33 tagged articles 1947

Une vie de 36 ans en images ! 31/07/2015

Une vie de 36 ans en images !

Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !

1947 / Photo Ed BAIRD, Marilyn assista au tournoi de golf annuel du "Cheviot Hills Country Club", en face des studios de la Fox. Des célébrités y participaient et, afin d’égayer l’ambiance, les organisateurs avaient fait appel à des caddies, pimpantes starlettes censées porter les clubs et les sacs de vedettes du cinéma comme Henry FONDA (photo), James STEWART, John WAYNE, Tyrone POWER, et d’autres étoiles du grand écran. 07/09/2015

1947 / Photo Ed BAIRD, Marilyn assista au tournoi de golf annuel du "Cheviot Hills Country Club", en face des studios de la Fox. Des célébrités y participaient et, afin d’égayer l’ambiance, les organisateurs avaient fait appel à des caddies, pimpantes starlettes censées porter les clubs  et les sacs de vedettes du cinéma comme Henry FONDA (photo),  James STEWART, John WAYNE, Tyrone POWER, et d’autres étoiles du grand écran.
1947 / Photo Ed BAIRD, Marilyn assista au tournoi de golf annuel du "Cheviot Hills Country Club", en face des studios de la Fox. Des célébrités y participaient et, afin d’égayer l’ambiance, les organisateurs avaient fait appel à des caddies, pimpantes starlettes censées porter les clubs  et les sacs de vedettes du cinéma comme Henry FONDA (photo),  James STEWART, John WAYNE, Tyrone POWER, et d’autres étoiles du grand écran.
1947 / Photo Ed BAIRD, Marilyn assista au tournoi de golf annuel du "Cheviot Hills Country Club", en face des studios de la Fox. Des célébrités y participaient et, afin d’égayer l’ambiance, les organisateurs avaient fait appel à des caddies, pimpantes starlettes censées porter les clubs  et les sacs de vedettes du cinéma comme Henry FONDA (photo),  James STEWART, John WAYNE, Tyrone POWER, et d’autres étoiles du grand écran.
1947 / Photo Ed BAIRD, Marilyn assista au tournoi de golf annuel du "Cheviot Hills Country Club", en face des studios de la Fox. Des célébrités y participaient et, afin d’égayer l’ambiance, les organisateurs avaient fait appel à des caddies, pimpantes starlettes censées porter les clubs  et les sacs de vedettes du cinéma comme Henry FONDA (photo),  James STEWART, John WAYNE, Tyrone POWER, et d’autres étoiles du grand écran.
1947 / Photo Ed BAIRD, Marilyn assista au tournoi de golf annuel du "Cheviot Hills Country Club", en face des studios de la Fox. Des célébrités y participaient et, afin d’égayer l’ambiance, les organisateurs avaient fait appel à des caddies, pimpantes starlettes censées porter les clubs  et les sacs de vedettes du cinéma comme Henry FONDA (photo),  James STEWART, John WAYNE, Tyrone POWER, et d’autres étoiles du grand écran.
1947 / Photo Ed BAIRD, Marilyn assista au tournoi de golf annuel du "Cheviot Hills Country Club", en face des studios de la Fox. Des célébrités y participaient et, afin d’égayer l’ambiance, les organisateurs avaient fait appel à des caddies, pimpantes starlettes censées porter les clubs  et les sacs de vedettes du cinéma comme Henry FONDA (photo),  James STEWART, John WAYNE, Tyrone POWER, et d’autres étoiles du grand écran.
1947 / Photo Ed BAIRD, Marilyn assista au tournoi de golf annuel du "Cheviot Hills Country Club", en face des studios de la Fox. Des célébrités y participaient et, afin d’égayer l’ambiance, les organisateurs avaient fait appel à des caddies, pimpantes starlettes censées porter les clubs  et les sacs de vedettes du cinéma comme Henry FONDA (photo),  James STEWART, John WAYNE, Tyrone POWER, et d’autres étoiles du grand écran.
1947 / Photo Ed BAIRD, Marilyn assista au tournoi de golf annuel du "Cheviot Hills Country Club", en face des studios de la Fox. Des célébrités y participaient et, afin d’égayer l’ambiance, les organisateurs avaient fait appel à des caddies, pimpantes starlettes censées porter les clubs  et les sacs de vedettes du cinéma comme Henry FONDA (photo),  James STEWART, John WAYNE, Tyrone POWER, et d’autres étoiles du grand écran.

