14 tagged articles Publicité

Une vie de 36 ans en images ! 31/07/2015

Une vie de 36 ans en images !

Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !

1945 / (Part II) (Magazine sorti en 1946) Quand la jeune Norma Jeane était sollicitée pour divers publicités, comme celle vantant le modernisme d'une célèbre compagnie aérienne, la "Douglas Aircraft Company" et son avion ultra moderne, le DC 6. 23/09/2017

1945 / (Part II) (Magazine sorti en 1946) Quand la jeune Norma Jeane était sollicitée pour divers publicités, comme celle vantant le modernisme d'une célèbre compagnie aérienne, la "Douglas Aircraft Company" et son avion ultra moderne, le DC 6.
1945 / (Part II) (Magazine sorti en 1946) Quand la jeune Norma Jeane était sollicitée pour divers publicités, comme celle vantant le modernisme d'une célèbre compagnie aérienne, la "Douglas Aircraft Company" et son avion ultra moderne, le DC 6.
1945 / (Part II) (Magazine sorti en 1946) Quand la jeune Norma Jeane était sollicitée pour divers publicités, comme celle vantant le modernisme d'une célèbre compagnie aérienne, la "Douglas Aircraft Company" et son avion ultra moderne, le DC 6.
1945 / (Part II) (Magazine sorti en 1946) Quand la jeune Norma Jeane était sollicitée pour divers publicités, comme celle vantant le modernisme d'une célèbre compagnie aérienne, la "Douglas Aircraft Company" et son avion ultra moderne, le DC 6.

Tags : 1945 - Publicité

1954 / Marilyn lors du tournage d'une scène du film "The seven year itch", où par le biais de la télévision vante les bienfaits du dentifrice "Dazzledent", sans oublier au passage de dénoncer le mauvais comportement de son voisin. 22/09/2017

1954 / Marilyn lors du tournage d'une scène du film "The seven year itch", où par le biais de la télévision vante les bienfaits du dentifrice "Dazzledent", sans oublier au passage de dénoncer le mauvais comportement de son voisin.
1954 / Marilyn lors du tournage d'une scène du film "The seven year itch", où par le biais de la télévision vante les bienfaits du dentifrice "Dazzledent", sans oublier au passage de dénoncer le mauvais comportement de son voisin.
1954 / Marilyn lors du tournage d'une scène du film "The seven year itch", où par le biais de la télévision vante les bienfaits du dentifrice "Dazzledent", sans oublier au passage de dénoncer le mauvais comportement de son voisin.
1954 / Marilyn lors du tournage d'une scène du film "The seven year itch", où par le biais de la télévision vante les bienfaits du dentifrice "Dazzledent", sans oublier au passage de dénoncer le mauvais comportement de son voisin.
1954 / Marilyn lors du tournage d'une scène du film "The seven year itch", où par le biais de la télévision vante les bienfaits du dentifrice "Dazzledent", sans oublier au passage de dénoncer le mauvais comportement de son voisin.
1954 / Marilyn lors du tournage d'une scène du film "The seven year itch", où par le biais de la télévision vante les bienfaits du dentifrice "Dazzledent", sans oublier au passage de dénoncer le mauvais comportement de son voisin.
1954 / Marilyn lors du tournage d'une scène du film "The seven year itch", où par le biais de la télévision vante les bienfaits du dentifrice "Dazzledent", sans oublier au passage de dénoncer le mauvais comportement de son voisin.
1954 / Marilyn lors du tournage d'une scène du film "The seven year itch", où par le biais de la télévision vante les bienfaits du dentifrice "Dazzledent", sans oublier au passage de dénoncer le mauvais comportement de son voisin.

Tags : 1954 - The seven year itch - William TRAVILLA - Billy WILDER - Publicité

BON WEEK-END A TOUTES ET A TOUS ! 12/08/2017

BON WEEK-END A TOUTES ET A TOUS !
BON WEEK-END A TOUTES ET A TOUS !
BON WEEK-END A TOUTES ET A TOUS !
BON WEEK-END A TOUTES ET A TOUS !
BON WEEK-END A TOUTES ET A TOUS !
BON WEEK-END A TOUTES ET A TOUS !

Tags : 1953 - Harold LLOYD - Publicité - Publicité Coca Cola à "GreenAcres"

1949 / (Le film sortira le 23 Mai 1950) La petite robe noire de Marilyn... Photos promotionnelles du photographe Frank POWOLNY, pour le film "The Asphalt jungle". 19/07/2017

1949 / (Le film sortira le 23 Mai 1950) La petite robe noire de Marilyn... Photos promotionnelles du photographe Frank POWOLNY, pour le film "The Asphalt jungle".

1949 / (Le film sortira le 23 Mai 1950) La petite robe noire de Marilyn... Photos promotionnelles du photographe Frank POWOLNY, pour le film "The Asphalt jungle".
1949 / (Le film sortira le 23 Mai 1950) La petite robe noire de Marilyn... Photos promotionnelles du photographe Frank POWOLNY, pour le film "The Asphalt jungle".
1949 / (Le film sortira le 23 Mai 1950) La petite robe noire de Marilyn... Photos promotionnelles du photographe Frank POWOLNY, pour le film "The Asphalt jungle".
1949 / (Le film sortira le 23 Mai 1950) La petite robe noire de Marilyn... Photos promotionnelles du photographe Frank POWOLNY, pour le film "The Asphalt jungle".
1949 / (Le film sortira le 23 Mai 1950) La petite robe noire de Marilyn... Photos promotionnelles du photographe Frank POWOLNY, pour le film "The Asphalt jungle".
1949 / (Le film sortira le 23 Mai 1950) La petite robe noire de Marilyn... Photos promotionnelles du photographe Frank POWOLNY, pour le film "The Asphalt jungle".
1949 / (Le film sortira le 23 Mai 1950) La petite robe noire de Marilyn... Photos promotionnelles du photographe Frank POWOLNY, pour le film "The Asphalt jungle".

