9 Février 1953 / Le magazine "Photoplay" organisa la remise du prix de « L'étoile qui est montée le plus vite dans le ciel d'Hollywood en 1952 », en l'honneur de Marilyn. La réception eut lieu dans la "Crystal Room" du "Beverly Hills Hotel". Le maître de cérémonie était ce soir-là Jerry LEWIS. Marilyn était accompagnée de son ami le journaliste Sidney SKOLSKY. DiMaggio, voulant éviter les apparitions en public, était absent. Sa jalousie le poussera même à faire des apparitions surprises sur les tournages de Marilyn. Elle portait une robe en lamé or créée spécialement pour elle par William TRAVILLA et qu'elle arborait dans « Gentlemen prefer blondes ». Elle fut le point de mire quand elle fit son entrée, vêtue de cette robe « qui donnait l'impression d'avoir été peinte sur elle », comme le rapporta le lendemain la journaliste Florabel MUIR dans son article « Florabel MUIR reporting » du 10 février paru dans le "Los Angeles Mirror". « Il suffit d'un mouvement du derrière pour que Marilyn MONROE vole la vedette...Tous les invités se mirent à l'applaudir (tandis que) deux autres stars du cinéma, Joan CRAWFORD et Lana TURNER, étaient à peine regardées. A côté de Marilyn, toutes les autres paraissaient bien ternes ».

9 Février 1953 / Le magazine "Photoplay" organisa la remise du prix de « L’étoile qui est montée le plus vite dans le ciel d’Hollywood en 1952 », en l’honneur de Marilyn. La réception eut lieu dans la "Crystal Room" du "Beverly Hills Hotel". Le maître de cérémonie était ce soir-là Jerry LEWIS. Marilyn était accompagnée de son ami le journaliste Sidney SKOLSKY. DiMaggio, voulant éviter les apparitions en public, était absent. Sa jalousie le poussera même à faire des apparitions surprises sur les tournages de Marilyn. Elle portait une robe en lamé or créée spécialement pour elle par William TRAVILLA et qu’elle arborait dans « Gentlemen prefer blondes ». Elle fut le point de mire quand elle fit son entrée, vêtue de cette robe « qui  donnait l’impression d’avoir été peinte sur elle », comme le rapporta le lendemain la journaliste Florabel MUIR dans son article « Florabel MUIR reporting » du 10 février paru dans le "Los Angeles Mirror". « Il suffit d’un mouvement du derrière pour que Marilyn MONROE vole la vedette…Tous les invités se mirent à l’applaudir (tandis que) deux autres stars du cinéma, Joan CRAWFORD et Lana TURNER, étaient à peine regardées. A côté de Marilyn, toutes les autres paraissaient bien ternes ».
9 Février 1953 / Le magazine "Photoplay" organisa la remise du prix de « L’étoile qui est montée le plus vite dans le ciel d’Hollywood en 1952 », en l’honneur de Marilyn. La réception eut lieu dans la "Crystal Room" du "Beverly Hills Hotel". Le maître de cérémonie était ce soir-là Jerry LEWIS. Marilyn était accompagnée de son ami le journaliste Sidney SKOLSKY. DiMaggio, voulant éviter les apparitions en public, était absent. Sa jalousie le poussera même à faire des apparitions surprises sur les tournages de Marilyn. Elle portait une robe en lamé or créée spécialement pour elle par William TRAVILLA et qu’elle arborait dans « Gentlemen prefer blondes ». Elle fut le point de mire quand elle fit son entrée, vêtue de cette robe « qui  donnait l’impression d’avoir été peinte sur elle », comme le rapporta le lendemain la journaliste Florabel MUIR dans son article « Florabel MUIR reporting » du 10 février paru dans le "Los Angeles Mirror". « Il suffit d’un mouvement du derrière pour que Marilyn MONROE vole la vedette…Tous les invités se mirent à l’applaudir (tandis que) deux autres stars du cinéma, Joan CRAWFORD et Lana TURNER, étaient à peine regardées. A côté de Marilyn, toutes les autres paraissaient bien ternes ».
