152 tagged articles Arthur MILLER

Une vie de 36 ans en images ! 31/07/2015

Une vie de 36 ans en images !

Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !
Une vie de 36 ans en images !

29 Octobre 1956 / (Part III) Marilyn ainsi que d'autres stars (telles Victor MATURE, Anita EKBERG, Anthony QUAYLE ou encore Brigitte BARDOT) est présentée à la Reine D'Angleterre Elizabeth II, et la Princesse Margaret, lors de son séjour à Londres, alors qu'elle tourne le film "The Prince and the showgirl". Pour l'occasion Marilyn porte une robe lamée or assortie à des chaussures plateforme magnifiques. 19/04/2017

29 Octobre 1956 / (Part III) Marilyn ainsi que d'autres stars (telles Victor MATURE, Anita EKBERG, Anthony QUAYLE ou encore Brigitte BARDOT) est présentée à la Reine D'Angleterre Elizabeth II, et la Princesse Margaret, lors de son séjour à Londres, alors qu'elle tourne le film "The Prince and the showgirl". Pour l'occasion Marilyn porte une robe lamée or assortie à des chaussures plateforme magnifiques.

29 Octobre 1956 / (Part III) Marilyn ainsi que d'autres stars (telles Victor MATURE, Anita EKBERG, Anthony QUAYLE ou encore Brigitte BARDOT) est présentée à la Reine D'Angleterre Elizabeth II, et la Princesse Margaret, lors de son séjour à Londres, alors qu'elle tourne le film "The Prince and the showgirl". Pour l'occasion Marilyn porte une robe lamée or assortie à des chaussures plateforme magnifiques.
29 Octobre 1956 / (Part III) Marilyn ainsi que d'autres stars (telles Victor MATURE, Anita EKBERG, Anthony QUAYLE ou encore Brigitte BARDOT) est présentée à la Reine D'Angleterre Elizabeth II, et la Princesse Margaret, lors de son séjour à Londres, alors qu'elle tourne le film "The Prince and the showgirl". Pour l'occasion Marilyn porte une robe lamée or assortie à des chaussures plateforme magnifiques.
29 Octobre 1956 / (Part III) Marilyn ainsi que d'autres stars (telles Victor MATURE, Anita EKBERG, Anthony QUAYLE ou encore Brigitte BARDOT) est présentée à la Reine D'Angleterre Elizabeth II, et la Princesse Margaret, lors de son séjour à Londres, alors qu'elle tourne le film "The Prince and the showgirl". Pour l'occasion Marilyn porte une robe lamée or assortie à des chaussures plateforme magnifiques.
29 Octobre 1956 / (Part III) Marilyn ainsi que d'autres stars (telles Victor MATURE, Anita EKBERG, Anthony QUAYLE ou encore Brigitte BARDOT) est présentée à la Reine D'Angleterre Elizabeth II, et la Princesse Margaret, lors de son séjour à Londres, alors qu'elle tourne le film "The Prince and the showgirl". Pour l'occasion Marilyn porte une robe lamée or assortie à des chaussures plateforme magnifiques.
29 Octobre 1956 / (Part III) Marilyn ainsi que d'autres stars (telles Victor MATURE, Anita EKBERG, Anthony QUAYLE ou encore Brigitte BARDOT) est présentée à la Reine D'Angleterre Elizabeth II, et la Princesse Margaret, lors de son séjour à Londres, alors qu'elle tourne le film "The Prince and the showgirl". Pour l'occasion Marilyn porte une robe lamée or assortie à des chaussures plateforme magnifiques.
29 Octobre 1956 / (Part III) Marilyn ainsi que d'autres stars (telles Victor MATURE, Anita EKBERG, Anthony QUAYLE ou encore Brigitte BARDOT) est présentée à la Reine D'Angleterre Elizabeth II, et la Princesse Margaret, lors de son séjour à Londres, alors qu'elle tourne le film "The Prince and the showgirl". Pour l'occasion Marilyn porte une robe lamée or assortie à des chaussures plateforme magnifiques.
29 Octobre 1956 / (Part III) Marilyn ainsi que d'autres stars (telles Victor MATURE, Anita EKBERG, Anthony QUAYLE ou encore Brigitte BARDOT) est présentée à la Reine D'Angleterre Elizabeth II, et la Princesse Margaret, lors de son séjour à Londres, alors qu'elle tourne le film "The Prince and the showgirl". Pour l'occasion Marilyn porte une robe lamée or assortie à des chaussures plateforme magnifiques.