Tags : 1949 - Frank POWOLNY - The Asphalt jungle - Publicité

BELLE JOURNEE A TOUTES ET A TOUS ! 27/05/2017

Tags : 1953 - Harold LLOYD - Publicité - Publicité Coca Cola à "GreenAcres"

1953 / RARE publicité Italienne pour les cosmétiques "Westmore" ; En 1917, George WESTMORE, à qui est dédié la récompense des artistes maquilleurs et coiffeurs stylistes "Guild's George Westmore Lifetime Achievement", fonde le premier et très mince département de maquillage pour le cinéma dans les studios "Selig". Après un bref passage chez "Triangle", il se met très vite à son compte et travaille dans les plus grands studios. Il comprend que l'art cosmétique et capillaire a besoin de personnel et il veut maquiller des vedettes comme Mary PICKFORD ou les s½urs TALMADGE à leur domicile avant qu'elles aillent travailler. Il est le premier de trois générations d'artistes maquilleurs. Ses six fils, Perc, Ern, Monte, Wally, Bud et Frank, vont bientôt lui faire ombrage à Hollywood. Autour de 1926, quatre d'entre eux pénètrent l'industrie et deviennent des chefs maquilleurs dans quatre des plus grands studios du cinéma, tout en continuant leur activité notamment dans les illusions du cinéma d'horreur jusqu'à la fin de leur carrière. En 1921, Monte devient l'unique maquilleur de Rudolph VALENTINO à sa demande expresse. À la mort de VALENTINO en 1926, Monte se rend à "Selznick International" où, trente ans plus tard, il travaille d’arrache-pied sur l'énorme tâche qu'est le maquillage requis pour le film "Autant en emporte le vent" (1939). En 1923, Perc fait carrière chez "First National-Warner Bros", et ce pendant vingt-sept ans, il a lancé des tendances de beauté et de déguisement comme, en 1939, le visage grotesque de Charles LAUGHTON dans "Quasimodo" et les sourcils presque entièrement épilés de Bette DAVIS ainsi que l'apparente blancheur faciale dans "La Vie privée d'Élisabeth d'Angleterre". Ern est au RKO de 1929 à 1931 et puis à 20th Century Fox à partir de 1935, recherche plutôt le look adéquate pour chaque vedette des années 1930. Wally dirige pendant un temps le département maquillage des studios Paramount Pictures, où il crée, entre autres, l'affreuse transformation de Frederic MARCH dans "Docteur Jekyll et M. Hyde" de 1931. Frank lui succède à ce poste. Bud dirige le département maquillage d'Universal pendant trente ans, spécialisé dans les costumes de monstres comme ceux utilisés dans "L'Étrange Créature du lac noir" de 1954. Ensemble, ils construisent la Maison des WESTMORE, un salon où l'on sert les vedettes ainsi que du public. 14/03/2017

1953 / RARE publicité Italienne pour les cosmétiques "Westmore" ; En 1917, George WESTMORE, à qui est dédié la récompense des artistes maquilleurs et coiffeurs stylistes "Guild's George Westmore Lifetime Achievement", fonde le premier et très mince département de maquillage pour le cinéma dans les studios "Selig". Après un bref passage chez "Triangle", il se met très vite à son compte et travaille dans les plus grands studios. Il comprend que l'art cosmétique et capillaire a besoin de personnel et il veut maquiller des vedettes comme Mary PICKFORD ou les s½urs TALMADGE à leur domicile avant qu'elles aillent travailler. Il est le premier de trois générations d'artistes maquilleurs. Ses six fils, Perc, Ern, Monte, Wally, Bud et Frank, vont bientôt lui faire ombrage à Hollywood. Autour de 1926, quatre d'entre eux pénètrent l'industrie et deviennent des chefs maquilleurs dans quatre des plus grands studios du cinéma, tout en continuant leur activité notamment dans les illusions du cinéma d'horreur jusqu'à la fin de leur carrière. En 1921, Monte devient l'unique maquilleur de Rudolph VALENTINO à sa demande expresse. À la mort de VALENTINO en 1926, Monte se rend à "Selznick International" où, trente ans plus tard, il travaille d’arrache-pied sur l'énorme tâche qu'est le maquillage requis pour le film "Autant en emporte le vent" (1939). En 1923, Perc fait carrière chez "First National-Warner Bros", et ce pendant vingt-sept ans, il a lancé des tendances de beauté et de déguisement comme, en 1939, le visage grotesque de Charles LAUGHTON dans "Quasimodo" et les sourcils presque entièrement épilés de Bette DAVIS ainsi que l'apparente blancheur faciale dans "La Vie privée d'Élisabeth d'Angleterre". Ern est au RKO de 1929 à 1931 et puis à 20th Century Fox à partir de 1935, recherche plutôt le look adéquate pour chaque vedette des années 1930. Wally dirige pendant un temps le département maquillage des studios Paramount Pictures, où il crée, entre autres, l'affreuse transformation de Frederic MARCH dans "Docteur Jekyll et M. Hyde" de 1931. Frank lui succède à ce poste. Bud dirige le département maquillage d'Universal pendant trente ans, spécialisé dans les costumes de monstres comme ceux utilisés dans "L'Étrange Créature du lac noir" de 1954. Ensemble, ils construisent la Maison des WESTMORE, un salon où l'on sert les vedettes ainsi que du public.

