233 tagged articles Milton GREENE

Une vie de 36 ans en images ! 31/07/2015

Une vie de 36 ans en images !

Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !

1956 / Marilyn lors du tournage du film "Bus stop". (certaines photos signées Bob BEERMAN). 01/08/2015

1956 / Marilyn lors du tournage du film "Bus stop". (certaines photos signées Bob BEERMAN).
1956 / Marilyn lors du tournage du film "Bus stop". (certaines photos signées Bob BEERMAN).
1956 / Marilyn lors du tournage du film "Bus stop". (certaines photos signées Bob BEERMAN).
1956 / Marilyn lors du tournage du film "Bus stop". (certaines photos signées Bob BEERMAN).
1956 / Marilyn lors du tournage du film "Bus stop". (certaines photos signées Bob BEERMAN).
1956 / Marilyn lors du tournage du film "Bus stop". (certaines photos signées Bob BEERMAN).
1956 / Marilyn lors du tournage du film "Bus stop". (certaines photos signées Bob BEERMAN).
1956 / Marilyn lors du tournage du film "Bus stop". (certaines photos signées Bob BEERMAN).

Tags : 1956 - Bob BEERMAN - Bus stop - Milton GREENE - Pat NEWCOMB

1956 / Conférence de presse avec Milton GREENE sur le retour de Marilyn à Hollywood en vu du tournage du film "Bus stop". 03/08/2015

1956 / Conférence de presse avec Milton GREENE sur le retour de Marilyn à Hollywood en vu du tournage du film "Bus stop".
1956 / Conférence de presse avec Milton GREENE sur le retour de Marilyn à Hollywood en vu du tournage du film "Bus stop".
1956 / Conférence de presse avec Milton GREENE sur le retour de Marilyn à Hollywood en vu du tournage du film "Bus stop".
1956 / Conférence de presse avec Milton GREENE sur le retour de Marilyn à Hollywood en vu du tournage du film "Bus stop".
1956 / Conférence de presse avec Milton GREENE sur le retour de Marilyn à Hollywood en vu du tournage du film "Bus stop".
1956 / Conférence de presse avec Milton GREENE sur le retour de Marilyn à Hollywood en vu du tournage du film "Bus stop".
1956 / Conférence de presse avec Milton GREENE sur le retour de Marilyn à Hollywood en vu du tournage du film "Bus stop".
1956 / Conférence de presse avec Milton GREENE sur le retour de Marilyn à Hollywood en vu du tournage du film "Bus stop".

Tags : 1956 - Bus stop - Conférence presse "Bus stop" - Milton GREENE

1955 / MARILYN ET LES FANS / Photos James HASPIEL ; Ce dernier était le plus grand admirateur du vivant de Marilyn (ainsi qu'un certain James COLLINS ou encore Frieda HULL), et qui a eu l'occasion, et par la suite même, de devenir un de ses amis privilégiés... Il était tombé sous le charme de Marilyn, à l'âge de 14 ans, en la voyant dans « Clash by night » (1952). Comme le faisaient les "Marilyn six" (Il s'agit d'un groupe de 6 fans New-Yorkais, qui profitaient des séjours de Marilyn à New-York, pour suivre leur idole dans ses déplacements. Les fans du groupe sont : John REILLY, Eileen et Jimmy COLLINS (frère et soeur), Gloria MILONE, Edith PITTS et Frieda HULL.), il traînait toujours à proximité des hôtels New-Yorkais où Marilyn descendait au milieu des années 50. Il rencontra Marilyn en septembre 1954 lors du tournage à New-York de « Seven year itch » : En 1955, quand elle vivait à New-York, elle se lia d'une forte amitié avec lui; elle lui accorda bientôt toute sa confiance. Elle le laissa venir chez elle, accepta sa compagnie quand elle sillonnait New-York en taxi. Il l'aidait à faire ses achats chez "Wheelan's", l'un de ses drugstores préférés, au coin de "Lexington Avenue" et de la 93ème Rue. Par la suite, James écrivit plusieurs livres sur la STAR, imagés par de sublimes photos dites candides. (voir photos) 07/08/2015

