeane auprès des photographes est quasiment instantané. Lorsque DE DIENES contacte SNIVELY pour un projet, elle lui donne le nom d’une nouvelle recrue, celui de Norma Jeane. Dès leur première rencontre, DE DIENES est fasciné par ce jeune modèle de 19 ans. Il tombe éperdument amoureux d’elle. Il ira jusqu’à la demander en mariage, ce qu’elle refusera. DE DIENES fit plusieurs séances photos durant les quelques mois qui restaient à l’année 1945 dont celles au pull rose. On y découvre une jeune femme à la frontière entre la petite fille et la jeune femme ambitieuse. SNIVELY ne l’a pas encore fait changer de style, elle est brute. Ses cheveux sont encore frisés, d’une couleur châtain. Son maquillage est quasiment inexistant, seul le rouge à lèvre rouge frappe le regard. Le noeud rose dans ses cheveux la rattache encore à l’enfance ainsi que la couleur du pull. La séance a lieu au mois de novembre 1945. En fait Norma Jeane et la Nature sont un cocktail détonnant. DE DIENES était véritablement un photographe d’extérieur, sachant tirer aussi bien partie de la Nature et de son modèle.
Novembre 1945 / Vêtue d’un joli pull rose pâle, la très jeune Norma Jeane pose devant l’objectif d’André DE DIENES en 1945. Cela ne fait que quelques moi que sa vie prend un nouveau tournant.  Au début de l’année 1945, elle décide de quitter son travail dans l’entreprise "Radio Plane" qui fabrique des parachutes, entre autres. L’arrivée d’un photographe de l’armée, David CONOVER va bouleverser sa vie en décidant de la photographier sur son lieu de travail. Enthousiasmé par la fraîcheur de la jeune fille, il lui donne envie de commencer un tout nouveau métier qui lui fera gagner bien plus que ce qu’elle gagne et cela dans des conditions bien meilleures… elle devient alors mannequin. Elle signe son contrat à la "Blue Book Model Agency" tenue par Emmeline SNIVELY le 2 août 1945. Le succès de Norma Jeane auprès des photographes est quasiment instantané. Lorsque DE DIENES contacte SNIVELY pour un projet, elle lui donne le nom d’une nouvelle recrue, celui de Norma Jeane. Dès leur première rencontre, DE DIENES est fasciné par ce jeune modèle de 19 ans. Il tombe éperdument amoureux d’elle. Il ira jusqu’à la demander en mariage, ce qu’elle refusera. DE DIENES fit plusieurs séances photos durant les quelques mois qui restaient à l’année 1945 dont celles au pull rose. On y découvre une jeune femme à la frontière entre la petite fille et la jeune femme ambitieuse. SNIVELY ne l’a pas encore fait changer de style, elle est brute. Ses cheveux sont encore frisés, d’une couleur châtain. Son maquillage est quasiment inexistant, seul le rouge à lèvre rouge frappe le regard. Le noeud rose dans ses cheveux la rattache encore à l’enfance ainsi que la couleur du pull. La séance a lieu au mois de novembre 1945. En fait Norma Jeane et la Nature sont un cocktail détonnant. DE DIENES était véritablement un photographe d’extérieur, sachant tirer aussi bien partie de la Nature et de son modèle.
Novembre 1945 / Vêtue d’un joli pull rose pâle, la très jeune Norma Jeane pose devant l’objectif d’André DE DIENES en 1945. Cela ne fait que quelques moi que sa vie prend un nouveau tournant.  Au début de l’année 1945, elle décide de quitter son travail dans l’entreprise "Radio Plane" qui fabrique des parachutes, entre autres. L’arrivée d’un photographe de l’armée, David CONOVER va bouleverser sa vie en décidant de la photographier sur son lieu de travail. Enthousiasmé par la fraîcheur de la jeune fille, il lui donne envie de commencer un tout nouveau métier qui lui fera gagner bien plus que ce qu’elle gagne et cela dans des conditions bien meilleures… elle devient alors mannequin. Elle signe son contrat à la "Blue Book Model Agency" tenue par Emmeline SNIVELY le 2 août 1945. Le succès de Norma Jeane auprès des photographes est quasiment instantané. Lorsque DE DIENES contacte SNIVELY pour un projet, elle lui donne le nom d’une nouvelle recrue, celui de Norma Jeane. Dès leur première rencontre, DE DIENES est fasciné par ce jeune modèle de 19 ans. Il tombe éperdument amoureux d’elle. Il ira jusqu’à la demander en mariage, ce qu’elle refusera. DE DIENES fit plusieurs séances photos durant les quelques mois qui restaient à l’année 1945 dont celles au pull rose. On y découvre une jeune femme à la frontière entre la petite fille et la jeune femme ambitieuse. SNIVELY ne l’a pas encore fait changer de style, elle est brute. Ses cheveux sont encore frisés, d’une couleur châtain. Son maquillage est quasiment inexistant, seul le rouge à lèvre rouge frappe le regard. Le noeud rose dans ses cheveux la rattache encore à l’enfance ainsi que la couleur du pull. La séance a lieu au mois de novembre 1945. En fait Norma Jeane et la Nature sont un cocktail détonnant. DE DIENES était véritablement un photographe d’extérieur, sachant tirer aussi bien partie de la Nature et de son modèle.