1953 / RARE publicité Italienne pour les cosmétiques "Westmore" ; En 1917, George WESTMORE, à qui est dédié la récompense des artistes maquilleurs et coiffeurs stylistes "Guild's George Westmore Lifetime Achievement", fonde le premier et très mince département de maquillage pour le cinéma dans les studios "Selig". Après un bref passage chez "Triangle", il se met très vite à son compte et travaille dans les plus grands studios. Il comprend que l'art cosmétique et capillaire a besoin de personnel et il veut maquiller des vedettes comme Mary PICKFORD ou les s½urs TALMADGE à leur domicile avant qu'elles aillent travailler. Il est le premier de trois générations d'artistes maquilleurs. Ses six fils, Perc, Ern, Monte, Wally, Bud et Frank, vont bientôt lui faire ombrage à Hollywood. Autour de 1926, quatre d'entre eux pénètrent l'industrie et deviennent des chefs maquilleurs dans quatre des plus grands studios du cinéma, tout en continuant leur activité notamment dans les illusions du cinéma d'horreur jusqu'à la fin de leur carrière. En 1921, Monte devient l'unique maquilleur de Rudolph VALENTINO à sa demande expresse. À la mort de VALENTINO en 1926, Monte se rend à "Selznick International" où, trente ans plus tard, il travaille d’arrache-pied sur l'énorme tâche qu'est le maquillage requis pour le film "Autant en emporte le vent" (1939). En 1923, Perc fait carrière chez "First National-Warner Bros", et ce pendant vingt-sept ans, il a lancé des tendances de beauté et de déguisement comme, en 1939, le visage grotesque de Charles LAUGHTON dans "Quasimodo" et les sourcils presque entièrement épilés de Bette DAVIS ainsi que l'apparente blancheur faciale dans "La Vie privée d'Élisabeth d'Angleterre". Ern est au RKO de 1929 à 1931 et puis à 20th Century Fox à partir de 1935, recherche plutôt le look adéquate pour chaque vedette des années 1930. Wally dirige pendant un temps le département maquillage des studios Paramount Pictures, où il crée, entre autres, l'affreuse transformation de Frederic MARCH dans "Docteur Jekyll et M. Hyde" de 1931. Frank lui succède à ce poste. Bud dirige le département maquillage d'Universal pendant trente ans, spécialisé dans les costumes de monstres comme ceux utilisés dans "L'Étrange Créature du lac noir" de 1954. Ensemble, ils construisent la Maison des WESTMORE, un salon où l'on sert les vedettes ainsi que du public.

Tags : 1953 - Publicité - Effet personnel

JOYEUX NOËL A TOUTES ET A TOUS ! 25/12/2016

JOYEUX NOËL A TOUTES ET A TOUS !

JOYEUX NOËL A TOUTES ET A TOUS !
JOYEUX NOËL A TOUTES ET A TOUS !
JOYEUX NOËL A TOUTES ET A TOUS !
JOYEUX NOËL A TOUTES ET A TOUS !
JOYEUX NOËL A TOUTES ET A TOUS !
JOYEUX NOËL A TOUTES ET A TOUS !
JOYEUX NOËL A TOUTES ET A TOUS !

Tags : 1946 - 1953 - Publicité - John FLOREA - Milton GREENE - 1954 - Amy GREENE

1953 / Marilyn et Sol HALPERIN faisant la publicité du système de prise de vue permettant la 3 D. 18/09/2016

1953 / Marilyn et Sol HALPERIN faisant la publicité du système de prise de vue permettant la 3 D.
1953 / Marilyn et Sol HALPERIN faisant la publicité du système de prise de vue permettant la 3 D.
1953 / Marilyn et Sol HALPERIN faisant la publicité du système de prise de vue permettant la 3 D.

Tags : 1953 - Publicité - Sol HALPERIN

1945 / BEFORE MARILYN / En janvier 1946 sort la première revue du constructeur aéronautique : "Douglas Aircraft Company". En couverture, parmi les différents passagers, une jeune femme du nom de Norma Jeane DOUGHERTY plus tard connue sous le nom de Marilyn MONROE ! Au cours de la Seconde Guerre mondiale, l’armée américaine demande à la "Douglas Aircraft Company" de produire un avion avec une plus grande capacité et autonomie que celui qu’elle utilise jusqu’alors, le DC 4. Le temps que ce nouvel avion, le DC 6, soit mis au point, la Guerre prend fin. Le constructeur décide alors de le transformer en avion civil long courrier. C’est le premier de chez "Douglas" qui possède une cabine pressurisée. Du côté passager, tout est fait pour accroître leur confort avec une plus grande place aux mouvements et un service de qualité. Il fut produit entre 1946 et 1959. Certains exemplaires sont encore en service notamment en tant que bombardier à eau au Canada. En janvier 1946, "Douglas Aircraft Company" lance avec le DC 6 sa gamme d’avion long courrier et par conséquent doit le promouvoir pour le vendre. Le marketing prend place et une revue est crée pour mettre en avant les qualités indéniable des avions du constructeur : « Douglas Airview ». Des encarts dans des magazines firent aussi leur apparition comme dans le "Time" en avril 1946. Les photos sont réalisées certainement à l’automne voir au début de l’hiver 1945. Par contre aucune indication quant au photographe. La jeune Norma Jeane se retrouve en bonne place sur nombre de clichés. L’accent est mis sur le confort indéniable de l’avion : couchette, espace pour la toilette intime, confort des différents fauteuils… En cette fin de Deuxième Guerre Mondiale, le transport en avion a considérablement changé. Ce moyen de transport va vivre ses grandes années durant les décennies suivantes. Les technologies vont être supplantées très vite par d’autres toujours plus inventives pour transporter de plus en plus de monde. Les années 50 sont pour cela un changement dans l’appréhension des distances. L’avion va supplanter le train mais il restera encore un petit moment un moyen de transport pour privilégiés… 03/06/2016

