9 tagged articles Terrace room "Plaza Hotel"

Une vie de 36 ans en images ! 31/07/2015

Une vie de 36 ans en images !

Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !

1956 / Photoshoot de Marilyn aux côtés de Terence RATTIGAN (Scénariste de la pièce "The sleeping Prince" ou "The Prince and the showgirl" pour le film) et de Laurence OLIVIER, son partenaire masculin dans le film. 30/10/2017

1956 / Photoshoot de Marilyn aux côtés de Terence RATTIGAN (Scénariste de la pièce "The sleeping Prince" ou "The Prince and the showgirl" pour le film) et de Laurence OLIVIER, son partenaire masculin dans le film.
1956 / Photoshoot de Marilyn aux côtés de Terence RATTIGAN (Scénariste de la pièce "The sleeping Prince" ou "The Prince and the showgirl" pour le film) et de Laurence OLIVIER, son partenaire masculin dans le film.
1956 / Photoshoot de Marilyn aux côtés de Terence RATTIGAN (Scénariste de la pièce "The sleeping Prince" ou "The Prince and the showgirl" pour le film) et de Laurence OLIVIER, son partenaire masculin dans le film.
1956 / Photoshoot de Marilyn aux côtés de Terence RATTIGAN (Scénariste de la pièce "The sleeping Prince" ou "The Prince and the showgirl" pour le film) et de Laurence OLIVIER, son partenaire masculin dans le film.
1956 / Photoshoot de Marilyn aux côtés de Terence RATTIGAN (Scénariste de la pièce "The sleeping Prince" ou "The Prince and the showgirl" pour le film) et de Laurence OLIVIER, son partenaire masculin dans le film.
1956 / Photoshoot de Marilyn aux côtés de Terence RATTIGAN (Scénariste de la pièce "The sleeping Prince" ou "The Prince and the showgirl" pour le film) et de Laurence OLIVIER, son partenaire masculin dans le film.
1956 / Photoshoot de Marilyn aux côtés de Terence RATTIGAN (Scénariste de la pièce "The sleeping Prince" ou "The Prince and the showgirl" pour le film) et de Laurence OLIVIER, son partenaire masculin dans le film.
1956 / Photoshoot de Marilyn aux côtés de Terence RATTIGAN (Scénariste de la pièce "The sleeping Prince" ou "The Prince and the showgirl" pour le film) et de Laurence OLIVIER, son partenaire masculin dans le film.

Tags : 1956 - Terrace room "Plaza Hotel" - The Prince and the showgirl - Milton GREENE - Laurence OLIVIER - Terence RATTIGAN - Londres

9 Février 1956 / Marilyn aux côtés de Laurence OLIVIER et de Terence RATTIGAN, annoncent aux journalistes le début du tournage de "The Prince and the showgirl", au Terrace room du "Plaza Hotel" de Londres. 14/09/2017

9 Février 1956 / Marilyn aux côtés de Laurence OLIVIER et de Terence RATTIGAN, annoncent aux journalistes le début du tournage de "The Prince and the showgirl", au Terrace room du "Plaza Hotel" de Londres.
9 Février 1956 / Marilyn aux côtés de Laurence OLIVIER et de Terence RATTIGAN, annoncent aux journalistes le début du tournage de "The Prince and the showgirl", au Terrace room du "Plaza Hotel" de Londres.
9 Février 1956 / Marilyn aux côtés de Laurence OLIVIER et de Terence RATTIGAN, annoncent aux journalistes le début du tournage de "The Prince and the showgirl", au Terrace room du "Plaza Hotel" de Londres.
9 Février 1956 / Marilyn aux côtés de Laurence OLIVIER et de Terence RATTIGAN, annoncent aux journalistes le début du tournage de "The Prince and the showgirl", au Terrace room du "Plaza Hotel" de Londres.
9 Février 1956 / Marilyn aux côtés de Laurence OLIVIER et de Terence RATTIGAN, annoncent aux journalistes le début du tournage de "The Prince and the showgirl", au Terrace room du "Plaza Hotel" de Londres.
9 Février 1956 / Marilyn aux côtés de Laurence OLIVIER et de Terence RATTIGAN, annoncent aux journalistes le début du tournage de "The Prince and the showgirl", au Terrace room du "Plaza Hotel" de Londres.
9 Février 1956 / Marilyn aux côtés de Laurence OLIVIER et de Terence RATTIGAN, annoncent aux journalistes le début du tournage de "The Prince and the showgirl", au Terrace room du "Plaza Hotel" de Londres.
9 Février 1956 / Marilyn aux côtés de Laurence OLIVIER et de Terence RATTIGAN, annoncent aux journalistes le début du tournage de "The Prince and the showgirl", au Terrace room du "Plaza Hotel" de Londres.

Tags : 1956 - Terrace room "Plaza Hotel" - Londres - Milton GREENE - Laurence OLIVIER - Terence RATTIGAN

9 Février 1956 / (nouvelles photos) Marilyn et Laurence OLIVIER annoncent aux jornalistes le début du tournage du film "The Prince and the showgirl" au "Plaza Hotel". 02/05/2017

9 Février 1956 / (nouvelles photos) Marilyn et Laurence OLIVIER annoncent aux jornalistes le début du tournage du film "The Prince and the showgirl" au "Plaza Hotel".