Novembre 1945 / Vêtue d’un joli pull rose pâle, la très jeune Norma Jeane pose devant l’objectif d’André DE DIENES en 1945. Cela ne fait que quelques moi que sa vie prend un nouveau tournant.  Au début de l’année 1945, elle décide de quitter son travail dans l’entreprise "Radio Plane" qui fabrique des parachutes, entre autres. L’arrivée d’un photographe de l’armée, David CONOVER va bouleverser sa vie en décidant de la photographier sur son lieu de travail. Enthousiasmé par la fraîcheur de la jeune fille, il lui donne envie de commencer un tout nouveau métier qui lui fera gagner bien plus que ce qu’elle gagne et cela dans des conditions bien meilleures… elle devient alors mannequin. Elle signe son contrat à la "Blue Book Model Agency" tenue par Emmeline SNIVELY le 2 août 1945. Le succès de Norma Jeane auprès des photographes est quasiment instantané. Lorsque DE DIENES contacte SNIVELY pour un projet, elle lui donne le nom d’une nouvelle recrue, celui de Norma Jeane. Dès leur première rencontre, DE DIENES est fasciné par ce jeune modèle de 19 ans. Il tombe éperdument amoureux d’elle. Il ira jusqu’à la demander en mariage, ce qu’elle refusera. DE DIENES fit plusieurs séances photos durant les quelques mois qui restaient à l’année 1945 dont celles au pull rose. On y découvre une jeune femme à la frontière entre la petite fille et la jeune femme ambitieuse. SNIVELY ne l’a pas encore fait changer de style, elle est brute. Ses cheveux sont encore frisés, d’une couleur châtain. Son maquillage est quasiment inexistant, seul le rouge à lèvre rouge frappe le regard. Le noeud rose dans ses cheveux la rattache encore à l’enfance ainsi que la couleur du pull. La séance a lieu au mois de novembre 1945. En fait Norma Jeane et la Nature sont un cocktail détonnant. DE DIENES était véritablement un photographe d’extérieur, sachant tirer aussi bien partie de la Nature et de son modèle.
Novembre 1945 / Vêtue d’un joli pull rose pâle, la très jeune Norma Jeane pose devant l’objectif d’André DE DIENES en 1945. Cela ne fait que quelques moi que sa vie prend un nouveau tournant.  Au début de l’année 1945, elle décide de quitter son travail dans l’entreprise "Radio Plane" qui fabrique des parachutes, entre autres. L’arrivée d’un photographe de l’armée, David CONOVER va bouleverser sa vie en décidant de la photographier sur son lieu de travail. Enthousiasmé par la fraîcheur de la jeune fille, il lui donne envie de commencer un tout nouveau métier qui lui fera gagner bien plus que ce qu’elle gagne et cela dans des conditions bien meilleures… elle devient alors mannequin. Elle signe son contrat à la "Blue Book Model Agency" tenue par Emmeline SNIVELY le 2 août 1945. Le succès de Norma Jeane auprès des photographes est quasiment instantané. Lorsque DE DIENES contacte SNIVELY pour un projet, elle lui donne le nom d’une nouvelle recrue, celui de Norma Jeane. Dès leur première rencontre, DE DIENES est fasciné par ce jeune modèle de 19 ans. Il tombe éperdument amoureux d’elle. Il ira jusqu’à la demander en mariage, ce qu’elle refusera. DE DIENES fit plusieurs séances photos durant les quelques mois qui restaient à l’année 1945 dont celles au pull rose. On y découvre une jeune femme à la frontière entre la petite fille et la jeune femme ambitieuse. SNIVELY ne l’a pas encore fait changer de style, elle est brute. Ses cheveux sont encore frisés, d’une couleur châtain. Son maquillage est quasiment inexistant, seul le rouge à lèvre rouge frappe le regard. Le noeud rose dans ses cheveux la rattache encore à l’enfance ainsi que la couleur du pull. La séance a lieu au mois de novembre 1945. En fait Norma Jeane et la Nature sont un cocktail détonnant. DE DIENES était véritablement un photographe d’extérieur, sachant tirer aussi bien partie de la Nature et de son modèle.