Tags : 1956 - Arthur MILLER - "Royal Command Film Performance" - Effet personnel

1960 / Le vendredi 8 janvier : l'agent de Marilyn à la MCA, George CHASIN, appela Lew SCHREIBER, (un des directeurs de la Fox) pour lui annoncer que Marilyn ne reprendrait le travail que dans dix jours (elle tourne alors "Let's make love"). Il avait eu une longue conversation avec elle durant laquelle elle avait promis de se présenter à l'heure et de travailler correctement. En démarrant le tournage le 18 janvier, on aurait terminé le tournage le 25 mars, si tout allait bien. Autrement dit, Marilyn passerait directement du tournage de « Let's Make Love » à celui de « The Misfits ». Dans son état actuel on avait du mal à l'imaginer, mais techniquement c'était possible. MILLER quant à lui, était impatient d'aboutir sur son projet. Le studio lui demanda une nouvelle série de révisions du scénario de « Let’s Make Love », moyennant 7 000 $ de plus. En même temps, il était censé raccourcir le scénario de « The Misfits ». Le lundi 11 janvier : John HUSTON informa Frank TAYLOR, ami et éditeur de MILLER, chargé de la production de « The Misfits », qu'il essayait de pratiquer des coupures du scénario de son côté, espérant qu'en unissant leurs efforts, ils arriveraient à réduire la longueur du scénario. John HUSTON était immobilisé suite à un accident de cheval, au cours duquel il s'était blessé au genou. Proposant de joindre l'utile à l'agréable, HUSTON invita MILLER et Frank TAYLOR à le rejoindre en Irlande. MILLER réserva son billet d'avion pour le 3 ou 4 février. 04/04/2017