9 Février 1956 / (nouvelles photos) Marilyn et Laurence OLIVIER annoncent aux jornalistes le début du tournage du film "The Prince and the showgirl" au "Plaza Hotel".
9 Février 1956 / (nouvelles photos) Marilyn et Laurence OLIVIER annoncent aux jornalistes le début du tournage du film "The Prince and the showgirl" au "Plaza Hotel".
9 Février 1956 / (nouvelles photos) Marilyn et Laurence OLIVIER annoncent aux jornalistes le début du tournage du film "The Prince and the showgirl" au "Plaza Hotel".
9 Février 1956 / (nouvelles photos) Marilyn et Laurence OLIVIER annoncent aux jornalistes le début du tournage du film "The Prince and the showgirl" au "Plaza Hotel".
9 Février 1956 / (nouvelles photos) Marilyn et Laurence OLIVIER annoncent aux jornalistes le début du tournage du film "The Prince and the showgirl" au "Plaza Hotel".
9 Février 1956 / (nouvelles photos) Marilyn et Laurence OLIVIER annoncent aux jornalistes le début du tournage du film "The Prince and the showgirl" au "Plaza Hotel".
9 Février 1956 / (nouvelles photos) Marilyn et Laurence OLIVIER annoncent aux jornalistes le début du tournage du film "The Prince and the showgirl" au "Plaza Hotel".

Tags : 1956 - Terrace room "Plaza Hotel" - Milton GREENE - The Prince and the showgirl

9 Février 1956 / Conférence de presse au Terrace room du "Plaza Hotel" de Londres, pour annoncer la production (Laurence OLIVIER, Terrence RATTIGAN et Milton GREENE) aux journalistes, du film "The Prince and the showgirl". Les deux acteurs se congratulèrent mutuellement devant plus de 150 journalistes et photographes. Il s’agissait d’un événement majeur qui allait réunir un grand tragédien anglais et le plus grand sex-symbol de l’Amérique. Bien qu’elle ait nié toute préméditation, Marilyn orchestra l’événement à la perfection, volant la vedette au « plus grand acteur vivant au monde », lorsqu’elle se pencha en avant et que l’une des bretelles de sa robe (créée par John MOORE ) cassa net (un truc que les agents de publicité de la Fox lui avait semble-t-il appris à ses débuts). Les photographes devinrent fous. On lui procura en hâte une épingle à nourrice, mais la bretelle céda encore deux fois, devant des journalistes et photographes ravis de l’incident. 29/01/2017