1955 / MARILYN ET LES FANS / Photos James HASPIEL ; Ce dernier était le plus grand admirateur du vivant de Marilyn (ainsi qu'un certain James COLLINS ou encore Frieda HULL), et qui a eu l'occasion, et par la suite même, de devenir un de ses amis privilégiés... Il était tombé sous le charme de Marilyn, à l'âge de 14 ans, en la voyant dans « Clash by night » (1952). Comme le faisaient les "Marilyn six" (Il s'agit d'un groupe de  6 fans New-Yorkais, qui profitaient des séjours de Marilyn à New-York, pour suivre leur idole dans ses déplacements. Les fans du groupe sont : John REILLY, Eileen et Jimmy COLLINS (frère et soeur), Gloria MILONE, Edith PITTS et Frieda HULL.), il traînait toujours à proximité des hôtels New-Yorkais où Marilyn descendait au milieu des années 50. Il rencontra Marilyn en septembre 1954 lors du tournage à New-York de « Seven year itch » : En 1955, quand elle vivait à New-York, elle se lia d'une forte amitié avec lui; elle lui accorda bientôt toute sa confiance. Elle le laissa venir chez elle, accepta sa compagnie quand elle sillonnait New-York en taxi. Il l'aidait à faire ses achats chez "Wheelan's", l'un de ses drugstores préférés, au coin de "Lexington Avenue" et de la 93ème Rue. Par la suite, James écrivit plusieurs livres sur la STAR, imagés par de sublimes photos dites candides. (voir photos)
1955 / MARILYN ET LES FANS / Photos James HASPIEL ; Ce dernier était le plus grand admirateur du vivant de Marilyn (ainsi qu'un certain James COLLINS ou encore Frieda HULL), et qui a eu l'occasion, et par la suite même, de devenir un de ses amis privilégiés... Il était tombé sous le charme de Marilyn, à l'âge de 14 ans, en la voyant dans « Clash by night » (1952). Comme le faisaient les "Marilyn six" (Il s'agit d'un groupe de  6 fans New-Yorkais, qui profitaient des séjours de Marilyn à New-York, pour suivre leur idole dans ses déplacements. Les fans du groupe sont : John REILLY, Eileen et Jimmy COLLINS (frère et soeur), Gloria MILONE, Edith PITTS et Frieda HULL.), il traînait toujours à proximité des hôtels New-Yorkais où Marilyn descendait au milieu des années 50. Il rencontra Marilyn en septembre 1954 lors du tournage à New-York de « Seven year itch » : En 1955, quand elle vivait à New-York, elle se lia d'une forte amitié avec lui; elle lui accorda bientôt toute sa confiance. Elle le laissa venir chez elle, accepta sa compagnie quand elle sillonnait New-York en taxi. Il l'aidait à faire ses achats chez "Wheelan's", l'un de ses drugstores préférés, au coin de "Lexington Avenue" et de la 93ème Rue. Par la suite, James écrivit plusieurs livres sur la STAR, imagés par de sublimes photos dites candides. (voir photos)
1955 / MARILYN ET LES FANS / Photos James HASPIEL ; Ce dernier était le plus grand admirateur du vivant de Marilyn (ainsi qu'un certain James COLLINS ou encore Frieda HULL), et qui a eu l'occasion, et par la suite même, de devenir un de ses amis privilégiés... Il était tombé sous le charme de Marilyn, à l'âge de 14 ans, en la voyant dans « Clash by night » (1952). Comme le faisaient les "Marilyn six" (Il s'agit d'un groupe de  6 fans New-Yorkais, qui profitaient des séjours de Marilyn à New-York, pour suivre leur idole dans ses déplacements. Les fans du groupe sont : John REILLY, Eileen et Jimmy COLLINS (frère et soeur), Gloria MILONE, Edith PITTS et Frieda HULL.), il traînait toujours à proximité des hôtels New-Yorkais où Marilyn descendait au milieu des années 50. Il rencontra Marilyn en septembre 1954 lors du tournage à New-York de « Seven year itch » : En 1955, quand elle vivait à New-York, elle se lia d'une forte amitié avec lui; elle lui accorda bientôt toute sa confiance. Elle le laissa venir chez elle, accepta sa compagnie quand elle sillonnait New-York en taxi. Il l'aidait à faire ses achats chez "Wheelan's", l'un de ses drugstores préférés, au coin de "Lexington Avenue" et de la 93ème Rue. Par la suite, James écrivit plusieurs livres sur la STAR, imagés par de sublimes photos dites candides. (voir photos)
1955 / MARILYN ET LES FANS / Photos James HASPIEL ; Ce dernier était le plus grand admirateur du vivant de Marilyn (ainsi qu'un certain James COLLINS ou encore Frieda HULL), et qui a eu l'occasion, et par la suite même, de devenir un de ses amis privilégiés... Il était tombé sous le charme de Marilyn, à l'âge de 14 ans, en la voyant dans « Clash by night » (1952). Comme le faisaient les "Marilyn six" (Il s'agit d'un groupe de  6 fans New-Yorkais, qui profitaient des séjours de Marilyn à New-York, pour suivre leur idole dans ses déplacements. Les fans du groupe sont : John REILLY, Eileen et Jimmy COLLINS (frère et soeur), Gloria MILONE, Edith PITTS et Frieda HULL.), il traînait toujours à proximité des hôtels New-Yorkais où Marilyn descendait au milieu des années 50. Il rencontra Marilyn en septembre 1954 lors du tournage à New-York de « Seven year itch » : En 1955, quand elle vivait à New-York, elle se lia d'une forte amitié avec lui; elle lui accorda bientôt toute sa confiance. Elle le laissa venir chez elle, accepta sa compagnie quand elle sillonnait New-York en taxi. Il l'aidait à faire ses achats chez "Wheelan's", l'un de ses drugstores préférés, au coin de "Lexington Avenue" et de la 93ème Rue. Par la suite, James écrivit plusieurs livres sur la STAR, imagés par de sublimes photos dites candides. (voir photos)