Novembre 1945 / Vêtue d’un joli pull rose pâle, la très jeune Norma Jeane pose devant l’objectif d’André DE DIENES en 1945. Cela ne fait que quelques moi que sa vie prend un nouveau tournant.  Au début de l’année 1945, elle décide de quitter son travail dans l’entreprise "Radio Plane" qui fabrique des parachutes, entre autres. L’arrivée d’un photographe de l’armée, David CONOVER va bouleverser sa vie en décidant de la photographier sur son lieu de travail. Enthousiasmé par la fraîcheur de la jeune fille, il lui donne envie de commencer un tout nouveau métier qui lui fera gagner bien plus que ce qu’elle gagne et cela dans des conditions bien meilleures… elle devient alors mannequin. Elle signe son contrat à la "Blue Book Model Agency" tenue par Emmeline SNIVELY le 2 août 1945. Le succès de Norma Jeane auprès des photographes est quasiment instantané. Lorsque DE DIENES contacte SNIVELY pour un projet, elle lui donne le nom d’une nouvelle recrue, celui de Norma Jeane. Dès leur première rencontre, DE DIENES est fasciné par ce jeune modèle de 19 ans. Il tombe éperdument amoureux d’elle. Il ira jusqu’à la demander en mariage, ce qu’elle refusera. DE DIENES fit plusieurs séances photos durant les quelques mois qui restaient à l’année 1945 dont celles au pull rose. On y découvre une jeune femme à la frontière entre la petite fille et la jeune femme ambitieuse. SNIVELY ne l’a pas encore fait changer de style, elle est brute. Ses cheveux sont encore frisés, d’une couleur châtain. Son maquillage est quasiment inexistant, seul le rouge à lèvre rouge frappe le regard. Le noeud rose dans ses cheveux la rattache encore à l’enfance ainsi que la couleur du pull. La séance a lieu au mois de novembre 1945. En fait Norma Jeane et la Nature sont un cocktail détonnant. DE DIENES était véritablement un photographe d’extérieur, sachant tirer aussi bien partie de la Nature et de son modèle.
Novembre 1945 / Vêtue d’un joli pull rose pâle, la très jeune Norma Jeane pose devant l’objectif d’André DE DIENES en 1945. Cela ne fait que quelques moi que sa vie prend un nouveau tournant.  Au début de l’année 1945, elle décide de quitter son travail dans l’entreprise "Radio Plane" qui fabrique des parachutes, entre autres. L’arrivée d’un photographe de l’armée, David CONOVER va bouleverser sa vie en décidant de la photographier sur son lieu de travail. Enthousiasmé par la fraîcheur de la jeune fille, il lui donne envie de commencer un tout nouveau métier qui lui fera gagner bien plus que ce qu’elle gagne et cela dans des conditions bien meilleures… elle devient alors mannequin. Elle signe son contrat à la "Blue Book Model Agency" tenue par Emmeline SNIVELY le 2 août 1945. Le succès de Norma Jeane auprès des photographes est quasiment instantané. Lorsque DE DIENES contacte SNIVELY pour un projet, elle lui donne le nom d’une nouvelle recrue, celui de Norma Jeane. Dès leur première rencontre, DE DIENES est fasciné par ce jeune modèle de 19 ans. Il tombe éperdument amoureux d’elle. Il ira jusqu’à la demander en mariage, ce qu’elle refusera. DE DIENES fit plusieurs séances photos durant les quelques mois qui restaient à l’année 1945 dont celles au pull rose. On y découvre une jeune femme à la frontière entre la petite fille et la jeune femme ambitieuse. SNIVELY ne l’a pas encore fait changer de style, elle est brute. Ses cheveux sont encore frisés, d’une couleur châtain. Son maquillage est quasiment inexistant, seul le rouge à lèvre rouge frappe le regard. Le noeud rose dans ses cheveux la rattache encore à l’enfance ainsi que la couleur du pull. La séance a lieu au mois de novembre 1945. En fait Norma Jeane et la Nature sont un cocktail détonnant. DE DIENES était véritablement un photographe d’extérieur, sachant tirer aussi bien partie de la Nature et de son modèle.

Tags : 1945 - Andre DE DIENES

BELLE JOURNEE A TOUTES ET A TOUS ! 25/11/2016

Tags : 1945 - David CONOVER