Tags : 1947 - Ed BAIRD - Autograph

1947 / Marilyn joue un petit rôle de serveuse dans le film "Dangerous years", officiellement son second film. 29/01/2016

1947 / Marilyn joue un petit rôle de serveuse dans le film "Dangerous years", officiellement son second film.

Ce fut au cours de son premier contrat avec la FOX que, dans « Dangerous years », tourné en 1947, Marilyn interpréta pour la première fois un rôle où elle formulait une réplique.
Elle y incarnait une jeune serveuse, Eve, dans un bar nommé le "Gopher Hole", fréquenté par des jeunes délinquants.
Bien que ce ne fût pas là son premier film, c'était le premier dont la sortie était nationale (en décembre 1947, date à laquelle la FOX ne renouvela pas son contrat).
Marilyn apparaît en quatorzième position au générique.
 
SYNOPSIS
 
Danny JONES (William Halop) est un jeune délinquant qui cherche à semer la discorde dans un club où se retrouvent les jeunes de la ville pendant les années difficiles de l'adolescence. JONES recrute les moins de 20 ans pour organiser un casse.
Marilyn tient un tout petit rôle dans le film : elle est serveuse dans le bar où se retrouvent les mauvais garçons. L'un des jeunes est assassiné. Danny est arrêté. Malgré des révélations compliquées sur son enfance, ses véritables origines et l'existence d'un serment, il est condamné à la réclusion perpétuelle.
1947 / Marilyn joue un petit rôle de serveuse dans le film "Dangerous years", officiellement son second film.
1947 / Marilyn joue un petit rôle de serveuse dans le film "Dangerous years", officiellement son second film.
1947 / Marilyn joue un petit rôle de serveuse dans le film "Dangerous years", officiellement son second film.
1947 / Marilyn joue un petit rôle de serveuse dans le film "Dangerous years", officiellement son second film.
1947 / Marilyn joue un petit rôle de serveuse dans le film "Dangerous years", officiellement son second film.
1947 / Marilyn joue un petit rôle de serveuse dans le film "Dangerous years", officiellement son second film.
1947 / Marilyn joue un petit rôle de serveuse dans le film "Dangerous years", officiellement son second film.

Tags : 1947 - Dangerous years

1947 / PREMIERE APPARITION DANS UN FILM : "Scudda Hoo ! Scudda Hay !" / Marilyn (non citée au générique) tient son premier rôle au cinéma dans ce film en Technicolor relatant l'histoire d'une famille de fermiers qui se querelle sur la meilleure façon de s'occuper des mules (le titre du film fait allusion au cri traditionnel utilisé pour aiguillonner les attelages des mules). Marilyn tourne deux scènes. Dans l'une elle est dans un canoë avec une autre starlette ; dans l'autre - coupée au montage - elle est à l'arrière-plan et crie bonjour à June HAVER, l'interprète principale. Après six mois environ sous contrat avec la Fox, Marilyn était soulagée de décrocher enfin un rôle - même s'il est possible qu'elle ait joué les figurantes dans d'autres films durant cette période. Bien que ce fût le premier film que Marilyn tournât, ce ne fût pas le premier à sortir; en fait « Dangerous years » (1947) était sorti quatre mois auparavant. 18/02/2016

1947 / PREMIERE APPARITION DANS UN FILM : "Scudda Hoo ! Scudda Hay !" / Marilyn (non citée au générique) tient son premier rôle au cinéma dans ce film en Technicolor relatant l'histoire d'une famille de fermiers qui se querelle sur la meilleure façon de s'occuper des mules (le titre du film fait allusion au cri traditionnel utilisé pour aiguillonner les attelages des mules). Marilyn tourne deux scènes. Dans l'une elle est dans un canoë avec une autre starlette ; dans l'autre - coupée au montage - elle est à l'arrière-plan et crie bonjour à June HAVER, l'interprète principale. Après six mois environ sous contrat avec la Fox, Marilyn était soulagée de décrocher enfin un rôle - même s'il est possible qu'elle ait joué les figurantes dans d'autres films durant cette période. Bien que ce fût le premier film que Marilyn tournât, ce ne fût pas le premier à sortir; en fait « Dangerous years » (1947) était sorti quatre mois auparavant.