1955 / MARILYN ET LES FANS / Photos James HASPIEL ; Ce dernier était le plus grand admirateur du vivant de Marilyn (ainsi qu'un certain James COLLINS ou encore Frieda HULL), et qui a eu l'occasion, et par la suite même, de devenir un de ses amis privilégiés... Il était tombé sous le charme de Marilyn, à l'âge de 14 ans, en la voyant dans « Clash by night » (1952). Comme le faisaient les "Marilyn six" (Il s'agit d'un groupe de  6 fans New-Yorkais, qui profitaient des séjours de Marilyn à New-York, pour suivre leur idole dans ses déplacements. Les fans du groupe sont : John REILLY, Eileen et Jimmy COLLINS (frère et soeur), Gloria MILONE, Edith PITTS et Frieda HULL.), il traînait toujours à proximité des hôtels New-Yorkais où Marilyn descendait au milieu des années 50. Il rencontra Marilyn en septembre 1954 lors du tournage à New-York de « Seven year itch » : En 1955, quand elle vivait à New-York, elle se lia d'une forte amitié avec lui; elle lui accorda bientôt toute sa confiance. Elle le laissa venir chez elle, accepta sa compagnie quand elle sillonnait New-York en taxi. Il l'aidait à faire ses achats chez "Wheelan's", l'un de ses drugstores préférés, au coin de "Lexington Avenue" et de la 93ème Rue. Par la suite, James écrivit plusieurs livres sur la STAR, imagés par de sublimes photos dites candides. (voir photos)
1955 / MARILYN ET LES FANS / Photos James HASPIEL ; Ce dernier était le plus grand admirateur du vivant de Marilyn (ainsi qu'un certain James COLLINS ou encore Frieda HULL), et qui a eu l'occasion, et par la suite même, de devenir un de ses amis privilégiés... Il était tombé sous le charme de Marilyn, à l'âge de 14 ans, en la voyant dans « Clash by night » (1952). Comme le faisaient les "Marilyn six" (Il s'agit d'un groupe de  6 fans New-Yorkais, qui profitaient des séjours de Marilyn à New-York, pour suivre leur idole dans ses déplacements. Les fans du groupe sont : John REILLY, Eileen et Jimmy COLLINS (frère et soeur), Gloria MILONE, Edith PITTS et Frieda HULL.), il traînait toujours à proximité des hôtels New-Yorkais où Marilyn descendait au milieu des années 50. Il rencontra Marilyn en septembre 1954 lors du tournage à New-York de « Seven year itch » : En 1955, quand elle vivait à New-York, elle se lia d'une forte amitié avec lui; elle lui accorda bientôt toute sa confiance. Elle le laissa venir chez elle, accepta sa compagnie quand elle sillonnait New-York en taxi. Il l'aidait à faire ses achats chez "Wheelan's", l'un de ses drugstores préférés, au coin de "Lexington Avenue" et de la 93ème Rue. Par la suite, James écrivit plusieurs livres sur la STAR, imagés par de sublimes photos dites candides. (voir photos)
1955 / MARILYN ET LES FANS / Photos James HASPIEL ; Ce dernier était le plus grand admirateur du vivant de Marilyn (ainsi qu'un certain James COLLINS ou encore Frieda HULL), et qui a eu l'occasion, et par la suite même, de devenir un de ses amis privilégiés... Il était tombé sous le charme de Marilyn, à l'âge de 14 ans, en la voyant dans « Clash by night » (1952). Comme le faisaient les "Marilyn six" (Il s'agit d'un groupe de  6 fans New-Yorkais, qui profitaient des séjours de Marilyn à New-York, pour suivre leur idole dans ses déplacements. Les fans du groupe sont : John REILLY, Eileen et Jimmy COLLINS (frère et soeur), Gloria MILONE, Edith PITTS et Frieda HULL.), il traînait toujours à proximité des hôtels New-Yorkais où Marilyn descendait au milieu des années 50. Il rencontra Marilyn en septembre 1954 lors du tournage à New-York de « Seven year itch » : En 1955, quand elle vivait à New-York, elle se lia d'une forte amitié avec lui; elle lui accorda bientôt toute sa confiance. Elle le laissa venir chez elle, accepta sa compagnie quand elle sillonnait New-York en taxi. Il l'aidait à faire ses achats chez "Wheelan's", l'un de ses drugstores préférés, au coin de "Lexington Avenue" et de la 93ème Rue. Par la suite, James écrivit plusieurs livres sur la STAR, imagés par de sublimes photos dites candides. (voir photos)
1955 / MARILYN ET LES FANS / Photos James HASPIEL ; Ce dernier était le plus grand admirateur du vivant de Marilyn (ainsi qu'un certain James COLLINS ou encore Frieda HULL), et qui a eu l'occasion, et par la suite même, de devenir un de ses amis privilégiés... Il était tombé sous le charme de Marilyn, à l'âge de 14 ans, en la voyant dans « Clash by night » (1952). Comme le faisaient les "Marilyn six" (Il s'agit d'un groupe de  6 fans New-Yorkais, qui profitaient des séjours de Marilyn à New-York, pour suivre leur idole dans ses déplacements. Les fans du groupe sont : John REILLY, Eileen et Jimmy COLLINS (frère et soeur), Gloria MILONE, Edith PITTS et Frieda HULL.), il traînait toujours à proximité des hôtels New-Yorkais où Marilyn descendait au milieu des années 50. Il rencontra Marilyn en septembre 1954 lors du tournage à New-York de « Seven year itch » : En 1955, quand elle vivait à New-York, elle se lia d'une forte amitié avec lui; elle lui accorda bientôt toute sa confiance. Elle le laissa venir chez elle, accepta sa compagnie quand elle sillonnait New-York en taxi. Il l'aidait à faire ses achats chez "Wheelan's", l'un de ses drugstores préférés, au coin de "Lexington Avenue" et de la 93ème Rue. Par la suite, James écrivit plusieurs livres sur la STAR, imagés par de sublimes photos dites candides. (voir photos)