9 Février 1953 / Le magazine "Photoplay" organisa la remise du prix de « L’étoile qui est montée le plus vite dans le ciel d’Hollywood en 1952 », en l’honneur de Marilyn. La réception eut lieu dans la "Crystal Room" du "Beverly Hills Hotel". Le maître de cérémonie était ce soir-là Jerry LEWIS. Marilyn était accompagnée de son ami le journaliste Sidney SKOLSKY. DiMaggio, voulant éviter les apparitions en public, était absent. Sa jalousie le poussera même à faire des apparitions surprises sur les tournages de Marilyn. Elle portait une robe en lamé or créée spécialement pour elle par William TRAVILLA et qu’elle arborait dans « Gentlemen prefer blondes ». Elle fut le point de mire quand elle fit son entrée, vêtue de cette robe « qui  donnait l’impression d’avoir été peinte sur elle », comme le rapporta le lendemain la journaliste Florabel MUIR dans son article « Florabel MUIR reporting » du 10 février paru dans le "Los Angeles Mirror". « Il suffit d’un mouvement du derrière pour que Marilyn MONROE vole la vedette…Tous les invités se mirent à l’applaudir (tandis que) deux autres stars du cinéma, Joan CRAWFORD et Lana TURNER, étaient à peine regardées. A côté de Marilyn, toutes les autres paraissaient bien ternes ».
9 Février 1953 / Le magazine "Photoplay" organisa la remise du prix de « L’étoile qui est montée le plus vite dans le ciel d’Hollywood en 1952 », en l’honneur de Marilyn. La réception eut lieu dans la "Crystal Room" du "Beverly Hills Hotel". Le maître de cérémonie était ce soir-là Jerry LEWIS. Marilyn était accompagnée de son ami le journaliste Sidney SKOLSKY. DiMaggio, voulant éviter les apparitions en public, était absent. Sa jalousie le poussera même à faire des apparitions surprises sur les tournages de Marilyn. Elle portait une robe en lamé or créée spécialement pour elle par William TRAVILLA et qu’elle arborait dans « Gentlemen prefer blondes ». Elle fut le point de mire quand elle fit son entrée, vêtue de cette robe « qui  donnait l’impression d’avoir été peinte sur elle », comme le rapporta le lendemain la journaliste Florabel MUIR dans son article « Florabel MUIR reporting » du 10 février paru dans le "Los Angeles Mirror". « Il suffit d’un mouvement du derrière pour que Marilyn MONROE vole la vedette…Tous les invités se mirent à l’applaudir (tandis que) deux autres stars du cinéma, Joan CRAWFORD et Lana TURNER, étaient à peine regardées. A côté de Marilyn, toutes les autres paraissaient bien ternes ».
9 Février 1953 / Le magazine "Photoplay" organisa la remise du prix de « L’étoile qui est montée le plus vite dans le ciel d’Hollywood en 1952 », en l’honneur de Marilyn. La réception eut lieu dans la "Crystal Room" du "Beverly Hills Hotel". Le maître de cérémonie était ce soir-là Jerry LEWIS. Marilyn était accompagnée de son ami le journaliste Sidney SKOLSKY. DiMaggio, voulant éviter les apparitions en public, était absent. Sa jalousie le poussera même à faire des apparitions surprises sur les tournages de Marilyn. Elle portait une robe en lamé or créée spécialement pour elle par William TRAVILLA et qu’elle arborait dans « Gentlemen prefer blondes ». Elle fut le point de mire quand elle fit son entrée, vêtue de cette robe « qui  donnait l’impression d’avoir été peinte sur elle », comme le rapporta le lendemain la journaliste Florabel MUIR dans son article « Florabel MUIR reporting » du 10 février paru dans le "Los Angeles Mirror". « Il suffit d’un mouvement du derrière pour que Marilyn MONROE vole la vedette…Tous les invités se mirent à l’applaudir (tandis que) deux autres stars du cinéma, Joan CRAWFORD et Lana TURNER, étaient à peine regardées. A côté de Marilyn, toutes les autres paraissaient bien ternes ».