1960 / Le vendredi 8 janvier : l'agent de Marilyn à la MCA, George CHASIN, appela Lew SCHREIBER, (un des directeurs de la Fox) pour lui annoncer que Marilyn ne reprendrait le travail que dans dix jours (elle tourne alors "Let's make love"). Il avait eu une longue conversation avec elle durant laquelle elle avait promis de se présenter à l'heure et de travailler correctement. En démarrant le tournage le 18 janvier, on aurait terminé le tournage le 25 mars, si tout allait bien. Autrement dit, Marilyn passerait directement du tournage de « Let's Make Love » à celui de « The Misfits ». Dans son état actuel on avait du mal à l'imaginer, mais techniquement c'était possible. MILLER quant à lui, était impatient d'aboutir sur son projet. Le studio lui demanda une nouvelle série de révisions du scénario de « Let’s Make Love », moyennant 7 000 $ de plus. En même temps, il était censé raccourcir le scénario de « The Misfits ». Le lundi 11 janvier : John HUSTON informa Frank TAYLOR, ami et éditeur de MILLER, chargé de la production de  « The Misfits », qu'il essayait de pratiquer des coupures du scénario de son côté, espérant qu'en unissant leurs efforts, ils arriveraient à réduire la longueur du scénario. John HUSTON était immobilisé suite à un accident de cheval, au cours duquel il s'était blessé au genou. Proposant de joindre l'utile à l'agréable, HUSTON invita MILLER et Frank TAYLOR à le rejoindre en Irlande. MILLER réserva son billet d'avion pour le 3 ou 4 février.
1960 / Le vendredi 8 janvier : l'agent de Marilyn à la MCA, George CHASIN, appela Lew SCHREIBER, (un des directeurs de la Fox) pour lui annoncer que Marilyn ne reprendrait le travail que dans dix jours (elle tourne alors "Let's make love"). Il avait eu une longue conversation avec elle durant laquelle elle avait promis de se présenter à l'heure et de travailler correctement. En démarrant le tournage le 18 janvier, on aurait terminé le tournage le 25 mars, si tout allait bien. Autrement dit, Marilyn passerait directement du tournage de « Let's Make Love » à celui de « The Misfits ». Dans son état actuel on avait du mal à l'imaginer, mais techniquement c'était possible. MILLER quant à lui, était impatient d'aboutir sur son projet. Le studio lui demanda une nouvelle série de révisions du scénario de « Let’s Make Love », moyennant 7 000 $ de plus. En même temps, il était censé raccourcir le scénario de « The Misfits ». Le lundi 11 janvier : John HUSTON informa Frank TAYLOR, ami et éditeur de MILLER, chargé de la production de  « The Misfits », qu'il essayait de pratiquer des coupures du scénario de son côté, espérant qu'en unissant leurs efforts, ils arriveraient à réduire la longueur du scénario. John HUSTON était immobilisé suite à un accident de cheval, au cours duquel il s'était blessé au genou. Proposant de joindre l'utile à l'agréable, HUSTON invita MILLER et Frank TAYLOR à le rejoindre en Irlande. MILLER réserva son billet d'avion pour le 3 ou 4 février.
1960 / Le vendredi 8 janvier : l'agent de Marilyn à la MCA, George CHASIN, appela Lew SCHREIBER, (un des directeurs de la Fox) pour lui annoncer que Marilyn ne reprendrait le travail que dans dix jours (elle tourne alors "Let's make love"). Il avait eu une longue conversation avec elle durant laquelle elle avait promis de se présenter à l'heure et de travailler correctement. En démarrant le tournage le 18 janvier, on aurait terminé le tournage le 25 mars, si tout allait bien. Autrement dit, Marilyn passerait directement du tournage de « Let's Make Love » à celui de « The Misfits ». Dans son état actuel on avait du mal à l'imaginer, mais techniquement c'était possible. MILLER quant à lui, était impatient d'aboutir sur son projet. Le studio lui demanda une nouvelle série de révisions du scénario de « Let’s Make Love », moyennant 7 000 $ de plus. En même temps, il était censé raccourcir le scénario de « The Misfits ». Le lundi 11 janvier : John HUSTON informa Frank TAYLOR, ami et éditeur de MILLER, chargé de la production de  « The Misfits », qu'il essayait de pratiquer des coupures du scénario de son côté, espérant qu'en unissant leurs efforts, ils arriveraient à réduire la longueur du scénario. John HUSTON était immobilisé suite à un accident de cheval, au cours duquel il s'était blessé au genou. Proposant de joindre l'utile à l'agréable, HUSTON invita MILLER et Frank TAYLOR à le rejoindre en Irlande. MILLER réserva son billet d'avion pour le 3 ou 4 février.
1960 / Le vendredi 8 janvier : l'agent de Marilyn à la MCA, George CHASIN, appela Lew SCHREIBER, (un des directeurs de la Fox) pour lui annoncer que Marilyn ne reprendrait le travail que dans dix jours (elle tourne alors "Let's make love"). Il avait eu une longue conversation avec elle durant laquelle elle avait promis de se présenter à l'heure et de travailler correctement. En démarrant le tournage le 18 janvier, on aurait terminé le tournage le 25 mars, si tout allait bien. Autrement dit, Marilyn passerait directement du tournage de « Let's Make Love » à celui de « The Misfits ». Dans son état actuel on avait du mal à l'imaginer, mais techniquement c'était possible. MILLER quant à lui, était impatient d'aboutir sur son projet. Le studio lui demanda une nouvelle série de révisions du scénario de « Let’s Make Love », moyennant 7 000 $ de plus. En même temps, il était censé raccourcir le scénario de « The Misfits ». Le lundi 11 janvier : John HUSTON informa Frank TAYLOR, ami et éditeur de MILLER, chargé de la production de  « The Misfits », qu'il essayait de pratiquer des coupures du scénario de son côté, espérant qu'en unissant leurs efforts, ils arriveraient à réduire la longueur du scénario. John HUSTON était immobilisé suite à un accident de cheval, au cours duquel il s'était blessé au genou. Proposant de joindre l'utile à l'agréable, HUSTON invita MILLER et Frank TAYLOR à le rejoindre en Irlande. MILLER réserva son billet d'avion pour le 3 ou 4 février.
1960 / Le vendredi 8 janvier : l'agent de Marilyn à la MCA, George CHASIN, appela Lew SCHREIBER, (un des directeurs de la Fox) pour lui annoncer que Marilyn ne reprendrait le travail que dans dix jours (elle tourne alors "Let's make love"). Il avait eu une longue conversation avec elle durant laquelle elle avait promis de se présenter à l'heure et de travailler correctement. En démarrant le tournage le 18 janvier, on aurait terminé le tournage le 25 mars, si tout allait bien. Autrement dit, Marilyn passerait directement du tournage de « Let's Make Love » à celui de « The Misfits ». Dans son état actuel on avait du mal à l'imaginer, mais techniquement c'était possible. MILLER quant à lui, était impatient d'aboutir sur son projet. Le studio lui demanda une nouvelle série de révisions du scénario de « Let’s Make Love », moyennant 7 000 $ de plus. En même temps, il était censé raccourcir le scénario de « The Misfits ». Le lundi 11 janvier : John HUSTON informa Frank TAYLOR, ami et éditeur de MILLER, chargé de la production de  « The Misfits », qu'il essayait de pratiquer des coupures du scénario de son côté, espérant qu'en unissant leurs efforts, ils arriveraient à réduire la longueur du scénario. John HUSTON était immobilisé suite à un accident de cheval, au cours duquel il s'était blessé au genou. Proposant de joindre l'utile à l'agréable, HUSTON invita MILLER et Frank TAYLOR à le rejoindre en Irlande. MILLER réserva son billet d'avion pour le 3 ou 4 février.
1960 / Le vendredi 8 janvier : l'agent de Marilyn à la MCA, George CHASIN, appela Lew SCHREIBER, (un des directeurs de la Fox) pour lui annoncer que Marilyn ne reprendrait le travail que dans dix jours (elle tourne alors "Let's make love"). Il avait eu une longue conversation avec elle durant laquelle elle avait promis de se présenter à l'heure et de travailler correctement. En démarrant le tournage le 18 janvier, on aurait terminé le tournage le 25 mars, si tout allait bien. Autrement dit, Marilyn passerait directement du tournage de « Let's Make Love » à celui de « The Misfits ». Dans son état actuel on avait du mal à l'imaginer, mais techniquement c'était possible. MILLER quant à lui, était impatient d'aboutir sur son projet. Le studio lui demanda une nouvelle série de révisions du scénario de « Let’s Make Love », moyennant 7 000 $ de plus. En même temps, il était censé raccourcir le scénario de « The Misfits ». Le lundi 11 janvier : John HUSTON informa Frank TAYLOR, ami et éditeur de MILLER, chargé de la production de  « The Misfits », qu'il essayait de pratiquer des coupures du scénario de son côté, espérant qu'en unissant leurs efforts, ils arriveraient à réduire la longueur du scénario. John HUSTON était immobilisé suite à un accident de cheval, au cours duquel il s'était blessé au genou. Proposant de joindre l'utile à l'agréable, HUSTON invita MILLER et Frank TAYLOR à le rejoindre en Irlande. MILLER réserva son billet d'avion pour le 3 ou 4 février.