Tags : 1955 - James HASPIEL - Restaurant "El Morocco" - Milton GREENE - 1954

1956 / Marilyn lors du tournage du film "The Prince and the showgirl" (Le tournage débuta le 7 Août 1956). Dans ce film de « fabrication » britannique, le premier (et le dernier) des "Marilyn MONROE Productions", il y eut des hauts et des bas, à l'écran comme sur le tournage. Laurence OLIVIER et sa femme Vivien LEIGH, avaient été les vedettes de la version originale, une pièce de Terence RATTIGAN intitulée « The sleeping Prince » (1953), dont l'associé de Marilyn, Milton GREENE, avait acquis les droits. En février 1956, Laurence OLIVIER, Vivien LEIGH et Terence RATTIGAN se rendirent à New York avec l'agent de Laurence OLIVIER, Cecil TENNANT, pour discuter des termes du projet. Marilyn envisageait d'acquérir les droits de cette oeuvre depuis 1954, sur la suggestion de son agent de l'époque, Hugh FRENCH. Laurence OLIVIER n'accepta de reprendre le rôle qu'il avait déjà tenu sur scène qu'à la condition qu'il réalisât lui-même le film et en soit le co-producteur. Le 9 février 1956, on organisa une conférence de presse à la "Terrace room" du "Plaza Hotel" (voir article sur le blog) pour annoncer au monde entier ce grand mariage cinématographique - celui du meilleur acteur classique d'Angleterre et de la plus grande séductrice d'Hollywood. (Photos Milton GREENE). 16/08/2015