1947 / PREMIERE APPARITION DANS UN FILM : "Scudda Hoo ! Scudda Hay !" / Marilyn (non citée au générique) tient son premier rôle au cinéma dans ce film en Technicolor relatant l'histoire d'une famille de fermiers qui se querelle sur la meilleure façon de s'occuper des mules (le titre du film fait allusion au cri traditionnel utilisé pour aiguillonner les attelages des mules). Marilyn tourne deux scènes. Dans l'une elle est dans un canoë avec une autre starlette ; dans l'autre - coupée au montage - elle est à l'arrière-plan et crie bonjour à June HAVER, l'interprète principale. Après six mois environ sous contrat avec la Fox, Marilyn était soulagée de décrocher enfin un rôle - même s'il est possible qu'elle ait joué les figurantes dans d'autres films durant cette période. Bien que ce fût le premier film que Marilyn tournât, ce ne fût pas le premier à sortir; en fait « Dangerous years » (1947) était sorti quatre mois auparavant.
1947 / PREMIERE APPARITION DANS UN FILM : "Scudda Hoo ! Scudda Hay !" / Marilyn (non citée au générique) tient son premier rôle au cinéma dans ce film en Technicolor relatant l'histoire d'une famille de fermiers qui se querelle sur la meilleure façon de s'occuper des mules (le titre du film fait allusion au cri traditionnel utilisé pour aiguillonner les attelages des mules). Marilyn tourne deux scènes. Dans l'une elle est dans un canoë avec une autre starlette ; dans l'autre - coupée au montage - elle est à l'arrière-plan et crie bonjour à June HAVER, l'interprète principale. Après six mois environ sous contrat avec la Fox, Marilyn était soulagée de décrocher enfin un rôle - même s'il est possible qu'elle ait joué les figurantes dans d'autres films durant cette période. Bien que ce fût le premier film que Marilyn tournât, ce ne fût pas le premier à sortir; en fait « Dangerous years » (1947) était sorti quatre mois auparavant.
1947 / PREMIERE APPARITION DANS UN FILM : "Scudda Hoo ! Scudda Hay !" / Marilyn (non citée au générique) tient son premier rôle au cinéma dans ce film en Technicolor relatant l'histoire d'une famille de fermiers qui se querelle sur la meilleure façon de s'occuper des mules (le titre du film fait allusion au cri traditionnel utilisé pour aiguillonner les attelages des mules). Marilyn tourne deux scènes. Dans l'une elle est dans un canoë avec une autre starlette ; dans l'autre - coupée au montage - elle est à l'arrière-plan et crie bonjour à June HAVER, l'interprète principale. Après six mois environ sous contrat avec la Fox, Marilyn était soulagée de décrocher enfin un rôle - même s'il est possible qu'elle ait joué les figurantes dans d'autres films durant cette période. Bien que ce fût le premier film que Marilyn tournât, ce ne fût pas le premier à sortir; en fait « Dangerous years » (1947) était sorti quatre mois auparavant.
1947 / PREMIERE APPARITION DANS UN FILM : "Scudda Hoo ! Scudda Hay !" / Marilyn (non citée au générique) tient son premier rôle au cinéma dans ce film en Technicolor relatant l'histoire d'une famille de fermiers qui se querelle sur la meilleure façon de s'occuper des mules (le titre du film fait allusion au cri traditionnel utilisé pour aiguillonner les attelages des mules). Marilyn tourne deux scènes. Dans l'une elle est dans un canoë avec une autre starlette ; dans l'autre - coupée au montage - elle est à l'arrière-plan et crie bonjour à June HAVER, l'interprète principale. Après six mois environ sous contrat avec la Fox, Marilyn était soulagée de décrocher enfin un rôle - même s'il est possible qu'elle ait joué les figurantes dans d'autres films durant cette période. Bien que ce fût le premier film que Marilyn tournât, ce ne fût pas le premier à sortir; en fait « Dangerous years » (1947) était sorti quatre mois auparavant.