1945 / BEFORE MARILYN / En janvier 1946 sort la première revue du constructeur aéronautique : "Douglas Aircraft Company". En couverture, parmi les différents passagers, une jeune femme du nom de Norma Jeane DOUGHERTY plus tard connue sous le nom de Marilyn MONROE !  Au cours de la Seconde Guerre mondiale, l’armée américaine demande à la "Douglas Aircraft Company" de produire un avion avec une plus grande capacité et autonomie que celui qu’elle utilise jusqu’alors, le DC 4. Le temps que ce nouvel avion, le DC 6, soit mis au point, la Guerre prend fin. Le constructeur décide alors de le transformer en avion civil long courrier. C’est le premier de chez "Douglas" qui possède une cabine pressurisée. Du côté passager, tout est fait pour accroître leur confort avec une plus grande place aux mouvements et un service de qualité. Il fut produit entre 1946 et 1959. Certains exemplaires sont encore en service notamment en tant que bombardier à eau au Canada.  En janvier 1946, "Douglas Aircraft Company" lance avec le DC 6 sa gamme d’avion long courrier et par conséquent doit le promouvoir pour le vendre. Le marketing prend place et une revue est crée pour mettre en avant les qualités indéniable des avions du constructeur : « Douglas Airview ». Des encarts dans des magazines firent aussi leur apparition comme dans le "Time" en avril 1946. Les photos sont réalisées certainement à l’automne voir au début de l’hiver 1945. Par contre aucune indication quant au photographe. La jeune Norma Jeane se retrouve en bonne place sur nombre de clichés. L’accent est mis sur le confort indéniable de l’avion : couchette, espace pour la toilette intime, confort des différents fauteuils… En cette fin de Deuxième Guerre Mondiale, le transport en avion a considérablement changé. Ce moyen de transport va vivre ses grandes années durant les décennies suivantes. Les technologies vont être supplantées très vite par d’autres toujours plus inventives pour transporter de plus en plus de monde. Les années 50 sont pour cela un changement dans l’appréhension des distances. L’avion va supplanter le train mais il restera encore un petit moment un moyen de transport pour privilégiés…
1945 / BEFORE MARILYN / En janvier 1946 sort la première revue du constructeur aéronautique : "Douglas Aircraft Company". En couverture, parmi les différents passagers, une jeune femme du nom de Norma Jeane DOUGHERTY plus tard connue sous le nom de Marilyn MONROE !  Au cours de la Seconde Guerre mondiale, l’armée américaine demande à la "Douglas Aircraft Company" de produire un avion avec une plus grande capacité et autonomie que celui qu’elle utilise jusqu’alors, le DC 4. Le temps que ce nouvel avion, le DC 6, soit mis au point, la Guerre prend fin. Le constructeur décide alors de le transformer en avion civil long courrier. C’est le premier de chez "Douglas" qui possède une cabine pressurisée. Du côté passager, tout est fait pour accroître leur confort avec une plus grande place aux mouvements et un service de qualité. Il fut produit entre 1946 et 1959. Certains exemplaires sont encore en service notamment en tant que bombardier à eau au Canada.  En janvier 1946, "Douglas Aircraft Company" lance avec le DC 6 sa gamme d’avion long courrier et par conséquent doit le promouvoir pour le vendre. Le marketing prend place et une revue est crée pour mettre en avant les qualités indéniable des avions du constructeur : « Douglas Airview ». Des encarts dans des magazines firent aussi leur apparition comme dans le "Time" en avril 1946. Les photos sont réalisées certainement à l’automne voir au début de l’hiver 1945. Par contre aucune indication quant au photographe. La jeune Norma Jeane se retrouve en bonne place sur nombre de clichés. L’accent est mis sur le confort indéniable de l’avion : couchette, espace pour la toilette intime, confort des différents fauteuils… En cette fin de Deuxième Guerre Mondiale, le transport en avion a considérablement changé. Ce moyen de transport va vivre ses grandes années durant les décennies suivantes. Les technologies vont être supplantées très vite par d’autres toujours plus inventives pour transporter de plus en plus de monde. Les années 50 sont pour cela un changement dans l’appréhension des distances. L’avion va supplanter le train mais il restera encore un petit moment un moyen de transport pour privilégiés…
1945 / BEFORE MARILYN / En janvier 1946 sort la première revue du constructeur aéronautique : "Douglas Aircraft Company". En couverture, parmi les différents passagers, une jeune femme du nom de Norma Jeane DOUGHERTY plus tard connue sous le nom de Marilyn MONROE !  Au cours de la Seconde Guerre mondiale, l’armée américaine demande à la "Douglas Aircraft Company" de produire un avion avec une plus grande capacité et autonomie que celui qu’elle utilise jusqu’alors, le DC 4. Le temps que ce nouvel avion, le DC 6, soit mis au point, la Guerre prend fin. Le constructeur décide alors de le transformer en avion civil long courrier. C’est le premier de chez "Douglas" qui possède une cabine pressurisée. Du côté passager, tout est fait pour accroître leur confort avec une plus grande place aux mouvements et un service de qualité. Il fut produit entre 1946 et 1959. Certains exemplaires sont encore en service notamment en tant que bombardier à eau au Canada.  En janvier 1946, "Douglas Aircraft Company" lance avec le DC 6 sa gamme d’avion long courrier et par conséquent doit le promouvoir pour le vendre. Le marketing prend place et une revue est crée pour mettre en avant les qualités indéniable des avions du constructeur : « Douglas Airview ». Des encarts dans des magazines firent aussi leur apparition comme dans le "Time" en avril 1946. Les photos sont réalisées certainement à l’automne voir au début de l’hiver 1945. Par contre aucune indication quant au photographe. La jeune Norma Jeane se retrouve en bonne place sur nombre de clichés. L’accent est mis sur le confort indéniable de l’avion : couchette, espace pour la toilette intime, confort des différents fauteuils… En cette fin de Deuxième Guerre Mondiale, le transport en avion a considérablement changé. Ce moyen de transport va vivre ses grandes années durant les décennies suivantes. Les technologies vont être supplantées très vite par d’autres toujours plus inventives pour transporter de plus en plus de monde. Les années 50 sont pour cela un changement dans l’appréhension des distances. L’avion va supplanter le train mais il restera encore un petit moment un moyen de transport pour privilégiés…
1945 / BEFORE MARILYN / En janvier 1946 sort la première revue du constructeur aéronautique : "Douglas Aircraft Company". En couverture, parmi les différents passagers, une jeune femme du nom de Norma Jeane DOUGHERTY plus tard connue sous le nom de Marilyn MONROE !  Au cours de la Seconde Guerre mondiale, l’armée américaine demande à la "Douglas Aircraft Company" de produire un avion avec une plus grande capacité et autonomie que celui qu’elle utilise jusqu’alors, le DC 4. Le temps que ce nouvel avion, le DC 6, soit mis au point, la Guerre prend fin. Le constructeur décide alors de le transformer en avion civil long courrier. C’est le premier de chez "Douglas" qui possède une cabine pressurisée. Du côté passager, tout est fait pour accroître leur confort avec une plus grande place aux mouvements et un service de qualité. Il fut produit entre 1946 et 1959. Certains exemplaires sont encore en service notamment en tant que bombardier à eau au Canada.  En janvier 1946, "Douglas Aircraft Company" lance avec le DC 6 sa gamme d’avion long courrier et par conséquent doit le promouvoir pour le vendre. Le marketing prend place et une revue est crée pour mettre en avant les qualités indéniable des avions du constructeur : « Douglas Airview ». Des encarts dans des magazines firent aussi leur apparition comme dans le "Time" en avril 1946. Les photos sont réalisées certainement à l’automne voir au début de l’hiver 1945. Par contre aucune indication quant au photographe. La jeune Norma Jeane se retrouve en bonne place sur nombre de clichés. L’accent est mis sur le confort indéniable de l’avion : couchette, espace pour la toilette intime, confort des différents fauteuils… En cette fin de Deuxième Guerre Mondiale, le transport en avion a considérablement changé. Ce moyen de transport va vivre ses grandes années durant les décennies suivantes. Les technologies vont être supplantées très vite par d’autres toujours plus inventives pour transporter de plus en plus de monde. Les années 50 sont pour cela un changement dans l’appréhension des distances. L’avion va supplanter le train mais il restera encore un petit moment un moyen de transport pour privilégiés…
1945 / BEFORE MARILYN / En janvier 1946 sort la première revue du constructeur aéronautique : "Douglas Aircraft Company". En couverture, parmi les différents passagers, une jeune femme du nom de Norma Jeane DOUGHERTY plus tard connue sous le nom de Marilyn MONROE !  Au cours de la Seconde Guerre mondiale, l’armée américaine demande à la "Douglas Aircraft Company" de produire un avion avec une plus grande capacité et autonomie que celui qu’elle utilise jusqu’alors, le DC 4. Le temps que ce nouvel avion, le DC 6, soit mis au point, la Guerre prend fin. Le constructeur décide alors de le transformer en avion civil long courrier. C’est le premier de chez "Douglas" qui possède une cabine pressurisée. Du côté passager, tout est fait pour accroître leur confort avec une plus grande place aux mouvements et un service de qualité. Il fut produit entre 1946 et 1959. Certains exemplaires sont encore en service notamment en tant que bombardier à eau au Canada.  En janvier 1946, "Douglas Aircraft Company" lance avec le DC 6 sa gamme d’avion long courrier et par conséquent doit le promouvoir pour le vendre. Le marketing prend place et une revue est crée pour mettre en avant les qualités indéniable des avions du constructeur : « Douglas Airview ». Des encarts dans des magazines firent aussi leur apparition comme dans le "Time" en avril 1946. Les photos sont réalisées certainement à l’automne voir au début de l’hiver 1945. Par contre aucune indication quant au photographe. La jeune Norma Jeane se retrouve en bonne place sur nombre de clichés. L’accent est mis sur le confort indéniable de l’avion : couchette, espace pour la toilette intime, confort des différents fauteuils… En cette fin de Deuxième Guerre Mondiale, le transport en avion a considérablement changé. Ce moyen de transport va vivre ses grandes années durant les décennies suivantes. Les technologies vont être supplantées très vite par d’autres toujours plus inventives pour transporter de plus en plus de monde. Les années 50 sont pour cela un changement dans l’appréhension des distances. L’avion va supplanter le train mais il restera encore un petit moment un moyen de transport pour privilégiés…