1956 / Marilyn lors du tournage du film "The Prince and the showgirl" (Le tournage débuta le 7 Août 1956). Dans ce film de « fabrication » britannique, le premier (et le dernier) des "Marilyn MONROE Productions", il y eut des hauts et des bas, à l'écran comme sur le tournage. Laurence OLIVIER et sa femme Vivien LEIGH, avaient été les vedettes de la version originale, une pièce de Terence RATTIGAN intitulée « The sleeping Prince » (1953), dont l'associé de Marilyn, Milton GREENE, avait acquis les droits. En février 1956, Laurence OLIVIER, Vivien LEIGH et Terence RATTIGAN se rendirent à New York avec l'agent de Laurence OLIVIER, Cecil TENNANT, pour discuter des termes du projet. Marilyn envisageait d'acquérir les droits de cette oeuvre depuis 1954, sur la suggestion de son agent de l'époque, Hugh FRENCH. Laurence OLIVIER n'accepta de reprendre le rôle qu'il avait déjà tenu sur scène qu'à la condition qu'il réalisât lui-même le film et en soit le co-producteur. Le 9 février 1956, on organisa une conférence de presse à la "Terrace room" du "Plaza Hotel" (voir article sur le blog) pour annoncer au monde entier ce grand mariage cinématographique - celui du meilleur acteur classique d'Angleterre et de la plus grande séductrice d'Hollywood. (Photos Milton GREENE).
1956 / Marilyn lors du tournage du film "The Prince and the showgirl" (Le tournage débuta le 7 Août 1956). Dans ce film de « fabrication » britannique, le premier (et le dernier) des "Marilyn MONROE Productions", il y eut des hauts et des bas, à l'écran comme sur le tournage. Laurence OLIVIER et sa femme Vivien LEIGH, avaient été les vedettes de la version originale, une pièce de Terence RATTIGAN intitulée « The sleeping Prince » (1953), dont l'associé de Marilyn, Milton GREENE, avait acquis les droits. En février 1956, Laurence OLIVIER, Vivien LEIGH et Terence RATTIGAN se rendirent à New York avec l'agent de Laurence OLIVIER, Cecil TENNANT, pour discuter des termes du projet. Marilyn envisageait d'acquérir les droits de cette oeuvre depuis 1954, sur la suggestion de son agent de l'époque, Hugh FRENCH. Laurence OLIVIER n'accepta de reprendre le rôle qu'il avait déjà tenu sur scène qu'à la condition qu'il réalisât lui-même le film et en soit le co-producteur. Le 9 février 1956, on organisa une conférence de presse à la "Terrace room" du "Plaza Hotel" (voir article sur le blog) pour annoncer au monde entier ce grand mariage cinématographique - celui du meilleur acteur classique d'Angleterre et de la plus grande séductrice d'Hollywood. (Photos Milton GREENE).
1956 / Marilyn lors du tournage du film "The Prince and the showgirl" (Le tournage débuta le 7 Août 1956). Dans ce film de « fabrication » britannique, le premier (et le dernier) des "Marilyn MONROE Productions", il y eut des hauts et des bas, à l'écran comme sur le tournage. Laurence OLIVIER et sa femme Vivien LEIGH, avaient été les vedettes de la version originale, une pièce de Terence RATTIGAN intitulée « The sleeping Prince » (1953), dont l'associé de Marilyn, Milton GREENE, avait acquis les droits. En février 1956, Laurence OLIVIER, Vivien LEIGH et Terence RATTIGAN se rendirent à New York avec l'agent de Laurence OLIVIER, Cecil TENNANT, pour discuter des termes du projet. Marilyn envisageait d'acquérir les droits de cette oeuvre depuis 1954, sur la suggestion de son agent de l'époque, Hugh FRENCH. Laurence OLIVIER n'accepta de reprendre le rôle qu'il avait déjà tenu sur scène qu'à la condition qu'il réalisât lui-même le film et en soit le co-producteur. Le 9 février 1956, on organisa une conférence de presse à la "Terrace room" du "Plaza Hotel" (voir article sur le blog) pour annoncer au monde entier ce grand mariage cinématographique - celui du meilleur acteur classique d'Angleterre et de la plus grande séductrice d'Hollywood. (Photos Milton GREENE).
1956 / Marilyn lors du tournage du film "The Prince and the showgirl" (Le tournage débuta le 7 Août 1956). Dans ce film de « fabrication » britannique, le premier (et le dernier) des "Marilyn MONROE Productions", il y eut des hauts et des bas, à l'écran comme sur le tournage. Laurence OLIVIER et sa femme Vivien LEIGH, avaient été les vedettes de la version originale, une pièce de Terence RATTIGAN intitulée « The sleeping Prince » (1953), dont l'associé de Marilyn, Milton GREENE, avait acquis les droits. En février 1956, Laurence OLIVIER, Vivien LEIGH et Terence RATTIGAN se rendirent à New York avec l'agent de Laurence OLIVIER, Cecil TENNANT, pour discuter des termes du projet. Marilyn envisageait d'acquérir les droits de cette oeuvre depuis 1954, sur la suggestion de son agent de l'époque, Hugh FRENCH. Laurence OLIVIER n'accepta de reprendre le rôle qu'il avait déjà tenu sur scène qu'à la condition qu'il réalisât lui-même le film et en soit le co-producteur. Le 9 février 1956, on organisa une conférence de presse à la "Terrace room" du "Plaza Hotel" (voir article sur le blog) pour annoncer au monde entier ce grand mariage cinématographique - celui du meilleur acteur classique d'Angleterre et de la plus grande séductrice d'Hollywood. (Photos Milton GREENE).