1947 / PREMIERE APPARITION DANS UN FILM : "Scudda Hoo ! Scudda Hay !" / Marilyn (non citée au générique) tient son premier rôle au cinéma dans ce film en Technicolor relatant l'histoire d'une famille de fermiers qui se querelle sur la meilleure façon de s'occuper des mules (le titre du film fait allusion au cri traditionnel utilisé pour aiguillonner les attelages des mules). Marilyn tourne deux scènes. Dans l'une elle est dans un canoë avec une autre starlette ; dans l'autre - coupée au montage - elle est à l'arrière-plan et crie bonjour à June HAVER, l'interprète principale. Après six mois environ sous contrat avec la Fox, Marilyn était soulagée de décrocher enfin un rôle - même s'il est possible qu'elle ait joué les figurantes dans d'autres films durant cette période. Bien que ce fût le premier film que Marilyn tournât, ce ne fût pas le premier à sortir; en fait « Dangerous years » (1947) était sorti quatre mois auparavant.
1947 / PREMIERE APPARITION DANS UN FILM : "Scudda Hoo ! Scudda Hay !" / Marilyn (non citée au générique) tient son premier rôle au cinéma dans ce film en Technicolor relatant l'histoire d'une famille de fermiers qui se querelle sur la meilleure façon de s'occuper des mules (le titre du film fait allusion au cri traditionnel utilisé pour aiguillonner les attelages des mules). Marilyn tourne deux scènes. Dans l'une elle est dans un canoë avec une autre starlette ; dans l'autre - coupée au montage - elle est à l'arrière-plan et crie bonjour à June HAVER, l'interprète principale. Après six mois environ sous contrat avec la Fox, Marilyn était soulagée de décrocher enfin un rôle - même s'il est possible qu'elle ait joué les figurantes dans d'autres films durant cette période. Bien que ce fût le premier film que Marilyn tournât, ce ne fût pas le premier à sortir; en fait « Dangerous years » (1947) était sorti quatre mois auparavant.
1947 / PREMIERE APPARITION DANS UN FILM : "Scudda Hoo ! Scudda Hay !" / Marilyn (non citée au générique) tient son premier rôle au cinéma dans ce film en Technicolor relatant l'histoire d'une famille de fermiers qui se querelle sur la meilleure façon de s'occuper des mules (le titre du film fait allusion au cri traditionnel utilisé pour aiguillonner les attelages des mules). Marilyn tourne deux scènes. Dans l'une elle est dans un canoë avec une autre starlette ; dans l'autre - coupée au montage - elle est à l'arrière-plan et crie bonjour à June HAVER, l'interprète principale. Après six mois environ sous contrat avec la Fox, Marilyn était soulagée de décrocher enfin un rôle - même s'il est possible qu'elle ait joué les figurantes dans d'autres films durant cette période. Bien que ce fût le premier film que Marilyn tournât, ce ne fût pas le premier à sortir; en fait « Dangerous years » (1947) était sorti quatre mois auparavant.