Tags : 1945 - Publicité - Cover

1946 / METAMORPHOSE / Le 2 août 1945, la jeune Norma Jeane signe au sein de l’agence de mannequin « Blue Book Models Agency » dirigée par Emmeline SNIVELY. Dans son dossier d’entrée il est stipulé : « cheveux trop bouclés et indisciplinés, décoloration et permanente conseillées ». Au début de l’année 1946, sous les conseils de Miss SNIVELY, Norma Jeane se rend au salon de coiffure hollywoodien alors très en vogue, le "Frank & Joseph Hair Stylists". Emmeline explique a Norma qu’éclaircir ses cheveux lui donnera plus de travail parce que les blondes attirent beaucoup mieux la lumière. C’est Sylvia BARNHART qui s’occupa de la transformation de la chevelure de Norma Jeane en un blond cendré. La couleur des cheveux de Marilyn changea les années suivantes passant du blond cendré au blond argenté ou encore blond miel. A chaque film correspond une teinte différente jusque 1952 où elle prit partie pour le blond platine. On peut tout de même remarquer un changement notoire lorsqu’elle signe un contrat de 6 mois à la Columbia le 9 mars 1948 pour laquelle elle tournera « Ladies of the chorus« . La star du studio est la grande Rita HAYWORTH. La coiffure de Marilyn est alors calquée sur celle de Rita. Cependant pas question de teindre la jeune recrue en rousse, la couleur reste blonde mais le traitement à l’eau oxygénée va les rendre platine. Beaucoup de stars des années 40 sont blondes comme Lana TURNER, Betty GRABLE, c’est la grande tendance du moment. Le traitement pour rester blonde platine comme son idole Jean HARLOW est très coûteux, Marilyn, à nouveau sans contrat, doit faire attention à son argent. Ses cheveux redeviennent plus foncés. Lorsqu’elle rencontre Johnny HYDE au début de l’année 1949, son style va encore évoluer. Sa blondeur s’accentue et ses cheveux raccourcissent mais ce résultat sera vraiment visible qu’à partir de 1950 avec les films « The Asphalt Jungle » et « All about Eve ». 25/03/2016

