1956 / Cette session photos aura lieu en Angleterre, alors que Marilyn tourne "The Prince and the showgirl", dans les studios du photographe Jack CARDIFF. / Marilyn l'engagea pour le film « The Prince and the showgirl » car elle avait appris qu'il était l'un des dix meilleurs directeurs de la photographie anglais, unique dans sa façon de traiter la couleur. Elle le rencontra à Londres, autour du 19 juillet 1956. Il avait un certain nombre de références : un Oscar pour « Black narcissus » (1946), sa participation à « A matter of life and death » (1946), « The red shoes » (1948), « La reine africaine » (1951), « Guerre et paix » (1956) et beaucoup d'autres films. A la fin des années 50, il réalisa de nombreux films. Sur le tournage de « The Prince and the showgirl » il prit beaucoup de photos de Marilyn, dont certaines en modèle de RENOIR (voir photos).

1956 / Cette session photos aura lieu en Angleterre, alors que Marilyn tourne "The Prince and the showgirl", dans les studios du photographe Jack CARDIFF. / Marilyn l'engagea  pour le film « The Prince and the showgirl » car elle avait appris qu'il était l'un des dix meilleurs directeurs de la photographie anglais, unique dans sa façon de traiter la couleur.  Elle le rencontra à Londres, autour du 19 juillet 1956. Il avait un certain nombre de références : un Oscar pour « Black narcissus » (1946), sa participation à « A matter of life and death » (1946), « The red shoes » (1948), « La reine africaine » (1951), « Guerre et paix » (1956) et beaucoup d'autres films. A la fin des années 50, il réalisa de nombreux films. Sur le tournage de « The Prince and the showgirl » il prit beaucoup de photos de Marilyn, dont certaines en modèle de RENOIR (voir photos).

