1960 / Marilyn répétant un numéro musical (celui où elle chante "My heart belongs to daddy") dans le film "Let's make love" avec son chorégraphe et ami Jack COLE ; Il décida très tôt de faire carrière dans la danse avec la compagnie de danse "Denishawn", que dirigeaient Ruth St.DENIS et Ted SHAWN. Il fit sa première apparition professionnelle en août 1930, et bien qu'il ait auparavant étudié la danse classique, il fut transporté par les influences asiatiques que "Denishawn" utilisait dans ses chorégaphies et costumes. Il travailla également avec les pionniers Doris HUMPHREY et Charles WEIDMAN, mais il finit par quitter le monde de la danse moderne pour faire une carrière commerciale dans les night-clubs, dansant avec Alice DUDLEY, Anna AUSTIN et Florence LESSING. Il apparut également dans des comédies musicales de Broadway, débutant dans "The Dream of Sganarelle" en 1933. Il fut pour la première fois cité en tant que chorégraphe dans "Something's for the Boys" en 1943. Il est également cité en tant que chorégraphe et / ou metteur en scène de comédies musicales comme "Alice and Kicking", "Magdalena", "Carnival in Flanders", "Zenda", "Foxy", "Kismet", "A Funny Thing Happened on the Way to the Forum", "Kean", "Donnybrook !", "Jamaica" et "Man of La Mancha". Il étudia la danse indienne avec Bharata NATYAM et utilisa le matériau ethnique dans ses chorégraphies. Les "Jack COLE Dancers" se produisirent dans les night-clubs tels que le "Rainbow Room" à la fin des années 30. Il travailla sur des films tels que "Moon Over Miami" (1941), "Cover Girl", "Tonight and Every Night" (1945), "Gilda" (1946), "Down to Earth" (1947), "The Merry Widow" (1952), "Meet Me After the Show" (1951), "Gentlemen Prefer Blondes", "On the Riviera" (1951), "There's No Business Like Show Business", "The I Dont' Care Girl", "The Thrill of Brazil", "Kismet" (1944), "Les Girls" (1957), "Let's Make Love", "Some Like It Hot", "Three for the Show" (1955), "Lydia Bailey", "Eadie was a Lady" et de nombreux autres. Il fut connu pour son travail avec Rita HAYWORTH, Betty GRABLE, Jane RUSSELL, Mitzi GAYNOR et Marilyn MONROE. Virtuellement il inventa le style de danse américain connu comme "la danse théâtrale jazzy". Il développa la mode de la danse jazz ethnique qui prévaut comme style de danse dominant dans les comédies musicales, films, revues de cabaret, publicités télévisées et vidéos musicales actuels. Le style de danse de COLE est acrobatique et anguleux, avec des petits groupes de danseurs plutôt qu'une grande compagnie ; il est plus proche des scintillantes pistes de danse des nights-clubs que de la danse classique. On se souvient de lui comme le pionnier de l'héritage de la danse théâtrale jazzy. L'une de ses chorégraphies les plus célèbres est celle de "Diamonds are a Girl's Best Friend" pour Marilyn dans la comédie musicale "Gentlemen Prefer Blondes". Il se fit un nom en s'installant à Hollywood et en ouvrant un atelier de danse à la Columbia Pictures, l'une de ses élèves étant Carol HANEY. Il fut pendant longtemps accompagné pour la musique par Hal SCHAEFER. Il créa les chorégraphies de toutes les chansons et numéros de danse de Marilyn dans « Gentlemen prefer blondes » (1953), « River of no return » (1954), « There's no business like show business » (1954), « Let's make love » (1960). Il l'aida de façon anonyme à interpréter « Running wild » dans « Some like it hot » (1959). Elle avait une confiance absolue et implicite en lui, et ils devinrent immédiatement amis. Son rôle était celui d'un professeur qui la guidait pas à pas pendant les tournages ; il se tenait à côté de la caméra et exécutait les pas pour Marilyn qui le regardait et le copiait comme dans un miroir. Il travailla particulièrement dur avec elle dans « Let's make love », car elle craignait les numéros de danse.

Remixes (0) :