1946 / METAMORPHOSE / Le 2 août 1945, la jeune Norma Jeane signe au sein de l’agence de mannequin « Blue Book Models Agency » dirigée par Emmeline SNIVELY. Dans son dossier d’entrée il est stipulé : « cheveux trop bouclés et indisciplinés, décoloration et permanente conseillées ». Au début de l’année 1946, sous les conseils de Miss SNIVELY, Norma Jeane se rend au salon de coiffure hollywoodien alors très en vogue, le "Frank & Joseph Hair Stylists". Emmeline explique a Norma qu’éclaircir ses cheveux lui donnera plus de travail parce que les blondes attirent beaucoup mieux la lumière. C’est Sylvia BARNHART qui s’occupa de la transformation de la chevelure de Norma Jeane en un blond cendré. La couleur des cheveux de Marilyn changea les années suivantes passant du blond cendré au blond argenté ou encore blond miel. A chaque film correspond une teinte différente jusque 1952 où elle prit partie pour le blond platine. On peut tout de même remarquer un changement notoire lorsqu’elle signe un contrat de 6 mois à la Columbia le 9 mars 1948 pour laquelle elle tournera « Ladies of the chorus« . La star du studio est la grande Rita HAYWORTH. La coiffure de Marilyn est alors calquée sur celle de Rita. Cependant pas question de teindre la jeune recrue en rousse, la couleur reste blonde mais le traitement à l’eau oxygénée va les rendre platine. Beaucoup de stars des années 40 sont blondes comme Lana TURNER, Betty GRABLE, c’est la grande tendance du moment. Le traitement pour rester blonde platine comme son idole Jean HARLOW est très coûteux, Marilyn, à nouveau sans contrat, doit faire attention à son argent. Ses cheveux redeviennent plus foncés. Lorsqu’elle rencontre Johnny HYDE au début de l’année 1949, son style va encore évoluer. Sa blondeur s’accentue et ses cheveux raccourcissent mais ce résultat sera vraiment visible qu’à partir de 1950 avec les films « The Asphalt Jungle » et « All about Eve ».
1946 / METAMORPHOSE / Le 2 août 1945, la jeune Norma Jeane signe au sein de l’agence de mannequin « Blue Book Models Agency » dirigée par Emmeline SNIVELY. Dans son dossier d’entrée il est stipulé : « cheveux trop bouclés et indisciplinés, décoloration et permanente conseillées ». Au début de l’année 1946, sous les conseils de Miss SNIVELY, Norma Jeane se rend au salon de coiffure hollywoodien alors très en vogue, le "Frank & Joseph Hair Stylists". Emmeline explique a Norma qu’éclaircir ses cheveux lui donnera plus de travail parce que les blondes attirent beaucoup mieux la lumière. C’est Sylvia BARNHART qui s’occupa de la transformation de la chevelure de Norma Jeane en un blond cendré. La couleur des cheveux de Marilyn changea les années suivantes passant du blond cendré au blond argenté ou encore blond miel. A chaque film correspond une teinte différente jusque 1952 où elle prit partie pour le blond platine. On peut tout de même remarquer un changement notoire lorsqu’elle signe un contrat de 6 mois à la Columbia le 9 mars 1948 pour laquelle elle tournera « Ladies of the chorus« . La star du studio est la grande Rita HAYWORTH. La coiffure de Marilyn est alors calquée sur celle de Rita. Cependant pas question de teindre la jeune recrue en rousse, la couleur reste blonde mais le traitement à l’eau oxygénée va les rendre platine. Beaucoup de stars des années 40 sont blondes comme Lana TURNER, Betty GRABLE, c’est la grande tendance du moment. Le traitement pour rester blonde platine comme son idole Jean HARLOW est très coûteux, Marilyn, à nouveau sans contrat, doit faire attention à son argent. Ses cheveux redeviennent plus foncés. Lorsqu’elle rencontre Johnny HYDE au début de l’année 1949, son style va encore évoluer. Sa blondeur s’accentue et ses cheveux raccourcissent mais ce résultat sera vraiment visible qu’à partir de 1950 avec les films « The Asphalt Jungle » et « All about Eve ».
1946 / METAMORPHOSE / Le 2 août 1945, la jeune Norma Jeane signe au sein de l’agence de mannequin « Blue Book Models Agency » dirigée par Emmeline SNIVELY. Dans son dossier d’entrée il est stipulé : « cheveux trop bouclés et indisciplinés, décoloration et permanente conseillées ». Au début de l’année 1946, sous les conseils de Miss SNIVELY, Norma Jeane se rend au salon de coiffure hollywoodien alors très en vogue, le "Frank & Joseph Hair Stylists". Emmeline explique a Norma qu’éclaircir ses cheveux lui donnera plus de travail parce que les blondes attirent beaucoup mieux la lumière. C’est Sylvia BARNHART qui s’occupa de la transformation de la chevelure de Norma Jeane en un blond cendré. La couleur des cheveux de Marilyn changea les années suivantes passant du blond cendré au blond argenté ou encore blond miel. A chaque film correspond une teinte différente jusque 1952 où elle prit partie pour le blond platine. On peut tout de même remarquer un changement notoire lorsqu’elle signe un contrat de 6 mois à la Columbia le 9 mars 1948 pour laquelle elle tournera « Ladies of the chorus« . La star du studio est la grande Rita HAYWORTH. La coiffure de Marilyn est alors calquée sur celle de Rita. Cependant pas question de teindre la jeune recrue en rousse, la couleur reste blonde mais le traitement à l’eau oxygénée va les rendre platine. Beaucoup de stars des années 40 sont blondes comme Lana TURNER, Betty GRABLE, c’est la grande tendance du moment. Le traitement pour rester blonde platine comme son idole Jean HARLOW est très coûteux, Marilyn, à nouveau sans contrat, doit faire attention à son argent. Ses cheveux redeviennent plus foncés. Lorsqu’elle rencontre Johnny HYDE au début de l’année 1949, son style va encore évoluer. Sa blondeur s’accentue et ses cheveux raccourcissent mais ce résultat sera vraiment visible qu’à partir de 1950 avec les films « The Asphalt Jungle » et « All about Eve ».
