22 Février 1956 / HISTOIRE D'UNE PHOTO / Le 22 février 1956 Marilyn pose devant l'objectif de Cecil BEATON pour le magazine "Harper's Bazaar". Trois mois durant le photographe avait tout fait pour obtenir un rendez-vous. Ils se retrouvent dans une suite de l'hôtel "Ambassador" de New York. Comme à son habitude, Marilyn arrive avec une heure et quart de retard. C'est lors de cette séance que BEATON prit le cliché préféré de Marilyn d'elle-même: enroulée dans une étole rose et allongée dans un lit aux draps blancs, elle tient un oeillet rouge sur sa poitrine. Elle avait d'ailleurs encadrée cette photo -en noir et blanc- dans son appartement new-yorkais situé au 444 East 57th Street (photo), faisant parti d'un triptyque, accompagnée d'une lettre élogieuse du photographe.

22 Février 1956 / HISTOIRE D'UNE PHOTO / Le 22 février 1956 Marilyn pose devant l'objectif de Cecil BEATON pour le magazine "Harper's Bazaar". Trois mois durant le photographe avait tout fait pour obtenir un rendez-vous. Ils se retrouvent dans une suite de l'hôtel "Ambassador" de New York. Comme à son habitude, Marilyn arrive avec une heure et quart de retard. C'est lors de cette séance que BEATON prit le cliché préféré de Marilyn d'elle-même: enroulée dans une étole rose et allongée dans un lit aux draps blancs, elle tient un oeillet rouge sur sa poitrine.  Elle avait d'ailleurs encadrée cette photo -en noir et blanc- dans son appartement new-yorkais situé au 444 East 57th Street (photo), faisant parti d'un triptyque, accompagnée d'une lettre élogieuse du photographe.

22 Février 1956 / HISTOIRE D'UNE PHOTO / Le 22 février 1956 Marilyn pose devant l'objectif de Cecil BEATON pour le magazine "Harper's Bazaar". Trois mois durant le photographe avait tout fait pour obtenir un rendez-vous. Ils se retrouvent dans une suite de l'hôtel "Ambassador" de New York. Comme à son habitude, Marilyn arrive avec une heure et quart de retard. C'est lors de cette séance que BEATON prit le cliché préféré de Marilyn d'elle-même: enroulée dans une étole rose et allongée dans un lit aux draps blancs, elle tient un oeillet rouge sur sa poitrine.  Elle avait d'ailleurs encadrée cette photo -en noir et blanc- dans son appartement new-yorkais situé au 444 East 57th Street (photo), faisant parti d'un triptyque, accompagnée d'une lettre élogieuse du photographe.
22 Février 1956 / HISTOIRE D'UNE PHOTO / Le 22 février 1956 Marilyn pose devant l'objectif de Cecil BEATON pour le magazine "Harper's Bazaar". Trois mois durant le photographe avait tout fait pour obtenir un rendez-vous. Ils se retrouvent dans une suite de l'hôtel "Ambassador" de New York. Comme à son habitude, Marilyn arrive avec une heure et quart de retard. C'est lors de cette séance que BEATON prit le cliché préféré de Marilyn d'elle-même: enroulée dans une étole rose et allongée dans un lit aux draps blancs, elle tient un oeillet rouge sur sa poitrine.  Elle avait d'ailleurs encadrée cette photo -en noir et blanc- dans son appartement new-yorkais situé au 444 East 57th Street (photo), faisant parti d'un triptyque, accompagnée d'une lettre élogieuse du photographe.
22 Février 1956 / HISTOIRE D'UNE PHOTO / Le 22 février 1956 Marilyn pose devant l'objectif de Cecil BEATON pour le magazine "Harper's Bazaar". Trois mois durant le photographe avait tout fait pour obtenir un rendez-vous. Ils se retrouvent dans une suite de l'hôtel "Ambassador" de New York. Comme à son habitude, Marilyn arrive avec une heure et quart de retard. C'est lors de cette séance que BEATON prit le cliché préféré de Marilyn d'elle-même: enroulée dans une étole rose et allongée dans un lit aux draps blancs, elle tient un oeillet rouge sur sa poitrine.  Elle avait d'ailleurs encadrée cette photo -en noir et blanc- dans son appartement new-yorkais situé au 444 East 57th Street (photo), faisant parti d'un triptyque, accompagnée d'une lettre élogieuse du photographe.
22 Février 1956 / HISTOIRE D'UNE PHOTO / Le 22 février 1956 Marilyn pose devant l'objectif de Cecil BEATON pour le magazine "Harper's Bazaar". Trois mois durant le photographe avait tout fait pour obtenir un rendez-vous. Ils se retrouvent dans une suite de l'hôtel "Ambassador" de New York. Comme à son habitude, Marilyn arrive avec une heure et quart de retard. C'est lors de cette séance que BEATON prit le cliché préféré de Marilyn d'elle-même: enroulée dans une étole rose et allongée dans un lit aux draps blancs, elle tient un oeillet rouge sur sa poitrine.  Elle avait d'ailleurs encadrée cette photo -en noir et blanc- dans son appartement new-yorkais situé au 444 East 57th Street (photo), faisant parti d'un triptyque, accompagnée d'une lettre élogieuse du photographe.
22 Février 1956 / HISTOIRE D'UNE PHOTO / Le 22 février 1956 Marilyn pose devant l'objectif de Cecil BEATON pour le magazine "Harper's Bazaar". Trois mois durant le photographe avait tout fait pour obtenir un rendez-vous. Ils se retrouvent dans une suite de l'hôtel "Ambassador" de New York. Comme à son habitude, Marilyn arrive avec une heure et quart de retard. C'est lors de cette séance que BEATON prit le cliché préféré de Marilyn d'elle-même: enroulée dans une étole rose et allongée dans un lit aux draps blancs, elle tient un oeillet rouge sur sa poitrine.  Elle avait d'ailleurs encadrée cette photo -en noir et blanc- dans son appartement new-yorkais situé au 444 East 57th Street (photo), faisant parti d'un triptyque, accompagnée d'une lettre élogieuse du photographe.

Tags : 1956 - Cecil BEATON - Triptyque Cecil BEATON - Autograph - Effet personnel

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.198.247.44) if someone makes a complaint.

Comments :

  • In-absentia

    20/03/2016

    je ne connaissais pas l'histoire de cette photo, elle est encore plus touchante aujourd'hui...merci pour cette découverte Chris ^^

Report abuse