9 Février 1956 / Conférence de presse au Terrace room du "Plaza Hotel" de Londres, pour annoncer la production (Laurence OLIVIER, Terrence RATTIGAN et Milton GREENE) aux journalistes, du film "The Prince and the showgirl". Les deux acteurs se congratulèrent mutuellement devant plus de 150 journalistes et photographes. Il s’agissait d’un événement majeur qui allait réunir un grand tragédien anglais et le plus grand sex-symbol de l’Amérique. Bien qu’elle ait nié toute préméditation, Marilyn orchestra l’événement à la perfection, volant la vedette au « plus grand acteur vivant au monde », lorsqu’elle se pencha en avant et que l’une des bretelles de sa robe (créée par John MOORE ) cassa net (un truc que les agents de publicité de la Fox lui avait semble-t-il appris à ses débuts). Les photographes devinrent fous. On lui procura en hâte une épingle à nourrice, mais la bretelle céda encore deux fois, devant des journalistes et photographes ravis  de l’incident.
9 Février 1956 / Conférence de presse au Terrace room du "Plaza Hotel" de Londres, pour annoncer la production (Laurence OLIVIER, Terrence RATTIGAN et Milton GREENE) aux journalistes, du film "The Prince and the showgirl". Les deux acteurs se congratulèrent mutuellement devant plus de 150 journalistes et photographes. Il s’agissait d’un événement majeur qui allait réunir un grand tragédien anglais et le plus grand sex-symbol de l’Amérique. Bien qu’elle ait nié toute préméditation, Marilyn orchestra l’événement à la perfection, volant la vedette au « plus grand acteur vivant au monde », lorsqu’elle se pencha en avant et que l’une des bretelles de sa robe (créée par John MOORE ) cassa net (un truc que les agents de publicité de la Fox lui avait semble-t-il appris à ses débuts). Les photographes devinrent fous. On lui procura en hâte une épingle à nourrice, mais la bretelle céda encore deux fois, devant des journalistes et photographes ravis  de l’incident.
9 Février 1956 / Conférence de presse au Terrace room du "Plaza Hotel" de Londres, pour annoncer la production (Laurence OLIVIER, Terrence RATTIGAN et Milton GREENE) aux journalistes, du film "The Prince and the showgirl". Les deux acteurs se congratulèrent mutuellement devant plus de 150 journalistes et photographes. Il s’agissait d’un événement majeur qui allait réunir un grand tragédien anglais et le plus grand sex-symbol de l’Amérique. Bien qu’elle ait nié toute préméditation, Marilyn orchestra l’événement à la perfection, volant la vedette au « plus grand acteur vivant au monde », lorsqu’elle se pencha en avant et que l’une des bretelles de sa robe (créée par John MOORE ) cassa net (un truc que les agents de publicité de la Fox lui avait semble-t-il appris à ses débuts). Les photographes devinrent fous. On lui procura en hâte une épingle à nourrice, mais la bretelle céda encore deux fois, devant des journalistes et photographes ravis  de l’incident.
9 Février 1956 / Conférence de presse au Terrace room du "Plaza Hotel" de Londres, pour annoncer la production (Laurence OLIVIER, Terrence RATTIGAN et Milton GREENE) aux journalistes, du film "The Prince and the showgirl". Les deux acteurs se congratulèrent mutuellement devant plus de 150 journalistes et photographes. Il s’agissait d’un événement majeur qui allait réunir un grand tragédien anglais et le plus grand sex-symbol de l’Amérique. Bien qu’elle ait nié toute préméditation, Marilyn orchestra l’événement à la perfection, volant la vedette au « plus grand acteur vivant au monde », lorsqu’elle se pencha en avant et que l’une des bretelles de sa robe (créée par John MOORE ) cassa net (un truc que les agents de publicité de la Fox lui avait semble-t-il appris à ses débuts). Les photographes devinrent fous. On lui procura en hâte une épingle à nourrice, mais la bretelle céda encore deux fois, devant des journalistes et photographes ravis  de l’incident.
9 Février 1956 / Conférence de presse au Terrace room du "Plaza Hotel" de Londres, pour annoncer la production (Laurence OLIVIER, Terrence RATTIGAN et Milton GREENE) aux journalistes, du film "The Prince and the showgirl". Les deux acteurs se congratulèrent mutuellement devant plus de 150 journalistes et photographes. Il s’agissait d’un événement majeur qui allait réunir un grand tragédien anglais et le plus grand sex-symbol de l’Amérique. Bien qu’elle ait nié toute préméditation, Marilyn orchestra l’événement à la perfection, volant la vedette au « plus grand acteur vivant au monde », lorsqu’elle se pencha en avant et que l’une des bretelles de sa robe (créée par John MOORE ) cassa net (un truc que les agents de publicité de la Fox lui avait semble-t-il appris à ses débuts). Les photographes devinrent fous. On lui procura en hâte une épingle à nourrice, mais la bretelle céda encore deux fois, devant des journalistes et photographes ravis  de l’incident.
9 Février 1956 / Conférence de presse au Terrace room du "Plaza Hotel" de Londres, pour annoncer la production (Laurence OLIVIER, Terrence RATTIGAN et Milton GREENE) aux journalistes, du film "The Prince and the showgirl". Les deux acteurs se congratulèrent mutuellement devant plus de 150 journalistes et photographes. Il s’agissait d’un événement majeur qui allait réunir un grand tragédien anglais et le plus grand sex-symbol de l’Amérique. Bien qu’elle ait nié toute préméditation, Marilyn orchestra l’événement à la perfection, volant la vedette au « plus grand acteur vivant au monde », lorsqu’elle se pencha en avant et que l’une des bretelles de sa robe (créée par John MOORE ) cassa net (un truc que les agents de publicité de la Fox lui avait semble-t-il appris à ses débuts). Les photographes devinrent fous. On lui procura en hâte une épingle à nourrice, mais la bretelle céda encore deux fois, devant des journalistes et photographes ravis  de l’incident.
9 Février 1956 / Conférence de presse au Terrace room du "Plaza Hotel" de Londres, pour annoncer la production (Laurence OLIVIER, Terrence RATTIGAN et Milton GREENE) aux journalistes, du film "The Prince and the showgirl". Les deux acteurs se congratulèrent mutuellement devant plus de 150 journalistes et photographes. Il s’agissait d’un événement majeur qui allait réunir un grand tragédien anglais et le plus grand sex-symbol de l’Amérique. Bien qu’elle ait nié toute préméditation, Marilyn orchestra l’événement à la perfection, volant la vedette au « plus grand acteur vivant au monde », lorsqu’elle se pencha en avant et que l’une des bretelles de sa robe (créée par John MOORE ) cassa net (un truc que les agents de publicité de la Fox lui avait semble-t-il appris à ses débuts). Les photographes devinrent fous. On lui procura en hâte une épingle à nourrice, mais la bretelle céda encore deux fois, devant des journalistes et photographes ravis  de l’incident.
9 Février 1956 / Conférence de presse au Terrace room du "Plaza Hotel" de Londres, pour annoncer la production (Laurence OLIVIER, Terrence RATTIGAN et Milton GREENE) aux journalistes, du film "The Prince and the showgirl". Les deux acteurs se congratulèrent mutuellement devant plus de 150 journalistes et photographes. Il s’agissait d’un événement majeur qui allait réunir un grand tragédien anglais et le plus grand sex-symbol de l’Amérique. Bien qu’elle ait nié toute préméditation, Marilyn orchestra l’événement à la perfection, volant la vedette au « plus grand acteur vivant au monde », lorsqu’elle se pencha en avant et que l’une des bretelles de sa robe (créée par John MOORE ) cassa net (un truc que les agents de publicité de la Fox lui avait semble-t-il appris à ses débuts). Les photographes devinrent fous. On lui procura en hâte une épingle à nourrice, mais la bretelle céda encore deux fois, devant des journalistes et photographes ravis  de l’incident.