Tags : 1947 - Scudda Hoo ! Scudda Hay ! - June HAVER

1947 / Premier contrat de Marilyn signé avec la FOX... Visite extérieure des studios. (Photos Joseph JASGUR). 27/02/2016

1947 / Premier contrat de Marilyn signé avec la FOX... Visite extérieure des studios. (Photos Joseph JASGUR).

1947 / Premier contrat de Marilyn signé avec la FOX... Visite extérieure des studios. (Photos Joseph JASGUR).
1947 / Premier contrat de Marilyn signé avec la FOX... Visite extérieure des studios. (Photos Joseph JASGUR).
1947 / Premier contrat de Marilyn signé avec la FOX... Visite extérieure des studios. (Photos Joseph JASGUR).
1947 / Premier contrat de Marilyn signé avec la FOX... Visite extérieure des studios. (Photos Joseph JASGUR).
1947 / Premier contrat de Marilyn signé avec la FOX... Visite extérieure des studios. (Photos Joseph JASGUR).
1947 / Premier contrat de Marilyn signé avec la FOX... Visite extérieure des studios. (Photos Joseph JASGUR).
1947 / Premier contrat de Marilyn signé avec la FOX... Visite extérieure des studios. (Photos Joseph JASGUR).

Tags : 1947 - Premier contrat - Joseph JASGUR - Studios FOX - Effet personnel

Juillet 1947 / Marilyn et d'autres starlettes se rendent à une base américaine des "US Marines", pour booster les troupes en partance pour la guerre en Corée. Marilyn sera surnommée et élue "Miss Morale of the Marine Corps" en juillet 1950. 06/03/2016

Juillet 1947 / Marilyn et d'autres starlettes se rendent à une base américaine des "US Marines", pour booster les troupes en partance pour la guerre en Corée. Marilyn sera surnommée et élue "Miss Morale of the Marine Corps" en juillet 1950.
Juillet 1947 / Marilyn et d'autres starlettes se rendent à une base américaine des "US Marines", pour booster les troupes en partance pour la guerre en Corée. Marilyn sera surnommée et élue "Miss Morale of the Marine Corps" en juillet 1950.
Juillet 1947 / Marilyn et d'autres starlettes se rendent à une base américaine des "US Marines", pour booster les troupes en partance pour la guerre en Corée. Marilyn sera surnommée et élue "Miss Morale of the Marine Corps" en juillet 1950.
Juillet 1947 / Marilyn et d'autres starlettes se rendent à une base américaine des "US Marines", pour booster les troupes en partance pour la guerre en Corée. Marilyn sera surnommée et élue "Miss Morale of the Marine Corps" en juillet 1950.
Juillet 1947 / Marilyn et d'autres starlettes se rendent à une base américaine des "US Marines", pour booster les troupes en partance pour la guerre en Corée. Marilyn sera surnommée et élue "Miss Morale of the Marine Corps" en juillet 1950.
Juillet 1947 / Marilyn et d'autres starlettes se rendent à une base américaine des "US Marines", pour booster les troupes en partance pour la guerre en Corée. Marilyn sera surnommée et élue "Miss Morale of the Marine Corps" en juillet 1950.

Tags : 1947 - "Miss morale of the marine corps"

13 Janvier 1947 / Harry BRAND, publicitaire à la Fox et son équipe, firent passer dans le "Los Angeles Times", une photo de Marilyn avec cette légende : « La baby-sitter débarque au cinéma ». L'article expliquait, la rajeunissant de deux ans, que cette « blonde baby-sitter de dix-huit ans avait rencontré un recruteur de talents » et s’était trouvée immédiatement propulsée vers la gloire. Ils concoctèrent à Marilyn une biographie édulcorée, faisant officiellement d’elle une orpheline, en passant sa mère sous silence. (Photos Dave CICERO). 10/03/2016