Le lundi 18 juillet :
Marilyn fut de retour à Los Angeles, sur la route pour le Nevada.
Arthur était déjà à Reno (Nevada), le tournage devant commencer ce jour là.
L'arrivée de Marilyn à Reno était prévue pour le mercredi 20 juillet.
D'un commun accord, MILLER et HUSTON décidèrent d'écarter du plateau Paula STRASBERG, qui devait assister au tournage.
A Los Angeles, Marilyn eut une séance avec le Dr GREENSON et vit également le Dr ENGELBERG.
 
Le mercredi 20 juillet : elle arriva au Reno Municipal Airport (Nevada) à 14 heures 45 dans un DC-7 de United Airlines,  pour débuter le tournage des extérieurs de « The Misfits ». Arthur MILLER l'attendait à l'aéroport, ainsi que Mme Grant SAWYER, épouse du gouverneur du Nevada et leur fille Gail, l'hôtelier Charles MAPES, et le conseiller municipal Charles COWAN qui lui offrit la clé de la ville.
Elle était vêtue d'un chemisier de soie blanche et d'une jupe blanche dont la fermeture éclair saillait dans le dos (photos)
 
A son arrivée elle souffrit de douleurs abdominales et de vomissements ; elle était physiquement et moralement épuisée (elle n'avait eu que deux semaines de repos entre le tournage de « Let's Make Love » et celui-ci).
Les relations entre Marilyn et MILLER avaient atteint leur point de rupture.
Dans son autobiographie, MILLER écrivit : « Dès le commencement de « The Misfits » il me fut impossible de nier que, s'il existait une clé pour le désespoir de Marilyn, ce n'était pas moi qui la possédais ».
Les MILLER logèrent à l'hôtel "Mapes", chambre 614, où la moitié des chambres était occupée par l'équipe du film.
 
Le jeudi 21 juillet : premier jour du tournage ; la scène fut tournée dans une chambre exiguë d'une pension de famille de
Reno (et correspondait à l'une des premières scènes du film).
Les premiers jours de tournage se déroulèrent tranquillement.
1960 / Le vendredi 8 janvier : l'agent de Marilyn à la MCA, George CHASIN, appela Lew SCHREIBER, (un des directeurs de la Fox) pour lui annoncer que Marilyn ne reprendrait le travail que dans dix jours (elle tourne alors "Let's make love"). Il avait eu une longue conversation avec elle durant laquelle elle avait promis de se présenter à l'heure et de travailler correctement. En démarrant le tournage le 18 janvier, on aurait terminé le tournage le 25 mars, si tout allait bien. Autrement dit, Marilyn passerait directement du tournage de « Let's Make Love » à celui de « The Misfits ». Dans son état actuel on avait du mal à l'imaginer, mais techniquement c'était possible. MILLER quant à lui, était impatient d'aboutir sur son projet. Le studio lui demanda une nouvelle série de révisions du scénario de « Let’s Make Love », moyennant 7 000 $ de plus. En même temps, il était censé raccourcir le scénario de « The Misfits ». Le lundi 11 janvier : John HUSTON informa Frank TAYLOR, ami et éditeur de MILLER, chargé de la production de  « The Misfits », qu'il essayait de pratiquer des coupures du scénario de son côté, espérant qu'en unissant leurs efforts, ils arriveraient à réduire la longueur du scénario. John HUSTON était immobilisé suite à un accident de cheval, au cours duquel il s'était blessé au genou. Proposant de joindre l'utile à l'agréable, HUSTON invita MILLER et Frank TAYLOR à le rejoindre en Irlande. MILLER réserva son billet d'avion pour le 3 ou 4 février.
1960 / Le vendredi 8 janvier : l'agent de Marilyn à la MCA, George CHASIN, appela Lew SCHREIBER, (un des directeurs de la Fox) pour lui annoncer que Marilyn ne reprendrait le travail que dans dix jours (elle tourne alors "Let's make love"). Il avait eu une longue conversation avec elle durant laquelle elle avait promis de se présenter à l'heure et de travailler correctement. En démarrant le tournage le 18 janvier, on aurait terminé le tournage le 25 mars, si tout allait bien. Autrement dit, Marilyn passerait directement du tournage de « Let's Make Love » à celui de « The Misfits ». Dans son état actuel on avait du mal à l'imaginer, mais techniquement c'était possible. MILLER quant à lui, était impatient d'aboutir sur son projet. Le studio lui demanda une nouvelle série de révisions du scénario de « Let’s Make Love », moyennant 7 000 $ de plus. En même temps, il était censé raccourcir le scénario de « The Misfits ». Le lundi 11 janvier : John HUSTON informa Frank TAYLOR, ami et éditeur de MILLER, chargé de la production de  « The Misfits », qu'il essayait de pratiquer des coupures du scénario de son côté, espérant qu'en unissant leurs efforts, ils arriveraient à réduire la longueur du scénario. John HUSTON était immobilisé suite à un accident de cheval, au cours duquel il s'était blessé au genou. Proposant de joindre l'utile à l'agréable, HUSTON invita MILLER et Frank TAYLOR à le rejoindre en Irlande. MILLER réserva son billet d'avion pour le 3 ou 4 février.