9 Février 1953 / Le magazine "Photoplay" organisa la remise du prix de « L’étoile qui est montée le plus vite dans le ciel d’Hollywood en 1952 », en l’honneur de Marilyn. La réception eut lieu dans la "Crystal Room" du "Beverly Hills Hotel". Le maître de cérémonie était ce soir-là Jerry LEWIS. Marilyn était accompagnée de son ami le journaliste Sidney SKOLSKY. DiMaggio, voulant éviter les apparitions en public, était absent. Sa jalousie le poussera même à faire des apparitions surprises sur les tournages de Marilyn. Elle portait une robe en lamé or créée spécialement pour elle par William TRAVILLA et qu’elle arborait dans « Gentlemen prefer blondes ». Elle fut le point de mire quand elle fit son entrée, vêtue de cette robe « qui  donnait l’impression d’avoir été peinte sur elle », comme le rapporta le lendemain la journaliste Florabel MUIR dans son article « Florabel MUIR reporting » du 10 février paru dans le "Los Angeles Mirror". « Il suffit d’un mouvement du derrière pour que Marilyn MONROE vole la vedette…Tous les invités se mirent à l’applaudir (tandis que) deux autres stars du cinéma, Joan CRAWFORD et Lana TURNER, étaient à peine regardées. A côté de Marilyn, toutes les autres paraissaient bien ternes ».
9 Février 1953 / Le magazine "Photoplay" organisa la remise du prix de « L’étoile qui est montée le plus vite dans le ciel d’Hollywood en 1952 », en l’honneur de Marilyn. La réception eut lieu dans la "Crystal Room" du "Beverly Hills Hotel". Le maître de cérémonie était ce soir-là Jerry LEWIS. Marilyn était accompagnée de son ami le journaliste Sidney SKOLSKY. DiMaggio, voulant éviter les apparitions en public, était absent. Sa jalousie le poussera même à faire des apparitions surprises sur les tournages de Marilyn. Elle portait une robe en lamé or créée spécialement pour elle par William TRAVILLA et qu’elle arborait dans « Gentlemen prefer blondes ». Elle fut le point de mire quand elle fit son entrée, vêtue de cette robe « qui  donnait l’impression d’avoir été peinte sur elle », comme le rapporta le lendemain la journaliste Florabel MUIR dans son article « Florabel MUIR reporting » du 10 février paru dans le "Los Angeles Mirror". « Il suffit d’un mouvement du derrière pour que Marilyn MONROE vole la vedette…Tous les invités se mirent à l’applaudir (tandis que) deux autres stars du cinéma, Joan CRAWFORD et Lana TURNER, étaient à peine regardées. A côté de Marilyn, toutes les autres paraissaient bien ternes ».
9 Février 1953 / Le magazine "Photoplay" organisa la remise du prix de « L’étoile qui est montée le plus vite dans le ciel d’Hollywood en 1952 », en l’honneur de Marilyn. La réception eut lieu dans la "Crystal Room" du "Beverly Hills Hotel". Le maître de cérémonie était ce soir-là Jerry LEWIS. Marilyn était accompagnée de son ami le journaliste Sidney SKOLSKY. DiMaggio, voulant éviter les apparitions en public, était absent. Sa jalousie le poussera même à faire des apparitions surprises sur les tournages de Marilyn. Elle portait une robe en lamé or créée spécialement pour elle par William TRAVILLA et qu’elle arborait dans « Gentlemen prefer blondes ». Elle fut le point de mire quand elle fit son entrée, vêtue de cette robe « qui  donnait l’impression d’avoir été peinte sur elle », comme le rapporta le lendemain la journaliste Florabel MUIR dans son article « Florabel MUIR reporting » du 10 février paru dans le "Los Angeles Mirror". « Il suffit d’un mouvement du derrière pour que Marilyn MONROE vole la vedette…Tous les invités se mirent à l’applaudir (tandis que) deux autres stars du cinéma, Joan CRAWFORD et Lana TURNER, étaient à peine regardées. A côté de Marilyn, toutes les autres paraissaient bien ternes ».

Tags : 1953 - Photoplay Award - William TRAVILLA

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.81.78.135) if someone makes a complaint.

Report abuse