1946 / METAMORPHOSE / Le 2 août 1945, la jeune Norma Jeane signe au sein de l’agence de mannequin « Blue Book Models Agency » dirigée par Emmeline SNIVELY. Dans son dossier d’entrée il est stipulé : « cheveux trop bouclés et indisciplinés, décoloration et permanente conseillées ». Au début de l’année 1946, sous les conseils de Miss SNIVELY, Norma Jeane se rend au salon de coiffure hollywoodien alors très en vogue, le "Frank & Joseph Hair Stylists". Emmeline explique a Norma qu’éclaircir ses cheveux lui donnera plus de travail parce que les blondes attirent beaucoup mieux la lumière. C’est Sylvia BARNHART qui s’occupa de la transformation de la chevelure de Norma Jeane en un blond cendré. La couleur des cheveux de Marilyn changea les années suivantes passant du blond cendré au blond argenté ou encore blond miel. A chaque film correspond une teinte différente jusque 1952 où elle prit partie pour le blond platine. On peut tout de même remarquer un changement notoire lorsqu’elle signe un contrat de 6 mois à la Columbia le 9 mars 1948 pour laquelle elle tournera « Ladies of the chorus« . La star du studio est la grande Rita HAYWORTH. La coiffure de Marilyn est alors calquée sur celle de Rita. Cependant pas question de teindre la jeune recrue en rousse, la couleur reste blonde mais le traitement à l’eau oxygénée va les rendre platine. Beaucoup de stars des années 40 sont blondes comme Lana TURNER, Betty GRABLE, c’est la grande tendance du moment. Le traitement pour rester blonde platine comme son idole Jean HARLOW est très coûteux, Marilyn, à nouveau sans contrat, doit faire attention à son argent. Ses cheveux redeviennent plus foncés. Lorsqu’elle rencontre Johnny HYDE au début de l’année 1949, son style va encore évoluer. Sa blondeur s’accentue et ses cheveux raccourcissent mais ce résultat sera vraiment visible qu’à partir de 1950 avec les films « The Asphalt Jungle » et « All about Eve ».
1946 / METAMORPHOSE / Le 2 août 1945, la jeune Norma Jeane signe au sein de l’agence de mannequin « Blue Book Models Agency » dirigée par Emmeline SNIVELY. Dans son dossier d’entrée il est stipulé : « cheveux trop bouclés et indisciplinés, décoloration et permanente conseillées ». Au début de l’année 1946, sous les conseils de Miss SNIVELY, Norma Jeane se rend au salon de coiffure hollywoodien alors très en vogue, le "Frank & Joseph Hair Stylists". Emmeline explique a Norma qu’éclaircir ses cheveux lui donnera plus de travail parce que les blondes attirent beaucoup mieux la lumière. C’est Sylvia BARNHART qui s’occupa de la transformation de la chevelure de Norma Jeane en un blond cendré. La couleur des cheveux de Marilyn changea les années suivantes passant du blond cendré au blond argenté ou encore blond miel. A chaque film correspond une teinte différente jusque 1952 où elle prit partie pour le blond platine. On peut tout de même remarquer un changement notoire lorsqu’elle signe un contrat de 6 mois à la Columbia le 9 mars 1948 pour laquelle elle tournera « Ladies of the chorus« . La star du studio est la grande Rita HAYWORTH. La coiffure de Marilyn est alors calquée sur celle de Rita. Cependant pas question de teindre la jeune recrue en rousse, la couleur reste blonde mais le traitement à l’eau oxygénée va les rendre platine. Beaucoup de stars des années 40 sont blondes comme Lana TURNER, Betty GRABLE, c’est la grande tendance du moment. Le traitement pour rester blonde platine comme son idole Jean HARLOW est très coûteux, Marilyn, à nouveau sans contrat, doit faire attention à son argent. Ses cheveux redeviennent plus foncés. Lorsqu’elle rencontre Johnny HYDE au début de l’année 1949, son style va encore évoluer. Sa blondeur s’accentue et ses cheveux raccourcissent mais ce résultat sera vraiment visible qu’à partir de 1950 avec les films « The Asphalt Jungle » et « All about Eve ».