13 Janvier 1947 / Harry BRAND, publicitaire à la Fox et son équipe, firent passer dans le "Los Angeles Times", une photo de Marilyn avec cette  légende : « La baby-sitter débarque au cinéma ». L'article expliquait, la rajeunissant de deux ans, que cette « blonde baby-sitter de dix-huit ans avait rencontré un recruteur de talents » et s’était trouvée immédiatement propulsée vers la gloire. Ils concoctèrent à Marilyn une biographie édulcorée, faisant officiellement d’elle une orpheline, en passant sa mère sous silence. (Photos Dave CICERO).
13 Janvier 1947 / Harry BRAND, publicitaire à la Fox et son équipe, firent passer dans le "Los Angeles Times", une photo de Marilyn avec cette  légende : « La baby-sitter débarque au cinéma ». L'article expliquait, la rajeunissant de deux ans, que cette « blonde baby-sitter de dix-huit ans avait rencontré un recruteur de talents » et s’était trouvée immédiatement propulsée vers la gloire. Ils concoctèrent à Marilyn une biographie édulcorée, faisant officiellement d’elle une orpheline, en passant sa mère sous silence. (Photos Dave CICERO).
13 Janvier 1947 / Harry BRAND, publicitaire à la Fox et son équipe, firent passer dans le "Los Angeles Times", une photo de Marilyn avec cette  légende : « La baby-sitter débarque au cinéma ». L'article expliquait, la rajeunissant de deux ans, que cette « blonde baby-sitter de dix-huit ans avait rencontré un recruteur de talents » et s’était trouvée immédiatement propulsée vers la gloire. Ils concoctèrent à Marilyn une biographie édulcorée, faisant officiellement d’elle une orpheline, en passant sa mère sous silence. (Photos Dave CICERO).
13 Janvier 1947 / Harry BRAND, publicitaire à la Fox et son équipe, firent passer dans le "Los Angeles Times", une photo de Marilyn avec cette  légende : « La baby-sitter débarque au cinéma ». L'article expliquait, la rajeunissant de deux ans, que cette « blonde baby-sitter de dix-huit ans avait rencontré un recruteur de talents » et s’était trouvée immédiatement propulsée vers la gloire. Ils concoctèrent à Marilyn une biographie édulcorée, faisant officiellement d’elle une orpheline, en passant sa mère sous silence. (Photos Dave CICERO).
13 Janvier 1947 / Harry BRAND, publicitaire à la Fox et son équipe, firent passer dans le "Los Angeles Times", une photo de Marilyn avec cette  légende : « La baby-sitter débarque au cinéma ». L'article expliquait, la rajeunissant de deux ans, que cette « blonde baby-sitter de dix-huit ans avait rencontré un recruteur de talents » et s’était trouvée immédiatement propulsée vers la gloire. Ils concoctèrent à Marilyn une biographie édulcorée, faisant officiellement d’elle une orpheline, en passant sa mère sous silence. (Photos Dave CICERO).
13 Janvier 1947 / Harry BRAND, publicitaire à la Fox et son équipe, firent passer dans le "Los Angeles Times", une photo de Marilyn avec cette  légende : « La baby-sitter débarque au cinéma ». L'article expliquait, la rajeunissant de deux ans, que cette « blonde baby-sitter de dix-huit ans avait rencontré un recruteur de talents » et s’était trouvée immédiatement propulsée vers la gloire. Ils concoctèrent à Marilyn une biographie édulcorée, faisant officiellement d’elle une orpheline, en passant sa mère sous silence. (Photos Dave CICERO).
13 Janvier 1947 / Harry BRAND, publicitaire à la Fox et son équipe, firent passer dans le "Los Angeles Times", une photo de Marilyn avec cette  légende : « La baby-sitter débarque au cinéma ». L'article expliquait, la rajeunissant de deux ans, que cette « blonde baby-sitter de dix-huit ans avait rencontré un recruteur de talents » et s’était trouvée immédiatement propulsée vers la gloire. Ils concoctèrent à Marilyn une biographie édulcorée, faisant officiellement d’elle une orpheline, en passant sa mère sous silence. (Photos Dave CICERO).
13 Janvier 1947 / Harry BRAND, publicitaire à la Fox et son équipe, firent passer dans le "Los Angeles Times", une photo de Marilyn avec cette  légende : « La baby-sitter débarque au cinéma ». L'article expliquait, la rajeunissant de deux ans, que cette « blonde baby-sitter de dix-huit ans avait rencontré un recruteur de talents » et s’était trouvée immédiatement propulsée vers la gloire. Ils concoctèrent à Marilyn une biographie édulcorée, faisant officiellement d’elle une orpheline, en passant sa mère sous silence. (Photos Dave CICERO).

Tags : 1947 - Dave CICERO

MARILYN ET LA PUBLICITE (Compagnie aérienne, chaussures, shampoing, fond de teint, rouge à lèvres, crème ou encore albums photos). 11/03/2016

MARILYN ET LA PUBLICITE (Compagnie aérienne, chaussures, shampoing, fond de teint, rouge à lèvres, crème ou encore albums photos).
MARILYN ET LA PUBLICITE (Compagnie aérienne, chaussures, shampoing, fond de teint, rouge à lèvres, crème ou encore albums photos).
MARILYN ET LA PUBLICITE (Compagnie aérienne, chaussures, shampoing, fond de teint, rouge à lèvres, crème ou encore albums photos).
MARILYN ET LA PUBLICITE (Compagnie aérienne, chaussures, shampoing, fond de teint, rouge à lèvres, crème ou encore albums photos).
MARILYN ET LA PUBLICITE (Compagnie aérienne, chaussures, shampoing, fond de teint, rouge à lèvres, crème ou encore albums photos).
MARILYN ET LA PUBLICITE (Compagnie aérienne, chaussures, shampoing, fond de teint, rouge à lèvres, crème ou encore albums photos).
MARILYN ET LA PUBLICITE (Compagnie aérienne, chaussures, shampoing, fond de teint, rouge à lèvres, crème ou encore albums photos).
MARILYN ET LA PUBLICITE (Compagnie aérienne, chaussures, shampoing, fond de teint, rouge à lèvres, crème ou encore albums photos).