Tags : 1960 - The misfits - Arthur MILLER - Inge MORATH - "Mapes Hotel"

16 Janvier 1960 / Une conférence de presse est organisée par la Fox avec les acteurs et réalisateurs du film "Let's make love", afin de présenter le film aux journalistes. 01/04/2017

16 Janvier 1960 / Une conférence de presse est organisée par la Fox avec les acteurs et réalisateurs du film "Let's make love", afin de présenter le film aux journalistes.
16 Janvier 1960 / Une conférence de presse est organisée par la Fox avec les acteurs et réalisateurs du film "Let's make love", afin de présenter le film aux journalistes.
16 Janvier 1960 / Une conférence de presse est organisée par la Fox avec les acteurs et réalisateurs du film "Let's make love", afin de présenter le film aux journalistes.
16 Janvier 1960 / Une conférence de presse est organisée par la Fox avec les acteurs et réalisateurs du film "Let's make love", afin de présenter le film aux journalistes.
16 Janvier 1960 / Une conférence de presse est organisée par la Fox avec les acteurs et réalisateurs du film "Let's make love", afin de présenter le film aux journalistes.
16 Janvier 1960 / Une conférence de presse est organisée par la Fox avec les acteurs et réalisateurs du film "Let's make love", afin de présenter le film aux journalistes.
16 Janvier 1960 / Une conférence de presse est organisée par la Fox avec les acteurs et réalisateurs du film "Let's make love", afin de présenter le film aux journalistes.
16 Janvier 1960 / Une conférence de presse est organisée par la Fox avec les acteurs et réalisateurs du film "Let's make love", afin de présenter le film aux journalistes.

Tags : 1960 - Conférence presse MONTAND-SIGNORET - Arthur MILLER

QUAND MILLER PARLE DE MARILYN / TRES INTERESSANT ! Émission "Apostrophes" enregistrée le 15 avril 1988, avec Arthur MILLER. À l'occasion de la sortie de l'autobiographie d'Arthur MILLER, parue chez GRASSET sous Le Titre "Au fil du temps", Bernard PIVOT a réuni sur le plateau "d'Apostrophes", autour de l'écrivain américain, Philippe LABRO, en tant que spécialiste et/ou amoureux de l'Amérique, et François PERIER, qui interprète actuellement au théâtre "Mort d'un commis voyageur" de MILLER. L'auteur Arthur MILLER troisième (et dernier) mari de Marilyn MONROE, nous parle un peu d'elle en Français. (Marilyn MONROE 1926 - 1962) ( Arthur MILLER 1915 - 2005). 28/03/2017

Tags : 1956 - Paul SCHUTZER - Arthur MILLER - 1960 - The misfits - 1957 - Sam SHAW - Annonce mariage civil MILLER - 1959 - Watergate Theatre Club - Emission "Apostrophes" MILLER - New-York / Los-Angeles "Let's make love"

1960 / Sur le tournage du film "The misfits", pour mon amie Simona. 27/03/2017

1960 / Sur le tournage du film "The misfits", pour mon amie Simona.

1960 / Sur le tournage du film "The misfits", pour mon amie Simona.
1960 / Sur le tournage du film "The misfits", pour mon amie Simona.
1960 / Sur le tournage du film "The misfits", pour mon amie Simona.
1960 / Sur le tournage du film "The misfits", pour mon amie Simona.
1960 / Sur le tournage du film "The misfits", pour mon amie Simona.
1960 / Sur le tournage du film "The misfits", pour mon amie Simona.
1960 / Sur le tournage du film "The misfits", pour mon amie Simona.