Tags : 1956 - The Prince and the showgirl - Terrace room "Plaza Hotel" - Effet personnel

9 Février 1956 / (Part VI) C'est accompagnée de Laurence OLIVIER que Marilyn arrive à la "Terrace Room" du "Plaza Hotel", pour une conférence de presse sur sa venue en Angleterre, Londres, pour tourner le film "The Prince and the showgirl", sous l'objectif du photographe Milton GREENE. 19/11/2016

9 Février 1956 / (Part VI) C'est accompagnée de Laurence OLIVIER que Marilyn arrive à la "Terrace Room" du "Plaza Hotel", pour une conférence de presse sur sa venue en Angleterre, Londres, pour tourner le film "The Prince and the showgirl", sous l'objectif du photographe Milton GREENE.
9 Février 1956 / (Part VI) C'est accompagnée de Laurence OLIVIER que Marilyn arrive à la "Terrace Room" du "Plaza Hotel", pour une conférence de presse sur sa venue en Angleterre, Londres, pour tourner le film "The Prince and the showgirl", sous l'objectif du photographe Milton GREENE.
9 Février 1956 / (Part VI) C'est accompagnée de Laurence OLIVIER que Marilyn arrive à la "Terrace Room" du "Plaza Hotel", pour une conférence de presse sur sa venue en Angleterre, Londres, pour tourner le film "The Prince and the showgirl", sous l'objectif du photographe Milton GREENE.
9 Février 1956 / (Part VI) C'est accompagnée de Laurence OLIVIER que Marilyn arrive à la "Terrace Room" du "Plaza Hotel", pour une conférence de presse sur sa venue en Angleterre, Londres, pour tourner le film "The Prince and the showgirl", sous l'objectif du photographe Milton GREENE.
9 Février 1956 / (Part VI) C'est accompagnée de Laurence OLIVIER que Marilyn arrive à la "Terrace Room" du "Plaza Hotel", pour une conférence de presse sur sa venue en Angleterre, Londres, pour tourner le film "The Prince and the showgirl", sous l'objectif du photographe Milton GREENE.
9 Février 1956 / (Part VI) C'est accompagnée de Laurence OLIVIER que Marilyn arrive à la "Terrace Room" du "Plaza Hotel", pour une conférence de presse sur sa venue en Angleterre, Londres, pour tourner le film "The Prince and the showgirl", sous l'objectif du photographe Milton GREENE.
9 Février 1956 / (Part VI) C'est accompagnée de Laurence OLIVIER que Marilyn arrive à la "Terrace Room" du "Plaza Hotel", pour une conférence de presse sur sa venue en Angleterre, Londres, pour tourner le film "The Prince and the showgirl", sous l'objectif du photographe Milton GREENE.
9 Février 1956 / (Part VI) C'est accompagnée de Laurence OLIVIER que Marilyn arrive à la "Terrace Room" du "Plaza Hotel", pour une conférence de presse sur sa venue en Angleterre, Londres, pour tourner le film "The Prince and the showgirl", sous l'objectif du photographe Milton GREENE.

Tags : 1956 - Terrace room "Plaza Hotel" - The Prince and the showgirl - Milton GREENE

9 Février 1956 / Marilyn et Laurence OLIVIER / A midi, se tint dans la "Terrace room" du "Plaza Hotel", une conférence de presse pour annoncer, avec Marilyn et Laurence OLIVIER, Terence RATTIGAN et Milton GREENE, leur production de « The sleeping prince » ou "The Prince and the showgirl". Les deux acteurs se congratulèrent mutuellement devant plus de 150 journalistes et photographes. Il s’agissait d’un événement majeur qui allait réunir un grand tragédien anglais et le plus grand sex-symbol de l’Amérique. 29/10/2016