1956 / Marilyn lors du tournage du film "The Prince and the showgirl" (Le tournage débuta le 7 Août 1956). Dans ce film de « fabrication » britannique, le premier (et le dernier) des "Marilyn MONROE Productions", il y eut des hauts et des bas, à l'écran comme sur le tournage. Laurence OLIVIER et sa femme Vivien LEIGH, avaient été les vedettes de la version originale, une pièce de Terence RATTIGAN intitulée « The sleeping Prince » (1953), dont l'associé de Marilyn, Milton GREENE, avait acquis les droits. En février 1956, Laurence OLIVIER, Vivien LEIGH et Terence RATTIGAN se rendirent à New York avec l'agent de Laurence OLIVIER, Cecil TENNANT, pour discuter des termes du projet. Marilyn envisageait d'acquérir les droits de cette oeuvre depuis 1954, sur la suggestion de son agent de l'époque, Hugh FRENCH. Laurence OLIVIER n'accepta de reprendre le rôle qu'il avait déjà tenu sur scène qu'à la condition qu'il réalisât lui-même le film et en soit le co-producteur. Le 9 février 1956, on organisa une conférence de presse à la "Terrace room" du "Plaza Hotel" (voir article sur le blog) pour annoncer au monde entier ce grand mariage cinématographique - celui du meilleur acteur classique d'Angleterre et de la plus grande séductrice d'Hollywood. (Photos Milton GREENE).
1956 / Marilyn lors du tournage du film "The Prince and the showgirl" (Le tournage débuta le 7 Août 1956). Dans ce film de « fabrication » britannique, le premier (et le dernier) des "Marilyn MONROE Productions", il y eut des hauts et des bas, à l'écran comme sur le tournage. Laurence OLIVIER et sa femme Vivien LEIGH, avaient été les vedettes de la version originale, une pièce de Terence RATTIGAN intitulée « The sleeping Prince » (1953), dont l'associé de Marilyn, Milton GREENE, avait acquis les droits. En février 1956, Laurence OLIVIER, Vivien LEIGH et Terence RATTIGAN se rendirent à New York avec l'agent de Laurence OLIVIER, Cecil TENNANT, pour discuter des termes du projet. Marilyn envisageait d'acquérir les droits de cette oeuvre depuis 1954, sur la suggestion de son agent de l'époque, Hugh FRENCH. Laurence OLIVIER n'accepta de reprendre le rôle qu'il avait déjà tenu sur scène qu'à la condition qu'il réalisât lui-même le film et en soit le co-producteur. Le 9 février 1956, on organisa une conférence de presse à la "Terrace room" du "Plaza Hotel" (voir article sur le blog) pour annoncer au monde entier ce grand mariage cinématographique - celui du meilleur acteur classique d'Angleterre et de la plus grande séductrice d'Hollywood. (Photos Milton GREENE).
1956 / Marilyn lors du tournage du film "The Prince and the showgirl" (Le tournage débuta le 7 Août 1956). Dans ce film de « fabrication » britannique, le premier (et le dernier) des "Marilyn MONROE Productions", il y eut des hauts et des bas, à l'écran comme sur le tournage. Laurence OLIVIER et sa femme Vivien LEIGH, avaient été les vedettes de la version originale, une pièce de Terence RATTIGAN intitulée « The sleeping Prince » (1953), dont l'associé de Marilyn, Milton GREENE, avait acquis les droits. En février 1956, Laurence OLIVIER, Vivien LEIGH et Terence RATTIGAN se rendirent à New York avec l'agent de Laurence OLIVIER, Cecil TENNANT, pour discuter des termes du projet. Marilyn envisageait d'acquérir les droits de cette oeuvre depuis 1954, sur la suggestion de son agent de l'époque, Hugh FRENCH. Laurence OLIVIER n'accepta de reprendre le rôle qu'il avait déjà tenu sur scène qu'à la condition qu'il réalisât lui-même le film et en soit le co-producteur. Le 9 février 1956, on organisa une conférence de presse à la "Terrace room" du "Plaza Hotel" (voir article sur le blog) pour annoncer au monde entier ce grand mariage cinématographique - celui du meilleur acteur classique d'Angleterre et de la plus grande séductrice d'Hollywood. (Photos Milton GREENE).
1956 / Marilyn lors du tournage du film "The Prince and the showgirl" (Le tournage débuta le 7 Août 1956). Dans ce film de « fabrication » britannique, le premier (et le dernier) des "Marilyn MONROE Productions", il y eut des hauts et des bas, à l'écran comme sur le tournage. Laurence OLIVIER et sa femme Vivien LEIGH, avaient été les vedettes de la version originale, une pièce de Terence RATTIGAN intitulée « The sleeping Prince » (1953), dont l'associé de Marilyn, Milton GREENE, avait acquis les droits. En février 1956, Laurence OLIVIER, Vivien LEIGH et Terence RATTIGAN se rendirent à New York avec l'agent de Laurence OLIVIER, Cecil TENNANT, pour discuter des termes du projet. Marilyn envisageait d'acquérir les droits de cette oeuvre depuis 1954, sur la suggestion de son agent de l'époque, Hugh FRENCH. Laurence OLIVIER n'accepta de reprendre le rôle qu'il avait déjà tenu sur scène qu'à la condition qu'il réalisât lui-même le film et en soit le co-producteur. Le 9 février 1956, on organisa une conférence de presse à la "Terrace room" du "Plaza Hotel" (voir article sur le blog) pour annoncer au monde entier ce grand mariage cinématographique - celui du meilleur acteur classique d'Angleterre et de la plus grande séductrice d'Hollywood. (Photos Milton GREENE).