Tags : 1960 - The misfits - Paula STRASBERG - Arthur MILLER

14 Juillet 1956 / Les MILLER arrivent à l'aéroport de Londres en ce jour de fête nationale, où une foule de journalistes les attendent ainsi que Laurence OLIVIER et sa femme Vivien LEIGH, avec lequel Marilyn doit jouer dans le film "The Prince and the showgirl". 23/03/2017


14 Juillet 1956 / Les MILLER arrivent à l'aéroport de Londres en ce jour de fête nationale, où une foule de journalistes les attendent ainsi que Laurence OLIVIER et sa femme Vivien LEIGH, avec lequel Marilyn doit jouer dans le film "The Prince and the showgirl".

14 Juillet 1956 / Les MILLER arrivent à l'aéroport de Londres en ce jour de fête nationale, où une foule de journalistes les attendent ainsi que Laurence OLIVIER et sa femme Vivien LEIGH, avec lequel Marilyn doit jouer dans le film "The Prince and the showgirl".
14 Juillet 1956 / Les MILLER arrivent à l'aéroport de Londres en ce jour de fête nationale, où une foule de journalistes les attendent ainsi que Laurence OLIVIER et sa femme Vivien LEIGH, avec lequel Marilyn doit jouer dans le film "The Prince and the showgirl".
14 Juillet 1956 / Les MILLER arrivent à l'aéroport de Londres en ce jour de fête nationale, où une foule de journalistes les attendent ainsi que Laurence OLIVIER et sa femme Vivien LEIGH, avec lequel Marilyn doit jouer dans le film "The Prince and the showgirl".
14 Juillet 1956 / Les MILLER arrivent à l'aéroport de Londres en ce jour de fête nationale, où une foule de journalistes les attendent ainsi que Laurence OLIVIER et sa femme Vivien LEIGH, avec lequel Marilyn doit jouer dans le film "The Prince and the showgirl".
14 Juillet 1956 / Les MILLER arrivent à l'aéroport de Londres en ce jour de fête nationale, où une foule de journalistes les attendent ainsi que Laurence OLIVIER et sa femme Vivien LEIGH, avec lequel Marilyn doit jouer dans le film "The Prince and the showgirl".
14 Juillet 1956 / Les MILLER arrivent à l'aéroport de Londres en ce jour de fête nationale, où une foule de journalistes les attendent ainsi que Laurence OLIVIER et sa femme Vivien LEIGH, avec lequel Marilyn doit jouer dans le film "The Prince and the showgirl".
14 Juillet 1956 / Les MILLER arrivent à l'aéroport de Londres en ce jour de fête nationale, où une foule de journalistes les attendent ainsi que Laurence OLIVIER et sa femme Vivien LEIGH, avec lequel Marilyn doit jouer dans le film "The Prince and the showgirl".

Tags : 1956 - Arrivée aéroport de Londres - Arthur MILLER

1960 / POUR MON AMIE SIMONA... Sur le tournage du film "The misfits". 15/03/2017

1960 / POUR MON AMIE SIMONA... Sur le tournage du film "The misfits".
1960 / POUR MON AMIE SIMONA... Sur le tournage du film "The misfits".
1960 / POUR MON AMIE SIMONA... Sur le tournage du film "The misfits".
1960 / POUR MON AMIE SIMONA... Sur le tournage du film "The misfits".
1960 / POUR MON AMIE SIMONA... Sur le tournage du film "The misfits".
1960 / POUR MON AMIE SIMONA... Sur le tournage du film "The misfits".
1960 / POUR MON AMIE SIMONA... Sur le tournage du film "The misfits".