9 Février 1956 /  Marilyn et Laurence OLIVIER / A midi, se tint dans la "Terrace room" du "Plaza Hotel", une conférence de presse pour annoncer, avec Marilyn et Laurence OLIVIER, Terence RATTIGAN et Milton GREENE, leur production de « The sleeping prince » ou "The Prince and the showgirl". Les deux acteurs se congratulèrent mutuellement devant plus de 150 journalistes et photographes. Il s’agissait d’un événement majeur qui allait réunir un grand tragédien anglais et le plus grand sex-symbol de l’Amérique.
9 Février 1956 /  Marilyn et Laurence OLIVIER / A midi, se tint dans la "Terrace room" du "Plaza Hotel", une conférence de presse pour annoncer, avec Marilyn et Laurence OLIVIER, Terence RATTIGAN et Milton GREENE, leur production de « The sleeping prince » ou "The Prince and the showgirl". Les deux acteurs se congratulèrent mutuellement devant plus de 150 journalistes et photographes. Il s’agissait d’un événement majeur qui allait réunir un grand tragédien anglais et le plus grand sex-symbol de l’Amérique.
9 Février 1956 /  Marilyn et Laurence OLIVIER / A midi, se tint dans la "Terrace room" du "Plaza Hotel", une conférence de presse pour annoncer, avec Marilyn et Laurence OLIVIER, Terence RATTIGAN et Milton GREENE, leur production de « The sleeping prince » ou "The Prince and the showgirl". Les deux acteurs se congratulèrent mutuellement devant plus de 150 journalistes et photographes. Il s’agissait d’un événement majeur qui allait réunir un grand tragédien anglais et le plus grand sex-symbol de l’Amérique.
9 Février 1956 /  Marilyn et Laurence OLIVIER / A midi, se tint dans la "Terrace room" du "Plaza Hotel", une conférence de presse pour annoncer, avec Marilyn et Laurence OLIVIER, Terence RATTIGAN et Milton GREENE, leur production de « The sleeping prince » ou "The Prince and the showgirl". Les deux acteurs se congratulèrent mutuellement devant plus de 150 journalistes et photographes. Il s’agissait d’un événement majeur qui allait réunir un grand tragédien anglais et le plus grand sex-symbol de l’Amérique.
9 Février 1956 /  Marilyn et Laurence OLIVIER / A midi, se tint dans la "Terrace room" du "Plaza Hotel", une conférence de presse pour annoncer, avec Marilyn et Laurence OLIVIER, Terence RATTIGAN et Milton GREENE, leur production de « The sleeping prince » ou "The Prince and the showgirl". Les deux acteurs se congratulèrent mutuellement devant plus de 150 journalistes et photographes. Il s’agissait d’un événement majeur qui allait réunir un grand tragédien anglais et le plus grand sex-symbol de l’Amérique.
9 Février 1956 /  Marilyn et Laurence OLIVIER / A midi, se tint dans la "Terrace room" du "Plaza Hotel", une conférence de presse pour annoncer, avec Marilyn et Laurence OLIVIER, Terence RATTIGAN et Milton GREENE, leur production de « The sleeping prince » ou "The Prince and the showgirl". Les deux acteurs se congratulèrent mutuellement devant plus de 150 journalistes et photographes. Il s’agissait d’un événement majeur qui allait réunir un grand tragédien anglais et le plus grand sex-symbol de l’Amérique.
9 Février 1956 /  Marilyn et Laurence OLIVIER / A midi, se tint dans la "Terrace room" du "Plaza Hotel", une conférence de presse pour annoncer, avec Marilyn et Laurence OLIVIER, Terence RATTIGAN et Milton GREENE, leur production de « The sleeping prince » ou "The Prince and the showgirl". Les deux acteurs se congratulèrent mutuellement devant plus de 150 journalistes et photographes. Il s’agissait d’un événement majeur qui allait réunir un grand tragédien anglais et le plus grand sex-symbol de l’Amérique.
9 Février 1956 /  Marilyn et Laurence OLIVIER / A midi, se tint dans la "Terrace room" du "Plaza Hotel", une conférence de presse pour annoncer, avec Marilyn et Laurence OLIVIER, Terence RATTIGAN et Milton GREENE, leur production de « The sleeping prince » ou "The Prince and the showgirl". Les deux acteurs se congratulèrent mutuellement devant plus de 150 journalistes et photographes. Il s’agissait d’un événement majeur qui allait réunir un grand tragédien anglais et le plus grand sex-symbol de l’Amérique.

Tags : Terrace room "Plaza Hotel" - 1956 - Milton GREENE

9 Février 1956 / (PART III) A midi, se tint dans la "Terrace room" du "Plaza Hotel", une conférence de presse pour annoncer, avec Marilyn et Laurence OLIVIER, Terence RATTIGAN et Milton GREENE, leur production de "The Prince and the showgirl". 18/04/2016

9 Février 1956 / (PART III) A midi, se tint dans la "Terrace room" du "Plaza Hotel", une conférence de presse pour annoncer, avec Marilyn et Laurence OLIVIER, Terence RATTIGAN et Milton GREENE, leur production de "The Prince and the showgirl".
9 Février 1956 / (PART III) A midi, se tint dans la "Terrace room" du "Plaza Hotel", une conférence de presse pour annoncer, avec Marilyn et Laurence OLIVIER, Terence RATTIGAN et Milton GREENE, leur production de "The Prince and the showgirl".
9 Février 1956 / (PART III) A midi, se tint dans la "Terrace room" du "Plaza Hotel", une conférence de presse pour annoncer, avec Marilyn et Laurence OLIVIER, Terence RATTIGAN et Milton GREENE, leur production de "The Prince and the showgirl".
9 Février 1956 / (PART III) A midi, se tint dans la "Terrace room" du "Plaza Hotel", une conférence de presse pour annoncer, avec Marilyn et Laurence OLIVIER, Terence RATTIGAN et Milton GREENE, leur production de "The Prince and the showgirl".
9 Février 1956 / (PART III) A midi, se tint dans la "Terrace room" du "Plaza Hotel", une conférence de presse pour annoncer, avec Marilyn et Laurence OLIVIER, Terence RATTIGAN et Milton GREENE, leur production de "The Prince and the showgirl".
9 Février 1956 / (PART III) A midi, se tint dans la "Terrace room" du "Plaza Hotel", une conférence de presse pour annoncer, avec Marilyn et Laurence OLIVIER, Terence RATTIGAN et Milton GREENE, leur production de "The Prince and the showgirl".
9 Février 1956 / (PART III) A midi, se tint dans la "Terrace room" du "Plaza Hotel", une conférence de presse pour annoncer, avec Marilyn et Laurence OLIVIER, Terence RATTIGAN et Milton GREENE, leur production de "The Prince and the showgirl".
9 Février 1956 / (PART III) A midi, se tint dans la "Terrace room" du "Plaza Hotel", une conférence de presse pour annoncer, avec Marilyn et Laurence OLIVIER, Terence RATTIGAN et Milton GREENE, leur production de "The Prince and the showgirl".