Tags : The Prince and the showgirl - 1956 - Milton GREENE

1956 / (Photos Milton GREENE) Pause détente pour MILLER et Marilyn lors du tournage du film "The Prince and the showgirl". 22/08/2015

1956 / (Photos Milton GREENE) Pause détente pour MILLER et Marilyn lors du tournage du film "The Prince and the showgirl".
1956 / (Photos Milton GREENE) Pause détente pour MILLER et Marilyn lors du tournage du film "The Prince and the showgirl".
1956 / (Photos Milton GREENE) Pause détente pour MILLER et Marilyn lors du tournage du film "The Prince and the showgirl".
1956 / (Photos Milton GREENE) Pause détente pour MILLER et Marilyn lors du tournage du film "The Prince and the showgirl".

Tags : 1956 - Milton GREENE - Arthur MILLER - The Prince and the showgirl

1956 / Photos Paul SCHUTZER, les MILLER accompagnés de leur ami et photographe Milton GREENE en route pour le Connecticut, font une pause déjeuner... 22/08/2015

1956 / Photos Paul SCHUTZER, les MILLER accompagnés de leur ami et photographe Milton GREENE en route pour le Connecticut, font une pause déjeuner...
1956 / Photos Paul SCHUTZER, les MILLER accompagnés de leur ami et photographe Milton GREENE en route pour le Connecticut, font une pause déjeuner...
1956 / Photos Paul SCHUTZER, les MILLER accompagnés de leur ami et photographe Milton GREENE en route pour le Connecticut, font une pause déjeuner...
1956 / Photos Paul SCHUTZER, les MILLER accompagnés de leur ami et photographe Milton GREENE en route pour le Connecticut, font une pause déjeuner...
1956 / Photos Paul SCHUTZER, les MILLER accompagnés de leur ami et photographe Milton GREENE en route pour le Connecticut, font une pause déjeuner...
1956 / Photos Paul SCHUTZER, les MILLER accompagnés de leur ami et photographe Milton GREENE en route pour le Connecticut, font une pause déjeuner...
1956 / Photos Paul SCHUTZER, les MILLER accompagnés de leur ami et photographe Milton GREENE en route pour le Connecticut, font une pause déjeuner...
1956 / Photos Paul SCHUTZER, les MILLER accompagnés de leur ami et photographe Milton GREENE en route pour le Connecticut, font une pause déjeuner...

Tags : 1956 - Paul SCHUTZER - Arthur MILLER - Milton GREENE

29 Octobre 1956 / Marilyn, accompagnée d'Arthur MILLER et de Milton GREENE, fut présentée à la reine d’Angleterre, Elizabeth II, à "l’Empire Theatre", à Leicester Square. Avant une projection du film britannique « The battle of the river plate », vingt vedettes de cinéma furent présentées à la reine, dont Brigitte BARDOT, Joan CRAWFORD, Anita EKBERG, Victor MATURE ou encore Anthony QUAYLE... Elle sera immortalisée peu après au musée de cire de Mme TUSSAUD. 25/08/2015

29 Octobre 1956 / Marilyn, accompagnée d'Arthur MILLER et de Milton GREENE, fut présentée à la reine d’Angleterre, Elizabeth II, à "l’Empire Theatre", à Leicester Square. Avant une projection du film britannique « The battle of the river plate », vingt vedettes de cinéma furent présentées à la reine, dont Brigitte BARDOT, Joan CRAWFORD, Anita EKBERG, Victor MATURE ou encore Anthony QUAYLE... Elle sera immortalisée peu après au musée de cire de Mme TUSSAUD.
29 Octobre 1956 / Marilyn, accompagnée d'Arthur MILLER et de Milton GREENE, fut présentée à la reine d’Angleterre, Elizabeth II, à "l’Empire Theatre", à Leicester Square. Avant une projection du film britannique « The battle of the river plate », vingt vedettes de cinéma furent présentées à la reine, dont Brigitte BARDOT, Joan CRAWFORD, Anita EKBERG, Victor MATURE ou encore Anthony QUAYLE... Elle sera immortalisée peu après au musée de cire de Mme TUSSAUD.
29 Octobre 1956 / Marilyn, accompagnée d'Arthur MILLER et de Milton GREENE, fut présentée à la reine d’Angleterre, Elizabeth II, à "l’Empire Theatre", à Leicester Square. Avant une projection du film britannique « The battle of the river plate », vingt vedettes de cinéma furent présentées à la reine, dont Brigitte BARDOT, Joan CRAWFORD, Anita EKBERG, Victor MATURE ou encore Anthony QUAYLE... Elle sera immortalisée peu après au musée de cire de Mme TUSSAUD.
29 Octobre 1956 / Marilyn, accompagnée d'Arthur MILLER et de Milton GREENE, fut présentée à la reine d’Angleterre, Elizabeth II, à "l’Empire Theatre", à Leicester Square. Avant une projection du film britannique « The battle of the river plate », vingt vedettes de cinéma furent présentées à la reine, dont Brigitte BARDOT, Joan CRAWFORD, Anita EKBERG, Victor MATURE ou encore Anthony QUAYLE... Elle sera immortalisée peu après au musée de cire de Mme TUSSAUD.
29 Octobre 1956 / Marilyn, accompagnée d'Arthur MILLER et de Milton GREENE, fut présentée à la reine d’Angleterre, Elizabeth II, à "l’Empire Theatre", à Leicester Square. Avant une projection du film britannique « The battle of the river plate », vingt vedettes de cinéma furent présentées à la reine, dont Brigitte BARDOT, Joan CRAWFORD, Anita EKBERG, Victor MATURE ou encore Anthony QUAYLE... Elle sera immortalisée peu après au musée de cire de Mme TUSSAUD.
29 Octobre 1956 / Marilyn, accompagnée d'Arthur MILLER et de Milton GREENE, fut présentée à la reine d’Angleterre, Elizabeth II, à "l’Empire Theatre", à Leicester Square. Avant une projection du film britannique « The battle of the river plate », vingt vedettes de cinéma furent présentées à la reine, dont Brigitte BARDOT, Joan CRAWFORD, Anita EKBERG, Victor MATURE ou encore Anthony QUAYLE... Elle sera immortalisée peu après au musée de cire de Mme TUSSAUD.
29 Octobre 1956 / Marilyn, accompagnée d'Arthur MILLER et de Milton GREENE, fut présentée à la reine d’Angleterre, Elizabeth II, à "l’Empire Theatre", à Leicester Square. Avant une projection du film britannique « The battle of the river plate », vingt vedettes de cinéma furent présentées à la reine, dont Brigitte BARDOT, Joan CRAWFORD, Anita EKBERG, Victor MATURE ou encore Anthony QUAYLE... Elle sera immortalisée peu après au musée de cire de Mme TUSSAUD.
29 Octobre 1956 / Marilyn, accompagnée d'Arthur MILLER et de Milton GREENE, fut présentée à la reine d’Angleterre, Elizabeth II, à "l’Empire Theatre", à Leicester Square. Avant une projection du film britannique « The battle of the river plate », vingt vedettes de cinéma furent présentées à la reine, dont Brigitte BARDOT, Joan CRAWFORD, Anita EKBERG, Victor MATURE ou encore Anthony QUAYLE... Elle sera immortalisée peu après au musée de cire de Mme TUSSAUD.