Cette tragédie se joue entre la vie et la mort, dans un ciel orageux, saturé de blancs aveuglants. Arthur MILLER en a composé la partition pour son épouse Marilyn MONROE, qu'il s'apprêtait à quitter, après avoir divorcé pour elle de sa première femme, à Reno, comme dans le film. « Nous mourons tous à chaque instant, sans nous être appris ce que nous savons », regrette Roslyn, le personnage le plus âpre et le plus authentique qu'ait jamais joué Marilyn, dont l'immolation permanente donne aux images surexposées une indéfinissable incandescence. Alors que l'écrivain ne frémit plus devant sa femme mythique, il lui offre, paradoxalement, le plus beau rôle de sa vie.
Fragile, bancal, entre éblouissement et évanouissement, le film est plein d'échos à la vraie vie de la star. Comme Marilyn rêvait d'un pays de reconversion et d'anonymat, où l'adulation des foules serait remplacée par le véritable amour, Roslyn fuit son passé pour se réfugier dans un monde où personne ne sait rien d'elle. Elle ne trouve qu'un faux refuge, régi par la rage carnassière des hommes, brideurs de liberté lancés dans une chasse aux chevaux sauvages. Difficile de s'ébattre sur cette terre neuve et faussement libre : à l'image de Marilyn, condamnée à jouer plusieurs fois les mêmes prises à cause de ses trous de mémoire, Roslyn monte et descend les escaliers à l'infini, tente en vain de fermer la porte de l'armoire où sont collés ses propres portraits, et donne son corps en spectacle dans une inoubliable partie de Jokari, où chaque claquement de raquette ressemble à une pulsation cardiaque qui s'emballe, avant de s'arrêter net.
Son visage se fait vague et déchiré lorsqu'elle écoute son ami (Clark GABLE) qui commente le ciel vespéral : « Cette étoile est si loin que lorsque sa lumière nous parviendra elle sera éteinte... » John HUSTON illustre cet adage dans la séquence où Roslyn se révolte contre la folie meurtrière de ses trois compagnons. La tentation était grande de laisser la colère de cette femme-enfant exploser en gros plan. Au contraire, le cinéaste filme Marilyn de très loin, comme un minuscule grain de sable, à peine perceptible, qui hurle en vain dans le désert. Vibrant requiem à trois voix, ce film vacille comme une flamme en plein vent et donne au spectateur une mission éternelle de gardien du temple.
1960 / POUR MON AMIE SIMONA... Sur le tournage du film "The misfits".

Tags : 1960 - The misfits - Arthur MILLER

13 Mars 1959 / (Part III) Marilyn reçoit un prix italien, pour sa prestation dans le film "The Prince and the showgirl", le "David Di DONATELLO", l'équivalent d'un "Golden Globe" aux Etats Unis ; l'actrice Anna MAGNANI était présente lors de la remise du prix, et offrit à Marilyn, accompagnée de MILLER, un bouquet de roses. 19/02/2017

13 Mars 1959 / (Part III) Marilyn reçoit un prix italien, pour sa prestation dans le film "The Prince and the showgirl", le "David Di DONATELLO", l'équivalent d'un "Golden Globe" aux Etats Unis ; l'actrice Anna MAGNANI était présente lors de la remise du prix, et offrit à Marilyn, accompagnée de MILLER, un bouquet de roses.
13 Mars 1959 / (Part III) Marilyn reçoit un prix italien, pour sa prestation dans le film "The Prince and the showgirl", le "David Di DONATELLO", l'équivalent d'un "Golden Globe" aux Etats Unis ; l'actrice Anna MAGNANI était présente lors de la remise du prix, et offrit à Marilyn, accompagnée de MILLER, un bouquet de roses.
13 Mars 1959 / (Part III) Marilyn reçoit un prix italien, pour sa prestation dans le film "The Prince and the showgirl", le "David Di DONATELLO", l'équivalent d'un "Golden Globe" aux Etats Unis ; l'actrice Anna MAGNANI était présente lors de la remise du prix, et offrit à Marilyn, accompagnée de MILLER, un bouquet de roses.
13 Mars 1959 / (Part III) Marilyn reçoit un prix italien, pour sa prestation dans le film "The Prince and the showgirl", le "David Di DONATELLO", l'équivalent d'un "Golden Globe" aux Etats Unis ; l'actrice Anna MAGNANI était présente lors de la remise du prix, et offrit à Marilyn, accompagnée de MILLER, un bouquet de roses.
13 Mars 1959 / (Part III) Marilyn reçoit un prix italien, pour sa prestation dans le film "The Prince and the showgirl", le "David Di DONATELLO", l'équivalent d'un "Golden Globe" aux Etats Unis ; l'actrice Anna MAGNANI était présente lors de la remise du prix, et offrit à Marilyn, accompagnée de MILLER, un bouquet de roses.
13 Mars 1959 / (Part III) Marilyn reçoit un prix italien, pour sa prestation dans le film "The Prince and the showgirl", le "David Di DONATELLO", l'équivalent d'un "Golden Globe" aux Etats Unis ; l'actrice Anna MAGNANI était présente lors de la remise du prix, et offrit à Marilyn, accompagnée de MILLER, un bouquet de roses.
13 Mars 1959 / (Part III) Marilyn reçoit un prix italien, pour sa prestation dans le film "The Prince and the showgirl", le "David Di DONATELLO", l'équivalent d'un "Golden Globe" aux Etats Unis ; l'actrice Anna MAGNANI était présente lors de la remise du prix, et offrit à Marilyn, accompagnée de MILLER, un bouquet de roses.
13 Mars 1959 / (Part III) Marilyn reçoit un prix italien, pour sa prestation dans le film "The Prince and the showgirl", le "David Di DONATELLO", l'équivalent d'un "Golden Globe" aux Etats Unis ; l'actrice Anna MAGNANI était présente lors de la remise du prix, et offrit à Marilyn, accompagnée de MILLER, un bouquet de roses.