Tags : 1956 - Eve ARNOLD - The Prince and the showgirl - Terrace room "Plaza Hotel"

9 Février 1956 / Le 9 février 1956, on organisa une conférence de presse à la "Terrace room" du "Plaza Hotel" pour annoncer au monde entier ce grand mariage cinématographique - celui du meilleur acteur classique d'Angleterre et de la plus grande séductrice d'Hollywood ; Bien qu'elle ait nié toute préméditation, il est évident que Marilyn orchestra l'événement à la perfection, volant la vedette au plus grand acteur vivant au monde, lorsqu'elle se pencha en avant et que l'une de ses fines bretelles se cassa net - un truc que les agents de publicité lui avaient, semble-t-il, appris à ses débuts à la Fox. Les photographes devinrent fous. On lui procura en toute hâte une épingle de nourrice, mais la bretelle céda encore deux fois avant que les journalistes et les photographes, ravis de l'incident, ne quittent la terrasse du "Plaza Hotel" : Ce plan à l'organisation minutieuse valut la une à Marilyn, même si la conférence de presse en elle-même fut peu conviviale, les journalistes ayant tourné en ridicule sa "prétention". 14/01/2016

9 Février 1956 / Le 9 février 1956, on organisa une conférence de presse à la "Terrace room" du "Plaza Hotel" pour annoncer au monde entier ce grand mariage cinématographique - celui du meilleur acteur classique d'Angleterre et de la plus grande séductrice d'Hollywood ; Bien qu'elle ait nié toute préméditation, il est évident que Marilyn orchestra l'événement à la perfection, volant la vedette au plus grand acteur vivant au monde, lorsqu'elle se pencha en avant et que l'une de ses fines bretelles se cassa net - un truc que les agents de publicité lui avaient, semble-t-il, appris à ses débuts à la Fox. Les photographes devinrent fous. On lui procura en toute hâte une épingle de nourrice, mais la bretelle céda encore deux fois avant que les journalistes et les photographes, ravis de l'incident, ne quittent la terrasse du "Plaza Hotel" : Ce plan à l'organisation minutieuse valut la une à Marilyn, même si la conférence de presse en elle-même fut peu conviviale, les journalistes ayant tourné en ridicule sa "prétention".
9 Février 1956 / Le 9 février 1956, on organisa une conférence de presse à la "Terrace room" du "Plaza Hotel" pour annoncer au monde entier ce grand mariage cinématographique - celui du meilleur acteur classique d'Angleterre et de la plus grande séductrice d'Hollywood ; Bien qu'elle ait nié toute préméditation, il est évident que Marilyn orchestra l'événement à la perfection, volant la vedette au plus grand acteur vivant au monde, lorsqu'elle se pencha en avant et que l'une de ses fines bretelles se cassa net - un truc que les agents de publicité lui avaient, semble-t-il, appris à ses débuts à la Fox. Les photographes devinrent fous. On lui procura en toute hâte une épingle de nourrice, mais la bretelle céda encore deux fois avant que les journalistes et les photographes, ravis de l'incident, ne quittent la terrasse du "Plaza Hotel" : Ce plan à l'organisation minutieuse valut la une à Marilyn, même si la conférence de presse en elle-même fut peu conviviale, les journalistes ayant tourné en ridicule sa "prétention".
9 Février 1956 / Le 9 février 1956, on organisa une conférence de presse à la "Terrace room" du "Plaza Hotel" pour annoncer au monde entier ce grand mariage cinématographique - celui du meilleur acteur classique d'Angleterre et de la plus grande séductrice d'Hollywood ; Bien qu'elle ait nié toute préméditation, il est évident que Marilyn orchestra l'événement à la perfection, volant la vedette au plus grand acteur vivant au monde, lorsqu'elle se pencha en avant et que l'une de ses fines bretelles se cassa net - un truc que les agents de publicité lui avaient, semble-t-il, appris à ses débuts à la Fox. Les photographes devinrent fous. On lui procura en toute hâte une épingle de nourrice, mais la bretelle céda encore deux fois avant que les journalistes et les photographes, ravis de l'incident, ne quittent la terrasse du "Plaza Hotel" : Ce plan à l'organisation minutieuse valut la une à Marilyn, même si la conférence de presse en elle-même fut peu conviviale, les journalistes ayant tourné en ridicule sa "prétention".