Tags : Publicité - 1953 - 1952 - 1947 - 1951 - 1945 - 1946

1947 / "IN THE WIND" by Earl THEISEN. 12/03/2016

1947 / "IN THE WIND" by Earl THEISEN.
1947 / "IN THE WIND" by Earl THEISEN.
1947 / "IN THE WIND" by Earl THEISEN.
1947 / "IN THE WIND" by Earl THEISEN.
1947 / "IN THE WIND" by Earl THEISEN.
1947 / "IN THE WIND" by Earl THEISEN.
1947 / "IN THE WIND" by Earl THEISEN.
1947 / "IN THE WIND" by Earl THEISEN.

Tags : 1947 - Earl THEISEN

1947 / La jeune Marilyn suivant les cours d'Helena SORELL, son professeur d'Art Dramatique du moment (qui sera remplacée par Natasha LYTESS), sous l'oeil attentif du photographe Dave CICERO. 16/03/2016

1947 / La jeune Marilyn suivant les cours d'Helena SORELL, son professeur d'Art Dramatique du moment (qui sera remplacée par Natasha LYTESS), sous l'oeil attentif du photographe Dave CICERO.
1947 / La jeune Marilyn suivant les cours d'Helena SORELL, son professeur d'Art Dramatique du moment (qui sera remplacée par Natasha LYTESS), sous l'oeil attentif du photographe Dave CICERO.
1947 / La jeune Marilyn suivant les cours d'Helena SORELL, son professeur d'Art Dramatique du moment (qui sera remplacée par Natasha LYTESS), sous l'oeil attentif du photographe Dave CICERO.
1947 / La jeune Marilyn suivant les cours d'Helena SORELL, son professeur d'Art Dramatique du moment (qui sera remplacée par Natasha LYTESS), sous l'oeil attentif du photographe Dave CICERO.
1947 / La jeune Marilyn suivant les cours d'Helena SORELL, son professeur d'Art Dramatique du moment (qui sera remplacée par Natasha LYTESS), sous l'oeil attentif du photographe Dave CICERO.

Tags : 1947 - Helena SORELL - Dave CICERO

11 Juin 1947 / Marilyn est élue la première "Miss Press Club" de l'année 1948 ici à la soirée organisée par le "Los Angeles Press Club". Il s'agissait pour les concurrentes d'être hôtesse à "l'Hôtel Ambassador", pour les réunions et les manifestations organisées par les journaux de Los Angeles. Elle reçoit en trophée la boule de billard chiffrée "8". 22/03/2016

11 Juin 1947 / Marilyn est élue la première "Miss Press Club" de l'année 1948 ici à la soirée organisée par le "Los Angeles Press Club". Il s'agissait pour les concurrentes d'être hôtesse à "l'Hôtel Ambassador", pour les réunions et les manifestations organisées par les journaux de Los Angeles. Elle reçoit en trophée la boule de billard chiffrée "8".

11 Juin 1947 / Marilyn est élue la première "Miss Press Club" de l'année 1948 ici à la soirée organisée par le "Los Angeles Press Club". Il s'agissait pour les concurrentes d'être hôtesse à "l'Hôtel Ambassador", pour les réunions et les manifestations organisées par les journaux de Los Angeles. Elle reçoit en trophée la boule de billard chiffrée "8".
11 Juin 1947 / Marilyn est élue la première "Miss Press Club" de l'année 1948 ici à la soirée organisée par le "Los Angeles Press Club". Il s'agissait pour les concurrentes d'être hôtesse à "l'Hôtel Ambassador", pour les réunions et les manifestations organisées par les journaux de Los Angeles. Elle reçoit en trophée la boule de billard chiffrée "8".

Tags : 1947 - "Miss Press Club" - Autograph