Tags : 1959 - Arthur MILLER - Prix "David Di DONATELLO" - Effet personnel

1960 / Marilyn sous de la fan Frieda HULL, lors de sa sortie des essayages coiffures pour le film "The misfits". 17/02/2017

1960 / Marilyn sous de la fan Frieda HULL, lors de sa sortie des essayages coiffures pour le film "The misfits".
1960 / Marilyn sous de la fan Frieda HULL, lors de sa sortie des essayages coiffures pour le film "The misfits".
1960 / Marilyn sous de la fan Frieda HULL, lors de sa sortie des essayages coiffures pour le film "The misfits".
1960 / Marilyn sous de la fan Frieda HULL, lors de sa sortie des essayages coiffures pour le film "The misfits".
1960 / Marilyn sous de la fan Frieda HULL, lors de sa sortie des essayages coiffures pour le film "The misfits".
1960 / Marilyn sous de la fan Frieda HULL, lors de sa sortie des essayages coiffures pour le film "The misfits".

Tags : 1960 - The misfits - Arthur MILLER - Frieda HULL

1960 / Quelques bons moments de détente sur le tournage du film "The misfits" à Reno, Nevada ; Marilyn aux côtés de Frank TAYLOR, de MILLER, d'Allan SNYDER, de GABLE, d'Eli WALLACH, de son masseur Ralph ROBERTS, de Thelma RITTER ou encore de Monty CLIFT. (Photos dédiées à mon amie Simona qui adore ce film). 12/02/2017

1960 / Quelques bons moments de détente sur le tournage du film "The misfits" à Reno, Nevada ; Marilyn aux côtés de Frank TAYLOR, de MILLER, d'Allan SNYDER, de GABLE, d'Eli WALLACH, de son masseur Ralph ROBERTS, de Thelma RITTER ou encore de Monty CLIFT. (Photos dédiées à mon amie Simona qui adore ce film).

1960 / Quelques bons moments de détente sur le tournage du film "The misfits" à Reno, Nevada ; Marilyn aux côtés de Frank TAYLOR, de MILLER, d'Allan SNYDER, de GABLE, d'Eli WALLACH, de son masseur Ralph ROBERTS, de Thelma RITTER ou encore de Monty CLIFT. (Photos dédiées à mon amie Simona qui adore ce film).
1960 / Quelques bons moments de détente sur le tournage du film "The misfits" à Reno, Nevada ; Marilyn aux côtés de Frank TAYLOR, de MILLER, d'Allan SNYDER, de GABLE, d'Eli WALLACH, de son masseur Ralph ROBERTS, de Thelma RITTER ou encore de Monty CLIFT. (Photos dédiées à mon amie Simona qui adore ce film).
1960 / Quelques bons moments de détente sur le tournage du film "The misfits" à Reno, Nevada ; Marilyn aux côtés de Frank TAYLOR, de MILLER, d'Allan SNYDER, de GABLE, d'Eli WALLACH, de son masseur Ralph ROBERTS, de Thelma RITTER ou encore de Monty CLIFT. (Photos dédiées à mon amie Simona qui adore ce film).
1960 / Quelques bons moments de détente sur le tournage du film "The misfits" à Reno, Nevada ; Marilyn aux côtés de Frank TAYLOR, de MILLER, d'Allan SNYDER, de GABLE, d'Eli WALLACH, de son masseur Ralph ROBERTS, de Thelma RITTER ou encore de Monty CLIFT. (Photos dédiées à mon amie Simona qui adore ce film).
1960 / Quelques bons moments de détente sur le tournage du film "The misfits" à Reno, Nevada ; Marilyn aux côtés de Frank TAYLOR, de MILLER, d'Allan SNYDER, de GABLE, d'Eli WALLACH, de son masseur Ralph ROBERTS, de Thelma RITTER ou encore de Monty CLIFT. (Photos dédiées à mon amie Simona qui adore ce film).
1960 / Quelques bons moments de détente sur le tournage du film "The misfits" à Reno, Nevada ; Marilyn aux côtés de Frank TAYLOR, de MILLER, d'Allan SNYDER, de GABLE, d'Eli WALLACH, de son masseur Ralph ROBERTS, de Thelma RITTER ou encore de Monty CLIFT. (Photos dédiées à mon amie Simona qui adore ce film).
1960 / Quelques bons moments de détente sur le tournage du film "The misfits" à Reno, Nevada ; Marilyn aux côtés de Frank TAYLOR, de MILLER, d'Allan SNYDER, de GABLE, d'Eli WALLACH, de son masseur Ralph ROBERTS, de Thelma RITTER ou encore de Monty CLIFT. (Photos dédiées à mon amie Simona qui adore ce film).

Tags : 1960 - The misfits - Ralph ROBERTS - Allan SNYDER - Arthur MILLER