9 Février 1956 / Le 9 février 1956, on organisa une conférence de presse à la "Terrace room" du "Plaza Hotel" pour annoncer au monde entier ce grand mariage cinématographique - celui du meilleur acteur classique d'Angleterre et de la plus grande séductrice d'Hollywood ; Bien qu'elle ait nié toute préméditation, il est évident que Marilyn orchestra l'événement à la perfection, volant la vedette au plus grand acteur vivant au monde, lorsqu'elle se pencha en avant et que l'une de ses fines bretelles se cassa net - un truc que les agents de publicité lui avaient, semble-t-il, appris à ses débuts à la Fox. Les photographes devinrent fous. On lui procura en toute hâte une épingle de nourrice, mais la bretelle céda encore deux fois avant que les journalistes et les photographes, ravis de l'incident, ne quittent la terrasse du "Plaza Hotel" : Ce plan à l'organisation minutieuse valut la une à Marilyn, même si la conférence de presse en elle-même fut peu conviviale, les journalistes ayant tourné en ridicule sa "prétention".
9 Février 1956 / Le 9 février 1956, on organisa une conférence de presse à la "Terrace room" du "Plaza Hotel" pour annoncer au monde entier ce grand mariage cinématographique - celui du meilleur acteur classique d'Angleterre et de la plus grande séductrice d'Hollywood ; Bien qu'elle ait nié toute préméditation, il est évident que Marilyn orchestra l'événement à la perfection, volant la vedette au plus grand acteur vivant au monde, lorsqu'elle se pencha en avant et que l'une de ses fines bretelles se cassa net - un truc que les agents de publicité lui avaient, semble-t-il, appris à ses débuts à la Fox. Les photographes devinrent fous. On lui procura en toute hâte une épingle de nourrice, mais la bretelle céda encore deux fois avant que les journalistes et les photographes, ravis de l'incident, ne quittent la terrasse du "Plaza Hotel" : Ce plan à l'organisation minutieuse valut la une à Marilyn, même si la conférence de presse en elle-même fut peu conviviale, les journalistes ayant tourné en ridicule sa "prétention".
9 Février 1956 / Le 9 février 1956, on organisa une conférence de presse à la "Terrace room" du "Plaza Hotel" pour annoncer au monde entier ce grand mariage cinématographique - celui du meilleur acteur classique d'Angleterre et de la plus grande séductrice d'Hollywood ; Bien qu'elle ait nié toute préméditation, il est évident que Marilyn orchestra l'événement à la perfection, volant la vedette au plus grand acteur vivant au monde, lorsqu'elle se pencha en avant et que l'une de ses fines bretelles se cassa net - un truc que les agents de publicité lui avaient, semble-t-il, appris à ses débuts à la Fox. Les photographes devinrent fous. On lui procura en toute hâte une épingle de nourrice, mais la bretelle céda encore deux fois avant que les journalistes et les photographes, ravis de l'incident, ne quittent la terrasse du "Plaza Hotel" : Ce plan à l'organisation minutieuse valut la une à Marilyn, même si la conférence de presse en elle-même fut peu conviviale, les journalistes ayant tourné en ridicule sa "prétention".
9 Février 1956 / Le 9 février 1956, on organisa une conférence de presse à la "Terrace room" du "Plaza Hotel" pour annoncer au monde entier ce grand mariage cinématographique - celui du meilleur acteur classique d'Angleterre et de la plus grande séductrice d'Hollywood ; Bien qu'elle ait nié toute préméditation, il est évident que Marilyn orchestra l'événement à la perfection, volant la vedette au plus grand acteur vivant au monde, lorsqu'elle se pencha en avant et que l'une de ses fines bretelles se cassa net - un truc que les agents de publicité lui avaient, semble-t-il, appris à ses débuts à la Fox. Les photographes devinrent fous. On lui procura en toute hâte une épingle de nourrice, mais la bretelle céda encore deux fois avant que les journalistes et les photographes, ravis de l'incident, ne quittent la terrasse du "Plaza Hotel" : Ce plan à l'organisation minutieuse valut la une à Marilyn, même si la conférence de presse en elle-même fut peu conviviale, les journalistes ayant tourné en ridicule sa "prétention".
9 Février 1956 / Le 9 février 1956, on organisa une conférence de presse à la "Terrace room" du "Plaza Hotel" pour annoncer au monde entier ce grand mariage cinématographique - celui du meilleur acteur classique d'Angleterre et de la plus grande séductrice d'Hollywood ; Bien qu'elle ait nié toute préméditation, il est évident que Marilyn orchestra l'événement à la perfection, volant la vedette au plus grand acteur vivant au monde, lorsqu'elle se pencha en avant et que l'une de ses fines bretelles se cassa net - un truc que les agents de publicité lui avaient, semble-t-il, appris à ses débuts à la Fox. Les photographes devinrent fous. On lui procura en toute hâte une épingle de nourrice, mais la bretelle céda encore deux fois avant que les journalistes et les photographes, ravis de l'incident, ne quittent la terrasse du "Plaza Hotel" : Ce plan à l'organisation minutieuse valut la une à Marilyn, même si la conférence de presse en elle-même fut peu conviviale, les journalistes ayant tourné en ridicule sa "prétention".