Tags : 1956 - Marilyn and Elizabeth II - Arthur MILLER - "Royal Command Film Performance" - Milton GREENE

1955 / Photos Milton GREENE, Marilyn dans sa loge en plein préparatif pour une session photos avec le célèbre photographe. 26/08/2015

1955 / Photos Milton GREENE, Marilyn dans sa loge en plein préparatif pour une session photos avec le célèbre photographe.
1955 / Photos Milton GREENE, Marilyn dans sa loge en plein préparatif pour une session photos avec le célèbre photographe.
1955 / Photos Milton GREENE, Marilyn dans sa loge en plein préparatif pour une session photos avec le célèbre photographe.
1955 / Photos Milton GREENE, Marilyn dans sa loge en plein préparatif pour une session photos avec le célèbre photographe.
1955 / Photos Milton GREENE, Marilyn dans sa loge en plein préparatif pour une session photos avec le célèbre photographe.
1955 / Photos Milton GREENE, Marilyn dans sa loge en plein préparatif pour une session photos avec le célèbre photographe.

Tags : 1955 - Milton GREENE

1956 / Marilyn on the set of "Bus stop". (quelques photos signées Milton GREENE) 28/08/2015

1956 / Marilyn on the set of "Bus stop". (quelques photos signées Milton GREENE)
1956 / Marilyn on the set of "Bus stop". (quelques photos signées Milton GREENE)
1956 / Marilyn on the set of "Bus stop". (quelques photos signées Milton GREENE)
1956 / Marilyn on the set of "Bus stop". (quelques photos signées Milton GREENE)
1956 / Marilyn on the set of "Bus stop". (quelques photos signées Milton GREENE)
1956 / Marilyn on the set of "Bus stop". (quelques photos signées Milton GREENE)
1956 / Marilyn on the set of "Bus stop". (quelques photos signées Milton GREENE)
1956 / Marilyn on the set of "Bus stop". (quelques photos signées Milton GREENE)

Tags : 1956 - Bus stop - Milton GREENE

1956 / Marilyn et Don MURRAY lors du tournage de "Bus stop". (photos Gene LESTER et Milton GREENE). 31/08/2015

1956 / Marilyn et Don MURRAY lors du tournage de "Bus stop". (photos Gene LESTER et Milton GREENE).
1956 / Marilyn et Don MURRAY lors du tournage de "Bus stop". (photos Gene LESTER et Milton GREENE).
1956 / Marilyn et Don MURRAY lors du tournage de "Bus stop". (photos Gene LESTER et Milton GREENE).
1956 / Marilyn et Don MURRAY lors du tournage de "Bus stop". (photos Gene LESTER et Milton GREENE).
1956 / Marilyn et Don MURRAY lors du tournage de "Bus stop". (photos Gene LESTER et Milton GREENE).
1956 / Marilyn et Don MURRAY lors du tournage de "Bus stop". (photos Gene LESTER et Milton GREENE).
1956 / Marilyn et Don MURRAY lors du tournage de "Bus stop". (photos Gene LESTER et Milton GREENE).

Tags : 1956 - Bus stop - Gene LESTER - Milton GREENE - Don MURRAY