1956 / Cette session photos aura lieu en Angleterre, alors que Marilyn tourne "The Prince and the showgirl", dans les studios du photographe Jack CARDIFF. / Marilyn l'engagea  pour le film « The Prince and the showgirl » car elle avait appris qu'il était l'un des dix meilleurs directeurs de la photographie anglais, unique dans sa façon de traiter la couleur.  Elle le rencontra à Londres, autour du 19 juillet 1956. Il avait un certain nombre de références : un Oscar pour « Black narcissus » (1946), sa participation à « A matter of life and death » (1946), « The red shoes » (1948), « La reine africaine » (1951), « Guerre et paix » (1956) et beaucoup d'autres films. A la fin des années 50, il réalisa de nombreux films. Sur le tournage de « The Prince and the showgirl » il prit beaucoup de photos de Marilyn, dont certaines en modèle de RENOIR (voir photos).
1956 / Cette session photos aura lieu en Angleterre, alors que Marilyn tourne "The Prince and the showgirl", dans les studios du photographe Jack CARDIFF. / Marilyn l'engagea  pour le film « The Prince and the showgirl » car elle avait appris qu'il était l'un des dix meilleurs directeurs de la photographie anglais, unique dans sa façon de traiter la couleur.  Elle le rencontra à Londres, autour du 19 juillet 1956. Il avait un certain nombre de références : un Oscar pour « Black narcissus » (1946), sa participation à « A matter of life and death » (1946), « The red shoes » (1948), « La reine africaine » (1951), « Guerre et paix » (1956) et beaucoup d'autres films. A la fin des années 50, il réalisa de nombreux films. Sur le tournage de « The Prince and the showgirl » il prit beaucoup de photos de Marilyn, dont certaines en modèle de RENOIR (voir photos).
1956 / Cette session photos aura lieu en Angleterre, alors que Marilyn tourne "The Prince and the showgirl", dans les studios du photographe Jack CARDIFF. / Marilyn l'engagea  pour le film « The Prince and the showgirl » car elle avait appris qu'il était l'un des dix meilleurs directeurs de la photographie anglais, unique dans sa façon de traiter la couleur.  Elle le rencontra à Londres, autour du 19 juillet 1956. Il avait un certain nombre de références : un Oscar pour « Black narcissus » (1946), sa participation à « A matter of life and death » (1946), « The red shoes » (1948), « La reine africaine » (1951), « Guerre et paix » (1956) et beaucoup d'autres films. A la fin des années 50, il réalisa de nombreux films. Sur le tournage de « The Prince and the showgirl » il prit beaucoup de photos de Marilyn, dont certaines en modèle de RENOIR (voir photos).
1956 / Cette session photos aura lieu en Angleterre, alors que Marilyn tourne "The Prince and the showgirl", dans les studios du photographe Jack CARDIFF. / Marilyn l'engagea  pour le film « The Prince and the showgirl » car elle avait appris qu'il était l'un des dix meilleurs directeurs de la photographie anglais, unique dans sa façon de traiter la couleur.  Elle le rencontra à Londres, autour du 19 juillet 1956. Il avait un certain nombre de références : un Oscar pour « Black narcissus » (1946), sa participation à « A matter of life and death » (1946), « The red shoes » (1948), « La reine africaine » (1951), « Guerre et paix » (1956) et beaucoup d'autres films. A la fin des années 50, il réalisa de nombreux films. Sur le tournage de « The Prince and the showgirl » il prit beaucoup de photos de Marilyn, dont certaines en modèle de RENOIR (voir photos).
1956 / Cette session photos aura lieu en Angleterre, alors que Marilyn tourne "The Prince and the showgirl", dans les studios du photographe Jack CARDIFF. / Marilyn l'engagea  pour le film « The Prince and the showgirl » car elle avait appris qu'il était l'un des dix meilleurs directeurs de la photographie anglais, unique dans sa façon de traiter la couleur.  Elle le rencontra à Londres, autour du 19 juillet 1956. Il avait un certain nombre de références : un Oscar pour « Black narcissus » (1946), sa participation à « A matter of life and death » (1946), « The red shoes » (1948), « La reine africaine » (1951), « Guerre et paix » (1956) et beaucoup d'autres films. A la fin des années 50, il réalisa de nombreux films. Sur le tournage de « The Prince and the showgirl » il prit beaucoup de photos de Marilyn, dont certaines en modèle de RENOIR (voir photos).
1956 / Cette session photos aura lieu en Angleterre, alors que Marilyn tourne "The Prince and the showgirl", dans les studios du photographe Jack CARDIFF. / Marilyn l'engagea  pour le film « The Prince and the showgirl » car elle avait appris qu'il était l'un des dix meilleurs directeurs de la photographie anglais, unique dans sa façon de traiter la couleur.  Elle le rencontra à Londres, autour du 19 juillet 1956. Il avait un certain nombre de références : un Oscar pour « Black narcissus » (1946), sa participation à « A matter of life and death » (1946), « The red shoes » (1948), « La reine africaine » (1951), « Guerre et paix » (1956) et beaucoup d'autres films. A la fin des années 50, il réalisa de nombreux films. Sur le tournage de « The Prince and the showgirl » il prit beaucoup de photos de Marilyn, dont certaines en modèle de RENOIR (voir photos).
1956 / Cette session photos aura lieu en Angleterre, alors que Marilyn tourne "The Prince and the showgirl", dans les studios du photographe Jack CARDIFF. / Marilyn l'engagea  pour le film « The Prince and the showgirl » car elle avait appris qu'il était l'un des dix meilleurs directeurs de la photographie anglais, unique dans sa façon de traiter la couleur.  Elle le rencontra à Londres, autour du 19 juillet 1956. Il avait un certain nombre de références : un Oscar pour « Black narcissus » (1946), sa participation à « A matter of life and death » (1946), « The red shoes » (1948), « La reine africaine » (1951), « Guerre et paix » (1956) et beaucoup d'autres films. A la fin des années 50, il réalisa de nombreux films. Sur le tournage de « The Prince and the showgirl » il prit beaucoup de photos de Marilyn, dont certaines en modèle de RENOIR (voir photos).

Tags : 1956 - Jack CARDIFF - The Prince and the showgirl

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.80.10.56) if someone makes a complaint.

Report abuse