Tags : 1956 - The Prince and the showgirl - Terrace room "Plaza Hotel" - Terence RATTIGAN - Laurence OLIVIER - Londres

9 Février 1956 / Photos Earl LEAF et Eve ARNOLD / C'est à midi, que se tint dans la Terrace room du "Plaza Hotel", une conférence de presse pour annoncer, avec Marilyn et Laurence OLIVIER, Terence RATTIGAN et Milton GREENE, leur production de "The Prince and the showgirl". Les deux acteurs se congratulèrent mutuellement devant plus de 150 journalistes et photographes. Il s’agissait d’un événement majeur qui allait réunir un grand tragédien anglais et le plus grand sex-symbol de l’Amérique. Bien qu’elle ait nié toute préméditation, Marilyn orchestra l’événement à la perfection, volant la vedette au « plus grand acteur vivant au monde ». 28/09/2015

9 Février 1956 / Photos Earl LEAF et Eve ARNOLD / C'est à midi, que se tint dans la Terrace room du "Plaza Hotel", une conférence de presse pour annoncer, avec Marilyn et Laurence OLIVIER, Terence RATTIGAN et Milton GREENE, leur production de "The Prince and the showgirl". Les deux acteurs se congratulèrent mutuellement devant plus de 150 journalistes et photographes. Il s’agissait d’un événement majeur qui allait réunir un grand tragédien anglais et le plus grand sex-symbol de l’Amérique. Bien qu’elle ait nié toute préméditation, Marilyn orchestra l’événement à la perfection, volant la vedette au « plus grand acteur vivant au monde ».
9 Février 1956 / Photos Earl LEAF et Eve ARNOLD / C'est à midi, que se tint dans la Terrace room du "Plaza Hotel", une conférence de presse pour annoncer, avec Marilyn et Laurence OLIVIER, Terence RATTIGAN et Milton GREENE, leur production de "The Prince and the showgirl". Les deux acteurs se congratulèrent mutuellement devant plus de 150 journalistes et photographes. Il s’agissait d’un événement majeur qui allait réunir un grand tragédien anglais et le plus grand sex-symbol de l’Amérique. Bien qu’elle ait nié toute préméditation, Marilyn orchestra l’événement à la perfection, volant la vedette au « plus grand acteur vivant au monde ».
9 Février 1956 / Photos Earl LEAF et Eve ARNOLD / C'est à midi, que se tint dans la Terrace room du "Plaza Hotel", une conférence de presse pour annoncer, avec Marilyn et Laurence OLIVIER, Terence RATTIGAN et Milton GREENE, leur production de "The Prince and the showgirl". Les deux acteurs se congratulèrent mutuellement devant plus de 150 journalistes et photographes. Il s’agissait d’un événement majeur qui allait réunir un grand tragédien anglais et le plus grand sex-symbol de l’Amérique. Bien qu’elle ait nié toute préméditation, Marilyn orchestra l’événement à la perfection, volant la vedette au « plus grand acteur vivant au monde ».
9 Février 1956 / Photos Earl LEAF et Eve ARNOLD / C'est à midi, que se tint dans la Terrace room du "Plaza Hotel", une conférence de presse pour annoncer, avec Marilyn et Laurence OLIVIER, Terence RATTIGAN et Milton GREENE, leur production de "The Prince and the showgirl". Les deux acteurs se congratulèrent mutuellement devant plus de 150 journalistes et photographes. Il s’agissait d’un événement majeur qui allait réunir un grand tragédien anglais et le plus grand sex-symbol de l’Amérique. Bien qu’elle ait nié toute préméditation, Marilyn orchestra l’événement à la perfection, volant la vedette au « plus grand acteur vivant au monde ».
9 Février 1956 / Photos Earl LEAF et Eve ARNOLD / C'est à midi, que se tint dans la Terrace room du "Plaza Hotel", une conférence de presse pour annoncer, avec Marilyn et Laurence OLIVIER, Terence RATTIGAN et Milton GREENE, leur production de "The Prince and the showgirl". Les deux acteurs se congratulèrent mutuellement devant plus de 150 journalistes et photographes. Il s’agissait d’un événement majeur qui allait réunir un grand tragédien anglais et le plus grand sex-symbol de l’Amérique. Bien qu’elle ait nié toute préméditation, Marilyn orchestra l’événement à la perfection, volant la vedette au « plus grand acteur vivant au monde ».
9 Février 1956 / Photos Earl LEAF et Eve ARNOLD / C'est à midi, que se tint dans la Terrace room du "Plaza Hotel", une conférence de presse pour annoncer, avec Marilyn et Laurence OLIVIER, Terence RATTIGAN et Milton GREENE, leur production de "The Prince and the showgirl". Les deux acteurs se congratulèrent mutuellement devant plus de 150 journalistes et photographes. Il s’agissait d’un événement majeur qui allait réunir un grand tragédien anglais et le plus grand sex-symbol de l’Amérique. Bien qu’elle ait nié toute préméditation, Marilyn orchestra l’événement à la perfection, volant la vedette au « plus grand acteur vivant au monde ».
9 Février 1956 / Photos Earl LEAF et Eve ARNOLD / C'est à midi, que se tint dans la Terrace room du "Plaza Hotel", une conférence de presse pour annoncer, avec Marilyn et Laurence OLIVIER, Terence RATTIGAN et Milton GREENE, leur production de "The Prince and the showgirl". Les deux acteurs se congratulèrent mutuellement devant plus de 150 journalistes et photographes. Il s’agissait d’un événement majeur qui allait réunir un grand tragédien anglais et le plus grand sex-symbol de l’Amérique. Bien qu’elle ait nié toute préméditation, Marilyn orchestra l’événement à la perfection, volant la vedette au « plus grand acteur vivant au monde ».
9 Février 1956 / Photos Earl LEAF et Eve ARNOLD / C'est à midi, que se tint dans la Terrace room du "Plaza Hotel", une conférence de presse pour annoncer, avec Marilyn et Laurence OLIVIER, Terence RATTIGAN et Milton GREENE, leur production de "The Prince and the showgirl". Les deux acteurs se congratulèrent mutuellement devant plus de 150 journalistes et photographes. Il s’agissait d’un événement majeur qui allait réunir un grand tragédien anglais et le plus grand sex-symbol de l’Amérique. Bien qu’elle ait nié toute préméditation, Marilyn orchestra l’événement à la perfection, volant la vedette au « plus grand acteur vivant au monde ».

Tags : 1956 - Terrace room "Plaza Hotel" - The Prince and the showgirl - Eve ARNOLD - Earl LEAF - Londres - Laurence OLIVIER