1946 / METAMORPHOSE / Le 2 août 1945, la jeune Norma Jeane signe au sein de l’agence de mannequin « Blue Book Models Agency » dirigée par Emmeline SNIVELY. Dans son dossier d’entrée il est stipulé : « cheveux trop bouclés et indisciplinés, décoloration et permanente conseillées ». Au début de l’année 1946, sous les conseils de Miss SNIVELY, Norma Jeane se rend au salon de coiffure hollywoodien alors très en vogue, le "Frank & Joseph Hair Stylists". Emmeline explique a Norma qu’éclaircir ses cheveux lui donnera plus de travail parce que les blondes attirent beaucoup mieux la lumière. C’est Sylvia BARNHART qui s’occupa de la transformation de la chevelure de Norma Jeane en un blond cendré. La couleur des cheveux de Marilyn changea les années suivantes passant du blond cendré au blond argenté ou encore blond miel. A chaque film correspond une teinte différente jusque 1952 où elle prit partie pour le blond platine. On peut tout de même remarquer un changement notoire lorsqu’elle signe un contrat de 6 mois à la Columbia le 9 mars 1948 pour laquelle elle tournera « Ladies of the chorus« . La star du studio est la grande Rita HAYWORTH. La coiffure de Marilyn est alors calquée sur celle de Rita. Cependant pas question de teindre la jeune recrue en rousse, la couleur reste blonde mais le traitement à l’eau oxygénée va les rendre platine. Beaucoup de stars des années 40 sont blondes comme Lana TURNER, Betty GRABLE, c’est la grande tendance du moment. Le traitement pour rester blonde platine comme son idole Jean HARLOW est très coûteux, Marilyn, à nouveau sans contrat, doit faire attention à son argent. Ses cheveux redeviennent plus foncés. Lorsqu’elle rencontre Johnny HYDE au début de l’année 1949, son style va encore évoluer. Sa blondeur s’accentue et ses cheveux raccourcissent mais ce résultat sera vraiment visible qu’à partir de 1950 avec les films « The Asphalt Jungle » et « All about Eve ».
1946 / METAMORPHOSE / Le 2 août 1945, la jeune Norma Jeane signe au sein de l’agence de mannequin « Blue Book Models Agency » dirigée par Emmeline SNIVELY. Dans son dossier d’entrée il est stipulé : « cheveux trop bouclés et indisciplinés, décoloration et permanente conseillées ». Au début de l’année 1946, sous les conseils de Miss SNIVELY, Norma Jeane se rend au salon de coiffure hollywoodien alors très en vogue, le "Frank & Joseph Hair Stylists". Emmeline explique a Norma qu’éclaircir ses cheveux lui donnera plus de travail parce que les blondes attirent beaucoup mieux la lumière. C’est Sylvia BARNHART qui s’occupa de la transformation de la chevelure de Norma Jeane en un blond cendré. La couleur des cheveux de Marilyn changea les années suivantes passant du blond cendré au blond argenté ou encore blond miel. A chaque film correspond une teinte différente jusque 1952 où elle prit partie pour le blond platine. On peut tout de même remarquer un changement notoire lorsqu’elle signe un contrat de 6 mois à la Columbia le 9 mars 1948 pour laquelle elle tournera « Ladies of the chorus« . La star du studio est la grande Rita HAYWORTH. La coiffure de Marilyn est alors calquée sur celle de Rita. Cependant pas question de teindre la jeune recrue en rousse, la couleur reste blonde mais le traitement à l’eau oxygénée va les rendre platine. Beaucoup de stars des années 40 sont blondes comme Lana TURNER, Betty GRABLE, c’est la grande tendance du moment. Le traitement pour rester blonde platine comme son idole Jean HARLOW est très coûteux, Marilyn, à nouveau sans contrat, doit faire attention à son argent. Ses cheveux redeviennent plus foncés. Lorsqu’elle rencontre Johnny HYDE au début de l’année 1949, son style va encore évoluer. Sa blondeur s’accentue et ses cheveux raccourcissent mais ce résultat sera vraiment visible qu’à partir de 1950 avec les films « The Asphalt Jungle » et « All about Eve ».
1946 / METAMORPHOSE / Le 2 août 1945, la jeune Norma Jeane signe au sein de l’agence de mannequin « Blue Book Models Agency » dirigée par Emmeline SNIVELY. Dans son dossier d’entrée il est stipulé : « cheveux trop bouclés et indisciplinés, décoloration et permanente conseillées ». Au début de l’année 1946, sous les conseils de Miss SNIVELY, Norma Jeane se rend au salon de coiffure hollywoodien alors très en vogue, le "Frank & Joseph Hair Stylists". Emmeline explique a Norma qu’éclaircir ses cheveux lui donnera plus de travail parce que les blondes attirent beaucoup mieux la lumière. C’est Sylvia BARNHART qui s’occupa de la transformation de la chevelure de Norma Jeane en un blond cendré. La couleur des cheveux de Marilyn changea les années suivantes passant du blond cendré au blond argenté ou encore blond miel. A chaque film correspond une teinte différente jusque 1952 où elle prit partie pour le blond platine. On peut tout de même remarquer un changement notoire lorsqu’elle signe un contrat de 6 mois à la Columbia le 9 mars 1948 pour laquelle elle tournera « Ladies of the chorus« . La star du studio est la grande Rita HAYWORTH. La coiffure de Marilyn est alors calquée sur celle de Rita. Cependant pas question de teindre la jeune recrue en rousse, la couleur reste blonde mais le traitement à l’eau oxygénée va les rendre platine. Beaucoup de stars des années 40 sont blondes comme Lana TURNER, Betty GRABLE, c’est la grande tendance du moment. Le traitement pour rester blonde platine comme son idole Jean HARLOW est très coûteux, Marilyn, à nouveau sans contrat, doit faire attention à son argent. Ses cheveux redeviennent plus foncés. Lorsqu’elle rencontre Johnny HYDE au début de l’année 1949, son style va encore évoluer. Sa blondeur s’accentue et ses cheveux raccourcissent mais ce résultat sera vraiment visible qu’à partir de 1950 avec les films « The Asphalt Jungle » et « All about Eve ».

Tags : 1946 - Salon coiffure "Frank & Joseph" - Sylvia BARNHART - Autograph - Publicité - Blue Book Models Agency